AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Un retour mouvementé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Dim 6 Fév 2011 - 19:53

Au moment où le maitre d'arme avait appliqué son étrange potion rougeâtre sur le corps de l'espion celui-ci s'était mis à rêvé.
Mais d'une façon bien différente de la manière habituelle, premièrement tous ses sens vivaient ce qu'il se passait au point où Taimu se demandait si il était vraiment en train de rêver.

L'odeur du bois et de l'humidité propre à la forêt était présente, il pouvait sentir sous sa main l'écorce des arbres lorsqu'ils les touchaient et surtout il y avait les bruits propres à la vie forestière, en revanche une ambiance assez malsaine régnait sur le lieu et l'impérial avait beau marcher, le décors refusait de changer.

C'est au bout d'un long moment de marche que finalement une fois inconnu se fit entendre, il s'agissait d'un chant enfin c'est ce qu'on aurait put croire, mais au fur et à mesure qu'il avançait il comprit de mieux en mieux ce qui se disait et finalement le champ se rapprochait plus d'une prière chanté qu'autre chose.

Et en suivant les douces notes prononcées par une voix féminine, le gamin arriva alors dans un nouvel endroit.
La forêt avait laissé place à une ville, un lieu inconnue dont l'architecture ne laissait pas penser à quelque chose que l'espion pourrait connaître, au début l'endroit était vide de toute présence et seul la voix féminine résonnais et peu à peu des formes humaine se mirent à apparaître autours de lui.
Les bruits aussi s'invitèrent, et finalement la ville retrouva son activité d'antan et Taimu put enfin voir d'où venait cette voix ?
Un peu plus loin devant lui le bâtiment central n'était plus vide et sur le trône était assise une tête très connue.
Sol, dans une tenue qui contrairement à l'habituel était plein de faste et probablement inconfortable, se tenait droitement assis sur un trône de pierre alors que devant lui deux guerrier s'affrontaient.
Le combat semblait l'ennuyer et il s'intéressait beaucoup plus à la fille qui chantait sur le côté.

L'espion s'avança doucement, devant lui les deux guerrier s'affrontait dans un combat relativement serré.
Le premier maniait une imposante à deux main comme si l'arme ne pesait pas plus lourd qu'un bâton de bois alors que son opposait maniait une énorme masse très stylisé.
Si le premier était relativement vif le second faisait des mouvements bien plus lent mais semblait toujours avoir une longueur d'avance sur son adversaire ce qui lui permettait de parer tous les coups et d'envoyer des contres dévastateurs.

Le combat avait lieu sur la surface plane entre deux surface d'escaliers, les gens assistant aux festivité se tenait ses les marches alors, apparemment la surface plane n'était que pour les combattants et la chanteuse qui se trouvait sur le côté gauche, donc du côté droit pour Sol.
À vrai dire l'espion ne savait pas pourquoi il se dirigeait ainsi vers Sol, en fait il ne contrôlait rien, il n'était qu'un spectateur de la scène et celle-ci semblait vraiment trop réaliste pour un simple rêve.

Lorsqu'il atteignit enfin les marches, les gens autours de lui s'écartaient à son approche pour le laisser passé tandis que lui montait les marches sans même les regarder.
Finalement il atteignit la surface plane et l'attention du marcheuse était porté sur la chanteuse, à présent qu'il était aussi près il ne pouvait s'empêcher de la trouver très belle bien qu'elle ne soit pas vraiment du genre de l'espion et pourtant il se sentait un peu comme obliger de la trouver jolie, peu être que c'était ce que pensait la personne qui montait les marches.

La deux guerriers avait cesser de se battre à son approche mais la voix de Sol les rappela vite à l'ordre alors que la chanson changea légèrement d'intonation un peu comme si la chanteuse était troublé, en temps normal Taimu ne s'en serai pas rendu-compte mais là cela lui était apparut très clairement.
Les deux guerriers commencèrent à l'approcher mais on pouvait lire la peur dans leurs yeux, le plus courageux fut celui à la masse, qui donna un premier coup, rapide.
Mais l'espion se sentit bondir en avant pour posé le pied sur la masse et l'utiliser comme tremplin afin de faire un salto avant et de mettre ou coup de pied marteau sur le haut du crâne du combattant qui tomba raide sur le coup.

L'autre recula alors de deux pas et s'enfuit en lâchant son arme, l'espion soupira de soulagement, les affronter était une perte de temps.
Enfin c'est ce que disait celui qui venait de combattre car Taimu n'était qu'un vulgaire spectateur et finalement il se retrouva devant Sol et s'agenouilla devant lui.


- Père...

Le réveille fut, non pas brutal, mais assez surprenant.
La première chose que vit l'espion en se réveillant fut un décolté plongeant devant ses yeux, puis en le remontant légèrement il se retrouva nez à nez avec Eva.
Il se recula comme il le put malgré la douleur qu'il ressentait alors que la voleuse était presque toute nue sur lui, heureusement que la couverture les séparaient.


- Eva, mais, pourquoi ne tu qu'un tablier?
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Dim 6 Fév 2011 - 20:26

Voyant le gamin ouvrir légèrement les yeux, Eva resta là, sans bouger, à attendre une quelconque réaction de sa part. Mais elle due admettre être à la fois déçue et surprise quand il chercha à se reculer, comme si elle était laide au point qu'il ne voulait même pas la voir. S'en était presque vexant : elle faisait des efforts pour lui, et c'était comme ça qu'il la remerciait, en la fuyant comme la peste. Heureusement qu'il était au fond de son lit et qu'il ne pouvait pas aller plus loin, car elle n'aurait sans doute jamais eût le courage de le poursuivre après une telle réaction.

Finalement, elle soupira et se recula doucement, s'essayant au dessus de lui sans pour autant l'écraser, aussi bien car elle était un poids plume que parce qu'elle faisait attention de ne pas entrer de trop en contact avec lui. Ce garçon était vraiment naïf parfois, et cela l'agaçait un peu… ce qui pouvait se lire sur son visage, ses sourcils se fronçant alors qu'elle regardait le gamin en croisant les bras. Enfin, c'était peut-être son insouciance qui l'attirait tant, aussi elle s'approcha de nouveau de lui, tendant une main près de son visage qu'elle vînt caresser pour le rassurer, le calmer…

- Doucement… Tu es convalescant je te rappel… Les doigts de la nymphe glissèrent le long de la joue de Taimu, l'effleurant doucement jusqu'à ce qu'elle arrive à son menton. Là, on aurait pût croire qu'elle allait saisir celui-ci pour ensuite l'embrasser, mais elle se contenta simplement de remonter lentement ses doigts pour dégager les cheveux qu'il avait devant le visage, plongeant son regard dans le sien pendant plusieurs longues secondes où elle ne bougea plus, totalement imperturbable.

Ce gosse… Etait-il aveugle à ce point ? En général, n'importe quel homme normalement constitué aurait senti un certain désir s'emparer de lui en voyant une jeune femme agréable à regarder aussi peu vêtue, et surtout dans un tel accoutrement. Mais cet impérial semblait ne pas même cerner le fond de la pensée de la succube, chose qu'Eva trouvait totalement stupide : il était un espion, savoir comment penser les gens pour mieux les traquer et leur soutirer des informations étaient son travail, alors comment ne pouvait-il pas comprendre quelque chose d'aussi simple à cet âge ? Comment pouvait-on être aussi aveugle et oser poser une telle question ? Elle ne comprenait pas. Elle avait toujours autant de mal à cerner le gamin sur ce point, mais elle ne s'avouait pas vaincue pour le moment.

- Ça ? Dit-elle en se redressant comme précédement, tirant sur une des bretelles du tablier ce qui laissa presque entrevoir sa poitrine. Je te laisse deviner. Mais elle savait qu'il ne verrait sans doute rien et qu'il répondrait simplement quelque chose du genre « Ah tu faisais la cuisine ? » et qu'il enchainerait tout de suite après par « Mais pourquoi avec rien en dessous ? Tu avais chaud ? » et elle soupira, préférant continuer en lui posant à son tour des questions plutôt que de le laissait passer pour un idiot. Et toi, pourquoi es-tu ici et non pas au château ?
Elle repensait à ce qu'il était advenu un peu plus tôt. Elle aurait tout aussi bien pût le questionner sur sa relation avec la Krytienne qu'elle avait vu un peu plus tôt, car après tout elle n'était pas n'importe qui et elle aurait aimée en savoir plus à ce sujet, comme l'origine de leur rencontre mais en détail, sauf qu'elle repensait surtout à ce que cette femme avait dit ; un homme avait amené le gamin ici. Aussi elle voulait savoir qui était cet homme et pourquoi il l'avait ramené ici plutôt qu'au château, surtout en sachant que ce n'était sans doute pas l'endroit le plus approprié pour recevoir des soins…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Dim 6 Fév 2011 - 22:08

L'espion fit par se redresser légèrement en faisant fit de la tenue très légère de la voleuse, il avait juste très prit au dépourvut lorsqu'il avait vu une paire de seins à son réveil et puis il avait eu l'impression de la vexer un peu et même cela ne lui plaisait pas car elle savait se rendre très énervante pendant les leçon quand elle lui en voulait.

Quand elle lui demanda comment il s'était retrouvé ici, le jeune impérial la regarda alors dans les yeux et réfléchit quelques instant en faisant le bilan des souvenir qu'il avait en tête.
Il se souvenait avoir été dans un parc en compagnie de Cixi, puis Maitre Sol était venu et dans un effort désespéré de le fuir il était tombé dans les pommes à cause de la douleur.
Il y avait donc de forte chance pour que se soit Sol qui l'est amené ici.

Taimu soupira légèrement avant de sourire à Eva.


- La dernière fois qu'une servante m'a réveillé dans cette tenue, elle à tenter de me violer après, j'espère que c'est pas ce que tu compte faire.
Sinon il y a de grande chance que se soit maitre Sol qui m'ait amené ici, j'étais en train de me promener avec Cixi quand il m'a retrouver.


L'espion posa doucement sa main sur son torse quand il se rendit compte que sa tunique était ouverte, il leva alors doucement les yeux sur Eva, mais cela ne devait pas être sinon il serai probablement déjà attaché au lit en train de subir un entrainement de survit et de d'endurance face à la torture mentale et physique.
Il se rallongea alors doucement puis tourna la tête vers la porte pour remarquer que la porte n'existait plus et qu'à la place on avait une surface noire dont la succube avait le secret.


- Eva, pourquoi ma chambre n'a plus de porte?
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Mar 8 Fév 2011 - 20:34

« Maître Sol » était quelque chose qu'elle avait entendue plusieurs fois de la bouche des servantes, mais elle ne s'y était pas intéressée plus que ça jusqu'à présent, jugeant que ce ne devait être que la personne qui avait entraîné le gamin tout comme Travian avait entraîné Schwann. Enfin, maintenant elle avait envie d'en savoir plus pour que cet homme ramène de force l'espion chez lui, et inconscient qui plus est. Mais elle n'interrogea pas Taimu tout de suite sur son identité, pour l'instant il devait se reposer, et elle répondit rapidement à sa petite plaisanterie, ou du moins ce qui devait l'être.
- Serait-ce vraiment un viol de ma part ? Lui dit-elle dans un clin d'œil en penchant légèrement la tête sur le côté avant de reprendre. Mais ce ne serait pas très raisonnable alors que tu n'es pas encore complétement rétabli, alors je me suis simplement dis que ce genre de vue pourrait… peut-être te revigorer un peu.
Mais la question qui suivit mit mal à l'aise la jeune femme, non pas car elle avait des remords quand à ce qu'elle avait fait, bien au contraire, elle était du genre à assumer ses actes, mais plutôt car le simple fait de repenser à cette scène lui était désagréable, son regard se tournant lassement vers son forfait, la voute noir oscillant légèrement comme si il s'agissait d'eau.
- Ça ? Répondit-elle d'une voix particulièrement lasse, son regard se vidant de l'amusement et de la malice dont elle faisait preuve habituellement, avant qu'elle ne regarde de nouveau l'espion droit dans les yeux, l'air blasée. Ta servante sera sans doute plus apte à t'en parler que moi.
Bien entendu, elle ne répondait pas clairement à la question, mais Taimu ne pouvait aucunement la blâmer pour ça étant donné qu'il était lui même du genre à éluder les questions ou à rester le plus flou possible. De plus, elle savait très bien que cette Miko n'avait sans doute pas eût le temps de comprendre grand chose lors de son intervention, et qu'elle devrait au passage expliquer la raison de sa présence dans la chambre de l'impérial, ce qui faillit presque faire esquisser un sourire de la part de la succube.

Mais elle se retînt, car cela serait un peu comme un aveux et paraitrait suspect. Elle se pencha donc de nouveau vers lui en déposant ses mains de part et d'autre de son visage, se rapprochant lentement de lui en ravivant la flamme dans son regard, les pensées qu'elle avait n'était pas très dure à deviner…

- Mais peut-être as-tu faim…? Demanda t-elle d'une voix douce et sensuelle, ses mains glissant d'abord sur le cou du gamin, puis son torse, avant de rejoindre ses hanches. Je t'ai préparé à manger…



Devant le bâtiment, une silhouette se pressa de passer le portail pour arriver jusqu'à la porte d'entrée, laissant des traces de pas noirs là où ses pieds se déposait. Et une fois à destination, il frappa à grand coup du poing pour signaler sa présence, attendant que l'on lui ouvre. Il aurait tout aussi bien pût défoncer la porte, mais cela aurait sans doute était mal venu, bien qu'il aurait largement eût les moyens de faire réparer celle-ci. Dans tous les cas, Schwann semblait pressé… et énervé.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Mer 9 Fév 2011 - 15:27

Le fait qu'elle parle d'une servante ne le rassurait guère, aucune dans cette maison n'avait la puissance nécessaire pour détruire cette porte, car comme il s'agissait de celle protégeant les quartier du maitre de maison il était clair contrairement au autre elle était traiter de façon à résister à une bonne partie des magies mineur et avait un très bon effet contre le vol.
Donc il avait fallut une puissance assez élever pour en venir à bout de cette façon.
Pour le moment l'espion ne répondit rien à cela, mais il comptait bien mener son enquête mais pour le moment il n'était pas en état et il ne devait pas se permettre de s'énerver... pour le moment.

D'autant que Eva ne lui en laissa pas le temps car peu après son explication elle devint caline, très caline, voir un peu trop au yeux de l'espion.
Mais apparemment c'était parce qu'elle lui avait préparé à manger, ce qui pouvait explique le port du tablier mais pas la nudité en dessous de celui-ci.
En tous cas elle lui apportait une excuse toute trouver pour l'empêcher d'aller plus loin.
Aussi le jeune homme hocha la tête.


- Effectivement je n'ai rien manger depuis un bon moment.



Le maitre d'arme veillait tranquillement sur la petit Miko endormie, en se demandant ce qui pouvait avoir détruit la porte en haut.
Il avait ausculté la gamine et avait découvert ses traces de morsures dans le cou et il avait pris le temps de désinfecter la blessure et de lui faire une bandage.
Il s'apprêtait alors à remonter à l'étage quand un martèlement se fit entendre à la porte d'entrer, comprenant alors que la servante qui s'occupait de l'accueil n'était autre que Miko, Sol soupira doucement avant de se diriger vers la porte d'entrer et de l'ouvrir en grand en poussant un
" Quoi ?" assez dévastateur.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Mer 9 Fév 2011 - 19:59

Ce qui était certain, c'était qu'Eva semblait satisfaite que le garçon avait de l'appétit, car au moins elle n'aurait pas l'impression d'avoir cuisinée pour rien. Elle sortit donc du lit et saisit sa cape rouge, enroulant celle-ci autour de son corps ce qui lui permettait de le cacher tant qu'elle ne gigotait pas trop. De toute évidence, la pudeur n'était pas une notion dont elle pouvait avoir conscience…
Elle aida donc l'espion à sortir du lit, ses blessures devaient encore lui faire mal et elle préférait rester à ses côtés pour s'assurer que tout allait bien. Après tout, il avait beau avoir meilleur mine que ce qu'elle avait entendu dire, il n'était pas à l'abris d'un faux pas à cause de la fatigue ou d'une blessure qui se rouvre lors d'un moment trop brusque, elle lui saisit donc la main pour qu'il sorte du lit et resta à ses côtés lorsqu'ils marchèrent jusqu'à la cuisine à l'étage du bas. Elle était particulièrement proche de lui dans l'escalier, jugean que c'était l'endroit le plus dangereux si il y avait un problème quand à ses blessures, aussi elle avait laissé l'un de ses bras passer au dessus de ses épaules et le maintenant au niveau de la taille, faisant en sorte de n'exercer aucune pression pour ne pas lui faire mal.

Et une fois arrivé dans la cuisine, elle le fît s'installer sur une petite table qui s'y trouvait, ne jugeant pas nécessaire de l'amener jusqu'au salon alors qu'il mangerait de tout évidence seul. Elle lui servit donc ce qu'elle avait préparée avec l'aide de Rie, et le regardant en joignant les mains devant elle, comme si elle priait pour ne pas avoir fait de gaffe au cours de la préparation…



Schwann regardait l'homme qui venait de lui ouvrir. Courtoisie, zéro… Au moins ils avaient un point commun. Le capitaine ne s'en offusqua pas pour autant, il avait l'habitude de ce genre de comportement à son égard, et le simple mot que cet homme avait prononcé était comme un doux son humble et grâcieux en comparaison de tout ce qu'avait pût entendre le chevalier lors des missions où il avait appréhendait des malfaiteurs, criminels et fauteurs de trouble. Les guildiens étaient généralement très peu tendre avec lui aussi, mais il était largement capable d'utiliser sa répartie pour les faire taire… ou bien ses lames…
Dans tous les cas, l'officier était pour l'instant dans un bien triste état apparent, bien qu'il se tenait droit comme si les blessures qu'il avait n'était que du maquillage.

- Capitaine Oltorain de la onzième brigade. Lâcha t-il froidement, digne de sa réputation. Je suis ici pour m'entretenir avec l'espion impérial Taimu Shido. J'ai quelque chose à remettre à mon subordonné. Ne sachant pas si cet homme le laisserait passer malgré qu'il avait énoncé son rang et son nom, et donc qu'il devait savoir si il vivait ici que le gamin était l'un de ses hommes, il préféra préciser. En main propre.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Mer 9 Fév 2011 - 21:31

En fait l'espion n'avait pas envi de sortir de son lit, mais comme Eva insistait, il accepta non sans regret car il si pouvait marcher grace à son aide il n'aimait se montrer dans une telle position de faiblesse face à elle.
Non pas qu'il avait de la fierté mal placé, mais plutôt qu'il avait peur qu'elle continue le genre de folie qu'elle avait eu plus tôt.
Ce n'est pas le genre d'attention qu'aime le jeune homme ce n'est pas d'une femme au foyer dont il rêvait, après tous il en avait déjà un nombre assez conséquent.

Mais cela semblait passer bien au dessus de la tête de la voleuse qui faisait tous ce qu'elle veux, mais au moins elle avait fait des efforts aussi l'espion chercha à la récompenser.
Ils arrivèrent donc dans la cuisine où tous semblait déjà prêt et une assiette contenant des tomates farcie ainsi que de riz se présenta à lui.
Prélevant alors un morceau de tomate qu'il amena à sa bouche à l'aide d'un fourchette, l'espion resta un moment un gouter sans rien dire, puis finalement il se tourna vers la succube.


- ...ça passe.
La voleuse sembla alors déçu prétextant qu'il pourrait y mettre plus de cœur et c'est donc avec plein d'ironie que Taimu y mis plus de coeur
- C'est trop bon... les bras m'en tombent
- Menteur, dis la vérité au moins.
- ça passe.

Et comme tous garçon ayant reçut une éducation il termina l'assiette que lui avait préparé la succube.


Pendant ce temps là Sol faisait face au capitaine de la onzième brigade, il cherchait rapidement Taimu et le localisa dans la cuisine, au moins çela voulait dire qu'il pouvait à nouveau se déplacer.
C'était bon signe même si Sol était impressionné par la vitesse à laquelle le soin avait fonctionné.
Il s'écarta donc de l'embrasure de la porte pour laisser la place au capitaine impérial de passer.


Le môme est en cuisine, au fond du couloir devant vous et à gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Mar 15 Fév 2011 - 19:15

Le manque d'enthousiasme dont faisait preuve l'espion peinait un peu Eva, qui préféra détourner le regard en direction de la fenêtre plutôt qu'il puisse voir son visage marqué par la tristesse… ou du moins si il avait été capable de le remarquer, car le gamin était bien du genre à ne rien voir si c'était hors mission. Parfois, elle se disait qu'elle pourrait tout aussi bien s'auto-mutiller et découvrir sa chair sous ses yeux, il ne le remarquerait même pas. Au début elle avait simplement pensée qu'il faisait semblant de ne rien voir, mais au fur et à mesure il c'était avéré qu'il n'en voyait encore moins qu'un aveugle, et ce n'était pas la première fois qu'elle ressentait ceci.
Mais elle se disait qu'avec le temps il parviendrait à percevoir ce genre de chose, que cela lui serait indispensable si il espérait pouvoir devenir quelqu'un de plus important, même si il ne semblait pas aspirer à ce genre de destin pour le moment. Il lui fallait donc continuer d'être patiente, et de faire en sorte qu'il s'attache à elle, au moins un peu.

Elle soupira donc doucement avant de porter de nouveau son regard à son attention, constatant qu'il avait terminé de manger. Avec ça, c'était elle qui n'avait rien dans le ventre depuis un moment du fait de s'être plutôt concentrée sur la préparation de son repas à lui, et depuis qu'elle vivait ici elle avait prit la fâcheuse habitude de sauter plusieurs repas pour soit profiter un peu plus de sa présence, soit pour ne pas être un fardeau et ainsi se consacrer à certaines tâches normalement confiées aux servantes. Heureusement qu'en général elle se rattrapait lorsqu'elle mangeait en sa compagnie, et c'était sans doute pour cela qu'il n'avait rien remarqué là non plus, car il devait penser qu'elle avait tout simplement bon appétit.
La succube récupéra donc l'assiette et les couverts du gamin afin de les apporter près de l'évier, puis elle se contenta simplement de commencer à nettoyer le tout, cela sans dire le moindre mot, seul le bruit de l'eau s'écoulant venant rompre le silence qui régnait dans la pièce. Aujourd'hui, Eva était étrangement calme, mais sans doute les différents événements qui étaient survenus en étaient la cause…


...

Du côté du capitaine, il pénétra à l'intérieur du bâtiment avant de se tourner vers l'homme qui lui avait ouvert, s'inclinant légèrement en guise de remerciement. Il aurait tout aussi bien pût le faire par des mots, mais l'impérial préférait les actes à la parole, sans doute car il était plus facile de tromper quelqu'un avec des mots qu'avec des gestes. Enfin, ça c'était dans la mesure où l'on se battait, mais c'était une habitude qu'il avait gardé en dehors des champs de bataille. Que cela ne plaise ou non, il s'en fichait de toute manière, il n'était pas là pour ça.
Il se redressa alors et se retourna vivement, quelques blessures le faisant souffrir sous ce geste assez brusque, mais là encore il s'en fichait éperdument, se dirigeant vers l'endroit que l'on lui avait indiqué.

Pour le bretteur, c'était la deuxième fois qu'il revenait ici. La première datait déjà d'un bon bout de temps, et une certaine nostalgie parcourait le guerrier en même temps qu'il traversait les couloirs. Il se souvenait de la cérémonie où Taimu était devenu patriarche et du combat qui s'en était suivis, et pourtant il considérait toujours l'espion comme un gamin, un sourire léger se dessinant sur le visage de l'officier en constatant que visiblement il n'était pas le seul à le voir comme tel en repensant à ce qu'avait dit l'individu qui l'avait accueilli. Et d'un côté, il était vrai que si il était efficace au travail, que ses techniques étaient au point et qu'il était parfaitement capable de se débrouiller seul, d'un point de vue relationnel il avait encore bien du progrés à faire.
D'une certaine manière, c'était ironique que ce soit lui qui pense ça, car il n'était pas plus habile que l'espion en ce qui concernait l'intéraction avec autrui, mais dans son cas c'était un peu différent : il était un combattant et n'avait pas besoin de parler autant. Si son boulot ne consistait qu'à maîtriser ses semblables pour faire régner l'ordre, Taimu lui devait parfois faire preuve d'un talent d'orateur et d'acteur, comme pour soutirer des informations. Après, il était vrai qu'en temps que capitaine, Schwann aurait dû normalement faire preuve d'une manière d'être devant le public assez noble, mais il apparaissait plutôt comme un rustre ou un justicier qui tant que la paix régnait était satisfait, et cela qu'importe les méthodes…

Au milieu du couloir, l'impérial croisa une servante qui semblait un peu occupée à espionner quelqu'un au travers de la pièce dans laquelle il allait se rendre. Visiblement, si Taimu s'y trouvait, soit il n'était pas seul, soit il était en pleine activité susceptible d'éveiller de la curiosité. Voir les deux.
Enfin, quand il s'approcha d'elle, elle se retourna brusquement en sursautant, un cri s'échappant de ses cordes vocales, visiblement surprise de voir l'officier. Peut-être qu'elle l'avait déjà vu à la cérémonie, mais lui ne se souvenait pas d'elle. En même temps il avait rencontré tellement de personne depuis, alors que pour elle c'était nettement plus simple de se souvenir d'un gars à l'œil borgne et au bras amputé. Elle regarda quelques instants Schwann qui lui continuait à s'avancer, et à un moment elle sembla vouloir s'interposer, son regard se posant sur le flanc gauche de l'officier qui était teinté de noir. Il saignait ? Il ne s'en était même pas rendu compte, mais il faudrait qu'il change ses bandages… Voilà pourquoi il détestait les hôpitaux : on devait toujours perdre son temps avec ce genre de futilité.

Il écarta simplement la servante, doucement toutefois, et pénétra dans la cuisine, jetant un bref regard autour de lui pour analyser la situation. Mais la raison de sa venue était dans un but précis, aussi il ne tarda pas à passer son bras organique derrière lui pour en sortir un document roulé sur lui même qu'il déposa juste devant Taimu avant de déclarer d'un regard vitreux et d'une voix toujours aussi calme.

- Félicatitations… Lieutenant. Et sans plus tarder, il replongea sa main derrière lui pour prendre une bouteille de champagne, débouchonner celle-ci et remplir le verre de l'espion que la nymphe n'avait pas pût prendre par manque de main. Faut fêter ça. Lâcha simplement l'officier comme si il s'agissait simplement d'une corvée, portant déjà à ses lèvres la bouteille pour en laissait couler son contenu au travers de sa gorge.

Il se doutait bien que dans l'esprit du gamin tout devait être un peu embrouillé, notamment car il était survenu sans prévenir, qu'il lui balançait ça subittement et qu'au vue de l'échec de la dernière mission c'était assez inattendu, mais Schwann ne doutait pas un seul instant des capacités d'adaptation du gosse, aussi il continua simplement de boire encore quelques gorgées avant de regarder sa sœur biologique.

- Salut Eva. Puis il attendit simplement la réaction de son subordonné…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Mer 16 Fév 2011 - 22:04

Il y avait dans cette cuisine une tension un peu malsaine dans l'air, à vrai dire cela inquiétait un peu l'espion, en fait il se demandait pourquoi elle faisait tous cela pour lui alors qu'il ne faisait que suivre les ordres, il la protégeait quand il le fallait et pour le reste il faisait ce qu'on lui avait demandé.
Enfin pour l'heure elle emportait les couverts et la vaisselle afin de la faire, ce qu'elle commença lorsque soudain la porte s'ouvrit laissant alors entrer dans la salle le capitaine de la onzième brigade, Schwann Oltorain.

À vrai dire Taimu s'attendait à tous sauf à cela, sans même lui laisser le temps de dire quoi que se soit, le borgne déposa un parchemin devant lui, avant de le féliciter.
En fait ce n'était pas tant que cela le fait de monter en grade qui l'étonnait, en fait au vus de son dossier il aurai du monter en grade bien plus tôt, ce qui n'avait pas jouer en sa faveur était le fait qu'il n'avait pas passé l'épreuve du temps.
Mais au moins jusqu'à maintenant il n'avait aucun points noirs, alors qu'aujourd'hui il venait juste d'échoué une mission, enfin pas tous à fait la mission en elle même fut une réussit car l'aer krene fut calmé, en revanche l'enlèvement d'Ondine ne fut pas évité.

Le gamin regarda donc le capitaine remplir son verre avant de boire directement à la bouteille, puis il saisit le parchemin et l'ouvrit... effectivement il était officiellement lieutenant.
Cela signifiait nouvelle responsabilité et donc hommes sous ses ordres, autrement dit il devrait oublier toutes ses mauvaises habitudes et prendre beaucoup moins de vacances qu'il ne le faisait à une époque.
Autrement dit c'était la fin de la belle vie au sein de la brigade, en plus Lina se serai tous le temps sur son dos puisqu'elle possède le même grade que lui et ce depuis bien plus longtemps.

Enfin bon, effectivement c'était un événement plutôt réjouissant au fond, aussi le jeune homme prit le verre et le souleva légèrement en direction du guerrier.


- Merci... Son ton s'était voulut bien plus froid qu'il ne l'aurai crut, d'un côté il souffrait encore de ses blessures et cela le rendait bien plus aigris que d'habitude, il se demandait aussi si c'était pour cela qu'il agissait différemment avec tous le monde où si cela venait d'autre chose.
Finalement il reposa le verre sans même y avoir bu puis se releva comment il le pouvait, en se tenant toujours à la chaise afin d'être sur de ne pas s'écrouler.


- Je suppose que je reprend le service dès que ma convalescence est terminée ?

Bien que cela sonnait comme une question il était logique pour l'espion que ce n'était qu'une affirmation, après tous les évènements ne tarderai aps à s'enchainer car il est clair que l'enlèvement de l'esprit n'était qu'une étape à un plan bien plus important et qui est en train de se tramer quelque chose de pas bon pour le monde entié.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Jeu 10 Mar 2011 - 21:06

La frère du capitaine s'apprêtait à répondre qu'il détournait déjà le regard vers la bouteille, un regard triste se peignant donc sur le visage d'Eva pendant que lui terminait d'engloutir le champagne comme se de rien était, laissant quelques instants la salle profiter de l'alcool qui s'écoulait à flot dans la gorge du chevalier comme si il n'avait pas bu depuis deux jours et qu'il s'agissait là d'eau tout ce qu'il y a de plus normale. Bon, pour lui c'était un peu pareil et placer ce genre de bravage entre les mains de l'impérial, était un réel gâchis, mais ce n'était pas vraiment ce dont il se souciait le plus, en particulier car c'était lui même qui avait acheté cette bouteille et donc qu'il pouvait bien en faire ce qu'il voulait. Il regarda ensuite l'espion, esquissant un sourcil presque surpris quand à ce qu'il venait de dire.
- Ça, c'est mon cas. D'ailleurs, on pouvait presque penser que dans la mesure où le chevalier était en armure, il avait déjà reprit le service. T'as failli y passer à Zopheir, donc repose toi autant de temps qu'il le faudra, je suis pas un monstre. Enfin, il ne fallait pas non plus qu'il prétexte la moindre petite égratignure pour ne pas retourner au boulot, mais ça c'était évident. Puis pour le moment Schwann se doutait bien que ce serait soit très calme d'ici la prochaine attaque de Ségonar, soit très vite mouvementé, et là l'officier rappelerait très vite l'espion au front. Mais pour le moment c'était encore trop tôt pour savoir ou non si il y aurait d'autres problèmes. Puis bon, dans le fond le brigadier était peut-être bien un monste dans la mesure où lui semblait déjà sur pied, comme si de rien était, alors que pourtant il avait du être aussi proche de la mort que ne l'avait été le gamin, si ce n'est plus dans la mesure où son espérence de vie devait déjà être réduite de moitié depuis qu'il était devenu soldat et qu'il passait son temps à se blesser.

Eva regardait simplement la scène sans vraiment trop comprendre ce qu'il se passait. Elle aurait probablement dûe féliciter Taimu, mais elle n'avait pas vraiment le cœur à ça dans la mesure où elle doutait un peu pour le moment. Et en plus avec la présence de Schwann, toutes les raisons de ses soucis étaient maintenant réunis, car elle s'inquiétait en permenance pour le chevalier qui était toujours aussi fermé, inexpressif, sans la moindre once d'émotion, un peu comme une machine. Au début elle avait pensée qu'il était ainsi uniquement avec elle, qu'il n'était simplement pas très à l'aise quand il ne connaissait pas les gens, mais il c'était avéré qu'il l'était avec tout le monde, même cette Lina qui pourtant était la personne la plus proche de lui côté cœur, car il n'était pas difficile de deviner qu'elle en pinçait pour lui… sa simple réaction quand elle était arrivée dans la vie du guerrier avait suffit.

Le capitaine prenait alors le verre du gamin, faisant tourner l'alcool à l'intérieur pour finalement le boire : si visiblement le gosse n'en voulait pas, c'était dommage de gâcher.

- Enfin, rétablis-toi vite, tu sais bien que j'ai besoin de toi pour couvrir mes arrières. Un sourire ? Presque. L'expresion qu'avait employé l'officier était simplement assez… jovial en comparaison de d'habitude. Tu verras avec Lina pour la paperasse, t'aura que quelques trucs à remplir et à signer. La Krytienne avait prit cette habitude… depuis qu'elle était la seconde de Schwann, elle gérait presque toute l'administration comme lui semblait visiblement allergique à ce genre de chose. Il se redressa simplement, se dirigeant vers la porte en levant la main en guise de salutations, commençant donc à se diriger vers la sortie comme si de rien était. Il avait fait sa livraison, il avait donné quelques directives, il n'avait pas besoin de dire plus. Et si l'espion avait des questions à ce sujet ? Il pouvait simplement le suivre ou le voir au château plus tard.

La voleuse, elle, restait simplement là, à attendre. Elle avait envie de continuer d'être en présence de Taimu, mais elle voulait aussi être avec son frère, et ce dilemne semblait cruel car elle était vraiment partagée, à tel point qu'elle laissa tomber l'assiette qu'elle était en train de laver…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Jeu 7 Avr 2011 - 14:50

Si l'on demandait à l'espion ce qu'il vient de se passer, il y a de grande chance pour qu'il ne vous répondent pas car il en avait pris plein la tronche d'un seul coup avant que finalement le Capitaine Oltorain ne reparte aussi vite qu'il était venu.
Disons qu'il s'attendais à tous sauf à cela, monter en grade alors que la situation empirait de jours en jours, l'empire était il si désespérer que cela ?
Enfin c'est peut être lui qui avait des états de service excellent, mais pas encore passé l'épreuve du temps... Donc la brigade avait besoin de leaders, mais de là à le choisir lui il fallait vraiment que Schwann soit tombé sur la tête.

L'espion se relevait doucement alors qu'un bruit de vaisselle cassé se répandit dans la pièce, instinctivement le jeune homme raccourcit rapidement la distance entre lui et Eva, puis il se mit à genoux devant les morceaux de verre alors que la voleuse faisait de même, mais pas pour la même que Taimu.
Lui il avait plié sous le coup de la douleur alors qu'elle s'était probablement baissé pour ramasser les morceaux de l'assiette en porcelaine qu'elle venait de réduire à l'état d'ordure.

Le sang battait à tous rompe au niveau de ses tempes alors que son torse semblait être en feu, c'est drôle pour un être comme Taimu, avoir la sensation d'être ne train de brûler alors qu'il est plus ou moins ininflammable, peut être que cette expression vous arrachera un sourire mais en tous cas ce n'est pas le cas pour Taimu.

L'espion serra donc les dents quelques seconde puis finalement la douleur se calma, il ne savait pas si Eva l'avait remarqué, après tous avec ses cheveux devant son visage elle n'avait pas put voir son visage, en revanche elle avait peut être sentit son changement brutal de pouls et la contraction inhabituel de ses muscles, mais à vrai dire l'espion ignorait encore une grosse majorité de ce que l'était de la soeur du capitaine lui apportait comme perception du corps humain.

Mais bon, combattant alors la douleur, il tendis la main pour ramasser les bout de verres, mais à croire qu'une fois blesser Taimu n'est plus capable de grand chose, il se coupa en saisissant un morceau d'assiette, sa main s'étant contracté toute seule alors qu'il venait de le saisir.

Se mettant alors à saigner abondement il utilisa son autre main pour retirer le morceau de porcelaine de la paume de sa main gauche et aussi étrange que cela puisse paraître, cela ne lui avait même pas fait mal, en comparaison de ce qu'il ressentait ce n'était rien de plus qu'une piqûre de moustique.
Pourtant au vue de la quantité de sang qui coulait, il avait du se l'enfoncer plutôt profondément, il fronça alors un peu le sourcil avant de se rappeler un détails pas super rassurant, il releva alors les yeux en direction d'Eva avec un voile légèrement inquiet sur les yeux.

Autant il aurai été en plein forme il ne se serai pas inquiété, autant là dans sa position de faiblesse il ne savait pas trop quoi faire si jamais ça tournait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Mar 12 Avr 2011 - 14:44

Voyant que le jeune homme était venu l'aider à ramasser les débris de porcelaine, Eva avait été surprise qu'il puisse être si maladroit, même si il était blessé. Premièrement, elle avait bien remarquée que sa manière de s'abaisser n'avait rien de vraiment naturelle et que cela laissait plus à penser que c'était la douleur qui le faisait flancher. A cet instant, elle n'avait alors plus trop portée attention à la vaisselle, mais plutôt au gamin qui risquait de faire plus de mal que de bien. Et deuxièmement, sa crainte était finalement arrivée bien plus rapidement qu'elle ne pouvait l'imaginer, car déjà elle pouvait voir du sang s'écouler de sa main alors qu'il c'était ouvert d'une manière que trop stupide.

Elle regardait sa main avec attention, l'odeur du sang lui parvenant déjà jusqu'aux narines alors que ses pupilles changeaient de manière à devenir tout aussi rouge que le fluide qui s'écoulait de la blessure de l'espion. La jeune femme releva alors la tête pour regarder l'impérial, et à cet instant elle sentit son cœur se serrer si fort qu'elle avait l'impression que l'on était en train de la poignarder. Pourquoi est-ce qu'il la regardait comme l'on regarderait un monstre ? Cela faisait un moment déjà qu'elle vivait ici, et ce n'était donc pas la première fois qu'elle voyait du sang depuis le temps, en particulier avec les entraînements du gamin ou même les gaffes des servantes. Il était normal de se couper de temps à autres, et jusque là elle n'avait jamais sautée sur personne pour simplement le vider de son sang. Mais là, il la regardait clairement comme si c'est ce qu'elle allait faire, comme si elle était simplement aussi monstrueuse que la créature qui l'avait rendue ainsi. A cet instant, elle aurait encore préférée mourir que d'être dévisagée de la sorte, et la tristesse laissa place à la colère alors qu'elle levait la main, s'apprêtant visiblement à gifler le gamin pour son impolitesse…

… sauf qu'elle ramassa simplement les morceaux de verre, y allant avec délicatesse pour ne pas faire la même bêtise que lui, et finalement elle les laissa sur l'établi pour l'instant, reportant son attention sur l'espion qui n'avait peut-être pas encore tout compris.

- Ne me regardes pas comme si j'étais un monstre. Sa voix était cruelle et froide, signe qu'elle n'appréciait pas vraiment la manière de faire du gamin. Elle se pencha alros sur lui, saisissant sa main qu'elle regarda avec attention. Je suis parfaitement capable de me maîtriser. Mais alors qu'elle disait ça, sa langue sortit délicatement d'entre ses lèvres pour venir au contact du sang, profitant simplement de cette occasion pour se rapprocher de Taimu et ainsi le faire tomber en arrière, avançant alors à quatre pattes sur lui sans que ses lèvres ne quittent la paume de la main du nouveau Lieutenant. Mais est-ce que j'en ai envie ? Et alors qu'elle disait ça, des larmes s'écoulaient sur ses joues, profondément blessées par la manière dont elle avait été dévisagée par cet homme pour qui elle s'efforçait d'être une femme normale… Mais peut-être que le problème était là : il n'était pas intéressé par les femmes normales ?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Lun 13 Juin 2011 - 18:21

Les femmes, le plus grand mystère du monde, qu'elle soit normal ou non d'ailleurs, mais le problèmes du jeune espion c'est qu'il semblait attiré les femmes pas normales et a problème et Eva en était la preuve vivante.
Ainsi penché sur elle il avait une grosse envie de s'écarter, déjà pour qu'elle ne sente pas l'effet qu'elle lui faisait et surtout parce que la situation lui échappait totalement, malheureusement son état physique ne lui permettait pas de rivaliser avec la voleuse, ce qui en temps normal lui demandait déjà toute sa forme physique.

Ainsi donc il pouvait juste se contenter de subir, bien qu'il fallait avouer qu'il avait été blessant envers elle, mais il faut avouer qu'en temps normal il n'était pas en position de faiblesse face à elle, du moins il n'avait jamais été autant diminué, aussi il ne se sentait pas tant en confiance que cela.
Qu'elle sache se contrôler il n'en doutait pas un instant, mais on est jamais à l'abri d'un imprévu et avec Eva il ne pouvait pas le permettre.

Enfin comme pour le moment il n'y avait qu'eux deux dans la pièce il pouvait se détendre un peu.


- Fais comme tu veux... j'espère que mon sang est à ton goût car la prochaine fois que tu te sers sans me demander avant, je te botte les fesses sans retirer mes chausses.

Il n'essayait pas de se débattre, ni même se reculer, par contre il se tourna un peu sur le côté afin de prendre appui contre le meuble dans son dos, se maintenir assit avec juste ses abdominaux lui faisait tirer sur ses blessures et il ne pouvait pas trop forcer dessus.
Les deux sphères noires de ses yeux fixaient les iris d'or de la sœur de son supérieur, il n'avait pas à baisser le regard ni même à s’excuser, si il y a bien une chose qu'il ne fera jamais à Eva c'est de faux semblant, si il l'a regardé comme un monstre c'est parce que quelque part il devait le penser ainsi même si il est plus tolérant que la plupart.

De sa main non blessé il alla chercher le visage de la vampire du bout des doigts puis le releva vers lui tout en lui essuyant une larme qui coulait, que c'était cliché, entre ça et l'odeur su sang l'espion se voyait bien vomir sur place, mais avoir l'estomac accroché fait partie de ses dotations aussi il ne laissa rien paraître et il la regarda ainsi quelques secondes.


- Un jour il faudra que tu pense à me dire ce que tu me trouve.

Un semblant de rire s'éleva alors de sa poitrine mais forcement il le réprimait au maximum pour ne pas se faire mal, ouai réconforter une fille ce n'était pas vraiment son truc, mais bon il fallait aussi dire que dans la famille on était plus presser de lui apprendre trente façon d'étrangler quelqu'un plutôt qu'une pour remonter le moral d'un personne triste.
Enfin bon pour le moment il attendait de voir si il n'avait pas enfoncé le clou au lieu d'améliorer les choses car se serai bien son genre de faire ça, il suffisait de voir les trois-quart des conversations en Miko et lui, généralement cela se fini par deux ou trois soir où le jeune homme reste à la caserne au lieux de rentrer.
Autrement dit, il n'était pas du tout certain de ses capacités de diplomatie avec les femmes, généralement il fallait laisser cela à Bolga, lui avait la manière de parler, bine que se manières soit celle d'un manant.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Mer 6 Juil 2011 - 17:21

La demoiselle se rapprocha un peu plus de l'espion quand il se recula pour s'adosser contre le meuble de la cuisine. Elle voulait visiblement garder sa proximité avec lui, et ce même si il venait de la blesser en lui disant que la prochaine fois qu'elle goûtterait son sang, il se fâcherait. Elle se plaça alors au-dessus de lui, ses jambes de part et d'autres de son bassin, dans une position des plus tendancieuses il fallait l'avouer, et si une servante venait à entrer à cet instant, nul doute qu'elle appelerait sans doute les autres afin de les prévenir, pour qu'au final il y est un attroupement autour d'eux deux alors que pourtant, ils n'était aucunement en train de commettre un adultère… pour l'instant.

Elle déposa alors ses mains sur ses les épaules du Lieutenant, remontant doucement le long de son cou comme si elle aurait voulue l'étrangler. Mais elle était bien trop délicate dans ses gestes pour que ce puisse être cela, et elle remonta encore un peu pour venir déposer ses deux mains au niveau de l'angle de sa mâchoire qu'elle caresse du bout de ses pouces. Ce qu'elle lui trouvait ? Il y avait bien trop à dire. Aussi elle se contenterait de faire relativement bref.

- Taimu… Au début, je me jouais tout simplement de toi comme je me suis jouée de tant d'hommes. Il était probable que cela n'allait pas plaire à l'espion, mais elle s'en fichait bien. La première fois que je t'ai vue, j'étais tout simplement attirée par toi, il n'y avait rien d'autre. Et je parle bien de toi, pas de ton sang férreux.
Elle lui sourit doucement, inclinant légèrement la tête sur le côté, cela tout en plissant les yeux. Son regard avait de nouveau laissé place à ses pupilles d'or, la couleur rougeâtre ayant disparu alors que pourtant la blessure du jeune homme n'était pas encore refermée. Elle se rapprocha alors un peu plus de lui, sa poitrine entrant en contact avec le torse du gamin, comme si elle cherchait à sentir son rythme cardiaque, mais à cet instant il était plus probable que c'était lui qui avait l'occasion de percevoir le sien. Son cœur battait assez vite, mais pourtant elle ne semblait nullement être affolée, inquiète, ou quoi que ce soit d'autre. Peut-être n'était-ce que l'odeur du sang qui la mettait dans un tel état, ou bien alors plus simplement, sa proximité avec le jeune impérial. Difficile à dire, en particulier car son regard ne laissait transparaître qu'une lueur dorée, et rien d'autre.
- Je pensais que tu étais simplement un peu perdu, comme moi. Du moins, c'est ce que j'avais cru lire dans ton regard, et pour ma part, j'en avais simplement marre de fuir, aussi je me suis dis que je pourrais simplement vivre avec toi. Elle s'approcha encore un peu, posant son front contre le sien. Elle pouvait sentir son souffle, et lui le sien, sauf que dans le cas de l'espion, il avait aussi l'occasion de sentir la poitrine de la demoiselle se soulever doucement. Mais au fur et à mesure, j'ai appris à te connaitre : tu es quelqu'un de gentil, même si pourtant tu semble être constamment froid, comme réservé. Tu es attirant, ton corps n'est peut-être pas extrêmement musclé, mais tu es malgré tout bien bâtit pour ta taille. Tes cheveux et tes yeux d'un noir profond te donnent un côté encore plus attrayant, une profondeur dans laquelle on aimerait se perdre pour en savoir un peu plus sur toi.
Un nouveau silence s'installait. A tout moment, l'on pouvait sans doute croire qu'elle allait venir chercher ses lèvres, et pourtant elle restait simplement là à le regarder, respirant calmement en sentant sa présence contre elle. Elle faisait particulièrement attention à ce qu'elle faisait dans la mesure où il était encore blessé, mais ce ne serait sans doute pas le poids de la demoiselle qui risquerait de faire mal au jeune patriarche de cette maison.

Eva soupira alors doucement, son souffle venant caresser le visage du Lieutenant tout en dégageant quelques mèches qui se battaient devant ses yeux. Ses cils se fermèrent alors rapidement en plusieurs battements, caressant presque ceux du gamin. Elle s'approcha alors encore un peu de façon à ce que son nez entre doucement en contact avec le sien.

- Enfin, ai-je vraiment besoin d'une raison ? Et as-tu vraiment besoin de la connaitre ? Elle laissa doucement ses mains glisser derrière la nuque du jeune homme, ses doigts traversant la chevelure ébène en s'y entremêlant. C'est simplement ainsi, alors pourquoi ne pas simplement l'accepter ?
Sur ces mots, elle referma doucement ses mains sur le cou du garçon pour finalement s'approcher de lui. En un nouveau battement de cils, ses paupières changèrent de couleur pour devenir de nouveau d'un rouge sanglant, et c'est à cet instant qu'elle déposa enfin ses lèvres contre les siennes. Elle ne tremblait pas, elle respirait doucement, et elle était tout simplement calme. Lorsqu'elle se détacha de lui, elle ferma de nouveau rapidement ses paupières et ses iris redevaient déjà de la même couleur que l'or, alors qu'elle le regardait doucement en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Mer 6 Juil 2011 - 19:53

Le silence avait pris place dans la cuisine et le jeune homme se contentait de l'ancienne voleuse dans les yeux un peu comme si il cherchait à la sonder, mais il savait au fond de lui même que de toute façon cela ne servirait à rien, Eva étant capable de littéralement faire plier la volonté des gens normaux il serai vraiment étonnant qu'elle ne puisse pas lui mentir si elle le voulait.
L'espion soupira alors doucement et de sa main valide il posa la main sur le genoux de la créature de rêve puis lui remonta légèrement la jambe afin de libérer son propre genoux, non pas qu'elle lui faisait mal mais plutôt que se serai plus confortable pour lui en tous cas cela lui et cela ne devait pas changer grand chose pour elle.

Au yeux de l'espion, les mots d'Eva était incompréhensible, le fait d'aimer quelqu'un sans raison lui semblait presque impossible surtout quand cela concernait les autres, mais cela ce nomme une déformation professionnel pour lui il y a toujours une raison aussi débile soit elle et celles évoqué par la femme ne lui semblait pas très concrète mais il ne mettrait pas sa paroles en doute.
Elle à eut la chance de pouvoir esquiver la justice malgré tout ses méfaits il valait mieux se faire oublier pour le moment et encore le fait d'avoir retrouver son frère pourrait l'avoir changée.

Après quelques seconde de réflexion, Taimu soupira, après tous même si elle lui mentait il n'avait aucune preuve pour argumenter et il n'est pas en état pour se battre de toute façon, donc le mieux c'est de lui faire confiance, il laissa alors son flux de mana le traverser et il se lança un premier soin très rapidement à l'aide de l'uncast, cette capacité que lui à transmis l'esprit du savoir.

La blessure à sa main avait complètement disparut à présent, même si sa douleur physique était toujours aussi présente, il passa alors ses bras autour des hanches puis la serra doucement contre lui, il était vraiment fatigué, même en convaléscence on lui demandait de monter en grade et de se déplacer pour aller manger.
Heureusement qu'il est endurant parce que sa résistance physique elle est moindre et si il tien encore c'est vraiment grâce a Aska.

Mais là il n'en pouvait vraiment plus et il y a peu de personnes en face de qui le jeune espion pouvait se permettre de craquer et de revenir à des besoins qu'il n'a jamais put combler durant son enfance tel qu'un calin, ce geste simple et pourtant si peu exécuté dans la vie du jeune homme, en comparaison le geste pour trancher une jugulaire à l'aide d'une lame semble avoir été répétuer des milliers des fois cela vous donne un petite résumé de l'enfance du gamin.


- Si tu pouvait m'avoir juste en me demandant, se serai trop simple, tu crois pas?

Les lèvres du jeune homme s'était élargie en un sourire, mais cela ne dura pas longtemps car la femme du sentir le corps du jeuen homme se contracter sous la douleur et si son visage ne le refléta pas son sourr avait subitement disparut.

- Enfin, à moins que tu es l'intention de jouer avec moi ici, je pense que je vais piquer un somme, mais je vais rester là.

Disons que le fait de se déplacer n'était pas dans les options que lui laissait son seuil de douleur, il la relâcha alors doucement puis ferma les yeux, non bien sur il ne dormait pas déjà et peut être qu'elle ne le laisserai pas faire, mais avec les nouvelle responsabilité qu'il venait d'avoir il faudrait mieux qu'il récupère le plus tôt possible.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Dim 10 Juil 2011 - 20:30

La jeune femme pouvait voir l'espion soupirait avant qu'il n'use finalement d'un sort de soin afin de refermer la plaie qu'il c'était maladroitement fait à la main. Elle avait alors baissée les yeux sur ce membre afin de s'assurer qu'il n'y avait plus aucune marque, mais la vampire n'avait pas vraiment eu le temps de voir quoi que ce soit que déjà il était en train de passer doucement ses bras sur ses hanches et la rapprocher de lui. Comme elle était désormais à moitié derrière lui, il lui était tout simplement impossible de voir son visage, mais à cet instant elle n'avait pût qu'écarquiller les yeux, cela sans même bouger, du moins pendant quelques secondes. Elle se laissa simplement aller, appréciant le fait que le gamin devenait un peu plus entreprenant, et elle plongea sa tête dans son cou, déposant ses lèvres sur sa peau fine, et peut-être avait-il pensé qu'elle voudrait mordre sa carotide afin de se délecter une nouvelle fois de son sang qui pour elle était si goûteux. Elle n'en fit toutefois rien, même si il était presque évident que l'idée lui avait traversée l'esprit, comme à chaque fois qu'elle se trouvait près d'un vaisseau sanguin important et ressortant légèrement. Eva avait donc aussi laissée ses bras passer délicatement autour du jeune homme, ses doigts glissant doucement entre les bandes qui couvraient ses plaies. Là encore, il allait peut-être aussi s'alarmer du fait qu'elle voulait le rendre un peu plus vulnérable, que ses plaies se retrouveraient à nue, mais la seule chose qu'il pouvait ressentir était une quantité non-négligeable de mana neutre qui était rapidement absorbé par son organisme. Si elle était capable de voler la vitalité de qui que ce soit, elle était tout aussi bien capable de la rendre à qui elle voulait. Bien sûr, en connaissant son handicap, nul doute qu'elle devait en ressentir les effets, mais vraisemblablement cela ne semblait pas la déranger. Taimu avait donc l'occasion de la sentir être un peu plus faible, tremblante, et la chaleur de son corps paraissait être un peu moins présente. Mais si il y avait bien une chose qu'elle ne voulait pas, c'était que le gamin utilise son énergie afin de la réchauffer, sa simple chaleur corporelle devrait suffir, aussi elle se blottit un peu plus contre lui, compressant sa poitrine contre son torse.

Elle repensait à ce qu'il venait de dire : elle n'était pas vraiment du genre à demander, mais simplement à se servir. De toute son existence, elle n'avait fait que prendre ce qu'elle désirait, se fichant bien des préjudices que cela pourrait apporter à autruis. Certes, c'était sans doute égoïste de sa part, mais que lui importait vraiment ? Pour elle, tout ce qui avait un jour vraiment compté était le fait de retrouver son frère, alors elle pouvait bien trahir, faire souffrir, ou tuer qui que ce soit, la seule et unique chose qui aurait pût l'arrêter était la mort elle même. Alors si elle désirait Taimu, elle considérait qu'elle n'avait pas besoin de demander, mais qu'elle devait simplement se saisir de lui comme elle pourrait le faire avec un objet. Mais même si elle pensait ça, ce n'était pas si simple, car d'après ce qu'elle avait dit, la voleuse avait été purement intéressée par l'espion au début, mais elle avait finalement succombée, comme beaucoup visiblement… Elle soupira doucement, se redressant pour le regarder.

Le jeune patriarche avait déjà fermé les yeux, sans doute pas depuis longtemps dans la mesure où il lui avait parlé depuis peu. Elle ne pouvait pas vraiment s'en rendre compte, mais en lui transmettant son énergie vitale, elle venait en même temps de faire apparaître un souvenir qui ne semblait pas être si lointain. Le gamin avait alors l'occasion de voir des yeux de la jeune femme, elle se trouvait au-dessus de son frère en train de le regarder de haut, et lui était dos à elle, mais l'on pouvait aisément se douter qu'il était particulièrement las. Elle se pencha alors doucement vers lui, passant ses bras autour de son cou, lui demanda si il était bien sûr de vouloir. L'espion ne pouvait pas ressentir l'état dans lequel elle c'était retrouvée à cet instant, mais le timbre de sa voix était suffisant pour se douter qu'elle était inquiète, et pas des moindres. Il ne répondit rien, mais en connaissant l'animal cela voulait simplement dire qu'il n'allait pas revenir sur sa décision, et la jeune femme vînt alors déposer doucement ses lèvres dans son cou, pour finalement mordre sa chair épaisse. La succombe semblait au début avoir un peu de mal à percer la peau du guerrier, mais en mordant un peu plus fort elle finit finalement par faire sortir le sang du cou de son frère. L'hémoglobine couleur ébène s'écoulait alors lentement, mais comme c'était à cet instant qu'elle rompit le contact avec le jeune homme, il ne pouvait plus rien voir. Elle avait néanmoins la sensation d'avoir perdue quelque chose, même si son souvenir était toujours présent en elle aussi. Elle souleva alors le gamin du sol, comme il l'aurait sans doute fait si elle avait été dans un tel état, c'est-à-dire comme on le ferait avec une princesse, mais elle se fichait bien que les rôles pouvaient être pour une fois inversés, et il était bien loin d'être trop lourd pour elle. Elle le conduisit alors jusque dans une chambre d'amis généralement vide, se faisant le plus discrète possible pour ne pas que les servantes puissent savoir où ils étaient.

Une fois dans la pièce, elle déposa Taimu sur le lit en ayant au préalable fermée derrière elle, se mettant à quattre pattes au-dessus de lui.

- Finalement, tu vas rester ici. Elle lui sourit doucement, ses cheveux caressant son visage sans qu'elle ne le désire vraiment. Et oui, j'ai bien l'intention de jouer avec toi. Son sourire s'élargit alors, puis elle passa délicatement sa langue sur ses lèvres afin de les humidifier, preuve qu'elle avait visiblement envie de revenir l'embrasser. Allait-il être toujours aussi aveugle que d'habitude ? Ou bien serait-il un peu plus clairvoyant ? Ce n'était pourtant pas si difficile…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
TaimuMessages : 965
Date d'inscription : 17/01/2010
Age : 26
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme:
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Dim 10 Juil 2011 - 21:15

Le transfère d'énergie était loin d'être une chose aisé, en tant que soutien au sein d'une brigade de l'armée, le jeune homme le savait parfaitement et pour cause il ne l'utilisait pas.
Généralement une bonne partie de l'énergie ainsi transferé était perdu dans l'air, la compatibilité physique entre les gens et les éléments de ceux-ci étant rarement proche des 100%.
Elle devait le savoir aussi, après tout elle se nourit de l'énergie des autres et donc le fait qu'elle accepte ainsi de perdre de l'énergie pour lui en redonner un peu signifiait beaucoup de chose.

Elle devait suffisamment l'aimer pour pouvoir se sacrifier un minimum pour lui, d'autant que pour elle, mana rime totalement avec vie.
Aussi si le jeune homme ne dit rien, il n'en était pas moins sensible mais bientôt son esprit se brouilla légèremet, il entendit la voix d'Aska qui semblait l'appeler au loin un peu comme si l'esprit de l'espion était attiré hors de lui même pour aller visiter des contrées inconnus.

Ce qui se passa par la suite fut plutôt étrange, mais comme il avait déjà vécu ce genre de chose un peu plus tôt il comprit tout de suite qu'il vivait un souvenir qui n'était pas le sien, il reconnut rapidement son capitaine après tout il travaillait depuis sufissament lontemps avec lui pour le reconnaitre d'un simple coup d'oeil en revanche le plus dur fut de deviner qu'il il incarnait.
Si finalement il comprit qu'il s'agissait d'Eva, ce n'est pas parce qu'il pouvait la voir ou parce qu'elle le tenait contre lui un peu plus tôt.
Non c'est par la manière dont elle avait enroulé ses bras autours du capitaine, geste qu'elle faisait régulièrement et que Taimu avait eu l'occasion de recevoir à plusieurs reprises.

Ce qui ce passa par la suite sortit totalement du champs de compréhension de l'espion, il s'était toujours douté que ces deux là étaient liés par quelque chose qui le dépassait et ce qui suivit en fut la confirmation.
Finalement la vision s'évapora d'elle même alors que la voix de l'esprit lui parvenait de mieux en mieux.
Une simple caresse mentale pour le rassurer puis un contacte plus poussé entre leurs deux esprit afin de l'oiseau de feu puisse voir à son tour ce qu'avait put voir le "gamin".
Pendant ce temps là Eva avait soulever du sol le blesser pour l'emmener trois porte plus loin sur le couloir d'en face.

Une chambre dîte d'amis mais réserver à une personne particulière, il est clair que personnes ne penserai à venir les chercher ici, l'endroit étant plus ou moins éviter par tous car il amène une sujet épineux, mais il est probable que personne n'est pensé à en parler à l'invitée de la famille.
Sur le coup Taimu aurait voulut parler mais le fait d'avoir été soulever lui avait plus couper le souffle qu'autre chose même si l'énergie lui avait fait du bien il n'était pas exactement en grande forme.

Le grand lit à baldaquin sur lequel elle le déposa était semblabla à celui de sa propre chambre, et le jeune homme se recula juste un peu alors que la soeur de son supérieur s'installait déjà sur lui d'une manière plus ou moins provocante qui aurait surement pousser le jeune homme à agir si il ne craignait pas de bouger malgré les soins.

Il la regarda pendant une seconde avec une expression indéchiffrable avant de finalement sourire de la même façon qu'il le ferai face à un ennemis qu'il serai certain de vaincre.


- Et à quoi veux-tu jouer ?

Question purement réthorique vu que le jeune homme n'attendit pas de réponse avant de poser ses deux mains sur le creux des bras de la voleuse afin de la faire pencher en avant de l'arrêter juste en face de son visage, suffisament près pour qu'il s'nete son souffle lui parcourir la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   Jeu 21 Juil 2011 - 20:20

Eva trouvait presque surprenant le fait que l'espion soit si entreprenant, de coutume il ne répondait jamais vraiment à ses attentes, se laissant simplement faire. Est-ce qu'il avait prit un coup trop important sur la tête au cours de son dernier combat qui l'avait radicalement changé ? Ce n'était pas impossible, et si n'importe quelle personne normale ce serait inquiétée, elle allait plutôt chercher à en profiter pour une fois. Puis si ça se trouve il n'en était rien, il était simplement un peu plus ouvert d'esprit que d'habitude, et à ce moment là elle aurait d'autant plus raison de profiter de lui.

Comme il l'avait dangereusement rapprochée de lui, elle resta quelques instants à plonger son regard d'or dans le sien, ne bougeant presque plus, seule sa respiration agitant lentement et doucement sa poitrine qui venait ainsi se frotter sur le torse du gamin. Elle aurait pût succomber sans se faire prier, car c'était sans doute là ce qu'il attendait dans la mesure où il venait tout juste de la tenter, mais elle avait bien envie de pousser le jeu le plus loin possible, et ainsi le prendre à son propre jeu en le faisant languir. Elle laissa alors ses deux mains se poser sur son torse, l'un de ses doigts glissant doucement en dessous de l'un des bandages qui recouvrait son corps. Ce serait peut-être déraisonnable de le lui retirer, mais elle n'avait pas vraiment envie que cela puisse les gêner. Enfin, pour le moment elle prit simplement appuie sur lui, se doutant bien que cela lui ferait un peu mal mais elle s'en fichait, cela ne ferait que pimenter un peu plus ce jeu auquel il se prêtait. Elle avança alors encore un peu, calant son front contre le sien en sentant ainsi un peu mieux sa respiration, son nez venant effleurer le sien alors qu'elle écartait doucement ses lèvres pour venir souffler sur les siennes. Est-ce qu'il allait craquer ? Elle y comptait bien, mais elle n'avait pas envie non plus que ce soit trop facile, aussi elle remonta doucement ses mains sur les épaules du jeune homme comme pour le bloquer. Cela ne l'empêcherait pas d'avancer sa tête pour venir l'embrasser, mais il serait un peu plus entravé dans ses gestes.

Pour le moment elle laissa doucement sa langue passer sur ses lèvres, un peu comme pour préparer le terrain quand il s'approcherait enfin, ou bien plus simplement pour le provoquer. Cela devait bien faire quelques minutes désormais qu'ils étaient dans une telle position, mais pourtant elle tenait bon. Elle était d'une infinie patience quand elle le voulait, et actuellement elle désirait que ce soit lui qui vienne l'embrasser, et non pas elle qui lui emboîte le pas ou plus simplement, lui mâche le travail. Toutefois, la respiration de la demoiselle se faisait un peu plus forte, mais difficile de savoir si elle perdait tout simplement patience ou si c'était le corps ardent de l'espion qui lui donnait chaud. Peut-être n'était-ce ni l'un ni l'autre, mais plus simplement le désir de faire fusionner son énergie vitale à la sienne. Dans tous les cas, même si elle tenait bon, il n'était désormais plus difficile de voir qu'elle n'attendait que ça. Bien sûr l'on pouvait toujours penser que c'était le genre de chose qu'elle désirait constamment, mais cette fois-ci cela était bien plus prononcé que les fois précédentes. En étant ainsi penché au-dessus de lui, la bretelle gauche de son tablier avait finalement glissé de son épaule, dévoilant ainsi un peu plus sa poitrine. Elle repensait alors à ce qu'il avait dit, que la dernière fois qu'il avait vu l'une de ses servantes dans cette tenue, elle avait bien failli abuser de lui, mais elle n'avait pas l'intention que ce soit le cas, mais plutôt que ce soit lui qui abuse d'elle. Enfin, pour le moment elle résistait vraiment, car la tentation était de plus en plus forte, tellement qu'elle s'en était même rapprochée un peu plus, happant presque le souffle chaud du jeune impérial comme si il s'agissait d'un oxygène bienfaiteur.

Qu'est-ce qu'il pouvait bien attendre ? Si ça se trouve, il désirait la même chose qu'elle, et ainsi ils se retrouvaient donc au beau milieu d'un duel où chacun attendait que l'autre craque. Mais ce n'était pas vraiment le genre de l'espion, et elle pensait plutôt qu'il était légèrement intimidé, aussi trouvait-elle cela mignon. Elle passa donc de nouveau sa langue sur ses lèvres, et ce plus lentement afin qu'elle vienne la chercher, plissant légèrement les yeux pour lui faire comprendre qu'elle n'attendait vraiment plus qu'une seule chose… lui…

_________________

La suite en section privée
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un retour mouvementé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un retour mouvementé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un retour mouvementé...
» [Vds] Carte retour de force Atomiswave + Maximum Speed/FTS
» Retour du magazine Casus Belli
» Retour au Pays Imaginaire(libre)
» Euh,C'Thun le retour ?
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Zaphias-