AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Zaphias - Journée sous un ciel bleu -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
YsyhtehaMessages : 2876
Date d'inscription : 20/08/2009
Localisation : Toujours en vadrouille.
avatar

Personnage
Elément: Eau
Arme: Fouet liane en diverse pierre rare.
Classe:
MessageSujet: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Sam 4 Sep 2010 - 21:04

Citation :
Ynia Sanégu


Ynia s'était permis une journée d'évasion à Zaphias. Elle s'était décidé à s'acheter un nouveau fouet, ou alors à prendre des matières qui améliorerai considérablement le sien. C'est tout naturellement qu'elle s'était donc rendue dans l'armurerie la plus réputée de Zaphias. Rapidement, elle avait trouvé le coin des fouets. Plusieurs étaient d'une manufacture magnifique et d'autre semblaient très simple. Elle demanda conseil à un vendeur qui passait par là, et rapidement ce fut, carrément, le patron de la boutique qui la renseigna, elle recherchait quelque chose de très pointue, donc ses questions l'étaient tout autant.

Finalement après des heures de renseignement, elle se prit le temps de la réflexion, plusieurs fouet la tentait bien, mais la possibilité de faire faire le sien sur mesure lui plaisait beaucoup également. Elle sortit donc de la boutique pour s'aérer la tête et ne revenir quand elle serai sure de son choix. Elle commença donc à déambuler dans Zaphias.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Sam 4 Sep 2010 - 21:23

Zaphias était sans doute la ville la plus animée de Terca Lumireis, la superficie de cette dernière aidant sans doute à cela. De manière générale Schwann évitait donc de sortir lorsque ce n'était pas nécessaire, cela afin d'éviter de rencontrer une foule trop nombreuse à son goût.

Mais aujourd'hui il avait laissé Balmung au forgeron de la ville afin que sa lame soit affutée comme il se doit. D'habitude il avait tendance à faire celui lui même mais aujourd'hui il croulait littéralement sous la paperasse, et même si il avait bien essayait de contourner le plus possible ce problème, Lina, elle, n'entendait pas cela de la même manière. Dans la tête du capitaine résonnait encore les mots qu'elle avait prononcée « Il faut que tu sache te débrouiller si un jour il m'arrive quelque chose ! », et naturellement il lui avait bien dit qu'il ferait toujours en sorte qu'il ne lui arrive rien. Mais lorsque les femmes ont une idée en tête, difficile de le leur ôter, surtout avec elle…

Il devait donc récupérer son arme chez le meilleur forgeron de la ville, et il était donc logique que cette enseigne se trouve dans le quartier le plus fréquenté, et naturellement à cette heure de la journée les gens faisaient leur marcher, ce qui fît soupirer Schwann. Il avait bien dit à Lina qu'il devrait partir tôt pour récupérer son arme, mais cette dernière l'avait retenue le plus possible, et maintenant il se retrouvait contraint de devoir marcher au milieu d'une foule bien trop conséquente.

Le caractère du capitaine était donc assez agressif. Les gens étaient selon lui trop lent, trop égoïste, pour penser à laisser passer ceux qui étaient pressés et qui avaient d'autres occupations plus importantes. C'est donc sur ce peu de patience qu'il commença à repousser les gens qui lui faisait obstacle : quitte à avoir un rang de capitaine, autant pouvoir s'en servir à fond.

Il posa donc sa main sur l'épaule d'un jeune homme et le décala sur le côté, ce dernier ne faisant aucune objection en voyant l'armure du chevalier ainsi que sa carrure nettement plus impressionnante que celle d'un vulgaire citoyen. Et c'est donc de cette manière que le guerrier avança dans la rue la plus bondée de la ville, cela jusqu'à ce qu'il percute une jeune femme qui rebondit contre lui, tombant alors au sol. Il devait s'y attendre en se précipitant ainsi…

Schwann regarda cette dernière. Ses longs cheveux noirs recouvraient son visage mais elle avait l'air d'être assez jeune. Il tendit donc une main vers elle pour l'aider à se relever lorsqu'une brise légère réussit à s'infiltrer entre les passants qui c'étaient écartés à la tombée de la femme. Là, le capitaine se figea, le vent dégageant le visage de la personne en face de lui, laissant apparaître des yeux d'un bleu profond ainsi que des lèvres qu'il n'avait que trop connu. Il avait l'impression que le temps c'était arrêté, et alors qu'il était toujours penché vers elle, une main accueillante souhaitant saisir la sienne, il se demandait pourquoi elle était ici, elle qu'il avait tant fait souffrir…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
YsyhtehaMessages : 2876
Date d'inscription : 20/08/2009
Localisation : Toujours en vadrouille.
avatar

Personnage
Elément: Eau
Arme: Fouet liane en diverse pierre rare.
Classe:
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Sam 4 Sep 2010 - 21:40

Citation :
Ynia Sanégu


Ynia avait longtemps déambuler, à tel point qu'elle fini par se faire percuter par une personne.

Aie !

Alors qu'elle allait enlevé ses cheveux pour voir au moins qui l'avais renversée, elle eut un véritable choc en voyant l'homme en face d'elle. Un visage exprimant la surprise figée sur son visage, le temps s'était arrêté pour elle. Elle ne pouvais plus quitter des yeux, le visage de Schwann, il tendait une main devant elle, mais elle était à mille lieu de cette préoccupation. Non, devant elle se trouvait l'objet de tant de souffrance, de tant de peine, et surtout, de tant d'amour. Parce que oui, en bonne idiote qu'elle était, elle aimait encore profondément cet homme. Elle réussi à reprendre conscience la première, car aucun des deux ne faisait le moindre geste.

Pour ne pas paraitre impolie, elle saisit la main qu'il tendait. Le contact lui rappela tant de souvenir, que son coeur saigna de nouveau. Toujours aussi surprise, son visage changea pour une certaine gêne. Trop de monde autour d'eux, elle avait l'impression d'étouffer. Elle lâcha sa main, ne voulant pas paraitre plus impolie. Elle s'était redresser presque droite, l'idée d'une fuite émergea dans son cerveau, comme la meilleure idée possible. Elle recoiffa simplement ses cheveux tandis qu'elle ne quittait toujours pas le chevalier des yeux. Une fois terminée, elle réussi enfin à parler.


Capitaine Oltorain ... Merci et bonne journée ...

Elle fit un preste demi tour, et entama une marche rapide vers un endroit bien moins peuplé, des escaliers se dessinant devant elle, elle les monta rapidement. Elle reconnue alors l'endroit : Un peu plus au loin, le cimetière où était enterrer son frère Vamil ... Elle n'eut cependant pas la force d'aller jusque là, non. Non, son coeur saignait encore plus vite sous l'effet de la course, comme un poison s'infiltrant bien plus dans les veines si le coeur battait plus vite. Elle s'assit sur un banc non loin et cacha son visage dans ses mains. Que venait elle de faire ? La seule personne qu'elle espérait voir était devant elle, et elle avait fui ? Elle se traita d'idiote et d'autre surnom alors que les larmes venaient à ses yeux. Elle n'était qu'une idiote, qui avait fui devant l'homme de sa vie ...
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Sam 4 Sep 2010 - 21:53

La réaction qu'avait eût Ynia était sans doute celle que Schwann trouvait la plus raisonnable. Après tout, il avait fait en sorte de n'être plus rien pour elle, et si elle lui avait sautée au cou devant tant de monde, cela l'aurait réellement gêné et il aurait été obligé de la forcer à se séparer de lui.

Mais dans le fond il aurait aimé qu'elle agisse ainsi, et c'est donc avec contradiction qu'il ressentait une douleur au niveau du poitrail. Pourquoi avait-elle été si distance ? Pourquoi avoir fuit ? Il avait été odieux avec elle mais sa réaction semblait montrer qu'elle n'avait pas fait la passe sur cette histoire. Alors lorsqu'elle partie il resta quelques secondes sans bouger, jusqu'à ce que les gens déambulent de nouveau à côté de lui, un homme maladroit le bousculant, ce qui le ramena à la réalité en le saisissant par la gorge instinctivement.

L'individu s'excusa et le capitaine fît de même avant de se remettre à marcher en direction de la forge où il avait laissé Balmung.

Mais il ressentait quelque chose d'étrange en lui, et alors qu'il se trouvait désormais à quelques mètres de l'entrée du bâtiment, il regarda derrière lui, au loin, voyant Ynia monter les marches d'un escalier, et c'est là que son regard s'assombrit durant quelques secondes à nouveau pour finalement guider ses pas dans la même direction qu'elle, traversant de nouveau la foule prestament en se perdant dans ses pensées. Il ne savait pas pourquoi il faisait ça : il avait une épée à aller récupérer, celle qui remplaçait l'arme familiale des Oltorain, et il retournait vers le passé pour une femme. Mais elle n'était pas n'importe laquelle, alors il se précipita désormais, courant au travers la population car il l'avait perdue de vue.

Il monta à son tour les marches qu'elle avait empruntée et chercha autour de lui qu'elle direction elle aurait pût prendre. Dans sa tête tout essayait de se mettre en place, et alors qu'il allait renoncer il l'aperçu un peu plus loin, sur un banc de pierre. Il s'approcha d'elle lentement, sans faire un bruit, son unique oeil posé sur elle… et il attendit…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
YsyhtehaMessages : 2876
Date d'inscription : 20/08/2009
Localisation : Toujours en vadrouille.
avatar

Personnage
Elément: Eau
Arme: Fouet liane en diverse pierre rare.
Classe:
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Sam 4 Sep 2010 - 22:46

Citation :
Ynia Sanégu


Ynia était là, sur ce banc, personne aux alentour, après avoir regarder furtivement pour s'assurer que personne ne la regardait, elle se laissa aller. Les larmes silencieuses, comme ses pleurs, secouaient ses épaules assez minces. Elle n'en revenait pas de cette incroyable "enfantillage" dont elle avait fait preuve. Non de toute évidence, il était encore trop tôt pour elle de le revoir. Qu'est ce qui lui avait prit d'espérer ? Parce qu'elle l'aimait tellement, il lui avait fait trop de mal de part cet amour, elle avait espéré mourir, et ce fut grâce à la patiente d'ami et de la famille qu'elle n'avais pas fini sa vie au fond de l'eau le crane éclater contre un rocher.

Je suis qu'une idiote ! ... Tu n'es qu'une idiote Ynia ! Qu'est ce que tu pouvais bien espéré ?

Elle n'avait pas remarqué la présence de Schwann, elle savais juste qu'elle était seule. Et puis ... Après avoir essuyé ses larmes, elle se figea. Elle venait de sentir une présence dans son dos. Elle n'osa pas se retourné tout de suite, mais le silence ... Oui le silence ... Il était toujours différent quand "il" était là, elle ferma les yeux, cherchant par tout les moyens de se raisonner. Non, elle devait rêver c'était certain, il l'avait quitter alors pourquoi il l'aurai suivit ? Pourquoi maintenant, elle n'était qu'une passante qu'il avait renversé dans la foule, bien sur les probabilités qu'elle "tombe" sur lui était si mince ... Et pourtant ... Elle fini par se retourner, pour rassurer son esprit encore trop amoureux, mais en le voyant, son coeur se figea à nouveau. Le temps venait de nouveau de s'arrêter, car elle ne pouvais s'empêcher de le trouver encore plus beau. Elle fini par soupirer en baissant les épaules mentalement. A quoi cela pouvais bien t-il servir de lutter ? Ils étaient deux aimants, toujours à s'attirer l'un l'autre. Du moins, c'était l'impression que cela lui donnai.

Bonjour.

Ses lèvres avaient prononcées ce mot sans qu'elle le veuille vraiment, le plus exact serai plutôt sans qu'elle s'en rendent compte. Mais déjà ses yeux bleus ne lâchaient plus l'impérial, ses mains esquissèrent une espèce d'invitation maladroite à s'assoir sur le banc, où du moins à s'approcher. Ils n'allaient pas rester ainsi, c'était stupide. Elle savait que son coeur allait à nouveau saigner à son contact, qu'elle aurait une nouvelle fois un vide béant dans son coeur, et que l'envie de mourir la prendra encore très sérieusement. Mais pour l'heure ... Elle était plutôt heureuse de le voir, même si jamais elle ne pourrait lui montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Sam 4 Sep 2010 - 23:27

Le calme qui régnait aurait pût être pesant, mais pour Schwann il était plutôt reposant, alors lorsqu'Ynia lui intima de venir s'assoier il profita de cet instant de silence pour y réfléchir.
Techniquement, le banc était assez grand pour pouvoir accueillir au moins trois personnes, et même si elle c'était assise vers le milieu de ce dernier, il ne serait pas collé à elle si il la rejoignait. Mais en soit il savait qu'il ressentirait un certain malaise, car si il était celui qui pouvait la rendre heureuse, il était aussi celui qui la faisait le plus souffrir.

Mais il fini par abdiquer et s'approcha lentement, sans un un bruit, et s'essaya à quelques centimètres d'elle, de l'autre coté du banc, au moins ainsi il lui était plus difficile de la regarder en face.

- Bonjour… Il trouvait cela particulièrement stupide : premièrement car il l'avait déjà vue, deuxièmement car cela n'aidait en rien à cette situation et troisièmement car le soir approchait.
Mais en réalité il ne savait pas vraiment quoi dire. Non pas car il était gêné, mais plutôt car il n'avait rien à dire. Il ne savait même pas vraiment pourquoi il l'avait suivit jusqu'ici et il était bien incapable de dire pourquoi il c'était assis à coté d'elle.
Il aurait put s'excuser de l'avoir bousculé plus tôt mais ce n'était pas là le genre du chevalier, sans compter qu'elle devait être loin de repenser à ça.

Mais finalement il soupira comme il avait l'habitude de le faire. Il détestait se trouver dans une pareille situation aussi pesante soit elle alors il leva la tête pour apercevoir le ciel, la pointe de l'escalier épée offrant un panorama agréable.

- Que deviens-tu… ? Demanda t-il le plus stupidement possible sans même la regarder, incapable de lui demander comment elle allait plutôt que ça…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
YsyhtehaMessages : 2876
Date d'inscription : 20/08/2009
Localisation : Toujours en vadrouille.
avatar

Personnage
Elément: Eau
Arme: Fouet liane en diverse pierre rare.
Classe:
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Dim 5 Sep 2010 - 0:05

Alors qu'elle s'était à nouveau assise sur le banc, il en fit de même, s'asseyant alors à quelque centimètre d'elle. Elle retient instinctivement sa respiration, avant de la laisser filer à nouveau dans un mouvement imperceptible. Elle regardait en face d'elle, impossible de le regarder, sans passer pour une éventuelle groupie ou trop insistante. Quand il lui demanda ce qu'elle devenait elle aurai bien rit, parce que oui. C'était toujours à ce moment là, dans toute bonne sitcom ou livre "romantique" que les deux protagoniste riaient de leur bêtise. Mais ils n'étaient pas dans un livre d'un quelconque romancier en manque, non, ils étaient dans la vraie vie, et ce n'était pas un moment "heureux" ou même "drôle". Elle n'allait pas bien, pas sans lui. Elle se maudissait d'être venue à Zaphias faire ses courses, comment elle allait faire désormais pour l'oublier ? C'était tout bonnement impossible. Dans sa tête se dessinait le destin ironique, qu'elle serai l'éternelle vieille fille qui pleurerait sur l'amour qu'elle avait laisser échapper, car il l'avais fait trop souffrir. Après tout, il avait avoué qu'il ne l'aimait pas. Elle soupira, pas en même temps que lui, mais presque à la suite. Elle ferma les yeux un instant et répondit.

Toujours pareil ... "Sans toi" aurait elle put ajouter, mais elle ne le fit pas. Elle laissa à nouveau le silence s'installer, comme d'habitude. Mais c'était un silence qui lui était très familier, et qui la rassurait presque. Sauf que cela embrouillait son cerveau encore plus, si elle n'avais pas eut de fierté, elle lui aurais sauter au cou immédiatement et l'aurait embrassé passionnément. Mais non, il lui restait une part de fierté, peut être mal placé, mais une petite part quand même. Cela lui empêchait de sombré dans ses envies les plus primaires et qui lui aurait fait encore plus de mal. Elle dut chasser ces pensées de sa tête pour pouvoir parler, même quelque mot.

Et toi ?

Elle attendit patiemment qu'il lui répondent, mais tout cela sentait la mascarade, il n'avais pas envie d'être là, il n'avais répondu qu'à un geste polie, elle n'avais pas envie de rester à ses cotés, car pour le moment elle souffrait de trop, mais pourtant, comme une drogue dont ont arrive à se défaire, elle restait là. Son corps criait presque l'envie qu'il la prenne dans ses bras, que ses lèvres touchent à nouveau les siennes, et que le temps qui s'arrête, les laisses profiter de ce moment de tendresse. Mais jamais cela n'arriverai, elle était très lucide ... Non, un homme qui n'aime pas une femme ne faisait pas ce genre de chose. Elle tourna alors la tête vers lui. Préférant lui parler d'Ysyhteha, au moins il devait être au courant.

Eloher a été attaqué, ca je suppose que tu as dû être au courant ... Mais Ysyhteha fut enlevé lors de cette attaque, et elle à été longuement torturée ... Tu devrais passer la voir à Halure ... Cela lui ferait plaisir. " Et à moi aussi" pensa elle encore une fois, mais elle ne dit rien. De toute manière la maison d'Ysyhteha était loin de la sienne, il ne pourrait donc pas ce "tomber" dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Dim 5 Sep 2010 - 11:46

Schwann avait lu les rapports sur la bataille qui avait eu lieu à Eloher, et d'ailleurs il avait même été convié à participer aux combats, sauf qu'il avait décidé de ne pas s'y rendre. Il n'aimait pas cette ville car elle avait été bâtie sur les ruines de l'ancienne Caer Bocram et selon lui c'était une profonation. Les mauvaises langues auraient simplement répondu que son projet de reconstruire une ville sur l'ancienne Yormgen l'était tout autant, mais il ne restait là bas que du sable et plus aucune trace de vestige, alors c'était réellement différent.

Mais visiblement cette bataille avait un rapport avec Ysyhteha, et bien qu'il n'avait demandé aucune nouvelle d'elle il en avait malgré lui reçu.

- Ce sont des choses qui arrivent… Se contenta t-il de dire le plus monstrueusement du monde, comme si ce qui était arrivé à la mage ne l'affectait pas du tout.

Le guerrier baissa donc son regard jusque là toujours porté vers le ciel azur. Ynia devait le trouver immonde d'avoir dit une telle chose, et dans le fond il espérait un peu pouvoir la dégouter, qu'elle cesse de s'éprendre de lui alors qu'il avait décidé de tout arrêter. Il ne savait même plus qui il était alors comment pouvait-il rechercher la compagnie d'une personne sans pouvoir tolérer sa propre existence ? Et il devait admettre que le sort de l'humanité ne lui importait plus grand chose désormais, et que si il continuait de se battre c'est parce que c'était là ce qu'il avait toujours fait.

Mais ce genre de pensée était monstrueuse. Il refusait catégoriquement de tuer mais acceptait cependant la mort, et à ce titre il ne valait pas mieux qu'un meurtrier.

Il se leva alors, regardant droit devant lui dans jeter un œil vers le dragon bleu, cette dernière devant croire qu'il mettait fin à cet entretien.

- Marchons. Ordonna t-il, ne supportant pas de rester assis à ne rien faire. Qui ? Demanda t-il ensuite alors qu'elle devait se demander ce qu'il voulait savoir, faisant bien évidemment référence à l'agresseur d'Ysyhteha…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
YsyhtehaMessages : 2876
Date d'inscription : 20/08/2009
Localisation : Toujours en vadrouille.
avatar

Personnage
Elément: Eau
Arme: Fouet liane en diverse pierre rare.
Classe:
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Dim 5 Sep 2010 - 13:06

Citation :
Ynia Sanégu


Sans était trop. Même si elle savait que Schwann ne disait cela que dans le but d'être odieux, elle trouvait son attitude gonflée ! Il l'avait suivit tout de même ! Elle ne l'avais pas obligé à la suivre alors pourquoi ? Et puis voilà qu'il lui ordonnait de marcher ? Hors de question, il avait touché à son bébé, ce n'était pas la peine de continuer à jouer la comédie. Elle se releva brusquement les yeux chargé de colère.

Assez .... Je ne veux pas marcher avec toi Schwann, non ... Si tu tient tant à savoir "qui" et bien tu iras lui demander ! Tu iras lui demander pourquoi Eloher à été attaqué dans l'unique but de l'enlevé elle, pourquoi un cinglé a prit son corps pour une toile vierge, et y a gravé des motifs au couteau !

Sur ce, je préfère partir. J'étais venue acheter un fouet, il faut croire que la vie semble s'amuser à me torturer encore plus. Je t'aimerais toujours, mais je ne comprendrais pas pourquoi tu m'as suivit aujourd'hui. Tu ne m'aime pas, alors ne joue pas la comédie. J'ai, au moins, méritée ça !


Elle n'attendis pas sa réponse, non. Elle voulais partir, oui, mais elle avait besoin d'un refuge, et Halure n'en serai pas encore un. Elle se leva brusquement du banc et se dirigea vers le paisible cimetière/parc où était enterré Vamil. Si elle allait l'entretenir peut être qu'elle se calmerai un peu. Son ton avait été froid et sec. Signe qu'elle était énervée. Mais sa démarche se voulait calme, c'est ainsi qu'elle se dirigea vers sa destination.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Lun 6 Sep 2010 - 20:49

Elle l'agaçait. Mais il avait eu l'habitude de ce comportement, alors il savait que si il espérait pouvoir tirer les choses au clair il devait la suivre, puis dans le fond cela avait un parfum d'invitation, comme si elle espérait qu'il la suive pour qu'elle lui montre quelque chose, un peu comme lorsqu'elle avait fuit un peu plus tôt devant lui, elle devait espérer qu'il viendrait.

C'est donc sur cette dernière pensée qu'il serra son poing de tenêbre, il sentait la colère l'envahir mais n'allait pas laisser cette dernière dominait ses actions. Et maintenant qu'il était sur du contrôle qu'il avait sur lui même, il se hâta à la poursuite d'Ynia, cela lui rappelant un passage similaire à une fête dans l'ancienne Caer Bocram.
Décidément cette ville revenait bien trop souvent sur le tapis, et ce même souvenir lui rappela que c'était là la première fois où il avait rencontré Magdalëniia, bien que les circonstances étaient assez délicates.

La simple pensée de la Windwaker était pour lui quelque chose d'assez douloureux, et cela même si il ne montrait rien de cette souffrance interne. Il ne savait pas où il en était, et décidément Loki semblait avoir raison, où qu'il se trouvait il y avait des femmes, et chacune d'entre elles réveillaient en lui une vive douleur, ce qui l'incitait à se rembrunir un peu plus.

Mais finalement il rattrapa la mage, et lorsqu'il fut à portée il la prit de cours et lui saisit le poignée avant même qu'elle n'est pût remarquer sa présence, tournant alors cette dernière vers lui avant de la faire reculer jusqu'à la parois d'un bâtiment.

- Comme tu l'as dis : toujours la même chose. Lâcha t-il d'un ton provocant tout en reprenant son souffle. Et c'est pour ça que je suis parti.
Schwann relâcha toutefois son poignée sans pour autant la libérer, gardant ses deux mains appuyés contre le mur, autour d'elle.

Elle était si proche de lui. Son visage clair… Ses yeux d'un bleu profond… Ses cheveux noir ondulés… Ses lèvres légèrement humides…
Tout laissait à penser que le chevalier allait l'embrasser. Son visage était proche du sien, et le simple fait de la regarder était assez déstabilisant. Alors quand il écarta légèrement ses lèvres, il se doutait bien qu'Ynia souffrirait de ne rien voir arriver.

- Tu es trop impulsive, et c'est une chose qui n'est pas compatible avec mon calme. Tu désirais bruler les étapes alors que je suis du genre à prendre mon temps, analyser. Et tu es trop expressive, alors que moi, je suis renfermé.
Aussi surprenant soit-il, il s'agissait là bien d'une des premières fois où le bretteur parlait de lui à la belle, se taisant généralement dès que quelque chose le concernait. Était-ce un signe d'évolution de sa part ou bien juste un mauvais concours de circonstances qui avait amené cela ? Difficile à dire…

Mais pour l'instant l'unique œil du chevalier était plongé dans ceux du dragon bleu. Il avait l'impression de pouvoir ressentir de la crainte venant d'elle, de la colère ainsi que la passion.
Lui ne dégageait cependant rien, restant totalement immobile, le contrejour cachant son visage à la mage qui ne pouvait même pas apercevoir un semblant de reflet dans la prunelle vide du guerrier. Et pour l'instant il se contentait d'humer le parfum que dégageait la jeune femme, lui donnant intérieurement une légère impression de nostalgie.

- Tu fuis toujours autant… Soupira alors le bretteur d'un air dépité. C'est aussi une chose qui fait que je ne pouvais pas rester dans une telle situation… Tu étais prête à te battre à mes côtés dès que je fonçais au front, mais lorsqu'il s'agissait de te battre pour moi, pour ne pas me perdre, tu fuyais… Si autrefois le timbre de voix du capitaine ce serait estompé avec de telles paroles, il semblait désormais plus inébranlable que jamais. Les problèmes et les différents ne ce sont jamais résous sans en parler Ynia…
Cette fois-ci, sa voix avait semblée différente, comme plus douce et désolée, mais ça, personne ne pourrait savoir si Schwann était réellement dans un tel état d'esprit, car lui même ne le savait pas…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
YsyhtehaMessages : 2876
Date d'inscription : 20/08/2009
Localisation : Toujours en vadrouille.
avatar

Personnage
Elément: Eau
Arme: Fouet liane en diverse pierre rare.
Classe:
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Lun 6 Sep 2010 - 23:56

Citation :
Ynia Sanégu


Elle marchait vers le cimetière, bien dans l'idée de se calmer en parlant à Vamil, quand soudait quelqu'un lui prit le poignet pour la faire se retourner et finalement reculer et plaquer contre un mur. Quand ses yeux identifièrent la personne responsable, ils changèrent aussitôt pour un mélange entre la colère et l'étonnement. Quand il lui relâcha enfin le poignet, elle chercha immédiatement à sortir de son étreinte, mais rien ne lui offrait une telle occasion. Elle refixa son regard sur Schwann, son coeur saignant au moindre de ses mots.

Ravie de savoir pourquoi tu m'as quitter tu as fini ?

Elle avait parler si bas, qu'ont aurai pu croire qu'elle murmurait les mots qui sortaient de sa bouche. En réalité, elle l'avais bien provoqué et c'était la colère qui dominait son attitude du moment. Il avait été trop loin ... Mais là, il était si proche, son visage, ses lèvres, sa voix si enivrante ... Tout ce qu'elle aimait chez lui ... Inutile de parler fort ... Et puis soudain il écarta les lèvres comme si il allait l'embrasser. Il aurait put. Mais elle n'aurais pas pour autant apprécier qu'il le fasse en cet instant. Et pourtant, quand ses lèvres humidifié semblaient attendre un tel contact, elle ne put que se rendre compte qu'en réalité, elle le voulais, oui malgré la colère qui ne quittait pas son corps, elle voulais qu'il l'embrasse. Soudain ses yeux s'écarquillèrent un peu plus quand il parla de lui. C'était si rare ... Elle le laissa terminer ce qu'il avait à dire, plusieurs émotions passaient dans ses yeux, dans son corps, sur ses lèvres qu'elle mourrait d'appliquer sur les siennes. Mais elle se retenait. Elle ne lâchait pas Schwann un instant du regard, ses yeux bleus savaient parfaitement faire véhiculé ses sentiments ou pensées. Elle reprit sur le même ton.

Je ne suis pas impulsive, mais passionnée. Tu n'es pas calme mais souvent trop fermé. Et quand je t'ai demander de brûler les étapes ? Je ne t'ai rien demander à ce que je sache ? Mais tu aimes analysé, je suis expressive et tu n'es pas si renfermé que ca. Alors toi qui aime analysé ...

Elle ne dit d'autre mot, pour elle, tout était clair, si elle devait souffrir, autant le faire complètement. En sachant qu'il la rejetterai certainement, que tout cela cesserait, mais elle ne pouvais pas refuser à elle même cette envie. Elle n'eut pas beaucoup à faire, sa tête se décolla que légèrement tout en se penchant un peu sur le coté. Ses mains se relevait en direction du visage de Schwann en même temps. Elle lui avait saisit les deux cotés de son visage et ses lèvres effleurèrent les siennes. Semblant hésiter, ce qui était le cas, elle eut un dernier sursaut et elle murmurait désormais ses paroles.

Je me battrait toujours pour toi ... Si l'adversaire n'avais pas été ta liberté. Qui suis-je pour te contraindre à me préférer ? Je n'ai jamais put contraindre quelqu'un à me choisir pour sa liberté. Alors encore moins avec toi. Cette fois ci, elle appuya ses lèvres plus fortement, d'abord légèrement puis un peu plus appuyé, jusqu'à prendre la forme d'un baiser passionné. Elle décolla ses lèvres quelques secondes interrompant elle même cet intense bonheur qui parcourait son corps. Toi que j'aime plus fort que ma vie ... Analyse ce baiser ...

Cette fois ci elle s'abandonna complètement. Quitte à souffrir pourquoi ne le faire à moitié ? Elle ne resserra pas ses mains sur son visage, mais plutôt elles se faisaient légère, comme si elle le caressait, et son baiser était en tout point parfait pour elle, à tel point qu'elle laissa son corps réagir en tremblant légèrement. La faisant paraitre encore plus frêle qu'elle ne l'était.

Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Ven 10 Sep 2010 - 6:52

Ce fut Schwann qui interrompit ce baisé, reculant un peu brusquement la tête alors qu'elle semblait vouloir que cet instant continu. Maintenant qu'il avait mis fin à cela il laissa son œil gauche rouler sur le côté avant que sa tête ne fasse le même mouvement, fuyant ainsi le regard bleu d'Ynia. Si autrefois le guerrier aurait sans doute rougit il était aujourd'hui dans un tel enfermement que son cerveau ne pouvait même plus imaginer une telle possibilité.

Pourquoi avait-elle fait cela ? Pourquoi continuait-elle de s'acharner à aimer cette coquille vide dénuée de sens, de but ? Il considérait que lui qui était si froid et distant ne devrait pas pouvoir être aimé, que c'était là s'enraciner dans un chemin de ronces, ronces qui entourent et lapides le cœur corrompu du chevalier. Alors il n'arrivait pas à comprendre, cherchant intérieurement ce qu'elle pouvait aimer dans cette coquille creuse…

- Doux et humide… Exprima t-il alors sans pour autant la regarder, ne souhaitant pas être décontenancé par ses yeux, son visage… Passionné et ardent… Chuchota t-il ensuite. Tu sembles être épris de moi, vouloir désirer mes lèvres comme si il s'agissait là du Saint Graal. Depuis tout à l'heure tu ne semblais attendre que ça, comme si c'était tout ce qui importait, alors maintenant que cela t'est acquis tu semble comblée, bien que tu le serais d'autant plus si tu avais la certitude de pouvoir de nouveau me déguster…
Schwann regardait le dragon bleu avec indifférence. Mais ce qu'elle ne savait pas c'est que cet instant qu'ils venaient de partager était tout aussi plaisant pour lui qu'il l'avait été pour elle. Cependant il n'était plus sur de rien ces temps-ci, alors au lieu de se laisser dicter sa conduite par une pulsion il se contente simplement de ne rien faire, regardant de nouveau la mage avant de soupirer.
- Sincèrement Ynia, je ne sais plus… Dit-il enfin, décontenancé par ce qui venait de se produire. Je n'arrive même pas à savoir si je suis Schwann Oltorain ou Gailardia Galan, voir même si je suis seulement un des deux. C'est comme si apprendre que je n'étais pas qui je pensais avait réveillé quelque chose de tapis en moi. Tout est flou et terne… et je n'arrive donc pas à me décider… Cette fois-ci il recula et posa ses mains sur les épaules de la guildienne, cela de manière à l'empêcher de réitérer son baisé si l'envie lui prenait.
Le guerrier préférait jouer la sécurité cette fois-ci, alors il referma les traits de son visage en reprenant une expression totalement neutre, cela pour finalement avouer la chose qui ferait sans doute mal à la mage mais qui lui donnerait aussi le plus grand des espoirs dont elle pouvait rêver.

- Oui Ynia… Tu n'es malheureusement pas la seule… C'est une compétition, et pour l'instant vous êtes toutes à égalités…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
YsyhtehaMessages : 2876
Date d'inscription : 20/08/2009
Localisation : Toujours en vadrouille.
avatar

Personnage
Elément: Eau
Arme: Fouet liane en diverse pierre rare.
Classe:
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Dim 12 Sep 2010 - 12:37

Citation :
Ynia Sanégu



La gifle raisonna si fort qu'elle se répercuta contre les murs des batiments. Même à Zaphias, il existait des endroits où personne ne se risquait de venir sans une bonne raison. Alors, effectivement, là ils était bien seul et tranquille. Mais la gifle fut donner uniquement parce que Schwann avait prononcé le mot "compétition". Comment pouvait il croire qu'elle allait se rabaisser à une telle chose ? Le visage crispé de colère, elle en profita aussi pour lui enlever ses mains sur ses épaules.

[comment oses tu croire que je me rabaisserai à une telle chose ?! Une compétition Schwann ?! Et la gagnante aurais l'immense honneur d'avoir ton amour ?! Tu es tombé bien bas.

Ses mots étaient cassant, et chargés d'une colère difficilement dissimulable, et pourtant, alors qu'elle venait du lui administrer une gifle violente. Elle se blottit dans ses bras. Et aussitôt son calme revenait, comme si il agissait tel un calmant. Ses paroles étaient plus douce désormais.

Je t'aime, alors il est normal de désirer tes lèvres. Je me satisfait de chacun de tes baiser, même court. La vie m'a appris à ne jamais rien désirer trop ardemment, alors quand j'ai la chance d'avoir ... Même un peu, je suis heureuse ... C'est ainsi que je suis faite. Et je suis déçue de voir que tu me connais aussi mal pour croire que je participerait à une compétition. Pour moi tu as toujours été Schwann Oltorain. Gailardia Galan était un petit garçon qui à eu la chance d'être adopté par des parents merveilleux. Ils t'ont aimés comme leurs propre fils, alors il est normal que se garçon soit devenue Schwann Oltorain. Enfin .. Tu es le seul à savoir ce que tu veux. Qui aurait put être Gailardia sans les parents merveilleux que tu as eue ?

Elle se décolla légèrement et le surpris par un rapide baiser. Malgré tout, elle commençait à trop souffrir de son contact, pour elle, il valait mieux qu'elle tente de l'oublier définitivement. Bien sur, elle ne le pensait pas une seule seconde. Mais il était force de constater que jamais elle ne s'abaisserait à faire la compétition. Si il en aime d'autre, c'était son choix. Mais pour elle, elle n'en aimait qu'un et qu'un seul. C'était ainsi, alors qu'elle reculait définitivement après ce court baisé, elle le contourna afin de l'avoir dans le dos. Elle s'arrêta un court instant.

Ah oui ... Il faudra aussi que tu m'expliques, comment Pavan a put s'échapper de la prison de Zaphias ... Car il est indubitablement un des acteurs de l'enlèvement d'Ysyhteha. Au revoir ...

"Adieu" Pouvait elle penser aussi, mais elle se connaissait bien dans le fond, si elle était venue s'installer à Halure, c'était juste pour être prêt de lui ... Elle entama alors son chemin pour sortir de Zaphias.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   Mar 14 Sep 2010 - 17:12

Maintenant qu'elle était partie le chevalier restait là, au milieu de la rue, seul, ressassant déjà les paroles qu'elle venait de lui dire.
Cependant elle avait faux sur toute la ligne : ce n'était pas une compétition à proprement parler ▬ sans compter que le lot était loin d'être la chose dont on pourrait rêver ▬ mais Schwann ne savait pas vraiment qui il aimait réellement et si seulement il aimait l'une d'elles et il ne serait capable de déterminer cela qu'en passant du temps avec chacune d'entre elles. Mais finalement elle lui avait aussi donnée raison : elle est trop impulsive. Puis finalement elle avait crue pouvoir se blottir contre lui comme si de rien était. Naturellement il n'avait pas bougé d'un pouce pendant sa tirade et il repensait désormais à ce qu'elle avait dit ensuite.
Il était peut-être Schwann Oltorain, fils de Trycia Yvrilia et John Oltorain, mais il était à l'origine Gailardia Galan, ce même petit garçon élevé par des parents merveilleux qui avait subit des expériences qui lui étaient encore floues, et ça peux de gens pouvez comprendre ce que ça faisait. C'était simple pour elle, elle était Ynia Sanégu rien de plus, et même si elle avait un frère sanguinaire elle connaissait au moins son identité et il y avait là des gens qui pouvaient lui prouver qui elle était. Lui il n'avait qu'Eva et cette dernière n'en savait malheureusement pas plus que lui sur les Galan.

D'ailleurs pour ce qui était du frère du dragon bleu, Pavan, sa question était un peu stupide : ce n'était pas lui qui se chargeait du cachot, le rôle d'un capitaine impérial étant nettement plus important que de s'occuper des prisonniers. Si elle tenait réellement à savoir ce qui c'était passé elle devrait aller voir le responsable du cachot. Mais au moins maintenant il savait qui s'en était prit à Ysyhteha et il ne se présenterait devant elle qu'après avoir arrêté cet homme.

Enfin, pour l'heure le capitaine devait récupérer Balmung alors il se hâta à la forge de la ville, repoussant les passants un peu trop collant grâce à son autorité. Le forgeron avait fait du bon boulot et était digne de son titre dans la ville. Il aurait préféré que ce soit Minos qui s'occupe de ça mais ce dernier était plus doué dans la sythétisation que dans l'entretien des armes.

Schwann rengaina donc son arme dans son dos puis se dirigea de nouveau vers le château, essayant de ne plus penser à ce qui venait de se passer…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Zaphias - Journée sous un ciel bleu -   

Revenir en haut Aller en bas
 

Zaphias - Journée sous un ciel bleu -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ciel bleu, terre azur.
» ORY 2010/ 2011 Par Nono
» Un coin de ciel bleu.....
» Un Gros Cigare dans le ciel bleu de Vespasia - préparation
» Un gros cigare dans le ciel bleu de Vesparia: Divers
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Zaphias-