AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 21 Juin 2010 - 9:41

Khronos déposa ses lourdes pattes dans l'un des grands jardins du château impérial, et sur son dos se trouvait la ravissante Lina, le flamboyant Taimu et la mystérieuse Eva. D'ailleurs cette dernière était blottit contre le seul homme de cet assemblé et continuait de fondre en larmes dans ses bras. Elle lui avait dit qu'il pourrait faire ce qu'elle souhaitait d'elle tant qu'elle n'était plus seule et pour l'instant cela semblait être vrai, car elle n'opposait aucune résistance allant à l'encontre de ce qu'il voulait.

La Krytienne sauta du dos de la créature puis partie saluer les gardes qui regardaient ce spectacle maintenant assez commun. Le Kimera lui attendait que le jeune homme daigne bien descendre de son dos avec sa femelle afin de pouvoir décoller de nouveau et gambander dans les plaines avoisinnantes.



*
* *

Dans le bureau de la brigade, ce dernier était relativement calme. La plupart des membres étaient en mission ou avaient à faire quelque part, et on ne voyait donc que Bolga sur la terrasse en train de laisser la brise légère balayer son visage, Minos dans un fauteuil en train de lire un libre en braille, et Agatha qui aiguisée son arme d'un noir aussi sombre que son armure.

Les deux autres sœurs Noheimyn avaient eût pour ordre de chasser un monstre non loin du bastion de Deidon, et la troisième avait décidée de rester au Quartier Général, jugeant bon qu'il n'était pas nécessaire d'envoyer plus d'homme pour une simple mission de routine.

La Lieutenant Marina était partie avec Sasaki afin de lui apprendre quelques trucs d'espion ainsi que pour lui apprendre les bonnes manières en présence de plus haut gradé dans la hiérarchie. Ce dernier avait maintenu que ce n'était pas nécessaire mais lorsque Travian c'était levé il avait du se résoudre à obtempérer.

En parlant du maître d'armes, lui était parti accompagner sa fille à l'école d'Eloher, et durant le laps de temps où elle étudiait il effectuait une mission non loin de là afin de ne pas être en retard au moment de la sortie.

Pour ce qui était de Sigismond, Foa, Haynes et Elena, eux chassaient une bête un peu plus grosse dans une région reculée du continent de Tolbyccia.

Quand à Juri, elle s'entrainait à recouvrer toute ses capacités d'autrefois. Elle se souvenait uniquement de comment les utiliser mais Schwann lui avait maintenu qu'elle possédait un talent plus grand encore, alors elle cherchait souvent à regagner cette puissance déchue…

Sur le bureau du capitaine se trouvait une pile de papier renversée, et certains étaient malencontreusement tombés par terre.
On pouvait aussi y voir une tasse de café chaud, et Schwann qui regardait cette dernière en se demandant une fois de plus qui pouvait bien lui servir ainsi sans qu'il ne parvienne jamais à le voir.

Enfin pour l'heure il patientait calmement le retour de ses hommes…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 21 Juin 2010 - 10:31

Si l'on mettait de côté le fait qu'il avait du voyagé torse nue et avec une femme qui lui pleurait sur le torse, on pouvait considérer que le voyage s'était relativement bien passer.
Mais il y avait dans les cieux une espèce de tension, un peu comme si le lieutenant en voulait à l'espion d'avoir une femme en pleurs dans les bras.
En tous cas, Taimu était heureux lorsqu'ils eurent enfin posé pieds à terre, d'ailleurs Khronos décolla une fois que "le couple" fut enfin au sol.

L'espion la prit alors par la main puis ils rejoignirent Lina avant de se diriger vers le repaire de la brigade.
Vu l'heure, la plupart des membres devaient être en missions, ce qui arrangeait Taimu qui préférait que cette histoire avec Eva ne s'ébruite pas trop.

Dans tous les cas, le groupe traversa les jardins impériaux à un bon rythme de marche, à présent la voleuse avait arrêter de pleurer, du moins elle semblait s'être calmer.
Il était vrai que la beauté des jardins pouvait parfois rassurer le coeur.

Les voici à présent devant la porte menant au bureau de la brigade, c'est Lina qui ouvrit la porte en la poussant de sa main droite et Taimu en profita pour glisser dans la pièce en tenant toujours la succube par la main.
Lorsqu'il fut à l'intérieur il se demanda pourquoi toutes les personnes présente, sauf Minos, le regardait d'un air étrange.

C'est là que l'espion se souvint qu'il était sans haut et que celui-ci servait à rendre la cible plus chaste que sa tenue ne l'aurai permis, surtout que prendre son envol alors qu'elle sortait de la glace ne lui aurai pas fait du bien, heureusement que l'espion était bien plus chaud que la moyenne.

Finalement c'est Lina qui avança vers Schwann pour lui faire son rapport de mission.
L'espion espérait juste qu'elle oublierait certains détails, il referma alors la porte derrière lui puis il se mit à avancer en direction du capitaine en emmenant Eva avec lui.

Après tous c'est Schwann qui donnerai la décision finale concernant la criminelle.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mar 22 Juin 2010 - 16:43

Lorsqu'ils arrivèrent dans les quartiers de la brigade cela ne fût pas sans se faire remarquer. En effet, Lina était déjà bien charismatique mais la présence d'une femme encore plus aguicheuse que la Krytienne était chose rare, et cela même si elle portait sur elle la tenue de l'espion.

Eva salua d'un signe de la main toute les personnes présentent, sauf qu'elle sembla se vexer quand Minos resta le seul à ne pas la regarder, alors elle retourna se cacher dans les bras de Taimu.

Bolga qui était sur la terrasse ne voyait jusque là pas le visage de la jeune femme à cause d'un reflet sur la vitre par laquelle il regardait, et curieux de voir qui pouvait bien être la femme au courbe si envoutante et si peu vêtue, il décida de rentrer pour assouvir sa curiosité.
C'est là qu'il se figea net. Il dévisageait la jeune femme à la limite de la vulgarité, puis lentement il leva son bras pour la pointer du doigt.

- Que… Qu'est-ce qu'elle fait là !?! Eva regarda le lancier sans avoir l'air d'en comprendre plus que toutes les personnes présentent. C'est elle ! La garce qui m'a arnaqué ! Celle qui m'a fait lui payer le bateau !
- Ah ! Oui je me souviens maintenant. Je t'avais promis de te payer une fois arrivée de l'autre côté de la mer, là où aurait du se trouver ma maison, mais bien entendu c'était un mensonge.
- Espèce de… ! Fais attention Taimu ! Sous ses airs de nymphes cette femme est…
- Taisez-vous ! Interrompit Schwann alors que la jeune femme semblait reconnaitre la déscription du capitaine manchot qui commençait à faire parler de lui. Elle avait désormais un regard particulièrement intéressée par cet homme qui de trouvait maintenant être debout, une atmosphère froide et pesante régnant dans la pièce depuis l'instant où il avait haussé le ton.

Il recula sa chaise et contourna son bureau pour s'avancer devant ce dernier. Lina se rapprocha de lui et son air joyeuse et enjouée était revenu depuis que le brigadier avait ouvert la bouche, comme si cela marquait la fin de cette mission qui était donc un nouveau succès.
La Krytienne se posta donc à côté de lui de manière à pouvoir le défendre ou l'écouter en cas de besoin. Elle n'était ni trop proche, ni trop loin, mais il était aisé de voir qu'elle n'avait qu'une envie : lui sauter au cou.

Schwann s'appuya contre son bureau et laissa sa main de chair glisser jusqu'à la tasse pleine d'un café noir et chaud.

- Ton nom. Demanda t-il froidement à la jeune femme en portant le liquide sombre à ses lèvres, ce dernier coulant le long de sa gorge.
- Eva Galan.
À la simple prononciation de ces deux mots, l'impérial écarquilla les yeux, senti la café remonter dans sa bouche, crispa sa main au point de briser la tasse et se décolla de son bureau pour se tenir bien droit devant la jeune femme.

Il n'avait aucun doute là dessus : cette ravissante femme était sa sœur génétique. Elle portait le même nom que lui, et même si il n'était pas forcément exclusif au chevalier, les rêves qu'il faisait parlés d'une Eva, comme elle…

Lina avait commencé à nettoyer les débris de la tasse de café quand Schwann s'appuya de nouveau sur son bureau.

- Si je te dis quelques mots comme « Gailardia Galan », « miasme » et « creux de Cados », ça te parle ?
C'était maintenant au tour de la jeune femme d'écarquiller les yeux, et ensuite de s'approcher lentement du chevalier. Une fois à moins d'un mètre de lui elle le prit dans ses bras et se remise à pleurer. Naturellement il restait totalement insensible à ce geste, et se contenta uniquement de lever un bras en direction d'Agatha qui avait déjà sortie son arme.
- Mon frère… Je t'ai enfin retrouvé… Elle se décolla du bretteur et le regarda. Sa main se porta sur la joue du guerrier et elle laissa cette dernière glisser au contact de la peau du bretteur.

L'accroc dans cette histoire était que Lina avait mal prit cela, car en effet elle avait toujours regrettée de ne pas être la réelle sœur de Schwann. Aussi elle était partie en courant quand elle avait entendue la nouvelle, et le capitaine n'avait pas pût la suivre pour lui parler de cette histoire en détail.
Dans le fond il s'en voulait un peu. D'habitude il disait tout à la Krytienne car elle avait toujours été là pour lui et qu'elle était l'unique personne pour qui il éprouvait autant de respect, mais là il n'avait pas réussit à lui parler de ça, peut-être parce que dans le fond il connaissait déjà sa réaction. La seule chose qu'il espérait était qu'elle retrouverait Protos et que ce dernier arriverait à la calmer…

Le balafré tourna alors son regard vers l'espion.

- J'ai des choses à faire. Je te charge de prendre soin d'Eva.
La concernée eut un regard émerveillée et se détacha de son frère pour sauter au cou de Taimu, manquant presque de le faire tomber.
- Revenez ce soir. Nous parlerons de tout ça plus en détail… Et il se retourna pour fixer le décor au travers de la fenêtre…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mar 22 Juin 2010 - 19:11

Lui qui pensait avoir trouver le moyen de quitter la voleuse et arnaqueuse, l'espion impérial se retrouva donc affublé d'une succube accroché à sa personne.

Si d'un côté le contact ne le déreangait pas, le fait d'avoir, d'un côté de la salle, Bolga qui semblait ruminer de colère et de jalousie et de l'autre Lina qui fuyait la triste vérité.
Décidément cette mission marquait le début d'un tournant dans la vie de beaucoup de personnes et il semblerai qu'il fasse lui aussi parti des premiers touchés.

Finalement il saisit les bras de la soeur de Schwann pour se libérer de son étreinte puis il la regarda à nouveau, il était vrai qu'elle ne faisait pas du tous son age, cela pourrait facilement expliquer comment elle réussissait à duper toutes ces personnes.

Elle avait l'expérience de l'age et la beauté de la jeunesse, mais il fallait croire que le peu d'innocence qu'il restait chez l'espion lui permettait de résister à ses charmes et encore il ignorait combien de temps il réussirait à tenir.

Il lui sourit légèrement puis il se dirigea en direction de la salle de repos de la brigade, là il pourrait se trouver une nouvelle tenue car sortir torse nue ne serai pas de bon ton.

Une fois devant la porte il se tourna vers Eva.

- Attends moi ici, je ne serai pas long, puis ensuite je t'emmènerai chez moi, je dois juste aller récupérer quelques affaires.

En fait il n'y avait aucunes règle interdisant Eva d'entrer avec lui, disons plutôt qu'il préférait évité de se retrouvé seule avec elle dans une pièce équipé de lits.
Bref une fois la porte refermé derrière lui, l'espion se dirigea rapidement vers le lit qu'il utilisait habituellement et sorti de sous celui-ci, un sac toile, celui-ci contenait un certain nombre de vêtement et d'armes de rechange en cas d'urgence.

Il se sortit donc un haut, sa vieille chemise noire avec sangle en cuirs, une fois prêt et habillé il ressortit puis ils quittèrent le bureau de la brigade.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Jeu 24 Juin 2010 - 20:35

Eva attendait patiement derrière la porte où était entré Taimu. En attendait elle fixait Schwann avec une attention toute particulière : elle était fière d'avoir un frère comme lui, et même si elle ne le connaissait pas encore il semblait avoir fait son bout de chemin dans la dure vie sur Terca Lumireis, et il semblait être un homme droit et honnête. Le seul point qui la dérangeait était le fait qu'il paraisse si insensible et froid, comme distant. Peut-être était-il toujours ainsi quand il ne connaissait pas les gens ? Ou alors il était timide ? Elle trouvait cette dernière option tellement adorable !

Lorsque l'espion revint alors ils ne tardèrent pas à sortir du château par la grande porte, ce qui donnait un peu l'impression à la nympe d'être quelqu'un d'important. A vrai dire elle ne savait rien de la vrai vie en société : elle avait toujours vécue seule et c'était débrouillée au mieux pour grandir et avancer par ses propres moyens.

Dans la rue elle se blottit contre l'impérial et cherchait à se réchauffer de sa présence, comme si elle avait froid. Mais il ne s'agissait pas là d'une simple crainte de rhume, mais plutôt qu'enfin elle ne se sentait plus seule. Alors elle passa ses bras autour du cou de l'espion et lui sauta dessus de manière à le forcer à la porter.

- Fu fu fu. ♥ J'espère que cela ne te dérange pas ?
Ce qui était certain c'était que la jeune femme était encore plus légère qu'elle n'en avait l'air. Taimu pouvait quand même sentir qu'il portait quelque chose mais si il fermait les yeux il n'aurait jamais cru qu'il s'agissait là d'une personne.

Ainsi ils traversèrent donc une bonne partie de la ville jusqu'à e qu'ils arrivent devant la résidence Shido. Là Eva sembla plus ou moins indifférente, chose qui aurait pût surprendre le soldat impérial, mais ce que dit la succube à ce moment là pouvait justifier ce comportement.

- Tu vas pas me laisser seul… Hein ? Elle disait d'un air peu rassurée et attendit quelques instants avant de relever la tête en direction de la demeurre. Tu me fais visiter ?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Jeu 24 Juin 2010 - 21:46

Une fois à l'extérieur, l'espion put sentir le vent caresser son visage et laisser ses cheveux flotter légèrement derrière lui.
Les deux garde à la sortie firent un salut militaire à son passage, Taimu se demandait ce qui lui valait cet honneur, mais il avait tendance à oublié qu'il était d'extraction bourgeoise et qu'il commençait à être connu.

Après tous il fait partie de la Brigade du capitaine Schwann, le couple s'engagea donc dans la rue, puis s'orienta vers le quartier royale, ils n'étaient plus très loin de sa résidence lorsque la voleuse se prit l'envie de se faire porter par l'espion.
Mais le plus étonnant était la légèreté du corps d'Eva, pour avoir échangé quelques coups Taimu savait qu'elle possédait une force assez impressionnante en comparaison de sa carrure.
Mais cette femme pouvait représenter une anomalie de la nature par sa seule existence, si forte et pourtant l'air si fragile, d'un certain âge et pourtant si jeune en apparence.

Quand ils furent en face de la grille, Taimu tenait toujours Eva serrée contre lui, la question qu'elle lui posa laissa un blanc qu'elle vint vite comblé en lui demandant de lui faire visiter.
Evidemment, l'espion n'avait pas l'intention de lui montrer toute les pièces, il se contenterai de lui montrer quelques salle principales ainsi que la chambre où elle dormira durant son séjour ici...


____________________________________

Citation :
PNJ:Miko Freud

Un ballais brosse à la main et sceau d'eau à posé à coté d'elle, la jeune servante frottait énergiquement le sol, la grande salle d'entrainement.
Depuis que Taimu avait quitter la résidence pour se lancer dans l'aventure de la vie, cette salle était bien vide.
La soubrette avait à présent les deux mains sur le bout de son balais et regardait la salle avec une certaine nostalgie, elle revoyait Taimu un peu plus jeune en train de s'entrainer à utiliser un arte.

Mais soudain une de ses collègue ouvrit brutalement la porte, il s'agissait de Rie, elle semblait essoufflée.


- Miko, je te cherchais, Taimu est de retour mais il n'est pas seul, il vient d'entrer dans la résidence avec une fille dans les bras et elle m'a l'air d'être très belle.

- Comment !!?
s'exclama alors la servante avant de bondir dans le couloir afin de vérifié cela elle même et malheureusement pour elle, Rie avait raison.
Depuis la fenêtre du premier étage, Miko avait une vue plongeante sur le couple qui se dirigeait vers la porte d'entrer.

Pas le temps de réfléchir, Miko courut en direction des escaliers afin de rejoindre rapidement les autres, il fallait donné bonne impression.
Du côté intérieur de la maison de la porte d'entrer il y avait deux ranger composé de cinq soubrettes chacune qui attendait que la porte s'ouvre afin de s'incliner devant leurs maitre.
Et Miko prit rapidement sa place alors que la porte s'ouvrit doucement...
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Ven 25 Juin 2010 - 16:05

Eva devait admettre qu'elle était plus que surprise part l'intérieur de la demeurre du jeune espion, et surtout qu'une petite armée de soubrettes venait de se présenter afin de faire bon accueil. Et comme le voulait la tradition les jupes des femmes étaient assez courtes, ce qui fît sourire la jeune femme d'une manière des plus malsaines. En effet elle se voyait déjà révêtue d'une de leurs tenues afin de servir le jeune maître dont elle esperait bien faire son compagnon, aussi ses pensées vagabondèrent à ce qu'elle pourrait faire : venir le réveiller tendrement le matin et lui apportant le petit-déjeuné, l'aider à se laver et à s'habiller, le nourrir elle même, ainsi que l'assister dans toutes autres tâches où elle pourrait lui être utile. A ces images dans sa tête elle se mise à rougir légèrement tout en venant se blottir un peu plus contre le corps du jeune espion.

Mais dans ce manoir où la gente féminine était plus que présente Eva pouvait bien sentir la gêne de certaine femme à la voir ainsi dans les bras de Taimu, ce qui la fît cette fois-ci esquisser un sourire provocateur à l'égard des soubrettes. Et comme pour en rajouter une couche et annoncer la couleur elle tourna son regard pour fixer les yeux de l'impérial, dévorant ainsi cet homme de ses yeux qui exprimait totalement ce qu'elle voulait. Alors elle ne se priva pas pour rapprocher ses lèvres de celle de patriarche de cette maison, et au fur et à mesure qu'elle était proche de lui ses paupières se fermaient comme pour profiter au mieux de la passion du geste qui allait avoir lieu.

Quand enfin elle était liée avec celui pour qui elle tombait raide dingue, elle laissa ses mains glisser dans le cou du chevalier afin de prolonger ce geste et de sentir ce dernir exercer une pression un peu plus forte contre elle. Ainsi elle pouvait aussi lui caresser les cheveux et lui prouver un peu plus le dévouement dont elle esperait bien faire preuve.

Mais toutes les bonnes choses ayant une fin, Eva cessa enfin cet acte qui l'avait fait rougir un peu plus encore, cela aussi bien dans le but que de pouvoir de nouveau contempler les yeux de l'impérial que pour ne pas que ce baisé paraisse malsain. Aussi bien ses lèvres que les siennes étaient désormais légèrement humide, et la jeune femme fît un clin d'oeil coquin au jeune homme pour tenter une nouvelle fois de détruire sa défense, cela tout en laissant l'une de ses mains glisser dans le cou de l'espion pour rejoidre sa joue.

- Plus je te regarde… Elle lui caressa le visage du revers de la main. … plus je te trouve mignon…

Elle fît ensuite en sorte de descendre des bras du subordonné de son frère afin de pouvoir faire face dignement aux servantes présentent en ces lieux, cela tout en restant probablement trop près du jeune homme au goût des femmes. D'ailleurs, mais elles ne pouvaient pas le voir, l'une des mains d'Eva était en train de glisser dangereusement dans le bas du dos de l'espion.

- Bonjour. Je m'appelle Eva Galan et je vais sans doute vivre ici durant un moment. Je suis ravie de vous rencontrer ! Son timbre de voix était différent de lorsqu'elle s'adressait à une seule et unique personne. Elle semblait à la fois respectueuse, chaleureuse et autoritaire, ce qui aurait pût en déstabiliser plus d'une. Avec cela elle accompagnait ses dires d'un sourire enthousiaste jusqu'à ce qu'elle se penche à l'oreille de Taimu pour lui chuchoter quelque chose.
- Tu as plutôt bon goût. Mais je reste sûre de gagner ! Fu fu fu ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Ven 25 Juin 2010 - 20:30

C'était une première pour le jeune homme, n'être qu'un jouet entre les mains de quelqu'un d'autre, en temps normal ce sentiment d'impuissance provoquait chez lui une colère incontrôlable, mais quand elle s'approchait de lui avec ce regard il ne pouvait rien faire il était comme désarmé.

Et même si il se sentait gêner de la présence de toutes ses servantes il n'avais put résister cette fois-ci et avait même répondu à son baisé, acte qu'il regretta lorsque le baisé prit fin, il voulut ensuite écarté son visage mais elle passa sa main le long de son cou, ce geste pourtant banale créait chez le jeune homme des sensations encore inconnue et surtout il sentait sa chaleur corporelle monté et ce indépendamment de sa volonté.

À sa remarque quand au fait qu'il est "mignon", Taimu ne répondit qu'en tournant la tête sur le côté, enfin elle se décida à quitté ses bras et là elle eu un comportement qui surpris quelque peu l'espion et aussi les servantes.
Elle se présenta, mais la façon de faire était semblable à celle des noble lorsqu'elle se désignait comme étant la maitresse du lieu.

Taimu décida que tactiquement il valait mieux l'emmener loin des servante puis lui apprendre quelques truc de la société, se déplaça donc silencieusement, passa à côté d'elle et lui saisit la main au passage avant de l'entraine vers le couloir d'en face, lui faisant ainsi traverser le Hall d'entrer qui menait ensuite au salon, cuisine, chambres de membres du services de maison et enfin aux escalier afin d'atteindre les étages supérieurs.


Citation :
PNJ: Miko Freud and the Gang

Le couple venait enfin de quitter le hall quand la dizaine de servante se ressembla alors en une espèce de cercle, où chacune allait exposer son point de vue sur ce qui venait de passer.

Miko était rouge de colère et alors que certaine échangeait des phrases futiles elle bouillonnait de l'intérieur.
Et pendant que l'un déclarait que, et je cite, " elle est plutôt pas mal cette petite♥".


-Non mais taisez vous toutes, il est inconcevable que Maitre Taimu se retrouve avec une personne pareille !!

Les ragots ne fusaient plus à travers le Hall et les autres servantes restèrent un moment sans rien dire, jusqu'à ce que l'une d'elle la prenne dans ses bras.

- Nous savons bien que tu amoureuse de Taimu, mais tu imagine bien qu'il doit avoir rencontrer des tas de gens durant ses voyages... faut te faire une évidence

Miko savait très bien que ces paroles était sensée la réconforté mais, cela la déprimait plus qu'autre chose, mais elle décida en son for intérieur qu'elle rendrait le séjour d'Eva dans cette demeure
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 27 Juin 2010 - 18:36

Lorsque Taimu lui prit la main, Eva sentit son coeur battre à une allure plus soutenue, comme si elle considérait ce geste comme une preuve d'affection certaine alors que lui ne devait prendre cela que pour quelque chose de « normal ». Mais pour elle ressentir ainsi la chaleur du corps de l'espion contre la paume de sa main faisait brûler la flamme ardente qui se trouvait dans sa poitrine, et cela la réchauffait intérieurement de sentir sa présence contre la sienne. Mais pour l'heure elle se laissa guider dans le salon pour y voir une table assez grande et somptueusement décorée avec des chandelles, sans doute un travail aguérit par les soubrettes responsable de l'entretion de la maison.

Elle devait avouer qu'elle avait un peu faim, aussi elle s'arrêta alors que le maître de maison semblait vouloir continuer. Mais comme il ne comprenait pas spécialement ce qu'elle souhaitait, elle décida de le mettre dans la confidence.

- Hum… Je suis désolée de m'imposer… mais… je n'ai pas mangée depuis un petit moment quand même… Il faisait une petite mine triste et désolée, mais effectivement à bien y regarder elle était un peu pâle et semblait épuisée. D'ailleurs elle ne tarda pas à fermer à demi ses paupières à cause de la fatigue, puis rapidement elle mît une main devant sa bouche pendant qu'elle baillait, des larmes de fatigue se dessinant au coin de ses yeux.
- Mais à bien y réfléchir je crois que je devrais dormir ! Et cette fois-ci ce fût elle qui tira l'espion dans sa propre demeurre, cherchant à rentrer dans une chambre qui possèdait un lit assez grand pour deux.

Après avoir parcourut maladroitement le manoir, ils avaient finis par attérir à l'étage dans la chambre la plus grande. Eva avait fait attention à ne pas alerter les servantes des Shido pour qu'ils soient un peu seuls tous les deux. Là elle repoussa l'espion sur le lit et laissa tomber la veste qu'elle lui avait emprunté plus tôt dans la journée pour ensuite rejoindre ce dernier sur le matelas.

Elle était si proche de lui et la situation était plus que tentante. Elle se plaça au dessus de lui ce qui donna à l'impérial une vue plongeante sur la totalité du corps de la succube. Il ne pouvait regarder qu'elle et cela était bien fait pour.

- Ne t'inquiète pas… je serais gentille ! Là elle vînt déposer lèvres contre les siennes afin d'être une nouvelle fois unis à ce dernier, et alors qu'elle ferma les yeux pour profiter au mieux de l'instant elle se laissa tomber contre lui, sa poitrine venant donc en contact avec le torse du chevalier.

Être ainsi si proche de lui dans une position plus qu'incorrect, elle se sentait si bien et elle avait bien envie de brûler les étapes avec lui, surtout que son élément s'y prêtait tout à fait, mais si lui avait du mal à lui faire confiance, il en était de même pour elle, alors elle se laissa glisser sur le côté en rompant cette éphèmére union. Sa tête vînt se poser sur son torse et ainsi elle pouvait sentir les battements affolés de son coeur, preuve même qu'il n'était pas non plus indifférent, ce qui la fît sourire intérieurement.

- Fu fu fu. Je lui fais donc cet effet là !
Là elle ferma les yeux et se laissa totalement faire : si Taimu désirait abuser d'elle cela serait son choix et elle ne s'y opposerait pas, et si il désirait rester sage elle profiterait calmement d'un peu de repos avec lui. Dans les deux cas et à l'heure actuelle, elle souhaitait réellement passer sa vie avec lui, et cela à n'importe quel prix…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 27 Juin 2010 - 20:08

Se faire trainer par quelqu'un jusqu'à sa propre chambre, pouvait s'avérer un peu frustrant, surtout quand la personne en question avait au moins du fouiller tous le second étage avant de déduire que la porte la plus richement décoré pouvait mené à la salle souhaité, bien qu'il semblerait que la voleuse ai l'esprit assez occupé pour ne pas s'en rendre compte.

Bon le fait qu'elle veuille se coucher était compréhensible, mais Eva avait oublier de préciser qu'elle le désirait en tant que coussin, de plus elle venait de retirer la seule pièce de vêtement qui pouvait la rendre chaste, donc la tunique qu'il lui avait prêter pour toute la duré du voyage, laissant ainsi à Taimu le loisir de la contempler et bien partout vu que sa cape rouge étant transparente il avait un vu directe sur son bikini beige dont le décolleté était presque plongeant, enfin presque, jusqu' a ce qu'elle se penche sur lui pour l'embrasser, pendant une fraction de seconde elle était complètement découverte.

Mais le contacte de ses lèvres firent disparaitre ses idée et pensé malsaine de l'esprit du jeune homme qui avait de plus en plus de mal à ce contrôler et d'ailleurs lorsque le contact de leurs lèvres s'arrêtèrent, le jeune homme ressentit une espèce de manque, encore quelque chose qu'il n'était pas en mesure d'expliquer.

Elle s'installa alors contre son torse, l'espion hésita quelque peu, partager entre doute et désir, quand finalement son cerveau cessa de fonctionner, l'espion passa donc sa main droite sur la joue de la voleuse puis la passa sous son mentotn afin d'orienté son visage jusqu'au sien alors que de sa main gauche il attirait doucement la voleuse jusqu'à lui en lui pressant légèrement la hanche.

L'ambiance devenait rapidement brulante et d'ailleurs il l'espion ne se surveillait pas il aurai put atteindre une chaleur corporelle un peu trop élever.
À présent le jeune homme était en train de remonter la ligne du dos d'Eva à l'aide de sa main gauche tous en continuant de l'embrasser quand soudain.

Knoc Knoc Knoc...


Citation :
Pnj: Miko Freud

LA curieuse servante n'avait pas lâcher le couple depuis qu'ils les avaient quitté dans le Hall, après avoir encaisser les raillerie de ses "amie" Miko avait décider qu'elle ferai tous pour se mettre entre Taimu et sa nouvelle conquête.
Aussi elle se tenait juste devant la porte de la chambre et tenait l'oreille à la base de celle-ci afin de pouvoir capter les brides de discutions, mais la seule chose qu'elle put comprendre ne la rassura pas du tous.

Il s'agissait de la voix de cette tentatrice et dont les propos était "lourd" de sens.
Miko restai alors quelques minutes afin de trouver une raison valable d'intervenir et lorsque ce fut fait elle se redressa et frappa de trois coups sec la porte.

Au début il n'y eut aucune réponse, aussi elle frappa à nouveau et entra cette fois-ci.
Elle vit alors Taimu, debout et habillé en train de changer les draps du lits, le geste en lui même était compréhensible, il s'agissait de son lit et donc il ne voulait pas qu'elle dorme dans des draps déjà utilisé mais en temps normal il aurai demander cela à une servante.

Miko s'avança donc et lança un regard provocateur à Eva qui réponidit par un regard aussi noir que son élément, Miko tourna vivement le regard alors que Taimu lui envoya les draps qu'il venait de remplacer par les propres.


- Miko, tu pourras emmener ça à la laverie s'il te plait ?

Le "s'il te plait" était purement formel...

- Bien sur, En fait je venais pour vous dire que la chambre d'ami était prête pour vous.

Cette phrase avait pour but d'annoncé à "l'invitée" qu'elle ne dormirait pas avec Taimu.
La jalousie était un moteur parfois effrayant et Miko était prête à tout pour ne pas laisser son amours tomber entre les doigt d'une succube.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 28 Juin 2010 - 16:28

Quand on frappa à la porte, Eva était déçue. Elle aurait aimée pouvoir rester un peu seule avec le jeune homme, pas nécessairement pour s'adonner à des adultères, mais juste pour s'apaiser. Alors lorsque cette soubrette gêneuse arriva, les sentiments de la succube étaient mêlés entre déception et colère, mais elle resta allongée dans le lit. D'ailleurs elle ne tarda pas à plonger sa tête dans l'un des oreillés, comme si elle désirait se couper du monde l'espace d'un instant.

Dans le fond cette journée était éprouvante pour elle. D'abord elle venait de passer un agréable moment aux sources chaude de Yumanju, et c'est d'ailleurs là qu'elle avait rencontrée Taimu qui, selon elle, lui était destiné. Pourquoi cela ? Elle ne croyait pas au hasard, alors pour elle cela ne pouvait être que le destin. Puis les battements affolés de son coeur lorsqu'elle le regardait et qu'elle était un peu trop proche de lui devait être un signe.
Après cela elle avait enfin retrouvée son frère, le seul but dans sa vie qui avait jusque là continuait de lui faire commettre ses méfaits. De nombreuse fois elle avait pensée qu'il aurait pût être mort à cause du miasme ou par des monstres, mais même si il semblait être dans un piteux état, il était toujours en vie et visiblement fier. A cette pensée elle avait envie de pleurer de joie…

Eva se redressa alors afin de s'approcher de Miko. Elle ne connaissait pas encore le prénom de la jeune femme mais elle n'avait pas l'air d'avoir de mauvaise intention, alors elle lui adressa un sourire respectueux, car si la succube avait passé une bonne partie de sa vie à faire tourner en bourrique certaine personne en les escroquants, elle gardait néanmoins une certaine pointe de respect pour ses victimes, car sans elles son but ce serait vue depuis longtemps être aboli.

- Je vous remercie mademoiselle, mais j'aimerais pouvoir partager la chambre de Taimu, si bien sur il n'y voit pas d'inconvéniant. Elle tourna la tête en direction de l'impérial en lui adressant un doux sourire en même temps qu'elle plissait les yeux, ce qui donnait une nouvelle fois à Eva une apparence gracieuse et belle, typique de la méthode qu'elle employait pour faire craquer ses proies, sauf que cette fois-ci elle était sincère.

En attendant la réponse du patriarche de cette maison, elle regarda de nouveau la servante d'un oeil intriguée, comme si il y avait un problème.

- En revanche… Je ne peux pas rester ici sans vous aider dans vos tâches. Alors… si je peux vous aider dans quoi que ce soit mademoiselle… ?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 28 Juin 2010 - 18:29

Citation :
Pnj: Miko Freud

-Miko, la servante personnel de Monsieur et sachez mademoiselle, que nous somme assez nombreuse pour nous occuper des tâches ménagères, nous somme d'ailleurs là pour cela.
Ce qui semble ne pas être votre cas.


Miko avait fait exprès de terminé sur une note ambiguë, avant de sommairement plié mes draps que lui avait envoyé Taimu à son arriver puis elle leurs tourna les talon avant de sortir en fermant la porte derrière elle.

Elle ignorait si son intervention aurai eu l'effet souhaité mais en tous cas elle était certaine d'avoir plomber l'ambiance...


_________________________________________

L'espion soupira un grand coup quand la porte se referma enfin, il reposa les draps propre qu'il venait de mettre puis s'appuya sur sa table de chevet.
Le plus dure avait été de faire croire que tous était normal dans cette pièce, mais malheureusement le comportement de Miko avait clairement montrer qu'elle n'était pas dupe.

L'espion sentit alors un regard sur lui, Eva le regardait, de cet air dont il avait du mal à résister, il serra les dents puis baissa à nouveau la tête afin de couper le lien entre leur regard, il se savait tellement faible à ses yeux qu'il préférait fuir.


- Cela me fait penser que c'est a moi de tenir ma promesse, maintenant que tu es à Zaphias tu as le droit de me demander ce que tu veux, mais je ne te l'accorde qu'une seule fois.

Avait redresser la tête et affichait un petit sourie à la voleuse, après tous elle avait fait tous ce qu'il lui avait demander jusqu'à présent, il aurai été mal vue qu'il ne respecte pas ses dires.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 28 Juin 2010 - 19:06

Le ton que prennait Miko avec elle était clairement froid, ce qui en soit dérangé un peu Eva. Après tout elle n'avait pas été spécialement impolie et elle proposait même son aide afin de ne pas être un fardeau inutile, alors un tel comportement était en soit assez difficile à accepter. Mais elle n'était pas là pour plaire aux servantes mais à Taimu, surtout qu'elle savait que dans cet injuste monde on ne pouvait pas plaire à tout le monde, en particulier lorsque l'on convoitait quelque chose que d'autres désiraient aussi. Elle esperait juste que d'ici là elle serait au moins acceptée par les servantes et qu'il y aura une certaine tolérance et non pas une tension.

La succube s'approcha donc de Taimu afin de l'embrasser de nouveau. Il venait de lui demander ce qu'elle désirait réellement et pour elle il n'y avait pas dix mille choses qu'elle aurait aimée avoir, surtout depuis qu'elle venait de retrouver Gailardia. Alors pour l'heure elle se languissait des lèvres de l'espion en espérant qu'il appréciait au moins autant qu'elle ce contact et cette union.

- Je voudrais… Elle ramena sa main droite sur sa joue et caressa lentement son visage. Le bout des doigts de la jeune femme était d'une sensation quasi-indescriptible, comme doux et à la fois envoutant, comme si la désignation que ce faisait le chevalier de la jeune femme était réelle : elle pouvait vraisemblablement séduire n'importe qui.
- … que… Sa main glissa jusqu'à l'arcade du jeune homme pour qu'ensuite ses doigts viennent s'entre-mêler dans ses cheveux, continuant ainsi de glisser lentement jusqu'à l'arrière du crâne de l'espion.
- … tu… Elle regardait Taimu avec les même yeux que lorsqu'elle l'avait aperçu la première fois : un regard passionné, flamboyant, comme si toutes ses pensées pouvaient être lues dans ses prunelles et qu'elle désirait continuer de le contempler encore longtemps.
- … fasses de moi… Sa main gauche glissa sur la hanche du jeune patriarche jusqu'à passer dans son dos. Elle rapprocha lentement Taimu d'elle de manière à ce que leurs corps soient en contact, elle s'appuyant ainsi sur lui avec sa poitrine et son ventre. Elle passa enfin sur la pointe des pieds et rapprocha un peu plus dangereusement son visage du sien.
- … ta femme… C'est à cet instant qu'elle conclu. Elle ferma les yeux et tendit les lèvres pour de nouveau se souder aux siennes, donnant une nouvelle fois à Taimu un baisé paissionné encore plus ardent que les précédents.
Il pouvait sentir contre lui le corps chaud de la jeune femme et voir son teint rougit par ses sentiments. Elle ne le regardait pas mais il n'était pas difficile d'imaginer qu'elle profitait de cet instant du mieux qu'elle le pouvait, comme si elle avait peur qu'il refuse et qu'il la délaisse. Elle avait peur de se retrouver de nouveau toute seule comme durant toute ses années, et le jeune Shido pouvait sentir la belle Eva trembler dans ses bras, aussi bien de passion que de crainte.

Mais les jambes de la succube se dérobèrent sous ses pieds. Elle était trop fatiguée pour continuer de tenir debout et l'émotion n'aidait pas, alors elle glissa d'entre les bras du jeune homme pour se retrouver à genoux par terre, visiblement sans dégats au vue de son sourire.

- Je crois que je me surestime. Dit-il sur un ton un peu gênée et enjouée.


Elle n'arrivait visiblement plus à se relever pour l'instant, ce qui prouvait une fois de plus qu'elle ne mentait pas, laissant juste à esperer pour Taimu que c'était le cas pour tout…
- Mais je ne veux pas brusquer les étapes. Avançons à notre rythme, le temps de faire plus ample connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 28 Juin 2010 - 20:06

Comment décrire une telle situation d'un point de vue objectif, franchement, je ne m'y risquerai pas et Taimu non plus, bien qu'il n'ai à aucun moment de sa vie envisager qu'il pourrait se marié et à cet instant précis il s'était quelque chose du genre "Pourquoi pas ?".

Bien sur cela ne dura que le temps du baiser car lorsqu'elle lui glissa des mains le charme rompu, bien qu'il est laisser sa marque dans l'esprit du jeune homme qui se demandait si il allait pas lui aussi tomber amoureux si elle se montrait aussi persuasive, disont que jusqu'à présent son discours était rester proche la perfection et il était clair qu'elle l'attirait, le physique devait être un facteur mais il devait y avoir autre chose car en temps normal il n'avait jamais eu de problème pour repousser les belles femmes.

Il s'agenouillat alors en face d'elle lui pris doucement la main et commença à lui transférer un peu d'énergie avant de la prendre dans ses bras, comme un peu plus tôt puis il alla l'installer dans le lit et s'installa à côté d'elle en croisant les bras derrière la tête.
Le lit faisant au moins deux mètres de largeur et le matelat était neuf, après tous Taimu n'avais jamais utilisa sa nouvelle chambre lorsqu'il devint le "chef" de famille.
Depuis quelques génération ce titre était plus honorifique qu'autre chose, la famille Shido vivait de ses tradition et sa richesse mais aujourd'hui une grande partie de la famille séjournais à Halure.

L'espion tourna alors la tête vers Eva qui continuait de le regarder avec une espèce d'envie dans les yeux, Taimu sourit puis ferma les yeux.


- Bien, alors faisons connaissance, nous avons jusqu'à ce soir avant de rejoindre le Capitaine, alors je te propose de me faire un résumer de ta vie puis de me demander ce que tu veux savoir de moi.

Vielle habitude d'espion Taimu avait du mal à parler de lui aussi cette proposition était presque le maximum mental qu'il avait put faire, mais au moins ils pourraient en effet se connaitre un peu mieux.
Après tous elle allait séjourné ici alors autant savoir qu'elle sont ses capacité ainsi que son histoire, d'ailleurs dès demain il l'emmènerai dans la salle d'entrainement.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Jeu 1 Juil 2010 - 20:22

Ainsi dans le lit appartenant au patriarche de la famille Shido, Eva était en train de contempler ce dernier avec ses deux yeux doux qui semblaient pétiller en le voyant ainsi allongé près d'elle, et d'ailleurs elle en profita pour se rapprocher de lui et déposer l'une de ses mains sur son torse. Le bout de ses doigts glissaient le long du corps de l'espion, passant entre les attaches du haut de la tunique de Taimu afin de le séparer de son vêtement et de venir en contact avec sa peau.

Mais quelque d'assez illogique en soit se produisit, au lieu que ce soit Taimu qui frémisse ce fût la succube qui se mise à trembler en se sentait si proche de lui une fois de plus, comme si elle ne pouvait décidément plus se lasser de sentir son contact, comme si il s'agissait d'une drogue.

- Il y a des tas de moyens de faire plus ample connaissance… Fu fu fu ! ♥ Lui susurra t-elle à l'oreille avant de venir caler son visage dans le creux de son cou tout en passant l'une de ses jambes au dessus de celles de l'espion, entravant ainsi ses mouvements tout en restant collée contre son corps chaud.

Eva utilisa la souplesse due à sa classe afin de retirer son vêtement rouge transparent, puis elle prit l'une des mains du soldat impérial afin qu'il termine de la mettre réellement à l'aise avec lui, bien que son teint était d'un rouge vif intense, ce qui lui donnait un air des plus charmante avec son sourire enthousiaste et ses yeux plissés par le désir.

- J'ai lue beaucoup de livre durant ma jeunesse… Elle lui embrassa le cou tout en sentant l'odeur de ses longs cheveux. … ce qui m'a permit d'apprendre bien des techniques de voleuse et ainsi de survivre… Elle redressa légèrement sa tête afin de pouvoir observer son visage apaisé et probablement gêné. … au détriment peut-être du bonheur de certaines personnes, mais nos actes ne peuvent pas plaire à tout le monde malheureusement, et Gailardia étant la seule chose que mes parents ont laissés, je voulais le retrouver…
Là elle déposa ses lèvres contre celles du chevalier en nouant leur langue avec ou sans son accord, ce qui n'allait sans nul doute pas le laisser de marbre en s'en tenant aux réactions de simples baisés.

Cette union dura ainsi quelques instants jusqu'à ce que la jeune femme décide de reprendre parole.

- Tu es vraiment délicieux… ! ♥ Elle apposa sa main sur sa joue et caressa cette dernière de son pouce afin de le faire rougir un peu plus. Alors j'ai passée ma vie à voler pour survivre, mais jamais mes crimes ne visaient des hommes pauvres ou incompétents. J'ai eu tellement peur de devoir finir seule, que Gailardia soit mort et de me faire tuer… Son regard devînt légèrement sombre pendant qu'un semblant d'humidité se formait au coin de ses paupières. Alors… Alors maintenant que je l'ai retrouvé et toi avec… Elle déposa de nouveau ses lèvres contre les siennes en sentant la chaleur de son corps contre le sien, obligeant cette fois-ci l'espion à la dévêtir. Je suis comblée…

Eva laissa son compagnon lui retirer ses vêtements et lorsque ce fût fait ils inversèrent les rôles, la jeune femme aidant l'espion à se délecter de ce qu'il avait sur lui sans pour autant le gêner pour leur première fois commune et chacune. Elle semblait visiblement être du genre à mener la danse et désirait réellement que cet acte passionné soit mémorable aussi bien pour lui que pour elle, bien qu'elle savait que tout ne se passait pas toujours comme on le souhaitait, en particulier car elle stressait.

Mais après quelques heures la succube se laissa tomber dans les bras du chevalier, transpirante, les draps se collant sur la sueur sur son corps alors qu'elle dévorait le jeune homme des yeux, visiblement satisfaite de leurs prestations de part le sourire qu'elle arborait, et elle semblait maintenant attendre une réaction de Taimu et le laisser mener la suite des événements car elle venait de le faire et que ce ne serait pas juste qu'elle décide de tout. D'ailleurs tous les deux commençaient à avoir un peu faim, et elle décida que le patriarche de la famille Shido déciderait de ce qu'ils mangeraient, mais elle souhaitait que ce soit en intimité dans la chambre, sans bouger du lit, comme si elle voulait défier la servante qui viendrait apporter leurs repas.

Puis elle esperait bien que Taimu parlerait un peu de lui…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Jeu 1 Juil 2010 - 22:00

Face à un tel torrent de sentiment et de passion, la volonté de Taimu ne fut qu'une vaine perte de temps et au contacte de la voleuse l'espion coupa alors la communication entre Aska et lui puis se laissa faire aux envies d'Eva.

Il répondit donc aux baisés avec passion et fougue en laissant parler un côté primal de son être dont il ignorait encore tout et apparemment Eva était disposé à lui faire découvrir cette partie de lui même.
Et finalement lorsqu'ils se séparèrent afin de respirer à nouveau, Taimu savait qu'il venait de marquer l'un des plus grand tournant de sa vie.

Il posa son regard sur la jeune femme, il ne pouvait pas imaginer que cette femme était plus vieille que lui, car il avait clairement sentit qu'elle était aussi paniquée que lui un peu plus tôt, mais maintenant il se sentait bien bie, plus proche d'elle qu'il ne l'avaids jamais été auprès de quelqu'un.

Etait-ce de l'amour ?, ou une chose qu'il ne conaissait pas encore, dans tous les cas l'espion était perdu dans le regard de celle qu'il pouvait certainement nommé "sa compagne" et lui caressa doucement la visage de la main droite afin d'écarter une mêche de ses long cheveux bleu-vert afin de pouvoir observer librement son visage.


- Eva... il faudra que tu m'explique ce qui t'attire chez moi, je ne suis qu'un simple fils de noble, je n'ai jamais eu à vivre dans la rue ou suer sans et eau pour obtenir ce que je possède aujourd'hui.
il lui passa doucement la main dans les cheveux de la voleuse alors que celle-ci s'approchait doucement de lui afin de l'embrasser.

Ils restèrent donc silencieux et unis pendant un petit moment avant que Taimu se rende compte qu'il avait perdu le fils de sa pensé à cause de l'effet qu'elle avait sur lui.

-... Euh je vais faire monter une servante avec de quoi manger...

L'espion quitta alors le lit puis alla jusqu'à la porte où il appela une servante en ne sortant que la tête hors de sa chambre.
Ce fut Rie qui répondit à l'appel et Taimu lui demanda de monter une corbeille de fruit frais.

La soubrette ne se fit pas prier et courut au bout du couloir jusqu'à quitté le champ de vision de l'espion qui se retourna à l'appel d'Eva qui semblait impatiente que l'espion revienne auprès d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mer 7 Juil 2010 - 13:20

Ce que venait de dire l'espion était presque vexant aux yeux de la succube. Avait-elle besoin d'une raison pour vouloir être en sa présence ? Des fois il y a des choses qui ne s'expliquaient pas, et là elle aurait du mal à argumenter ses envies autrement que par le geste. Aussi elle prit d'abord une mine boudeuse tout en tirant les draps sur elle pour ne pas se retrouver totalement découverte, comme si elle craignait encore d'être gênée quand Taimu regarderait son corps dénudé. Après tout c'était la première fois qu'elle s'unissait à un homme et elle ne savait pas si elle avait été à la hauteur de ses espérences, ne sachant pas qu'il s'agissait là aussi d'un rite de passage à la maturité pour le jeune chevalier.

Alors qu'elle tenait la couverture d'une main elle se redressa pour regarder le patriarche de cette maison demander à une servante de leur apporter à manger. Elle devait avouer qu'elle commençait réellement à avoir faim et que leurs ébats l'avait épuisée.

Elle décida alors de répondre à l'impérial pendant qu'il s'approchait de nouveau d'elle.

- Ai-je besoin d'une raison pour vouloir être avec toi ? La succube avait dit cela sur un ton si froid qu'il aurait presque pût faire frémir une autorité haut placée, comme si une haine sans égale se dégageait de sa voix à cet instant, rappellant un peu le capitaine de la brigade à laquelle appartenait Taimu. Puis finalement elle se radoucit en reprenant parole, comme si son air méprisable n'était déjà plus qu'un très lointain souvenir. J'ai juste envie d'être avec toi pour ce que tu es, pas ce que tu as été. J'ai du mal à l'expliquer mais c'est comme si une force m'attirait inéluctablement vers toi ! Elle souriait puis décida finalement de se laisser choir en arrière, ses cheveux flottant lors de sa chute contre le matelat rembourré du chef de famille ce qui lui donnait une apparence éphémère de princesse en mal d'amour comme dans de grande tragédie.

Maintenant allongée, le drap collait à son corps encore en sueur de leur unissons dernière, ce qui laissait ainsi deviner ses courbes parfaites et la position dans laquelle elle se trouvait.

Ses genoux et ses cuisses étaient collées les uns contre les autrs, laissant un léger espace entre le reste de ses jambes. Sa ligne était parfaite ce qui laissait même un peu à penser qu'elle était en sous-nutrition, car il n'y avait visiblement pas la moindre imperfection sur son corps encore chaud et embrasé de leurs derniers actes. La couverture s'arrêtait légèrement au dessus de sa poitrine encore transpirante, et des gouttes de sueur était visible de cet endroit jusqu'à sa nuque.
L'arrière de son crâne reposait sur un coussin légèrement surélevé par un traversin, et elle était en train de dévisager Taimu de ses yeux d'un jaune flamboyant, comme si elle était en train de penser qu'elle était prête pour un deuxième tour et qu'elle était à sa merci, ou alors qu'elle aimerait qu'il s'occupe d'elle qui paraissait si fatiguée.

Ainsi Taimu ne pouvait avoir aucun doute sur le fait qu'Eva aimerait se faire chouchouter, peut-être parce que jusque là elle n'avait jamais eût l'occasion de vivre un tel luxe et qu'elle était aujourd'hui épuisée de sa vie d'errance à la recherche de son frère.


- J'aurais un cadeau pour toi… Souffla la succube en ne détachant pas un seul instant son regard du jeune homme, comme si elle craignair de perdre sa présence.

Elle leva ensuite une main au dessus d'elle comme si elle désirait regarder l'état de ses ongles. D'ailleurs au début c'était bel et bien le cas, ces derniers étaient parfaitement limés ce qui laissait à penser qu'il s'agissait là d'un travail minutieux, mais en interrogeant la jeune femme on aurait apprit qu'elle le faisait elle même.
Puis une aura noire se mit alors à se former autour de sa main, ce qui montrait désormais l'élément de la nymphe. Et le plus étrange était que de son dos s'échappait la même vapeur magique, comme si la cicatrice qui marquait sa peau laissait elle aussi s'échappait le mana.

- Mmm… Je suis encore plus affaibli que ce que je pensais… Dit-elle sur une voix encore différente qui était bien trop sérieuse pour elle, l'onde magique s'évanouissant au moment où elle ferma le poing. Tu vas prendre soin de moi, hein ? Reprit-elle avec un peu plus d'entrain dans sa voix, comme si la phrase précédente n'était adressait à personne en comparaison à celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mer 7 Juil 2010 - 14:47

L'espion s'était approcher de la beauté qui était dissimulé sous le draps de son lit, malheureusement ou heureusement, tout dépens du point de vue.
La sueur agissait de façon à rendre le tissus blanc complètement collant et même transparent à certains endroits.
L'espion s'approcha donc de la jeune femme, une fois sa démonstration terminé puis il se pencha vers elle afin de déposer ses lèvres sur les siennes.

Il profita de se contact pour lui transmettre un peu de mana pour qu'elle tienne jusqu'à l'arrivée de la bectance, puis lorsqu'il mis fin à leurs baisé il pris quelques instant afin d'observer la beauté qui se trouvait juste devant lui.
Il fini par descendre du lit puis récupéra son pantalon qu'il commença à enfiler.


- En tant qu'ôte il est de mon devoir de prendre soin de mon invitée, d'ailleurs la nourriture arrive.

L'espion eut alors à peine terminé de boucler sa ceinture lorsque quelqu'un frappa à la porte, Taimu laissa donc à nouveau sa "douce" moitié pour aller ouvrir.
Rie se trouvait là avec une imposante corbeille de fruit, celle-ci contenait essentiellement des fruit frais et sucré, comme des fraises, du raisin blanc, quelques abricots et poires mais apparemment la servante avait agencer les fruits de façon à ce que les fraise forme un coeur lorsque l'on regarde la corbeille du dessus.

Taimu lui lança un regard blasé alors que la servante semblait joyeuse de son coup.
L'espion saisit donc le récipient puis se tourna vers le lit alors que derrière lui Rie faisait de grand signe à Eva lui montrant sa sympathie avant de partir en refermant la porte derrière elle, elle l'avais d'ailleurs refermé à clé, mais ça Taimu ne l'avais pas noté.

Lorsqu'il fut à nouveau à coté du lit il déposa la corbeille juste à coté d'elle puis saisit une grappe de raisin puis lui approcha doucement un des grains près de la bouche, elle pris alors un malicieux plaisir à lui mordiller le doigt au passage.
Mais soudain Taimu regarda par la fenêtre, il tenait quand même à savoir l'heure qu'il était après tous il était censser retrouver Schwann par la suite.

Quand on y pense, il est vrai que le fait que se soit un membre de sa brigade qui fut envoyer pour l'arrêter était une heureuse coïncidence, le Capitaine y avait retrouver une soeur et Taimu une épouse peut être.

Il se saisit alors d'un poire puis s'allongea sur le dos pour la manger tout en laissant ses pensées vagabondé un peu, enfin il semblerai qu'Eva ne fut pas de cette avis car l'espion sentit bientôt la main de la jeune femme remonter le long de son torse.


- Besoin d'autre choses ?
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mar 13 Juil 2010 - 21:16

La respiration de la jeune nymphe était relativement rapide. Elle avait encore du mal à se calmer de leur dernier ébat, et manger ainsi les fruits frais que venait d'apporter Rie était intéressant pour elle.

Le rêve de bien des femmes devait être que l'on s'occupe d'elle comme des princesses, et à l'heure actuelle Eva avait réellement l'impression qu'enfin elle pouvait prétendre être élevée un rang similaire, ou du moins la façon dont elle vivait actuellement s'en rapprochait grandement, bien qu'elle n'était pas sûre que cela serait définitif, ce qui la rendait bien évidement un peu triste.

Mais pour l'heure elle essayait d'en profiter le plus possible. Après tout elle se délectait avec appétit des gateries qu'avait apporté la servante. D'ailleurs cette dernière semblait déjà plus chaleureuse que Miko, sauf si c'était par simple intérêt ? Allez savoir…

Eva se rassasiée donc avec une grappe de raisin blanc. Lentement elle faisait rouler les grains jusqu'à ses lèvres qu'elle entrouvait ensuite légèrement, poussant la petite boule sucrée dans son gosier afin de se nourrir d'une manière qui elle l'esperait ne laissait pas indifférent le jeune espion.

- Dis moi Taimu… Lâcha t-elle soudainement en tendant ensuite sa main vers le panier de fruits pour y déposer le grappe de raisin non-terminée. Elle bascula ensuite sur elle même, s'enroulant ainsi un peu plus dans le drap qui recouvrait son corps encore chaud des braises ardentes de leur union.

Là elle enjamba le pauvre garçon et repoussa son bras qui était en train de tenir la poire afin d'avoir un accès direct sur son visage. Elle passe ensuite délicatement ses mains derrière son cou et rapprocha doucement son visage du sien jusqu'à coller son front contre le sien, ainsi elle était légèrement au dessus de lui et partout où il regarderait il serait obligé de la voir. Devant lui se trouvait son visage, en dessous sa poitrine et sur les côtés ses bras.

Le visage d'Eva était légèrement rosée, et elle semblait attendre de voir si Taimu désirait s'unir à elle l'espace d'un instant. Durant cette attente il reprit ce qu'elle désirait dire.

- Que dirais-tu de prendre une douche en ma compagnie ?
La succube resta donc à attendre patiement la réponse du jeune homme…



Au château, la brigade était de nouveau au complet en faisant abstraction de Taimu qui était actuellement en charmante compagnie. D'ailleurs le chef de régiment était sans doute loin d'imaginer ce que l'espion était en train de faire avec sa soeur, et peut-être valait-il mieux dans leur intérêt commun que dans l'immédiat cela ne se sâche pas encore.

Et justement en parlant de Schwann, ce dernier se trouvait sur la terrasse en train de laisser son regard et ses pensées vagabonder dans le vide. Il réfléchissait à Eva : cette dernière avait de la chance d'être encore en vie dans un tel monde. Elle aurait très bien pût décéder il y a des années, ou même encore aujourd'hui par quelqu'un qui aurait mal prit le fait de se faire arnaquer par elle. Ou encore par les patrouilleurs Windwaker qui aurait eût vent de ses activités.
C'était sans doute un coup de chance qui avait fait que ce soit un membre de la brigade de Schwann qui retrouve cette femme, sans quoi elle ne s'en serait peut-être pas tirée de la même manière…

Derrière le chevalier se trouvait Agatha. Cette dernière était en train d'observer son supérieur, car elle avait bien remarquée l'air pensif qu'il arborait ces derniers temps. Aussi elle entreprit d'essayer de lui parler.

- Capitaine, vous allez bien ?
Mais elle n'eût que pour seule réponse le silence du vent. Ce même vent d'été qui passait dans les cheveux du brigadier tout en les faisant osciller d'une manière désordonnée.

La guerrière faillit presque être vexée de cette absence de réponse. Après tout elle n'était là que pour sa sécurité, et qu'elle se préoccupe ainsi de son bien était presque un honneur et une sollicitude dont il aurait dû être flatté. Elle voulu reprendre parole quand il se décolla du rebord de la terrasse sans pour autant se retourner.

- Je ne sais pas si je peux parler de bien ou de mal… Sous le froid glacial de cette réponse il se retourna lentement afin de fixer la jeune femme. Elle ne pouvait apercevoir qu'une vague silhouette à cause du contre-jour du soleil qui commençait à se coucher. Mais je me sens comme apaisé.
Et aussi surprenant que c'était, le guerrier affichait un léger sourire dépourvu de tristesse. Il s'approcha ensuite d'Agatha et posa une main sur son épaule sans pour autant s'arrêter, signe que tout allait bien.

En rentrant à l'intérieur de la salle il se dirigea directement vers son bureau où se trouvait une tasse de café chaud. Naturellement il soupira avec un regard las puis alla s'assoier : les nouveaux aller arriver et Taimu et Eva ne devraient plus tarder…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mer 14 Juil 2010 - 21:06

C'est dans des cas comme celui-la que l'espion se demande si il n'est pas juste en train de rêver et que tous ce qu'il lui est ai arriver aujourd'hui n'est rien que le fruit de son imagination.
Après tous il n'aurai jamais put rêver mieux, une femme au moins aussi agile et forte que lui qui lui tombe ainsi dans les bras après seulement quelques heures ensembles.

Ce scénario semblait trop irréel pour que l'espion ne se remette pas en question quelques secondes, mais le contact de la main d'Eva sur son bras le ramena bien vite à la réalité alors qu'elle prenait ses aise sur lui.
L'impérial oublia bien vite la poire qu'il tenait toujours dans la main droite, alors que la succube mettait en place un cleavage pour l'espion qui n'avait donc plus d'yeux que pour elle.

Son regard étant plongé dans l'or des yeux de la démone, l'espion ne répondit pas à la question, pas explicitement du moins.
De son bras gauche il remonta le long de la jambe de la voleuse en partant du milieu de son tibia.
Il remonta ainsi jusqu'à un point apparemment sensible puisque la nymphe rougit un peu plus tout en étouffant un élan.
Mais l'espion ne poussa pas son avantage plus loin.


- Hum, je suis pas contre l'idée de la douche, mais la salle de bain de cette chambre n'a seulement qu'une baignoire.
Mais je fais chauffer l'eau en moins de deux.


La nouvelle ne semblait pas avoir déplut en tous cas, Eva s'était déjà redresser et lui avait attraper le poignet pour le tirer jusqu'à la salle de bain.
Il s'agissait d'une petite salle, deux trois mètre carré, mais au centre de celle-ci se trouvait une sorte de grand carré d'eau faisant au moins deux mètre carré.

Il y avait donc un mètre d'espace autours de la "baignoire", évidemment il s'agissait de la plus belle salle de bain de la maison et les autre baignoire était plus "classique".
C'était aussi la première fois que l'espion entrait ici, il était donc aussi étonné de la voleuse, mais au moins il ne manquerai pas d'espace...


Citation :
Pnj: Ken Amada

Voila, une nouvelle brigade, pour un nouveau départ.
Bien sur il n'avais pas vraiment demander à changer de voie, mais apparemment son supérieur avait juger bon l'envoyer voir ailleurs si ses compétence serai apprécier alors c'est ce que Ken avait fait.
Il venait tous juste de ferme la porte de son ancienne brigade et maintenant il allait présenté son dossier au Capitaine Oltorain, après tous celui-ci était connu pour ne pas être du genre à respecter le protocole.

Finalement l'espion poussa doucement le porte après avoir frapper trois coups sur celle-ci.
Il posa un pied à l'intérieur puis l'autre, quand soudain un krityenne doté d'une grande respiration, lui rentra littéralement dedans, elle avait les yeux rouges et humides elle avait donc du pleurer.

Il recula d'un pas et se mis de trois-quart par rapport à elle, une position surtout défensive, juste par pure réflexe car il savait qu'il n'y avait rien a craindre.


- Euh... tout vas bien mademoiselle ?
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Jeu 22 Juil 2010 - 14:30

Maintenant à l'intérieur de la salle d'eau, il n'y avait plus qu'à se mettre à l'aise pour que la jeune femme soit comblée, puis après après tout, elle préférait se faire belle avant de revoir son frère. Et en plus de ça elle allait passer un agréable moment en charmante compagnie. Que demander de plus ? Elle même ne le savait pas vraiment.

Eva tourna donc le robinet afin que ce dernier laisse échapper l'eau dans la baignoire : cela serait encore mieux qu'une douche. Elle fît signe à l'espion de pénétrer dans cette dernière pendant qu'elle allait se « préparer », bien que cela ne consistait qu'à se dévêtir du drap qui ne s'était pas décollé de son corps lorsque le jeune homme l'avait entraînée dans la salle de bain.
Elle laissa donc Taimu prendre ses aises, chose normale après tout, il était chez lui et dans la chambrée qui lui était reservée. Pendant ce temps elle retourna dans la chambre et laissa le drap tiède de sa chaleur corporelle et légèrement humide de sa transpiration. Elle prit ensuite la corbeille de fruits frais et regarda si il ne manquait rien qu'elle pourrait apporter pour eux deux.

C'était une chambre bien luxueuse, difficile même d'imaginer qu'il s'agissait là de celle de l'impérial, les décorations ne se prétant pas vraiment aux goûts que l'on pouvait imaginer de la part d'un chef de famille si jeune. Mais peut-être venait-il d'hériter de cela, ce qui en soit aurait expliqué bien des choses.

Mais malheureusement il n'y avait rien qui aurait pût se prêter à leurs amusements, alors elle se contenta de revenir dans la même pièce que lui, cela le plus discrétement possible.
Comme elle était pieds nus, elle ne faisait pas le moindre bruit en marchant sur le sol carrelé, et ses compétences de voleuse y étaient aussi pour quelque chose. Elle s'abaissa donc lentement derrière lui en prennant soin de déposer le pannier de fruits sur le côté, et maintenant qu'elle avait les bras libre elle ne se priva pas pour passer ces derniers autour du cou du maître de maison, plaquant ainsi sa douce poitrine dans son dos avant d'émettre un léger rire presque sournois.

- Même si ce fût bref, t'ai-je manqué ? Et sans attendre sa réponse elle le libéra un instant de l'étreinte qu'elle lui donnait afin de se glisser à ses côtés pendant que l'eau continuait de remplir la baignoire.

Si au début elle avait un peu froid, il semblerait que Taimu l'avait remarqué, et déjà l'eau se réchauffait peu à peu sans pour autant devenir trop brulante pour la jeune nymphe. Et au fur et à mesure que le niveau montait, Eva se rapprochait du jeune homme tout en commençant à lui frotter le dos. Peut-être était-ce les prémisses d'un deuxième round ?



Au château, le capitaine des chevaliers s'apprêtait à saisir sa tasse de café chaud lorsque l'on frappa à la porte, ce qui interrompit son geste. De plus, Lina venait de faire une nouvelle crise à cause de lui, soit car il venait de revenir dans la pièce et que ceci était trop douloureux, soit car c'était elle qui avait préparée le café et qu'il avait soupiré en voyant cela. Enfin, la deuxième option était peu probable.

En parlant de la Krytienne, elle venait se tomber par terre en rentrant dans le nouvel arrivant et comme elle avait tendance à ne pas porter sa tenue réglementaire, ce dernier avait pût voir l'espace d'un instant le type de sous-vêtement qu'elle portait, le genre de renseignement qu'il n'aurait pas tardé à apprendre de toute manière.
Mais heureusement pour Lina, elle avait des atouts qui l'avait empêchée de se faire mal en percutant ce jeune homme, et elle ne tarda pas à se relever, remarquant le blason impérial du soldat avant de prendre un ton légérement autoritaire.

- Votre sollicitude me touche soldat… Elle essuya ses larmes de son poignet avant de regarder de bas en haut cet homme. Mais je pense que vous parlez à l'un de vos nouveaux supérieurs…
Quand elle eût terminée sa phrase, elle se mise elle aussi de trois quart mais pour laisser passer l'espion jusque devant le bureau du capitaine. D'ailleurs ce dernier venait d'arriver près d'elle, intrigué par le boucan qui venait de se produire.



Les autres membres de la brigade étaient tous là.
Sigismond était, comme toujours, allongé sur un des canapés que proposait les quartiers de la brigade. Il était en tra in de regarder le plafond, les bras croisés derrière la tête, et il semblait réfléchir à quelque chose sans pour autant exposer ses pensées. Ou alors il était simplement en train de rêvasser.

Son épouse, elle, était en train de discuter avec Juri. L'archère essayait de faire plus ample connaissance avec la phoniste, notamment par rapport aux Artes qu'elle utilisait, car c'était un type de magie assez peu utilisé de part sa complexité mais malgré tout puissant.

- Tu as une très belle voix Juri, n'as-tu jamais pensée à faire carrière dans autre chose que l'armée ? Demande Marina avec un certain intérêt pour sa collègue.
- Euh… C'est-à-dire que… Juri était un peu gênée, premièrement car elle venait de se faire complimenter, et deuxièmement car elle n'y avait jamais vraiment pensée. Je n'ai même pas encore retrouvée la mémoire et j'ai un peu de mal à m'adapter, alors je ne sais pas si je serais capable de chanter devant toute une foule prête à m'écouter… Puis j'aimerais au moins pouvoir me souvenir de certaine choses avant cela.
- Pardon, je suis désolée de t'avoir posée une telle question.
- Ce n'est rien, ce n'est pas comme si c'était ta faute.
Elles continuèrent ainsi de discuter jusqu'à ce que l'une d'elle remarque le nouvel arrivant. Il était relativement intriguant sans pour autant monopoliser toute l'attention possible, car après tout, ce n'était qu'un homme parmis tant d'autre.

Un peu plus à l'écart, Travian se trouvait être avec Soheyn et Arthuria. Tous deux étaient en train de regarder comment le maître d'armes prenait soin de son équipement, et même si cela lui prenait une énorme quantité de temps, de patience et qu'il ressemblait ainsi à un parfait psychopathe astiquant la moindre trace de souillure sur ses armes.
Actuellement, le colosse de fer passait un chiffon blanc sur une énorme épée crantée. Cette dernière avait du faire voler bon nombre de têtes par le passé car elle semblait être d'une manufacture plus ancienne que les technologies actuelles. Mais elle était d'un tranchant parfait et le sang semblait ne pas avoir pût épouser la lame de part un entretien vigoureux.

- Cette épée est-elle vraiment importante pour toi ? Parce que vu comme tu en prend soin c'est difficile d'imaginer le contraire. Demanda Soheyn sur un ton légèrement intrigué.
- … Cette arme n'est qu'une arme… Ce n'est pas comme celle des capitaines ou un symbôle familiale… Je prend juste soin de tout ce qui m'appartient, du coup je n'ai pas besoin de changer régulièrement d'épée… Le vétéran releva cette dernière d'une seule main pour ensuite la poser derrière lui, contre le mur.

Dans les chambrés, Foa était allongé sur l’un des lits, endormis et blessé de sa dernière mission. Elena était en train de vérifier son état au cas où, n’hésitant pas à employer des sorts de soin en cas de besoin. Elle ne savait pas pourquoi mais cet homme ne lui inspirait pas vraiment confiance, peut-être car elle avait toujours eût du mal à faire confiance aux gens, préférant s’intéresser aux livres qu’aux personnes, mais ce guerrier à qui il manquait un bras dégageait quelque chose de différent, un aura meurtrière, et l’odeur du sang semblait persister à se maintenir sur son corps.
Le capitaine aussi avait cette même odeur, et il avait même sûrement tué plus de personne que n’importe quel autre combattant de cette brigade, ce qui lui valait sans doute son rang, mais la sensation que lui avait œuvré pour une juste cause semblait plus probable que dans le cas de Foa Ascheritt. Bien entendu il s’agissait peut-être là d’un jugement infondé, mais les impressions n’étaient pas toujours fausses, et la mage préférait se méfier un peu plus de cet homme que les autres, car malgré tout elle ne vouait pour l’instant une confiance qu’à Schwann, pour qui elle avait décidée de rejoindre les rangs de l’armée, cet homme juste qui faisait passer toute chose avant sa propre sécurité, son propre bonheur, sa propre vie…

Derrière le chevalier endormis et Elena, un peu plus loin dans un coin d’ombre de la pièce, Sasaki observait Amélia qui était assise sur un des lits. Il ne savait pas vraiment ce qu’elle faisait et il n’aimait pas ça, car comme sa collègue magicienne il avait du mal à faire confiance aux gens, et en plus de ça il était plutôt asocial, ce qui n’aidait pas dans les relations humaines.
Mais il avait décidé de rejoindre les rangs de l’armée car, selon lui, c’était encore la cause la plus juste qu’il pouvait accomplir en ces temps troublés, sans pour autant être l’unique raison, car après tout n’importe quelle brigade aurait pût faire l’affaire. Mais celle-ci avait quelque chose de plus : première le capitaine de cette dernière était relativement simple et pas vraiment chiant sur les bords, laissant ainsi libre court à l’assassin tant qu’il effectuait son cota de mission et qu’il n’allait pas à l’encontre des principes de la chevalerie, ce qui était assez souple comme règle. Mais la chose qui avait vraiment poussé Sasaki à rejoindre la brigade de Schwann, c’était Taimu Shido, cet homme qui, sans le savoir, avait hérité d’un lourd fardeau, mais pour l’instant la vengeance viendrait plus tard, lorsqu’il serait seul avec lui, ce qui ne risquait pas d’arriver maintenant qu’il avait une sangsue avide de plaisir charnel…

- Amélia… Tu sais quoi sur Shido ? Demanda t-il d’une voix qui signifiait qu’elle n’avait pas spécialement intérêt à ne pas répondre. Si le capitaine dit vrai, il se retrouve actuellement avec la sœur du patron, et cette dernière à pas l’air d’être le genre de fille très sage. Moi, je trouve ça louche. Il disait cela dans le but d’imposer légèrement le doute sur l’espion, bien qu’il savait pertinament que les De Noheimyn était des personnes droites et justes, alors elle ne jugerait pas nécessairement Taimu sur ce genre de détail, mais au moins elle pourrait douter l’espace d’un instant, ce qui le fît sourire sournoisement, ce qu’elle ne pouvait voir car il était dans l’ombre…

Le pervers du groupe était en train de se servir dans le garde manger mit à la disposition des troupes de cette brigade. Lorsqu’il se retourna il se trouvait nez-à-nez avec Minos, et afin de s’adresser à l’aveugle il retira le morceau de viande froide qu’il avait entre les crocs.

- Hey ! Minos ! T’as faim ? Tu veux un truc à becter ? Il avala un morceau de viande avant d’adresser un sourire sincère à son interlocuteur, chose stupide en soit…
- Je te remercie de ta solicitude, Bolga, mais j’ai tendance à ne manger qu’aux heures de repas.
- T’es sûr ? Non parce que comme t’es aveugle je pensais que…
S’en suivit un lourd silence pesant, le lancier comprenant qu’il venait de faire la bourde de parler de la chose qui mettait sûrement le plus mal à l’aise Minos. Mais le mal était fait, et l’obsédé de service observa Agatha qui venait d’arriver pour préparer du café, cela sans dire un mot, mais aussi sans cligner des yeux, son regard n’hésitant pas à passer du bas de la demoiselle jusqu’à son visage. Et il ne se gênait pas non plus pour se pencher et avoir une meilleure vue sur elle, ce qui la fît soupirer bien évidement.



Schwann déposa une main sur l’épaule de Lina sans même la regarder. Il avait bien deux hypothèses sur ce que cela ferait : soit elle serait rassurée par ce simple geste, sa présence et le fait qu’elle se faisait de fausses idées ; soit elle voudrait de nouveau partir en pleurant, et il ne pourrait même pas envoyer Taimu pour la réconforter, ce qui le fît soupirer.

- J’imagine que vous êtes l’un des nouveaux hommes qui devait arriver ? Demanda le bretteur sur un ton totalement neutre, qui en soit était aussi totalement normal et coutumier. Schwann Oltorain, Capitaine de la onzième brigade des chevaliers impériaux. Il tendit une main en direction du nouvel arrivant afin de se présenter en bonne et due forme.



A cet instant, en bas du château se trouvait trois hommes qui n’allaient pas tarder non plus à prendre services dans la brigade de ce même capitaine. L’un d’eux semblant diriger les deux autres et pour l’instant personne ne disait rien, comme si ils attendaient quelque chose, ou quelqu’un. Et pour l’heure il restait droit et silencieux, et un moment l’un des deux subordonnés de celui qui était le plus agés montra une chaise du doigt à son supérieur, cela afin de lui demander si il pouvait s’assoier.
Le regard froid et fermé du visiblement vétéran acquiesa, et le guerrier, visiblement satisfait, ne tarda pas à montrer son enthousiasme d’un sourire franc, cela tout en s’approchant de sa chaise. Sauf que lorsqu’il déposa son postérieur dessus, cette dernière céda sous son poids dans un craquement qui résonna dans tout le couloir, ce qui fît soupirer l’homme en armure clair…



Soldat Marus Brainstorm.
« Quoi ? Qu’est-ce que j’ai encore fais ?! »

Le vétéran soupira en secouant la tête d'un air las, ses yeux se fermant alors qu'il faisait signe à l'autre soldat d'aller aider son compagnon d'armes.
Le jeune homme acquiesa à son tour et d'une marche rapide ce rapprocha de son collègue et ami, s'abaissant vers ce dernier qui essayait péniblement de se redresser.

- T'es vraiment maladroit… Dit-il en l'attrapant sous les bras, forçant sur ses muscles pour essayer de relever son allié qui était plus corpulant que lui.
- Quoi ? Qu'est-ce que j'ai encore fais ?! C'est pas ma faute si ces chaises en bois sont pourris !
- Mais tu trouve toujours une excuse. Ne peux-tu pas simplement admettre que tu as des doigts de fée ?
Le vieille homme qui n'avait pour l'instant pas bouger soupira de nouveau, ce qui stoppa la querelle entre les deux hommes qu'il avait à sa charge, le cadet terminant d'aider son ainé à se remettre debout avant que tous les deux ne se mettent aux gardes à vous, le grand gaillard laissant tomber le fourreau de son épée de par ce simple geste respectueux.


Lieutenant Guin Aura Héphaïstar.
« Les ordres sont les ordres, respectez les, coûte que coûte. »

Marus eût un rire gêné avant de s'abaisser pour reprendre son épée. On pouvait voir que le fourreau de cette dernière était boursouflé à pas mal d'endroit et que la peinture souvent esquinté, mais l'arme, elle ne semblait rien avoir, soit car elle était assez résistance pour un tel homme, soit car c'est la seule chose qu'il arrivait à garder en bon état.

Le Lieutenant soupira encore sans rien dire, indiquant à ses hommes d'un simple regard qu'ils devaient continuer de patienter, que, normalement, une requête avait été envoyée au capitaine de la brigade de Schwann comme qui quelqu'un devait venir les chercher, du moins, en théorie, car ce même capitaine n'avait pas vraiment jeté un oeil à tous les dossiers qui se trouvaient sur son bureau…



Soldat Xéno Kerida.
« Présent et dans les rangs ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Sam 24 Juil 2010 - 11:35

À vrai dire l'espion se demandait depuis combien de temps ils avaient ben put rester dans la chambre, car ils devaient rejoindre le Capitaine lorsque tous le monde serai présent.
Mais pour l'heure l'espion savait que ni lui ni elle ne devait être "présentable" aussi l'espion pénétra doucement dans la baignoire après avoir à nouveau retiré son pantalon.

L'eau était tiède, cela n'était pas désagréable enfin l'espion l'habitude d se laver à l'eau froide, quand on est en planque pendant une semaine afin de collecter des informations on dispose rarement du luxe d'un hôtel.
Aussi l'espion s'était habitué à se laver à l'eau froide.
Lorsque la baignoire fut à peu près remplit Taimu coupa l'arrivée d'eau puis passa les deux mains dans son dos pour ramener ses cheveux sur le côté.

Et oui c'était peu être beau, mais cela demande beaucoup d'entretien et encore l'espion avait une technique bien personnelle pour s'occuper de ses cheveux .
Passa sa main gauche dans le derrière de sa tête afin de ramener ses cheveux en une fine ligne puis il posa sa main droite à la suite de la gauche puis il laissa ses mains descendre le long de sa crinière.
Après le passage de ses mains on pouvait voir de la vapeur s'élever de ses cheveux.

L'espion était en train de terminé lorsque Eva rentra à nouveau dans la pièce, il ne l'avait pas entendu entrer mais il avait été prendre un des savon se trouvant sur le côté puis se mit à se frotter un peu partout énergiquement avant de sentir des bras s'approcher de son cou.
Comprenant qu'il s'agissait de son invité il se laissa faire après tous son contact n'était pas désagréable, il tourna légèrement la tête vers elle puis lui sourit avant de commencer à se rincer afin de retirer le savon.

La question de la voleuse était purement rhétorique aussi l'espion ne répondit pas de peur de froisser la soeur du patron, sa forme d'humour n'étant pas toujours très apprécier Taimu ne voulait pas prendre de risque, Lorsqu'elle se glissa près de lui il sentit la différence de température entre elle et lui aussi il fit chauffer l'eau alors qu'elle semblait se rapprocher pour chercher de la chaleur.

Mais l'espion venait de terminé de se laver, il se leva donc puis sortie de la baignoire et pris une des serviette se trouvant sur le côté, il l'enroula autours de sa taille avant d'en prendre une seconde qu'il enroula autours de ses cheveux avant de la faire chauffer à l'aide de son mana.


- Tu devrais te dépêcher de te laver, le Capitaine doit être en train de nous attendre et nous somme loin d'être en avance.

Sur ces mots l'espion quitta donc la salle de bain.

Citation :
Pnj: Ken Amada

Finalement le Capitaine était venue se présent lui même, Ken regarda un instant la mains du Capitaine avant de tendre la sienne et d'échanger une poignée de main avec le guerrier.

- Amada Ken, ancien espion de la neuvième brigade enchanter de vous rencontrer.

Il était donc vrai que cette brigade était complètement hors des convention de l'empire, à vrai dire Ken pensais qu'il ne s'agissait que d'une des nombreuse rumeur non fondée qui circulait au château mais il fallait croire qu'il devait y avoir un certain fond de vérité.
Les trois impériaux entrèrent alors dans la quartier générale, KEn eut donc tous le loisir de voir une bonne partie des membres de cette brigade, apparemment ils devaient être en réunion ou du moins attendre quelque chose car il y avait dans l'air cette tension propre à l'attente.


Citation :
PNJ: Amélia De Noheimyn

Les yeux mi-clos la guerrière se trouvait assise sur le côté d'un lit, mais il ne s'agissait pas de n'importe qu'elle lit, c'était celui qui se trouvait juste devant la fenêtre donnant sur le jardin du château.
En quoi ce lit est il particulier vous demanderez-vous et bien il s'agit en fait du lit que Taimu utilise quand il dors au château.
Mais aujourd'hui l'espion n'était pas là et le fait de le savoir avec une femme n'était pas spécialement pour plaire à la guerrière.

Alors qu'elle était plongée dans ses pensés une voix la ramena à la réalité, il s'agissait de Sasaki, un autre espion de la brigade, elle ne lui avait jamais vraiment parlé aussi elle se demandait pourquoi elle l'interrogeait elle par rapport à Taimu.
Surement parce qu'elle était assise sur son lit en fait.
Et bien évidemment il fallait que celui-ci insiste sur le fait que Taimu n'était pas seule.

La guerrière soupira puis après avoir réfléchit pendant un petit moment elle releva la tête vers Sasaki.


- Très bien... que veux tu savoir exactement ?

Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 25 Juil 2010 - 14:26

- Tu peux prendre tes aises le temps que les autres arrivent. Précisa Schwann en ayant déjà tutoyé le nouvel arrivant, déjà car ce dernier n'était pas en position de lui faire la moral là dessus, et ensuite parce qu'il préférait brusquer un peu les choses pour établir une base de confiance.

Le brigadier regarda ensuite Lina. La Krytienne avait les yeux légèrement rouge et ce qui le fît une fois de plus soupirer. Vivement que cette histoire soit tirée au clair pour qu'il n'y est plus aucun malentendu…


Citation :
Personnage Non Joueur Eva Galan.
Ces instants où vous avez l'impression d'être seul au monde avec la personne pour laquelle vous donneriez votre vie, votre corps, votre âme, c'était là ce que ressentait Eva, assise dans l'eau chaude aux côtés de Taimu.

La succube avait son regard rivé sur la marque qu'il possédait sur le torse, et cette dernière l'intriguait assez pour captiver son attention. Ce qui était certain, c'était qu'il ne pouvait pas vraiment s'agir d'une cicatrice, du moins pas avec une telle forme, sauf si il était question de tatouage directement imprégné dans la chair où l'on retire ensuite une couche de peau. Mais ayant une cicatrice dans le dos, elle savait que ce n'était pas ça.

Mais l'attention que portait Eva sur le corps du jeune homme fût stoppée lorsqu'il sortit de la baignoire pour aller se préparer, et l'intense moment qu'elle passait avec l'espion lui avait parut court, très court, bien trop même. Elle avait l'impression que le simple fait qu'il se lève brisait cet instant qu'elle considérait comme magique. Elle aurait appréciée pouvoir lui frotter le dos pour commencer, cela dans un massage corporel qu'il aurait sans nul doute aimé, pour qu'ensuite ce dernier fasse de même. Il aurait probablement remarqué sa cicatrice et lorsqu'elle lui aurait raconté cette histoire, il aurait été prit de compassion pour elle, et ainsi il se serait rapproché d'elle un peu plus, aurait prit soin d'elle pendant que les larmes dûes à cette douleur coulaient lentement sur ses joues.

Mais il fallait croire qu'elle se faisait des films, et ses glandes lacryminales étaient bel et bien en train de déverser leur contenu sur sa peau douce et fragile jusqu'à rejoindre l'eau trouble du bain.

Maintenant qu'il était de l'autre côté du mur, il n'y avait plus grand intérêt à se laver. Cela ne restait plus qu'un geste banal et sans intérêt, ce qui rendait encore plus triste la jeune femme. Elle avait été privée de tellement de chose durant toutes ses années, alors quand elle pensait pouvoir enfin vivre ses rêves d'enfants et qu'au dernier moment ceci lui était refusé, cela la rendait triste…
Elle était consciente que c'était totalement stupide, mais elle restait triste malgré tout…

Elle se leva finalement pour sortir du bain, prennant ensuite une serviette mise à sa disposition afin de se sécher le corps d'une manière peu enthousiaste.

La jeune femme n'arrivait pas à comprendre pourquoi Taimu était si préoccupé par le fait de retrouver Gailardia. Après tout il n'avait pas donné d'heure précise et si c'était ce dernier qui leur avait dit de venir, c'était à lui d'attendre. Puis dans le pire des cas il était censé savoir où se trouvait la maison de l'espion, alors elle ne comprenait pas vraiment la réaction de ce dernier. Peut-être que dans le fond il ne l'appréciait pas vraiment ? Après tout c'était vrai : il ne la connaissait que depuis moins de vingt-quatre heures, alors elle pensait réellement qu'elle devrait faire des efforts pour être digne de l'impérial, qu'elle répondrait à ses exigences du mieux qu'elle le pourrait, et que si il fallait, elle serait triste pour que lui soit heureux…

Eva rentra de nouveau dans la chambre avec un air différent, la serviette autour de sa taille et sans le moindre regard à l'attention du jeune homme. Elle ne tarda pas à se diriger vers ses vêtements afin de les mettre, puis quand elle fût prête elle jeta un bref regard dehors, par la fenêtre.

- Je suis prête… Dit-elle d'une voix assez non-chalente en s'approchant de la porte de la chambre…

Citation :
Personnage Non Joueur Sasaki Kojirô.
L'assassin soupira. Il lui semblait pourtant que sa question était explicite ? Avait-elle besoin de se faire répéter deux fois les choses pour pouvoir les comprendre ? Ou alors était-ce un moyen de prouver qu'elle était une noble et qu'il devait réitérer sa question de manière plus correct ?
Dans tous les cas, il n'aimait pas ça : personne n'avait le droit de s'auto-proclamer au dessus des autres, et seul la différence de force pouvait prouver ce genre de chose. Alors derrière son regard froid et colérique il grogna.

- Il me semble pourtant que c'est simple comme question : tout ce que tu sais. Si j'ai pas demandé clairement c'est parce que déjà j'en sais pas des masses, et ensuite parce que tout ce que tu sais m'intéresse.
On pouvait nettement comprendre l'énervement de Sasaki dans sa voix. Il n'aimait pas se répéter et n'avait pas à se justifier. Lorsque l'on posait une question il suffisait d'y répondre, point barre, pas la peine de chercher plus loin.

Et alors que ce n'était pas vraiment nécessaire, il rajouta :

- Alors m'emmerde pas et répond.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 25 Juil 2010 - 15:49

Une fois hors de la salle d'eau l'espion retira sa serviette ferma doucement les yeux afin de se sécher rapidement, ce moyen de faire était très pratique lorsque l'on devait se laver dans la nature.
Il récupéra alors ses vêtements qu'il remit rapidement avant d'ouvrir l'armoire.

Il y avait encore les affaires de son grand-père, le jeune homme la referma, il lui faudra faire quelque course d'ici demain car il ne pouvait pas laisser Eva dans ses vêtements actuel, il devrait lui en toucher quelques mots un peu plus tard.
Mais pour le moment il referma l'armoire et constata alors que la voleuse avait fini de se laver, au moins elle avait fait vite mais ses yeux brillait étrangement alors qu'elle semblait fuir son regard en quelque sorte.

Aussi lorsqu'elle se dirigea vers la porte l'espion la rattrapa d'un bond et lui saisit doucement le poignet pour l'arrêter et la tourner vers lui.
Il passa doucement sa main libre sur le visage de la jeune femme, juste en dessous des yeux, et effectivement il s'agissait de larme.
L'espion baissa alors les yeux.


- Promis, dès que l'on reviens je m'occupe de toi, mais j'aimerai être présent pour l'accueil des nouveau dans la brigade et je suis déjà en retard il me semble.

À dire vrai, cette excuse n'était qu'a moitié vrai, disons que Taimu était presser d'en connaitre plus sur le passé de son invité et comme il n'était pas du genre a interroger les gens qu'il avait accepter sous son toit il préférait laisser ça à Schwann.
Il espérait juste que la jeune femme serai un peu calmer, mais il ne lui lâcha pas le poignet, premièrement parce qu'il aimait son contact et deuxième parce qu'il ne fallait pas passer par la porte.

En effet l'espion fit demis tours et se dirigea alors vers la fenêtre, il l'ouvrit à une main puis pris la femme au yeux doré dans ses bras avant de se laisser tomber en arrière.
Aska je te laisse l'atterrissage
Gamin... m'aurais tu pris pour une piste ?

Mais lorsqu'ils furent près du sol les ailes de l'esprit de déployèrent dans le dos de l'espion et leurs permis de se poser tout en douceur.


- On est parti !

Citation :
Pnj: Amélia De Noheimyn

Cet espion n'était donc qu'un sale malfrat, pour penser que l'on tirais des information de ses allier de la même façon qu'a un ennemis il ne fallait avoir aucun once d'éducation.
De toute manière ce Sasaki avait l'air d'un sauvage et les quelques paroles qu'ils venait d'échanger venait de confirmer cela.

Mais il fallait se montrer plus intelligent qu'un être aussi vulgaire que cet espion de malheurs, aussi la guerrier lui fit un petit sourire séduisant puis d'une voix calme et posée répondit.


- Je sais qu'il à reçut une bonne éducation, contrairement à certains.

Sur ces mots la jeune guerrière se leva puis commença à se diriger vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mer 28 Juil 2010 - 21:38

Citation :
Personnage Non Joueur Eva Galan.
La jeune femme ne comprenait pas vraiment Taimu, mais plus elle y pensait et plus elle se disait que c'était son manque de contact avec les gens dans le simple but de sympathiser qui lui jouait désormais des tours.
Alors lorsque ce dernier lui attrapa le bras pour ensuite caresser son visage, elle ne pût s'empêcher de rougir. En soit c'était totalement stupide : ce n'était pas la première fois qu'un homme faisait un tel geste à son égard, loin de là, mais en général c'était par intérêt, et là elle avait la sensation que l'espion agissait simplement car il en avait envie. Etait-il différent des autres hommes ?

Sur cette dernière pensée elle se mise à cogiter : jusque là elle n'avait vraiment eût à faire qu'avec des pervers avide d'assouvir quelques fantasmes avec elle. Bien entendu elle était généralement celle qui menait, car dans le fond elle désirait obtenir quelque chose, et au final elle finissait toujours par rouler ses victimes sans rien avoir à donner en compensation.
Mais le fait que Taimu réagisse ainsi la choquait presque. Etait-il né dans une prison dorée pour être ainsi ? Ou alors c'était réellement sa manière d'être ?
Cette simple idée vînt à l'esprit d'Eva que son frère pouvait lui aussi être un tel homme : après tout il était capitaine. Mais peut-être que justement il profitait de son statut pour amener bon nombre de femmes dans son lit, ce qui lui donna une légère sensation de nausée.

Mais durant sa reflexion elle n'avait pas vue que l'impérial l'avait porté en bas de sa maison en passant par la fenêtre, comme si elle avait été totalement déconnectée de la réalité. Ainsi elle n'avait pas non plus remarquée être dans ses bras, ce qui la fît rougir au plus haut point, cherchant à cacher son visage dans le creux du cou de Taimu, sentant ainsi l'odeur de ses longs cheveux noir…

- Que sais-tu sur mon frère… ? Demanda t-elle sur un timbe de voix un peu triste, cela car c'était actuellement son état d'esprit et aussi car elle espérait bien pouvoir obtenir les informations qu'elle attendait en agissait de la sorte, comme si le naturel revenait une fois de plus au galop, et impossible de déceler une telle trace de tromperie dans sa voix ou son comportement : c'était une professionnelle sûrement meilleur que bien des acteurs.

Citation :
Personnage Non Joueur Sasaki Kojirô.
Cet air calme et impartial rappellait un peu à l'assassin le caractère du capitaine, sauf que bien entendu c'était chez Amélia une facade pour ne pas s'emporter, alors que chez Schwann c'était clairement lui qui était ainsi. Alors ce plagiat de caractère énervé bel et bien Sasaki, qui d'ailleurs avait du mal à supporter cet air hautain de la part de la guerrière.
- Humpf ! Imbécile… Soupira t-il sur un ton des plus las avant de fermer les yeux, sa présence semblant disparaître de la pièce au même moment où il plia légèrement les jambes pour ensuite sauter nettement plus haut que n'importe quel humain normal, et cela afin d'attérir juste devant la soldate qui avait trouvée bon de se moquer de sa personne.

Un léger souffle entourait donc le Samuraï qui dévisageait maintenant sa collègue sur un air de défi.

- Et ton éducation ne devrait-elle pas t'obliger à répondre lorsque l'on t'adresse la parole ?
Alors que ses mots ne semblaient même pas résonner dans la pièce, son souffle ne pas atteindre la jeune femme et sa présence être toujours aussi invisible, Amélia pouvait clairement ressentir le malaise d'avoir l'impession de voir quelque chose qui n'existait pas, et c'était là l'une des méthodes d'agissement que préférait employer Sasaki : oeuvrer sans un bruit, sans la moindre trace et sans même que l'on s'aperçoive qu'il est un jour était là.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   

Revenir en haut Aller en bas
 

Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [40K] Chevalier Impérial 2, le retour !
» cuirassé impérial
» Un Thunderbolt Impérial... ça cartonne pas mal
» [Background/Officiel] Calendrier impérial
» Aigle Impérial
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Zaphias-