AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Une chambre…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Une chambre…   Mar 8 Fév 2011 - 20:34

Au premier abord, il s'agissait d'une chambre tout ce qu'il y a de plus banal : un lit, un bureau, et une armoire. On pouvait accessoirement y voir d'autres meubles et aménagements, mais ils ne prenaient qu'une place mineur dans le décor, comme par exemple une table de chevet ou un miroir. Mais le tout semblait très sobre, sans superflu, l'occupant devant être du genre à ne garder que le strict nécessaire.
La pièce était donc aménagée de la manière suivante : la porte se trouvait au centre du mur qui la soutenait, et à droite de celle-ci se trouvait l'armoire, contre le mur perpendiculaire à celui précédemment cité. En continuant sur celui-ci, l'on pouvait y voir à l'autre coin le bureau, et entre les deux meubles se trouvait une tige de fer comportant plusieurs branches, celles-ci maintenant une armure assez imposante, ce qui apparaissait donc comme l'une des rares décoration de la pièce, bien que l'on pouvait surtout y voir un côté utilitaire avant d'être décoratif.
Le mur en face de celui donnant sur le couloir était vide, sans doute car la moitié de celui-ci était occupée par une baie vitrée donnant sur une terasse, et donc qu'il était difficile de pouvoir y disposer du mobilier. Puis enfin, contre le dernier mur se trouvait le lit, possédant une table de chevet de part et d'autres de celui-ci. L'on pouvait aussi voir un miroir à droite de la porte une fois à l'intérieur, une commode ayant été placée en dessous afin de pouvoir y déposer des objets si besoin était.

A première vue donc, cette chambre était assez classique et permettait de pouvoir s'occuper convenablement sans pour autant y restait cloitré jour et nuit. Mais en s'y attardant, l'on pouvait voir que ce qui paraissait être semblait être en fin de compte plus complexe : le bureau était, tout d'abord, jonché de livres en tout genre, certains sur l'histoire, d'autres sur la magie, il y en avait aussi qui permettait d'apprendre des techniques de combat, du moins en théorie car la pratique était nettement plus compliquée. On pouvait même y voir quelques ouvrages assez ancien qui avait dû être emprunté à la bibliothéque du château et oubliés là, au milieu de la poussière qui c'était accumulée avec le temps et incrustée dans le bois usé.
L'armure qui se trouvait sur son socle étant d'une manufacture particulière, d'un blanc neige et comportant des contours argentés et gravés. Nul doute que cet équipement n'était donc pas celui d'un simple soldat, et la taille de la chambre confirmée parfaitement cette hypothèse après tout, bien que celle-ci ne semblait pas avoir était utilisée depuis des mois, des années. Elle avait bien était nettoyée, mais l'odeur du vieux bois persistait encore au travers du parfum de la jeune femme assise à côté du lit.

Lina Dovermean, elle avait fait transférée une partie des documents dont elle devait s'occuper dans cette pièce, cela afin de pouvoir garder un œil sur le chevalier qui était endormis dans le lit. Endormis, ou plutôt inconscient. Elle passait son temps à le veiller, priant qu'il se réveille, mais visiblement il semblait être dans un profond coma. Les médecins lui avaient dit que si elle lui parlait, il l'entendrait sans doute, mais elle n'y arrivait même pas, ses mots restant coincés au fond de sa gorge, comme si elle ne pouvait même pas exprimer ce qu'elle ressentait, sa crainte de le perdre encore, de perdre encore un être cher. Elle avait beau avoir la brigade, ce n'était rien en comparaison de ce qu'il était pour elle, et plus d'une fois elle avait dûe retenir ses larmes, car si il pouvait effectivement l'entendre elle préférait que ce ne soit pas pour ce genre de chose.

C'est donc ainsi qu'elle avait fait venir la paperasse administrative qu'elle devait gérer ici, des piles de documents étant déposées sur la commode ou la table de chevet. Bien entendu, ce n'était pas l'endroit idéal pour travailler, mais si il venait à se réveiller, elle voulait être là. De temps en temps, certaines personnes venaient rendre visite au chevalier, et si au début elle avait protestée, elle c'était dit que si quelqu'un venait lui parler peut-être trouverait-il assez de volonté en lui pour se réveiller, car même si elle l'aimait, elle n'était pas sûre de ses sentiments à son égard, et peut-être son cœur imbibé de miasme était destiné à quelqu'un d'autre… C'était aussi là une des nombreuses raisons qui lui donnait envie de pleurer, mais que pouvait-elle y faire après tout ? Elle respectait toujours ses décisions quoi qu'il arrive.

Elle soupira, déposa son stylo sur le table de chevet en regardant l'impérial d'un air triste, mais un sourire étant toutefois peint sur son visage. Etrangement, ainsi endormis, il paraissait presque en paix, calme, loin de tout soucis. Cela lui rappellait leurs enfances, lorsqu'il était encore apte à ouvrir son cœur, à le laisser parler. D'inombrables fois elle lui avait demandé comment il avait pût devenir ainsi, mais jamais il ne lui avait répondu, laissant un silence éternel s'installer jusqu'à ce que quelque chose se produise. Et si rien ne se produisait… il restait simplement à attendre, sans bouger, car peut-être que dans le fond il ne savait même pas lui même pourquoi il était devenu comme ça, et qu'il continuait encore de chercher la réponse.
Lina soupira, s'approchant de lui avec ce sourire triste sur le visage, elle déposa sa main sur son torse découvert, laissant ses doigts glisser sur la cicatrice la plus apparente qui apparaissait, celle qu'il c'était infligé comme châtiment pour son incompétence, et c'était peut-être à partir de ce moment là qu'il avait commencé à changer…

Elle stoppa rapidement ce contact, se doutant que sa peau froide de nature ne devait pas être agréable pour lui, même si il était endormis, et elle laissa ses yeux rivés sur son visage endormis, se disant que l'inébranlable Schwann Oltorain paraissait définitivement inoffensif lorsqu'il dormait… et elle jeta ensuite un regard en direction du pied du lit, Rock relevant la tête en gardant un œil fermé, comme pour voir ce qu'elle voulait avant de se rendormir. Ce chien avait beau avoir un sale caractère à l'égard des humains lorsque l'on ne le connaissait, il était néanmoins un compagnon fidèle sans lequel elle n'était pas certaine de la survie du chevalier à certains moments. Mais si elle appréciait réellement sa présence, c'était sans doute car il parvenait par moment à retrouver une humanité apparente lorsqu'il était avec le quadrupède, et cela mettait du baume au cœur de la Krytienne, lui laissait penser qu'il y avait encore peut-être un espoir pour que l'officier redevienne comme autrefois, c'est-à-dire vivant…
Elle sourit donc à la bête, qui si elle avait été humaine aurait sans doute eût une expression bien lasse, comme son propriétaire, ce qui l'amusa un peu, avant de voir celle-ci déposer de nouveau sa tête entre ses pattes, attendant toujours le réveil de son maître. Par moment, le chien sortait, aussi bien pour se dégourdir les pattes que pour aller faire ses besoins, mais par les temps actuels il devait un peu avoir l'impression de tel la boule de poils rousse appartenant à l'Empereur, sauf que lui n'appréciait pas du tout l'enfermement dans un si grand palais, et on avait beau lui donner les plus grands jardins, les couches les plus confortables et la viande la plux exquise du château, rien ne valait la liberté du monde extérieur et la nourriture chassée de soit même. Si cela avait été efficace, Rock aurait donc sans doute mordu le pied du capitaine pour qu'il se réveil, mais il c'était rapidement rendu compte que cette tentative était vaine…


[ Hors Rôle Play : N'importe qui peux rejoindre ce sujet ( Comme personne ). Pensez simplement à préciser le moment auquel vous venez, et si quelqu'un poste à la suite après le passage de quelqu'un, veuillez respectez la chronologie et éviter de revenir dans le passé. ]
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mer 9 Fév 2011 - 13:23

Situation temporelle: 5 jours après l'étape 2

------------------

Cixi était dans sa chambre, elle était en train de s'habiller. Elle fixait son teint pâle à travers son reflet dans la bassine. Les travaux de la ville avançaient bien et sa maison était presque terminée, d'ici un peu plus d'une semaine normalement et c'était le dernier bâtiment à construire, elle avait insisté là dessus.

Depuis la veille, elle avait une nouvelle pensionnaire dans sa tente. Une chienne qu'elle avait nommée Kaira. Elle était en train de dormir d'un demi-sommeil, levant de temps en temps un oeil dans sa direction, ce qui arracha un sourire à la krityenne. L'animale avait débarqué comme une tornade, il n'était pas facile de savoir d'où elle venait, mais Wrath lui avait trouvé des ressemblances avec le chien de Schwann, et Criath Oloth l'avait confirmé en précisant qu'elle venait probablement de Scizonatania. Cixi n'avait pas spécialement envie d'aller seule dans cette ville oubliée, alors elle avait décidé ce matin de l'emmener avec elle voir le chevalier Oltorain.

Kaira était encore assez farouche, mais pas avec elle... allez savoir pourquoi. Cixi pensait qu'elle avait surement perdu son maître, et qu'elle s'était enfuie car normalement, elle aurait du mourir avec lui. Mais les chiens n'ont probablement pas la notion du suicide, alors se retrouver dans le cas où elle survivait et pas son maître, elle ne devait pas savoir quoi faire. Peut être que la krityenne avait fait quelque chose qui la désignait ainsi comme son nouveau propriétaire? Elle n'en savait rien.

Elle soupira doucement, décidément, elle avait toujours une sale tête. Elle avait cru que vois Taimu quelques jours plus tôt lui aurait fait du bien, car il avait toujours eu le chic pour lui redonner le sourire, mais au final, sa rencontre avec un mystérieux guerrier suivi d'Eva lui avait laissé une sensation assez amère.

Son armure de voyage bien accrochée, elle se passa encore un peu d'eau sur le visage et s'approcha de Kaira, posant un genou à terre pour la regarder dans les yeux


Allez ma belle... tu vas aller voir quelqu'un qui pourra peut être m'en dire plus sur toi. Et tu retrouveras peut être un ancien compagnon?

Schwann n'avait pas Rock depuis si longtemps, il était donc possible que les deux chiens se connaissent et aient été entraîné ensemble, mais elle n'en était pas sure, après tout, Kaira était une femelle et elle ne semblait pas stérilisée d'après Wrath, elle n'était peut être pas en contact avec les mâles.

La chienne s'étira doucement et la suivit. La krityenne emprunta un quetta pour se rendre à Zaphias, ainsi Kaira pouvait trottiner simplement à côté d'elle. Il ne lui fallut pas longtemps pour savoir où se trouvait le chevalier Oltorain au chateau, c'est donc avec une certaine appréhension (Schwann qui restait dans une chambre? Etrange) qu'elle frappa à la porte. On ne l'avait pas renseigné sur l'état du capitaine.

Elle frappa trois coups


Il y a quelqu'un?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mer 9 Fév 2011 - 16:02

Regardant l'air paisible du capitaine, Lina soupira. Peut-être était-elle illuminée, mais elle lui voyait un petit côté adorable dans ces moments là, sans doute car il avait toujours eût le sommeil paisible depuis qu'ils étaient enfants et qu'elle ne pouvait pas chasser les précieux souvenirs qui lui donnaient cette image de lui. Elle prit alors une serviette qui se trouvait prêt du lit et la trempa dans une bassine d'eau entreposée ici pour hydrater le chevalier, et comme il faisait un peu chaud dans cette pièce elle refroidit le récipient grâce à son élément, appliquant ensuite le linge humide sur le front du guerrier, ce qui colla les quelques mèches qui tombait sur son visage à sa peau. Elle le passa ensuite dans son cou, et descendit lentement sur son torse, nettoyant en même temps ses plaies encore récente et pas des plus belles à voir. La Krytienne s'arrêta sur celle produite par la cautérisation de sa blessure à l'estomac, et lorsqu'elle avait appris ce qu'il avait eût le malheur de faire elle avait ressentit une colère extrême à son égard. Comment pouvait-il être si imprudent ? Certes il ne pouvait pas rester avec l'estomac en sang et qui risquait de se rompre à tout moment, mais il devait y avoir eût des mages avec eux à ce moment là, et il lui aurait simplement suffit de rester en retrait le temps que l'on puisse s'occuper de sa blessure et la refermer. Mais la passivité ne devait pas faire parti du vocabulire de l'impérial, et il préférait sans doute voir ses tripes tomber devant lui au combat plutôt que de regarder les autres se battre sans rien faire…
- Idiot… Murmura t-elle avant de continuer son œuvre, descendant un peu plus le linge en découvrant son corps du drap qu'il avait sur lui. Il portait un simple pantalon noir un peu large, et la Krytienne rougit en voyant cela. Il y a bien longtemps qu'elle ne l'avait pas vu aussi peu vêtu, et à l'époque ses sentiments n'étaient pas les même… ou plutôt elle était encore trop timide avec lui pour pouvoir s'avouer à elle même ce qu'elle ressentait pour ce crétin entêté. Elle hésitait donc à se charger de nettoyer plus en détail son corps blessé ou à laisser ça aux infirmières qui passeraient plus tard, son cœur s'emballant alors qu'elle le regardait ainsi, ses joues devenant plus rouge au fur et à mesure. Elle leva une main hésitante, et commença lentement à l'approcher…

Rock releva la tête. Au début il regarda Lina d'un air intrigué, bien qu'elle ne semblait même pas avoir remarqué qu'il sortait de sa léthargie. Mais rapidement il tourna son regard vers la porte, comme si il avait sentit quelqu'un s'approcher. En général, quand un garde passait devant la chambre lors de sa ronde, il ne s'en souciait même pas, bien qu'il captait sa présence. Mais là, il pouvait sentir que quelqu'un restait devant la chambre, et avant même que l'on frappe à la porte il se releva, dressant les oreilles et prêt à relever les babines.

Lina sursauta lorsqu'elle entendit les coups sur la porte, tellement concentrée sur son geste qu'elle avait un instant était déconnectée de la réalité… du moins si elle y avait un jour était connectée. Elle entendit alors quelqu'un parler mais il ne lui sembla pas reconnaître cette voix, bien qu'il s'agissait de celle d'une femme et qu'elle était ampli de charisme. Elle déposa donc la serviette sur le rebord de la bassine et recouvrit un peu plus le chevalier avec le drap, jusqu'à son bas-ventre comme avant qu'elle ne joue la curieuse pendant qu'elle s'occupait de lui. Elle se leva ensuite et ouvrit grand la porte, ses yeux s'écarquillant quand elle vît la chef Krytienne. Que pouvait-elle venir faire ici ? Elle avait entendu plus d'une fois qu'elle estimait Schwann en tant que chevalier, mais de là à venir lui rendre visite alors qu'il était dans le coma, c'était assez surprenant. Avait-il développé une relation plus grande que du respect aux cours de ses missions avec elle ? Peut-être, il était toujours si silencieux…

- Euh… Bonjour. Dit-elle en s'inclinant, un peu perdue dans ses pensées. En quoi puis-je vous aider, lady Elmundïr ? Intérieurement elle aurait voulue se frapper. C'est tout ?! Tu aurais pût trouver autre chose devant elle ma pauvre Lina… Se dit-elle en soupirant mentalement, souriant alors pour paraître plus courtoise.

Le familier de Schwann, lui, avait contourné le lit pour aller du côté où la Krytienne ne travaillait pas. Au début, il renifla la main de son propriétaire comme pour chercher à le réveiller car il avait de la visite, mais devant son absence de réaction il lui mordit le pouce, laissant une jolie marque sur sa chair bien qu'il ne bougeait toujours pas. Rock s'approcha donc de l'oreiller du capitaine et glissa son museau en dessous, saisissant un couteau appartenant à son maître qu'il laissait toujours là au cas où avant d'ensuite grimper sur le lit, s'allongeant sur le guerrier comme pour préciser qu'il s'agissait de sa propriété et qu'il valait mieux ne pas avoir de mauvaise intention. Pour l'instant, il ne prêtait pas plus attention que ça à la chienne qui accompagnait la visiteuse, comme si il savait qu'en comparaison de lui elle n'était pas une réelle menace. Après tout, il était le chien le plus fort et le plus imposant de la brigade canine de Scizontania, et c'était pour ça que Schwann l'avait choisit.

En entendant du bruit derrière elle, Lina se retourna pour voir le spectacle avant de s'étonner d'un tel comportement de la part du chien.

- Rock ! Cria t-elle à son attention, celui-ci restant parfaitement immobile. Aaah…! Ce chien est une plaie. Puis elle porta de nouveau son attention sur la chef de clan, sentant le poids de son échec et de son manque d'autorité sur ses épaules, alors qu'elle jeta un bref regard en direction de l'animal qui accompagnait lady Elmundïr. Elle avait toujours eût une certaine affinité avec les bêtes, voilà pourquoi elle dressait souvent des oiseaux et qu'elle s'occupait d'Ouroboros, le chat de Schwann. La seule bête qu'elle n'arrivait pas à encadrer était celle qui était actuellement couchée dans le lit derrière elle, mais il s'agissait là de sa fidélité avec le guerrier qui dépassait ce qu'elle pouvait imaginer. Il était bien revenu de Zopheir uniquement pour le capitaine, alors c'était un peu normal… Puis dans le fond, il restait assez effectueux avec elle, juste pas très obéissant.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mer 9 Fév 2011 - 17:42

Kaira avait produit un grondement sourd au moment où Cixi avait frappé, lorsque la krityenne lui ouvrit la porte, elle lui sourit doucement en hochant la tête

Bonjour... Lina il me semble? Pardonnez moi, je n'ai pas une très bonne mémoire des noms. Je viens voir le Capitaine Oltorain au sujet de Scizontania...

Elle baissa la tête vers Kaira qui ne bougeait plus. Fixant Rock d'un air intrigué, sans pour autant manifester quoi que ce soit de particulier, elle ne semblait ni joyeuse, ni tendue, ni menaçante, elle était juste... immobile.

C'est alors que Lina se retourna et Cixi put voir Schwann allongé avec le chien sur le ventre. Elle écarquilla les yeux de surprise, à sa connaissance, le chevalier n'était pas vraiment le genre à rester endormi alors qu'il y avait quelqu'un dans sa chambre...


Euh... je peux savoir ce qu'il lui arrive?

Se rendant compte que sa phrase pouvait convenir à Rock, elle préféra ajouter au Seigneur Oltorain... ne me dites pas qu'il n'est toujours pas remis de l'attaque de Zopheir?

Jhérer lui-même avait eu besoin de deux jours pour se remettre, certes, il était un colosse et donc encaissait mieux les coups, mais Schwann n'était pas beaucoup moins corpulent que lui, il aurait du récupérer à peu près dans le même laps de temps... Cixi fronça les sourcils... il s'était passé quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mer 9 Fév 2011 - 18:27

La Krytienne s'écarta pour laisser entrer sa semblable dans la pièce, ne sachant toujours pas comment se comporter avec elle. Etrangement, elle ne semblait pas avoir de garde du corps avec elle, sans doute la chienne qui l'accompagnait était-elle suffisante. Mais quand bien même, par les temps qui courraient, elle ne savait pas si c'était très raisonnable. Enfin, bien entendu, là elle se trouvait dans l'un des endroits les plus protégés du monde, donc il y avait peu de chance pour que quelque chose arrive, et avec la proximité de Myorzo depuis sa chute il était compréhensible qu'elle est pût venir d'elle même et sans escorte. Enfin, après tout il s'agissait d'un chef de clan, aussi ses compétences devaient lui permettre de se débrouiller seule si il y avait des complications.
- Entrez je vous en prie, ne restez pas sur le pas de la porte. Elle souriait chaleureusement malgré son élément, son regard se portant de nouveau sur Rock pendant qu'elle les laissait rentrer. L'animal ne quittait pas la Krytienne aux yeux violets d'une semelle, mais finalement comme Lina les avaient laisser rentrer, il ouvrit la gueule pour laisser tomber le couteau qu'il avait entre les dents, celui-ci atterissant près d'une des mains du guerrier, comme si il voulait que son possesseur le range ou l'empoigne simplement.

Refermant derrière eux, Lina prit la chaise du bureau du chevalier et la tendit à Cixi, lui faisant signe qu'elle pouvait s'assœir si elle voulait. Et à la question qui suivit, Lina ressentit un léger haut le cœur, détourna quelques instants son regard en direction de la baie vitrée pour geler ses larmes et ainsi les empêcher de couler.

- Vous connaissez Schwann, guéris ou non, vous n'auriez sans doute jamais pût le rencontrer ici, dans cette chambre où il dort pour la première fois depuis qu'il la possède. La voix de la jeune femme se voulait dénuée d'émotion, à tel point que l'on pouvait croire que l'officier déteignait sur elle. Elle qui était d'habitude si douce dans sa manière de parler semblait avoir prit une dizaine d'année d'un coup tellement elle était sérieuse et froide. Mais finalement, elle regarda lady Elmundïr droit dans les yeux pour reprendre d'une voix qui lui correspondait un peu plus, bien que légèrement tremblante. Je pense qu'il ne verrait aucune objection à ce que je vous le dise…
Elle alla s'assœir à son tour, sur la chose qu'elle occupait lorsqu'elle travaillait. Rock se releva alors et sauta du lit, entre les deux Krytiennes. Il regarda un instant Lina et se laissa caresser pendant le silence qui lui nouait la gorge, puis il porta ensuite son attention sur Cixi, s'approchant d'elle en venant caler son museau contre sa jambe, reniflant son odeur qu'il ne connaissait pas. Puis il scruta enfin la chienne qui accompagnait la chef de clan, penchant la tête sur le côté en la regardant, mais étrangement il ne s'en approcha pas.

Lina laissa son regard se poser sur le capitaine, contemplant son impuissance face à cette situation. Il fallait simplement attendre lui avait-on dit, mais elle était plutôt du genre impatiente…

- Le miasme vous dit-il quelque chose ? C'est un gaz particulier dont moi-même je ne sais pas grand chose, mais Schwann en est atteint et… Elle marqua une pause, ne sachant pas vraiment comment annoncer cela sans craquer mentalement. La Krytienne devait toutefois s'en tenir à certains codes devant une telle autorité, aussi elle continua sans se soucier de ce qui arriverait. Et son corps semble avoir atteint une certaine limite pendant une mission où il comptait rassembler des matériaux pour la reconstruction de Myorzo. Cette entêté c'était mit dans la tête qu'il devait se faire pardonner de ne pas participer à la défense de la ville, alors il voulait aider d'une manière ou d'une autre. Elle eût un léger rire, car après tout cela lui correspondait tout à fait. Mais son corps n'a pas tenu le choc et il se trouve actuellement dans le coma depuis hier.
Cette fois, ses larmes coulaient toutes seules, sans même qu'elle ne s'en rende compte. Elle sentait le sillage froid dégouliner sur ses joues et leva rapidement une main pour stopper ses sanglots. Elle se sentait responsable par moment, car après tout cette fois-ci elle n'avait pas cherchée à l'empêcher de faire cette missive, et parce qu'elle n'avait rien vue de son état alors que pourtant elle était celle qui le connaissait le mieux sur cette planète. Ou peut-être qui le connaissait tout simplement, car dans ces moments là elle avait l'impression de ne pas savoir qui il était vraiment…

Rock regarda la Krytienne pleurer. D'habitude il intervenait, mais cette fois il y avait quelques éléments perturbateur qui l'en empêchait, aussi l'autre chien en face de lui l'empêchait vraiment de faire quoi que ce soit. Il se releva alors et s'approcha de la baie vitrée, poussant la porte de son museau pour se rendre sur la terrasse. Parfois, il valait mieux laisser les Humains entre eux, sauf avec Schwann, mais lui c'était parce qu'il s'agissait d'un loup solitaire…

Le commandant en second de la onzième brigade inspira une grande bouffée d'air tout en sentant celui de l'extérieur pénétrer dans la pièce. Puis elle expira, vidant ses poumons de tout l'air accumulé comme pour faire le tri dans ses émotions. Elle savait qu'elle s'emporterait sans doute de nouveau d'ici peu, mais au moins elle paraissait de nouveau calme et souria.

- Enfin, je l'ai rarement vu aussi paisible. Dit-elle en fixant son visage endormis, et effectivement le chevalier semblait être délecté du masque sans émotion qu'il portait d'habitude…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mer 9 Fév 2011 - 18:38

Cixi ne s'était pas assise. Son regard passait de Schwann à Lina pendant que la jeune femme racontait son histoire. La krityenne finit par froncer les sourcils et s'approcha de la jeune femme pour mettre un genou à terre et se retrouver à sa hauteur

Je suis désolée... je ne savais pas.

Elle aurait bien pris la jeune femme dans ses bras dans un geste maternel, mais cette femme était tout de même un chevalier impérial, elle ne pouvait se permettre ce genre de manifestation affective. Elle se releva, posant juste une main sur son épaule pendant que Rock sortait. Kaira l'avait examiné attentivement à son tour, et la krityenne aurait juré avoir vu le bout de sa queue remuer un peu... elle était tout de même intéressée visiblement

Ce que je ne comprends pas, c'est que cela fait plusieurs mois maintenant que Schwann a trouvé un remède au miasme. Mon... défunt mari une légère boule se forma dans sa gorge avant de disparaître après qu'elle ait profondément respiré avait utilisé cet antidote, tout comme une jeune Windwaker et moi-même.

Elle se mit légèrement à marcher pour s'éloigner, puis se retourna pour regarder Lina dans les yeux Pourquoi n'a t'il toujours pas utilisé cet antidote sur lui?

La jeune femme se tenait debout, une main enlaçant sa taille alors que l'autre était au bord de ses lèvres dans un geste qui se voulait pensif. Cependant elle se posait vraiment la question. Schwann avait retrouvé sa soeur qui était immunisée contre le miasme. Son sang avait du considérablement faire progresser les recherches là dessus, et il était probable que Loki lui-même ait décidé de se consacrer aux recherches sur ce gaz, ses propriétés et ce qui permettait de le contrer. Pourquoi le chevalier refusait-il ainsi de se soigner alors qu'il serait probablement beaucoup plus efficace en combat s'il était en parfaite santé?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mer 9 Fév 2011 - 19:34

Haussant simplement les épaules, Lina secoua la tête en signe qu'elle ne savait pas, un long soupir s'échappant d'entre ses lèvres après qu'elle est reprit une posture normale.
- Je ne sais pas… Sa voix était petite, comme une enfant ne connaissant pas la réponse elle baissa les yeux, regardant ses mains jointent au niveau de ses jambes. Il me parle tellement peu de lui… J'aimerais qu'il redevienne comme avant…
Elle resta quelques instants sans bouger, laissant les secondes s'écouler. Elle ne savait pas vraiment quoi dire, recherchant dans ses souvenirs ce qu'il avait pût lui dire à ce propos. Sa contamination ne datait pas d'hier et elle avait presque était au courant en même temps que lui lorsqu'ils étaient enfants, mais il n'en parlait que rarement et elle ne pouvait pas vraiment suivre l'évolution de sa maladie. Bien entendu, à chaque fois qu'il dormait elle allait s'assurer de son état ▬lorsqu'elle trouvait sa cachette▬ mais il n'y avait rien de vraimant apparent, si ce n'est la fatigue peut-être. Dans ses affaires elle avait aussi trouvé les doses d'adrénaline, et elle l'avait donc incendiait en voulant savoir pourquoi il en venait à une telle extrêmité jusqu'à ce qu'il lui donne la cause, mais elle n'était même pas vraiment au courant qu'il y avait eu un antidote. Ou du moins, elle ne l'avait appris que plus tard.

Visiblement, il en avait parlé à Travian, sans doute car le miasme avait autant évolué chez l'un que chez l'autre et qu'il était tout aussi concerné, mais cela ne l'avancait pas plus. Elle savait juste que la petite Lucy avait été guéris, mais que le maître d'armes était toujours malade lui aussi. Une fois, elle l'avait interrogé et…

- C'est ça ! S'exclama t-elle en se relevant, renversant presque sa chaise dans ce mouvement assez brusque. Tout comme pour Travian, son oncle, le stade d'évolution du miasme est trop avancé pour qu'il puisse guérir avec cet antidote ci.
Au début, la Krytienne semblait presque s'être réjouit de sa trouvaille, mais son visage se peint rapidement d'un voile lorsqu'elle remarqua que ce n'était pas vraiment une nouvelle joyeuse, bien au contraire.

Saisissant le dossier de sa chaise, il s'y asseya de nouveau pour éviter un malaise avec le trop plein d'émotion. Peut-être qu'il ne pouvait tout simplement pas être soigné et que l'on ne trouverait un remède qu'une fois qu'il serait passé de vie à trépas. Elle détourna de nouveau le regard et préféra ne même pas prononcer ce genre de mot, gardant cela pour elle car de toute manière cela n'améliorerait pas la situation. Pour l'instant, et même si il était inconscient, il était en vie et c'était pour elle tout ce qui comptait. Elle n'avait aucune idée de quand il se réveillerait, mais il s'agissait de Schwann, il se réveillerait forcément un jour ou l'autre, bien qu'elle appréhendait cet instant car il s'en voudrait sans doute de sa propre faiblesse et chercherait à s'endurcir, s'approchant donc un peu plus de la mort par ses efforts. Avec lui, il fallait croire que même manger pouvait le mener vers une quête destructice réduisant son espérence de vie, et cela en étant presque agaçant. Mais elle tenait bon, dans l'espoir de pouvoir le faire redevenir comme avant, et car il avait besoin de soutien même si il ne le montrait jamais.
Lina se redressa sur sa chaise, ne sachant pas vraiment si ce qu'elle allait dire était approprié, mais elle en ressentait comme le besoin, pour lui.

- Le médecin m'a dit qu'il était sans doute capable de nous entendre. Peut-être voulez-vous lui dire quelque chose ? Cette proposition était sans doute stupide, et elle en rougit un peu avant de reprendre, comme pour se rattraper. Enfin, je ne sais pas quelle relation vous entretenez avec lui, mais il parait qu'il vous a protégé plus d'une fois en mission, alors j'imaginais que… vous l'appréciez malgré tout.
Elle se releva, regardant Rock qui fixait la cour en contrebas, tel l'Empereur regardant ses sujets. C'était une scène assez amusante, et il restait un animal humble en toute circonstance, ce qui parvenait souvent à faire sourire la Krytienne même dans ce genre de situation.
- Si vous voulez je peux vous laisser, j'irais chercher les documents concernant Scizontania pendant ce temps. Et je peux aussi aller vous cherchez quelque chose à boire par la même occasion. Elle leva alors les mains comme pour protester une quelconque innocence. Enfin vous n'êtes pas obligés hein ! Je vous propose seulement… Fît-elle d'un air timide avant de laisser l'extrémité de ses doigts se toucher comme si il avait dit ou fait une bétise.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mer 9 Fév 2011 - 20:03

Cixi hocha la tête. Même si l'antidote ne pouvait le guérir totalement, il aurait normalement du au moins en réduire les effets. Quelque chose lui disait que les deux hommes étaient finalement trop orgueilleux et attachaient trop peu d'importance à leur vie pour réellement chercher à se soigner eux même. Comme si souffrir était plus important pour expier un quelconque pêché. C'était ce qu'elle n'aimait pas chez Schwann, ce mépris qu'il avait de sa propre vie, et elle savait que Loki pensait la même chose, ce qui la conforta dans son idée que l'esprit lupin devait probablement travailler de son côté afin de découvrir un antidote qui fonctionnerait sur le chevalier.

Elle fut surprise lorsque Lina lui proposa de la laisser. Ces derniers temps, elle ne buvait presque pas, et mangeait très peu. Elle hocha donc la tête de gauche à droite


Le capitaine Oltorain m'a sauvé la vie de nombreuses fois, et je le considère, disons comme un ami. Je ne peux cependant pas dire que nous sommes proches dans la mesure où il ne me connait pas vraiment, et je ne sais presque rien de lui. Nous n'avons pas besoin d'intimité, je n'aurais rien à lui dire que je ne pourrais prononcer en votre présence.

Elle soupira doucement et tourna les yeux vers Kaira, toujours parfaitement immobile en fixant Rock plus loin

Je suis venue pour elle. Je pense qu'elle vient de Scizontania, et qu'elle a perdu son maitre. Elle semble encore désorientée mais elle est étonnamment bien dressée. C'est pourquoi je pense que, comme Rock, elle a été entraînée là bas. J'étais seulement venue demander à Schwann s'il la reconnaissait, puisqu'il s'y est rendu, ou s'il savait quelque chose sur leur dressage lorsqu'ils perdent leur maître.

Sa main caressa doucement la tête de l'animal qui ne semblait pas réactif pour le moment, même si un léger gémissement se faisait entendre, signe qu'elle captait sa présence

Peut être qu'il vous en a un peu parlé?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mer 9 Fév 2011 - 20:52

Ainsi donc ils étaient « amis » ? Il avait beau être capitaine, c'était toutefois quelque chose que d'avoir comme relation la chef Krytienne et tout le monde ne pouvait pas s'en vanter, chose que Schwann n'avait pas fait à un seul instant, ce qui énerva presque Lina. Combien de temps encore allait-il continuer d'être muet en ce qui le concerne ? C'était certain, lorsqu'il se réveillerait elle aurait deux mots à lui dire, en commençant par « crétin » et « je t'aime ». Enfin, si elle trouvait la force d'ouvrir la bouche lorsqu'elle verrait son unique œil s'ouvrir, car cela n'était pas encore dire, et elle s'imaginait très bien fondre en larmes plus qu'autre chose.
Mais elle avait aussi dit que dans le fond ils ne se connaissaient pas tant que ça, et cela n'avait rien de vraiment étonnant en connaissant l'animal, sans parler que tout ce qu'elle devait savoir de lui était ce qu'elle avait pût apprendre en mission, ce qui faillit faire soupirer la jeune femme d'exaspération. Il était vraiment irrécupérable même avec les plus hautes autorités de ce monde…

- Au moins ça me conforte dans l'idée que ce n'est pas qu'avec qu'il est réservé… Dit-elle en souriant, bien qu'un peu tristement. Il ne sait tout simplement pas s'exprimer, déjà enfant il était comme ça, et il a tellement était habitué à voir des gens mourir autour de lui qu'il n'a jamais voulu qu'on s'attache à lui pour ne pas que l'on vive ce que lui avait vécu.
Dans le fond, elle ne savait pas vraiment pourquoi elle disait ça. Peut-être qu'elle voulait simplement lui trouver une excuse quand à son mutisme et qu'elle ne voulait pas que l'on pense du mal de lui à cause de ça, car après tout il était aussi tout ce qui lui restait à elle.

Elle s'approcha ensuite de la fenêtre et regarda Rock au travers. Les chien-guerriers de Scizontania ? Elle ne savait pas grand chose à ce sujet, ou du moins pas d'elle même. Elle avait bien entendu lu le rapport que Schwann en avait fait mais elle ne se souvenait pas de tous les détails ainsi, et comme il ne parlait jamais de ses missions, se contentant de dire que si il était revenu vivant, cela pouvait être considéré comme une réussite, elle ne pouvait pas en dire long là dessus.

- Il y a beaucoup de chien là bas de ce que Schwann avait écrit dans son rapport, mais comme pour tout le reste il a était muet sur ce qu'il avait vu là bas. Elle se retourna alors pour regarder l'animal, s'abaissant pour lui faire face. Elle aurait voulu tendre une main vers elle mais elle s'abstenue, ne sachant pas comment elle aurait pût réagir. Je suis allé faire de la reconnaissance quelques temps après qu'il y soit allé, mais je n'en ai pas appris beaucoup plus. Les chiens sont entraînés à être fidèle, mais ils semblent être capable d'accepter la mort de leur propriétaire pour en servir un autre. A ce sujet, je sais juste que Schwann n'est pas le premier maître de Rock, raison pour laquelle ce chien est si endurcis.
Et en parlant du loup chien, il se redressa sur ses pattes arrière et rentra de nouveau à l'intérieur de la chambre, regardant la chienne en passant devant elle sans pour autant s'arrêter. Il termina sa course au pied du lit où dormait le capitaine, regardant d'un œil, le seul valide de toute manière, la femelle qui avait été amené.
- Il est vraiment comme son maître… Soupira Lina en le caressant grâce au fait qu'il c'était allongé à proximité. Elle laissa ses doigts traverser le pelage du chien, venant au contact de l'un des bandages qui le recouvrait là où il avait été blessé durant la bataille de Zopheir. Enfin, non pas tout à fait : il arrive à le rendre un peu plus… humain.
La Krytienne regarda quelques instants le chien avant de se relever, se tournant vers sa semblable pour reprendre là où elle en était.
- Il serait surprenant qu'un tel animal fuit son maître effectivement, et les gens de cette ville ne sont pas du genre à abandonner les leurs de part leur isolement. Après, le rapport qu'à rédigé Schwann ne mentionne aucun animal en particulier, mais lorsqu'il se réveillera, et je sais qu'il se réveillera, pourquoi ne pas aller là bas avec lui ? Cela vous permettrez d'en savoir un peu plus à son propos autre que sur le combat, et j'ai comme dans l'idée que cette petite est intriguée par Rock. Elle regarda les deux chiens avant de sourire. Lui j'en sais rien, il est comme son maître et continuera de se taire même si il était intéressé. Elle faillit rigoler, mais elle trouvait que cela aurait été assez inapproprié au vue de la situation. Mais je pense que vue la valeur d'une telle bête, personne ne voudrait vraiment la laisser dans la nature sans se soucier de ce qu'elle devient.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mer 9 Fév 2011 - 22:00

Le visage de Cixi s'était quelque peu assombri suite aux explications de Lina. Elle ne voulait pas se rendre à Scizontania. Elle craignait que si elle y allait, qu'ils récupèrent Kaira, qu'on la lui enlève. Elle n'était dans sa vie que depuis la veille, et elle sentait déjà une certaine complicité avec la bête, et elle n'avait pas besoin qu'on lui arrache encore le soupçon de bonheur qui acceptait enfin de tomber sur elle.

J'aviserai en temps voulu

Elle préféra ne rien dire d'autre. Elle espérait que les chevaliers de l'Oracle croiraient simplement qu'elle était morte avec son maître et ne la chercherait plus. Son regard se tourna alors vers l'impérial alors que Kaira ne quitta pas des yeux Rock, sauf pour regarder Lina qui lui faisait face. Elle se pencha un peu pour la renifler. S'il y avait une chose qui pouvait qualifier la chienne, c'était qu'elle était câline.

Vous pouvez la caresser. Elle aime ça. Vous parlez avec moi, elle sait que vous n'êtes pas une ennemie

Elle s'approcha de Schwann, retirant une mèche humide de son visage

Mon guérisseur, Wrath Peebles, est capable d'entrer dans l'esprit de ses patients dans ce genre de coma. Parfois, il parvient à les réveiller de l'intérieur

Elle se tourna vers Lina Voulez-vous qu'il essaie?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Jeu 10 Fév 2011 - 6:21

Avec l'accord de la Krytienne, Lina n'avait plus aucune raison de ne pas caresser la chienne, aussi elle s'abaissa de nouveau devant elle et laissa ses doigts se déposer sur le dessus de son crâne, caressant doucement les poils fin qui s'y trouvait avant de laisser sa main glisser sur le côté de la tête de l'animal, ses phallanges disparaissant au milieu de la surabondance du pelage au niveau du col de la bête, et l'autre main de la seconde de Schwann rejoignit rapidement sa jumelle pour satisfaire le quadrupède. Elle recroquevilla légèrement ses doigts pour laisser ses ongles gratter le cou de l'animal, avant qu'elle ne remonte lentement le long de son crâne, en dessous de ses oreilles pointus.
Là, la jeune femme en profita pour l'examiner, regardant à l'intérieur de chaque oreille si elle n'était pas tatouée ou quelque chose de semblable, cela tout en continuant de caresser la chienne d'une main afin qu'elle ne devienne pas grognon, au cas où. Elle regarda ensuite l'autre pavillon auditif mais rien.

Derrière elle, Rock releva la tête pour la regarder faire. Visiblement, il n'était pas habitué à être ainsi chouchouté et l'on pût alors penser qu'il était jaloux de la femelle. Il poussa alors sur son arrière-train afin de se redresser, restant debout derrière la Krytienne en attendant qu'elle daigne lui porter un peu d'attention. Ce qui ne tarda pas à se faire, Lina souriant en posant une main sur le dessus du crâne du familier de son supérieur tout en y laissant une en contact avec celui de Cixi. Elle vérifia aussi si le mâle était tatoué, mais visiblement rien… Elle n'avait bien aucune idée de si les Scizontaniens marquaient leurs bêtes pour s'assurer de leur appartenance ou non, mais dans le doute elle préférait vérifier.
Elle délaissa quelques instants Rock pour vérifier l'état de la femelle, relevant légèrement ses babines pour constater l'état de ses dents, mais elle semblait être en bonne forme.

- Dans tous les cas, qu'elle vienne de Scizontania ou non, elle semble avoir un bon instinct de survie. Rétorqua la Krytienne en souriant, car après tout il n'y avait non plus aucune preuve quand au fait qu'elle venait de là bas, ce n'était peut-être qu'un étrange concours de circonstance qui laissait supposer à ce genre d'hypothèse.

Lina écouta ensuite ce que disait la chef de clan, et ses yeux larmoyèrent d'une lueur différente de celle qu'elle avait habituellement dans ses prunelles brunes. Elle se releva alors assez subittement et saisit l'une des mains de sa semblable en la regardant d'un visage à la fois entre admiration, fascination et imploration.

- C'est possible ?! Demanda t-elle alors qu'elle savait très bien que si la Krytienne proposait cela, c'était tout naturellement possible. A cet instant, elle aurait aimée pouvoir lui sauter au cou pour la remercier, mais elle se retînt ce genre de geste affectif et famillier car il s'agissait là d'une très haute autorité, bien qu'elle avait d'inombrables fois eût l'envie de sauter au cou de l'Empereur lorsqu'elle avait la chance de le croiser dans les couloirs, bien qu'en soit les raisons étaient pûrement physique. Bien entendu, de ce côté là l'Ancien Krytien n'était pas en reste non plus, loin de là même, à tel point que l'on pouvait dire que c'était plutôt le Souverain de ce gouvernement qui n'était pas en reste et non l'inverse, et même si Lina était assez ouverte d'esprit pour ce genre de chose, elle avait toutefois il légère préférence pour les hbmmes, gardant malgré tout ses yeux constamment rivés sur Schwann, alors que pourtant il n'était pas nécessairement l'homme le plus beau qu'il soit, cela sans être repoussant.

Rock regardait la subordonné de son propriétaire avec attention. Il s'agissait d'une femelle étrange à ses yeux, et bien qu'elle était sympathique elle était parfois un peu trop câline à son goût, raison pour laquelle il était généralement distant avec elle, préférant le calme plutôt qu'une nuée d'enfants humains lui tournant autour, et elle était totalement associable à ça lors de ce genre de moment. Mais maintenant qu'elle n'était plus là pour les séparer, il se trouvait juste à côté de la femelle que l'autre Krytienne avait amenée, et c'était presque un peu trop proche à son goût.
En soit, il aurait aimé pouvoir l'approcher plus, sentir son odeur et éventuellement entamer une quelconque conversation canine, mais tant que son maître était endormis il ne pouvait recevoir l'ordre de procéder ainsi, aussi il se lécha la patte avant gauche, blessée de la bataille à Zopheir, décollant des poils qui persistaient à s'ancrer de sang malgré que cela faisait déjà plusieurs jours. Ou bien c'était peut-être lorsque la femelle de son propriétaire refaiser son bandage, cette plaie ci ayant plus de mal à se refermer.

Par moment, il jetait toutefois un regard en direction de la femelle et de sa maîtresse. Cette dernière c'était permise de toucher à son maître en décollant une mèche de cheveux sur son front, aussi il devait pouvoir se permettre de toucher à sa chienne si il en avait l'envie… C'est donc en laissant son instinct primitif prendre le dessus qu'il s'approcha lentement d'elle, venant la renifler au niveau du cou, là où Lina avait laissée ses doigts disparaître un peu plus tôt…

D'ailleurs, du côté de la Krytienne, elle regardait toujours Cixi avait cette lueur dans les yeux. Elle se disait que le contact physique qu'elle avait actuellement avec elle devait être déplacé, mais elle devait déjà se contenir : cela prouvait bien que dès que l'on parlait de Schwann, elle était capable de se déconnecter totalement de la réalité… Elle mit toutefois fin à son geste d'elle même, relâchant la main de sa semblable doucement, ses doigts frottant la paume et le revers de ce membre alors qu'elle rompit lentement le contact, ne détachant cependant pas ses billes brunes de la profondeur violette des yeux de la chef de clan.
Peut-être qu'en fin de compte, dans les plus profonds ténèbres qui concernaient Schwann, il restait une lueur d'espoir…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Jeu 10 Fév 2011 - 10:12

Cixi plongea son regard dans celui de la jeune femme, elle semblait vraiment inquiète pour Schwann, et elle trouvait cela touchant. La krityenne semblait presque désespérée de voir ainsi son ami d'enfance - il lui semblait qu'ils se connaissaient depuis longtemps - dans le coma

Oui. Wrath Peebles a longtemps étudié le psychisme de ses patients, et l'avantage de l'esprit, c'est que l'élément ne pose pas problème, il est de lumière. Vous avez de quoi envoyer un message?

Elle se dirigea vers le bureau où Lina lui remit un parchemin et une plume. Elle rédigea rapidement une note à l'attention de Wrath, décidément, il était vraiment overbooké en ce moment avec elle. Il fallait qu'elle pense à lui accorder une promotion, il la méritait bien.

Elle se dirigea vers la terrasse et siffla pour qu'un oiseau vienne récupérer le message et parte l'apporter à son destinataire. Cixi se retourna et s'approcha de Lina, elle avait remarqué que la jeune femme semblait quelque peu en mal d'affection, rien qu'à sentir la pression exercée sur ses mains un peu plus tôt. Elle eut une sorte d'instinct maternel qui se réveilla en elle, même s'il lui semblait que Lina était plus âgée qu'elle. Elle la prit délicatement dans ses bras afin qu'elle se lâche un peu


Il n'y a que vous et moi ici... ne vous inquiétez pas

Elle se doutait que son armure ne devait pas être confortable, mais elle voyait bien que la krityenne était constamment au bord des larmes. Pour avoir perdu son époux récemment, elle savait la crainte qui devait l'animer et espérait la rassurer un peu en attendant que Wrath arrive

Le guérisseur Peebles devrait arriver le plus vite possible. Il fera son possible, je vous le promets...

A leurs pieds, Kaira se laissait renifler, mais on voyait ses narines remuer doucement également, ses muscles étaient tendus alors que le chien s'approchait de son cou. Elle gronda légèrement en signe préventif, puis finalement recula pour ne pas laisser ainsi sa jugulaire à la merci d'un chien qu'elle ne pouvait pas encore considérer comme un allié. Sans agressivité cependant, elle se rassit un peu plus loin pour le fixer. Elle semblait avoir une certaine notion de la hiérarchie car son regard était empli de respect envers Rock, peut être pouvait-elle se rendre compte de sa force rien qu'en l'observant?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Jeu 10 Fév 2011 - 17:23

La surprise c'était emparée de Lina lorsque la visiteuse était venue à son contact, à tel point qu'elle resta quelques instants figée, sans bouger, les mains derrière Cixi, grandes ouvertes et légèrement tremblantes. Elle avait un peu de mal à comprendre la raison d'un tel geste, car après tout elle avait beau dire qu'elles étaient seules n'importe quel membre de la brigade pouvait débouler à tout moment dans la chambre si il y avait une urgence, même si elle avait délégué ce genre de chose à Travian en cas de problème pendant qu'elle gérait la paperasse que Schwann aurait dû assurer. Mais comme personne ne devait être au courant de la présence de la chef Krytienne en ces lieux, il suffisait que l'un d'eux viennent voir l'état de leur supérieur pour les surprendre, bien qu'il n'y avait rien de mal là dedans au final. Elle laissa donc ses doigts se déposer lentement dans le dos de la Krytienne, y allant au début en restant assez hésitante, puis finalement en resserant l'étreinte sur elle pour ne pas la vexer de faire ça pour elle.
Une part d'elle se disait qu'elle n'était peut-être pas la seule à en avoir besoin, raison pour laquelle elle se laissait aussi aller à un tel geste. Après tout, les événements qui avaient fait s'écraser Khrones à côté de Zaphias avaient dû voir périr beaucoup de son peuple, et les pertes devaient être aussi bien militaire que civil, aussi le stress que ce genre de chose devait provoquer devait être assez important. Puis peut-être s'agissait-il aussi de compassion pour une personne du même peuple qu'elle, même si leurs voies étaient différentes, qu'une faisait tout pour ses semblables alors que l'autre avait décidée de rejoindre l'Empire, bien qu'en soit cette décision venait uniquement du fait que Schwann avait choisis cette voie lui aussi, et il ne faisait nul doute que si il était devenu Guildien elle aurait probablement cherché à rejoindre cette faction.

Laissant donc ses mains glisser sur l'armure de la Krytienne, Lina abaissa doucement le regard, préférant ne pas se laissait aller à pleurer malgré tout, que ce geste serait malvenu alors qu'elle avait déjà l'impression d'abuser de sa bienveillance. Elle laissa sa tête se reposer contre l'épaule de Cixi, avant de murmurer doucement.

- Merci… Tout en resserant un peu plus son étreinte pour mieux sentir le contact de la jeune femme au travers de cette armure. Merci beaucoup… En soit, elle n'avait sans doute même pas besoin de la remercier puisqu'elle avait fait ce geste d'elle même, mais les mots sortaient d'eux-même sans qu'elle n'est vraiment à le commander. Elle aurait aimée pouvoir faire pareil avec Schwann bien qu'il soit endormis, mais elle n'y parvenait pas. Elle n'avait réussi à lui dire qu'une fois ce qu'elle ressentait pour lui, avant qu'il ne parte pendant deux mois en laissant croire à tout le monde qu'il était mort, et elle attendait toujours une réponse, le silence qui régnait actuellement dans la pièce étant semblable à celui qui avait suivis après qu'elle lui est avouée ce qu'elle le portait dans son cœur plus qu'il ne pouvait l'imaginer. Par moment, la jeune femme craignait qu'il avait subit un choc durant le combat qu'il avait du mener seul, et donc qu'il avait oublié, mais était-ce le genre de chose qui pouvait disparaître de son esprit alors que l'on se souvenait de tout le reste ? Elle n'en savait rien, Juri avait bien tout oubliée sauf lui, sans même pouvoir se rémémorer les sentiments qu'elle avait à son égard, alors peut-être…

Pour l'instant, elle ne voulait pas se séparer du contact qu'elle avait avec la Krytienne, et de nouveaux sans qu'elle ne contrôle quoi que ce soit ses larmes coulèrent, Lina ne s'en rendant compte que lorsqu'elles tombèrent sur l'armure de la jeune femme, au niveau de l'épaule. Elle aurait aimée, à cet instant, dire qu'elle ne voulait pas perdre le chevalier, qu'il était tout ce qui lui restait, mais elle ne pouvait tout simplement pas, ses émotions restant ancrées en elle, comme si Schwann avait parfois un peu déteint sur elle en définitif.

De son côté Rock regardait toujours la femelle qui avait fuit lorsqu'il c'était approché. En soit, son grognement n'avait aucunement fait peur à l'animal dans la mesure où, en trainant avec le maître endormis, il avait vu bien pire que ça, ne serait-ce que la haine du guerrier qu'il était sans doute le seul à avoir eût la chance ▬ou malchance▬ de voir. Certaines personnes le trouvaient parfois sanguinaire, mais ce n'était rien en comparaison de ce que pouvait être le bretteur lors d'instant de rage, et si le chien avait été humain il n'aurait sans doute même pas eût de mot pour décrire ce genre de spectacle. Comme quoi, il était bien pire qu'une bête par moment…

Le familier effectua donc un tour sur lui-même avant de se rouler en boule au sol, posant sa tête sur ses pattes en regardant toujours la chienne en face de lui. Par moment, il dressait les oreilles en sentant les deux femelles Krytiennes bouger légèrement, et l'envie de leur sauter dessus uniquement pour les faire tomber sous leur poids était… tentante. Au début, son propriétaire avait du mal à résister à ce défaut, mais rapidement il avait sû rester debout pour montrer qui était le chef entre eux d'eux, le plus fort, le mâle dominant, et ainsi Rock avait pût trouver un maître digne de lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Jeu 10 Fév 2011 - 19:22

Cixi sentit que la krityenne tremblait un peu, elle préféra ne pas bouger, il était probable qu'elle pleure, même si de là où elle était, elle ne pouvait le savoir.

Elle posa sa main sur les cheveux de la jeune fille. Oui, elle savait ce que c'était que d'avoir peur de perdre quelqu'un. Elle avait eu peur lorsque son époux était décédé, elle avait eu peur lorsque... lorsqu'elle était allé voir Taimu et qu'elle l'avait trouvé dans un tel état.


Ne vous inquiétez pas... vous connaissez Schwann, il s'en sort toujours...

Elle resserra un peu son étreinte, cela lui faisait du bien à elle aussi au final.

Elle ne savait pas trop combien de temps elle l'avait gardé dans ses bras, ni depuis combien de temps elles s'étaient plus ou moins murées dans le silence. Mais c'est alors qu'on frappa à la porte. Elle laissa la krityenne ouvrir et un bel homme aux traits fins, quoi qu'un peu tirés se présenta


Wrath Peebles. J'ai reçu un message de Lady Elmundïr me demandant de venir pour une histoire de... coma?

Il entra et écarquilla les yeux en voyant Schwann, il se tourna cependant vers Cixi en s'inclinant

Lady Elmundïr

Seigneur Peebles

Il soupira doucement et s'approcha du capitaine, il posa juste deux doigts sur son front, sans même entrer encore dans son esprit

Hum... vous pourriez juste me faire un petit récapitulatif sur ce qui l'a mis dans cet état?

Il pointa son index vers la blessure sur son abdomen

Notamment... ça?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Jeu 10 Fév 2011 - 19:44

[justify]Après que Lina est ouvert au Krytien, ayant au préalable séchée ses larmes silencieuses du revers de la main, elle avait regardé le guérisseur avec attention. A cet instant, elle avait voulu le saluer, mais elle ne savait quoi dire, aussi elle se contenta de s'incliner comme l'aurait fait une simple femme de chambre qui n'avait pas le droit à la parole tellement elle était insignifiante devant une haute personnalité. Enfin, elle pensait ça mais elle était elle même une noble, bien qu'elle n'utilisait jamais ce titre pour son compte, sans parler qu'elle n'avait pas vraiment les allures de la noblesse de part ses accoutrements souvent… peu décent.

Rock, lui, c'était de nouveau immédiatement levé en voyant cet individu. Décidément, tout le monde semblait vouloir rendre visite à son maître ces temps-ci, et il allait bientôt falloir qu'il s'allonge de nouveau sur lui pour être certain de le protéger. Enfin, au moins il n'aurait pas à le faire de cet homme puisqu'il le reconnaissait, et lorsqu'il s'approcha directement près du lit pour entrer en contact avec le guérisseur il lui emboita le pas, venant se placer derrière lui premièrement pour s'assurer qu'il ne tenterait rien de dangereux, mais surtout pour venir lécher sa seconde main en signe de gratitude, car cet homme l'avait effectivement aidé il y a de cela trois jours maintenant, et lorsqu'il c'était réveillé il n'était déjà plus là pour pouvoir effectuer ce geste à ce moment là.
Il jeta ensuite un nouveau regard en direction de la femelle, puis vers le Krytien, terminant par Lina qui prenait la parole.

- Euh… Commença t-elle un peu confuse qu'il se mette tout de suite à la tâche, et aussi car elle ne savait pas trop comment s'y prendre. Cette blessure semble guérir, nous avons des hommes au château qui s'en charge, mais il semblerait juste que celle-ci étant une cautérisation, elle était déjà refermée et donc plus longue à soigner. Ou du moins, c'est comme ça qu'elle l'avait compris lorsque l'on lui avait expliqué ce qu'il en était. Elle regarda alors les deux doigts posaient sur le front de Schwann, se demandant comment il allait procéder et ce qu'il allait pouvoir voir. Le secret professionnel l'empêchera sans doute d'en dire beaucoup car dans le fond, cela devait presque signifier violer l'intimité du patient en entrant dans son esprit, mais après tout elle voulait surtout voir le chevalier aller mieux, joignant les mains au niveau de sa poitrine en regardant un instant la Krytienne. Elle aurait aimée pouvoir avoir son contact encore un bref instant, le début de l'opération, même si elle ne devait pas être dangereuse, l'inquiétait un peu.
- Il possède en lui en gaz nommé le miasme, et ce depuis plusieurs années. Son corps ne semble pas avoir tenu le coup cette fois-ci, et lors d'une mission qui n'aurait jamais du lui poser problème il ce serait écroulé. En disant ça, elle sentait presque les larmes remonter encore une fois, mais elle ne pouvait pas toujours se laissait aller, bien que toutes ses tentatives pour se retenir avaient été vaines jusque là. Il est dans cet état depuis hier. Et jusque là il n'a pas réagit à la moindre de mes… Pardon, nos tentatives. Sur la dernière phrase, elle avait eût une voix plus tremblante encore qu'à l'accoutumé, et il était vrai que même si elle avait été celle qui avait passée presque tout son temps à son chevet, les mages impérials avaient aussi tentés quelque procédé magique, elle ayant préféré la manière douce.

Elle aurait aimée lui demander si la connexion serait possible, si il pouvait y avoir des effets indésirables, mais elle se tût simplement, regardant de nouveau Cixi avec appréhension, ses sourcils étant froncés sur son visage angélique, signe qu'elle était inquiète…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Jeu 10 Fév 2011 - 21:23

Wrath planta ses yeux dans la jeune femme, il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre ses sentiments à l'égard de Schwann. Il sursauta légèrement lorsque Rock lui lécha la main, il sourit doucement et mit un genou à terre

Salut toi. Comment va ton oeil? Fais voir ça...

Il défit le bandage avec douceur et l'inspecta avant de sourire à nouveau. Décidément, ce chien était plein de surprise. Il guérissait bien. Le krityen lui remit le bandage après l'avoir retourné pour que ce soit plus propre. Il lui gratta doucement la tête et se releva

Je vois... personnellement, j'aurais été d'avis de réouvrir la plaie pour s'assurer que tout est en ordre à l'intérieur. Je suis désolé, mais je proposerai qu'on l'opère après, le miasme fait déjà bien assez de dégâts comme ça, il n'a pas vraiment besoin qu'on lui tende une perche.

Il fixa quelques instants la jeune femme, elle semblait terrifiée. Il regarda Cixi droit dans les yeux

* vous devriez la réconforter Mademoiselle... elle va en avoir besoin, je ne sais pas combien de temps ça va me prendre *

La krityenne hocha la tête et prit simplement Lina par les épaules, la serrant doucement contre elle à nouveau


Restez à côté de lui, Lina. Il est possible qu'il vous emmène avec lui s'il estime que votre aide peut lui être utile à le ramener.

Wrath hocha la tête et baissa les yeux vers Rock

Je te promets que je ne lui ferai pas de mal.

Il posa sa main sur le lit, invitant Rock à monter. Il était persuadé que la présence de l'animal allait aider Schwann à ouvrir son esprit. Le chien était vraiment intelligent et grimpa souplement pour se mettre sur le ventre du capitaine, arrachant un sourire au krityen.

Merci...

Il s'installa également sur le lit, assis à côté du chevalier. Il devait reconnaître qu'il était angoissé, il connaissait un peu le chevalier, et il se disait que ce qu'il y avait là...

Il soupira, posa deux doigts à nouveau sur le front de l'impérial, et ferma les yeux.

Il se retrouvait pour l'instant devant la première porte de l'esprit du capitaine. Une pièce noire, comme d'habitude. Il posa sa main sur la porte, utilisant une douce magie de ténèbres pour l'ouvrir...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Sam 12 Fév 2011 - 14:47

Ce que pouvait voir Wrath était indescriptible. Le néant qui l'entourait ne semblait avoir ni fin, ni début. Pas plus qu'il ne semblait réelle, alors que pourtant il se trouvait bel et bien dedans. Au moindre mouvement, une légère voûte de poussière noire se soulevait, faisant disparaître légèrement ses pieds. On aurait pût penser qu'il suffisait simplement d'attendre que cette brume retombe, mais elle continuait de s'élever, faisant disparaître lentement le corps du guérisseur, et si il cherchait à bouger pour ne plus se retrouver au milieu de ce brouillard qui n'était visible que parce qu'il pouvait voir son corps disparaître derrière celui-ci, la fumée ne se voyant aucunement sur le fond sans commencement ni fin autour, il aurait tout simplement soulevé encore et encore plus de poussière sombre, cela sans interruption. Et d'ailleurs, plus il bougeait, plus ses mouvements étaient brusques, et plus cette soupe gazeuse se condensait et s'élevait rapidement. Bientôt, il ne voyait même plus son propre corps, et ses yeux ne pouvaient voir que le néant qui se trouvait dans l'esprit du chevalier…

Mais rapidement, une lueur fût perceptible au travers des ténèbres, venant réchauffer doucement le visage du guérisseur au milieu de l'obscurité totale, cela à fréquence irrégulière, comme si la lueur n'était pas continue mais partielle. Et lentement le voile noire qui recouvrait la vision de Wrath s'éleva, laissant se refléter sur son visage la chaleur des flammes.
Sous ses yeux se déroulait le spectacle d'un champ de bataille, les briques des maisons se créant une à une comme si quelqu'un d'invisible s'amusait à les assembler à une vitesse dépassant le réel. Le sol se dessinait rapidement lui aussi, se propageant au loin jusqu'à ce que l'on ne puisse plus voir où cela allait, et le brasier formait un cercle d'une trentaine de mètres, empêchant donc quiconque de sortir du périmètre sans se brûler. Le ciel était rougeoyant au dessus et jaunâtre à l'horizon, et quelques nuages d'un noir tout aussi profond que le néant que le Krytien avait pût voir recouvrait par endroit le ciel.
Le décor était peu accueillant, il fallait l'admettre. Les bâtisses étaient en ruines, ravagés par ce qui devait être la guerre, et à l'intérieur il n'y avait plus que cendres et bois brûlés. Mais au milieu du cercle de flammes, et donc juste devant le guérisseur, se trouvait une montagne de cadavres. La plupart étaient des chevaliers de l'Empire, et ceux qui ne comportaient pas de casques n'avaient pas de visage, aucune bouche ni yeux, uniquement un nez qui ressortait à peine, et naturellement aucune expression. Et en haut de ce tas jonché de corps se trouvait Schwann ▬ou une vision de lui▬ une épée tout ce qu'il y a de plus normale plantée dans l'amas de dépouille ruisselante de sang qui s'écoulait jusqu'aux pieds du Krytien, l'écoulement tombant sur sa chaussure droite pour se séparer des deux côtés de la semelle et ainsi continuer son chemin…

Le guerrier ne bougeait pas, appuyé contre l'épée bâtarde, il avait les cheveux longs comme autrefois, ceux-ci cachant parfaitement son visage de là où se trouvait Wrath. Toutefois, il pouvait voir qu'une épée courte traversée son corps, enfoncée jusqu'au manche. Il y avait aussi trois flèches dans son dos, l'une traversant son épaule droite, une autre sur son omoplate gauche et la dernière au milieu du dos, légèrement à droite de la colonne vertébrale.
Il était difficile de dire si il était encore en vie. Sa posture laissait à croire qu'il tenait bon, mais connaissant la ténacité du chevalier il aurait très bien pût mourir dans une telle position. Enfin, après tout ce n'était qu'une illusion…

Du côté du réel, Lina regardait pour le moment le guérisseur effectuer son travail. Cixi lui avait dit qu'il pourrait avoir besoin de son aide une fois à l'intérieur de Schwann, mais elle n'était pas certaine qu'il accepterait qu'elle puisse ainsi s'introduire dans sa tête, même si elle était la personne la plus proche de lui. Pour le guérisseur, il ne faisait que son travail, mais elle ne devrait normalement jamais avoir un tel privilège, aussi elle était un peu perplexe pour le moment, cela se lisant sur son visage doux aussi mélangé avec l'inquiétude. Elle laissa une main glisser sur celle de la chef de clan se trouvant sur son épaule, ses yeux indiquant clairement qu'elle voulait la remercier, même si sa voix ne disait rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Sam 12 Fév 2011 - 15:34

Wrath ne bougeait pas. Cixi avait légèrement souri à Lina pour l'encourager dans cette épreuve, même si elle n'avait jamais vu le guérisseur à l'oeuvre. Elle savait que ça prenait du temps, il ne réveillerait peut être pas Schwann aujourd'hui, il ne fallait pas croire non plus que l'esprit se guérissait rapidement.

Le krityen n'avait pas été étonné du spectacle, même s'il ne le comprenait pas. Il ne se souvenait pas avoir vu les cicatrices correspondant aux plaies présentes actuellement sur le corps de Schwann. Wrath avait une parfaite connaissance de son métier, et il ne craignait rien dans l'esprit d'un autre, il avait vu bon nombre de monstruosités, il était peu probable que Schwann ait dans son esprit quelque chose de pire que ce qu'il lui est déjà arrivé de voir. Car le capitaine est peut être dur, froid, impitoyable au combat, il n'est pas un monstre. Son bras ne s'abat que sous de bonnes raisons. Il ne torturait pas - il achevait, il ne jouait pas - il faisait son devoir. Même s'il pouvait probablement ressentir de l'excitation ou même de la jubilation en combat, ce n'était pas dans un but malsain et pervers.

Le krityen resta là, analysant cette vision, car il avait l'impression que ce n'était pas la réalité, plutôt une sorte de souvenir qu'on a implanté dans la tête du chevalier. Croisant les bras, sans un mot, le Schwann présent ne semblait pas être celui à qui il devait parler. Mais il devait parler pour annoncer sa présence dans son esprit, même s'il le savait forcément.

Schwann Oltorain. Je suis Wrath Peebles. Je suis là pour vous ramener

Lorsque vous serez prêt


Signaler son aide, sans l'imposer. Il resta ainsi immobile, fixant toujours l'étrange Schwann aux cheveux longs en haut de sa pile. Il baissa les yeux sans réellement regarder les cadavres, ils étaient à la fois précis, et pourtant irréels, prouvant que ce n'était pas un vrai souvenir, sinon ils auraient au moins un visage, et cet endroit aussi, ne serait pas qu'un simple amas de maisons. Il n'y a aucun signe distinctif pour savoir où l'on est. Pas de fontaine, les bâtiments n'ont rien de remarquable pour savoir de quelle ville il s'agit. Quelque chose clochait, il n'aimait pas cette vision qui semblait pourtant avoir une certaine importance pour le chevalier, sinon il ne lui aurait pas montrée...


De l'autre côté, dans la réalité, Cixi fixait Wrath avec appréhension. Il était parfaitement immobile, elle se disait que pourtant, ce ne devait pas être agréable d'être dans l'esprit de quelqu'un... surtout quelqu'un comme Schwann. Mais il ne bougeait pas. Ses lèvres étaient entrouvertes, il respirait doucement et elle sentait son rythme cardiaque parfaitement calme. Elle était impressionnée, mais elle restait près de Lina qui semblait avoir d'avantage besoin de son soutien qu'autre chose. Elle admirait le dévouement de la jeune femme pour son ami d'enfance. Elle se demandait si... si un jour elle devait sombrer ainsi, si elle aurait quelqu'un à son chevet pour la veiller ainsi. Autrefois, elle aurait dit Ysyhtéha, mais la jeune femme avait désormais sa propre vie à remettre en place de son côté. Mais maintenant... Lurius allait être père de famille, Lissandre bientôt maman, Cythlia n'était plus de ce monde... elle baissa doucement la tête d'un air triste. Son frère. Il serait probablement le seul à rester à son chevet désormais. Elle sourit doucement, il le lui avait toujours dit. Il n'y aurait toujours que lui en fait...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Sam 12 Fév 2011 - 20:37

La voix du guérisseur résonnait dans le crâne du chevalier, mais pendant plusieurs secondes rien ne se fît entendre d'autre que le crépitement des flammes, le ruisselement du sang et le souffle léger du vent. On aurait alors pût croire qu'il s'agissait d'un refut, que l'officier ne voulait pas voir la présence du Krytien en ces lieux, mais pourtant rien ne cherchait réellement à expulser Wrath de cette vision, comme si l'on testait sa patience dans ce monde chaotique.

Puis finalement, sans aucune raison et à aucune seconde donnée, une voix résonna, semblant à la fois venir de partout sans pour autant être vraiment. C'était bel et bien celle de Schwann, pour le peu que Wrath pouvait la connaitre comme il ne parlait que rarement.

- Je sais qui vous êtes. Toujours aussi froide et dénuée d'émotion, elle ne dégageait rien de vraiment particulier, si ce n'est qu'elle n'était pas particulièrement désagréable malgré que l'on pénétrait dans son esprit. Me ramener ? Demanda t-il cette fois avec étonnement, ne semblant pas comprendre le sens de cette phrase. Qu'est-ce que vous voulez dire ?
Le corps en haut de la montagne de cadavre remua, relevant légèrement la tête. Un filet de sang semblait couler le long de sa bouche qui n'était pas encore clairement visible à cause de ses cheveux, mais l'hémoglobine tomba sur le cadavre en dessous de l'épée qui maintenant le chevalier, et lentement l'officier semblait se redresser, ses épaules bougeant doucement, ce qui laissait à penser qu'elles étaient engourdis, le haut de son corps se soulevant ce qui faisait légèrement pencher l'arme vers lui, ses mains toujours accrochées sur le garde de la l'épée.
D'ailleurs, un détail semblait maintenant surgir, bien qu'il avait peut-être était là depuis le tout début. Les armes qui se trouvaient sur le champ de bataille comportaient énormément de détails, le genre de chose que l'on aurait même pas du voir si une lame normale tellement ceci était insignifiant, mais les épées étaient parfaitement entretenus, la moindre éraflure ressortant parfaitement sur l'acier forgé. Et il en était de même avec les armures, la moindre attache apparaissant comme cruciale, le moindre maillon des cottes de mailles ressortant comme si il était unique. C'était à croire que dans cet univers, les choses auxquels l'on aurait pas prêté attention en temps normal étaient ici des plus importantes. Mais pas avec tout, car les visages étaient toujours vides comme l'auraient été ceux de poupées sans vie et désarticulées.

Puis finalement la voix du guerrier résonna de nouveau, avec cette fois-ci une pointe d'incompréhension.

- Je ne suis jamais parti que je sache. Une brêve pause fût marquée, le silence étant comblé par le fait que le capitaine tournait légèrement la tête en direction de Wrath. Son visage restait toujours invisible à cause des cheveux qui passait devant son regard. Je continu encore de me battre, car c'est ce que pour quoi je suis né.
Un vent chaud dégagea alors le visage du guerrier. Il possédait ses deux yeux et aucunes cicatrices, mais ses glandes lacrymales laissaient se déverser des larmes d'une couleur rouge, comme si il pleurait depuis tellement longtemps que l'eau avait commencé à déchirer ses yeux pour les faire saigner.

D'ailleurs, si l'on regardait avec un peu plus d'attention, le corps du bretteur était intact, l'épée et les fléches qu'il avait dans le corps ne faisant même pas saigner son enveloppe charnelle, et plus surprenant encore : il avait encore son bras.
Il regardait maintenant le Krytien, curieux de connaître la raison de sa présence en ces lieux qui aurait dû lui être réservé.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Sam 12 Fév 2011 - 23:53

Wrath hocha la tête, ne souriant pas, ne prenant ni un ton compatissant, ni menaçant, parfaitement neutre. Son regard fixait se perdait sur la silhouette du chevalier, il ne pouvait voir son visage d'ici, mais il n'en avait pas besoin.

Vous êtes parti Schwann. Vous vous battez seul avec vous même pour le moment, mais à l'heure actuelle, vous ne pouvez défendre personne. Vous êtes allongé dans votre lit, Rock se trouve allongé sur votre ventre et vous protège, Lina est assise à côté de vous et pleure

Son ton était sans aucune intonation, il ne cherchait pas à apitoyer le capitaine en précisant l'état de Lina, mais il savait très bien que le capitaine le croirait en donnant ainsi des détails sur ce que serait sa situation s'il était vraiment allongé dans un lit sans bouger. Il devait dire les choses telles qu'elles étaient, de manière à ce que le chevalier le croit. Juste dire qu'il était dans un lit sans préciser que Lina était à ses côtés n'aurait pas fonctionné, Schwann aurait pensé à une entourloupe.

Là, il y avait des chances pour qu'il soit blasé du comportement de la krityenne, qu'il se sente fatigué de savoir que des gens se préoccupaient de lui. Le krityen leva un peu le menton

Et Cixi Elmundïr est là également. Non pas pour votre état, elle avait des questions à vous poser. Elle soutient Lina pour le moment, mais je ne vous cache pas qu'elle s'inquiète malgré tout pour vous

Ses mains étaient croisées dans son dos. Il fixait toujours le capitaine sans s'attarder sur les détails environnants pour le moment. Il était actuellement en phase de test
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mar 15 Fév 2011 - 15:16

Le silence régnait de nouveau, laissant le crépitement des flammes dominer l'esprit du chevalier. C'était comme avant qu'il ne se mette à parler, comme si il analysait la situation, chaque mot qu'avait pût dire le Krytien qui c'était introduit dans sa tête. Et le temps s'écoulait, l'apparition du guerrier ne bougeant plus d'un pouce, la tête légèrement inclinée vers l'avant comme si il était inconscient, ses cheveux étant revenus cacher son visage.
Puis, sans aucune raison, il redressa la tête, se remettant à marcher en direction du guérisseur pour s'arrêter à quelques mètres devant lui, son visage étant éclairé d'un rouge flamboyant, les flammes se reflétant sur sa peau pâle et ses larmes de sang. D'ailleurs, dans cette univers le sang du guerrier n'était pas d'un noir lugubre, mais bel et bien d'un rouge extrêmement vif, une couleur que peu de personne avait dû voir depuis le temps qu'il était malade désormais.

D'une certaine manière, c'était un peu comme si l'esprit du chevalier c'était arrêté il y a de cela plusieurs mois, que son corps avait beau avoir été meurtris, il n'avait jamais l'impression d'avoir perdu quoi que ce soit. C'est ce que l'on aurait pût expliquer pour son bras gauche, la maladie du membre fantôme l'ayant fait recréer un corps artificiel grâce au mana, mais il était difficile d'expliquer cela pour son œil qu'il avait maintenant perdu depuis bien des années, avant même d'avoir intégré l'armée. De plus, son arme n'était pas l'une de celle qu'il utilisait à ce jour, et il ne s'agissait que d'une simple épée sans nom. L'armure qu'il portait sur le dos était aussi très classique, proche de celle des soldats de l'Empire, bien que légèrement modifiée, comme optimisée pour le combat, mais loin d'être aussi efficace que celle qui se trouvait actuellement dans la chambre.
C'était comme si cette image dans l'esprit du combattant était un reste de ce qu'il avait été autrefois. Comme si son esprit avait cessé de voir depuis des années, qu'il avait gardé cette image du chevalier. Et d'ailleurs, à l'intérieur des prunelles du soldat se trouvait une lueur de vie et non pas ce regard vitreux qu'il arborait habituellement, mais elle semblait peu à peu disparaître, comme une flamme qui s'éteind. Et à cet instant l'intensité du brasier qui les entouraient se faisait plus faible, la chaleur baissant d'un cran alors que le mûr dansant diminuait à vue d'œil. A cet instant, la voix du capitaine résonna de nouveau dans cette dimension que son esprit avait créé.

- Admettons que vous disiez vrai. Le ton qu'il employait était ampli du doute. Vraisemblablement, il était enclin à écouter ce que Wrath avait à dire, sans pour autant le croire pour le moment. Le bretteur était du genre à vouloir des preuves, mais il poursuivit sans pour autant en demander. Seriez-vous capable de me décrire ce que vous voyez ?
La matérialisation de l'officier dans son propre esprit regardait autour d'elle. C'était étrange, Schwann ne semblait pas avoir un contrôle sur ce qu'il voyait, comme lors d'un rêve, et pourtant cette vision s'adaptait à la présence du guérisseur qui aurait très bien pût interragir dans cette dimension jusque là mais qui ne l'avait pas fait. D'une certaine manière, on pouvait dire qu'il l'avait déjà fait en arrivant en ces lieux, mais d'une autre on pouvait aussi penser que ce songe était justement perturbé que le Krytien reste là, sans bouger, à communiquer avec le guerrier sans se soucier de ce qu'il voyait.

Aussi, la dernière phrase que venait de dire le brigadier pouvait laisser à croire qu'il ne contrôlait absolument rien et qu'il se contentait de voir ce que son subconscient lui montrait. Après tout, il dormait plus ou moins, et son cerveau devait laisser son imagination s'emballer… ou ses souvenirs s'entre-mêler et prendre le dessus…
Finalement, il s'exprima de nouveau.

- Essayez de ne pas voir que ce qui se trouve sous vos yeux. Il semblait, à la suite de cette phrase, qu'une part du chevalier voulait bien croire ce que disait Wrath, et ainsi à vouloir en savoir plus à ce sujet. L'esprit du guerrier semblait se battre avec lui même, et de cette manière on pouvait penser que oui, il continuait bien de lutter…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mar 15 Fév 2011 - 19:42

Le krityen conservait un visage parfaitement neutre, après tout, techniquement, lui-même n'était pas vraiment là...

Je ne peux pas vous répondre Schwann. L'esprit est en mouvement constant, je ne vois pas les choses de la même manière que vous. Quoi que je vous dise, ma réponse sera forcément fausse

Il soupira doucement, haussant un sourcil pour regarder Schwann

Je peux seulement vous dire que nous ne sommes pas dans l'un de vos souvenirs. J'ignore d'où viennent ces apparitions étranges, mais elles ne viennent pas vraiment de vous.

Un sourire se dessina alors sur les lèvres du krityen, très fin, comme s'il se retenait

Vous n'êtes pas chez vous, Schwann. Je ne sais pas encore où vous êtes, je suis peut être guérisseur, je sais peut être intégrer l'esprit de quelqu'un afin de l'aider, mais je ne peux que le guider, pas faire le chemin à sa place, et encore moins réussir du premier coup

Son sourire se perdit quelques secondes, alors qu'il fixait l'impérial et cette étrange apparence, une sorte de mélange de passé et de futur, il craignait que le chevalier ne soit perdu plus profondément encore que prévu

Ma présence dans votre esprit vous fatigue encore plus que votre corps ne l'est déjà. Je ne vais pas pouvoir rester. Mais je reviendrai

Il commença à se retourner, avant de jeter un dernier coup d'oeil

Avez vous un message pour Lina? Ou pour quelqu'un d'autre?

Lui faire comprendre qu'il y avait réellement un extérieur, lui permettrait peut être de saisir qu'il n'était pas dans le monde réel. Le chevalier devait probablement s'en rendre compte, rien que par la présence de son bras... cependant, il craignait que les choses soient compliquées... bien plus compliquées que prévu
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mar 15 Fév 2011 - 20:42

Le silence régnait de nouveau. Visiblement, les mots qui résonnait dans le crâne du chevalier ne le laissait pas indifférent. Et si il était réellement inconscient et que cela n'était pas un simple rêve ou un produit de son imagination ? Il ne pouvait pas s'en assurer, et son esprit n'arrivait pas à se focaliser sur ce qu'il avait créé. Il parvenait à voir les lames et les armures, les restes de la guerre et de la destruction, mais pour ce qui était des individus, aucuns n'étaient clair à ses yeux, les traits de leurs visages ne lui apparaissant pas, leurs expressions restant invisible. La seule personne qu'il pouvait voir clairement était ce Wrath, et en temps normal le bretteur n'aurait eût aucune raison de rêver de lui dans la mesure où il n'était rien de plus qu'un visage parmis tant d'autres…

Comment reconnaître le vrai du faux ? La réalité du mensonge ? Le brasier autour paraissait réel pourtant. Les armes et les armures aussi. Les restes de la guerre semblaient eux aussi être récents.
Et voilà que maintenant ce guérisseur repartait alors que pourtant il avait dit vouloir le ramener. Qu'est-ce que cela était, un rêve, une vision de l'avenir, une hallucination, ou même encore une manipulation de l'esprit ? Difficile à dire, et pour l'instant il demandait quelque chose d'invraisemblable pour le guerrier dans la mesure où il avait l'impression d'être conscient.

- Je n'ai pourtant pas la sensation d'être si épuisée… La voix résonnait, un peu trop calmement cette fois-ci. Bien entendu il ressentait la fatigue, mais il la ressentait constamment avec le miasme dans son organisme, alors il lui était difficile d'avoir l'impression d'être réellement épuisé.

Puis le calme revînt à la question du Krytien. Un silence qui dura quelques secondes, un peu comme une longue et pesante hésitation de la part de l'officier, comme si il cherchait vraiment ce qu'il pouvait dire, les mots les plus appropriés, ceux qui pouvaient réellement prouver qu'il était en vie. L'apparition du chevalier s'anima de nouveau pour se retourner, lentement et dans un mouvement à peu près similaire à celui du mage. Puis, il regarda aussi derrière lui en tournant simplement la tête, son visage étant maintenant parfaitement éclairé par les flammes pour décrire un sourire qui n'apparaissait que rarement de la part du guerrier, à la fois hautain et supérieur tout en restant amusé et sincère.
A cet instant, l'œil droit du chevalier qui était clairement visible puisqu'il avait tourné la tête de ce côté vit apparaitre sa cicatrice, les cheveux du bretteur disparaissant jusqu'à former la coupe qu'il avait actuellement. Sa carrure devenait un peu plus imposante, et chacune des plaies passées qui marquaient son corps se redessinait de nouveau, le bras amputé du chevalier virant lui aussi à une teinte noire profonde alors que le décor disparaissait lentement dans une poussière sombre, comme un château de sable qui tombe en ruine à l'approche de la marée.

- Si j'en vois un tirer la tronche à mon réveil, je le descends. La voix résonnait bien du bretteur cette fois-ci, et non pas de l'illusion qui avait précédé. Puis le corps disparu lentement, laissant Wrath au milieu de la même salle noire dans laquelle il c'était trouvé en arrivant dans l'esprit de Schwann…

A l'extérieur, Lina ne clignait presque pas des yeux, attendant une réaction dans le calme le plus totale. Elle serrait fortement la main posée sur son épaule, mais elle ne tremblait pas, bien que son regard décrivait toujours de l'angoisse.

Rock, lui, se contentait simplement de rester sur son maître, ne comprenant pas tout à fait l'ampleur de la situation. Par moment, il regardait autour de lui pour voir les que personnes ne bougeait vraiment non plus, et le calme ne semblait pas être des plus appréciés de la part du chien. A un moment, un peu avant que Wrath sorte de l'esprit du chevalier, il couïna doucement avant de se redresser et de venir lécher le visage du guérisseur qui ne bougeait plus d'un pouce, cela dans le but de succiter une réaction…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une chambre…   Mar 15 Fév 2011 - 21:06

Le krityen ne put s'empêcher de sourire au message du chevalier. Lorsqu'enfin ses yeux s'ouvrirent, il sentit sa joue humide et se tourna vers Rock en souriant. Le guérisseur transpirait désormais.

Il y a du progrès. Mais il ne se réveillera pas maintenant. Je dois laisser son corps se reposer

Cixi sourit doucement en hochant la tête, refermant un peu son étreinte sur Lina. Le guérisseur lui sourit à son tour

Il refuse, en revanche de voir qui que ce soit «tirer la tronche à son réveil »

Il avait mimé les guillemets, et posa une main sur l'épaule de la jeune femme Alors, entrainez vous à sourire à nouveau... il va s'en remettre, son esprit est toujours aussi fort et combattif, il ne va pas se laisser abattre!

Lui en revanche... il semblait vraiment épuisé. Il souffla doucement et s'inclina face à la chef krityenne

Si vous me permettez de me retirer. Je reviendrai demain.

Oui, vous pouvez y aller. Merci Seigneur Peebles

Il s'inclina, mais resta encore quelques secondes, pour le cas où la jeune krityenne ait des questions à lui poser, même s'il ne pourrait peut être pas répondre

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une chambre…   Ven 18 Fév 2011 - 19:42

Dans la chambre, Schwann semblait définitivement être paisible et imperturbable. Même l'intervention du Krytien dans son esprit ne semblait pas déroger à la régle qui faisait que le guerrier était toujours calme, et si son corps devait être épuisé, il ne montrait rien non plus, ne le faisant même pas transpirer. En fin de compte, même à la frontière de la mort, il restait toujours le même, comme si c'était parfaitement naturel. La seule différence notable était qu'il n'apparaissait pas nécessairement comme fermé et inexpressif, mais vraiment comme endormis, tout comme l'aurait pût être un quelconque humain. Habituellement, même la Krytienne ne pouvait pas voir une telle expression sur son visage dans la mesure où il ne dormait pas beaucoup, que le miasme l'en empêchait ou perturbait son sommeil, comme si ses nuits n'étaient faites que de cauchemars.

D'ailleurs, Lina était restée quelques instants à regarder son chevalier, comme si elle craignait qu'il y est une réaction, mais en fin de compte elle sourit doucement lorsque Wrath lui rapporta les paroles du bretteur. C'était à la fois surprenant et digne de lui dans la mesure où il n'aurait sans doute rien voulu faire passer en temps normal, mais que c'était typiquement le genre de chose qu'il devait penser. Elle se leva donc quand le guérisseur s'apprêta à partir, s'inclinant pour le saluer comme il se doit.

- Merci Sieur Peebles… Elle aurait aimée pouvoir faire plus, mais pour le moment elle devait rester avec Schwann, au cas où… Elle jeta un bref regard dans la direction de son corps endormis, puis souria doucement, un peu tristement même, avant de reporter son attention vers le Krytien. Faites attention en rentrant. Elle disait surtout ça car il n'était pas difficile de voir son épuisement, puis elle prit un air plus sérieux, ce qui montrait enfin son rang : mélange d'honneur, d'autorité et d'impassibilité. Rock !
A cet instant, on aurait pût croire entendre le capitaine de la onzième, et le chien se leva, comme si il avait parfaitement compris ce que voulait cette personne qui tenait tellement à son maître. Il sauta du lit, souplement et avec grâce, sa puissante musculature ondulant sur son dos, ce qui ne laissait aucun doute quand au fait qu'il était réellement l'animal le plus imposant de Scizontania, et donc que sa force devait être conséquente. Il regarda quelques instants Lina, avant de passer à Cixi et ensuite à son compagnon à quatre pattes, pour finalement terminer avec Wrath dans un baillement, comme si il était las d'effectuer la tâche que venait de lui confier la Krytienne. Mais il s'avança toutefois près du guérisseur, même si il ne ferait que le raccompagner jusqu'à la porte du château, ce serait suffisant pour s'assurer de son état. Non pas que Lina s'inquiétait pour lui, en particulier car cela aurait pût être vexant pour un médecin de s'évanouir sans prendre conscience de son propre état, mais c'était aussi car au moins il ne risquait pas de se perdre à l'intérieur du château et car le chien semblait apprécier cet individu.

Laissant l'homme en bonne compagnie, Lina se tourna vers celle qui lui avait apportée un peu de réconfort au cours de cette brêve entrevue. Elle semblait hésitante, comme si elle avait quelque chose à dire mais qu'elle ne pouvait pas. Mais d'un autre côté, la curiosité la rongeait vraiment depuis tout ce temps, et elle inclina légèrement la tête en jouant avec ses doigts, reprenant son air angélique qui ne laissait aucunement à penser qu'elle était un Lieutenant impérial capable de rivaliser avec son supérieur.

- J'aimerais vous poser une question… Elle regarda brièvement dans la direction du soldat. Il y a longtemps qu'elle était passée à autre chose, mais elle n'avait jamais eût de réponse, sans doute car il n'y avait jamais eût personne pour les lui donner. Mais là, elle savait que la chef Krytienne pourrait lui répondre, dans la mesure où elle était un peu concernée. Savez-vous ce qu'est devenu le maître voleur Protos Rasae ? Elle devait être au courant qu'il avait eût une compagne avant de disparaître et qu'il s'agissait d'elle, une Krytienne qui avait fuit ses origines, bien que c'était surtout car ses parents l'avaient fait et donc qu'elle n'avait jamais eût la possibilité de renouer avec son peuple…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une chambre…   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une chambre…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Zaphias-