AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Un peu de solitude...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Dim 8 Juil 2012 - 21:31

Qu'est-ce qu'il avait encore dit ? Il avait l'amer sensation qu'à chaque fois que les choses semblaient aller un peu mieux, il envoyait toujours valser l'ambiance qui commenait à s'installer sans même le vouloir. Était-il possible d'être à ce point maladroit ? Lui avait par moment du mal à le croire, alors que pourtant depuis le temps il devait en avoir l'habitude… Elle se levait alors brusquement, sans qu'il n'y comprenne rien, mais il semblait plutôt absorbé par la vue de ses cheveux qui suivaient le mouvement du vent. En plus, de là où il se trouvait, voir cela d'en-dessous rendait la chose encore plus agréable à regarder, et même s'il entendait ses paroles il ne parvenait pas à détacher ses yeux de cette vision. Ah… Elle croyait qu'il voulait coucher avec elle, ce n'était que ça… Il n'y avait pas de quoi en faire tout un drame…

Quoi ?! Comment pouvait-elle penser qu'il ne l'avait embrassé que dans l'unique but de coucher avec elle ?! C'était loin d'être ce qu'il avait dit, du moins, croyait-il. Il essayait donc de se remémorer ses paroles pour voir ce qu'elle avait mal pût interprêter. Mais il n'avait pas vraiment le temps de réfléchir plus longtemps qu'elle remarquait les traces de sang sur l'herbe, se laissant de nouveau tomber à genoux juste devant lui, vérifiant ses mains qui étaient certes abîmées, mais loin d'être dans un sale état non plus.

« Ce… Ce n'est rien ! Tu t'inquiètes trop ! Ha… Ha ha ! » Disait-il pour essayer de la convaincre, mais visiblement c'était une tentative perdue d'avance, elle l'examinait déjà un peu plus en détail, cherchant où est-ce qu'il pouvait bien être blessé, et elle en semblait même contrariée. Mais elle semblait aussi maladroite que lui pour une fois, lui disant qu'elle allait le déshabiller s'il ne se laissait pas faire. En soit, il n'était pas sûr qu'elle en soit vraiment capable, tout comme lui ne serait sans doute pas en mesure de pouvoir la laisser faire à sa guise uniquement pour une simple morsure. « Ce n'est trois fois rien, je t'assure ! Ça ne me fait presque plus ma-Aïeuh ! » Il avait légèrement reculé, ayant de nouveau levé les mains devant lui comme pour prouver son innocence, mais son postérieur avait donc frotté contre le sol, réveillait la douleur. « Euh… Pas crédible, c'est ça ? Hé hé hé… » Il passa une main derrière sa tête, se caressant l'arrière de crâne en espérant vraiment qu'elle n'avait pas encore compris où est-ce qu'il avait mal. Quoi que… D'une certaine manière, ce serait sans doute plus simple, il n'aurait pas besoin de l'expliquer et passerait bien moins pour un abruti. Finalement il soupira, devant néanmoins l'avouer, sinon il avait l'impression qu'elle n'allait pas le laisser tranquille. « Aux… fesses… » Disait-il en baissant les yeux, n'osant pas vraiment croiser son regard, rouge de honte. Cependant, elle ne devait pas s'attendre à ce qu'il lui montre son arrière-train, ça, c'était interdit ! C'était déjà assez difficile comme ça de le lui dire, alors il ne fallait pas non plus qu'elle en espère de trop, ce serait fort de café !

Il venait alors prendre la main de Yang, n'osant toujours pas la regarder, caressant simplement ses doigts. Puis, sans vraiment comprendre pourquoi, il levait doucement la main de la demoiselle jusqu'à ses lèvres, l'embrassant doucement, même s'il manquait toujours un peu d'assurance à ce sujet. Il reprit alors d'une voix un peu piteuse.

« Mais ce n'est vraiment rien tu sais… Enfin… C'est gênant, aussi bien pour toi que pour moi… » La suite de sa phrase était contradictoire avec le début en réalité, cela voulait dire que c'était douloureux, mais qu'il pouvait bien supporter cela pour ne pas que l'un ou l'autre soit embarrassé. Il releva de nouveau la tête, la regardant pour lui sourire un peu maladroitement, et de son autre main il venait à nouveau caresser ses cheveux, n'arrivant vraiment pas à s'en passer. Il avait sans doute l'air un peu idiot puisque c'était une découverte pour lui, mais il s'en fichait, il trouvait vraiment cela agréable…

Mais il dût alors se pencher un peu en avant pour pouvoir mieux toucher ses cheveux, et il grinça un peu des dents en sentant l'herbe se décoller de sa plaie, à tel point qu'il en perdit l'équilibre, se retrouvant donc sur la demoiselle, une main s'étant posée sur sa poitrine alors qu'il essayait comme il le pouvait de se rattraper. Il était donc là, au-dessus de la demoiselle, mais ne bougeait étrangement pas, laissant son regard se perdre dans le sien, pouvoir l'observer de si près et même sentir son parfum… Il semblait un peu ailleurs en réalité…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Lun 9 Juil 2012 - 15:00

PNJ Yang
D'un premier abord, la jeune fille semblait déterminée à faire avouer à Ryu où il avait pu être blessé pour saigner à ce point, allant même jusqu'à le menacer de l'endormir pour pouvoir le déshabiller entièrement! Évidemment, elle se reprit rapidement, morte de honte à l'idée d'avoir pu dire une chose pareille, mais c'est alors que le jeune homme essayait de la rassurer sur son état. Cependant, ses grimaces répétées étaient loin d'être crédibles à ses yeux et elle afficha un petit regard encore plus perçant en hochant la tête de gauche à droite, sans se soucier de ses cheveux qui lui arrivaient parfois dans les yeux! C'est alors qu'il se décida enfin à dire où il était blessé...

Et là... elle écarquilla les yeux avant de ramener ses mains devant sa bouche pour contenir son fou rire, puis elle ramena ses mains sur ses côtes qui devenaient douloureuses avec sa crise de rire, les larmes lui montant même aux yeux. Finalement, elle prit une profonde inspiration pour retrouver son calme, essuyant ses yeux humides avant de finalement le regarder en gardant une main devant ses lèvres pour ne pas qu'il la voit davantage morte de rire
«D... désolée! Effectivement, je vais éviter de te soigner ici! Tu devras surement demander à ta sœur, ou peut être à l'une des jumelles Windwaker, je suis sure qu'elles seraient ravies!»

Elle pouffa une nouvelle fois de rire et pencha la tête sur le côté avec un amusement certain, une gaieté qui n'avait rien à voir avec la colère qu'elle avait ressenti un peu plus tôt, le quiproquo était déjà oublié sur le coup, jusqu'à ce que Ryu se penche vers elle pour toucher ses cheveux, elle eut peut être un léger mouvement de recul, ou alors c'était à cause de la grimace de douleur qu'il avait exprimé, mais toujours est-il qu'elle bascula sur le côté et qu'il lui tomba totalement dessus! Une main sur... son sein!

Le fou rire laissa place à un état de choc, il était au-dessus de la jeune femme alors qu'elle avait posé ses mains sur son torse comme pour empêcher qu'il ne l'écrase! Combien de temps s'était-il passé alors qu'il était ainsi au-dessus d'elle, le regard plongé dans le sien sans bouger? Elle ne sut pas trop, mais au bout d'un moment quand même, elle se posa des questions

«Euh... tu comptes laisser ta main ainsi toute la journée?» pas que ça la dérangeait, mais un peu quand même, aussi elle fronça quelque peu le nez en se demandant si finalement il ne le faisait pas exprès et s'il n'était pas pervers sur les bords, avant d'user d'un arte de renforcement de la force pour le repousser afin qu'il roule sur le côté! Fort heureusement, elle l'avait lancé du côté opposé à la falaise, et il roula un coup de trop pour se retrouver sur le ventre! Elle se releva souplement à une vitesse plutôt impressionnante - quoi que normale pour sa classe - et repéra alors le trou dans le pantalon où de l'herbe s'était collé à la peau!

Faisant une petite moue boudeuse, elle s'avança et se pencha au-dessus de lui pour mettre sa main en plein dessus et user d'un
~Premier Soin afin de la refermer, puis elle secoua ses mains l'une contre l'autre avant de croiser les bras en tapant du pied
«Tu es soit terriblement maladroit, soit vraiment sournois pour abuser ainsi de moi!» elle vint se mettre à genoux à côté de lui, son regard était vraiment triste à nouveau, et elle attendit qu'il la regarde sincèrement dans les yeux

«Dis moi la vérité... s'il te plait. Si tu veux juste te jouer de moi, sache que ce n'est pas drôle du tout et que tu me feras vraiment mal! J'en ai déjà rencontré des hommes qui jouent les garçons timides et maladroits pour s'attirer ma sympathie, jusqu'à ce qu'ils se dévoilent au grand jour à ne chercher qu'à me mettre dans leur lit!» ses cheveux se soulevèrent de nouveau au vent et elle ramena une mèche derrière son oreille, on pouvait voir qu'une part d'elle avait peur qu'il se joue d'elle de cette manière là lui aussi... elle se doutait que si c'était le cas, qu'il lui mentirait, mais elle n'était plus la petite fille d'autre fois, et elle espérait quand même qu'à le regarder ainsi dans les yeux, elle verrait s'il lui ment ou non.



Blog de Tales of Vesperia
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Mar 10 Juil 2012 - 17:50

Les choses c'étaient passées un peu rapidement. Elle avait commencée par se moquer de lui à cause de sa blessure à un endroit improbable, puis l'instant d'après il lui était tombé dessus et semblait comme déconnecté de la réalité. Son regard restait simplement planté dans le sien, comme figé, et le jeune homme n'osait pas bouger d'un pouce en réalité. Il sentait bien qu'il y avait quelque chose de tendre sous sa main, et même si intérieurement il essayait de le nier, il savait très bien de quoi il s'agissait… En soit, une personne normale aurait simplement retirée sa main en s'excusant, tandis qu'un pervers aurait essayé d'en profiter, mais lui ne savait tout simplement pas quoi faire. S'il la laissait là, les choses n'allaient finalement faire qu'empirer, mais s'il la retirait il craignait de faire pire que mieux en réalité, comme si elle pouvait gémir à cause de son contact et il s'en sentirait gêné…

En fin de compte, ce fût elle qui décida de prendre les choses en main, le repoussant de manière assez violente en le faisant rouler sur le côté. Il ne chercha même pas à résister, sentant simplement la poussière s'infiltrer dans sa blessure mais au point où il en était, cela n'avait plus vraiment d'importance. L'instant d'après elle était au-dessus de lui, apposant sa main au niveau de sa blessure pour la refemer à l'aide d'un arte de soin basique, aussi n'avait-il même pas le temps de souffrir de sa blessure. C'était certes quelque chose de rudimentaire, mais c'était déjà mieux que rien, au moins la douleur avait-elle disparue. Mais elle semblait contrariée par quelque chose, ne sachant pas s'il était simplement idiot ou si au final tout était calculé… Il se redressa, venant s'asseoir dans l'herbe. En soit, il comprenait parfaitement sa crainte : dans la mesure où il était capable de maîtriser la technique de l'homme saoul, il pouvait parfaitement être un bon acteur et faire constamment semblant d'être une personne qu'il n'était pas. Mais si en soit il ne se servait de ça que lors de missions, c'était beaucoup plus facile… En général, il devait rencontrer une première cible pour avoir des informations, parfois l'éliminer puisqu'il avait eu ce dont il avait besoin, puis passer à la suivante. Aussi il ne revoyait presque jamais les personnes qu'il rencontrait, et c'était donc nettement plus simple de jouer un jeu avec elles… Mais là, avec Yang, quand bien même il le voudrait il n'en serait pas capable. Il la connaissait, depuis longtemps même, et il y avait quelque chose qui le bloquait de toute évidence, quelque chose qu'il ne connaissait pas et il ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. Il soupira donc longuement, observant l'océan sans dire un mot, semblant à nouveau sérieux, pour une fois…

Si son unique but dans la vie était d'assouvir des désirs charnels, il aurait simplement eu à aller voir les jumelles Windwaker, avec quelques bons arguments elles se seraient probablement bien amusées. Il aurait soit pût les faire boire suffisamment pour qu'elles puissent accepter sans réticence, ou même encore se plaire à l'idée d'être la première fois d'un homme de cet âge. En bref, cela n'aurait certainement pas été très compliqué. Et s'il était bien un homme avide de plaisir, il n'aurait eu qu'à demander cela comme récompense quand il avait revu la demoiselle, après tout, c'était initialement la part du marché, les jumelles Krytiennes n'avaient fait que remettre le prix non plus sur elles, mais sur Yang. Toute cette histoire était donc idiote, ou bien était-ce lui qui l'était… Il tourna donc le regard vers elle, puis retira son chapeau avant de reprendre la parole.

« C'est vrai, je suis un homme. » Commença t-il par dire, d'un ton néanmoins calme. « Je ne vais pas te mentir, j'ai déjà effectivement ressentit du désir pour quelqu'un, mais ça n'est jamais allé plus loin. Toutes mes tentatives pour plaire à une fille étaient vaines, soit j'avais trop bu et je n'agissais pas de manière rationnelle, soit je me faisais simplement recadré, soit Satella venait me chercher par la peau des fesses car je mettais trop de temps à rentrer… » En bref, c'était majoritairement des histoires ridicules, mais véridiques. Peut-être n'avait-il pas de chance, ou peut-être simplement maladroit. « Quand une fille me plaît, je fais simplement tout un tas de bourde. Peut-être que je stress, ou bien peut-être que je suis maudit, je n'en sais rien. Mais avec toi c'est différent… »
Il s'arrêta quelques instants de parler, baissant les yeux sur son chapeau. D'aussi loin qu'il s'en souvenait, il avait toujours été là dans toutes ses mésaventures, c'était un bon moyen de se cacher après avoir été couvert de honte. Ryu devait admettre qu'à cet instant, il pourrait être judicieux qu'il le repose sur son crâne, cela pourrait l'aider à dissimuler sa gêne, mais il c'était déjà trop servit de cette protection, et il était temps pour lui de faire preuve d'un peu de courage, d'être un homme…

L'ivrogne leva donc de nouveau les yeux sur elle, observant quelques instants ses cheveux danser avec le vent alors que les siens devaient faire de même à l'heure actuelle. Puis il croisa son regard, échangeant un peu la même expression qu'elle en réalité.

« Disons qu'avec toi, j'aimerais pouvoir réussir quelque chose, au moins une fois dans ma vie, et différente du meurtre. » Il marqua une courte pause, ce n'était sans doute pas suffisamment clair, aussi continua t-il. « Alors oui, j'aimerais bien que tu sois dans mon lit, mais pas pour coucher avec toi, mais plutôt pour te regarder dormir. Peut-être qu'effectivement, un jour j'en aurais envie, mais là encore ce sera parce que c'est toi, et je ne veux pas que ce soit avec quelqu'un d'autre. Sauf que si tu n'en as pas envie, je ne te forcerais à rien… »
Il avait terminé, restant quelques instants ainsi à plonger son regard dans le sien, ne pouvant se résoudre à se défaire de cette vue aussi déchirante était-elle, puisqu'il n'aimait pas la voir aussi triste. Puis en fin de compte, peut-être était-il préférable qu'il cesse de la regarder puisque lui aussi avait les même yeux, et il observa de nouveau les flots, essayant de réfléchir à tout ce qu'il venait de dire. Une fois n'est pas coutume, il avait l'impression d'être totalement ridicule, puisqu'il parlait mais dans le fond c'était peut-être inutile. D'une voix un peu déprimé, il ajouta donc :
« Enfin, dans le fond je parle, mais je ne sais même pas ce que toi tu ressens… Je ne suis même pas sûr que toi tu le saches… Mais au moins tu sais à mon sujet. » Et il attendait à son tour sans trop savoir quoi attendre en réalité. N'avait-elle pas dit un peu plus tôt qu'elle n'était pas habituée à ce genre de chose ? Il était peu probable qu'elle est réussit à clarifier les choses pour elle même en si peu de temps, sauf si elle avait menti… Mais dans tous les cas, c'était dans son droit de ne pas lui dire, qu'elle le sache ou non, et ce ne serait pas la première question à laquelle il n'avait pas de réponse, loin de là…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Mar 10 Juil 2012 - 22:13

PNJ Yang
Les hommes... elle en avait rencontrés beaucoup. Parfois ils étaient gentils et timides, parfois méchants et cruels. Et il y avait bien sur au milieu. Des hommes qui savaient ce qu'ils voulaient et faire tout ce qui était en leur pouvoir pour l'obtenir, ou ceux qui se laissaient simplement porter par la vie en espérant que cela leur apporte quelque chose un jour. En écoutant les paroles de l'ivrogne, Yang eut l'impression qu'il était plutôt de cette dernière catégorie. Le genre à essayer de survivre sans vraiment savoir de quelle façon, ni où cela le conduirait, avancer encore par peur de tomber s'il venait à s'arrêter.

Elle était à genoux face à lui, elle pouvait voir à de nombreuses reprises qu'il suivait le mouvement de ses cheveux, jusqu'à ce qu'il se montre le plus honnête possible. Elle avait rougi et détourné le regard lorsqu'il lui avait dit vouloir se retrouver dans le même lit qu'elle, mais seulement pour avoir la chance de la voir dormir, elle plongea de nouveau ses yeux gris dans les siens, ne sachant pas vraiment quoi dire en fait. Se murant dans le silence, elle finit par baisser les yeux, et il vint alors lui demander ce qu'elle en pensait.

Levant les yeux vers cet homme dont elle ne savait rien, la guildienne aux cheveux blancs resta quelques secondes figées, ne sachant que répondre à cela
«Je... je ne sais pas Ryu.» elle leva alors la main pour la poser sur sa joue. Elle était un peu rugueuse, il n'avait pas du se raser le matin même, mais de la même manière que l'odeur d'alcool ou de sang, cela ne la dérangeait pas. Pourquoi est-ce que cela ne la dérangeait pas? Elle n'avait jamais aimé boire de l'alcool alors pourquoi elle en aimerait l'odeur? Elle n'était pas une guerrière à faire couler le sang, elle était une espionne à soutenir ses alliés pour affaiblir l'ennemi, aussi l'odeur du sang ne devrait pas lui plaire... mais sans savoir pourquoi, elle aimait ces odeurs pour lui.

Elle se pencha alors pour l'enlacer de ses bras, venant enfouir son visage dans le creux de son cou quelques secondes, comme si elle voulait s'assurer qu'elle aimait cette odeur ou non.
«Je n'ai jamais aimé l'alcool, ni le sang. Et pourtant, tu portes ces odeurs et elles ont quelque chose... d'enivrant.» elle recula alors, il avait gardé les jambes écartées ce qui lui avait permis de se glisser entre, toute en restant à genoux. Elle ramena ses deux mains de part et d'autre de sa mâchoire pour caresser ses joues du bout du pouce, puis elle se pencha pour l'embrasser d'elle-même cette fois, avec une grande douceur malgré tout ne sachant pas vraiment les autres manières d'embrasser en réalité. Elle pensait que leurs lèvres devaient juste se toucher rien de plus mais c'était déjà beaucoup pour elle.

Elle finit par reculer, se pinçant les lèvres par la suite, comme si elle tenait à garder des traces de ce baiser avant de lever les yeux vers lui
«Est-ce que... ça aussi? Tu chercheras à l'oublier?» son regard devint triste, et ce même s'il avait dit qu'il ne le souhaitait pas un peu avant «Je veux dire... je sais que tu ne le voudras pas vraiment, du moins, tu l'as dit toute à l'heure, mais... si tu continues à boire comme tu le fais, et que tu oublies. Je... qu'est-ce que je vais devenir?»

Elle continuait de caresser ses joues. Ils étaient trop près l'un de l'autre pour qu'elle puisse voir ses deux yeux en même temps, aussi elle devait passer de l'un à l'autre avec une certaine tristesse avant de finalement reculer pour s'assoir totalement, les fesses sur ses talons, même si elle restait toujours à genoux entre ses jambes «Si je... je viens à t'aimer. Que m'arrivera t'il si tu m'oublies?» la peur au ventre, d'une certaine manière, c'était ce qu'elle craignait. Ramenant ses mains sur ses cuisses, elle baissa finalement les yeux pour les regarder. Jamais elle ne s'était posé la question de savoir si elle pourrait aimer un homme ou non, mais Yang devait reconnaître qu'il avait toujours eu quelque chose de fascinant qu'elle ne savait pas expliquer.

Elle savait qu'elle ne pourrait pas lui demander d'arrêter de boire, cela faisait autant partie de sa vie que le reste, et même s'il voulait qu'elle l'aide à ce qu'il se calme, n'est-ce pas l'une des raisons pour lesquelles la Guilde l'a engagé? Parce qu'il pouvait arpenter bars et tavernes pour recueillir des informations ou s'infiltrer auprès des cibles éventuelles? Peut être qu'il s'agissait d'une impasse, et peut être qu'elle devait simplement arrêter là avant de souffrir davantage.



Blog de Tales of Vesperia
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Jeu 12 Juil 2012 - 17:20

Comme il l'avait si bien supposé, elle n'en savait rien. Ce n'était pas si surprenant après tout, autant il pouvait par moment être gentil et attentionné, autant l'instant suivant il pouvait être terriblement maladroit au point de créer des situations réellement embarrassantes. Alors que les mots de la demoiselle résonnait encore dans la tête de Ryu, elle était venue caresser sa joue avec une certaine délicatesse, et à cet instant il n'avait même plus osé bouger, comme s'il craignait de la déranger dans ce qu'elle était en train de faire. Pouvoir sentir ses doigts fins sur son visage était quelque chose d'unique en son genre pour lui, il avait l'impression de devenir si fragile alors que pourtant, des deux, il était certainement le plus résistant. Mais elle pourrait bien le balayer d'un simple geste qu'il ne pourrait pas résister, comme elle pouvait parfaitement décider de prendre soin de lui…

Elle se rapprochait ensuite de lui, venant s'y blottir tout en venant l'enlacer, et lui ne parvenait toujours pas à bouger. Il ne pouvait qu'écouter les battements rapides de son propre cœur, ainsi qu'entendre le son de sa voix. L'alcool et le sang ? Il est vrai que depuis des années, c'était des odeurs qui ne l'avaient pas quittés, elles étaient toujours présentes et faisaient partie intégrante de son quotidien. Quand il se blessait, il noyait sa douleur dans l'ivresse, et quand il buvait, cela l'amenait souvent à faire couler le sang d'une manière ou d'une autre. Instinctivement, il venait alors la prendre dans ses bras, resserrant doucement son étreinte sur elle, posant ses mains dans son dos pour l'effleurer du bout des doigts, comme si cette vision de sa propre vie le déprimait un peu… Mais elle lui disait aimer cela chez lui, sans doute car elle parvenait à accepter aussi bien ses qualités que ses défauts, que renier ses choses là reviendrait à le repousser lui. Ensuite, elle venait l'embrasser d'une manière propre à ce qui la caractérisait, à savoir la douceur. Il la serrait donc un peu plus fort, comme si elle avait actionnait un bouton en l'embrassant. Mais au moment où elle se recula, il devait admettre qu'il en aurait bien profité encore un peu. Mais elle était inquiète au sujet de certaines choses, et il pouvait parfaitement le comprendre…

Alors qu'elle c'était reculée pour s'asseoir de nouveau, il avait laissé ses mains glisser le long de son dos pour les poser sur ses épaules, la regardant d'un air sérieux.

« Comment je pourrais oublier ça… ? Je serais vraiment le pire des hommes si ça arrivait. » Il baissa quelques instants les yeux, réfléchissant à une solution. En effet, s'il continuait ainsi, quand bien même il ne souhaitait pas l'oublier elle, c'était tout de même une chose qui pouvait arriver, la preuve en était qu'avant que la mémoire lui revienne il avait bien pût faire disparaître de ses souvenirs cette nuit où il lui était venu en aide. « Après, je pense que si je te vois tous les jours, et grâce au temps que je vais passer avec toi, je ne pourrais pas oublier si facilement. » Il leva de nouveau les yeux sur elle, l'une de ses mains venant encore jouer avec la pointe de ses cheveux blanc, comme s'il n'en était pas réellement responsable mais que c'était là un réflexe. « C'est un exemple tout bête, mais je n'ai jamais pût oublier mon chapeau qui a une forte valeur sentimentale pour moi. » Mais la comparaison n'était peut-être pas très flatteuse, bien qu'il avait précisé que ce n'était qu'un exemple pour illustrer ses propres. « Et je n'ai jamais pût oublier ma sœur non plus alors que pourtant j'ai passé beaucoup de temps loin d'elle. Ce que je veux dire, c'est qu'il y a des choses que je veux oublier, et d'autre que je souhaite garder en mémoire. Et puis, le souvenir de quand je t'ai rencontré quand nous étions enfant été toujours là, alors pourtant c'est sans doute l'un des plus lointain. »
Était-il déjà amoureux d'elle à cette époque ? Il ne pourrait certainement jamais l'avouer en réalité, mais oui, c'était bien le cas. Peut-être est-ce que c'était aussi pour ça qu'il ne parvenait pas à s'attacher à une autre fille, car le souvenir de son enfance ne parvenait pas à disparaître de son esprit.

Mais il y avait selon lui une question plus important qu'il se posait, et surtout qu'il devait lui poser. Il soupira quelques instants, cherchant la force en lui, puis reprit la parole.

« Mais est-ce que tu pourras supporter de me voir vider des bouteilles sous tes yeux, jour après jour ? » Après, peut-être parviendrait-il à le freiner, ou peut-être se calmerait-il de lui même, mais il n'était pas non plus impossible que rien ne change et qu'il serait toujours aussi ivre…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Jeu 12 Juil 2012 - 20:00

PNJ Yang
L'inquiétude se lisait sur le visage de la jeune femme alors qu'elle lui demandait ce qu'il se passerait s'il venait à l'oublier. Mais Ryu répondit vite, jugeant qu'il ne serait jamais en mesure de l'oublier, surtout s'il pouvait la voir tous les jours. Après tout, il n'avait jamais oublié son chapeau? Elle se mit à rire face à la comparaison, même s'il aurait pu la vexer ainsi, mais de toute évidence, son cœur était plus léger aussi elle riait plus facilement. Ses mains toujours posées sur ses cuisses, elle gardait le plus souvent la tête baissée, sentant tout de même qu'il caressait encore ses cheveux.

Levant parfois les yeux vers Ryu, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir peur, même si ses explications avaient de quoi la rassurer. Oui, il y a des choses qu'il n'avait pas oubliées, il ne l'avait jamais vraiment oubliée quand elle était petite, même si le souvenir de la nuit où elle avait été agressée lui avait échappé. Peut être qu'il ne l'avait pas reconnue, il faisait sombre, il ne l'avait pas revue depuis plusieurs années et elle n'était pas la seule femme aux cheveux blancs après tout! Il lui avait fallu un peu de temps pour se souvenir d'elle, mais n'avait-il pas fini par s'en souvenir? Elle baissa la tête en rougissant, s'il semblait presque sur de l'aimer depuis son plus jeune âge, elle se posait tout de même quelques questions. N'avait-il pas dit qu'il avait près de 30 ans? S'il l'avait connue quand elle était petite, lui était déjà un adolescent à cette époque.

Elle fouilla dans sa mémoire alors qu'il lui demandait si elle pourrait supporter de le voir boire tous les jours, levant les yeux vers lui, elle pencha la tête sur le côté, essayant de l'imaginer avec une quinzaine d'années en moins.
«Tu étais... plus bronzé non? Avant... quand tu étais jeune?» elle n'en était pas sure, après tout, de jeunes adolescents à Capua Torim, il y en avait eu certains, mais il lui semblait reconnaître ses yeux, fuyants tout comme maintenant. Enfin, elle n'avait pas répondu à sa question en réalité, aussi elle se pinça les lèvres quelques secondes avant de le regarder à nouveau

«Ryu, l'alcool fait aussi partie de ton travail au sein de la Guilde. Tu as été accepté en partie pour ça! Je n'ai pas le choix que de l'accepter...» de là à ce qu'elle le supporte, c'était autre chose tout de même mais elle ne pouvait pas savoir à cet instant, mais elle eut un sourire un peu triste tout de même «et puis, depuis que tu as rejoint la Guilde, nous ne nous sommes pas vus plus que ça. Je n'aurai pas à te voir sans arrêt en train de boire, si?»

Est-ce qu'il allait passer chaque instant avec elle à boire? Elle tendit la main vers lui, essayant de sourire tout de même pour se rassurer elle-même «Depuis le temps que nous sommes là, tous les deux, tu as à peine bu une ou deux fois, non?»

Elle prit une profonde inspiration avant de détourner le regard, elle se trouvait un peu ridicule, elle était là, à essayer de le convaincre qu'ils pouvaient avoir une liaison sans que cela ne pose de problème et pourtant, c'était évident que cela finirait par arriver. Pourquoi? Parce que Swift pourrait très bien demander à Ryu de séduire une femme à n'importe quel moment. Elle savait qu'elle ne risquait rien de ce côté là, car les jumelles étaient bien plus douées pour l'art de la séduction qu'elle, mais dans l'autre sens c'était plus problématique, il n'y avait pas beaucoup d'hommes dans la Guilde, les yeux rouges ne comptent pas après tout, ce n'est pas eux qu'on allait envoyer séduire une jeune femme.



Blog de Tales of Vesperia
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Ven 13 Juil 2012 - 15:45

Elle semblait l'avoir écouté avec attention, ne se prononçant pas tout de suite, même lorsqu'il avait terminé. L'espace d'un instant, il avait bien cru qu'il avait encore dit quelque chose de mal et qu'elle ne voulait plus lui adresser la parole, mais comme elle ne fuyait pas, il se disait également qu'il devait simplement se faire des idées, comme souvent. Et puis au bout d'un moment, elle lui demanda tout de même s'il avait été plus bronzé quand il était jeune. Il baissa les yeux sur sa main la moins couverte de sang, venant mettre un peu de salive sur le pouce de son autre main afin de nettoyer sa peau, puis essaya de se remémorer cette époque lointaine.
« Oh ! C'est vrai, tu as raison. » Comment n'avait-il pas pût se rendre compte de cela avant ? Peut-être simplement parce qu'il était tête en l'air. « Disons que je ne portais pas autant de vêtements à l'époque. Et puis, le chapeau me cache beaucoup du soleil ! » Disait-il en plaisantant, même si c'était vrai. « Mais quand j'ai grandis, j'ai surtout eu l'habitude de travailler de nuit, donc je ne voyais pas très souvent la lumière du jour. »
Voilà pour la petite histoire, ce n'était pas grand chose en réalité, et n'importe qui aurait pût s'en douter à dire vrai. Pour un espion, il était plus facile d'être discret la nuit, quand il y avait moins de monde. Bien entendu, il avait aussi travaillé la journée, quand certaine mission nécessitait de ne pas pouvoir attendre, et à ce moment là il parvenait sans problème à se faufiler au milieu d'une foule, mais il est vrai que lui même préférait agir une fois le soleil couché, il y avait moins de chance qu'il y est de témoin.

Finalement, elle reprit de nouveau la parole, lui disant que l'alcool faisait parti de lui, et il ne pouvait pas vraiment le nier. Après, avait-il plus d'alcool dans le sang ou l'inverse, difficile à savoir. Il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas vraiment été sobre puisqu'il soignait toujours le mal par le mal. Mais c'est vrai qu'il n'était pas toujours en train de boire, il savait très bien que son organisme ne tiendrait pas la route s'il ne faisait réellement que ça. Déjà que si un médecin l'examinait, il l'arrêterait sans doute jusqu'à ce que son foi soit régénéré, même s'il profiterait sans doute de ces jours de repos pour continuer à cuver… Finalement il soupira, décidant de répondre d'un ton un peu amusé.

« Il est vrai que là, je crois que je bats un nouveau record : cela doit bien faire une demi-heure que je n'ai pas bu une goûtte d'alcool. » Peut-être aussi parce qu'il n'en avait plus en réalité. « Mais disons que je suis bizarre quand je suis sobre. » Il reprenait un peu son sérieux, même si son timbre de voix était néanmoins assez doux et calme. « Je passe mon temps à bégayer et à être encore plus maladroit. Je suis totalement introverti, toujours gêné. Même si tu trouverais peut-être ça mignon et adorable. » Enfin, lui il se trouvait pathétique en réalité, et c'était là l'une des nombreuses raisons pour laquelle il buvait constamment, il était nettement plus sociable ainsi.

Il baissa quelques instants les yeux sur l'océan, laissant ses pensées se perdre au travers les flots. C'est vrai qu'il buvait énormément, sans doute même bien trop. Bien entendu, il ne faisait pas cela pour la compétition, mais nul doute qu'il pourrait être considéré comme l'un des plus grands ivrognes de tout Terca Lumireis… Cette pensée le faisait sourire doucement, il n'y avait clairement pas de quoi en être fier pourtant. Mais il était au moins doué pour une chose.

« Enfin, tu sais, théoriquement vous m'avez recruté pour cela, mais ce n'est pas ma seule aptitude. Je peux effectivement m'en servir pour mieux pénétrer dans les bars, mais mes compétences ne se limitent pas qu'à cela, ce serait une erreur de jugement de ne m'utiliser que pour ça. » Il l'observa de nouveau, et comme à chaque fois qu'il posait son regard sur elle depuis qu'elle avait les cheveux détachés, il semblait un peu abruti par ce qu'il voyait. « Puis je n'ai donc besoin de boire que quand je vais travailler. Une fois au manoir, rien ne m'oblige à continuer, si ce n'est peut-être le plaisir de me rincer le gosier. »
Mais de toute évidence, il allait peut-être falloir qu'il se calme un peu à un moment ou à un autre, sinon il allait tout simplement ruiner les finances de la Guilde avec sa consommation excessive d'alcool. Il joignait alors ses doigts, retournant ses poignets pour ensuite lever les bras au ciel et s'étirer doucement, jusqu'à finalement se laisser tomber en arrière, son regard fixant le ciel qui était aussi bleu que l'océan, seuls quelques nuages se baladant par endroit. C'était vraiment un coin paisible, un calme qui le dépaysait vraiment du vacarme des taverne auquel il était habitué.
« C'est vraiment un bel endroit… » Dit-il d'une voix paisible, sans doute paraissait-il un peu plus détendu maintenant que les choses avaient été clarifiées. « Tu viens souvent ici ? »
Lui n'en avait pas l'habitude. D'ailleurs, si ce jeune Gattuso n'avait pas attiré son attention, sans doute serait-il simplement passé par la route où se trouvait autrefois un Blastia, et à ce moment là il n'aurait même jamais rencontré la demoiselle… Finalement, ce petit monstre avait été plein de surprises.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Ven 13 Juil 2012 - 17:32

PNJ Yang
Yang aurait pu se tromper sur le jeune garçon de ses souvenirs, mais ce regard étrange avait du la marquer, plutôt timide mais non apeuré qui l'observait avec des yeux tout aussi perçant qu'aujourd'hui. Évidemment, à l'époque, elle pensait que c'était comme pour tous les autres, il la voyait comme un monstre à cause de ses cheveux blancs et elle l'intriguait, c'est pourquoi elle n'était pas allée vers lui même si elle devait trouver malpoli qu'il la regarde ainsi... quoi que? Elle était trop petite, peut être juste qu'il lui faisait peur à la regarder comme ça.

Elle esquissa donc un léger sourire de voir que finalement, elle se souvenait peut être de lui. Elle trouvait cela triste qu'il se souvienne d'elle et non l'inverse, surtout que lui avait fini par retrouver quelque part dans sa mémoire cette fameuse nuit où il lui avait sauvé la vie. Mais le sujet devait rapidement revenir à l'alcool, peut être que cela serait un problème ou non, elle ne le savait pas encore. De toute manière, toute cette histoire était un problème en soit. Elle ignorait les circonstances que cela allait impliquer dans la Guilde. Déjà, il était hors de question qu'ils dorment ensembles, si c'était pour que les jumelles jasent en permanence avec leurs blagues vaseuses, non merci. Yin risquait fort de s'inquiéter aussi même si elle restait persuadée que Swift s'amuserait à penser qu'elle se dévergondait enfin. Et ce, même s'ils ne venaient pas à coucher ensembles. N'avait-il pas dit qu'il aurait aimé qu'elle dorme avec lui juste pour le bonheur de la voir ainsi? Oui, il l'avait dit.

Mais cela n'empêcherait jamais les autres de jaser, et elle-même ne se sentait pas prête à cela. Pourquoi? Parce que, rien de plus. Il rajouta qu'il avait d'autres capacités que celles de tenir l'alcool, et elle eut un léger sourire avant de hocher la tête
«Ne t'inquiète pas, nous le savons bien!» aussi il ajouta qu'il n'était pas obligé de boire une fois au Manoir, mais surement que c'était une habitude dont il n'arriverait pas à se débarrasser aussi facilement. Mais elle continuait de sourire malgré tout, jusqu'à ce qu'il bascule en arrière à fixer le ciel pour dire que cet endroit était bien beau.

Elle le regarda un instant ainsi, la vue était plutôt étrange de cette manière car elle pouvait presque voir l'intérieur de son nez! Ce qui la fit sourire, mais elle ne tenait pas à rester ainsi. Elle se poussa donc, peut être allait-il croire qu'elle cherchait à s'éloigner de lui, mais c'était surtout que ses genoux commençaient à la faire souffrir et elle préférait s'assoir de nouveau face à la mer, les jambes tendues devant elle, chevilles croisées et les mains en arrière pour la soutenir
«Oui. Je viens chaque fois que je peux. J'aime aussi aller sur la plate-forme de Zaude, mais il semblerait qu'il soit dangereux de s'y rendre en ce moment.»

Le vent souleva ses cheveux et elle fixait un peu vers l'Ouest «Et si je viens tôt le matin, je vais plutôt me poster sur les falaises au-dessus d'Eloher, je peux voir le soleil se lever...» et elle venait ici le soir pour voir le coucher de soleil. Elle avait encore une petite heure à attendre, elle aimait bien voir le soleil s'enfoncer dans la mer, c'était comme sises cheveux devenaient dorés, et l'amertume de ses cheveux blancs disparaissaient l'espace de quelques minutes. Elle ignorait ce que faisait Ryu, puisqu'en étant allongé, elle lui tournait le dos à se tenir ainsi, mais elle finit par se retourner, posant ses coudes dans l'herbe, allongée sur le ventre pour le regarder de nouveau. Jouant avec un brin d'herbe, elle avait l'impression qu'ils n'avaient plus rien à se dire à présent... comme s'ils s'étaient tout dit.

Le regard de la jeune femme prit une teinte mélancolique, et finalement elle se redressa sans avoir dit le moindre mot pour se remettre dans sa position initiale, les jambes ramenées contre sa poitrine, et c'est alors que dans un murmure, elle se mit à chanter... elle n'avait jamais aimé sa voix même si Yin lui avait toujours dit qu'elle était jolie et douce. En plaisantant d'ailleurs, elle lui disait souvent qu'elle ferait une bonne mère car elle savait déjà chanter de très belles berceuses. Et à cet instant, l'esprit de la jeune femme se vidait totalement, comme si elle se retrouvait dans un autre monde. Un monde où elle ne se poserait pas tant de questions, où son cœur ne lui jouerait pas de drôles de tours à battre ainsi pour un homme qu'elle connaissait si peu. Elle chantait juste, sans se poser d'autres questions, se rendant compte qu'une part d'elle était en train de grandir et qu'elle allait devoir apprendre à devenir adulte à un moment ou un autre... et que Ryu l'y aiderait surement, que ce soit une bonne ou une mauvaise chose.

Il y eut cependant des bruits derrière eux, la fiole sacrée devait avoir terminé d'agir, et d'un coup sec elle cessa de chanter pour se retourner et voir de quoi il en retournait... des Gattusos... des jeunes gattusos heureusement, mais ils étaient trois! Se tournant vers Ryu, elle n'afficha nulle peur et sauta souplement pour attraper son arbalète et la pointer vers les Gattusos d'une main alors que l'autre se tournait déjà vers Ryu
~Bouclier une fine carapace vint l'entourer alors, elle le savait désormais un peu mieux protégé mais ce ne serait pas suffisant et ils devaient faire vite pour ne pas être trop gravement blessés!



Blog de Tales of Vesperia
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Mar 24 Juil 2012 - 19:07

Visiblement elle venait assez souvent ici. Peut-être était-il déjà passé à côté d'elle plus d'une fois sans qu'il ne soit au courant de sa présence, après tout il devait assez souvent se rendre de l'autre côté du continent et traverser les collines mais d'habitude il passait par la route principale, le cas d'aujourd'hui n'avait été qu'un imprévu… A l'avenir, peut-être ferait-il toujours un détour pour espérer la rencontrer, même si les probabilités qu'elle soit en repos quand lui devait effectuer un boulot dans la région étaient assez faibles. En revanche, les possibilités pour qu'ils se fasse attaquer par un monstre en passant par là étaient assez grandes, aussi ce choix serait-il stupide de sa part, il ne ferait que se mettre en danger inutilement. Sans parler du fait que si elle venait ici, c'était certainement pour être seule, alors quand bien même elle pouvait apprécier sa présence, il était normal que par moment elle préférait avoir un peu de temps pour elle, aussi bien pour réfléchir que pour faire le vide dans sa tête…

En tout cas, elle semblait beaucoup aimer observer le monde d'en haut, car de tous les endroits qu'elle décrivait, aucuns n'étaient proche du niveau de la mer. Pour ce qui était d'Eloher Winderebeht, il n'en savait rien, il n'avait jamais apprécié cette ville pour la simple et bonne raison que selon lui, c'était un sacrilége que d'avoir construit quelque chose sur les ruines de l'ancienne Caer Bocram. De quel droit le monde se permettait-il de faire disparaître les vestiges de passé ? Il détestait donc purement et simplement cette ville, et de tout son cœur il souhaitait qu'elle s'effondre un jour, que les fondations sur lesquelles elle était bâtit s'écroule et qu'il ne reste plus rien de cet endroit, si ce n'est des ruines, ce qu'il y avait à la base… A cause de l'association des Hommes et des Krytiens, plus personne ne se souviendrait de l'ancienne civilisation qui se trouvait là autrefois, et c'était un cruel manque de respect envers ceux qui y avaient vécus. Surtout qu'il y avait encore tout un tas de chose à découvrir sur cet endroit, comme la raison de sa chute par exemple. On parlait souvent d'un séisme, mais ce n'était pas non plus le seul endroit du monde où il y avait ce genre de secousse, et pourtant les villes étaient toujours debout. Selon Ryu, il y avait autre chose, mais personne ne le saurait plus jamais maintenant… Aujourd'hui, il ne pouvait qu'espérer que personne ne décide de construire une ville sur les autres vestiges de ce monde, comme par exemple les Ruines de Shaikos ou bien l'ancienne ville des érudits, Aspio. Et si l'on souhaitait vraiment reconstruire les vestiges du passé, il ne fallait pas faire en sorte que l'on oublie ce qui était autrefois, et donc délocaliser la nouvelle cité. C'était là la vision des choses de cet homme constamment ivre, mais sans doute passerait-il pour un incompris auprès de bon nombre de personne… Toutefois, s'il avait décidé de rejoindre la Griffe de Leviathan, c'était parce qu'ils recherchaient autrefois d'ancien Blastia qui pouvaient encore être utilisés, et même s'ils étaient revendus au marché noir, c'était dans ce genre de ruine que l'on pouvait en trouver. C'était avec cet état d'esprit qu'il avait rejoint cette Guilde, bien qu'il c'était rapidement rendu compte que cette coalition était bien différente de ce qu'elle était il y a un siècle…

Pour ce qui était de Zaude, il devait admettre qu'il n'y avait jamais mit les pieds, aussi ne pouvait-il pas vraiment savoir non plus à quel point la vue pouvait être plaisante là bas. Mais il pouvait au moins l'imaginer, et l'idée d'être totalement entouré d'eau en ayant une vue du ciel devait être particulièrement plaisante. Mais comme elle le disait si bien, cet endroit était actuellement inaccessible car il était jugé dangereux, et dans la mesure où c'était quelque chose qui semblait dépasser la Griffe de Leviathan pour le moment, qu'ils n'avaient reçus aucun ordre des cinq Guildes maîtresses, il n'avait pas de raison de s'en soucier. Et puis, même s'ils recevaient un jour une mission là bas, ce ne serait sans doute pas lui qui serait envoyé sur le terrain. Cette tâche revenait aux membres d'élites de la Guilde, et non pas aux larbins… Ah, oui. C'est vrai qu'il n'était pas un simple soldat, qu'il n'était pas obligé de porter cette tenue ridicule et ses lunettes aux verres rouge. Ryu soupirait donc, priant pour qu'une telle mission n'arrive jamais car il trouverait cela vraiment ennuyeux…

C'est alors qu'au travers de ce calme il pouvait entendre une voix retentir, briser ce silence de la manière la plus agréable qui soit. Au début, il en était un peu surpris, se demandant d'où elle pouvait bien provenir, quand bien même cette réflexion était stupide. Il se redressait donc, prenant appuie sur ses coudes pour observer Yang. C'était assez inattendu en réalité. Bien sûr, il savait que la demoiselle avait une jolie voix pour l'avoir entendu parler plus d'une fois, et surtout lorsqu'elle lui parlait, il avait toujours l'impression que cela résonnait comme le chant d'un ange… Lui même, quand il s'en donnait les moyens, qu'il faisait preuve de sérieux et quand il était sobre, il pouvait avoir une voix assez belle, mais cela n'était pas donné à tout le monde de pouvoir chanter pour autant. Sa sœur en était capable, même si cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas fait, mais quand il était enfant elle poussait toujours la chansonnette quand il n'allait pas bien, agissait certainement comme une mère, bien qu'il ne savait pas vraiment ce que c'était… Aussi, actuellement, entendre la jeune fille être aussi mélodieuse lui rappelait ces lointains souvenirs, qu'il n'avait étrangement pas oublié, preuve que les bon souvenirs ne disparaissaient pas aussi facilement. Mais elle s'arrêtait assez soudainement, aussi se disait-il qu'elle en avait tout simplement assez de chanter, jusqu'à ce qu'il remarque qu'il y avait un bruit derrière eux. Il posa donc une main au sol, sautant souplement sur ses jambes alors que Yang c'était elle aussi relevée et armée. Il jugea donc les ennemis, trois Gattusos… Heureusement, ils étaient jeunes. S'ils avaient été adultes, la fuite aurait sans doute été la meilleure option, mais là le niveau de ces monstres était bien en-dessous de celui de ceux qui se trouvaient autour du manoir, aussi n'y avait-il pas vraiment de danger.

Ryu porta donc sa main au niveau de sa ceinture, prêt à en découdre avec ces adversaires qui avaient osés interrompre la mélodie de la jeune fille. Il tira donc rapidement son arme, la soulevant devant lui d'un air triomphant, une lueur de défi dans le regard. Jusqu'à ce qu'il se rende compte que c'était là un vin bon marché dont le goût laissait vraiment à désirer.

« Oh ! Mais je l'avais oublié celle là ! » Son regard semblait briller d'une nouvelle lueur. Il débouchonna donc rapidement la bouteille, la changeant de main pour ensuite ramener de nouveau sa main au niveau de son arme, la dégainant à nouveau, rassuré de voir qu'il s'agissait bien de sa rapière cette fois-ci. Il pouvait alors sentir les effets bénéfiques d'un arte de soutien sur lui, l'œuvre de la demoiselle, et il tourna donc la tête pour lui sourire doucement. C'est à ce moment là que les créatures passaient à l'assaut, et l'une d'elle tenta de sauter à la gorge de l'ivrogne. Il se baissa rapidement, le monstre passant juste au-dessus de sa tête alors qu'il amenait la bouteille à ses lèvres en même temps, grimaçant en sentant l'horrible goût de cette boisson. Il se releva alors rapidement, venant frapper un grand coup sur le crâne du monstre… avec la bouteille, celle-ci s'éclatant en plusieurs morceaux alors que son contenu se répendant sur la gueule du Gattuso et sur le sol.
« Oups… » Il se rendait compte qu'il c'était encore trompé, avant de finalement écarquiller les yeux. « Hey ! Ma vinasse ! » Puis il roula sur le côté, esquiva un coup de griffes d'un autre monstre, agissant uniquement par instinct pour esquiver les attaques adverses. Il profita alors de voir le flanc de l'ennemi pour frapper de sa lame, entaillant assez profondément la chair du monstre, sans pour autant l'abattre sur le coup…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Mer 25 Juil 2012 - 15:18

PNJ Yang
Pourquoi Yang s'était-elle mise à chanter? Elle n'en savait rien et s'en voulait un peu subitement, est-ce qu'elle avait attiré les monstres vers eux? Ce n'était pas impossible, elle avait utilisé sa dernière fiole sacrée sur Ryu pour faire fuir le jeune gattuso qui avait décidé de lui mordre les fesses, mais celui-ci avait simplement attendu patiemment que l'effet s'estompe pour ramener ses frères ou ses petits copains.

Elle tourna un regard mélancolique vers l'horizon, elle avait prévu juste assez de fioles pour tenir jusqu'au coucher du soleil, mais elle en avait utilisé une sur la fille mystérieuse qui était passée par là peu avant, et une autre sur Ryu qui n'était pas prévue non plus. Elle ne risquait donc pas de voir le soleil disparaître pour cette fois, et cela la rendit triste.

Triste au point de ne pas être d'humeur à rire devant les pitreries de Ryu qui avait trouvé apparemment une autre bouteille, la confondant avec son arme pour ensuite la fracasser sur le crane de son adversaire en râlant. Mais il en fallait plus pour la déconcentrer et elle arma son arbalète pour tirer trois carreaux noirs qui jetèrent un nuage sombre autour de leurs yeux, brouillant leur vue avant que l'un d'entre eux lui fonce dessus. Elle tourna sur elle-même dans un geste d'une élégance rare pour l'esquiver, puis elle vint faire un léger saut amenant deux coups de pieds l'un après l'autre sur le flanc de la créature qui avait cherché à se retourner, et en perdant l'équilibre, le jeune gattuso tomba de la falaise alors qu'elle se retrouvait sur ses jambes.

Celui qui avait tenté d'attaquer Ryu lui faisait face à présent, il humait l'air pour la trouver mais se méfiait à présent de ne pas lui bondir dessus pour ne pas subir le même sort que l'autre, quant à Ryu, il allait devoir se débrouiller avec le dernier. Ils étaient à deux contre deux à présent et cela semblait plus équitable! Le gattuso s'approcha alors jusqu'à acculer la demoiselle contre le bord de la falaise, et elle sentit son pied flotter dans le vide, mais sans tomber cependant... elle vint alors à avancer d'un pas pour prendre son appui et sauter en vrille au-dessus du monstre pour se retrouver dos à Ryu, l'odeur de vin était forte et elle porta une main sous son nez, les effluves semblaient d'un coup lui faire tourner la tête alors qu'il ne s'agissait pourtant que de vin! Ce n'est pas un alcool fort!

Toujours est-il que le gattuso profita de ce trouble pour lui foncer dessus, assurer qu'il ne pourrait pas tomber à présent, et il fallait croire que Ryu n'avait pas senti qu'elle était juste derrière lui, car il s'était poussé pour esquiver une attaque de son propre ennemi ce qui fit que Yang se retrouva prise au piège entre les deux et que les crocs vinrent mordre sa chair aussi bien au niveau du creux de l'épaule pour l'un, que de la cuisse pour l'autre!

Récupérant un unique carreau de son arbalète, la jeune femme réussit à planter la flèche en plein dans la gorge de celui qui la mordait à la cuisse, elle sentit le sang couler, se mélanger au sien alors que l'autre derrière elle ne la lâchait toujours pas! Elle avait cru entendre Ryu hurler, mais la vérité était que la douleur au niveau de son cou était trop forte et qu'elle ferma les yeux sans savoir ce qu'il venait de se passer...



Blog de Tales of Vesperia
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Ven 27 Juil 2012 - 4:43

Yang venait tout juste de se débarasser de l'une de ces créatures avec une habilité qui lui était propre : elle utilisait à la fois sa souplesse et son agilité ainsi que le terrain, aussi il n'avait pas fallut longtemps pour que l'un des monstres se retrouve à chuter de la falaise, ne restant plus qu'un souvenir… Les deux guildiens c'étaient ensuite retrouvés dos à dos, mais l'ivrogne ayant l'habitude d'agir en solitaire eu alors un réflexe idiot au moment où l'un des monstres lui fonça dessus, soit celui d'esquiver… et c'était donc la demoiselle qui était maintenant victime de cette erreur.

Elle subissait donc l'assaut de non pas une, mais deux Gattusos. A cette vision, les yeux du jeune homme s'écarquillèrent. Elle avait beau parvenir à se débarasser de l'un d'eux, l'autre était toujours accroché au niveau de son épaule et il n'avait visiblement pas pour but de lâcher ce qu'il devait considére comme sa proie. Son regard habituellement si désabusé devenait alors sérieux, mais de manière excessive, comme jamais il ne l'avait été. Non… Il avait déjà eu un regard similaire par le passé, et Yang était déjà dans ce souvenir. Là fois où elle c'était faite agressée et qu'il lui était venu en aide, son visage était devenu aussi sérieux qu'à cet instant. Et s'il n'était pas resté, ce n'était pas parce qu'il ne savait pas comment réagir face à une femme, mais plutôt parce qu'il ne voulait pas qu'elle le voit ainsi… C'était là les yeux d'un tueur, quelqu'un qui ôtait la vie de sang-froid et en toute connaissance de cause, sachant très bien qu'après la mort il ne restait rien. Ses doigts se refermèrent donc sur son arme afin de s'assurer une bonne prise en main. Son poignet était souple afin de permettre une parfaite mobilité. Son esprit était calme pour ne pas entraver ses gestes et action… Ryu ferma donc les yeux, ses lèvres murmurant dans un souffle ~Dancing in the shadow~… Sa voix se perdait dans le tumulte des flots en contre-bas, et la seconde suivante, sans même un bruit il avait déjà quitté son ancienne position.

L'alcoolique n'avait même pas rouvert les yeux, il se déplaçait silencieusement, tel le vent. Il était aussi fluide et paisible que l'eau. Il ne faisait plus qu'un avec la terre, ressentant chaque vibration dans le sol. Et il était aussi dévastateur que le feu… Il se déplaçait donc avec une habilité telle qu'il vînt sectionner d'un seul coup d'épée la tête du monstre qui était toujours sur Yang, et même si sa mâchoire n'en démordait pas pour autant, au moins la demoiselle était maintenant en sûreté. Il fît alors un rapide moulinet de son arme pour retirer tout le sang qui se trouvait dessus, puis s'approcha de l'autre créature qui avait un carreau d'arbalète dans la gorge, plantant la pointe de sa lame dans sa boîte cranienne pour s'assurer de sa mort. Il ne faisait preuve d'aucune pitié, mais ce genre de bêtes n'agissaient que par instinct, et elle aurait parfaitement pût se relever même avec la gorge ruisselante dans l'unique but d'espérer vaincre sa proie, quand bien même il ne lui restait que quelques secondes à vivre avant que son organisme ne manque de sang…

Par la suite, Ryu essuyant son épée sur son manteau pour ensuite la rengainer habilement, accourant au chevet de la jeune fille qui avait toujours une tête de Gattuso au niveau de l'épaule. Les deux mains de l'ivrogne venait alors saisir la mâchoire, et il retira les crocs d'un coup sec, laissant le crâne tomber sans y porter plus d'attention, bien trop préoccupé par le sort de la demoiselle. Directement, il posa ses mains sur sa plaie afin d'arrêter l'hémoragie, rouvrant enfin les yeux pour voir l'intensité des dégâts. La blessure semblait assez profonde, mais aucun point vital n'avait été touché. Heureusement qu'il avait des connaissances en médecine pour avoir tout tenté auprès de sa sœur, elles risquaient fortement de lui être utile. Il appliqua donc un sort de ~Premier soin~ pour commencer, même si c'était quelque chose de vraiment rudimentaire, c'était déjà mieux que rien. Par la suite, il fouilla la demoiselle, récupèrant la bouteille d'eau qu'elle avait utilisée un peu plus tôt. Il retira alors son manteau, puis sa chemise, n'hésitant pas un seul instant à la déchirer afin de s'en servir comme bandage. Il vînt alors enlever le haut de Yang, se fichant bien à cet instant qu'elle puisse en être embarrassée ou quoi que ce soit d'autre, lui n'avait qu'une seule préoccupation à cet instant. L'ivrogne nettoyait donc comme il le pouvait la plaie, essayant d'être le plus délicat possible, sans pour autant lésigner sur les moyens, et une fois fait, il vînt s'appliquer à bander la blessure.

Enfin, il vînt passer un bras dans son dos pour la soutenir, l'obligeant à boire un peu d'eau, et pour finir il prit une fiole d'anti-poison qu'il avait à la ceinture, la contraignant une fois encore à s'en abreuver. Les Gattusos pouvaient parfois empoisonner leur proie, et même s'il n'était pas dit qu'elle en subissait les effets, il préférait s'en assurer, ce n'était pas pour ce que coûtait ses remèdes de toute manière… Ryu resta ainsi quelques instants, la faisant par moment de petites gorgées vu qu'elle devait être déshydratée aussi bien à cause du sang perdu que de l'éventuel poison, puis il vînt enfin poser sa main au niveau de sa joue, la caressant doucement.

« Je suis désolé… Par le passé, j'ai été capable de te protéger, mais aujourd'hui c'est moi qui suis responsable de cette blessure… » Même si son regard restait toujours celui du meurtrier qu'il avait autrefois été, le timbre de sa voix révélait l'inquiètude qu'il ressentait. S'il n'avait pas vécu ainsi en autarcie pendant tellement de temps, il n'aurait jamais réagit ainsi durant le combat, il aurait cherché par tous les moyens à se protéger lui et ses alliés… Mais le mal était fait, il allait simplement devoir s'habituer à vivre avec les autres et apprendre à ne plus faire cavalier seul.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Ven 27 Juil 2012 - 14:41

PNJ Yang
Tout était noir, tout était sombre. Si Ryu avait eu peur qu'elle ne voit son regard froid et glacial de tueur sanguinaire, il n'en était rien, Yang ne voyait plus rien. Elle était là, amorphe, mais en réalité, elle luttait pour survivre, économisant ses forces, cherchant à bouger le moins possible pour ne pas que le sang s'écoule trop vite de son corps... il y eut quelques bruits qu'elle ne pouvait reconnaître, le gargouillement du jeune gattuso avec la flèche dans sa gorge qui l'empêchait de respirer à cause des bulles de sang qui remplissaient ses poumons, puis quelque chose qui ressemblait à des coups et puis plus rien.

Elle n'était pas morte, elle le savait, mais elle ne se concentrait que sur ses ressources vitales, essayant de se soigner elle-même de l'intérieur, puis il y eut un bruit de craquement rappelant des os brisés et un léger couinement morbide rappelant l'agonie d'un loup... les ennemis n'étaient déjà plus. L'assassin sanguinaire avait fini le travail, probablement qu'il était plus fort qu'il ne le pensait, mais aussi que les gattusos semblaient très jeunes et stupides, vu la façon dont le premier s'était précipité dans le vide grace à l'esquive de la jeune femme.

Non, elle n'était pas morte, et elle écoutait... il y eut des bruits de vêtements, quelque chose que l'on déchire, puis elle sentit un courant d'air sur sa peau, signe que son propre chemisier tombait de son corps pour qu'elle se retrouve à moitié nue. Certes, elle portait un soutien-gorge, peu esthétique cependant puisqu'elle ne portait que des sous-vêtements pratiques et donc, confortables. Nulle dentelle comme chez les Windwaker, il était blanc comme la couleur qu'elle portait le plus souvent, mais d'un tissu plutôt élastique pour maintenir sa poitrine bien en place sans les désagréments des lingeries fines.

Elle poussa un léger gémissement en sentant Ryu toucher sa peau et le rose vint teinter ses joues sans qu'il n'y fasse attention, ou du moins il s'en fichait, ne songeant qu'aux soins. Lorsqu'il vint appliquer de l'eau sur la plaie sanglante, elle pouvait sentir le liquide glisser jusqu'à sa poitrine et elle savait déjà qu'à présent, son soutien-gorge devait être trempé et forcément transparent, bien que le sang avait du lui donner une nouvelle teinte à présent... elle tremblait un peu mais s'obstinait à garder les yeux clos pendant qu'il usait de potions et d'un premier soin pour refermer la plaie. La douleur s'estompait, et lorsqu'il la releva pour la forcer à boire un antidote, elle se décida à ouvrir les yeux et se rendit compte qu'il était torse nu.

En baissant les yeux, elle vit qu'elle portait quelque chose à présent, à quel moment lui a t'il fait un bandage? A t'elle perdu conscience finalement? Elle ne savait pas, et elle se sentait trop faible pour y réfléchir. Elle but docilement l'antidote jusqu'à ce qu'elle penche la tête en arrière pour signifier qu'elle n'en voulait pas d'avantage, relevant une main, elle voulait agripper son col mais il n'en portait plus aussi elle s'accrocha directement à son cou pour se blottir contre lui. De même que le reste, sa peau n'avait pas une odeur agréable, elle y mêlait le sang, de la sueur, du vin également et pourtant, elle demeurait contre lui, comme si c'était un parfum envoûtant dont elle ne pouvait se passer. Il s'excusait, estimant que c'était de sa faute. Elle vint alors à parler, dans un murmure tout en laissant ses doigts glisser sur le torse de l'assassin


«Ne t'excuse pas... nous savons toi et moi que notre technique de combat consiste à ne pas nous faire toucher... si les rôles avaient été inversés, j'aurais cherché à esquiver également! Nous sommes ainsi.» sa voix était faible, un murmure doux et pourtant, elle se sentait mieux, mais fatiguée. La morsure de Gattuso avait eu raison de ses dernières forces, il ne fallait pas oublier qu'elle était d'une classe de voleuse, fragile, faible, délicate, et en comparaison, une simple morsure de Gattuso suffisait à la mettre au tapis. Ses ongles s'enfoncèrent dans la peau de Ryu et elle put alors voir quelque chose qui la força à se redresser sans qu'elle n'y parvienne et elle se mit alors à pleurer en dissimulant son visage contre son torse

«S... s'il te plait... le soleil se couche... je veux le voir...» il était juste devant, elle ne pouvait voir que les ombres qui s'agrandissaient déjà et elle espérait qu'il la tournerait pour qu'elle puisse admirer ce paysage. Et pourtant, sans savoir pourquoi, elle pleurait, les larmes coulaient contre le torse du jeune homme et elle ne parvenait pas à s'arrêter. Les nerfs lâchaient probablement, trop de choses en une journée. Elle sifflerait ensuite pour appeler l'hippogriffe pour qu'il vienne la chercher, enfin les chercher, Ryu rentrerait avec elle. Est-ce que Swift allait leur en vouloir s'il les retrouvait dans un tel accoutrement? Yang à moitié nue avec un énorme bandage autour de l'épaule et du cou, et Ryu tout aussi torse nu avec elle? Allez savoir avec son esprit pervers, mais il se douterait bien tout de même qu'ils auraient été attaqués... Yang n'était pas ce genre de fille à se balader ainsi par plaisir.



Blog de Tales of Vesperia
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Ven 3 Aoû 2012 - 21:59

Elle lui disait que ce n'était pas de sa faute, qu'il était normal qu'il est esquivé et qu'elle en aurait certainement fait autant. Mais à cet instant, il était surtout préoccupé par le fait qu'elle semblait particulièrement faible, aussi quand elle lui demandait pour voir le couché de soleil, il souriait doucement, passant une main sur son front pour retirer les mèches de cheveux qui s'y trouvaient.
« Tout ce que tu voudras… » Puis il sécha les larmes de la demoiselle, ne supportant pas de la voir ainsi, pour finalement poser ses mains au niveau de son épaule et sous ses cuisses pour la mettre face à la falaise, l'installant sur ses genoux, son dos contre son torse. Ensuite, il vînt prendre son manteau pour le poser sur les épaules de la jeune fille afin qu'elle n'attrape pas froid : lui se fichait bien d'attraper quelque chose, tant qu'elle était heureuse, c'était tout ce qui lui importait.

L'ivrogne passa donc ses bras autour d'elle, la serrant doucement contre lui. Ni lui ni elle n'étaient très chastes, mais ce n'était pas vraiment ce qui importait. Il trouverait certainement un moyen de pallier à ce problème, ils allaient sans doute passer près d'une ville, donc ils pourraient s'acheter des vêtements. Enfin, lui s'en fichait un peu, mais il se doutait bien qu'elle pourrait être gênée de rentrer au manoir dans cette tenue. Il venait alors jouer avec les cheveux de Yang, démêlant un peu les nœuds qui s'y trouvaient avec une adresse assez surprenante, ne voulant surtout pas lui faire mal. Étrangement, il s'amusait beaucoup à prendre soin d'elle alors que pourtant, c'était bien le première fois qu'il prennait soin de quelqu'un. Même pour lui, il n'avait pas l'habitude de s'occuper de lui.

« Tout va bien ? Tu as tout ce qu'il te faut ? » Il semblait un peu inquiet, le regard de tueur qu'il arborait un peu plus tôt avait totalement disparu. Le soleil commençait enfin à se coucher, le ciel étant désormais bien rouge, l'astre se faisant lentement avaler par les flots… Pour lui même, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu un coucher de soleil : il était tellement occupé ces temps-ci qu'il ne pouvait même pas l'observer. La plupart du temps, quand le soleil disparaissait il était dans un bar pour une mission, ou bien parce qu'il n'avait rien de mieux à faire. Il lâcha donc les cheveux de la demoiselle, la reprenant dans ses bras pour la serrer contre lui, comme le ferait un enfant avec une peluche… Il venait même enfouir son menton dans le creux de son cou, regardant le spectacle…

En fait, il n'arrivait même pas à réfléchir. Toutes ses pensées semblaient aspirées par la disparition de cet astre, et il n'arrivait qu'à garder la jeune fille en tête. Il vînt alors chercher l'une de ses mains, rougissant à ce geste sans pour autant s'arrêter, puis il caressa doucement sa peau. A cet instant, il baissa les yeux sur elle, captivé par la couleur de ses cheveux, en particulier avec les rayons du soleil qui les traversaient.

« Magnifique… » Murmura t-il d'une douce voix, n'étant pas vraiment capable de se contrôler. Il eût alors une idée pour rendre le moment plus plaisant pour elle, aussi ramena t-il ses mains sur ses épaules, commençant lentement à la masser. En fait, c'était bien la seule attention qu'il avait un jour donné à une personne, même si c'était autrefois pour un usage médical. Mais il essayait d'être un peu plus doux et délicat que toutes les fois où il l'avait fait, complétement fasciné par ce qu'il était en train de faire. Une fois encore, il semblait être totalement différent de tout ce qu'il avait pût montrer par le passé…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Ven 3 Aoû 2012 - 22:29

PNJ Yang
Rapidement, Ryu accédait à sa requête, la soulevant doucement pour la placer face au soleil, puis elle le sentait derrière elle de façon à ce qu'elle ait son torse contre son dos. Il avait placé le manteau sur ses épaules avant de sécher ses larmes et elle lui avait légèrement souri, bien que son sourire paraissait fatigué. Ramenant les pans du manteau devant elle tout en croisant les bras devant elle, la jeune femme tourna le regard vers l'océan pour observer le soleil couchant.

À partir de cet instant, elle oubliait tout. Le temps s'était arrêté, et seul le cheminement de l'astre d'or vers les flots indiquait que l'horloge tournait bel et bien. Ses cheveux se soulevaient parfois avec le vent, elle ne sentit pas que Ryu en prenait une mèche avant de lui demander si tout allait bien. Se tirant de sa rêverie, elle tourna les yeux vers lui une seconde avant de hocher la tête
«Oui.»

Puis elle tourna de nouveau les yeux pour regarder le soleil, jusqu'à ce qu'elle le sente la serrer un peu plus contre elle. Dans un premier temps, elle ne bougeait pas, serrant toujours les pans du manteau pour l'empêcher de glisser, comme pour éviter qu'il ne la voit dénudée, jusqu'à ce qu'elle sente sa main sur la sienne! Au début, elle sursauta, croyant qu'il cherchait à atteindre sa poitrine, mais il s'était bien arrêté sur son poing, aussi elle se détendit avant de venir entrelacer ses doigts dans les siens.

Pourquoi? Pourquoi agissait-elle ainsi? Ce n'était pas vraiment son genre, elle n'aimait pas les hommes, elle les fuyait. En particulier depuis la mort de Denver où elle s'était toujours dit qu'elle ne pourrait pas accorder sa confiance à un autre homme, s'étant presque jurée de mourir seule. Yin avait eu un peu la même réaction de rejet, sauf qu'elle avait préféré une autre solution visiblement, en s'intéressant aux femmes.

Alors pourquoi elle laissait Ryu agir ainsi? Non seulement elle le laissait faire, mais elle l'encourageait en réalité en venant prendre sa main ainsi. Il avait dit trouver le spectacle magnifique, elle n'avait rien répondu, trop perdue dans ses pensées pour y faire attention. Et lorsqu'il retira sa main, elle eut une étrange sensation de manque... mais le massage qu'il procurait à ses épaules lui faisait du bien, et ce même s'il appuyait justement là où le Gattuso l'avait mordue, preuve qu'elle était guérie tout de même.

Mais un coucher de soleil ne dure jamais... déjà l'obscurité commençait à recouvrir les lieux, les monstres pouvaient revenir à tout moment, et elle voulait rentrer. Elle se retourna alors, son teint était encore pâle à cause de la faiblesse de son corps, après une bonne nuit de repos, cela irait mieux. Elle se plaça au-dessus de lui, laissant ses genoux de part et d'autre de ses jambes avant de prendre son visage dans ses mains

«J'aimerais rentrer...» elle caressait machinalement son cou avant de venir finalement enrouler ses bras autour de lui pour se blottir complètement. Elle sentit le rouge lui monter aux joues et elle finit par prendre son courage à deux mains «Je... ne veux pas qu'on se sépare.» elle vint enfouir son visage dans son cou, elle tremblait un peu, la température commençait à baisser et le manteau avait glissé. Elle se redressa alors avant de se lever, titubant sous la fatigue avant de se diriger vers son chemisier qu'elle remit maladroitement à cause des bandages grossiers. Puis elle porta deux doigts à ses lèvres et siffla avant de se redresser pour rejoindre son sac.

Puis elle se tourna vers Ryu, son regard trahissait la peur qu'il ne l'abandonne, comme Denver l'avait abandonnée. Mais au bout de quelques secondes à peine, l'hippogriffe atterrit entre eux deux, et elle s'en approcha sans détacher son regard de l'assassin. Puis ce fut comme si elle se résignait, son regard semblait profondément triste, comme si elle savait au fond d'elle que de toute façon, elle se retrouverait seule. L'hippogriffe se coucha pour qu'elle puisse grimper sur son dos, mais elle attendait tout de même le guildien pour qu'il vienne avec elle. À défaut de dormir avec lui, ils pouvaient quand même rentrer ensembles puisqu'ils allaient au même endroit.



Blog de Tales of Vesperia
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   Dim 5 Aoû 2012 - 11:41

Il était bien ainsi, avec la belle demoiselle aux cheveux d'ivoire, parfaitement concentré dans ce qu'il faisait, massant le plus doucement possible ses épaules. Il continua ainsi jusqu'à ce que le soleil est totalement disparu de l'autre côté des flots, reprenant peu à peu ses esprits. Il était certainement temps de rentrer, mais d'une certaine manière il n'en avait pas vraiment envie. Si elle était capable de rester ici des heures afin de pouvoir observer un couché de soleil, lui était capable de rester éveillé toute la nuit simplement dans le but de perdre son regard dans les astres. D'une certaine façon, il était assez semblable à elle : il aimait regardait les étoiles, et le soleil en était une. La seule différence était qu'elle voulait en voir une en particulier, et celle qui se trouvait le plus proche d'eux.

C'est alors qu'elle se retournait, se mettant face à lui. Quand elle prit son visage entre ses mains, il se mit à rouger, s'imaginant déjà le contact de ses lèvres sur les siennes, aussi essaya t-il rapidement de chasser cette idée de son esprit. Il était encore gêné par ce genre de contact, mais il allait certainement devoir s'y faire. Elle voudrait sans doute être proche de lui autant qu'elle le pourrait, et c'était chose normale vu qu'ils ressentaient quelque chose l'un pour l'autre. Lui même adorait ça, mais ses mains étaient si sales qu'il ne savait pas s'il pouvait vraiment avoir le droit de la toucher, et ce quand bien même il l'avait fait un peu plus tôt… Alors quand elle vînt se blottir contre lui, il l'entoura simplement de ses bras, venant lui caresser du bout des doigts le dos. Elle ne voulait pas se séparer de lui… ? Elle… arrivait à le supporter ? Lui, qui n'était qu'un alcoolique ayant pour seuls dons de griveler, assassiner et filer les gens ? Dans le fond, il savait qu'elle voulait rester avec lui, mais il avait encore du mal à l'accepter, pour Dieu sait quelle raison. Sans doute manquait-il simplement de confiance en lui, qu'il n'était pas sûr de pouvoir être à la hauteur, qu'il craignait de lui faire encore du mal, que sa peine continue de grandir… Il n'arrivait même pas à trouver quelque chose à dire, se contentant juste de lui caresser le dos, aussi bien pour la réchauffer que pour la réconforter.

Puis elle se relevait, allant remettre son chemisier pour ensuite siffler, une des créatures du manoir arrivant jusqu'à eux. Lui réfléchissait en voyant la monture s'approcher d'eux, se demandant ce qu'il devait dire, ce qu'il devait faire. Finalement, il serrait un peu les poings, une habitude qu'il avait pour essayer de se donner du courage.
« Moi non plus… » Son regard était dirigé vers le sol, l'idée de croiser celui de la demoiselle lui paraissait être quelque chose d'insurmontable, comme s'il craignait de ne plus être capable de lui parler s'il voyait qu'elle le regardait. Mais il était conscient qu'il était encore en train de fuir, et ce n'était pas ainsi qu'il allait faire des progrès. Il déglutit donc, levant les yeux sur elle, ses joues se teintant de rouge en la voyant alors qu'il ne comprenait pas vraiment pourquoi. « Moi non plus j'ai n'ai pas envie que l'on se sépare. Je pensais que ce jour n'arriverait jamais, alors maintenant je ne risque pas de vouloir me séparer de toi… »
C'est la seule et unique chose qu'il avait eût à l'esprit, qu'il ne désirait pas être loin d'elle après tout le temps où il avait attendu et espéré en vain. Jamais il n'avait vraiment imaginé qu'il serait capable de la retrouver et encore moins de lui avouer ce qu'il avait toujours ressentit. A dire vrai, après réflexion, il s'en était même voulu il y a deux ans de cela quand il l'avait revue mais qu'il avait été trop intimidé pour faire quoi que ce soit, et qu'il avait donc fuit. Il s'approchait alors d'elle et de sa monture, mais c'était la demoiselle qui avait le droit à toute son attention, quand bien même il se méfiait un peu de cet hippogriffe. Il posa donc ses mains sur les épaules de la jeune femme, se penchant un peu pour venir embrasser son front. Mais après coup, il se dit que ce n'était pas vraiment juste : elle n'était plus une petite fille, et lui était également un adulte désormais, aussi il se pencha d'avantage pour venir souder ses lèvres aux siennes quelques instants, essayant de rester le plus calme possible. Quand il se redressa, il lui offrit un doux sourire, un peu maladroit, certes, mais l'on pouvait tout de même se rendre compte qu'il était heureux d'avoir pût passer un peu de temps avec elle, bien que ça ne c'était pas terminé de la meilleur des manières… Après tout, elle avait été blessée et elle devait toujours être épuisée.

Il s'approcha donc de la créature, lui tendant la main pour l'aider à monter. Il faisait particulièrement attention à ce qu'elle ne tombe pas, observant le moindre de ses mouvements, mais elle devait avoir l'habitude, aussi son inquiétude était-elle infondée. Alors une fois qu'elle était en selle, il sauta habillement derrière elle, même s'il n'était pas vraiment très confiant quand au fait de voler, mais elle serait certainement en mesure de manœuvrer comme il se doit cette monture. Il était temps de rentrer au manoir…
[/justify]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un peu de solitude...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de solitude...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Grand moment de solitude
» Un même regard ...Une solitude commune...[RP privé]
» La Beauté de la Solitude
» « La solitude est un défaut... » {Jake W. H.}
» L'être humain est armé contre beaucoup de choses, mais pas la solitude.
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Les collines d'Ehmead-