AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 1 Nov 2010 - 17:43

Une fois à l'intérieur du manoir, Eva avait trouvée intéressante la manière dont les servantes se démenaient à chaque fois pour accueillir convenablement le mâitre de maison. Elle se demandait si elles faisaient le même numéro à chaque fois, comme lorsqu'il allait tout simplement chercher une baguette de pain, ou même quand il allait aux toilettes. Dans tous les cas, ces soubrettes semblaient être plus que dévouées, chose qui risquait de poser quelques problèmes…

Toutefois, ce petit numéro ne semblait pas plaire plus que ça à l'espion ce qui allait sans doute arranger la succube. A force elles arrêteraient peut-être et pourrait donc avoir le jeune homme pour elle toute seule… ou bien elles seraient encore plus serviables sur tous les autres domaines… Décidément, ce personnel risquait plus d'être une plaie qu'autre chose, mais sans doute était-il difficile de s'occuper d'une demeurre aussi grande sans cet inconvéniant. Elle devrait donc faire avec et s'adapter aux règles, du moins jusqu'à pouvoir instaurer les siennes.

Le gamin l'amena ensuite dans une pièce agréablement décorée, bien que cela semblait sobre par rapport aux richesses qu'entretenait la famille de l'impérial. Il l'a fit s'assoier et une fois en face, elle le regarda d'un air un peu intriguée. Ces questions manquaient un peu de cohérence. Elle lui avait pourtant dit avoir passée sa vie à voler sans posséder une situation stable, alors comment pouvait-elle savoir quel était son genre de chambre sans jamais avoir pût avoir quelque chose de fixe pour s'y adapter ? Enfin, cela ne servait à rien de juste penser ceci, alors elle entreprit de lui répondre avec gentillesse.

- Je dormirais dans la même chambre que toi de toute manière, donc je m'en remet à ton jugement quand à savoir laquelle sera la plus adaptée. Elle lui sourit, laissant alors son pied glisser sous la table pour venir caresser doucement celui de Taimu. Ensuite… je dirais que deux douches par jours m'iront très bien. Enfin je ne sais pas à quelle heure je vais devoir me lever… Elle semblait cette fois-ci embarassée. Comme elle avait été libre depuis tout ce temps, elle n'avait aucune heure précise à laquelle se lever, donc elle aurait sans doute un peu de mal au début, ce qui la gênée. Elle n'avait pas envie d'être un fardeau pour l'espion, aussi elle devrait sans aucun doute faire des efforts, changer totalement son mode de vie…

Elle se pencha en avant, appuyant ses coudes sur la table avant de poser sa tête dans ses mains, fixant le jeune homme droit dans les yeux.

- Du moins si tu n'y vois pas d'inconvéniant. Elle lui sourit de nouveau, remontant lentement le long de sa jambe avec son pied. Sinon je ne suis pas très difficile niveau nourriture. J'aime bien tout ce qui est orientale mais les autres cuisines me conviennent elles aussi.
Elle pencha légèrement la tête sur le côté afin de libérer sa main gauche, laissant celle-ci retomber sur la table avant de le faire avancer lentement en direction du jeune homme, cherchant visiblement à ressentir un peu plus sa présence.

Mais elle prit un regard un peu triste, baissant les yeux sur sa main. Jusque là elle avait surtout parlée d'elle sans qu'il ne lui dise grand chose à son propos. Peut-être n'aimait-il simplement pas qu'on en sache un peu plus à son sujet, mais elle trouvait cela dommage. Puis elle se lança enfin, qu'il le veuille ou non, elle avait pour l'instant répondue à toutes ces questions, alors elle ne le lâcherait pas.

- J'ai à mon tour certaines choses à te demander. Elle releva la tête en prenant un air déterminée et sévére, comme si elle ne voulait pas qu'il la contrarie. Si je n'ai pas était surprise au premier abord, je me doute bien que tout le monde ne possède pas une telle richesse. Alors j'aurais aimée savoir d'où elle vient ? J'imagine que c'est un héritage familial mais cela n'explique pas comment ta famille en est arrivée à un tel point. Etrangement, elle ne semblait pas être la même personne que tout à l'heure, son regard avait changée et elle était nettement plus sérieuse. Elle jeta alors un coup d'oeil autour d'elle, cherchant visiblement quelque chose mais elle se ravisa rapidement, voyant que ce n'était vraisemblablement pas ici. Si tu as une bibliothéque, j'aimerais pouvoir la voir plus tard. Mais en attendant… raconte moi l'histoire de ta famille.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 1 Nov 2010 - 19:44

Un tel changement de comportement avait laissé Taimu un peu sur les roses, la trentenaire avait, en une phrase, abordé les deux sujet tabou de la famille Shido, sa richesse et son histoire.
En temps normal un membre de la famille aurai écarté le sujet d'un façon ou d'une autre, mais vu qu'elle allait vivre ici pendant un bout de temps il serai mieux de tous lui raconter, d'autant que les membres de la famille connaissant son histoire n'était pas nombreux.

L'espion baissa alors un peu les yeux puis s'avança légèrement tout en faisant signe à l'ancienne nomade de s'approcher il lui chuchota alors dans l'oreille


- Ok je vais te raconter l'histoire des Shido, du moins ce que j'en sais.L'espion lui fit alors un clin et recula.
Il se leva de sa chaise, il se sentait mieux debout pour parler, il faisait donc les cents pas dans la pièce alors qu'il commençait son récit.


- Vu que ce que tu veux savoir c'est surtout d'où viens notre richesse je vais donc commencer mon récit à l'époque où les Shido se sont installer à Zaphias.
Ce n'est pas si vieux ce la remonte à l'an 3 ou 4 de l'ère Vesperia, les Shido qui sont arrivé ici était en fait des renégats de la famille dont la branche principale se trouvait à Yumanju.
Quoi que aujourd'hui j'ai croisé un de mes cousins lorsqu'on est venu te chercher, enfin bref.

Les Shido qui sont arrivé ici était les meilleurs dans leurs domaine qui n'était rien d'autre que l’assassinat nous travaillons pour les plus offrant et d'après les ouvrages nos technique était aussi efficace que mortelle, j'imagine que l'autre était un de mes ancêtre et qu'il a du en rajouter mais pour en revenir au plus important les membres masculin de la famille avaient donc rejoins l'armée à une époque ou l'empire ne regardait pas la tête de ses soldats tant qu'elle remplissait le casque.

Mais il faut croire qu'ils étaient bien plus fort que la plupart des troufions et finalement l'un d'eux à réussit à obtenir un titre de noblesse grâce à ses action héroïque lors d'une bataille.


L'espion soupira, il allait attaquer l'explication de la richesse.

En se qui concerne l'argent c'est moins glorifiant, il n'y a rien d'officiel la dessus, mais mon maître d'arme m'a confié qu'il y avait de grandes chance pour que les Shido furent les assassins de l'empereur pendant plusieurs décades.
Jusqu'à l'arrivé d'un empereur qui les remercia pour leurs services.


L'espion avait donc au moins fais trois fois le tours de la pièce et maintenant que le récit était terminé il étai revenu à sa place.

- Et pour la bibliothèque, je t'y amènerai demain si tu le souhaite... *knoc knoc knoc* l'espion fut interrompu par quelqu'un qui toquait à la porte, Taimu demanda donc à la personne d'entré et une servante entra afin de déposé un plat en argent qui contenait trois cloches, la plus petite correspondant à l'entré, la plus grande au plat principale et l'a moyenne au dessert.

L'espion ouvrit alors l'armoire à côté de la porte et sorti une bouteille de vin ainsi qu'un verre à pied.
La servante s'inclina avant de sortir et le maître de maison la remercia tout en lui souriant, avant d'apporter le verre à table.


- J'espère que se sera à ton gout, et commence par le plus petit.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Jeu 4 Nov 2010 - 5:08

Eva avait écoutée avec attention l'histoire de la famille Shido. Etonnament, elle était apparue non pas comme une petite fille fascinée mais plutôt comme une personne montrant grand intérêt pour le récit conté. Puis l'espion avait mentionné le fait qu'il lui montrerait la bibliothéque, et à cet instant une lueur apparue dans les yeux de la demoiselle, comme si Taimu venait de réveiller quelque chose en elle lors de cette simple phrase.
Mais c'est aussi à cet instant que l'on apporta le dîner, et l'appétit de la voleuse était en l'état actuelle des choses bien attisée, et elle se demandait déjà ce qu'elle allait pouvoir trouver en dessous de la cloche qu'il lui avait désigné. Aussi elle s'empressa presque de soulever celle-ci, constatant alors avec surprise qu'il y avait là une salade agréablement accompagnée de quelques tranches de tomates, d'herbes dont elle ne connaissait pas le nom et d'un oeuf à la coque déjà coupé. En soit rien d'extraordinaire, la jeune femme s'attendant à quelque chose de plus… impressionnant. Elle pouvait donc formuler deux hypothèses : soit le maître de maison était du genre à demander quelque chose de simple afin que les servantes ne se compliquent pas la tâche, soit la cuisinière ne l'aimait pas assez pour faire des efforts de préparation. Dans les deux cas, elle s'en fichait un peu, il y a bien longtemps qu'elle n'était plus difficile sur ce genre de chose. Tant qu'elle pouvait se nourrir pour vivre, c'était suffisant.

Cependant, au moment de saisir son couvert, elle fût surprise de voir qu'il y en avait trop par rapport à ses habitudes. Mais son esprit logique prit les devants : trois plats, trois types de couverts de chaque côté de l'assiette, sans compter que celui le plus à l'extérieur était aussi le plus petit, comme le plat qu'elle allait entamer, elle se saisit donc de la plus petite fourchette et piqua une tranche de tomate avant de l'enfourner directement dans sa bouche, regardant l'impérial qui semblait soit attendre un avis, soit qu'elle fasse quelque chose, ou soit elle se faisait des idées.

- C'est très bon ! Dit-elle toutefois avec enthousiasme, juste au cas où. Puis peut-être rapporterait-il ses propos à la chef de cuisine ? Mais une question semblait préoccuper la succube lorsqu'elle porta de nouveau les yeux sur son assiette. Mais dis moi, Taimu… Elle plia une feuille de salade avec sa fourchette avant de casser celle-ci pour l'apporter à sa bouche. Tu vis avec autant de femmes. N'est-ce pas un peu préoccupant ? Je veux dire, tu es un jeune homme bien portant et bon nombre d'hommes seraient tentés d'abuser de la bienvaillance de son personnel, tu ne crois pas ?
Mais avant même qu'il ne réponde, elle piqua une autre tranche de tomate puis se leva afin de s'approcher de l'espion, lui enfournant la fourchette dans la bouche afin de le nourrir. Elle lui sourit alors franchement avant de ramener sa chaise à côté du jeune homme, rapidement suivit de son assiette et tout ce qui allait avec. Elle s'assit ensuite simplement à côté de lui avant de récupérer l'argenterie de sa bouche, recommençant à manger normalement comme si de rien était.

Un certain silence c'était installé pendant qu'elle mangeait. Elle ne disait étrangement plus rien et l'espion ne semblait pas plus enclin à la conversation, bien que ça elle l'avait remarquée très rapidement.
Le regard d'Eva avoit toutefois changé. La joie qui l'animait jusque là ne semblait plus être assez active pour le moment, et elle finie par déposer sa fourchette à côté de son assiette, cela sans l'avoir terminée.

- Je suis désolée. Dit-elle en se tournant vers Taimu, un léger sourire aux lèvres. Il faut croire que je n'avais pas si faim que ça.
Elle détourna le regard, son regard se plongeant dans le liquide rougeatre qui se trouvait dans son verre. Par politesse envers le gamin pour avoir sorti la bouteille, elle s'en saisit et en bue une gorgée. De sa vie elle n'avait pas eu l'occasion de goûter bien des alcools de qualités, alors elle ne s'y connaissait pas vraiment dans ce domaine, mais à l'expression qui se dessina sur son visage elle semblait toutefois en être satisfaite, bien qu'elle reposa le récipiant sur la table.

La demoiselle semblait avoir changée du tout au tout. Elle se contentait simplement du silence et ne jetait même plus un regard en direction de l'impérial, ses yeux restant rivés en direction du mur face à elle. En réalité elle était un peu perdue : au début de cette journée elle pensait qu'elle devrait encore séduire quelqu'un d'assez riches pour lui payer sa chambre, cela tout en lui faisant bien des avances auquel il aurait sans doute répondu par des propos cette fois-ci dégoutants qu'elle aurait dû encaisser sans broncher. Mais c'était ça ou dormir à la belle étoile, et les routes n'étant pas le meilleur endroit où il fallait trainer de par la présence des monstres dehors, le choix était vite fait.
Alors se retrouver à dormir chez quelqu'un, et cela pour une durée indéterminée, elle avait un peu de mal à l'imaginer. Il lui était impossible de ce dire que demain elle se réveillera dans un lit, bien au chaud, et qu'elle pourrait simplement rester aussi longtemps qu'elle le souhaiterait, qu'elle ne devrait libérer la chambre que lorsque les servantes décideraient de la nettoyer et non pas car quelqu'un l'avait déjà prise à sa place. Et elle imaginait encore moins que le lendemain, en se réveillant, elle n'aurait pas à se demander où elle dormirait la nuit suivante et ce qu'elle allait bien pouvoir faire pour manger.

Tout cela lui paraissait presque insensé, et elle interpella finalement Taimu, comme si elle voulait s'assurer de la réalité.

- Nos différences de classe sont vraiment diamétralement imposées, hein… ? Eva regarda le jeune homme, droit dans les yeux, la lueur sérieuse semblant réapparaître alors que ses lèvres s'animaient de nouveau pour parler. Tu as vécu toute ta vie dans ce qui pourrait presque être un palace avec une petite armée de soubrette pour te servir. Et moi j'ai passée toute mon existence à voler et à user de débauche pour être encore là aujourd'hui. Ses yeux roulèrent sur le côté, comme si elle cherchait encore à fuir le regard du gamin. Mais peut-être qu'aucun de nous deux n'avaient souhaités une telle vie. Peut-être que comme moi tu souhaitais juste avoir une vie calme et paisible, comme tout le monde, et non pas une série de contrainte qui font aujourd'hui ce que tu es aujourd'hui ?
Cette fois-ci elle semblait réellement triste, ce qu'elle essayait de cacher depuis le début étant trop important pour qu'elle tienne un peu plus. Mais elle n'osait pas fixer l'espion droit dans les yeux, comme si elle avait avait honte de ce qu'elle ressentait, ou simplement car elle ne voulait pas qu'il la voit ainsi.

Elle croisa les bras et attrapa son manteau de tissu rouge de chaque côté, tirant celui-ci vers elle même comme pour le refermer. Elle tremblait, mais difficile de savoir si c'est car elle avait froid ou car elle essayait simplement de fuir la réalité. Pourtant, le manoir semblait être chauffé… ?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 7 Nov 2010 - 10:43

L'espion haussa doucement les épaules à la remarque de l'invitée, il avait toujours vécu dans cet univers aussi le fait d'être entouré de servante lui était devenu aussi banal que le fait que des tas de gens veuille le tuer.
Mais bon ce genre de chose n'étant pas simple à expliquer il n'essaya pas de donner son point de vue la dessus, après tous c'est elle qui entrait chez lui et se sera donc à elle de changer de point de vue.

Finalement elle s'arrêta à l'entré, malgré ce qu'elle avait dis ce n'était peut être pas si bon que cela, l'espion se dit qu'il faudrait en toucher deux mots avec la cuisinière, après tous les plat compliqué n'était requis qu'en cas de banquets.
De toute façon les plats laisser n'était pas gâché, il servirait très certainement de repas à l'espion un peu plus tard.

C'est enfermé dans un mutisme de malaise que l'espion finit par écouter la voleuse, il était clair qu'il n'avait rien à envié à cette femme issue de la rue, étant riche il n'avait pas connus le même genre de problèmes que son invité.
Mais il n'allai pas tenter lui expliquer les problèmes qu'il pouvait avoir en tant qu'enfant de la famille Shido.

Comme elle l'avait dit un peu plus tôt, ils ne sont pas issu du même monde et donc auront probablement du mal à se comprendre, mais il fallait quand même qu'il lui réponde.


- Nous ne choisissons pas toujours qui nous somme et ce que nous devons faire, pour ma part ma place dans ce monde était décidé bien avant ma naissance et j'ai été former de façon à la remplir.
J'aimerai être plus simple, mais je ne peux pas renié qui je suis.


L'espion finit par se redresser et prit délicatement Eva dans ses bras, comme si il cueillait une rose très épineuse mais très fragile, il le souleva alors doucement du sol en ayant un bras au niveau de ses genoux et l'autre au niveau des omoplates pour qu'elle n'ai pas de problème pour se tenir droite

- Si tu es fatiguée je peux t'emmener dormir, si tu le souhaite.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 8 Nov 2010 - 4:50

La succube avait était plus que surpris lorsque le gamin l'avait prise dans ses bras pour la soulever du sol. Elle avait rapidement passée ses bras autour du cou de l'espion, mais en premier lieu non pas pour s'aggriper à lui mais uniquement dans le but de pouvoir stopper sa respiration au moindre mouvement suspect. Elle était tellement habituée à être sur ses gardes qu'un tel acte de bienvaillance lui était plus ou moins inconnu, aussi en général les rares contacts qu'elle avait eût avec les gens étaient soit ceux qu'elle avait désirée, soit en cas d'agression par des malfrats voulant abuser de son apparence assez frêle et pourtant redoutable, et pas uniquement question charme.
Eva craignait donc d'avoir un peu endolori le cou de l'espion en s'y aggripant. Il lui aurait suffit d'une pression pour lui couper la respiration et elle savait pertinament que cela n'avait rien d'agréable de presque se sentir agresser alors que lui ne voulait que lui rendre service. Elle relâcha donc sa prise et profita de cette position pour laisser ses mains glisser plus loin derrière le jeune homme, resserrant ensuite son étreinte pour rapprocher son corps du sien, cela d'une manière nettement plus calme et douce, à tel point que le changement pouvait être radicale et presque déstabilisant.

Elle devait admettre qu'elle ne c'était pas attendue à ce qu'il soit si attentionné à son égard. Pour l'instant il avait été partiellement froid avec elle. A chaque fois c'était elle qui lui avait forcé la main afin qu'il daigne bien vouloir être réactif et ce qu'elle voulait. Alors que contre toute attente il la soulève pour lui proposer d'aller dormir malgré qu'il aurait simplement pût se contenter de le lui demander la surprenait réellement. Peut-être avait-il été touché par leur conversation une fois ou table et c'était-il dit qu'au fond, elle ne restait qu'une femme et nécessitait de l'attention. Ou peut-être qu'il la prenait en pitié pour la misérable vie qu'elle avait passée jusque là. La nymphe démoniaque devait admettre ne rien comprendre, mais elle ne se plaignait pas de cette situation et se contenta donc de caler sa tête dans le creu du cou du gamin, se laissant bercer par le rythme de sa respiration.

- J'imagine que maintenant je n'ai plus vraiment le choix… Dit-elle en réponse à sa dernière phrase d'une voix calme et sereine. Taimu ne pouvait pas le voir mais elle souriait aussi, mais le timbre de voix qu'elle avait employée laissait bien à croire qu'elle était loin d'être triste.

Se laissant aller, Eva referma lentement ses paupières, comme pour s'endormir dans les bras du jeune homme. Et bien qu'elle avait encore du mal à croire que tout cela soit réel, le fait qu'elle pouvait sentir les pulsations du coeur de l'espion prouvait pourtant que cela n'était pas un rêve.

D'ailleurs, se retrouver si proche des vaisseaux sanguins de l'impérial réveillait presque en elle un désir de sang, ou plutôt de mana. Normalement un être humain normal ne voudrait jamais s'accaparer de l'hémoglobine d'autrui, mais le fait que ce monstre au fond des grottes de Cados l'est maudit provoqué bel et bien en elle des pulsions étranges de vampirisme. Et si elle avait eût envie de tout gâcher elle aurait sans hésitation planté ses crocs dans la chair du jeune homme en se délectant lentement de son sang épais, régénérant ainsi son manque de mana. Mais elle n'était pas assez stupide pour commettre un tel acte de folie, bien que la tentation était néanmoins présente.

A cette idée elle frémit pour ensuite se mettre à trembler. Mais comme toute femme qui se respecte, afin que cela ne tombe pas sur le sujet de conversation, elle prit l'initiative de la parole.

- Tu vas dormir avec moi, hein ? Elle ne releva pas la tête pour autant, commençant lentement à fatiguer de cette éprouvante et inattendue journée. Tu ne vas pas t'éclipser une fois que je me serais endormie j'espère ? De toute manière je te préviens : si tu fais ça je te ferais vivre… l'enfer. Lors de sa dernière phrase, elle avait lentement rapprochée ses lèvres de l'oreille de l'espion pour murmurer le dernier mot d'une voix sensuel. Restait à savoir ce qu'était l'enfer pour elle, mais en tout cas, sans doute rien de ce que le gamin pouvait imaginer, surtout de la part d'une telle énergumène du genre d'Eva…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mar 9 Nov 2010 - 13:23

Lorsque la soeur de Schwann avait tout d'abord commencé par l'étrangler, du moins en partie, le jeune homme s'était brutalement stopper, avant qu'un sourire ne se dessine sur ses lèvres.
Tu avait beau faire ta sainte-ni-touche un peu plus tôt, mais tu es au moins aussi méfiante de moi en fait...

La pensée l'avait très vite traversé, puis elle se rendit compte que le jeune homme n'avait pas de mauvaise attention à son égard, aussi elle se détendit puis vint placer sa tête à l'endroit où Plume avait l'habitude de s’asseoir.
Finalement l'espion se mit en route alors que la "vampire" avait consentie à aller dormir, il se mit donc à marcher avec le plus de fluidité possible le long du couloir.
Elle semblait s'être bien installer et profiter du confort, l'espion soupira doucement tout en continuant à avancer ainsi.

La journée avait été pleine de surprise et de rebondissement, ce qui devait être à la base qu'une simple capture s'était soldé par le début d'une histoire qui s'annonce bien plus compliqué à gérer que tous ce que le gamin avait connu jusqu'à aujourd'hui.
Mais pour le moment l'espion se concentra sur le placement de ses pieds alors qu'il montait lentement le long de l'escalier, l’amenant ainsi jusqu'à sa propre chambre.

Bien sur il voulait juste lui donner la meilleur chambre de la résidence puis lui serait certainement retourner à la caserne ou peut être partir sur une nouvelle mission, il ouvrit donc la porte en utilisant souplement sa jambe sans même toucher la corps de son invitée, il glissa alors dans la salle, alors qu'elle se mit à trembler avant de lui demander si il allait dormir avec elle et surtout rester jusqu'à son réveil.

Sur le coup l'espion ne répondit pas, il se contenta de la posé doucement sur la lit avant de s'agenouillé au bord de celui-ci.


- Je ne peux rien te promettre, dormir avec toi c'est surement possible mais à ton réveil il y aura de grande chance pour que je ne soit plus là.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Sam 13 Nov 2010 - 10:49

La jeune femme se contenta de sourire doucement à l'espion. En réalité, elle se doutait un peu d'une telle réponse, bien qu'elle ne savait pas vraiment pourquoi il ne serait plus là au réveil. Mais de toute manière elle n'avait jamais dit qu'elle désirait le voir au petit matin, elle espérait seulement qu'il dorme un peu avec elle…

Enfin pour l'heure il n'était plus temps de songer à de telles choses mais uniquement de se laisser aller jusqu'au monde des rêves, aussi il laissa ses jambes glisser hors du lit afin de se mettre en position assise, ses pieds touchant ensuite le sol jusqu'à ce qu'elle se relève, laissant alors tomber son manteau de toile rouge au sol… rapidement suivit du peu de vêtement qu'elle avait sur elle. Eva était donc dans le plus simple appareil juste devant le jeune homme, et comme si de rien était elle se rassit sur le lit avant de s'y allonger de nouveau, son corps dénudé étant totalement offert à l'espion si il le souhaitait, bien qu'étonnement elle ne laissait cette fois-ci aucune ouverture et invitation à se donner à ce genre de chose. Peut-être était-elle simplement insouciante…

Elle se pencha légèrement en avant pour saisir le poignet du gamin, le tirant alors vers elle en ne lui laissant pas le choix de se retrouver à califourchon sur elle. Ses prunelles dorées fixaient droitement le regard de Taimu, mais elle ne dégageait étrangement rien, ne semblant vouloir se contenter que de son regard calme et un peu trop pur. Cet enfant n'avait pas dû être éduqué de manière à pouvoir s'intéresser réellement à autrui mais uniquement à accomplir la tâche dont il avait parlé un peu plus tôt en disant que son existence était déjà toute tracée. Et tout cela intriguait bel et bien la demoiselle, qui ne se dérangea pas de signaler tout cela à l'impérial.

- La place dont tu parlais un peu plus tôt… Sa voix était calme et douce, donnant l'impression d'une enfant pure et parfaite. Quelle est cette place…? Dans quel but donné es-tu venu au monde…?
Son regard restait plongé dans celui du fils Shido, et bien qu'elle ne montrait rien elle avait l'intenable envie de l'agripper au cou, de le rapprocher d'elle et de l'embrasser. Toutefois elle fît en sorte de contenir ce désir, cela serait un échappatoire pour lui aussi comme elle tenait toujours son poignet elle le fît basculer sur le côté, au centre du lit, grimpant ensuite sur lui en s'essayant au niveau de sa taille pour l'immobiliser.

Elle plaqua ses mains sur les épaules du jeune homme pour l'empêcher de se relever. De là où il se trouvait il devait avoir une belle vue sur la demoiselle dénudée, mais elle s'en fichait un peu en l'état actuel des choses, et même si à cet instant précis il voudrait essayer d'abuser d'elle ▬ce qui ne la dérangerait pas le moins du monde, elle devait l'avouer▬ elle se devrait de décliner cette proposition jusqu'à ce qu'il réponde à ses questions.

D'ailleurs autre chose lui revînt en tête. Elle retira moméntanément ses mains du corps de l'impérial pour ouvrir sa tunique, plaquant alors ses mains sur son torse chaud. Ce contact était agréable mais elle ne se laissa pas déstabiliser pour autant, gardant son idée bien en tête.

- Et qu'elle est donc cette marque sur ton corps…?
Cette fois-ci, le regard de la demoiselle semblait alarmé. Visiblement elle ne trouvait pas rassurant ce qui se trouvait sur le corps du jeune homme. Peut-être pouvait-elle ressentir une certaine émanation magique s'en dégager, ou bien elle était juste inquiète de la manière dont Taimu avait reçu une telle chose. Dans tous les cas, elle bloquait bel et bien l'impérial en attendant une réponse, et visiblement il serait impossible de la faire changer d'avis…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 14 Nov 2010 - 20:25

Et voila encore une fois Taimu se retrouvait dans une position très embarrassante, déjà subir un interrogatoire n'est jamais plaisant alors quand c'est dans piégé dans son propre lit il fallait avouer que c'était encore moins plaisant, heureusement qu'il s'agissait d'une magnifique créature dénudé sinon le bourreau aurai déjà quitté le lit et embrasser le mur.

Car elle avait beau être à califourchon sur Taimu, la position qu'elle avait prise n'était pas vraiment adapter pour bloquer quelqu'un, mais bon d'un côté si elle était plus forte que lui dans ce qui devait être le combat de rue, lui avait été entrainer par l'un des plus grand maitre en art-martiaux de ce monde, aussi il ne serai pas surprenant qu'il ait un niveau technique plus élever dans d'autre domaine.
Mais d'un côté il ne pouvait pas réellement se permettre de l'envoyer valser, il s'agit de la soeur de son boss et bon, elle à plutôt été gentille avec lui en fait.
Elle lui a peut être apporter des problèmes mais ce n'était pas voulut, aussi il n'avait aucune raison de lui faire du mal.

Aussi le mieux était surement de lui répondre, du moins tant qu'il en avait le temps car l'espion sentait la tension et la chaleur monter.


- Et bien les deux questions sont surement lié, mais vois tu j'ai beau été fait pour accomplir quelque chose, on ne m'a pas expliqué de quoi il s'agissait.
En revanche pour la marque je pourrais te donner une réponse un peu plus précise...


tout à coup la main droite de l'espion vint se poser par dessus la main qui retenait son épaule contre le matelat puis de sa main gauche il vint appuyé cans le creux du coude faisant alors plié le bras de la voleuse dont le visage se rapocha alors rapidement de celui de l'espion qui posa alors son pied gauche contre le sol afin d'utiliser ses hanches pour pousser.

Il fit donc basculer la créature dénudé et se retrouva a nouveau au dessus d'elle leurs visage étant alors très proches.
L'espion sourit, il se redressa alors doucement plaçant alors son genoux entre les jambes d'Eva avant de passer sa jambe gauche par dessus celle de l'arnaqueuse.
D'ailleurs le visage de celle-ci avait légèrement rougit, alors que l'espion finit de retirer sa tunique puis enleva ses gants.

De cette façon Eva pus voir que la marque qui commençait au niveau de ses abdominaux contunait par sa hanche droite, il s'écarta alors finalement se mit en tailleur tout en tournant le dos à Eva, puis passa sa main droite dans son dos avant de retirer ses cheveux qui se trouvait devant ce qu'il fallait voir.
En effet une fois la masse de carbone écarté, Eva put alors voir que la marque était en forme d'oiseau.


- Ceci est la honte de ma famille, mais nous nous la transmettons afin de ne pas oublier d'ou nous venons.
Ceci est la preuve que nous, les Shido, avons été les chiens de gardes et de chasses d'une autre famille et que pour nous récompenser il nous avaient privé de notre liberté.

Tu comprendras mieux l'histoire lorsque tu la lira toi même


Taimu était toujours dos tourné à son interlocutrice et lâcha ses cheveux afin qu'il revienne dissimulé la plus grande partie de la marque, bien sur l'espion savait qu'il n'avait pas dis toute la vérité, mais il préférait que cela reste ainsi.
Ce genre d'histoire étant complètement dépassé et n'ayant aujourd'hui plus aucune incidence sur le présent, il valait mieux lui donner la version officiel, après tous toute vérité n'est pas forcement bonne à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 15 Nov 2010 - 22:00

La demoiselle avait écouté comme à chaque fois ce que l'espion avait à dire avec une attention toute particulière. Il n'avait pas pût répondre à sa première question car lui même ne le savait pas, et la réponse à la seconde interrogation soulevait d'autres questions dans l'esprit de la succube, commê par exemple le nom de la famille qui avait asservit la sienne et la raison pour laquelle ils étaient à leurs bottes. Mais comme il l'avait dit elle comprendrait tout cela en lisant les livres se trouvant dans la bibliothéque du manoir, bien qu'elle préférait toujours avoir une explication net et approfondit du directement concerné. Au pire il devait bien avoir de la famille…

Toutefois, comme elle lui avait déjà posé pas mal de questions elle arrêterait pour aujourd'hui. Ne semblant pas être du genre à déballer sa vie, il valait mieux y aller progressivement avec le jeune homme, sans quoi il risquait sans doute de la fuir.

Maintenant qu'elle se trouvait allongée sur le lit, elle devait admettre que la fatigue montait lentement, mais pas autant que le désir, aussi elle se redressa pour venir s'approcher de l'impérial toujours dos à elle, ses mains froides venant au contact du corps chaud du gamin exactement là où se trouvait la marque dont il venait de parler. Puis elle remonta doucement ses doux doigts jusqu'aux épaules du jeune homme, commençant alors à le masser doucement en même temps qu'elle rapprochait son corps du sien.

- Voici ta récompense pour avoir été coopératif… Eva faisait en sorte de satisfaire le jeune homme au mieux de ses capacités. Elle tentait de ne pas lui faire mal tout en n'y allant pas trop calmement, et après plusieurs minutes elle se laissa tomber en arrière, ramenant ses bras sur sa poitrine afin de cacher celle-ci tout en serrant les cuisses, comme pour tenter l'impérial à venir la découvrir. Et comme une invitation involontaire, elle tremblait et semblait avoir froid, chose plutôt normale au vue de son absence de tenue.

Mais elle avait oubliée une chose essentiel, aussi elle leva son bras en direction de la porte alors qu'une aura noireâtre se dessinait autour de sa main, une onde de choc partant ensuite en direction de l'entrée de la chambre pour qu'un sceau vienne bloquer l'ouverture, ainsi il n'y aurait aucun risque d'être dérangés par un visiteur impromptu.

- La journée de demain risque d'être chargée, alors un dernier câlin et dodo. Du moins… si tu n'y vois aucune objection ? Comme à son habitude dans ce genre de situation, elle avait prit son regard très doux en plissant légèrement les yeux, son teint pâlissant au rose. Elle n'attendait pas nécessairement quelque chose de lui, bien que l'idée lui semblait tout de même des plus alléchantes, et d'ailleurs elle ne se gêna pas pour passer sa langue sur sa lèvre inférieur avant de mordre doucement celle-ci, juste au cas où l'espion craquerait, le désir ce voyant malgré tout dans les yeux dorés de la nymphe…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mar 16 Nov 2010 - 9:15

Le contact des doigt glacée d'Eva n'était pas forcement la meilleur sensation du monde, mais lorsqu'elle commença à le masser le soulagement fut bientôt plus présent que le désagrément du choc thermique.
Mais bon le peu de temps qu'elle y avait passer n'avait pas vraiment détendu les muscles de l'espion, déjà que naturellement il leurs en demandait beaucoup, alors la présence d'une femme dans sa chambre n'aidait pas vraiment à enlever les tensions musculaires.

Les cheveux de l'espion s'élevèrent lorsque le mana de ténèbres traversa la chambre afin de verrouiller la porte.
Jusqu'à la fin elle ne m'aura pas laissé le choix...
L'espion se retourna donc puis soupira légèrement avant de s'approcher du magnifique corps de la nymphe, mais c'est justement parce qu'il semblait trop beau pour être vrai que Taimu ce qui allait suivre.

Il passa donc sur le côté gauche d'Eva puis passa sa main gauche sur le ventre de la femme afin de la saisir par la hanche, puis il la rapprocha tous doucement de lui avant de l'étreindre doucement.
Il resta ainsi quelques seconde puis il la laissa à nouveau sur le lit puis soupira de soulagement avant de se glisser dans ses draps laissant donc Eva dans l'incompréhension la plus totale.


- Bon et bien, bonne nuit...

L'espion s'était donc glisser sous le drap et s'était placer de profil, tournant ainsi le dos à Eva, de plus il s'était mis près du brod du lit afin de laisser un maximum de place à Eva afin qu'elle puisse se mettre à son aise.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mar 16 Nov 2010 - 21:31

Définitivement désespérant, c'était la manière dont Eva voyait le jeune homme au vue de son manque d'habilité pour ce genre de chose. Et maintenant qu'il lui tournait le dos en cherchant à s'endormir ses options étaient limités : c'était soit dormir aussi, soit l'en empêcher et se laisser aller à des désires primitifs mais néanmoins plaisant. Dans les deux cas, elle n'était pas vraiment contentée. Elle aurait tout aussi bien voulue prendre du bon temps, mais pas en menant la danse, et dormir était une optique tout à fait envisageable, mais elle n'y arriverait pas de si tôt pour une raison qu'elle n'avait pas jugée nécessaire de signaler à l'espion.

L'étreinte qu'il lui avait offerte avait cependant était des plus agréables. Pouvoir sentir la chaleur d'un corps contre le sien était sans nul doute une chose tout à fait capable de combler le cœur de la demoiselle, cela même si elle trouvait toujours ce genre de moment trop bref. Mais c'était peut-être simplement car elle avait toujours cherchée ce genre de chose et qu'en comparaison du temps inexistant où elle y avait eut droit, le temps où elle en avait été privé était trop important.

Enfin cela ne réglait pas le problème de l'espion à se sentir obligé de mettre une certaine distance entre eux. Etait-elle si grosse et repoussante pour qu'il s'éloigne ainsi d'elle ? Elle n'avait pas besoin d'autant de place, aussi elle s'approcha de lui en posant la main de son bras qui se trouvait sur le matelas dans le dos du jeune homme, laissant l'autre passer au dessus de lui pour venir toucher son torse.

- Je ne vais pas te manger tu sais, tu peux te rapprocher un peu. Et comme pour l'inviter à faire ce qu'elle demandait, elle vint se blottir contre lui, son corps sans doute trop froid pour lui venant se coller contre le gamin. Elle plaqua ensuite son front dans son dos et attendit qu'il s'endorme. Elle ne dormirait pas si tôt, alors elle en profiterait sans doute pour méditer un peu et accroitre sensiblement son pouvoir spirituel…

C'est donc là dessus qu'elle étreignit un peu plus l'espion avant de murmurer un calme et doux
« Bonne nuit… » pour enfin le laisser se reposer, il en avait sûrement besoin vu la quantité d'émotion pour la journée…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   

Revenir en haut Aller en bas
 

Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [40K] Chevalier Impérial 2, le retour !
» cuirassé impérial
» Un Thunderbolt Impérial... ça cartonne pas mal
» [Background/Officiel] Calendrier impérial
» Aigle Impérial
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Zaphias-