AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Rencontre fortuite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 10:46

Situation temporelle : après que les esprits récupère les blessés

Non loin d'Halure, le soleil brillait à son zénith chauffant le corps des êtres vivans et en particulier un oiseau auquel il procurait une douce sensation dans le corps avant de se répandre. Cela faisait un moment qu'Hoppers avait laissé Valerian sur la banquise de Zopheir. Aussi loin, il se sentait impuissant.
Se mettant sur ces pattes, le Bec épée commença à marcher sur l'étendue qui s'ouvrait à lui. Il n'avait rien à faire et commençait à s'ennuyer sérieusement.
Mais bien vite, trop vite, une chose le sortie de son attente.
Si Hopper avait été humain, on aurait pu lire sur son visage l'étonnement qui précéda la frayeur.
Luna transportait Valerian vers un point incertain, et ne sachant trop comment réagir, l'oiseau décolla pour tenter de suivre le mage, sans succès.
La peur reprit bien vite le dessus. Une trainée de sang jonchait le sol tapissant le duvet vert d'une couleur rouge cramoisie.

Plusieurs minutes passèrent, la fatigue prenait le dessus.
Il ne savait toujours pas où ils allaient, ils se rapprochaient de Zaphias pourtant, ce ne pouvait être là qu'on emmenait le mage.
Peinant pour se maintenir dans les airs, Hopper pointa bientôt vers le sol avant d'y atterrir lourdement.
Ses paupières se fermaient toutes seul, contre sa volonté qui s'épuisait à chaque seconde.


* *


Les mentaïs s'éloignaient au loin. Le combat était fini. Les chiens guerriers n'avaient rien pu faire face à leur puissance.
Kashka avait vu le pouvoir des mentaïs et comment ils les avaient terrassés comme si il n'était rien.
Cela lui faisait clairement peur mais surtout, les êtres-à-deux-pattes étaient tous grièvement blessés.
Les canidés avaient été partiellement blessé mais moins gravement qu'eux.

Lorsque Kashka se réveilla, la première chose qu'il ressentit fut la morsure du froid qui le traversa de part en part. Une de ses pattes avaient été blessé mais il pouvait encore marcher. Se relevant avec difficulté, il regarda alentour. Rock était déjà parti. Décidément, ce jeune avait de l'endurance.
Personne à l'horizon. Récupérant son couteau pour le placer dans son fourreau, il commença de piétiner la neige en direction de Scizontanya.
Il n'avait aucune idée d'où il avait emmener l'être qui remplaçait sa maîtresse mais au moins, là-bas, ce serait un point de départ. Et dans cet état, il n'était pas bon à grand chose.


* *


Trois semaines s'étaient écoulés depuis la capture d'Ondine. Alors que la frustration de ne pas savoir l'endroit où était soigné le mage prenait le dessus sur Hopper, il survola Kashka. Surprit de sa présence ici, il atterrit avant de le placer dans la couche qui était prévu à son effet et de décoller en direction de la ville oublié.

A son arrivée là-bas, le canidé refusa catégoriquement de se faire soigner sauf pour sa patte. Il devait partir à la recherche de l'homme-aux-cheveux-roux. Quoiqu'ils en pensent tout les deux, il était devenu son maître.


* *


Un mois s'était écoulé. La route entre Scizontanya était de nouveau parcouru. Un contingent avançait d'un pas lourd en direction de la capitale impériale.
Lorsque Tarnea avait vu les deux familiers revenir, tête baisser, et qu'elle avait vu et ressenti leur peine, les larmes avaient commencé à couler. Depuis, sa fille l'avait rejointe dans ce mutisme douloureux.
Les femmes, les regards triste, gardaient depuis lors la tête baissé, des larmes coulant sur leur joues avant de toucher terre et d'y disparaître.
Izaldir menait la marche, le regard fixé devant lui. La capitale était là, plus resplendissante que jamais et l'empire plus fort que lors de son départ. Le monde avait bien changé.

Hopper qui survolait la zone, regardait vers Myorzo, Il se remémorait son séjour là-bas.
Kashka qui marchait à côté du patriarche Ashtara, observa l'agitation de l'oiseau avant que celui-ci n'atterrisse devant le convoi et ne se joigne à eux dans leur marche. Les portes imposante de Zaphias furent vite traverser par Izaldir qui prit l'initiative de se renseigner, le reste du convoi attendant à l'extérieur. De retour en début d'après-midi, les nouvelles furent transmises.

- Seul deux impériaux seraient revenu de Zopheir. À ce qui paraitrait, les autres ont été emmené à Myorzo mais personne n'a pu me confirmer la présence ou non d'un mage aux cheveux roux. Dépêchons-nous, il faut arriver à Myorzo avant la nuit. Le trajet jusqu'au plaine ne devrai tpas être long mais ne sait-on jamais.
Deux heures passèrent. Myorzo, la ville flottante se faisait visible. Comme le leur avait raconté leur fils, la cité se trouvait à présent au sol. Kashka n'attendit guère plus longtemps avant de partir dans un nuage de poussière à l'aide d'une pointe de vitesse.


Le vent flatta l'encolure du chien qui profita de sa douce caresse pour accélérer. Cela lui avait manquer de ne pouvoir courir à sa guise. Son seul avantage était aussi un plaisir et il en profitait comme il n'avait pu en profité depuis presque un mois.
Myorzo pointait petit à petit le bout de son nez. La cité était toujours à terre mais son envol ne saurait tarder. Les construction avaient bien avancer et l'apport des guildes ne fut pas de trop au vu du travail qu'il y avait à y faire.

Des têtes commencèrent à se retourner. Furetant et glissant entre les jambes des travailleurs, Kashka cherchait à atteindre le centre de toute l'agitation. Mais les travailleurs ne lui donnaient pas la tâche facile. Devant lui, un groupe de menuisier achevait un meuble. Déviant légèrement sa course vers la pierre sur leur droite, il marcha dessus avant de sauter au-dessus de la populace qui levèrent les têtes.
Myorzo, il foulait le bord de la cité. Ne restait qu'à trouver le mage.

S'avançant dans les rues, il renifla les pavés, bousculant au passage nombre de passants. Bien évidemment, aucune trace de lui. Les récents travaux n'aidaient pas à sa tâche.
Au bout d'une demi-heure à rechercher un lieu dans lequel le guildien pouvait être soigner, Kashka tomba nez à nez avec l'hôpital. Facile à reconnaître en fin de compte, il ressemblait à celui de la ville oublié.
Reniflant les alentours, aucune odeur ne pouvait l'aider. La canidé ne pouvait faire qu'attendre les autres si il voulait entrer. C'est ainsi qu'il se coucha en face de l'hôpital, attendant ce qu'il allait arriver.



Dernière édition par Valerian le Ven 25 Fév 2011 - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 11:08

Dans les rues de la ville, un duo assez surprenant marchait en direction de l'hôpital, un chien trottinait à leurs côtés

Je dis juste que vous passez un peu trop de temps à Zaphias! Entre les visites pour l'esprit Aska, le Seigneur Oltorain, sans compter l'Empereur, on ne vous voit pas souvent à Myorzo Jhérer Elmundir avançait calmement aux côtés de sa soeur, en public, il la vouvoyait toujours

Je n'ai pas beaucoup de le choix. Avec les récents évènements, ce n'est pas comme si la reconstruction de la ville était une priorité malheureusement. Et il y a bien assez de gens compétents ici pour me seconder!

La krityenne aux cheveux roux semblait contrariée. Il était vrai qu'elle passait beaucoup de temps à l'extérieur, soit à Dahngrest pour voir le Don et connaître l'avancée de ses recherches sur les mentaïs, soit à Zaphias pour voir Taimu, Schwann ou l'Empereur. Ils se rendaient à l'hôpital, elle avait besoin de s'entretenir avec Wrath Peebles au sujet d'une mission où elle devait l'envoyer. Le guérisseur avait fait bon nombre d'allers retours entre les capitales impériale et krityenne au cours du mois afin de s'occuper du cas du Seigneur Oltorain autant que les blessés de l'attaque de Myorzo.

Il était temps qu'il soit promu. C'est pourquoi la krityenne avait un rouleau à la main. Kaira marchait tranquillement à ses côtés lorsqu'elle s'arrêta, plantant ses pattes dans la pierre pour fixer quelque chose devant les portes de l'hôpital


De toute manière... la krityenne n'eut pas le temps de terminer sa phrase, observant la chienne et suivant son regard

C'est moi ou il y a un chien devant l'hôpital?

Les gardes à l'entrée semblaient comprendre que l'animal souhaitait entrer, mais ils ne pouvaient pas le laisser passer ainsi, les règles de sécurité et d'hygiène avaient énormément augmenté depuis la reconstruction de l'hôpital

Il me rappelle quelque chose...

Le colosse s'avança jusqu'à l'animal et le fixa, remarquant ses blessures, il fronça les sourcils

Il ressemble à l'un des chiens de combat de Zopheir

Euh... il n'y avait pas que Rock?


La krityenne était perplexe, Jhérer hocha la tête de gauche à droite

Non, je me souviens qu'il y en avait un deuxième, mais je ne sais pas à qui il était...

Cixi leva les yeux vers l'hôpital, le seul blessé encore présent était le guildien

Il n'est pas à Taimu Shido, ni à la krityenne. Je ne sais pas ce qu'il en est des deux mystérieux individus qui sont arrivés par la suite, mais ils ne sont pas ici.. si ce chien attend là...

C'est qu'il doit appartenir au mage...


La krityenne n'osa pas l'approcher cependant, s'il venait également de Scizontania, elle préférait être prudente. Elle décrocha sa ceinture et l'approcha doucement du collier de l'animal

Désolée... je dois t'attacher pour entrer...

Elle déroula la chaîne au cou de Kaira pour la tenir en laisse de la même manière, peut être que le chien comprendrait ainsi la manoeuvre. Elle se tourna vers Jhérer

Je vais à la chambre du guildien, prévenez Wrath Peebles de m'y rejoindre

Très bien Madame...

Ils entrèrent en même temps, et se séparèrent dans le hall où l'ancien prit sur la droite alors que le colosse partait tout droit. Elle grimpa un étage et se renseigna auprès des infirmières pour savoir où se trouvait le guildien sans nom. Finalement, elle entra doucement et observa la réaction de l'animal...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 11:57

Bâillement. Le canidé commençait à s'ennuyer. Il savait que les être-à-deux-pattes mettaient du temps pour aller d'un endroit à un autre mais là c'était pire que tout. Il ne s'était jamais autant ennuyer, et ces êtres-à-deux-pattes-aux-longues-antennes qui ne le laisseraient pas passer.
Tout d'un coup une odeur vint le chatouiller alors que des bruits de pas dans sa direction se faisait entendre. Deux krytiens mais aussi un chien, ou plutôt une chienne vu la démarche et ce qui lui apparaissait. Se redressant sur ces pattes, il commença à hésiter. Elle s'approchait d'une manière hésitante elle-aussi. Dans ses mains une ceinture, un peu comme celle qui maintenait son fourreau.
Puis, il vit le collier de l'autre chienne et ce que faisait la krytienne. Elle semblait se dirigeait vers l'hôpital et peut être le laisserait-il entrer si il était avec elle.
Tendant le coup pour lui signifier qu'il acceptait, il sentit une main légèrement froide touché son pelage avant de tirer sur son collier et de faire un nœud avec la ceinture.

Tandis que la chienne se plaçait à la droite de la krytienne, il commença à humer l'air. Avait-il déjà sentit se parfum auparavant. Il ne lui semblait pas. Pourtant, d'après la musculature et la démarche de la canidé, elle avait fait parti de la brigade tout comme lui.
Mais elle semblait plus jeune que lui, ce qui expliquait qu'il ne s'en rappelait pas.
Comme il l'espérait, il franchit les portes sans encombres. Des têtes et des mots se faisaient voir et entendre tout au long de l'avancer de la krytienne. Lorsqu'il s'arrêtèrent quelques instants, Kashka tourna la tête vers sa congénère. Il ne comprenait pas ce qu'elle faisait ici et il n'allait pas la renifler ni entamer une quelconque conversation pour le moment, ce n'était pas son but actuel.

Les portes défilaient et Kashka commençait à se demander dans quoi il s'était fourrer jusqu'au moment où la femme ouvrit une porte devant eux. Elle s'avança doucement avant de l'observer mais il ne faisait plus attention à elle. Une douce effluve familière venait chatouiller ses narines. Il était là. Poussant sur ces pattes arrières, il cherchait à avancer mais son collier le tirait en arrière. S'arrêtant tout d'un coup, il la regarda les yeux exprimant son envie de le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 12:26

La jeune femme sourit doucement et se mit à genoux pour détacher la ceinture et le libérer. Une infirmière entra à ce moment là

Lady Elmundïr? On m'a dit que vous cherchiez la chambre du guildien inconnu? Tout va bien?

La krityenne hocha la tête en souriant, son regard passa de Valerian à l'infirmière

J'ai une question, cependant... pourquoi dire qu'il est guildien? Je ne vois aucun blason des guildes...

Parce qu'il ne semble pas rattaché à l'Empire, Madame... alors... en attendant d'avoir confirmation sur son identité, par élimination...


Cixi haussa un sourcil amusé, c'était donc si simple que ça? Si on ne faisait pas partie de l'Empire, on était forcément guildien? Il y avait encore beaucoup de choses qu'il fallait apprendre aux krityens de Myorzo. Elle s'approcha un peu de lui et bougea ses cheveux en fronçant les sourcils... ses oreilles

Il a du sang krityen...

Je sais Madame... nous l'avons fait voir à pratiquement tous les habitants de Myorzo, personne ne semble le connaître. Après, tout le monde n'est pas passé, sans compter les... victimes...

De toute manière, il était peu probable que sa famille soit encore présente dans la ville, la loi sur le métissage était trop stricte pour qu'une personne ayant eu un fils métisse puisse vivre ici

Oui Madame... mais des grands-parents peut être, mais comme je vous l'ai dit, nous n'avons pas fait venir tout le monde...

Je vois...


Cixi recula un peu, rapidement rejointe par Kaira. Son regard passait de la chienne à l'autre canidé... elle se perdit dans ses pensées, attendant que Wrath arrive pour lui donner des nouvelles de l'état de santé du guildien... enfin de l'inconnu plutôt...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 13:07

Kashka n'était plus retenu et voulait avancer mais il avait un peu peur. Regardant vers la kyrtienne, il remarque qu'un nouvel être-avec-des-antenne étaient entrés dans la pièce. Il s'approcha du lit doucement, il ne savait trop quoi faire. Puis il s'écarta distraitement lorsque la kyrtienne s'avança. Il ne la ressentait pas comme une menace mais plutôt comme une amie potentiel. Et la présence de la chienne a ses côtés étaient rassurante. Au moins, elle ne lui ferait pas de mal. Son attention se reporta de nouveau vers le mage, la krytienne et son familier s'étant éloigner quelques peu.
Posant ses pattes avant au niveau de la tête de lit, il regarda son visage en particulier, le retse lui étant cacher.
Le visage du mage avait l'air apaisé, serein mais pourtant si marquer. Les sourcils de l'Ashtara se fronçait avant de détendre de nouveau.
Retombant à terre, il fit le tour du lit pour se retrouver de l'autre côté et sauter d'une impulsion de ces pattes arrières sur le ventre de l'endormi.
Approchant sa tête de celle son maître, Kashka commença à lui lécher le visage.

Gnnnn.... Rien ne se passait. Posant ses pattes avant sur le côté gauche du lit, il se coucha sur le ventre du malade, attendant les autres.


* *
Le convoi atteignait enfin la bordure du chantier. Certes, le groupe n'était pas des plus normal. Deux personnes assez âgées, l'une étant une krytienne et l'autre un ancien impérial, une jeune fille, un un homme lui aussi mature mais exercer au combat et un Bec Épée qui semblait un peu déplacer ici.
Il s'avançait vers la ville, les travailleurs leur libérant le passage. Tous savaient que dans Terca Lumireis, nombreux avaient perdu un parent ou avait une personne blessée suite à l'attaque de Myorzo. Ils en s'étonnèrent pas de voir encore des gens venir à la cité.

- Myorzo, comme tu as changé ma belle. Tu as pris un sacré coup, hein?
- Maman?
Izaldir vint rejoindre sa femme pour lui prendre sa main. Il risquait de tomber sur lui forcément, et leur dernière rencontre n'avait été des plus joyeuses bien évidemment. Et ne le serait pas non plus cette fois-ci.


Dernière édition par Valerian le Ven 25 Fév 2011 - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 13:25

La krityenne observait le manège du chien et ne put s'empêcher de sourire. Il agissait de la même manière que Rock vis à vis de Schwann. Elle baissa les yeux vers Kaira, se demandant si un jour, l'animal ferait de même avec elle. Comme pour répondre à sa question, la chienne leva le museau à ce moment là et pencha un peu la tête, lui donnant ce petit côté chiot qui donnait du baume au coeur de l'Ancien.

Depuis que Kaira était dans sa vie, les choses n'avaient été qu'en s'améliorant. Son deuil était devenu plus simple, elle avait réalisé énormément de choses à propos d'elle-même, ne serait-ce que par rapport à ses sentiments à l'égard de son propre mari. Son regard se perdit un peu alors qu'elle repensait à Taimu, ne sachant pas vraiment quand elle le reverrait, mais cela faisait partie de leur contrat... pour vivre heureux, vivons cacher. Elle soupira doucement en caressant la tête de la bête qui poussa un léger gémissement de réconfort.

C'est alors qu'on frappa à la porte et que Wrath entra


Lady Elmundïr? Vous m'avez fait demander?

Le krityen semblait épuisé. Elle lui sourit doucement et lui tendit le parchemin

Félicitations Wrath. Vous êtes promu au poste de Directeur de cet établissement.

Le krityen écarquilla les yeux, l'air surpris. Elle lui sourit doucement

Vous allez pouvoir vous reposer un peu. Vous êtes autorisés à prendre les assistants de votre choix, je vous suggère d'en prendre des performants pour que vous puissiez déléguer au maximum, vous le méritez bien...

Il resta figé quelques minutes, déroulant le parchemin, comprenant tout ce que cela impliquait... et il parut effectivement soulagé. Certes, il restait guérisseur, mais il aurait un meilleur emploi du temps. En revanche, il allait devoir abandonner son emploi à Eloher et revenir vivre à Myorzo. De toute manière, les choses ne marchaient pas très fort avec Anna... il sourit et salua la krityenne

Et bien... je suis sincèrement honoré Madame...

Elle posa doucement sa main sur son épaule et lui tendit un deuxième rouleau

J'aimerais vous demander une faveur en revanche. Rentrez chez vous, pour vous reposer. Demain à la première heure, vous partez pour l'aer krene au Sud de Nordopolica sous ordre de l'Empire. Je pense qu'ils auront besoin d'un mage et d'un guérisseur là bas, et vous êtes le plus doué dans les deux domaines selon moi.

Il sourit et prit l'ordre de mission. Effectivement, la dernière fois qu'il y avait eu une inspection d'aer krene, ça avait mal fini. Sa présence là bas était surement utile, surtout que l'Empire avait tendance à envoyer seulement des guerriers bourrins. Il hocha la tête et s'inclina

Très bien Madame. Autre chose?

Non... ce sera tout. Ah oui... quelque chose à propos de cet individu?

Le krityen se tourna vers Valerian et hocha la tête de gauche à droite

Il est tiré d'affaire, toutes ses blessures physiques sont guéries, il est juste dans un tel état d'épuisement que je préfère ne pas le réveiller de force. Normalement, il devrait bientôt revenir

Cixi hocha juste la tête, réfléchissant un peu. Qui était-il? Elle ne prétendait pas connaître tout Terca Lumireis, mais pour qu'il intervienne sur une mission qu'elle avait ordonné... peut être faisait-il aussi partie de la Rose Blanche après tout.. perdue dans ses pensées, elle s'installa dans le fauteuil, sans trop savoir pourquoi elle restait là.


Un peu plus loin, des gardes s'approchèrent du groupe. Les humains pouvaient désormais circuler dans la ville, mais tout un groupe de ce genre, ça attire quand même l'attention


Excusez moi... pourrions nous connaître la raison de votre visite? Êtes-vous là dans le but d'aider à la reconstruction?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 13:47

L'intervention des gardes parut détendre l'atmosphère surtout pour les hommes. Au moins, ils n'avaient pas relâché leur attention et le droit de passage des humains semblaient toujours autoriser, pour le moment tout du moins.
Valerian avait raison. Beaucoup de chose ont changé mon chéri.
Izaldir se tourna vers elle avant que d'un sourire franc il ne l'a rassure comme il a toujours su le faire. D'une simple pression de la main, elle comprit que c'était à elle de jouer. Elle tourna à nouveau vers les gardes.
Excusez nous. Nous ne savions pas jusqu'à peu que la cité était dans un tel état. Valerian nous avait dit qu'elle avait touché terre mais pas qu'elle devait être complètement reconstruite. Sinon, je serais venu. Plusieurs gardes de Zaphias nous ont indiquer la direction de Myorzo suite à nos recherches. Quand la nouvelle à propos de la distorsion de l'aer krene de Zopheir s'est répandu, notre fils est parti pour aider. Après que nous ayons eu vent des événements qui s'y sont déroulés, nous sommes venu voir ce qu'il advenu de lui et si il...
Mais la krytienne ne put continuer plus avant son discours. Les larmes refaisaient surface et Esria vint à son côté pour la soutenir.

- Ce qu'à voulu dire ma femme est que l'on espère qu'il se trouve ici. Seul deux rescapés se trouvent à Zaphias et il s'ait d'impériaux. Les gardes ont supposés que Myorzo devait être la deuxième destination possible après la capitale impériale. Voilà le pourquoi de notre présence. Nous souhaiterions nous renseigner pour savoir si notre fils est ici.
Izaldir se rappelait la dernière fois qu'il avait parler au gardes krytiens. Cela avait mal finit avec lui jeter dehors sur ordre de son beau-père. Cette fois-ci, il devait passer. Il devait savoir pour sa femme, sa fille si leur fils était toujours vivant. Au moins, savoir était son corps pour l'enterrer dignement. Et si il l'avait laissé à Zopheir, il irait le cherché lui-même.
- Mon frère est un garçon d'un mètre soixante-treize, cheveux roux, mage mais ne s'habillant pas comme tel et il se dénomme Valerian. Vous avez des informations sur lui ou vous savez où on peut en avoir?
Esria n'avait pas pu se retenir plus longtemps. Il attendait tous de savoir.


Dernière édition par Valerian le Ven 25 Fév 2011 - 10:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 14:20

Le garde prit un carnet regroupant une grande quantité de noms et de descriptions

Je n'ai rien sous le nom Valerian, je regarde dans les inconnus, veuillez patienter

Il se mit à nouveau à tourner de nombreuses pages, preuve qu'il y avait quand même beaucoup de blessés inconnus, ou beaucoup de descriptions. Il s'arrêta cependant

Un demi-krityen? Je crois qu'il est là oui. Venez suivez moi

Il sourit doucement à la famille et les invita à le suivre. Il les conduisit jusqu'à l'hôpital, une fois à l'entrée, il s'approcha de l'accueil

Salut Kry, je crois qu'on a la famille du guildien inconnu n°11 qui est là...
- Ah? Lady Elmundïr est justement dans sa chambre actuellement, 1er étage, troisième porte à gauche
- Merci!


Il fit signe à la famille de les suivre, les guidant dans les couloirs de l'hôpital, il finit par frapper doucement à la porte de la chambre, tirant la krityenne de ses pensées

Lady Elmundïr? Je crois que nous avons trouvé la famille de l'inconnu...

Cixi sursauta un peu et se leva... attendant de voir un peu les nouveaux arrivants, et surtout de savoir s'ils étaient bien là pour la bonne personne

Faites les entrer...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 15:33

Finalement, l'empressement des la jeune avait l'air de les avoir aidé. La question désarçonna tout le monde. Un demi-krytien, ce pourrait-il que ce soit lui?
Lorsqu'il leur intima de le suivre, personne ne se fit prier.

- Myorzo, que t'est-il arrivé? Notre fils a dû minimiser les évènements au vu du nombres de personnes s'affairant à la reconstruction. Mais ne trouves-tu pas que la ville en ressort plus belle qu'avant par certain aspect?
- Je ne peux répondre à cela. Tu sais bien que je ne l'ai vu qu'une fois, de loin qui plus est. Et puis, c'est toi qui as vécu une partie de ta vie entre les murs de cette cité, si je puis dire.
Comme tout à l'heure un sourire rassurant apparut et Tarnea se pelotonna un peu plus contre son mari. Elle le sentait. Elle sentait, que c'était Valerian. Comme lorsqu'il lui était arrivé quelque chose, ou à Zopheir. Elle le sentait car il s'agissait du lien entre une mère et ces enfants.

L'hôpital se vite voir. Placer au centre de la plateforme, il est accessible via plusieurs rues pour facilité son accès en cas d'attaque. Les changements effectuer semblait accepter de tous et des humains circulaient dans les rues, aidant à la réhabilitation des maisons.

- Père doit être surpris. Cela va contre tout ce qu'il aurait pu imaginer.
Izaldir ne put que se mettre à rire à cette évocation. Comment s'en empêcher alors qu'il était pour l'interdiction aux humains dans la cité.
- Passe moi l'expression mais, effectivement cela doit lui faire une belle jambe.
- Heu, je peux savoir de qui vous parlez au juste? De grand-père? Il est ici?
La question de leur fille les dérangea un peu. Il s'agissait d'un sujet délicat pourtant aujourd'hui, il semblait temps d'en reparler.
- Nous en reparlerons après si tu veux bien. Un endroit tranquille et dans lequel nous pourrons nous poser sera plus approprier. Et pour le moment, il faut qu'on s'occupe de ton frère.
Les paroles résonnèrent légèrement dans la pièce qui servait d'accueil. Le garde les rejoignit assez vite et leur indiqua l'escalier non loin de là avant de les précéder et d'en tenir la porte.

Tout d'un coup, le couloir semblait bien long. L'attente se faisait de plus en plus pressante.
Tous restèrent derrière le garde lorsqu'il les présenta sommairement. La femme en question semblait importante.
Elmundir? Ce nom me dit quelque chose. Mais d'où?
La famille entra les uns après les autres, Tarnea suivit d'Izaldir, Esria et enfin Armas qui se plaça contre un mur à l'écart. Ce qui allait suivre ne le concernait pas. Et surtout, il avait déjà reconnu la chevelure du garçon. Tarnea à peine fut-elle entrer ne put s'empêcher de s'approcher du lit et de poser sa main droite sur son front comme le ferait une mère pour prendre sa température. Ses doigts glissèrent dans ses cheveux avant de les ébouriffer comme lorsqu'il était enfant.

Mon garçon... Toute la tendresse d'une mère à son fils se retrouvait concentrer dans ses deux simples mots.

Derrière, Esria s'était approché, les larmes aux yeux. Elle regardait son frère.
Il à l'air si paisible. Cela faisait longtemps.

- C'est bien notre fils ma chérie. Résistant comme du roc!
- Dis plutôt que c'est grâce à mon entraînement!
Les deux gommes partirent dans un grand éclat de rire avant que des sourires n'apparaissent sur les visages des femmes et qu'Esria ne commence à rire d'un petit rire étouffer. Quand à Tarnea, elle se tourna vars la dénommer Elmundir.
- Au nom de notre famille, merci à vous de vous être occuper de lui.
Et elle s'inclina devant la krytienne pour appuyer sa parole avant qu'Izaldir ne la rejoigne et que d'un signe de tête signifie qu'il n'en pensait pas moins. Quand à Armas et Esria leur sourire correspondait à l'atmosphère ambiante, douce et légère.



Dernière édition par Valerian le Ven 25 Fév 2011 - 10:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 16:15

La krityenne écarquilla un peu les yeux en voyant que pour une fois, des krityens ne semblaient pas la saluer comme si elle était une déesse toute puissante. Était-il possible qu'il existe encore des krityens de ce monde qui ne la connaissent pas? Visiblement oui. Cependant, ils semblaient la prendre pour la guérisseuse

Euh... oui enfin

Elle se sentait totalement prise au dépourvu. Elle ne s'était jamais retrouvée dans cette situation. Heureusement, ce fut Jhérer qui la délivra

Lady Elmundïr? Je dois me rendre à un Conseil de Guerre, je vous ferai mon rapport par la suite?

Oui... s'il vous plait


Il haussa un sourcil en voyant tout ce monde dans la chambre

Tout va bien, Madame?

Oui oui... merci ça devrait aller


Il hocha la tête puis posa sa main sur son torse, près de son coeur pour s'incliner et repartir. Cixi se tourna de nouveau vers la famille et sourit simplement

Pardonnez moi. Je ne suis pas guérisseuse, je ne me suis pas occupée de votre fils. Ce chien elle désigna Kashka attendait simplement devant l'hôpital, et mon frère, que vous venez de voir à l'instant, s'est souvenu qu'il appartenait à... cet inconnu, enfin votre fils. Et je l'ai amené ici. C'est tout

Elle tendit cependant la main à la mère de Valerian, la seule krityenne de la pièce, même si ce n'était pas pour cette raison qu'elle la saluait elle, mais plutôt car c'était celle qui lui avait adressé la parole

Cixi Elmundïr... je suis l'Ancien...

Et une bombe de lâchée... une...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 16:52

La stupéfaction se peignit sur le visage des parents du jeune mage. Il avait devant eux l'ancien, la cheffe du peuple krytien. Il est vrai qu'ils étaient coupé du monde depuis bien longtemps maintenant mais des informations arrivaient quand même jusqu'à leur ville.
- Rhëanor Elmundïr... dans un soupir, ces quelques mots quittèrent les lèvres de la matriarche de la famille. Armas jusque là impassible perçut les paroles.
Il s'agirait de sa fille? L'étonnement était clairement visible sur son visage. Il était stupéfié d'avoir l'un des trois grands dirigeant de Terca Lumireis en face de lui, lui qui était membre de l'Oracle. Tournant son visage vers Armas, Tarnea lâcha l'un des ses regards assassin dont elle avait le secret quand elle voulait paraître méchante. Aussi tôt vu, aussitôt rectifié. Il avait compris le message, pas d'erreur dans ses paroles, pas de laissé aller et tiens toi correctement ou tu vas recevoir ma gifle en plein visage. Voilà ce qu'était le message.

La krytienne s'approcha de sa congénère avant de tendre elle aussi sa main et de serrer celle qu'on lui proposait.

Enchanté de vous rencontrez. Excusez moi de ce manque de civilité, cela fait bien longtemps que je ne mettais pas retrouver en face d'une de mes congénères. Mais ce n'est pas une excuse en soi. Desserrant sa poigne, elle récupéra sa main avant de la poser sur son cœur et de s'incliner, son mari l'imitant d'où il était. Sous le regard insistant de Tarnea, Armas fit de même, même si il n'était pas dans l'ordre des choses pour un membre de l'Oracle de s'exécuter à telle formalité envers les dirigeants.
Esria s'était approché avant de s'exécuter elle aussi.

- Merci d'avoir sauvé mon frère.
La jeune fille commença à rougir avant de se redresser et se cacher derrière ses parents faisant mine de s'intéresser à son frère et non à la conversation. Kashka leva un œil pour observer du coin de l'œil ce qui se passait. Il pouvait bien faire un petit somme sans que cela ne soit visible sauf de l'autre canidé présent dans la pièce.

- Nous en oublions de nous présenter. Je m'appelle Izaldir Ashtara, et voici ma femme, Tarnea il prit la main de celle-ci alors qu'ils se rapprochaient l'un de l'autre et voici ma fille, Esria. Quand à cette personne, il s'agit d'Armas Endlar, un ami de la famille. Même si ce n'est pas vous qui vous êtes occupé directement de notre fils, au nom de notre famille, merci. Merci au peuple krytien.
Et cette fois-ci, ce fut le patriarche qui tendit sa main libre vers l'ancien.


Dernière édition par Valerian le Ven 25 Fév 2011 - 10:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 17:05

Cixi haussa un sourcil amusé et sourit doucement

Oui... Rhëanor est mon père...

S'ils s'étaient retiré du clan depuis longtemps, il était normal que son père soit plus connu qu'elle, vu qu'il était autrefois Général des armées krityennes. Elle leur sourit puis serra la main du père de Valérian et finit par reculer

Je suis désolée que votre fils ait été mêlé à cette histoire. Ce devait être une mission très simple, nous n'aurions jamais pensé que ça tournerait ainsi... malheureusement, je pense que vous savez désormais que nous entrons dans une ère assez sombre, et les familles doivent rester unies... je suis heureuse de voir que c'est votre cas, et heureuse de voir qu'il a de la famille...

Elle soupira doucement. Il était probablement temps pour elle de se retirer et de les laisser

Le guérisseur qui s'est occupé de lui m'a dit qu'il devrait bientôt se réveiller. Toutes ses blessures ont été soignées, il faut juste qu'il se repose, apparemment, il a usé beaucoup de mana là bas...

Elle mit une main sur son coeur, porta un dernier regard au guildien et tourna la tête vers la chienne

Allez Kaira... laissons-les...

Elle se tourna vers la famille

J'ai été ravie de vous rencontrer... si vous devez rester quelques temps, allez à l'auberge et donnez ça au propriétaire

Elle sortit un parchemin et griffonna quelques mots avant de signer et de le tendre à Izaldir

Vous pourrez dormir gratuitement là bas...

Elle s'inclina et commença à se diriger vers la porte... elle souriait, heureuse de savoir que le demi-krityen n'était plus seul
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 17:41

La surprise fut de mise pour toue la famille. Elle s'excusait de ce qui s'était passer là-bas? Ce n'est généralement pas dans les principes d'un dirigeant, pourtant elle était sincère. Tarnea en étant sûr et aussi quelque chose derrière.
Comme les autres elle l'avait écouté puis avait répété le même geste que quelques instants auparavant. Une hésitation se fit ressentir quand elle remit le parchemin au patriarche. Entre un couple, les gestes se passaient de mots et Tarnea fit comprendre qu'elle devait lui parler. Lui souriant de nouveau il attira l'attention d'Armas et Esria tout en s'approchant de cette dernière.

- Alors, est ce qu'il s'est réveillé? Et, je t'ai vu Kashka, tu piques du nez toi aussi. Un rire se fit entendre.
- Comment veux tu qu'il reste à nous regarder discuter alors qu'il est tout autant épuiser que nous? Laisse un pu tranquille. Et qui sait, à forcer de peser sur l'estomac de Valerian, il le réveillera peut être! D'un mouvement vif, Izaldir attrapa son ami et l'attira à lui avant de prononcer avec gentillesse et complicité.
- Arrête donc de dire des bêtises aussi grosse que toi! Aller ...

Tarnea avait suivi du regard l'Ancien partir, attendant qu'elle sorte de la chambre. Elle ne souhaitait pas que cette dernière ne se sente gêner outre mesure.
- Excusez moi Lady Elmundir, mais il me semble qu'une chose vous tourmente? Croisant son regard, son visage s'illumina. Elle pourrait être sa fille et elle sentait que comme elle, elle avait envie de parler. J'aimerais beaucoup discuter avec vous. Et puis, vous savez, tel qu'ils sont parti, ils vont fêter cela comme il se doit. Et, un temps d'arrêt était parfaitement perceptible je voulais vous rendre ceci. Nous ne pouvons nous permettre d'accepter ce présent.
Le parchemin écrit de la main de Cixi trônait au centre de sa paume, en équilibre. Kashka profita de cet instant pour la rejoindre devant la chambre et regarder d'un œil curieux sa congénère. Il s'approcha espérant une réponse positive. Son maître étant surveiller par les autres, il pouvait s'atteler à un autre objectif : savoir qui elle était.
Je crois que je ne suis pas la seule à vouloir que vous restiez.
Elle commença à rire se rappelant la première fois que Kashka avait rencontré un chien. La même réaction qu'alors.


Dernière édition par Valerian le Ven 25 Fév 2011 - 10:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Jeu 17 Fév 2011 - 17:56

La krityenne se retourna et sourit en voyant le parchemin

Ce n'est pas un cadeau... les familles des victimes ont toutes été logées à l'auberge, vous n'êtes pas plus privilégiés que d'autres. Maintenant que les maisons sont reconstruites, la plupart des chambres sont de nouveau libre, alors profitez en, une fois que la cité regagnera les cieux, ce sera terminé.

Elle baissa la tête pour voir Kashka s'approcher de Kaira qui gronda un peu. C'est qu'elle savait se faire désirer la demoiselle, elle avait agi un peu de la même manière avec Rock. Elle leva les yeux vers la krityenne et plongea ses yeux mauve dans les siens

Veuillez m'excuser, il y a énormément de choses qui me tourmentent, je vous signale que ma cité est à terre, bon nombre des membres de mon peuple ont été tués au cours d'une attaque, j'ai perdu mon mari, des amis proches, mais je n'ai pas le droit d'en être affectée car je me dois de soutenir tous les krityens de Terca Lumireis

Elle semblait piquée au vif. Elle pensait quoi? Qu'être l'Ancien c'était juste se pavaner en disant "au fait, je suis l'Ancien"?

Nous sommes en guerre, Madame... des victimes comme votre fils, il y en aura encore, et je ne peux rien fait contre cela, à part essayer qu'il y en ait le moins possible... mais ça ne suffira jamais. Vous venez de retrouver votre fils, j'ai du affronter les regards de toutes les mères qui ne retrouveront jamais le leur, et moi, je ne pourrai jamais être mère maintenant que je suis veuve

Ses yeux étaient soudain très froids. Quelque chose la tourmente? Sa vie entière est un tourment. Même dans ses instants de bonheur il y a toujours une zone d'ombre...

Alors... sans vouloir vous offenser, oui... on peut dire que quelque chose me tourmente...

Elle respira un grand coup. C'était lorsqu'elle avait cette allure qu'on comprenait pourquoi c'était elle qui dirigeait son peuple. Ses yeux n'étaient pas rougis, aucune larme ne souhaitait sortir à cet instant. C'était son rôle. Elle était l'Ancien, elle devait souffrir pour son peuple.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Ven 18 Fév 2011 - 16:57

Kashka ne s'en laissait pas démordre. Il tenta de nouveau de s'approcher de la jeune chienne mais si elle ne voulait pas qu'on sache qui elle était, tanpis pour elle. Cela était de la curiosité, surtout de retrouver une de ses congénères en ses lieues, mais çà n'en était pas pour autant de la curiosité maladive.
- Finalement, je crois qu'il a réussi à trouver quelqu'un digne de lui succéder.
Il serait fier de vous. Vous êtes forte. Je ne le conteste pas. Vous vous devez d'être forte mais des fois mon enfant, il faut savoir parler et pas seulement exprimer sa peine à soi-même.

Personne ne se trouvait dans le couloir. Dans un élan maternelle, elle se pencha et pris dans ses bras cette femme qui avait vécu et perdu tout ce qu'elle avait ou presque en une nuit. Elle la comprenait car à une époque ce fut de même pour elle. Mais on peut se reconstruire, elle en était la preuve. Elle lâcha sa prise avant de reculer d'un pas.
Si vous désirez parler, ou même seulement être avec une personne, venez à l'auberge. Mais nous n'y resterons qu'une nuit.
Il fallait la dérider un peu, et c'est dans cette optique qu'elle lui sourit.
Cette jeune femme, elle saura mener le peuple krytien loin. On peut déjà apercevoir le changement de mentalité.

Et vous savez. Ce n'est pas pour cela que je voulais vous rendre le parchemin.

Nouveau sourire tout rebroussant ces pas vers la chambre.
Un cri à glacer le sang résonna dans les couloirs.



* *


Ils étaient droit devant lui. Ils ne pouvaient pas se défendre ou leur plan risquaient de tomber à l'eau. Il avait du soutien, il pouvait le faire même si son corps si refusait. Une chaleur sourde se répandait au niveau de son torse. Un rouge cramoisi se répandit bien de trop vite sur ces vêtements. Ces bandages n'avaient pas été suffisant, les plaies s'étaient rouvertes.
Du sable. Du sable se répandait sur la banquise. Comment cela pouvait être possible? Un regard détourné et il aperçut deux hommes souriant à gorge déployer. Il ne pouvait rien faire. Le sable était trop dense, ces sorts les percutaient sans faire la moindre brèche. Il n'avait plus de temps, plus d'énergie. Il sentait ces forces le quitter. Pourtant, il devait tenir.
Le sable se faisait de plus en plus menaçant, plus proche à chaque seconde.
Nouvelle incantation, la chaleur, déjà insoutenable, s'amplifiait au fur et à mesure que l'homme psalmodiait son incantation. Leur arte combiné atteignait son apothéose. La boule d'énergie noire explosa, percutant lui autant que les autres. La banquise se rapprochait, percutant l'instant d'après son dos, le pliant en deux sous le choc. Une gerbe de sang s'échappait de son corps, tant par sa bouche que par ses blessures avant que le sol ne se rapproche dangereusement.

Il allait mourir. Et c'est dans un cri mêlant rage et douleur que les mots furent prononcer :

KRASUSSSS!!!!!!!


* *


Dans la chambre, Izaldir se tenait au-dessus de son fils, le maintenant au lit avec l'aide d'Armas qui s'occupait du bas du corps. Esria se blottissait, glacer par la peur. Son frère, gorge déployer, torse tendu vers le ciel, s'époumonait. Et ses yeux. Ses yeux étaient blanc, diriger vers le ciel, comme si il voulait voir à travers. Le cri du damné retentit de nouveau. Tarnea venait de rejoindre la chambre après une course folle mais rapide. Elle s'approcha du lit mais ne put retenir un haut le cœur.
Son fils hurlait à la mort, tant de douleur que de peine.
Son visage, entre peur, douleur et folie.


Dernière édition par Valerian le Ven 25 Fév 2011 - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Ven 18 Fév 2011 - 17:19

Non mais pour qui elle se prenait? La krityenne la repoussa vivement, elle n'avait pas besoin d'une mère, elle en avait une qui était encore parfaitement en vie. Des personnes à qui confier sa peine, elle en avait aussi, son père, sa mère, son frère. Il lui restait des gens à qui elle tenait, elle n'était pas désespérée à ce point

Pour qui vous prenez-vous? Je ne sais pas de qui vous parlez lorsque vous dites que je suis digne de lui succéder, qu'il s'agisse de mon père ou de l'Ancien avant moi, je ne pense pas qu'une seule personne soit capable d'estimer que j'en sois digne ou non! Je représente un peuple entier! Pas une seule personne!

La colère s'emparait d'elle au moment où un cri se fit entendre dans la pièce à côté. Elle sursauta et se précipita inconsciemment dans la chambre. Kaira continuait de gronder après l'autre chien, refusant qu'il l'approche, surtout maintenant que sa maîtresse se fâchait avec l'autre femme. Elle la suivit rapidement, gardant un oeil sur Kashka afin qu'il ne tente rien.

Cixi fixa un moment Valérian, le mot « Krasus » résonnait dans ses oreilles, ses sourcils étaient froncés, elle analysait ses réactions. Les mentaïs avaient porté une attaque dévastatrice sur le groupe, leur force était colossale. Jhérer ne se souvenait pas de l'attaque en elle-même, il n'avait vu que du sable et s'était évanoui. Elle fixa le guildien quelques secondes encore, peut être qu'en temps que mage, il avait pu cerner au mieux leur attaque? Elle estimait ne pas avoir à perdre de précieuses informations, même si elle refusait catégoriquement de parler à Tarnea. Elle sortit rapidement


Appelez le Seigneur Peebles, c'est une urgence...

Oui Madame...


Le krityen était encore à l'hôpital, il arriva rapidement et s'approcha, posant deux doigts sur le front du guildien, il l'endormit à nouveau, l'entourant d'un halo lumineux

Désolé, je me doutais qu'il était probable qu'il se réveille ainsi...

Cixi le regarda un instant

Devez-vous bloquer sa mémoire?

Non... je vais juste le calmer par des sortilèges... ça devrait aller, mais il aura chaud, et il sera faible


Cixi hocha juste la tête. Ne tenant pas compte de l'avis de la famille. Le krityen ferma les yeux et lança plusieurs sortilèges, entourant le mage d'un halo rouge. Son rythme cardiaque se calmait, un peu comme si on lui injectait une quelconque drogue, sa respiration se faisait plus lente... et enfin il ouvrit les yeux.

Wrath retira sa main de son front et le fixa intensément


Tout va bien... vous n'êtes plus à Zopheir
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Ven 18 Fév 2011 - 17:51

Tarnea avait compris son erreur au moment même où la krytienne était entrer dans la pièce. Il était clair pour elle que l'ancien avait décidé d'oublier et de ne se concentrer que dans son travail. Mais un jour, tout refera surface. Pourtant, il semblait qu'elle avait pu établir une certaine barrière. Mais elle ne pouvait pousser plus sa réflexion. Wrath Peebles avait fini.
Elle préféra rester à distance. Elle n'avait pas l'impression que son fils soit revenu. En tout cas pas revenu indemne de cet enfer.
Ses yeux étaient toujours d'un blanc laiteux. Il ne voyait personne dans la pièce. La douleur était toujours là mais une chose l'empêchait de se faire ressentir. Les paroles franchirent ses lèvres.

- Était ce vous il y a deux ans à Scizontanya?
Il voyait comme si il était devant lui, le sourire de Krasus.
Répond moi! Où est Arya!!!!!!!!
La douleur se raviva. Même si il ne la ressentait pas, il s'en rappelait clairement. Pendant de longue minute, il avait agonisé jusqu'au moment où Luna le prit avec elle. Il commença de nouveau à sombrer dans le coma. Son visage restait toujours figer par la douleur et la peine.
Tarnea ne put en subir davantage. Bousculant ce qui était dans son passage, elle sortit de la chambre et courut dans le couloir avant de passer les portes de l'hôpital. Myorzo était suffisamment grand pour qu'elle rumine sa peine et sa culpabilité.

Les autres membres de la famille ainsi qu'Armas, ne prononçaient plus aucune parole. Tous était tombé dans un mutisme car tous ce rappelait et tous fuyait ce passé.
Kashka commençait à s'énerver contre cette jeune impétueuse. Elle osait aboyer contre lui, son ainé? Il lui suffirait de quelques secondes seulement pour le lui apprendre. Il engageait déjà un mouvement pour récupérer son couteau quand il vit le regard d'Izaldir. Ce n'était pas le moment. Se tournant vers la canidé, il lui fit pourtant comprendre de ne pas recommencer un tel geste. Il devait se dégourdir les jambes. Traversant la chambre à toute allure, il atteignit la fenêtre, se posant sur le rebord cherchant un appui en contrebas pour ne pas faire l'étage d'un seul saut. La ville s'ouvrait devant lui.


Dernière édition par Valerian le Lun 21 Fév 2011 - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Ven 18 Fév 2011 - 18:07

Cixi gardait les bras croisés... écoutant avec attention les paroles de Valérian, elle se tourna vers Wrath

Que se passe t'il?

Trop de choses en même temps. Il faudrait que j'entre pour savoir ce qu'il se passe, mais dans son état, je ne pense pas pouvoir, il est trop tendu, trop haineux, il risquerait de me tuer...


La krityenne hocha la tête, de toute manière, il fallait vraiment que ce soit un cas d'extrême importance pour que Wrath pénètre dans l'esprit de quelqu'un. Elle le lui avait demandé pour Schwann, elle ne lui demanderait pas pour un guildien. Sa mère s'était enfuie, refusant de voir son fils ainsi plus longtemps sous le joug d'une quelconque responsabilité. Sa mère à elle n'aurait jamais fuit. Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme, méprisant cette krityenne qui avait osé cherché à lui offrir un réconfort dont elle n'avait pas besoin, en tout cas, pas venant d'elle. Sa mère était plus forte qu'elle, plus réconfortante aussi. Elle se serait surement laissé mourir si elle n'avait pas été là, si Jhérer n'avait pas été là également. Sa famille l'aimait et la soutenait, jamais elle n'avait fuit contrairement à cette femme.

Il était rare que Cixi éprouve du mépris pour quelqu'un, cependant à l'heure actuelle, elle méprisait Tarnea. Abandonner un enfant qui souffre alors qu'elle vient de le retrouver, peu importe les erreurs passées, c'est inadmissible. Si Valérian s'était réveillé à cet instant, voyant toute sa famille sauf elle... qu'aurait-il pensé?

Elle secoua la tête et fixa Wrath


Laissez le. Vous en avez assez fait. Je vais rester un peu

Maintenant que Tarnea n'était plus là, elle se calmait un peu

Pourriez-vous prévenir ma mère? Dites lui que je suis ici, et qu'elle vienne

Oui Madame...


Son frère et son père était en Conseil de guerre, elle serait la seule disponible, et elle préférait prendre ses précautions au cas où cette femme penserait encore qu'elle avait besoin d'elle. Des personnes pour l'écouter, pour la réconforter, elle en avait, cela n'empêchait pas qu'elle doive se montrer forte.

Elle fixa d'un regard assez froid le reste de la famille, notamment l'individu qui semblait n'être qu'un ami


Ne vous inquiétez pas. Je ne vous demanderai pas d'où il connait Krasus.

Elle avait fait le rapprochement elle-même. Sa haine vis à vis du mentaï ne semblait pas venir de Zopheir, mais bel et bien de cette Arya. La colère qui se dégageait de sa voix était la même... les mentaïs semblaient être sortis de l'ombre bien plus tôt qu'elle ne le pensait, bien avant qu'ils ne dévoilent leurs méfaits au grand jour. Elle fixait encore le guildien... cette information était tout de même importante.

A l'extérieur, Wrath parcourait les rues pour se rendre à la demeure des parents de l'Ancien. Il frappa doucement et Linazura lui ouvrit


Seigneur Peebles?

Pardonnez moi, Dame Elmundïr, mais votre fille vous demande à l'hôpital
la krityenne pâlit alors et le fixa d'un air inquiet

Que lui est-il arrivé?

Oh! Rien! Elle a juste demandé à ce que vous la rejoigniez dans la chambre du patient guildien inconnu

Celui qui était à Zopheir?

Oui Madame...


La krityenne ne comprenait pas, mais hocha la tête. Prenant son manteau, elle ferma la porte derrière elle. Wrath préféra rentrer chez lui, Cixi lui avait demandé de se reposer pour le lendemain, c'était préférable. Sur la route, la krityenne s'arrêta, fronça les sourcils et s'approcha

T... Tarnea?

Était-ce possible? Après tout ce temps?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Mar 22 Fév 2011 - 17:44

Dans la chambre une atmosphère lourde se faisait sentir. Esria ainsi qu'Armas n'avaient plus prononcer un mot quand ce fut Izaldir qui rompit le silence qui ensuivit les déclarations de la krytienne. Bien évidemment, il s'agissait d'une question détourné mais l'Ancien était suffisamment subtile pour la poser sans éveiller les soupçons. Tout du moins, c'est ce que pensais la patriarche.
- N'est-ce point ce que vous venez de faire pourtant? La pointe d'humour ajouter aux paroles étaient nettement audible. Pourtant, il n'en avait que faire. Qu'elle soit l'Ancien ou une personne quelconque, il s'en fichait. Par contre, il était probablement temps que quelqu'un sache.
C'est une histoire qui remonte à quelques années maintenant, mais si vous avez le temps et l'envie, je prendrais aussi le temps de vous la raconter. Les choses changent. Il est temps.
Ses dernières paroles furent dites d'un ton amère. Il ne savait pas comment tout cela allait évolué. Il ne pouvait compter que sur son fils et c'est en cela qu'il avait peur. Non pas qu'il n'avait pas confiance en lui. Il avait peur que ces démons ne resurgissent un jour.

S'approchant de la vitre, il posa ses lourdes mains sur le rebord avant de regard dehors. Oui, Myorzo avait changé. Pas seulement elle. Il était temps aussi pour eux d'avancer enfin. Derrière, Esria regardait la krytienne. Elle lui faisait peur d'un certaine manière mais aussi, voir encore plus, la fascinait. Elle était tout à fait le type de femme auquel elle voudrait ressembler. Déterminer, combative et surtout capable de résister. Mais du haut de ses quinze ans, la jeune fille se sentait encore frêle face au monde qu'elle venait à peine d'apercevoir lors de ce voyage.
Armas, contrairement aux autres, s'inquiétait de ce que pouvait dire Izaldir. Si l'ordre n'avait rien de spécial contre les krytiens, il n'avaient pas non plus envie que certaine chose atteigne leur antennes.
Le patriarche se détendit un peu, de nouvelles paroles résonnaient.



* *


La ville avait décidément bien changer. Tarnea se rappelait de commerce situer non loin de sa position actuel, de l'ancien lieu où présidait le conseil, de celui de l'hôpital et de sa maison d'enfance. Elle n'était plus là, comme les autres. Beaucoup de choses avaient changer et elle repensa à sa vie, et la situation actuelle. Celle dans laquelle elle les avait mener en fait. Les larmes ne purent attendre plus longtemps avant de couler.

Ce fut ce moment que choisi Linazura pour apparaître. Reprenant légèrement contenance à l'appel de son nom, elle se redressa tout d'abord avant d'essuyer du revers d'une manche les quelques larmes qui perlaient autour de ses yeux.
La krytienne avait légèrement vieilli, comme elle en définitive. Pourtant, elle semblait venu d'un lointain souvenir, un souvenir qui n'était plus lié à une certaine souffrance ce qui lui permit de lever la tête. Son visage la regardait avec une certain curiosité. Comment ne pas l'être, presque vingt qu'elle avait quitté la cité.

La surprise fut donc de mise lorsqu'elle aperçut son amie d'enfance qui s'avança vers elle, d'un pas hésitant semblait-il. Des rumeurs avaient-elles circuler après son départ? Mais elle s'en souciait peu.
Son amie était devant elle et elle ne put faire qu'un signe de tête pour le lui confirmer. La moindre parole aurait laissé voir qu'elle pleurait mais elle ne put empêcher deux larmes de couler de chaque côté de son visage.


Dernière édition par Valerian le Ven 25 Fév 2011 - 10:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Mar 22 Fév 2011 - 19:31

Cixi haussa un sourcil à l'attention d'Izaldir, son regard se durcit un peu, décidément, c'était quoi cette famille? Ses bras étaient croisés, elle fronça cependant les sourcils

Votre fils n'entre pas dans ma juridiction. Mais Krasus fait partie de nos ennemis, je n'ai pas à entendre votre histoire, je vous conseille plutôt d'en référer au Don. Je ne suis pas du genre à poser des questions détournées!

Elle se mit légèrement à trembler, non décidément, cette famille lui tapait sur les nerfs. Elle n'avait rien contre les humains, mais elle avait vraiment l'impression qu'ils cherchaient tous à lui faire croise qu'ils savaient mieux qu'elle qui elle était et ce qu'elle pensait!

Son regard se baissa sur le jeune homme, non, elle se fichait pas mal de Krasus, elle, celle qui l'intéressait... c'était Kendara. Cette garce qui lui avait pris son mari et anéanti sa cité.


Vous semblez ne plus avoir besoin de moi. Je vous laisse

Elle commençait à perdre patience, franchement là, c'était trop. Elle tourna la poignée et sortit rapidement. Elle avait fait ce qu'elle avait à faire à l'hôpital, elle n'avait aucune raison de rester plus longtemps. Elle se plaça contre le mur derrière la chambre, se pinçant l'arête du nez et tremblant. Décidément, cette journée était vraiment horrible. Restant quelques secondes appuyée sur le mur, une infirmière s'approcha

Lady Elmundïr? Vous allez bien?

Elle se rendait compte qu'elle transpirait un peu, elle releva la tête et la main

Oui ça va. Je suis un peu fatiguée

L'infirmière semblait inquiète, et resta à proximité au cas où, il ne fallait pas qu'elle s'évanouisse comme ça au milieu du couloir.



Du côté de la ville, Linazura venait de reconnaître son amie, elle l'attrapa par les épaules et remarqua qu'elle semblait triste


C'est bien toi... ça fait...

Tellement longtemps qu'elle ne s'en souvenait plus. Cixi était déjà née ça c'est sur... elle la prit dans ses bras. Peu lui importait son statut à l'heure actuelle, mais visiblement son amie n'allait pas très bien.

Viens à la maison... je vais te faire un peu de thé...

Elle croisa un garde et lui demanda de prévenir Cixi qu'elle ne pourrait pas la rejoindre tout de suite, mais qu'elle pouvait venir chez elle si elle le souhaitait. Elle conduisit la krityenne chez elle en douceur, une fois la porte refermée derrière elle - Rhëanor était au Conseil de guerre - elle la conduisit au salon

Depuis combien de temps tu es rentrée à Myorzo?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Ven 25 Fév 2011 - 9:34

La sortie de la krytienne aurait fait marque dans les annales si un représentant du conseil avait été là. Enfin, ce fut la pensée qui traversa l'esprit d'Izaldir avant que ses mains ne commencent à s'enfoncer dans le bois.
- Izaldir. Calme-toi. Là dernière fois que tu t'es mis en colère, il nous a fallu plusieurs heures pour te faire reprendre tes esprits. Je sais que tout cela est dur. Je sais que d'une certaine façon, tu espérais des réponses de cette conversation, mais je crois que nous ne nous sommes pas présenter sous notre meilleur jour en quelque sorte. Il faut attendre. Attendre de voir comme vont évolués les choses. De toute manière, il est mieux de ne pas passer par l'Ancien, ça nous évitera des problèmes si on faisait une gaffe.
Son humour reprenait le dessus sur son sérieux et un sourire se fit entrevoir chez le patriarche.

- Tu as sans doute raison. J'espère que tout ira bien pour Tarnea. La dernière fois qu'elle est venu à Myorzo, son père l'a rejointe d'un pas peu enclin. L'amener à la voir était déjà un exploit, et ça l'aurait été encore plus s'il avait accepté son gendre. Elle a été banni de cette ville. Espérons qu'elle ne tombe pas sur quelqu'un qui s'en souvienne.


* *


Elle se rappelait leur enfance. Linazura avait toujours été une grande sœur pour elle, toujours là pour l'aider quand elle en avait besoin. Oui ça faisait longtemps, trop longtemps qu'elle n'avait pas senti du réconfort auprès d'une amie, auprès d'une amie de longue date.
C'est sur ces pensées qu'elle la laissa la prendre dans ses bras et la suivit sans résister. Même si elle l'avait voulu, elle ne l'aurait pas pu. Elle se sentait las tout d'un coup.
Les rues défilaient. Elle le les reconnaissaient pas. Tout avait changé, son amie aussi? Ou elle peut être?
Lorsque le nom de Cixi fut évoqué, un frisson la parcouru, comment allait-elle réagir quand elle apprendrait ce qui venait de se passer et l'affront qu'elle venait de faire, surtout elle, une bannie?

Les portes bientôt franchit, elle reprit un peu vie. On reconnaissait de-ci de-là les touches apporter par la krytienne à son foyer. sa douceur, tant dans ses paroles que dans ses actes lui avaient manqués. L'interrogation de la krytienne la sortit définitivement de sa rêverie.

- Je viens d'arriver. Je... Repenser à la raison de son passage ici lui rappela son fils. Je suis venu voir mon fils.
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Ven 25 Fév 2011 - 10:04

Finalement, Cixi avait décidé de rentrer chez elle, préférant s'éloigner de cette famille de dingues. Elle se dirigea vers la sortie de l'hôpital où elle croisa un garde qui lui signala que sa mère ne viendrait pas. Elle leva les yeux au ciel, tant pis.

Elle se dirigea donc vers le Consulat, elle avait un peu de travail, ça lui changerait les idées. Elle avait les nerfs à vif, entre la femme qui se prend pour une mère de substitution alors qu'elle n'en a pas besoin, et l'homme qui sous-entend qu'elle pose des questions indirectes, c'était vraiment le pompon!


Linazura, de son côté avait invité Tarnea à s'assoir


Ton fils?

Dans ses souvenirs, la krityenne avait été bannie pour avoir une liaison avec un humain. Il était probable que son fils soit un demi-krityen. Soit il aidait à la reconstruction de la ville, soit il était à l'hôpital

Pour quelle raison ton fils se trouve à Myorzo? Il fait partie des volontaires pour aider à la reconstruction de la ville?

Elle tourna la tête quelques secondes vers la cuisine

Je vais nous chercher du thé. Je te trouve un peu pâle...

Il était probable que son fils soit plutôt à l'hôpital vu l'état dans lequel elle était, mais elle ne voulait pas la forcer à parler si elle n'en avait pas envie. Elle se dirigea vers la cuisine et mit de l'eau à bouillir avant de revenir vers elle. Le salon était encore chichement décoré, la maison avait été terminée récemment et elle n'avait pas encore vraiment eu l'occasion de s'atteler à l'aménagement intérieur.

Elle resta dans l'encadrement de la porte pour surveiller l'eau tout en continuant la conversation avec son amie d'autrefois... cela faisait vraiment longtemps qu'elles ne s'étaient pas vues... trop longtemps. Elle se souvenait que Meirina avait suivi son exemple à l'époque, Linazura lui avait beaucoup parlé d'elle, et c'était l'une des raisons pour lesquelles sa soeur avait épousé un humain elle aussi, bravant leur mère de la même manière que Tarnea avait bravé son père.

Elle respira un grand coup et sourit à son amie en attendant d'en apprendre plus sur ce fils... ou pas
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Ven 25 Fév 2011 - 10:21

L'invite de Linazura tombait à point. Elle s'écroula littéralement sur le siège attendant de voir les questions qu'elle allait lui poser. Pour elle, elle répondrait. Si ça avait été son père, elle ne lui aurait probablement pas adresser la parole car il serait déjà parti dans un monologue de réserviste comme il savait tant le faire la dernière fois qu'elle l'avait vu.
Se tournant vers la cuisine, elle attendit qu'elle revienne avant de commencer à s'exprimer. Sa voix dérailla légèrement.

- Mon fils est à l'hôpital. J'en viens à l'instant. Il est revenu de Zopheir... gravement blésé.
Elle recommençait à culpabiliser. Les larmes devaient couler. Cela faisait trop longtemps qu'elle se retenait. Elle devait en parler.
C'est de ma faute. Elle éclata en sanglot. C'était trop dur. Elle n'était pas aussi forte que Linazura, et si longtemps, comment espérer.
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Ven 25 Fév 2011 - 10:53

Linazura sourit doucement et revint vers son amie

Je suis désolée... je suppose que ton fils est donc ce demi-krityen inconnu que Luna a ramené. J'ai entendu dire qu'il était toujours dans le coma, je suis vraiment désolée

Elle venait de se rendre compte que la jeune femme était à l'hôpital aujourd'hui, tout comme Cixi. Elle sourit donc pour essayer de lui remonter le moral

Tu as peut être vu Cixi à l'hôpital? Remarque, tu ne l'as peut être pas reconnue, elle a bien grandi depuis la dernière fois que tu l'as vue... et elle est rousse en plus maintenant! Un sort qui a mal tourné!

Elle rit légèrement, histoire de détendre un peu l'atmosphère. À l'époque où Tarnea était à Myorzo, elle connaissait encore sa fille sous le nom de Ceithli, mais l'ayant connue, elle a tout de même été victime du sortilège qui altérait sa mémoire pour transformer Ceithli en Cixi.

Elle retourna vers la cuisine et revint quelques minutes plus tard avec un plateau chargé de deux tasses, d'une théière et de plusieurs sachets de thé différents pour lui laisser le choix. Elle installa le tout sur la petite table basse entre les deux fauteuils


Sers toi... et ne t'inquiète pas pour ton fils, il est en de bonnes mains à l'hôpital. Wrath Peebles est vraiment un bon guérisseur...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Ven 25 Fév 2011 - 11:11

Un sourire, une envie de rassurer. Tout cela lui manquait. Elle ne savais que dire. Les larmes continuaient à couler comme un rappelle de ses remords. De nouvelle questions poser, de nouvelles réponses à donner. Elle attendit qu'elle revienne avec le plateau pour tout raconter.
J'ai rencontré ce krityen. Il semble maitriser son domaine. Cela me rassure. Oui j'ai rencontrer Cixi. Elle a... changé. Beaucoup changé. Et. temps d'arrêt pour reprendre son souffle et surtout trouver le courage de lui dire. Un sourire crispé apparut mais les yeux trahissait les sentiments qui animaient son cœur. Elle me déteste déjà. Je n'aurais pas dû agir comme je l'ai fais. Mais je savais que quelque chose lui était arrivé, et comme lorsqu'elle était petite, j'ai voulu la rassurer, la réconforter. Mais c'était une erreur. Et je ne suis pas toi.

Elle relevait la tête à présent, la regardant dans les yeux. Elle appréhendait ce qu'elle allait pensé. Il s'agissait de l'Ancien maintenant, plus d'un jeune enfant rieuse, heureuse et joueuse. Tout ce qu'elle espérait à l'époque. Avoir des enfants heureux de vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre fortuite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Myorzo-