AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Jeu 29 Juil 2010 - 18:09

À la question de la voleuse, l'espion haussa un sourcil, il avait penser qu'elle aurait préférer garder la surprise jusqu'à ce qu'ils se parlent mais il semblerait que toutes les femmes soit impatiente aussi un fois qu'il furent hors du domaine des Shido l'espion se mit à marcher tranquillement à travers les rues.

- Tu veux en savoir plus sur ton frère avant de vraiment le connaitre ?
Et bien comme tu veux, sache que Schwann est surement l'un des meilleurs parmi les douze capitaines impériaux.
Mais c'est quelqu'un de très secret donc je ne sais pas grand chose de sa vie personnelle, mais à mon avis tu va vite cerner le personnage une fois que lui aura parlé.


Le couple était donc en train de se diriger vers le château en marchant au milieu des gens, même si la plupart des hommes qu'ils croisaient se retrouvait à la vue de la nymphe.

Citation :
PNJ: Amélia De Noheimyn

Ce grossier personnage n'avait donc pas comprit que la conversation était terminée, elle lui avait répondu la seule quelle savait de Taimu était qu'il venait d'une famille noble pour le reste il n'aurai qu'a aller voir dans le dossier de l'espion, se serai facile pour une personne comme lui.
Alors pourquoi la harceler elle.


- Effectivement, tu m'a menacé un peu plus tôt et je n'ai pas pris la peine de répondre, mai je vais de ce pas corrigé cela !

elle posa alors la main sur le manche de son épée et tout en la dégainant elle laissa la mana se déverser à travers elle afin de réaliser un Excalibur.
L'espion s'était contenter de faire un rapide pas de côté et la porte derrière fut alors enfoncé et Bolga qui mangeai tranquillement non loin de celle-ci se la pris en pleine poire.


Citation :
PNJ: Will et Louise-Françoise Leblanc de la Vallière

Cela faisait plusieurs mois que Louise et Will n'avait eu l'occasion de rentrer chez eux, si le fait que Will avait enfin été accepter dans l'armée avait créer une ambiance festive.
L'état de leurs maison, qui était plus un amas de ruines qu'autre chose, avait eu vite raison de la bonne humeur.

Malgré les efforts de leur parents pour avoir l'air joyeux le fait de voir qu'ils avaient encore maigris ne les avaient pas forcement aidé à entrer dans le jeu.
Et si Will avait été capable d'apprécier un peu le moment, Louise en revanche était resté seule dans son coin.

À présent la fratrie avait quitter le nid familial car leurs nouvelle fonctions les attendaient, ils avait fait en sorte de se retrouver dans la même brigade.
Ce genre de chose était un peu mal vue au yeux de certain capitaine qui considèrent qu'il est impossible de travailler correctement avec d'autre membre de sa famille car les sentiments entraient en compte mais il semblerait que le Capitaine Schwann ne s'en souciait pas plus que cela aussi Will avait sauté sur l'occasion et envoyer son dossier ainsi que celui de sa soeur.

C'est donc pour cela que l'on retrouvait la guerrière et le mage dans les couloir du chateau à chercher un moyen de ralier le QG de la 11ème brigades.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Sam 7 Aoû 2010 - 22:33

Citation :
Personnage Non Joueur Eva Galan.
Il y a des détails que la manipulatrice avait du mal à saisir, et au lieu de garder ce genre de pensées pour elle, elle trouva plus intéressant d'en faire part à son futur compagnon, car pour l'instant ce n'était qu'un coup de foudre et elle ne pouvait pas prétendre être réellement sa compagne.
- « Schwann » ? Je… ne suis pas certaine de comprendre. Mon frère ne s'appelle pas Gailardia ? Il s'agissait là de la chose qui préoccupait le plus la jeune femme. Elle avait bien remarquée l'air fermé du capitaine durant le court instant où elle avait pût le voir, mais la confirmation par les mots de Taimu quand au fait qu'il soit quelqu'un de « secret » ne la rassurait pas vraiment. Allait-il être aussi distant avec elle qu'il l'était avec ses subordonnés et le monde qui l'entourait ? Elle aurait aimée pouvoir rattraper le temps perdu, mais avec un tel comportement elle craignait que ce soit impossible…

Finalement, derrière l'air grave qu'elle avait prit lors de sa méditation, elle décida d'insister.

- C'est ironique pour un espion de ne pas connaître les personnes qui l'entoure… Eva avait dit cela avait un léger sourire taquin. Tu es sûr que tu ne sais rien de lui ou bien tu préfère juste que je découvre qui il est de moi même ?
S'en suivit un lourd silence pesant, la succube ne daignant même pas jeter le moindre regard dans la direction des passants qui eux ne pouvaient s'empêcher de le faire. Après tout elle avait l'habitude d'être dévisagée à cause de sa tenue affriolante et de ses courbes presque parfaites.
Par moment certains semblaient la reconnaître. Peut-être des gens qui c'était vus être arnaqués par elle, ce qui lui donnait donc une réputation de marionnettiste d'âme humaine, comme si elle pouvait réellement embobiner n'importe qui. Mais peut-être que la magie y était un peu pour quelque chose… ?

Dans tous les cas, le château se faisait de plus en plus proche, et les gardes de plus en plus affluant. Les habitués saluèrent Taimu en s'attendant déjà à ce que ce dernier passe non pas par la grande porte mais par les jardins jusqu'à arriver devant la fenêtre des quartiers de la brigade. Et d'ailleurs lorsqu'elle remarqua qu'ils déviaient un peu trop du chemin normal, Eva aggripa avec plus de ferveur le bras de l'espion en le regardant de ses yeux passionnés.

- Peut-on passer par l'entrée principale ? J'aimerais bien voir un peu l'intérieur du château en bonne compagnie. Ses prunelles dorées dégageait une étrange lueur plus luisante qu'à l'accoutumée, et l'impérial pouvait sentir son esprit être envouté un peu plus par Eva, mais non pas cette fois-ci à cause de son charisme mais plutôt à cause de son aura.

Finalement, elle déposa ses lèvres contre celles du jeune homme, s'unissant à lui dans un ~Baisé vampirique~ des plus intense, un sort de charme qu'elle avait concocté spécialement pour lui.


Citation :
Personnages Non Joueurs Sasaki Kojirô et Bolga Gaeldrium.
L'assassin à la botte du capitaine avait esquivé la déferlante de magie dans un pas rapide sur le côté. En temps normal, une attaque aussi rapide aurait fait mouche, mais la dissimulation de présence par Sasaki rendait les coups bien moins précis, sans compter qu'il avait fait jouer sa vitesse avec son élément.

Le problème était que maintenant Bolga payait les frais de cette puérilité entre deux hommes du même régiment, et alors qu'il dégageait les planches de bois qui le recouvrait, l'air se faisait électrique au sens littéral du terme, des arcs se formant autour du lancier qui venait juste de pénétrer dans les chambrés, pour finalement s'adoucir en voyant la jeune et douce Amélia.

- Oh ! Cette attaque était d'une grâce sans égale, mais cela ne m'étonne pas venant de toi Amélia. Dit-il en s'approchant d'elle avant de lui prendre la main. Mais ne devrais-tu pas être un peu plus prudente ? Tu aurais pût blesser quelqu'un.
Il lui laissait son sourire charmeur alors que Sasaki était retourné dans son coin sombre où il était presque invisible, en particulier lorsque son aura était ainsi camouflée.

Citation :
Personnages Non Joueur Marus Brainstorm, Guin Aura Héphaïstar et Xéno Kerida.
Le Lieutenant était toujours debout, se tenant droit comme un « i », et en tant qu'ancien garde royal il était habitué à rester ainsi sans bouger pendant des heures.

Mais pour ce qui était de ses deux subordonnés, le problème était tout autre.
Xéno passait son temps à admirer le jardin depuis une fenêtre qui donnait sur ce paysage, et visiblement l'envie de rejoindre la nature était plus forte que l'envie de rejoindre sa nouvelle affectation. Mais il savait que ses priorités devaient être définis, et celle de protéger le monde ▬ et donc ce décor ▬ était supérieur à tout ce qu'il pouvait penser.
Marus en revanche se tenait bien droit au milieu du couloir. Ainsi il était persuadé qu'il ne pourrait rien lui arriver, du moins jusqu'à ce que la fatigue et l'ennui s'empare peu à peu de lui et ferme à demi ses yeux, le faisant ainsi tomber en avant sans même qu'il ne se rende compte, le bruit du métal de son armure venant frapper brutalement le sol de marbre, arrachant ainsi un soupir à Guin.

- Raaah ! S'exclama le guerrier empoté avant d'être rappellé à l'ordre par le Lieutenant.
- Reste calme Marus.
- Mais j'en ai marre d'attendre ! Je fatigue moi !
- Nous devons attendre qu'un responsable de la brigade du capitaine Oltorain vienne nous chercher. Ce sont les ordres, donc aucune contestation n'est possible. Le ton d'Héphaïstar était sans précédent : direct et formel, ce qui ne plaisait visiblement pas au soldat qui se redressa lentement en se tenant le nez, voyant quelques tâches sur sa main par la suite.
- Raah ! C'est pas vrai ! Xéno ! Tu pourrais dire quelque chose toi aussi, non ?
Le compagnon d'arme resta impassible, continuant de regarder les cerisiers des jardins du château au loin, comme si il n'était pas vraiment ce qu'il se disait dans son dos.

Marus s'approche donc de lui afin de réitérer ce qu'il venait de dire.

- Xéno ? Tu m'as entendu ? Tu pourrais dire quelque chose un peu.
- Hum… Répondit-il sans détacher son regard du dehors, ce qui fît perdre de nouveau patience à son collègue.
- Raaah !!
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mer 11 Aoû 2010 - 18:46

Les rues commençait à être de plus en plus fréquenté et bizarement des personnes qui ne lui avait jamais dresser la paroles auparavant, s'arrêtait pour lui dire bonjour ou lui faire un signe de salut.
L'espion n'était pas dupe, seul il n'aurai surement jamais créer une telle réaction, aussi il n'eut aucun doute que la présence d'Eva n'était pas étrangère à la soudaine politesse des nobles et des soldats de l'empire.

Mais pour le moment l'esprit de l'espion était occupé à cherche une réponse pour permettre à la voleuse de patienté jusqu'à la rencontre avec son frère.
Il était vrai qu'elle ne le conaissait pas sous le nom de Schwann Oltorain, mais d'un côté il était logique de penser qu'il avait put changer de nom alors qu'il avait été adopté.
Mais finalement elle enchaina alors qu'il n'avait pas eu le temps de répondre.


- Et bien en tant qu'espion impérial j'ai autre chose à faire que d'espionner mes compagnons.
Mais tu as raison, je préfère que tu découvre ton frère par toi même.


L'espion ne s'était pas arrêter pour parler et alors qu'il se dirigeait vers son entré habituel il sentit soudain la pression exercer sur son bras.
Lorsqu'il se retourna, le jeune homme fut incapable de parler, en revanche il avait noté que les yeux d'Eva était brillant alors qu'une sensation malsaine emplissait doucement l'air.

L'air semblait alor se corrompre tendis que peu à peu un étau se forma sur son esprit, lui faisant peu à peu oublié les raison de sa présence en ce lieux pour ne laisser que deux chose, Eva et lui.
Autours de lui il n'y avait plus personne, pourtant bien des gens s'était arrêté pour voir le couple en train de s'embrasser, disons que Taimu avait plutôt bonne réputation auprès des dame de Zaphias, alors le voir en train d'affirmer ainsi sa relation avec une jolie femme pouvait décevoir et ravir un bon nombre de femme de la capital.
Déçues car elle aurait aimé être à la place d'Eva et ravit car au moins les rumeurs comme quoi Taimu serai homosexuel était à présent démenties.

Dans l'esprit de l'espion il eut une nouvelle pensé, mais celle-ci se résumait en une impression d'agacement et bientôt une voie que l'espion ne discernait que faiblement lui parvint.

Gamins, si tu ne te réveille pas de toi même, je la brûle, c'est clair ?

Taimu n'avait pas vraiment comprit le sens de ce qu'il avait entendu, mais soudain la marque sur son torse passa du noir au blanc et se mit doucement à luire, bien sur sous ses vêtements cela ne se remarquait que très peu.

Et les deux mains du jeune homme saisirent alors les épaules de la démone et brisèrent leurs contact en la faisant brusquement reculer de sa longueur de bras.


- Je ne sais pas ce que tu fais, mais tu arrête tous de suite !

Citation :
PNJ: Amélia De Noheimyn

Les hommes de cette brigade sont-ils tous plus stupides les uns que les autres ?
Ou alors elle était tombée sur les deux plus beaux spécimens ?
Question sans réponse qui lui avait pendant quelques secondes traversé l'esprit.
Mais au moins celui avec qui elle avait à faire à présent avait un minimum de manières, dommage qu'il ne s'agisse que d'un vulgaire coureur de jupons.

Mais c'était la première fois que son attaque excalibur était si aisément esquivée et à vrai dire cela lui posait problème.
Mais pour l'heure elle ne voulait qu'une seule chose, sortir respirer un coup.

elle fit donc un mouvement de poignet de façon à ce que Bolga lui lâche la main.

- C'était le but, malheureusement cela n'a pas toucher la bonne personne, je suis désolé pour la gêne occasionné.
Elle fit alors mine de vouloir passé, mais voyant qu'il ne bougeait pas, elle l'écarta elle même, en lui soufflant "Excusez-moi".

Lorsqu'elle fut hors des dortoir, elle se saisit des planches qui trainait puis les lança à Bolga qui n'eut aucune difficulté à les réceptionner, bien que le lancier ne semblait pas comprendre les intentions de la bretteuse il semblait ravit de lui être utile, ce que la jeune femme ne se fit pas montrer deux fois.


- Et bien je peux compter sur toi pour réparer la porte

Citation :
Will et Louise-Françoise Leblanc de la Vallière

La fratrie traversais les couloirs, Si Will avait le pied léger et le coeur plein d'enthousiasme sa soeur en revanche avant une démarche plus rude, bien qu'elle gardait une certaine féminité dans sa manière de mettre un pied devant l'autre.

Mais si le cadet semblait insouciant, l'ainé elle avait une ombre sur le visage, une ombre grandissante au fur et à mesure qu'ils marchaient à travers le château et les cours de celui-ci.
Finalement après travers pour la quatrième fois le même couloir, Louise se tourna rapidement vers son frère alors que ses yeux s'emplirent de larmes.


- Will ! je me suis perdu. bouhouhou Déclara t'elle avant de se mettre à pleuré, les nerfs venait de craquer et cela se voyait.

Le jeune mage s'avança alors jusqu'à sa soeur qui tomba à genoux devant lui, puis il lui caressa tendrement la tête tout en gardant son sourire plein de joie et de gaîté sur les lèvres.


- Ne t'en fais pas grand soeur, je vais m'occuper de tout.
Comme d'habitude il avait fallut quelque mots de son frère pour mettre fin au torrent de larmes qui roulait sur les joues de la jeune femme.

Le magicien pris alors les devants et remarqua l'escalier qui descendait sur sa droite, il plaça alors ses mains comme si il priait puis prononça quelques mots.
Anlar imi zanzen !, les mots coururent le long de l'escalier alors que le mage avait les yeux fermer.

Quand il les rouvrit il fit signe à sa soeur de le suivre puis il s'élança dans les marches avec vivacité.
Il descendit donc les marches quatre à quatre et lorsqu'il fut en bas il n'eut qu'à tourner sur sa gauche pour trouver ce qu'il espérait.

Quand la guerrière ratrappa enfin le mage elle comprit alors que celui-ci l'amenait à un groupe de chevalier qui semblaient en posture d'attente en plein milieu du couloir, ce qui n'était pas banale d'ailleurs vu qu'il y avait déjà les gardes de chaque côté d'un couloir.

Serein, le petit mage se dirigea donc vers le plus large des trois puis une fois juste devant lui, il l'interrogea sans perdre son habituel sourire.


- Oh monsieur le grand chevalier, pourriez-vous nous indiquez la voie menant à la onzième brigade, s'il vous plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 23 Aoû 2010 - 15:24

Citation :
Personnage Non Joueur Eva Galan.
Alors que Taimu tenait fermement la jeune femme, cette dernière plongeait son regard appeurée dans celui de l'impérial comme si malgré le fait qu'il est haussé le ton contre elle, elle restait fascinée par ce dernier. En effet, derrière son air habituellement calme, il était capable de sortir de ses gonds pour se faire autoritaire et imposer sa place, ainsi il n'était visiblement pas le genre d'homme à se laissait marcher sur les pieds tout en sachant où est sa place.

Mais pourtant, malgré cette nouvelle attirance pour le jeune homme, la crainte de la jeune femme prit le dessus et elle commença à se débattre légèrement.

- L-Lâche moi s'il te plaît… ! Et avant même que l'espion ne puisse décider quoi que ce soit, la voleuse leva ses bras devant elle puis les écarta d'un geste brusque afin de dégager ceux qui la retenait.

Sauf que maintenant qu'elle était libérée de son emprise, elle remarquait le monde extérieur, donc les gens qui les regardaient. Ce qu'il y avait d'inhabituel à ça ? Rien. Mais leurs regards étaient différents. En effet, les nobles devaient avoir l'impression qu'il s'agissait là d'un chevalier qui abusait de son pouvoir sur une jeune femme, la contraignant à faire quelque chose qu'elle ne souhaitait pas faire. Alors, pour estomper ce genre de soupsons, et malgré qu'elle était encore terrifiée, elle se rapprocha de nouveau de Taimu avec toute la délicatesse possible, ses lèvres légèrement humides venant se presser contre celles de l'espion durant quelques secondes. Puis Eva se retourna et s'avança vers l'entrée principale du château, un air sombre sur le visage que le jeune homme ne pouvait pas voir car elle était de dos.

La succube marchait donc lentement vers la grande porte jusqu'à ce que l'un des deux gardes l'interpelle.

- Que venez-vous faire ici mademoiselle ?
Sans réellement le regarder et d'une voix assez morne qui rappellait un peu Schwann, elle rétorqua séchement :
- Je suis venue voir mon frère, un capitaine du nom de Schwann. Là dessus elle regarda enfin le garde, ses pupilles d'or se retractant légèrement comme pour attirer le regard du chevalier et user de son charisme naturel afin de pouvoir passer…

Citation :
Personnage Non Joueur Bolga Gaeldrium.
Le lancier qui venait d'attraper les planches de bois sans trop comprendre quoi que ce soit regarda un instant la jeune femme avant de lui adresser son plus beau sourire :
- A vos ordres mam'zelle ! S'exclama t-il tout en gardant sur le visage ses dents blanches qui faisait toute la spécificité du chevalier, et sans attendre plus longtemps il se hâta à la tâche, râlant à l'intérieur de son crâne comme quoi il était trop gentil et serviable avec la gente féminine, et qu'il espérait qu'un jour cette dernière le lui rendrait bien…

Citation :
Personnages Non Joueurs Marus Brainstorm, Guin Aura Héphaïstar et Xéno Kerida.
Le Lieutenant Héphaïstar était occupé dans ses pensées lorsque ce qui semblait être un enfant s'arrêta devant lui, le questionnant sur la localisation de la onzième brigade. Ce dernier avait-il aussi à faire avec le capitaine ? Mais ce qui était surprenant était que quelqu'un de si jeune puisse se balader si allégrement dans les dédales du château.

Finalement, son éducation lui avait appris à répondre avec courtoisie lorsque l'on lui posait une question.

- Nous devons actuellement être affecté à la onzième brigade, de ce fait, un chevalier de cette dernière ne devrait pas tarder à venir nous chercher. Il esquissa un léger sourire à l'attention du jeune homme. Si vous voulez, vous pouvez attendre avec nous et vous verrez bien si il peux vous recevoir.
Il resta finalement debout, regardant le jeune garçon qui était suivit par une femme assez élégante. Cette dernière avait des traits légèrement similaire à ceux du garçon, ce qui faisait peut-être d'elle sa soeur, une cousine, ou bien une sacrée coïncidence.

Xéno et Marus, eux, restèrent à regarder le jeune garçon. Au début, le plus maladroit des deux voulait aller saluer le jeune homme mais rapidement son collègue lui avait fait signe que, pour la sécurité de chacun, il était préférable qu'il reste debout sans bouger, car même ainsi, c'était une situation dangereuse…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mar 24 Aoû 2010 - 14:45

Citation :
PNJ: Will et Louise-Françoise Leblanc de la Vallière

Lorsque la guerrière ratrappa enfin son cadet, celui-ci était en plein conversation avec ce qui semblait être le plus gradé des trois soldat qui gardait le couloir.

Comme à son habitude un sourire étincelait sur les lèvres du gamin et son rire cristallin glissait lentement contre les paroi du couloir alors que je le lieutenant venait de répondre au mage.

- Mais monsieur le chevalier, le capitaine Oltorain ne prend que les soldt qui parviennent à découvrir l'emplacement du quartier générale de la onzième brigade.


De son côté Louise était devenu légèrement rouge sur les paumettes et les joues, cela faisait quelques heures qu'ils tournaient en rond dans le château par sa faute, aussi elle se sentait honteuse pour son mignon petit frère qui l'avait suivit avec le dévoument le plus totale.
Et pourtant elle finissait toujours par s'en remettre à lui dans ce genre de situation, de son côté le jeune mage poursuivait sa conversation avec le lieutenant.


- Je dirais donc, lieutenant, qu'il serai très judicieux de nous rendre à la cour nord puis de la traverser afin de rejoindre le quatier générale de la onzième brigade, ou alors vous pouvez rester ici à attendre un messager qui ne viendra jamais. Le jeune homme se tourna alors vers sa soeur puis lui tendis la main droite.
Aller soeurette, on y va !!

Et avant même d'avoir eu le temps de dire à qui que se soit, Will l'avait déjà prise par la main et l'entrainait à présent vers le nord du château, laissant ainsi les trois soldat méditer sur leur sort; ce n'était pas la première fois que Will faisait ce genre de chose, d'ailleurs depuis qu'il était sortis du CMI il avait ce petit côté rêveur et pourtant il étit tous le tous au courant de tout, comme si il avait acqui une espèce d'omniscience.
Dans tous les cas à peine eut il tourner au bout du couloir que le gamin s'arrêta puis fit signe à sa soeur de se taire, alors qu'il se mit à attendre, presque certain que les trois soldats ne tarderaient pas à les suivre.


_____________________________________________

Les envoutements, c'était là une chose que détestait le plus le jeune homme, qui considérait que son esprit était la seule chose que les autre n'avait pas le droit de torturer chez lui, le seule chose qu'il ne sacrifierai jamais pour qui ou quoi que se soit.
Et pourtant, la femme qui disait l'aimé avant tenté de le relégué au simple rang de jouet en faisant une fondu avec ce qui lui servait de mental, sans l'intervention d'Aska le jeune espion ne serai certainement même plus capable d'aligner deux mots correctement.

Et pourtant il ne parvenait pas à lui en vouloir, en tant normal toute personne qui touchait à son esprit avait droit à une mort lente et douloureuse, mais cette fois-ci l'espion ne ressentait même pas une once de colère, avait il atteint un nouveau stade dans les plaine de la sérénité ou n'était-ce que de la compréhension enver une femme qui a du passer sa vie à pratiquer ce genre de charme pour survivre.

D'ailleurs le temps que l'espion avait mis pour mettre ses idée au clair, la voleuse était revenu se blottir contre lui avant de se diriger vers le garde afin de le réduire à l'état d'ombre de lui même pour pouvoir passer.
Cela aurait certainement fonctionner si l'espion n'avait pas en quelques pas ratrapper séductrice puis saisit doucement par le bras, rompant ainsi sa concentration.


- Elle est avec moi, je m'en occupe Vlad.

Le garde tourna doucement la tête vers l'espion, son regard fut d'abord vide, puis comme ci le fait de le regarder ramenait son esprit à l'état normal il se mis bientot à cligné des yeux avant de faire signe à l'espion qu'il pouvait rentrer.
Là Taimu lâcha le bras d'Eva puis lui fit signe de le suivre.


- Pour le moment je ne te poserais pas de question, mais si tu as l'intention d'être à nouveau le bienvenu chez moi, il te faudra m'expliquer comment tu fais ça et aussi pourquoi tu as essayer de me le faire. La voix de l'espion était très calme, voir rassurante si l'on ne prenait pas le sens des paroles en compte, après tous il voulait justes des explication et non un procès.
Mais pour l'heure il la faisait passer par les couloir du château en lui faisant une espèce de visite guidé, après tous elle voulait passer par la grand porte, alors autant en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mar 24 Aoû 2010 - 21:28

Citation :
Personnage Non Joueur Eva Galan.
Maintenant qu'ils venaient de passer l'entrée du château impérial, la mine un peu triste de la succube avait tendance à osciller entre fascination et désolation.
Par moment, son regard pétillait en voyant les décorations du coeur de l'Empire, comme si peu de chose pouvait égaler la splendeur et la richesse de cette citadelle. Mais dès qu'elle regardait Taimu, son regard devenait de nouveau aussi sombre que l'était son élément, alors elle préférait ne pas s'attarder sur le visage du jeune homme…

Eva ne disait rien. Le bruit de ses talons résonnait dans les dédales du château entre ceux des bottes de l'espion, et pour l'instant, elle ne voulait rien dire, ne cherchant même pas ce qu'elle sortirait au moment des explications qu'elle devrait lui fournir étant donné qu'elle ne ferait que dire la vérité, donc tout était déjà clair dans sa tête.


Citation :
Personnages Non Joueurs Marus Brainstorm, Guin Aura Héphaïstar et Xéno Kerida.
Le vétéran avait écouté le jeune garçon avec attention, et au vue de ce qu'il venait de dire, cela ne laissait pas l'ombre d'un doute qu'il cherchait lui aussi ▬ tout comme la fille ▬ à rentrer dans la onzième brigade. Mais comment s'assurer que cela était vrai ? Aucun moyen.

C'est donc Marus qui s'approcha un peu de son supérieur pour donner son avis.

- Euh… Lieutenant… ? Dit-il en se frottant l'arrière du crâne, l'air gêné. On devrait peut-être les suivres, non ?
L'autre bretteur s'avança à son tour, passant à côté de son collègue sans pour autant trop s'approcher, comme si il craignait pour sa sécurité.
- Pour une fois je suis d'accord avec Marus.
- Hey ! Comment ça pour une f… ! S'exclama le concerné en gesticulant, Xéno étant contraint de reculer d'un pas pour ne pas se prendre malencontreusement un coup.
- On les suit. Déclara insensiblement le Lieutenant alors que déjà le sourire radieux et niais de Marus apparaissait, son enthousiasme le portant déjà à se précipiter en direction des deux jeunes recrues qui venaient de passer.
- Petit ! Hey attends !
Et pendant que le soldat mal habile se précipitait à la suite des jeunes gens, Guin et Xéno marchèrent à allure régulièrement en suivant leur compère un peu trop énergique…


*
* *


La succube étant encore en train de marcher en regardant ses pieds, cela sans dire un mot. Elle avait un peu de mal à supporter l'ambiance pesante et sa vue était un peu trouble à cause des larmes qu'elle retenait. Au moins Taimu ne pouvait pas voir son visage attristé pendant qu'elle baissait la tête, et c'était sans doute mieux ainsi…

Marus continuait de courrir maladroitement, et quand enfin il aperçut le jeune garçon et sa soeur de tout à l'heure, il accéléra le pas sans se soucier de ce qu'il se passait autour de lui…

Le groupe comportant Eva et Taimu arriva à ce qui ressemblait à un carrefour à l'intérieur du château et ils passèrent à côté d'un adolescent et d'une jeune femme en armure, sans pour autant s'arrêter sur leurs personnes…

Le grand gaillard arriva enfin à distination, sauf qu'il n'arriva pas à arrêter sa course et rencontra une jolie et jeune demoiselle… ou plutôt la percuta assez violement, le choc projetant Eva un peu plus loin dans un « Kyaaa ! » qui retentit dans toute l'aile du château. Marus, lui était simplement stoppé et le cul par terre, un peu sonné, et entendant déjà le bruits des pas de Xéno et Guin…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mer 25 Aoû 2010 - 6:05

Citation :
PNJ: Will et Louise-Françoise Leblanc de la Vallière

Un sourire presque carnassié apparut sur les lèvre du jeune mage lorsque que Taimu et Eva passèrent devant sa soeur et lui, bien sur Louise était complètement perdu, alors que pour Will les pièce s'agençait doucement, les amenant alors à réaliser leur objectifs.

De son côté Louise parvenait de moins en mois à comprendre son frère et pourtant le sourire de celui-ci la rassurait toujours autant, comme le disait parfois leurs père "La nature ne ta pas donner un cerveau mais un petit frère" cette remarque n'était pas complètement vrai car Stratégiquement parlant Louise s'était montrée plus que capable...
Mais pour le reste, il valait mieux que Will ne soit pas loin.

Soudain le jeune mage se mit à décompter, Trois...Deux...Un.
Un "Kyaa" traversa alors l'air du château comme pour répondre à l'appel du jeune mage qui saisit alors sa soeur par le poignet avant de se lancer en direction de la source de la vibration que le jeune mage ressentait par presque tous les ports de sa peau.


______________________________________

L'ambiance était vraiment vicié, de son côté Eva garda un air sombre des que son regard se posa par inadvertance sur l'espion et Taimu ne parlait que pour donner quelques détails historiques sur ce que voyait la voleuse.
Autrement dit, il y avait un malaise qui était presque palpable tant il était lourd et imposant.

Après lui avoir montré une grand parti du château il furent pris par surprise par trois chevaliers, le premier ayant trouvé bon de faire du rentre dedans avec Eva.
Heureusement que l'espion réagit assez vite pour lui éviter de manger le sol, en revanche il ne put que ralentir la chute de la voleuse car il n'avait réussit qu'à lui prendre le poignet.
Elle se retrouva donc assise par terre, de son côté l'espion l'avait lâchée puis s'était accroupi juste en face du guerrier qui avait crée cette collision.

En temps normal il lui aurai demandé si cela allait, mais là il fut bien plus expéditif, il leva sa main droite en face de lui, et la plaça devant lui comme si il allait bénir sauf que l'intention était tout autre.
Une explosion retenti alors, les deux autre guerrier se mirent à courir pour finalement voir leur collègue glisser le long du couloir et s'arrêter à peu près à leurs pieds.

Taimu lui même n'avait pas vraiment compris son geste, mais ce qui était fait faisait à présent parti du passé, et il faudra faire avec, d'ailleurs les trois guerrier approchait doucement dans leurs direction tendis que sur la gauche de l'espion un jeun homme accompagné d'un guerrière fit son apparition.


- Mes amis, myladie, Ce jeune homme est celui qui va nous conduire jusqu'à la onzième brigade, veuillez donc ne pas l'abimer je vous prie.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mer 25 Aoû 2010 - 21:35

Citation :
Personnages Non JoueursEva Galan, Marus Brainstorm, Guin Aura Héphaïstar et Xéno Kerida.
Lorsque la succube avait percutée Marus, elle était persuadée qu'elle finirait comme lui, le cul par terre, mais Taimu ne semblait pas entendre cela de la même manière, et il rattrapa du mieux qu'il le pouvait la jeune femme.

Eva était presque choquée. En effet, au vue de l'ambiance, il aurait été normal que l'espion lui en veuille à cause de ce qu'elle avait fait, mais ce dernier lui avait saisit le poignet, et désormais elle était par terre, les jambes repliées sous elle, regardant la scène et l'homme qui l'avait percuté être envoyait un peu plus loin.
Elle était désormais fascinée, car en voyant le regard du jeune homme, ce dernier semblait être surpris par son propre geste, et donc il avait sans doute agit instinctivement pour la protéger, voir venger… ce qu'elle trouvait assez beau.

Mais en suivant du regard Marus, elle écarquilla légèrement les yeux, surprise, et choquée…

Le guerrier glissait sur le marbre qui servait de sol au château. En soit, sa musculature avait fait qu'il avait pût sans problème encaisser le choc de la vague d'énergie, et lorsqu'il s'arrêta juste devant ses collègues, il releva la tête pour y voir le regard désespéré de Xéno.

- Tu es vraiment impossible… Lui lâcha t-il alors que déjà, le mal habile se retournait pour commencer à se relever.
- Oh ça va hein !
Le bretteur lourd se plaça sur ses deux pieds en essuyant son armure, remarquant au passage que cette dernière avait été esquintée lors de sa glissade. Mais il ne semblait pas vraiment surpris, comme si il avait l'habitude que cela arrive.

Finalement, il regarda son supérieur, s'attendant sûrement à ce que ce dernier pousse un long soupir d'exaspération, comme si là aussi, il avait l'habitude.

Mais le regard du Lieutenant Héphaïstar était figé sur Eva, et lentement il s'avança vers elle…

- Mademoiselle…
La jeune femme était aussi en train de dévisager le vétéran, comme si elle le connaissait, et plus il se rapprochait, plus son regard étonnée se transformait en inquiètude.
- Bonjour… Dit-elle en baissant la tête alors qu'il venait d'arriver juste devant elle, tendant sa main vers elle pour l'aider à se relever. Mais comme elle n'était pas vraiment rassurée, elle hésita quelques instants, ses doigts venant lentement se diriger vers ceux du vieux homme jusqu'à ce que ce dernier lui emboîte le pas et lui attrape la main, l'aidant à se relever en la tirant vers elle.
- Nous nous connaissons… je crois…
- En effet.
Xéno et Marus ne semblaient pas comprendre ce qu'il se passait, mais Guin dévisageait la nymphe comme si il avait déjà eût à faire avec elle, et sans doute pas pour une partie de plaisir en connaissant la réputation de la jeune femme. D'ailleurs, cette dernière ressentait désormais une grande culpabilité et en arborait le regard.
- Comment oublier une personne comme vous : des pupilles d'or, des cheveux bleu-vert, et un physique bien avantageux, en ajoutant à cela une tenue bien découverte de chair.
- Je suis désolée… Murmura Eva en détournant le regard, cherchant désormais celui de Taimu, comme si elle espérait qu'il vienne la sauver de ce contact qui la mettait vraiment mal à l'aise.
- Mais surtout, comment oublier celle qui a tuée mon fils ?
Après ces mots, le regard qui fixait celui de l'espion relâcha d'inombrables larmes, les prunelles d'or d'Eva se troublant en rappellant celle de son frère jumeau lorsqu'il était dans un état d'enfermement complet…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Jeu 26 Aoû 2010 - 14:45

La scène qui venait de se jouer sous les yeux des impériaux avait laisser calme un vent de mort planer sur le groupe.
Même le jeune Will avait perdu son sourire alors que tous les guerriers abordaient un air sérieux.

L'espion en revanche avait le même air neutre que lorsqu'il avait traversé les couloirs du château en la compagnie d'Eva, après tous cela n'était guère étonnant quand on y réfléchissait, une vie de débauche amenait souvent problèmes et cadavres.

Mais pour l'heure, il fallait obéir aux ordres et donc, l'espion se déplaça tellement silencieusement qu'il fallut un certain moment pour que l'on remarque qu'il était juste à côté du lieutenant à présent et sa main droite tenait fermement le poignet du guerrier.
Le regard de l'espion était plongé dans celui de Guin, il lui intimait de la lâcher tous de suite mais apparemment le gradé impérial ne l'entendais pas de cette manière.


- Lieutenant Héphaïstar !! Tonna alors le jeune homme, avant de reprendre plus bas...]Vous n'auriez tous de même pas l'outrecuidance d'aller à l'encontre des ordres du Capitaine Oltorain, cette jeune femme est sous ma protection et personne n'est habilité à la toucher.

Après tous, l'espion préférait que le lien parentale unissant Eva à Schwann reste secret le plus longtemps possible de peur que cela fasse du tord au capitaine, aussi il se contenta de cette explication.
Connaissant le lieutenant et son respect de la hiérarchie, il savais que sa déclaration ne l'avais pas laissé indifférent, de plus une fumée blanche s'élevait du poignet du lancier alors que le bras droit de son armure commençait à rougir.

La voie de la sagesse fut entendue, le lieutenant lâcha la main de la voleuse tendis que l'espion retira la sienne du gantelet de l'impérial, la marque de sa main était incrustée à l'armure du gradé.

Ceci fait, l'espion attrapa le poignet de la créatrice de problèmes puis se mit en direction du QG de la brigade, il n'avait pas de temps à perdre avec les erreurs qu'avait put commettre Eva par le passé.
La tension était à présent retombé et le jeune mage tira alors sa soeur par la manche avant de mettre à suivre l'espion car il n'était pas question de perdre sa trace.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Ven 27 Aoû 2010 - 2:56

Citation :
Personnages Non Joueurs Eva GalanMarus BrainstormGuin
Aura Héphaïstar
et Xéno Kerida.
Lorsque l'espion avait saisit le poignet du vétéran et haussé le ton, Guin avait faillit déchainer ses pouvoirs, en particulier lorsqu'une aura incandescente avait finie par se faire ressentir. Un tel emportement aurait été tout à fait justifié au vue de la manière dont Taimu c'était adressé à un supérieur, mais une fois de plus, l'éducation du Lieutenant l'empêchait de réagir au quart de tour alors qu'il n'y avait pas encore eut affrontement, et il écouta donc ce qu'il avait à dire jusqu'au bout…

Eva était donc sous la protection de ce jeune homme. Guin trouvait cela intéressant, mais il ne savait pas si c'était parce qu'elle détenait des informations intéressantes sur une quelconque affaire, qu'elle était une personnalité importante ou si elle était une détenue. Peut-être même que le motif était autre, mais ces trois là étaient sans nul doute les plus probables.

Finalement, ils reprirent la marche dans l'enceinte de la citadelle impériale…

Marus était au service du Lieutenant Héphaïstar depuis des années, et jusque là il n'avait jamais entendu son supérieur parler d'un quelconque fils, donc encore moins du décès de ce dernier. Bien entendu, il savait quand son supérieur avait le moral en chute libre, donc il remarquait bien quand quelque chose n'allait pas, mais jamais il ne parlait de sa famille, alors la raison aurait pût être n'importe quoi.

Mais dans le fond le guerrier ne s'inquiétait pas pour son supérieur. Après tout, si ils étaient là c'était car ce monde n'était pas en paix, et ça il le savait tous les deux, et donc ils avaient chacun vu d'innombrables proches mourir. Et de son coté, l'histoire classique : père chevalier mort sur le terrain quand il était enfant, mère contrainte de travailler comme deux jusqu'à s'en tuer à la tache pour mourir d'une maladie. Très stéréotypé en soit, mais il s'en accommodait bien, se doutant que cela avait du arriver à des milliers d'autres enfants comme lui. Donc il gardait son air fier et joyeux en toute circonstance.

Pour ce qui était de Xéno, ce dernier était du genre à savoir avec qui il travaillait, aussi il s'était simplement renseigné dans le plus grand secret sur la famille du Lieutenant. Sauf qu'il y a deux ans, en rejoignant ses services, le fils du vétéran était toujours en vie et il n'avait pas eu de raison d'enquêter de nouveau de part l'honnêteté de son supérieur, alors il était un peu surpris.
De temps à autre il lançait un regard méprisant en direction d'Eva : il détestait ce genre d'aguicheuse, sans compter que c'était une criminelle. D'ailleurs, il avait déjà eu à la traquer il y a quatre ans de cela, mais cette mission c'était soldée par un échec et il avait préféré oublier cela pour cette même raison.

Niveau famille, ses parents étaient toujours en vie au port de Nor. De temps à autres il lui arrivait de leur rendre visite, mais il essayait plutôt d'oublier ces derniers qui auraient voulu qu'il soit guérisseur et non pas soldat, et à chaque fois il avait le droit à un sermon là dessus…

Enfin, la nymphe s'en voulait horriblement pour le meurtre du fils Héphaïstar. Elle avait essayée d'éviter cet accident mais elle n'avait eu d'autre choix que de le tuer… sans quoi ce serait sans doute elle qui ce serait retrouvée six pieds sous terre. Sauf qu'à l'époque, il n'y aurait eu personne pour la pleurer, alors aujourd'hui elle se disait que son décès aurait été acceptable…

Maintenant elle marchait silencieusement. Elle était un peu surprise que tout le monde arrive à les suivre elle et Taimu, du moins jusqu'à ce qu'elle remarque que c'était elle qui ralentissait son compagnon du fait qu'elle était préoccupée, sinon elle n'aurait eut aucun problème à aller à la même allure que lui.

Comme il lui tenait toujours le poignet, elle se libéra de ce contact un bref instant avant de glisser ses doigts entre ceux de l'espion, sentant la paume chaude de la main du jeune homme contre la sienne, nettement plus froide. Cela la rassurait de pouvoir sentir la présence de l'impérial, et puis elle avait un peu l'impression d'être un couple de cette manière, ce qui la rendait un peu plus confiante sur le fait que Taimu avait simplement du lui en vouloir sur le coup, et non pas après…

Le groupe de soldats arriva finalement sur le couloir où se trouvait les quartiers de la onzième brigade. Il suffisait juste de traverser ce long dédale pour y être.

Mais deux silhouettes se profilaient au bout…


Citation :
Personnage Non Joueur Lina Dovermean.
- Lina… Regarde moi… S'exclama Schwann en s'adressant à la Krytienne d'une voix un peu basse, comme si il ne désirait pas être entendu de trop long, ou simplement qu'il employait un ton doux pour s'adresser à celle qu'il avait toujours considéré comme une sœur.

Mais la Lieutenant n'entendait pas cela de cette manière, et son regard fuyait toujours l'unique œil du chevalier.
Il avait demandé à lui parler, remarquant bien un trouble dans son comportement, et ils s'étaient donc retrouver juste devant la porte de la brigade afin de pouvoir apercevoir les derniers conviés.

- Lina… Il se rapprocha d'elle, glissant sa main de chair sur son doux visage avant de lui saisir le menton, l'obligeant ainsi à lui faire face. Sauf que les yeux marrons de la jeune femme regardaient toujours le sol. Qu'est-ce que tu as… ?
- Rien. Répondit-elle directement, comme si il avait prédit la question. Mais il n'était pas dur de se rendre compte qu'elle mentait.
- Je sais quand tu es contrariée.
- C'est faux. Lâcha t-elle toujours de la même manière, son visage étant totalement fermé, ce qui était surprenant de la part de Lina.

Schwann fini par soupirer, pour finalement poser ses mains sur les hanches de la Krytienne avant de lentement faire glisser ces dernières dans le dos de la jeune femme. En même temps, et car il éloignait un peu ses mains de lui de cette manière, il se rapprocha d'elle jusqu'à ce que son torse se retrouve en contact avec elle, ou plutôt sa poitrine. Mais Lina était sans doute la seule femme avec qui le bretteur n'était plus gêné, aussi il continua, remontant ses mains dans son dos, sentant le contact des cheveux bleus de la femme venir lécher sa main droite, celle de mana semblant être insensible à cela. Puis il fit en sorte qu'elle pose sa tête sur son épaule…

- Rien ne changera jamais Lina… Dit-il en faisant référence à ce qui la tourmentait : l'arrivée d'Eva dans la vie du chevalier.

Elle craignait de se retrouver toute seule. Protos avait mystérieusement disparu, et désormais elle vivait de nouveau à Heliord, dans l'ancienne maison de ses parents le temps de pouvoir s'offrir un logement, bien qu'elle disposait de toutes les économies du capitaine, ce dernier ayant préféré la laisser gérer cela car, selon ses dires, « il ne s'en sortait jamais ».

Finalement, Schwann rompit son étreinte et s'adossa contre le mur, comme si de rien était, attendant patiemment l'arrivé de Taimu et d'Eva, et éventuellement les derniers hommes qui devaient être affectés à sa brigade.

Il ferma son unique œil, et médita…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Sam 28 Aoû 2010 - 19:55

Plus le temps passait et plus l'espion se rendait compte que son maitre avait raison, "Quand on est espion, il ne faut avoir aucune attache, pas de famille pas de patrie et ta seule motivation doit être ce qui te maintiens en vie".

Au début le jeune homme pensait que cela voulait juste dire qu'il fallait toujours êtres prêt à partir en mission où que l'on soit dans le monde et peu importe l'ordre il fallait qu'il soit respecté et exécuter sans état d'âme.
Aujourd'hui son interprétation était un peu différente, chaque personne qui te connait et qui tien à toi est un point faible en puissance et un ordre n'est pas l'absolue mais doit tendre dans la voie qui nous conviens.

Quand il y repensait, depuis quelques temps l'espion a la fâcheuse manie de ne pas exécuter les ordres qui ne lui convenait pas et généralement Schwann ne disait rien mais l'espion se doutait que ça allait lui retombé sur le coin du visage un de ces jours.


Tout en étant dans ses pensés, l'espion se rendit compte qu'Eva avait changé la position de ses doigts de façon à lui tenir la main, elle était frigorifiée, l'espion hésita un instant mais finalement il n'augmenta pas sa propre température.
Après tous ils étaient bientôt arrivé tous les sept, d'ailleurs si l'espion ne les avait pas distancé c'est parce qu'il se faisait un devoir de rester avec Eva.
Elle lui devait encore des explications sur ce qui s'était passé un peu plus tôt.

Soudains deux silhouette en mouvements se détachèrent pour former Lina et Schwann, les gradé étaient dans ce qui semblait une conversation animé mais peu avant qu'il ne les remarque celle-ci avait brutalement pris fin.
Aussi Taimu prit un peu de vitesse puis fit un signe de la main pour capter leurs regards,enfin celui de Lina car Schwann avait désespérément les yeux clos


- Nous y voila...
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Sam 18 Sep 2010 - 19:32

- Schwann. Fît la Krytienne pour captiver l'attention de son supérieur, ce dernier relevant doucement la tête en ouvrant son unique paupière, croisant alors le regard profond des yeux de Lina. Cette dernière semblait perdre elle aussi ses pensées dans l'oeil du guerrier jusqu'à ce qu'elle se mette à rougir, chose assez inhabituelle en soit. Finalement elle détourna le regard en direction du groupe qui arrivait, ce qui incita le bretteur à regarder à son tour.

Il aperçut en premier Taimu… et Eva qui lui tenait la main. Il esquissa un sourcil interrogateur à cela, se demandant bien pourquoi il y avait un tel contact entre eux deux. Mais au moins cela laissait à penser qu'il y avait là un bon rapport entre elle et l'espion.

- Merci de t'être occupé d'elle, Taimu. En soit, et bien qu'il l'avait ordonné à l'impérial, cela n'avait rien d'une mission officielle, donc il tenait à remercier le jeune homme. J'espère que tout s'est bien passé.
Cette fois-ci, Eva se mise à rougir, gênée. Le guerrier ne comprenait pas vraiment, mais il en saurait sans doute plus un jour ou l'autre.

Lina regardait l'espion d'un oeil étrange. Elle avait plus ou moins compris que le courant entre la soeur biologique de Schwann et lui passait plutôt bien, aussi cela l'arrangeait un peu : si Taimu devait passer du temps avec elle, c'est déjà ça où elle ne serait pas avec le capitaine. Elle savait bien qu'il s'agissait là de jalousie mais elle ne voulait pas prendre le risque de le perdre, même si elle savait aussi que cela n'arriverait pas demain la veille.
Mais depuis la disparition de Protos elle se sentait bine seule… alors elle espérait pouvoir être encore un peu plus proche de Schwann jusqu'à se faire à cette absence…

Finalement, le capitaine remarqua enfin les soldats derrière Taimu, soupirant en se disant qu'il avait oublié d'envoyer quelqu'un pour les chercher.

Le Lieutenant Héphaïstar était droit et fier, se tenant debout avec toute la grandeur de son rang. Contrairement à la plupart des hommes qui se trouvaient dans la brigade, Schwann avait demandé la présence de cet homme au sein de ses rangs, la réputation de l'individu en faisant un vétéran émérité ayant bravé plusieurs fois le danger au péril de sa propre existence, une mentalité qui plaisait au jeune capitaine.
Mais un autre facteur était mit en compte : John Oltorain et Travian Fenth avait connu cet homme, donc, Héphaïstar en savait peut-être un peu sur les origines du brigadier. Pourquoi ne pas lui avoir demandé directement ? Car le Lieutenant n'était pas du genre à divulger ce qu'il sait sur commande, et pour cela il allait falloir gagner la confiance de cette personne…

Avec lui se trouvait le soldat Marus Brainstorm. Au premier coup d'oeil, ce choix était mauvais : un homme à la carrure assez imposante qui ne maîtrise pas sa propre force et crée bourde sur bourde, ce qui aurait pût donc remettre en cause l'intégration du jeune homme dans le onzième régiment. Mais ce guerrier avait quelque chose que peu de gens possédait aujourd'hui, une valeur qui serait mise à profit sous l'aile du chevalier borgne. Il s'agissait là de l'obéissance parfaite. Jamais Marusi ne rechignait à faire quelque chose lorsque l'on lui demandait. Généralement ses collègues abusaient un peu trop de cette niaiserie mais sous un bon commandement, il était l'outil parfait, en faisant naturellement abtraction de ses erreurs en dehors du champ de bataille…

S'en suivait ensuite le jeune Kerida, qui lui n'avait pas vraiment quelque chose de particulier à dire. Son dossier était juste assez satisfaisant pour contenter Schwann : capable de faire preuve de résistance au combat, stratége en cas de rupture de contact avec un supérieur. En somme un homme sur qui la brigade pouvait compter en cas de problème, bien qu'il était un peu trop associal pour pouvoir copiner avec les autres chevaliers, mais ce n'est pas là le point où le capitaine irait le critiquer.

Venaient enfin le frère et la soeur Leblanc de la Vallière. Il s'agissait là certes d'un nom légèrement pompeux mais leurs états de service était une fois de plus suffisant pour qu'ils puissent appartenir à la brigade. La jeune femme était parfois un peu trop désamparée par certaine situation mais elle en restait une combattante hors paire, et son petit-frère lui permettait souvent de rattraper ses crises d'angoisses, bien que ce dernier devait sans doute régulièrement soliciter l'aide de sa soeur pour se défendre à cause de son caractère trop… insouciant ?

Enfin, il ne s'agissait là que de supposition que Schwann avait fait en lisant les dossiers de chaque homme et il ne s'en rendrait compte de ce qu'il est vraiment qu'après avoir observé ses hommes sur le terrain.

Ce fût alors Lina qui prit la parole pour les accueillirs, sachant que malheureusement, le capitaine serait assez indisposé à faire les présentations, cela soit par pure flemme ou alors car il n'avait que peu de contact avec les gens.

- Bonsoir à tous. Elle inclina légèrement la tête sur le côté pour se donner un air « adorable ». Je suis le lieutenant Lina Dovermean et je seconde le capitaine Oltorain dans le commandement de la onzième brigade.
A ce moment là, Schwann faillit presque glousser : il savait bien que sans elle, ce régiment pourrait s'apparenter au chaos. Non pas que lui ne savait rien faire à proprement parler, mais plutôt qu'il avait tendance à ne rien vouloir faire, jugeant préférable de nettoyer son équipement pour la prochaine missive. Alors oui, il faillit rigoler, sauf qu'elle avait dit « capitaine Oltorain » et il ne souhaitait pas être appellé ainsi. Mais il n'eût pas le temps de dire quoi que ce soit qu'elle continua.
- Si vous voulez bien vous donner la peine de pénétrer à l'intérieur… Dit la Krytienne en tendant un bras vers la porte déjà ouverte, laissant le libre accès aux nouveaux arrivants.

Héphaïstair fût le premier à réagir et rentra… pour apercevoir le regard d'un vieil ami…

Travian se tenait là, assis dans un coin de la pièce, près d'une bibliothéque. Etonnamment il n'était pas en train de préparer son équipement ni de donner un cours à un des jeunes chevalier. Non… il attendait juste et croisa le regard du vétéran, un léger sourire se dessinant sur ses lèvres alors que le vieil homme en armure blanche s'avançait vers sans dire un mot. Ils n'en avaient pas besoin…

Marus et Xéno rentrèrent après lui, sauf qu'ils ne restèrent pas longtemps ensemble, le chevalier le plus maladroit et bouffit se dirigeant directement vers ce qui servait de cuisine alors que l'autre plus renfermé se plaça dans un fauteuil un peu plus à l'écart du reste du groupe. Leurs personnalités étaient diamétralement opposées mais cela ne leur empêchaient pas de faire un excellent travail d'équipe une fois au front, ce qui porterait ses fruits sans doute très rapidement.

Pour ce qui était d'Eva, cette dernière avait glissée son bras libre autour de celui qui tenait la main de Taimu. Elle devait admettre qu'elle n'était pas très rassurée parmis tant d'impériaux. D'accord il y avait son frère dans le lot, mais pour l'instant elle n'avait même pas encore bougée pour rentrer dans les quartiers de la onzième. D'ailleurs elle en tremblait et ses mains étaient froides, et plus le temps passait plus elle semblait se blottir contre le jeune homme, comme si elle se sentait rassurée dans ses bras musclés.

Schwann et Lina restèrent donc là, regardant Eva, Taimu, Louise-Françoise et Will pour voir ce qu'ils allaient faire. Eux deux rentreraient les derniers et alors tout commençerait…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mar 21 Sep 2010 - 18:40

L'ambiance était à son comble et la tension était assez palpable pour que l'on puisse la couper au couteau.
Ce que fit d'ailleurs le jeune homme au cheveux bleu, en effet tous ceux qui les avaient accompagné était entré et apparemment les quatre personne restante semblaient avoir des choses à se dire.

Aussi le jeune mage saisit la main de sa soeur puis se tourna vers Taimu et lui tendis un pouce levé vers le ciel.

- Merci pour le guidage Taimu, tu passera mes amitié à Mitsu quand tu le reverra, si tu veux bien.

Et là dessus Will se mit à avancer vers l'entré tout en saluant tous le monde d'un signe de tête au passage, sa soeur fit de même bien qu'elle semblait perdu, il fallait croire que lorsque son père lui disait "la nature ne t'a pas donner un cerveau mais un petit frère" il devait avoir raison car si l'un sans l'autres chacun savait se débrouiller, ensemble ils était surement l'une des meilleurs équipe possible.

Enfin à présent les trois plus vieux membres de la brigade de Schwann étaient seul avec la soeur de celui-ci qui d'ailleurs semblait bien plus fraîche que d'habitude aux souvenirs de l'espion qui n'hésita pas alors à user de son contrôle sur la vitesse de friction des atome d'eau qui compose ses vêtements afin de monter la température de la même façon qu'il le ferait pour déclencher un incendie.

Mais bien sur Taimu faisant en sorte que la friction reste modéré afin de réchauffer Eva qui était toujours dans sa tenu un peu trop légère à son gout.
Désormais entre eux l'espion ouvrit enfin à nouveau la bouche pour répondre à son chef.


- Vous me l'avez confiez, il est normal que je m'en occupe et ne vous en faite pas tous s'est très bien passé, du moins pas de problèmes notable

L'espion préférait garder pour lui le fait que le fils de Hépahistar soit mort à cause de la soeur du capitaine, après tous il ne savait rien à propos de cette affaire aussi il préférait ne pas en parler, pour le moment.

Il serra légèrement sa prise sur la main d'Eva pour lui montrer qu'il était là et qu'il resterai avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Ven 24 Sep 2010 - 20:37

Lina rentra à la suite des deux nobles déchus et alla se placer près du bureau du capitaine de brigade, attendant que Schwann en termine avec Taimu pour venir s'expliquer devant tout le monde. Puis elle devait admettre qu'ainsi elle passait un peu moins de temps en présence d'Eva, et donc que cela lui était profitable pour se resaisir.

D'ailleurs la succube avait bien sentit le contact chaud de la main de l'espion ainsi que le fait qu'il maintienne un peu plus fort ce contact par pression. Intérieurement, elle aurait presque pût dire qu'elle était comblée : elle avait retrouvée son frère et était désormais aux côtés d'un beau et joli jeune homme qui ne semblait pas être intéressé que par son corps. Naturellement, si il n'avait pas été intéressé du tout par ça, elle en aurait été vexée, mais elle avait cru cerner le personnage en voyant sa gêne avec toute cette chair à découvert au cours de la journée : il était loin d'être un primate assoiffé de désir charnel.

Finalement, elle plongea son regard dans celui du capitaine. Pour l'instant elle ne l'avait pas encore réellement observé, aussi quand elle remarqua que son bras gauche était factice, son oeil droit manquant et que son corps était en charpie, un léger frisson parcourut son corps : son frère avait l'odeur du sang. Pas seulement du sien, mais aussi celui de bon nombre guerrier. A vue d'oeil il était le genre d'homme qui passait sa vie sur les champs de bataille, se fichant que son corps soit mutilé tant qu'il pouvait continuer de se battre, et plus elle fixait son oeil borgne, plus elle craignait que la désillusion soit grande…

- Euh… Gailardia… ? Demanda t-elle un peu timidement, comme si elle craignait de l'importuner alors qu'il était en début de conversation avec Taimu.

Mais le brigadier tourna la tête vers elle, son regard inexpressif faisant presque peur lorsque l'on y était pas habitué, comme si il n'était qu'une coquille totalement vidée d'âme.

- Oui ? Froid, ce qui dessina une expression un peu triste et boudeuse sur le visage de la trompeuse d'hommes.
- Je… suppose que tu voulais que l'on revienne car tu avais quelque chose de particulier à me dire ?
- En effet. Rentrez. Il tendit son bras artificiel en direction de la porte et laissa passer la nymphe et son cavalier, le capitaine s'engouffrant après elle en prenant soin de refermer derrière lui afin qu'ils ne soient pas dérangés. Il risquait d'en avoir pour un moment…

Schwann contourna son bureau et fît signe à Eva et Taimu de se placer juste devant. Il resta toutefois debout afin que tout le monde puisse se rendre compte de sa présence : la brigade était au complet, et ce qu'il avait à dire la considérait tout autant selon lui…

A un moment, Lina ouvrit la bouche, comme pour dire à tout le monde de se rassembler car Schwann allait parler. Mais lorsqu'il leva la main elle comprit que ce n'était pas nécessaire, et c'est en posant son regard sur chacunes des personnes présentent qu'il se sentait le plus enclin à parler, ouvrant la bouche… pour lâcher un soupir, comme si il s'agissait là d'un tic.

- Cette jeune femme que vous voyez là est ma soeur biologique. Il venait de dire cela le plus simplement du monde, comme si c'était normal et que cela coulait de source. Bien évidement il ne le pensait pas, mais le premier à s'emporter fût Bolga, sans doute car il avait été victime d'un des coups fourrés de la jeune femme.
- Quoi ?! Elle ?! Votre soeur ?‼ Dit-il en s'approchant du bureau, son regard passant d'Eva à son supérieur, comme si il cherchait les similitudes entre l'apparence de chacun, et rapidement son regard se figea, comme si il y avait effectivement quelque chose qui caractérisait les deux acteurs de cette scène. Impossible…
Cette fois-ci ce fût Soheyn qui s'avança, comme intrigué. Il regarda à son tour la jeune femme de la tête aux pieds, ne louchant même pas sur ses courbes par intérêt mais bel et bien car il y avait là quelque chose d'étrange dans cette histoire. Il regarda ensuite le capitaine et haussa un sourcil interrogateur.
- Capitaine… Elle semble bien être votre soeur mais… Il marqua une pause, ses yeux se tournant encore une fois en direction d'Eva. N'êtes-vous pas censé n'avoir qu'un frère ?
Là, Schwann leva la main comme pour lui intimer d'arrêter.
- On va faire bref mais clair. Il soupira en secouant la tête. Il détestait prendre la parole ainsi, sans doute car la seule chose qui avait un jour parlé pour lui était son épée et non pas sa langue, alors dans ces conditions difficile de s'exprimer correctement. Mais il allait toutefois en faire l'effort… Lorsque j'avais un an, mes parents sont morts dans le creux de Cados. Des chercheurs nous ont alors récupérés moi et ma soeur… Il désigna Eva d'un geste de la main, cette dernière rougissant légèrement lorsque les regards se posèrent sur elle. … et nous avons étaient les victimes d'expériences sur le miasme ; cause de ma maladie. J'ai ensuite était adopté par les Oltorains, et donc, séparés d'Eva.
Soheyn se recula d'un pas. Il avait l'explication qu'il désirait, alors il n'avait plus lieu d'être au devant de la scène. Bien évidement il se posait encore bien des questions, mais celle qui le tracaissait le plus avait été clarifiée, aussi il laissait soit son supérieur continuer, soit quelqu'un d'autre prendre la suite.

Mais il n'y avait pas grand chose d'autre à dire. Certes il y aurait pût y avoir bien des questions à élucider, mais pour l'heure cela restait encore de l'ordre privé et ne concernait que le bretteur et sa soeur. Alors il reprit, plus solennellement.

- Vous n'êtes pas sans savoir qu'Eva a commis pas mal de crime. Notre devoir devrait théoriquement nous obliger à la juger, mais les pouvoirs des capitaines étant très influant, nous allons éluder toute cette histoire. Il savait bien que cela ne plairait pas, que cela était clairement un traitement de faveur car elle était sa soeur, mais il ne pouvait pas se permettre de la perdre. Elle devra cependant se racheter, et je compte sur votre coopération pour lui permettre de s'intégrer à ce monde, car oui : elle va rejoindre l'Empire.
Des chuchottements se firent alors entendre, certains étant plus positifs que d'autres. La concernée écarquilla légèrement les yeux : elle n'avait jamais pensée rejoindre l'Empire ni n'importe quelle faction qu'il soit, et visiblement son frère jumeau ne lui laissait pas le choix.

Elle sentait les regards se posaient un peu plus sur elle. Tous allaient devoir la chapronner et elle devait admettre ne pas réellement apprécier ça, surtout qu'elle ne connaissait rien de la société impériale, et donc qu'elle avait tout à apprendre. Il lui faudrait des mois pour comprendre clairement le fonctionnement de l'Empire et le mode de vie que cela impliquait, et même si elle apprenait très vite, elle se voyait mal supporter une tension avec les membres de la brigade, car elle était persuadée qu'il y en aurait. Elle resserra donc ses doigts sur la main de Taimu, comme si c'était la seule personne qui pouvait la rassurer, pas même Gailardia pouvant y parvenir vu ce qu'il lui imposait.

- Nous avons tous le droit à une deuxième chance, et jusque là je ne considère pas qu'elle en est eut. Il marqua une pause, reprenant son souffle avant de soupirer pour extérioriser cette inspiration. Taimu se chargera principalement de son intégration, mais il arrivera ▬ au cours des missions qui l'occuperont ▬ que vous devriez l'aider, alors je vous prierais de la ménager.
Schwann avait imposé la succube à l'espion car visiblement le courant passait à vue d'oeil correctement entre eux deux, aussi il trouvait cela normal que ce soit à lui de s'occuper d'elle, surtout qu'elle l'avait choisi…

Il soupira une nouvelle fois, inlassablement, avant de finalement s'apprêter à s'assoier dans son fauteuil, reprenant.

- Je te trouverais un logement…
- Non ! L'interrompit-elle soudainement, le bretteur s'arrêtant pendant qu'il était en train de s'assoier. Je veux vivre chez Taimu… Du moins… si cela ne le dérange pas… ? Le premier regard à se tourner vers l'espion fût celui de la jeune femme, rapidement suivit par tout ceux de la brigade, sauf Minos bien entendu, bien que lui aussi attendait une réponse, amusé par la situation…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Jeu 30 Sep 2010 - 19:29

Imaginez une vingtaine de paire d'yeux en train de se diriger vers vous à grande vitesse comme si les prochaines paroles que vous aller prononcer annoncerai le début de l’apocalypse ou la renaissance du monde, et bien vous vous approcherez de ce que pouvait ressentir Taimu à ce moment là.
Dans la vie de tout homme il faut prendre des décisions, plus ou moins simple, et pour notre fidèle espion il semblerai que la vie s’efforçait de lui donner toutes les tâche ingrate qu'il lui soit possible de résoudre.

Dans tous les cas, un profond soupir quitta les lèvres de l'espion alors qu'il tenait toujours fermement la main de la trentenaire, qui faisait à peine plus vieille que lui d'ailleurs, puis regarda attentivement chacune des personne ici présente jusqu'à ce que son regard s'arrête sur la succube.


- Le manoir est bien assez grand pour accueillir une personne en plus et comme j'ai des vacances de prévus je pourrais m'occuper de son "éducation"L'espion se tourna alors vers son capitaine
Si vous êtes d'accord bien entendu...

Non pas que l'espion voulais faire mine de ne pas vouloir spécialement garder Eva, mais plutôt qu'il ne savait pas vraiment comment agir par rapport à son capitaine, le fait est que Eva est sa soeur de sang mais une étrangère quand même aussi l'espion avait peur que Schwann prenne mal le fait qu'elle se soit autant attaché à lui en si peu de temps.
De plus le passé évoquer par Schwann n'apportait rien de bon à l'énigme que représentait Eva aussi il semblait plus judicieux à l'espion de l'avoir auprès de lui pour être sur qu'elle ne s'attaque pas à une nouvelle victime masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Mer 20 Oct 2010 - 21:00

Plus un seul bruit n'était audible à l'intérieur des locaux de la onzième, et si tous les regards étaient à l'instant posé sur Taimu, ceux-ci étaient désormais tournés en direction du capitaine de brigade, comme si tout le monde attendait son verdict. Schwann pouvait donc allégrement ressentir ce que venait de vivre l'espion il y a un instant, et il devait admettre trouver cela désagréable.

Pendant cet attente qui semblait interminable alors qu'en fait elle ne durait que quelques secondes, la succube resserait doucement son étreinte sur la main du jeune homme chez qui elle espérait pouvoir vivre, retenant presque son souffle tellement la tension était à son comble. Si il ne voulait pas elle allait sans doute devoir se débrouiller seule et ce n'était pas là une option qu'elle avait envisageait : après tout ce temps passé à harpenter le monde sans réelle compagnie elle n'avait pas spécialement envie de rester isolée dans un logement qu'elle trouverait sans doute bien triste. Au moins avec Taimu elle était presque certaine de pouvoir égayer un peu sa triste existence aussi bien que la sienne, bien qu'il aurait sans doute du mal à se faire au changement…

- Accordé. Lâcha alors subittement le capitaine en terminant de tomber au fond de son siège, fermant alors son dernier oeil un bref instant, comme si toute la pression qu'il venait d'y avoir dans cette pièce se relâchait d'un coup et qu'il avait besoin de souffler. Et sans même qu'il s'en rende compte, Eva venait littéralement de sauter au cou du gamin pour l'embrasser tout comme l'aurait fait une mariée le jour fatidique où elle devenait femme, et naturellement cela n'avait échappé à personne… sauf à Schwann.

Quand la soeur du brigadier relâcha son emprise sur les lèvres de Taimu afin de reprendre une posture plus correct bien que toujours collé à lui, elle remarqua les regards ébahis de la plupart des gens ici présent, sauf celui de son frère qui semblait un peu endormi et celui de Minos, bien qu'elle ne comprenait pas encore pourquoi il était toujours aussi insensible à sa gestuelle.

Schwann quand à lui releva lentement sa paupière, son regard se posant directement sur son bureau où était amoncelé une pile de document comme il pouvait en faire dans ses cauchemards. Après s'être délecté d'un long soupir il saisit une pochette où se trouvait visiblement le dossier assez colossal des états de service d'un soldat, et là il sembla valider un document qui semblait être une demande de candidature. Il émargea le bas du document puis referma ce dernier qu'il jeta alors négligement sur le bureau, un long soupir se faisant alors entendre de derrière le capitaine rapidement suivit par des bruits de talons.
La Krytienne frappa ensuite l'arrière du crâne de son supérieur d'une main alors que l'autre saisissait le dossier qui commençait à partir en vrac, reposant ensuite celui-ci correctement sur une autre pile qui devait être celle des candidatures retenues.

- Incorrigible… Souffla t-elle alors que l'impérial se frottait l'arrière du crâne. Il avait tellement l'habitude que cela ne le dérangeait même plus, mais par principe il préférait s'assurer qu'il n'y avait pas de séquelles visibles. Ou alors ce n'était qu'un réflexe.
- Je pense que c'est à peu près tout. Reprit-il le plus naturellement du monde après avoir fait attendre tout ses hommes et comme si Lina n'avait rien fait. Si tu as des affaires personnelles…
- Je n'ai rien de tel. L'interrompit-elle de nouveau, bien que cette fois-ci son timbre de voix était nettement plus doux que tout à l'heure.
- Vous avez donc quartier libre.
Il ne regarda même pas ses hommes qui commençaient déjà à disposer, replongeant déjà dans la paperasse sur son bureau alors que Lina veillait au grain à ce qu'il ne fasse pas de bourdes dans son travail.

La dernière phrase qu'il avait dit était toutefois pleine de sens. Il comptait bien s'inviter chez Taimu afin de faire un peu plus connaissance avec sa soeur biologique, et il espérait que le jeune homme était assez perspicace pour le comprendre, d'où le fait qu'il ne donne aucun ordre…

Pour l'instant, Eva caressait doucement la main de l'espion de ses doigts doux, comme si elle attendait qu'il lui dise quoi faire, bien qu'elle se doutait qu'ils iraient sans doute s'isoler pour parler… Elle devait admettre qu'elle appréhendait ce moment, mais de toute manière il apprendrait sans doute bien assez tôt tous les secrets qui l'entourait, donc autant le mettre au courant le plus vite possible afin que la désillusion ne soit pas trop importante…
Elle espérait juste qu'ils iraient dans un coin calme et paisible où ils pourraient observer le ciel nocturne au dessus de la capitale…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Jeu 28 Oct 2010 - 20:05

Contrairement à ce qu'il avait pensé, la réunion c'était plutôt bien déroulé, en revanche il se savait désormais condamné à veiller et protéger la soeur de son supérieur.
De cela l'espion n'en était pas fier car cela marquait sa carrière militaire d'un gros point noir, désormais si il recevait une promotion ou autre décorations tous le monde dirais que c'est parce qu'il "s'occupe" de la soeur du chef.
Et d'un côté ils n'auraient pas entièrement tord, mais pour l'heure l'espion voulait quitter cette pièce ou il avait l'impression d'être épié et détaillé de la tête au pieds.

Il s'inclina donc devant tous ses collègues puis se dirigea vers la sortie toujours en tenant la main de la nouvellement impériale, Eva Galan.
L'espion ne se retourna même pas pour voir les autres alors qu'il fuyait la brigade, pour l'heure il lui fallait de l'air et frais si possible et pour cela rien de mieux que les hauteurs, c'est pour cela que à peine dehors il se dirigea d'un pas rapide vers l'escalier menant à l'étage, de la ils n'auraient plus qu'a grimper et ils seraient dans un coin tranquille ou les risques de croiser quelqu'un sont presque nul.

L'ancienne arnaqueuse suivent en silence, apparemment elle réfléchissait à ce qui venait de se passer et de sa rencontre avec son frère, l'espion en profita donc pour l’amener en douceur sur le toit au dessus du quartier général, là il s'allongea à sa place habituel attendant qu'elle s’installe à son tour.
Et une fois fait il lui demanda doucement.


- Alors tu va enfin m'expliqué tous tes mystères ?

Cette question n'en était pas vraiment une car l'espion l'avait déjà prévenu qu'elle ne retournerai pas chez lui si elle ne lui racontait pas tous et avec un maximum de détail elle savait ce qui allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Ven 29 Oct 2010 - 2:37

Une fois sur le toit, la jeune demoiselle resta un instant derrière l'espion qui c'était installé par terre. Cela faisait à peine quelques secondes qu'il venait de lui lâcher la main pour prendre ses aises que déjà elle avait l'impression qu'une éternité venait de s'écouler. Pourtant, en comparaison de ce qu'elle avait vécue jusque là ce n'était qu'un court instant qui aurait dû lui paraître totalement insignifiant. Et pourtant…

Elle n'osait pas s'approcher plus. Sans doute craignait-elle d'être rejetée une fois qu'il saurait tout. Mais d'un côté si elle ne lui disait rien elle prenait aussi le risque de ne plus pouvoir le voir, aussi elle était définitivement coincée et à la botte du jeune homme. C'était tout lui dire… ou lui dire adieu… Le choix fût donc vite fait.

Elle s'approcha lentement, sans faire de bruit lors de ses pas, seul celui de sa cape rouge semi-transparente qui oscillait au grès du vent pouvant dévoiler sa position. Eva posa ensuite doucement ses mains sur les flancs de l'impérial, laissant celles-ci glisser jusque contre son torse, se rapprochant lentement de lui au fur et à mesure pour au final coller sa poitrine dans son dos. De là où elle était, les cheveux du gamin léchait le visage de la succube et elle pouvait sans problème sentir l'odeur de ceux-ci. Elle inclina légèrement la tête sur le côté tout en tirant sur le col de sa chemise noire, cela afin d'avoir une vue dégagée sur son cou. Puis lentement… très lentement… elle approcha sa bouche de sa chair, comme si elle désirée s'en délecter… pour déposer délicatement ses lèvres contre sa peau.

- En réalité… Sa voix était calme et douce. Elle exerça une faible pression de ses doigts sur Taimu afin de le rapprocher un peu plus d'elle encore, comme si elle désirait qu'il sente un peu mieux son contact. Et il pouvait désormais sans problème sentir battre le coeur de la demoiselle.

Elle déposa un nouveau baisé dans le cou du gamin, remontant doucement de quelques centimètres avant de recommencer.

- Je suis une vampire…
Sachant bien évidement que le jeune garçon risquait de s'emporter à cela, sans compter qu'elle était bien trop proche de sa gorge pour qu'il puisse être rassuré, elle relâcha son étreinte afin qu'il voit qu'elle n'avait aucune mauvaise intention à son égard, puis elle reprit parole, expliquant ce qu'il voulait entendre de toute manière.
- Un monstre m'a lancé une malédiction lorsque j'étais encore enfant, et il semblerait que le seul moyen que celle-ci disparaisse soit de tuer ce monstre. Elle posa sa tête dans le creu du cou du gamin puis continua. Comme tu dois donc t'en douter, il est normalement toujours en vie. Et bien entendu cette malédiction n'est pas comme dans les contes : je peux sans problème vivre le jour, voir mon reflet ou manger de l'ail. Elle disait cela sur un ton sensiblement amusée, comme si elle se fichait un peu de sa situation. J'ai juste besoin d'énergie vitale, donc du mana. Celui-ci s'évapore rapidement dans mon organisme et le meilleur moyen pour moi d'en récupérer est de m'en prendre à quelqu'un de normal, chez qui il se renouvelle naturellement. Et comme le mana est de l'énergie vitale à l'état pure, il passe naturellement aussi dans le sang.
Cette fois-ci elle relâcha totalement son étreinte de Taimu et marcha à quatre pattes jusqu'à arriver juste devant lui, se plaçant alors sur lui dans une position très indécente qui laissait tout le loisir à l'impérial d'observer la jeune femme sous tous les angles.

Toutefois elle ne semblait plus aussi amusée qu'avant. Son regard était partiellement fermée, ne laissant place qu'à des sourcils fronçés, signe d'inquiétude. Sans doute était-elle perplexe quand à la manière dont allait réagir le jeune homme, mais elle n'avait pas le choix et devait jouer carte sur table…

- Il m'est déjà arrivée quelques fois de « croquer » des humains, mais le plus souvent je me contente de leur voler leur énergie vitale pendant leur sommeil, telle une succube. A ce titre je suis donc bel et bien un vampire… je crois…
Elle n'osait plus vraiment regarder l'espion, ses prunelles dorées se détachant sur la cité en contrebas, comme si elle voulait fuir tellement elle était mal à l'aise… Pour l'instant, il avait peut-être d'autres questions, ou même du mal à encaisser ça…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 31 Oct 2010 - 13:07

L'espion hocha tous simplement la tête alors que la "vampire" l'avait presque fuis, peut être qu'elle avait peur de la réaction du jeune homme.
Mais le mieux était de rester pragmatique, garder l'information en mémoire et de voir si elle pourrait correspondre avec le reste de l'histoire de la jeune femme.

Taimu se redressa donc un peu et recula de façon à s'adosser contre la pierre du rebord du toit, car si l'histoire devait être longue il valait mieu être bien installé, puis il sourit à Eva.


Ok, va pour le vampire, mais c'est pas ça que je te demandais, je veux savoir tous ce qu'il t'est arrivé entre ta naissance et notre rencontre de ce matin, évidemment quand je dis tous je parle des évènemente qui ton conduit à ce que tu es aujourd'hui que se soit en tant que vampire ou voleuse.

De toute façon l'espion n'était plus à une personne étrange amoureuse de lui près, entre la fée, les filles de nobles, qui pour le coup sont des sangsues d'argents et la vampire, on pouvait dire que Taimu avait presque développer une habitude aux choses étranges.
Puis difficile de faire peur à un membre de la famille Shido quand on connais une petite parti de leurs histoire, entre les marque modifiant la fréquence du débits de mana et les traditions pour rendre hommage à une religion aujourd'hui disparut de la mémoire des civils.
Cela était peut être lié à la poisse légendaire de l'espion, ainsi qu'à son étoile qui ne l'avait pas laisser tomber pour le moment.

En tous cas l'espion plongea la main dans son sac et en sortie un flacon d'une eau parfumée avec les herbe confié par les fées, cette espèce d'infusion était très relaxante et l'espion en bu une gorgée avant de tendre la flasque à la demoiselle qui lui faisait face.


- J'imagine que ton histoire sera un peu longue, donc bois tous de suite car je n'aime pas les coupures. lui dit il tout en lui faisant un clin d'oeil afin de la rassuré sur la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 31 Oct 2010 - 15:43

Finalement, le gamin semblait avoir plutôt bien pris la chose, ou peut-être était-ce une facade afin de ne pas inquiéter la jeune femme, voir même pour ne pas s'inquiéter lui même… Une fois de plus il restait parfaitement énigmatique, mais c'était peut-être ça qui avait attiré Eva au premier coup d'oeil, le fait qu'il ne laisse pas ses défenses se faire abattre si facilement. Mais elle faisait peut-être fausse route ? Il pouvait simplement être un garçon renfermé, rien de plus. En fin de compte elle avait encore beaucoup à apprendre à son sujet, chose plutôt logique vue qu'elle venait à peine de le rencontrer.

Comme il c'était reculé pour se mettre un peu plus à l'aise, elle se retrouvait de nouveau hors de son contact, mais aussi surprenant soit-il elle ne s'avança pas cette fois-ci, comme si elle était tout à fait capable d'être raisonnable pour entreprendre une conversation sérieuse, et cela sans interruption quelconque, comme il l'avait indirectement demandé en disant qu'il n'aimait pas ça.
Elle ne prit cependant pas la flasque. Elle n'avait pas spécialement soif et elle dégageait une odeur qui l'incommodait un peu, sans doute car elle n'était pas habituée à ce genre de chose.

- Je suis la soeur jumelle de Gailardia, donc lorsque nos parents sont morts au cours d'un voyage dans le creux de Cados, nous avons été retrouvés par des chercheurs qui se trouvaient eux aussi dans la grotte, mais cela pour quelque chose qui m'échappe même encore aujourd'hui. Le jeune espion pouvait lire l'anxieté sur le visage d'Eva, comme si elle n'aimait pas avoir si peu d'informations alors qu'elle se trouvait pourtant au centre du problème. Nous n'avions pas plus d'un an à l'époque donc naturellement on ne se souvient de rien. Du moins… mon frère lui ne peux se souvenir de rien.
La succube avait prit un regard triste et profondément las, comme si quelque chose n'allait pas. Elle tourna de nouveau la tête pour contempler la ville impériale. Ce n'était pas la première fois qu'elle s'y rendait, mais jamais elle n'avait pût la voir sous cet angle, voir à quel point cette cité était une fourmillière qui restait même en activité la nuit, bien que cela soit bien moindre en comparaison de la journée. Elle trouvait cela réellement intéressant, voir à quel point les humains étaient capable de vivre en communauté alors que pourtant rien ne les obligeaient. Mais sans doute avaient-ils besoin des autres pour pouvoir vivre correctement, une sorte de dépendance mutuelle. Elle ne connaissait pas ça. Toute sa vie elle avait été plus ou moins seule, et une fois qu'elle avait été capable de se débrouiller elle était partie sur les routes de ce monde dans le seul but de retrouver un jour son frère, bien qu'elle ne savait rien de lui…

Son regard se porta sur des enfants qui jouaient. Elle n'avait pas connue ça non plus, sans doute car la suite de l'histoire était assez peu joyeuse.

- Si Gailardia est sorti moins d'un an après, je suis restée jusqu'à l'âge de cinq ans dans ce laboratoire. Visiblement lui n'était qu'un échec dans leurs expériences, mais moi ils m'ont gardés. J'imagine que je dois en conclure que j'étais vraisemblablement une réussite ? Une fois de plus elle ne savait pas vraiment de quoi elle parlait, cela se voyait sur son visage plein d'incertitude. Si j'ai pût m'en tirer c'est grâce à un monstre, celui qui est à l'origine de mon état de vampirisme. Il me semble que les chercheurs l'avaient appellés… Nosferatu ? Enfin celui-ci m'a attaqué avant de s'en prendre aux scientifiques. Et il fallait croire que j'ai eu de la chance, car un ou deux jours après un voyageur qui traversait le tunnel me trouvait. Elle détacha son regard de la ville afin de plonger de nouveau ses yeux dans ceux du jeune homme. Ses prunelles dorées étaient loin de dégager la même chose que plus tôt : elle semblait triste, comme si ressasser ce genre de chose ne l'égayait pas vraiment. Du coup je suis restée avec cet homme jusqu'à l'âge de quatorze ans. Il m'a apprit quelques trucs afin que je puisse me défendre, mais la maladie l'a emporté trop tôt. C'était d'ailleurs assez étrange, comme si il se fossilisait. Enfin je n'y connaissais pas grand chose de toute manière et je ne m'étais pas attaché à lui. Il était simplement mon tuteur en quelques sortes, donc une fois mort j'ai pris la route pour retrouver mon frère.
Cette fois-ci la voleuse se pencha afin de se retrouver à quatre pattes, avançant d'une manière féline en direction de Taimu qui pouvait ainsi avoir une vue plongeante sur sa tenue légère. Elle se déplaçait lentement, comme pour se faire désirer de l'impérial, et quand enfin elle se trouva à proximité elle ne se gêna pas pour venir s'assoier sur lui, une jambe de chaque côté. Elle semblait visiblement avoir une idée derrière la tête…

Toutefois Eva ne montrait rien. Son visage était aussi fermé que l'aurait pût être celui de son frère. Elle c'était peut-être simplement rapprochée de l'espion afin de pouvoir se coller contre lui, sentir sa présence et se réchauffer. Il était vrai qu'au mouvement qui suivait le manteau de toile de la nymphe le vent soufflait fort, et peut-être recherchait-elle un peu de chaleur dans ce froid.

- Nous vivons dans un monde bien rude. J'ai donc dû me battre pour rester en vie, développer des techniques. Et comme je n'avais pas d'emploie je me suis mise à voler pour continuer de vivre. Au début ce n'était que des petites sommes afin de pouvoir m'offrir de quoi manger, mais j'ai rapidement pris conscience que les hommes voyaient un peu plus qu'une simple jeune fille en moi. Il fallait croire que lorsque ce monstre m'a mordu, il m'a aussi transmit une des autres caractéristiques des vampires : le charisme. Elle rapprocha son visage de celui du gamin, plaquant son front contre le sien. Elle pouvait aisément ressentir son souffle contre elle, et inversement… J'ai donc joué des sentiments et des désirs des hommes, leur extirpant un peu plus d'argent à chaque fois. Bien entendu je gardais rarement celui-ci en ma possession, cela afin d'éviter que l'on ne me remarque un peu plus. Et je pense qu'il est inutile de dire que cela m'a attirée pas mal d'ennuie, comme avec le fils de ce Lieutenant… Elle prit cette fois-ci un air, roulant des yeux comme pour ne pas croiser celui de Taimu pendant qu'elle parlerait de lui. C'est dommage… Il était charmant… Mais il a essayé d'abuser un peu trop de son statut de chevalier et de ma pureté. Et comme il était du genre à penser que son autorité était suprême, je n'ai pas eu d'autre choix que de lui extirper toute sa force vitale pour le faire taire… Elle disait cela avec une indifférence totale. Elle ne semblait pas avoir de regret vis-à-vis de cet humain, bien que pourtant elle avait réellement parue désolée devant Héphaïstar tout à l'heure. Sans doute avait-elle plus de respect pour le vétéran que pour le fils. Enfin me voilà aujourd'hui. Je pourrais te raconter chacune de mes mésaventures mais ce ne serait pas amusant que tu me connaisses tant si rapidement alors que moi… Elle approcha ses lèvres de celles de l'espion, ne laissant qu'un léger espace entre eux. Taimu pouvant sans problème ressentir la chaleur du souffle d'Eva, et cela semblait même avoir des effets aphrodisiaques.

Mais pourtant elle ne s'approcha pas plus, laissant une de ses mains qui était appuyés contre l'impérial glisser le long du corps musclé du jeune homme. Elle porta alors sa main jusqu'à sa hanche à elle et détacha une sangle afin de libérer ceux qui s'apparentait à des armes. Elle s'en saisit alors et l'autre main de la nymphe prit l'une de l'espion, déposant alors deux tonfas dans la paume de la main du gamin.

- Ce sont mes armes. Je n'en ai plus besoin maintenant que tu es là… Et cette fois-ci elle ne bougea plus, refermant juste les doigts de Taimu sur les armes afin de s'assurer qu'il s'en accapare. Elle restait donc là, à moins d'un centimètre de ses lèvres, comme si elle souhaitait briser sa carapace, ou attendre qu'il la brise de lui même…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 31 Oct 2010 - 16:08

L'esprit de l'espion fonctionnait à toute vitesse, si ce qu'avais dis Eva par rapport à la mort du fils d'Héphaïstar, il n'aurai qu'à lui demander des détails sur la mort de celui-ci pour confirmer la version de la séductrice.
Là encore l'espion était rester de marbre face aux charme de la voleuse, non pas qu'il n'était pas attiré mais qu'il n'était pas assez sur de lui pour faire quoi que se soit, il resta donc à la regarder sans bouger alors qu'elle se trouvait assez près pour sentir son souffle.

Taimu crut alors qu'elle allait commencer à se déshabiller mais Eva n'avait fait que détacher la ceinture sur laquelle était attaché une paire de tonfa, des armes connue de l'espion même si leurs maniement et surtout leurs origine lui échappait.
Les armes de ce genre étant très rare surtout à Zaphias où l'armé est plus approvisionné en tous ce qui est épée et arc.
Le jeun impérial baissa alors la tête afin de regarde les armes de plus près, elle étaient très bien entretenu et pourtant certain signe de vieillesse montraient que ces armes avait une longue histoire derrière.
Et c'est sans relever les yeux que la voix de l'espion se fit à nouveau entendre.


- Comme convenue tu peux demeuré chez moi autant de temps que tu le désire, mais je suppose que tu ne me donne pas ces armes par pure bonté d'âme et que tu veux quelque chose en retour ?

L'espion avait relever les yeux pendant la seconde parti de sa phrase alors qu'un sourire mélangeant amusement et appréhension s'était dessiné sur ses lèvres, il ne pensais pas avoir complètement cerné le mental de la soeur de son supérieur mais cette façon d'agir était presque propre à toutes les personnes de leurs espèces, après tous la seule différence entre elle et lui est que les action du jeune homme sont plus ou moins couverte par l'empire alors qu'elle faisait le choses que pour son propre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 31 Oct 2010 - 17:26

Paraissait-elle si malsaine au point de vouloir quelque chose en échange de ses armes ? Eva avait un peu de mal à comprendre. Elle venait de donner sa seule défense en toute bonté d'âme et lui croyait qu'elle désirait quelque chose en échange. Elle se sentie presque vexée et ne se gêna pas pour le lui faire comprendre, reculant alors son visage afin de pouvoir observer celui de l'espion dans sa totalité.
- Un simple merci aurait suffit. Son ton était froid et sans pareil. Elle avait les sourcils fronçés et recula jusqu'à pouvoir se mettre debout, lui tournant ensuite le dos pour fixer de nouveau son regard vers la ville.

A vue d'oeil elle avait la chair de poule, aussi elle croisa les bras comme pour tenter vainement de se réchauffer. Son manteau léger semblait se battre avec le vent et comme ça tenue n'était pas très couverte, le froid n'avait aucun problème à recouvrir tout son corps.

- Je me doute bien que tu ne me fais pas encore confiance, notamment avec mon passé des plus sombres. Elle se retourna brusquement, un regard triste sur le visage. Mais je ne fais pas cela par intérêt autre que ceux que je montre !
Elle continua de regarder l'impérial d'un air triste et même un peu énervée, puis elle se retourna de nouveau, cherchant du regard la demeurre des Shido. Elle avait une bonne vue et une bonne mémoire : il fallait au moins ça pour réussir dans le domaine du vole et de l'espionnage. Elle avait envie de rentrer et d'oublier tout ça, de prendre un nouveau départ. Mais cela ne dépendait pas uniquement d'elle…

Elle s'accroupit alors, se recroquevillant sur elle même car elle avait froid. Elle n'avait rien de plus à ajouter. Si il voulait la croire c'était tant mieux et tout ce dont elle pouvait rêver. Mais le cas échéant… elle attendrait.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 31 Oct 2010 - 17:55

Les femmes, décidément il n'y comprenait rien et cela ne risque pas de changer même avec un entrainement, mais bon pour l'heure la discutions semblait close et ce à cause de la maladresse de l'espion.
Comme quoi il était peut être pire qu'elle dans le fond, en tous cas elle semblait vraiment lui en vouloir et bon si cela le fit soupirer au début il se dit que de toute façon il n'aurait qu'a attendre que cela passe.

Mais pour l'heure l'espion avait presque froid rien qu'en regardant la jeune femme avoir froid, quel idée de sortir dans pareil tenue ?
Peut être étais-ce la mode à Mantaic mais la climat n'est pas vraiment le même.
Taimu se releva donc à son tour, rangea sa flaque de thé aux herbes puis retira sa tunique en la déboutonnant puis il avança très silencieusement vers elle et lui déposa la tunique très chaude sur les épaules avant de continuer à avancer et à sauté du toit pour se retrouver torse nu dans la cour du château.

Pas vraiment très chevaleresque comme attitude, mais bon on ne refait pas un Shido et encore moins celui qui porte la marque, mais pour l'heure on pourrait dire que le vrai dirigeant de la famille était Sol car les décision venait principalement du maître.
Là dessus l'espion se tourna donc vers la succube et leva sa main gauche où sa ceinture avec les tonfa.


- Merci!

Puis il se tourna et pris le chemin pour rentré tout en installant cette ceinture par dessus l'autre et en écartant les arme de pugila de façon à les avoir sur le côté et pas par dessus les autres dans le dos.

Au moins elle s'avait qu'il prendrais soin de ces armes, même si sa vie devait être bien plus violente de celle de la voleuse, enfin cela restait à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Dim 31 Oct 2010 - 21:43

Eva soupira en se cramponnant à la tunique de l'espion. Peut-être était-il tout simplement maladroit en fin de compte… Enfin, pour l'heure il fallait rentrer, aussi elle sauta à son tour du haut du toit, dévoilant enfin ses capacités à Taimu car jusque là elle n'avait fait que parler sans agir.

Durant sa chute, des voutes de mana noire s'échapper de ses mains et de ses jambes. Comme il faisait nuit il était assez difficile de voir clairement l'énergie occulte avec le ciel en contre-jour. Habituellement elle cachait ce flux d'énergie sous son manteau rouge afin de ne pas renseigner son adversaire, mais cette fois-ci elle pouvait se servir de son environnement pour ne pas dévoiler son élément.
Quand elle arriva au sol, elle relâcha une légère impulsion de sa main qui vînt en contact avec le sol. Là, elle posa un genou au sol, cela sans le moindre bruit, comme si elle se servait de son énergie pour étouffer les sons.

Lorsqu'elle se redressa, elle réajusta ses cheveux en les mettant derrière son oreille, lui donnant un air assez charmant, puis elle rejoint l'impérial. Bien qu'elle se souvenait du chemin pour y aller, elle préférait que ce soit en bonne compagnie que seule. Aussi elle se colla contre lui, passant ses bras autour du sien afin de le rapprocher un peu d'elle, mieux sentir sa présence, et aussi car elle en avait simplement envie.

Ils marchèrent ainsi pendant un moment au milieu de la ville. Elle ne disait pas un mot, profitant du calme nocturne. Puis ils arrivèrent enfin devant le manoir Shido. Elle s'attendait déjà à ce que les servantes se trouvent derrière, du moins pour les plus dévouées, comme la dénommée Miko qui ne semblait pas avoir grande estime pour elle. Elle ne savait même pas pourquoi en réalité, mais elle en vînt rapidement à la conclusion que ce dévouement n'était sans doute pas anodin et uniquement car elle était une accroc du travail. Cette petite devait elle aussi être très intéressée par celui pour qui elle travaillait, mais sans doute était-elle trop patiente ou trop timide pour s'avancer. La cohabitation risquait d'être… très intéressante.

Finalement, Eva se blottit un peu plus contre l'espion et lui murmura à l'oreille d'une voix très sensuelle.

- On va déguster quelque chose… ? Tout ceci lui avait donnée faim, et pour l'instant elle n'avait pas encore besoin de mana, bien que la manière dont elle l'avait dit pouvait très bien faire croire à l'impérial qu'il serait le repas… ou bien qu'elle serait le dessert…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   Lun 1 Nov 2010 - 11:35

Finalement la voleuse n'avait aucun mal à rattraper l'espion qui s'était contenter de marcher tranquillement en espérant qu'elle se déciderai rapidement de rentré.
Et si apparemment elle se vexait vite elle ne semblait pas rancunière car elle l'avait pris par le bras afin de le garder contre lui.

Ce n'est pas que ce genre de contact était désagréable, mais lorsque que l'on passe sa vie à apprendre à resté mobile en toute circonstance et bien on à un peu de mal à se laisser entraver, même si la fille est jolie.
Bref il se retrouvèrent assez rapidement devant le manoir et l'espion libéra alors son bras le temps d'ouvrir le portail, de nuit il n'y avait pas de servante pour ouvrir la porte les risques d'agression était trop élevés, enfin d'après elles.

Eva reprit le bras de l'espion à peine s'était il rapprocher d'elle pour la conduire à l'intérieur, elle lui déclara alors qu'elle avait faim, il lui sourit puis s'avança jusqu'à la porte principale du manoir qui s'ouvrit toute seule afin de révéler une servante qui s'écarta tout en tirant la porte et comme d'habitude il y avait les deux rangé servante qui s'inclinèrent à l'entré du "maître" de maison.

Cette habitude venait d'Hadlar Shido et elle embrassait plus le jeune homme qu'autre chose, il fit donc un pas dans la maison puis les regarda toutes.


- Sérieusement les filles, va falloir arrêter de faire ça, bref retourner au travaille et demander à la cuisinière de préparé un repas à servir dans le salon.

Là dessus les servante se séparèrent, chacune retournant à leurs activité, plusieurs d'entre elles semblait quand même hésiter à s'en aller mais le professionnalisme passait avant tout et bout d'une minute et demi Eva et Taimu était seuls dans l'entré, le jeune homme saisit alors son invité par la main et l’amena directement au salon, il profiterai alors du fait qu'elle mange pour lui poser quelques question sur ses habitudes et vie et régler les éventuels problème d'installation tout de suite.

Ils entrèrent donc dans un salle sobrement mais bien décorée, le bleu pâle des murs inspirait le calme et les meubles la résistance face au temps qui passe, l'espion saisit donc une des chaise en bois et demanda à Eva de s'installer.

Puis il alla se placer en face, la table était petite mais il était clair que cette salle était plus prévu pour prendre le thé et discuter que manger.


- Bien donc il y a quelques points à régler tout de suite que je puisse donne mes instruction aux personnel de maison, déjà quel genre de chambre veux tu ?, tu te lave combien de fois par jour ? quel genre de cuisine aime tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…   

Revenir en haut Aller en bas
 

Capitale Impérial - Du retour de Yumanju…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [40K] Chevalier Impérial 2, le retour !
» cuirassé impérial
» Un Thunderbolt Impérial... ça cartonne pas mal
» [Background/Officiel] Calendrier impérial
» Aigle Impérial
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Zaphias-