AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LékaosLieutenant
Messages : 380
Date d'inscription : 26/09/2009
Age : 25
Localisation : N'importe où, pourvu qu'il n'y ait personne qui me fasse ch***...
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres
Arme: Dral'Nogul (Epée longue)
Classe: Guerrier
MessageSujet: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Lun 1 Nov 2010 - 20:57

La porte se referma lentement derrière elle, la jeune femme s’avançant lentement dans la chambre. La faible lueur des lampes à huile suffisait à peine à éclairer la pièce, mais on pouvait tout de même distinguer dans un coin un lit haut dépourvu de baldaquins, ainsi qu’un petit bureau en bois et une chaise du même acabit juste à côté.

-Tu voulais me parler, Shina ?

La jeune femme tourna la tête vers la personne s’étant adressé à elle, une forme sombre se dessinant au fur et à mesure que ses yeux s’habituaient à la pénombre. Une longue cape fut alors visible, remontant en une capuche tout aussi sombre sur la tête de son possesseur. Une écharpe mauve venait dissimuler la bouche du mystérieux interlocuteur, seul ses deux yeux bleus et son nez fin se faisant voir.

-Tu sembles plutôt bien remise de ta dernière mission ! Je suis rassurée, tu ne semblais pas dans ton état normal lorsque tu es revenu l’autre jour.
-Oui, je vais mieux, merci de vous préoccuper ainsi de ma santé. Maîtresse Norahen, je…
-Allons, pas de ça avec moi ! répliqua d’une voix douce la personne en face en se dirigeant vers son lit, où elle vint s’asseoir. Ce n’est pas la première fois que je te le dis, il est inutile de m’appeler ainsi. Appelle-moi simplement par mon prénom.
-Bien, Maît… Sellerenda.
-Viens t’asseoir et explique-moi ce qui semble te troubler à ce point.
-Oui, Dame Norahen !
-Oh oh oh ! Même après toutes ces années, le protocole militaire semble te coller à la peau ! s’exclama la femme encapuchonnée dans un léger rire.
-Navrée, Ma… Sellerenda ! reprit Shina en s’asseyant sur la chaise devant le bureau de Sellerenda. C’est que… vous êtes notre leader ! Le respect que je vous dois…
-Laissons cela de côté, ma chère. L’interrompit la femme au capuchon. Comment te portes-tu ? Si tu voulais me voir afin que nous discutions, je suppose que c’est justement à cause de cette mission dont tu es rentré avec Lon-Fo et Meyaa. Etait-ce une mauvaise chose que tu y ailles ?
-Non ! Pas du tout, je me suis portée volontaire ! Si nous avons échoué, c’est de ma faute ! C’est moi qui ai décidé que nous devions fuir et…
-Inutile de culpabiliser pour l’échec de cette mission, mon amie… réconforta la Dame. Dans un sens, le fait que tu n’aie pas réussi à satisfaire notre client est aussi une victoire pour nous.
-Que voulez-vous dire, Madame ?
-Shina…
-Je… ! Veuillez m’excuser !
-Ce n’est rien. Pour répondre à ta question, eh bien… Cet homme nourrissait de mauvaises intentions, et nous aurions dû le savoir bien avant d’accepter la récompense promise. Si vous aviez réussi à satisfaire sa requête, je doute fortement que le monde s’en serait mieux porté.
-Je vois… fit Shina en tournant la tête sur le côté.
-Cependant, je dois bien avouer que c’est une sacrée somme qui échappe à nos fonds ! s’exclama la Dame d’un air mi-amusée, mi-gênée. Elle aurait probablement été bien utile à bien des gens, plutôt qu’à une seule personne comme lui.
-Je suis d’accord ! Avec tout cet argent, il aurait été bien plus facile pour nous de réaliser le but que nous nous sommes fixés.
-En effet… Mais passons. Alors, de quoi voulais-tu me parler ?
-Oh ! Eh bien, à vrai dire je repense à ce qui s’est passé… D’après ce que je sais, notre organisation n’a jamais réellement eu de contact direct avec les nations : toutes les transactions étaient effectuées à l’abri des regards et notre nom n’a jamais été mentionné par nos précédents clients.
-C’est une des règles que nous avons tous accepté de suivre : « Nous servirons dans l’ombre, afin que la lumière brille sur le reste du monde. ». Tu le sais…
-C’est vrai. Mais après ce qui s’est passé cette nuit-là, j’y ai longuement réfléchi et… Etant donné que ceux que nous avons affrontés cette nuit-là étaient…
-Je vois ce que tu veux dire. En effet, il me paraît tout à fait logique qu’après ces événements, les clans décident de mener des enquêtes pour savoir qui étaient ces personnes s’étant opposés à l’autorité de deux de leurs dirigeants.
-C’est à ça que j’ai pensé… Et je me suis dis que, peut-être, il serait bon de prendre contact avec eux… Tout du moins, afin de présenter des excuses ! s’empressa-t-elle d’ajouter. Et, dans une moindre mesure…
-Tu souhaiterais que nous nous fassions connaître du grand public ?
-Non ! Je… Ce n’est pas ce que j’ai dis ! se rétracta presque aussitôt la jeune femme aux cheveux bruns.
-Mais… Peut-être est-ce ce que tu souhaites au fond de toi ? demanda la Dame en se levant du lit.
-Je… A vrai dire…
-Eh bien, je dois dire que… Je ne suis pas tout à fait contre ! déclara ensuite la femme au capuchon en s’approchant d’une des lanternes de sa chambre, venant porter sa main juste devant.

Une forme claire vint alors se poser sur le dos de la main de la leader, le papillon de nuit attiré par la lumière ayant semble-t-il été enclin à venir se reposer sur le support qui lui était offert.


-Maîtresse ?
-Cela fait bien longtemps que nous vivons quasiment reclus à l’intérieur de ces murs… Tous ceux que j’ai accueillis ici n’ont pour la plupart vu qu’une fraction du monde extérieur et n’ont jamais eu l’occasion de côtoyer ou de discuter avec des gens autres que les personnes présentes dans cet endroit. Et tu l’as dit toi-même : Il faudrait que nous présentions des excuses ! répéta Sellerenda en se retournant, l’insecte redécollant de son gant en sentant son hôte s’agiter. Aussi, ce que tu me propose là me semble être une riche idée.
-Alors, vous…
-Nos maréchaux postés dans les capitales devraient pouvoir transmettre les lettres que je vais écrire sur le champ. En attendant, je te laisse quartier libre. Tu as bien besoin de te reposer, je le sens.
-Merci, Sellerenda ! Il est vrai que je n’ai pas totalement récupéré. Encore merci de m’avoir écouté.
-Mais de rien, ma chère. C’est toujours un plaisir de discuter avec vous tous. C’est d’ailleurs l’un des plus grands bonheurs que je suis fière de partager avec vous depuis que j’ai fondé notre ordre.

Shina sortit alors en silence de la chambre, refermant derrière elle la double porte en pierre grise. La fondatrice laissa alors échapper un léger soupir en fermant les yeux sous son capuchon.

-A ce que je vois, tu as découvert quelque chose de troublant lors de cette mission… Je suis sûre que tu finiras par m’en parler un jour, mais je suppose que je peux attendre.

-Peut-être est-ce le départ d’une nouvelle vie pour nous tous ? Hum… Alors, pourquoi ne pas les inviter à venir dans… une semaine ? se demanda-t-elle ensuite à elle-même, l’air plus guilleret à l’idée de la potentielle venue des chefs de clans. Ça me paraît être la meilleure solution, autrement ils risqueraient d’être pris un peu au dépourvu…

Dans le couloir, Shina s’était immobilisée devant l’entrée de la chambre de la Dame, pensive.

-Ce garçon… Etait-ce… Mais comment…

*****

Une semaine après l’envoi des lettres de Sellerenda, on pouvait observer des groupes composés de deux personnes, humains ou krytiens, en poste aux portes de chacune des capitales de Terca Lumireis. On les remarquait très facilement, du fait que chacun d’eux arborait un long manteau noir aux bords blancs. Brodés sur la poitrine de leurs uniformes, on pouvait voir un motif de rosace stylisée, gravé de plusieurs caractères à ses extrémités.
Ils semblaient attendre, tous autant qu’ils étaient, en train de fixer silencieusement le palais impérial de Zaphias, le Consul krytien de Myorzo et le siège de l’Union de Danhgrest.


HRP : Les événements de ce post se déroulent entre la fin de la mission « Mystères en Tolbyccia » et avant l’attaque de Myorzo par les troupes de Ségonar. Seuls sont autorisés à poster les Chefs de Clans et les membres(ou PNJ, cela va de soit) choisis par les premiers pour leur servir d’escorte. Les seules exceptions acceptées seront les personnes possédant suffisamment de lien avec les deux premières catégories.
Revenir en haut Aller en bas
EstrelloLeader de l'Union
Messages : 1822
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 25
Localisation : Balcon de l'Union, Dahngrest
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Ceangal/Estrandar, Kunaïs et Shurikens
Classe: Assassin
MessageSujet: Re: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Lun 1 Nov 2010 - 21:41

Lorsque le Don avait fait son retour hebdomadaire à Danhgrest, il avait aperçu une lettre cacheté d'un seau qu'il ne connaissait pas. Après avoir parcouru la lettre, il restait indécis : en effet, une lettre très étrange l'invitant dans une forteresse qui ne lui était même pas indiquée; seuls quelques maréchaux qui devaient être présents pour le guider, et l'autorisation d'être escorté.

Il avait utilisé tout son séjour à Danhgrest pour bien retourné la situation, et avait décidé d'aller tout de même à la rencontre, et ce sans escorte... Du moins visible. Il lui restait toujours sa pièce de Sheitzeka, et il se doutait de ne pas être le seul des trois chefs de clan; en effet les trois seraient sans doute présents. Le temps que les Sheitzekas arrivent, les trois dirigeants auraient sans doute le temps de tenir, permettant aux hommes du Don de suivre la piste magique de la pièce de Sheitzeka, et de venir leur porter secours ; en théorie... C'était sans compter les éventuels... dérangements et protections de la forteresse.

Il se présenta donc au rendez-vous, seulement accompagné de Ceangal et de sa dague Estrandaar, cachée sous son long manteau. Il se posta devant les maréchaux, les reconnaissant par une rose calligraphiée sur leur tenue, sans doute signature de cette fameuse "Rose Blanche"



Bonjour. C'est donc vous que je dois suivre



by Cixi as everytime <3


Don's theme
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Mar 2 Nov 2010 - 9:23

Cixi se regardait dans le miroir, la tenue qu'elle avait choisie était parfaite pour la circonstance: Une tunique longue prune, avec un plastron en mythril noir pour protéger sa poitrine, mais qui lui donnait une touche d'élégance avec des manches longues, en dessous, elle portait un pantalon moulant en cuir noir, ce qui offrait un contraste assez féminin avec les deux pans de la tunique prune devant et derrière, comme une jupe fendue jusqu'au haut des cuisses.

Elle avait mis des bottes fines en mythril noires pour aller avec, mais pas de gants, elle estimait que ça ferait trop et elle ne voulait pas paraître agressive. Elle avait surtout cherché une tenue qui pouvait à la fois montrer son statut, tout en lui assurant une certaine sécurité au cas où. Derrière elle, Calëtaura la regardait, les sourcils froncés, les bras croisés sur la poitrine


Je n'aime pas ça...

Je sais...
dit Cixi en prenant un air légèrement inquiet en regardant son époux dans le miroir, tout en ajustant sa coiffure

Pourquoi ne veux-tu pas que je t'accompagne?

La krityenne soupira en serrant sa queue de cheval d'un coups sec

Parce que je pense qu'il y aura majoritairement des humains là bas, et que je n'ai pas envie d'avoir quelqu'un au regard assassin à mes côtés là bas! Je ne sais déjà pas comment ça va se passer, je n'ai pas besoin qu'on aggrave la situation!

Groumph...


Elle soupira et se retourna pour le regarder en souriant

Ne t'inquiète pas elle l'enlaça par le cou et l'embrassa délicatement Tiar sera avec moi! Si ces gens ont pu rester cachés aussi longtemps, ils doivent probablement demeurer dans des montagnes, Tiar sera dans son élément et il sera le mieux placé pour me protéger avec toute cette terre autour de lui!

Et s'ils se sont cachés sous l'eau? Toi même tu as découvert des ruines sous-marines vers Zaude!!
Cixi soupira, c'était effectivement une possibilité

Oui, je sais... mais qui veux-tu qui m'accompagne et qui soit te l'élément de l'eau? Ysyhtéha? Son mariage est pour bientôt! Je refuse de l'entraîner dans quelque chose qui pourrait la mettre en danger!

Le krityen grommela encore une fois puis finalement lui prit le menton et l'embrassa passionnément, son inquiétude se sentait à travers son aura et Cixi essaya de dégager une aura apaisante pour le calmer

Je suis sure que ça va aller... de toute manière, les autres chefs de clans seront surement là! Il y aura Estrello, et je sais que tu lui fais assez confiance pour savoir que je ne risque rien s'il est dans les parages?

Calëtaura hocha la tête et l'embrassa une nouvelle fois avant de l'accompagner dehors.

Tiar les attendait de pied ferme. Il portait son armure de combat renforcée contre les attaques magiques avec le blason du bataillon de Jhérer. Droit comme un "i", le poing fermé sur le torse, il salua le couple de dirigeants en s'inclinant


Tiar Reihli pour vous servir Ma Dame, c'est un immense honneur que vous m'ayez choisi pour cette mission de protection

Cixi sourit et se tourna vers Calëtaura qui avait le regard froid, signe qu'il espérait que le soldat remplirait bien sa mission

Repos Tiar... je pense qu'il est l'heure, nous devons nous rendre à l'embarcadère...

Maintenant qu'ils étaient à l'extérieur, Calëtaura se refusait à manifester le moindre signe d'affection pour son épouse, il lui prit juste la main et y déposa un baiser avant qu'elle ne parte avec Tiar en direction de la porte de Myorzo.

Une fois sur place, au niveau du long chemin de pierre qui menait dans le vide, elle remarqua les hommes décrits dans la lettre. Elle posa une main sur son coeur, imitée par Tiar et les salua


Bonjour, je suis Cixi Elmundïr, voici Tiar Reilhi mon garde du corps... nous sommes prêts à vous suivre...

Tiar affichait un large sourire, signe que cette expédition était plutôt excitante pour lui... ça allait lui changer des entraînements pour la guerre à venir
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 31
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Mar 2 Nov 2010 - 17:22

Eldar avait bien fait comprendre à Kitsune qu'il n'aimait pas cela, mais alors pas du tout! Il l'avait expliqué, dit et redit, murmuré froidement (Eldar n'avait jamais besoin de hausser la voix pour se faire comprendre; il laissait cela aux faibles d'esprit) et presque dessiné à l'empereur. Qui, comme toujours, ne le prenait pas assez au sérieux lorsqu'il s'agissait de sa sécurité.

"Pour autant que nous sachions, ces êtres sont plus dangereux encore qu'on ne le croit!" disait une fois de plus l'ancien assassin, la patience mise à rude épreuve. "Après ce qu'il s'est passé en Tolbyccia..."

"Et bien quoi, Tolbyiccia? Je suis toujours en vie, que je sache!" rétorqua l'empereur tandis qu'ils fendaient la foule de Zaphias. Eldar avait insisté pour qu'ils sortent par derrière et que Kitsune porte un manteau et un capuchon, et Kit avait fini par céder. Même si le renard roux qui lui suivait n'aidait certes pas à l'incognito...

"Seta pense que c'est une bonne idée cette... Sellerenda de la Rose Blanche. Nos espions, tant dans la deuxième brigade que dans les contact d'Al-Syal, ont eu vent de rumeurs sur une mystérieuse organisation depuis longtemps sans réussir à en savoir plus. C'est l'occasion ou jamais, et je compte bien en avoir le coeur net! Et puis pour une fois que je te laisse m'accompagner, que veux-tu qu'il m'arrive?"

En réalité, si Kit était bien curieux à l'idée d'en apprendre plus sur les mystérieux assaillants de la récente mission à Tolbyccia, il était aussi un peu nerveux. Ces types étaient manifestement puissant, quels qu'ils soient, et la méfiance d'Eldar avait un peu déteint sur lui. Et quitte à ce qu'on dise de Kit qu'il avait mauvais caractère, il ne prenait pas particulièrement bien le fait qu'on s'en prenne à lui ou à ses proches comme cela s'était produit. Pas plus que Fuchs, qui s'était maintenant complétement remise des blessures, et qui faisait comprendre à son humain qu'elle n'aimait pas cela plus qu'Eldar. Aussi, Kit avait accepté que le garde du corps l'accompagne. Après tout, c'était son travail, et Kit ne pouvait passer sa vie à l'éviter. D'autant que même si la paranoïa et la froideur de l'ancien shetzekhai avaient tendance à lui taper sur les nerfs, il reconnaissait l'efficacité de l'homme, ainsi que sa loyauté à toute épreuve. Kitsune n'avait jamais compris pourquoi cet ancien guildien lui vouait pareille loyauté, mais il était prêt à lui confier sa vie n'importe quand. Même si cela signifiait concéder à ces exigences de sécurité tortueuses...

Ils finirent donc par remonter la foule de citoyens après avoir contourné le palais avant d'arriver droit dans le dos des hommes décrits dans la mystérieuse lettre. Eldar voulut passer en avant pour s'assurer "à sa façon" qu'ils n'étaient pas une menace, mais Kitsune n'avait aucune envie de partir du mauvais pied avec ces gens. Du moins pas tout de suite. Il devança son garde du corps -qui le foudroya du regard- et il tapota l'épaule d'un des types avant d'abaisser son capuchon:

"Kitsune Antilles. Il paraît que vous devez me conduire quelque part?"


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
LékaosLieutenant
Messages : 380
Date d'inscription : 26/09/2009
Age : 25
Localisation : N'importe où, pourvu qu'il n'y ait personne qui me fasse ch***...
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres
Arme: Dral'Nogul (Epée longue)
Classe: Guerrier
MessageSujet: Re : Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Mar 2 Nov 2010 - 19:17

Chacun des étranges personnages se faisant appeler maréchaux vinrent saluer les chefs de clans selon l’étiquette correspondante à la personne auxquels ils faisaient face. Les deux krytiens sur l’embarcadère de Myorzo vinrent placer leurs mains sur leur poitrine en se courbant pour saluer l’Ancien, tandis que l’homme et la femme devant le Don firent le salut propre aux membres des Guildes.

Les deux hommes en faction aux portes principales de la capitale impériale, bien que s’attendant à ce que quelqu’un ne vienne les rejoindre en passant par l’avenue principale, se retournèrent sans mouvements brusques vers l’Empereur, leur sang-froid allant probablement de pair avec le silence qu’ils avaient tenu à garder tout le temps qu’ils avaient patientés. Ils s’inclinèrent respectueusement devant Kitsune, avant de commencer à parler, de même que le reste des maréchaux dispersés à l’entrée des capitales.


-En effet, nous sommes bien…
-… les personnes chargées de vous …
-… guider jusqu’à notre maîtresse.

Comme si la distance entre chacun des groupes n’avait eu aucune importance en ce jour, un des émissaires de chaque groupe vinrent porter simultanément leur main au niveau de la rosace sur leurs manteaux, qui s’illumina brièvement tandis qu’ils s’étaient mis à psalmodier une sorte de prière, un cercle de même nuance que les rosaces apparaissant à leur pieds pour s’étendre lentement jusqu’à y faire entrer les chefs de clans et les personnes les ayant éventuellement accompagnés.

-… Que nous soyons perdus sur terre où en pleine mer…
-…Rappelle les pétales égarés qui se sont détachés…
-Que ta fleur retrouve son éclat et que nous rentrions en transcendant les airs…
-Serment de la Rose Blanche ! Nous t’invoquons. Retour à la Roseraie !

La lumière blanche du cercle les engloba alors totalement, pour ne rien laisser derrière elle une fois qu’elle se fut dissipée quelques instants plus tard, les chefs de clans et les maréchaux ayant totalement disparus de l’endroit où ils se trouvaient…


*****

-Maîtresse ! Je viens seulement d’être mise au courant. Vous avez invité les chefs de clans à venir aujourd’hui ?

La femme en robe sombre se retourna et croisa le regard insistant que lui lançait la jeune mercenaire, Shina étant encore un peu confuse à l’idée que les dirigeants de Terca Lumireis viennent jusqu’entre les murs de leur quartier général.

-Eh bien, alors ? Je pensais que tu serais folle de joie à l’idée d’apprendre cela. Pourtant, tu m’as l’air plus contrariée que ce à quoi je m’attendais.
-Non, je… Il est vrai que cette idée venait de moi, mais je n’imaginais pas vraiment que vous iriez jusqu’à les faire venir ici. Et pourquoi n’ai-je été mise au courant seulement maintenant ?
-Oh oh oh ! Il semblerait que cette mission t’a laissé quelques petites séquelles, à ce que je vois. Ne t’en fais pas, je ne demande à personne d’assister à cette réunion entre les chefs de clans et moi. Si tu penses que tu ne devrais pas venir, je comprendrais tout à fait. Et si tu n’as pas été mise au courant jusqu’à maintenant, comme tout le reste des personnes vivant en ces murs, c’était justement car personne ne devait appréhender ce jour. Il est inutile que la tension où la nervosité règne en ces lieux. Car, après tout, ce jour devrait signifier le début d’une ère bien moins sombre.
-Mais… Et si jamais il venait à arriver un incident, personne ne serait là pour vous…
-Allons, allons. Nous ne ferons que discuter, rien de plus. Il n’y a aucune raison à ce qu’un quelconque affrontement où une dispute n’éclate lors de cet entretien. Tout se passera bien.

L’optimisme dont pouvait faire preuve la leader de la Rose Blanche ne rassura pas pour autant la jeune femme, estimant que quelque chose d’aussi important ne devait pas être pris ainsi à la légère. Mais elle ne put rien ajouter de plus, la place en surélévation devant laquelle elles discutaient commençant à s’illuminer d’une douce lueur blanche, avant de laisser entrevoir plusieurs formes se dessiner dans le cercle.

-Nos invités sont enfin arrivés ! déclara Sellerenda en s’avançant de quelques pas. Soyez les bienvenus à la Roseraie, dirigeants de notre chère Terca Lumireis.

Une fois que leurs yeux furent habitués au brusque changement d’éclairage, les chefs de clans purent alors voir qu’ils s’étaient téléportés dans une sorte de hall gigantesque, dont la voûte en arc de cercle était éclairée par plusieurs ouvertures au plafond, laissant l’air naturel filtrer au travers. Derrière eux se trouvait une gigantesque porte d’une envergure de cinq mètres environ, marquée par plusieurs dessins représentant les mêmes motifs qui avaient été utilisés pour le sceau de la lettre qu’ils avaient reçus. La seule différence notable était que les ramifications du rosier étaient évidemment bien plus longues et détaillées que sur le bout de papier les ayant conviés.
Plusieurs colonnes de pierre sombre venaient soutenir la structure de l’immense hall, lequel donnait libre accès à trois galeries semblant s’étendre indéfiniment à travers la montagne.


-Je vous remercie d’avoir répondu aussi favorablement à mes lettres ! déclara-t-elle d’une voix bienveillante tandis que ses maréchaux s’en allèrent silencieusement, estimant que leur rôle s’achevait à partir d’ici. Je sais que cette invitation est quelque peu soudaine, mais je tenais absolument à clarifier les choses entre nos groupes.

Shina reconnut Kitsune et Cixi, les souvenirs de leur inévitable affrontement dans la jungle du continent Tolbyccien lui revenant douloureusement en tête. Elle décida alors de se retirer, ne voulant pas déranger sa leader par sa présence pouvant se révéler plus dérangeante qu’utile.
Sellerenda remarqua le départ de son amie et se contenta de fermer les yeux quelques instants, trouvant dommages que la situation lors de cette mission se soit dégradé à ce point.


-Avant que nous nous rendions dans un endroit plus à même d’accueillir notre réunion, je me doute que vous devez vous poser quelques questions sur tout ce qui concerne cet endroit. N’hésitez pas à me demander quoi que ce soit, je tâcherais d’y répondre pendant que nous marcherons.
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Mer 3 Nov 2010 - 17:35

Cixi dut mettre la main sur son coeur pour retenir une nausée... elle n'avait jamais pratiqué la téléportation, elle n'était pas assez douée pour y parvenir et elle se demandait si elle y parviendrait un jour, du moins si elle en avait seulement envie.

Elle regarda où elle se trouvait, l'endroit lui rappelait vaguement une église, sans vitraux... c'était probablement les gravures ou les motifs de ronces et de roses qui lui donnaient cette impression. Tiar semblait aussi émerveillé qu'un enfant qui ouvrait son cadeau d'anniversaire, et il avait particulièrement apprécié la téléportation, même la sensation que ses entrailles dansaient la conga... d'une nature particulièrement curieuse, il se demandait bien d'où tout cela venait et il s'apprêtait à poser des questions lorsque l'étrange dame le leur suggéra, mais il se pinça les lèvres, estimant que c'était à Cixi de les poser.

La krityenne dut se retenir de ne pas pouffer de rire devant l'air intimidé de son garde du corps et se tourna vers la jeune femme


Et bien... je pense que la question la plus évidente est.. qui êtes vous? Et pour quelle raison êtes vous restés dans l'ombre si longtemps, et pour quelle raison vous êtes vous décidés à vous montrer aujourd'hui?

Elle avait aperçu une silhouette familière, mais elle n'était pas sure qu'il s'agissait de la même personne... elle observa un peu plus l'endroit, c'était vraiment magnifique ici, cela devait donc faire un moment qu'ils étaient là... elle avait bien d'autres questions, mais elle préférait laisser le temps à la jeune femme de répondre déjà à celles-ci avant de poursuivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
LékaosLieutenant
Messages : 380
Date d'inscription : 26/09/2009
Age : 25
Localisation : N'importe où, pourvu qu'il n'y ait personne qui me fasse ch***...
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres
Arme: Dral'Nogul (Epée longue)
Classe: Guerrier
MessageSujet: Re : Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Mer 3 Nov 2010 - 19:22

Sellerenda manqua elle aussi de laisser échapper un rire en voyant le garde krytien, mais se contenta d'afficher un petit sourire bienveillant sous son écharpe. Les demandes de l'Ancien ne parurent pas la troubler plus que ça, la femme encapuchonnée répondant très rapidement aux questions :
-Oh oh oh ! Vous faites bien de me le rappeler, Dame Elmundir. Mon dieu, je déroge à toutes les règles de politesse élémentaire ! Bien que vous deviez vous en douter, je suis celle qui vous a contacté il y a une semaine : mon nom est Sellerenda Norahen, dirigeante de l’organisation prénommée Rose Blanche.

Spoiler:
 

Elle s'inclina respectueusement devant ses invités, son manteau n'oscillant presque pas pendant le mouvement, avant de se redresser en ajoutant :

-Mais par le terme « vous », je suppose que vous voulez aussi parler de tout l'ordre, Ancien de Myorzo ?

Elle marqua une légère pause, remarquant les regards que pouvait jeter la chef krytienne autour d'elle. Cela l’amusa que quelqu’un s’intéresse autant à l’architecture du bâtiment, mais elle remarqua aussi que la présence de Shina n’était pas passée inaperçu.

-Comme vous avez pu le constater lors de l’incident, et croyez que je suis profondément navrée que cela se soit produit ainsi, nous sommes comparable à une sorte de groupe de mercenaires. Le but premier de la Rose Blanche est avant tout de venir en aide aux personnes qui en ont le plus besoin... Et, par les temps actuels, cela signifie une grande partie de la population de Terca Lumireis. Commençons à avancer, si cela ne vous gêne pas...

La femme en robe sombre commença alors à marcher dans la galerie sur leur droite, plusieurs lampes et lampadaires à huile éclairant les sombres galeries formant la Roseraie.

-En vérité, ce visage peu valorisant qui semble si bien nous caractériser n'est qu'une partie de notre organisation. Bien évidemment, les contrats et les missions qui sont accomplis par ceux qui le veulent sont certainement ce qui constitue la plus grande partie de nos activités. Mais en réalité, nous ne cherchons absolument pas à faire notre propre fortune. Du moins, pas comme on pourrait le penser au premier abord.

On put commencer à percevoir plusieurs bruits d’origines diverses s’élever au fur et à mesure que le groupe avançait, la leader de la Rose Blanche en tête. Le dos à ses hôtes, on aurait pu croire qu’elle n’avait absolument pas peur d’être attaquée par derrière, comme si elle était persuadée que rien ne serait tenté en ces lieux.

-Les temps sombres de notre ère furent sans nul doute le déclencheur de tout ce que nous avons entreprit. Je ne vais reprocher à aucun d’entre vous les erreurs du passé, je suis bien consciente que vous n’étiez encore responsables de votre pouvoir actuel. Mais la vérité était telle que je vous le décris maintenant : personne ne pouvait échapper à l’horreur, qu’il soit krytien ou humain. Les seuls pouvant s’estimer avoir eu une chance furent, soit accueillis entre ces murs, soit…

Elle s’interrompit quelques instants, l’idée de devoir s’exprimer comme elle allait le faire semblant lui poser problèmes, avant de reprendre dans un souffle :
-Soit ils furent achevés rapidement. Mais ce n’est pas le genre de chose dont il faut parler aujourd’hui. Voyez-vous, les fondations et la structure de ce « quartier général », puisqu’il est appelé ainsi, s’étendent à travers toute la montagne sous laquelle nous nous trouvons. Et nous sommes en train de nous diriger dans l’aile couvrant la plus grande superficie de la Roseraie.

La galerie à travers laquelle ils avaient avancés pendant près de dix minutes vint alors s’élargir considérablement, pour déboucher sur une impressionnante grotte accueillant une véritable ville souterraine. Plusieurs centaine de personnes ou plus circulaient tranquillement à travers les rues pavées ou laissées à plat, éclairées par divers moyens naturels où par le même type d’éclairage que le reste des galeries, les bâtiments construits à même la roche ou simplement comme n’importe quelle structure d’une ville normale foisonnaient sur plus de deux kilomètres. Les lueurs des lampes ou des cavités qui éclairaient chacun de ces édifices laissaient entendre que cet endroit s’étendait jusqu’au bout de la montagne, comme leur avait certifié leur hôte.

-Nous nous trouvons actuellement dans l’une des trois ailes qui constituent notre « chez nous », le Quartier de la Rose Rouge. Expliqua-t-elle. La cité que vous voyez fut achevée il y a bien moins longtemps qu’on pourrait le croire. C’est la volonté des gens de pouvoir vivre la vie qui leur plaisait qui les poussa à bâtir cette ville. S’ils ont vécu l’horreur de la guerre lors des temps sombres, ils ont aussi pu vivre le bonheur de la paix que leur procurait cet endroit.

Elle se tourna alors vers les dirigeants, prenant un air mi-amusée, mi-gênée en ajoutant :
-Cela peut paraître fou, dit comme ça. On me dit même souvent que c’est le genre d’utopie dont tout le monde rêve, mais qui est voué à l’échec. Je vous laisserais juger par vous-même lorsque nous aurons terminé notre entretien, si vous le souhaitez. Pour en revenir à votre deuxième question, nous sommes restés cachés, dites-vous ? reprit-elle ensuite en retrouvant un ton plus sérieux, mais encore bien loin d’une complète maîtrise de soi. En vérité, je considère plutôt qu’il était inutile pour nous de faire grandir une réputation qui nous aurait probablement causé plus de tort que d’aide. Comme vous pouvez le constater, une importante partie des personnes vivant dans cet endroit ne sont pas combattants. Nous leur procurons ce dont ils ont besoin pour vivre, et nous ne cherchons pas à devenir une organisation toute puissante. Nous ne voulons pas non plus devenir une puissance telle l’Empire ou les Guildes. Et… si nous n’avions pas pris contact directement avec l’un de vos clans, c’est parce que nous ne le souhaitions pas. Bien que vous soyez ici aujourd’hui, ce n’était pas un souhait unanime.

Elle se retourna quelques instants, observant silencieusement les quelques personnes marchant à travers les allées ouvragées du Quartier, avant de reprendre de sa voix douce.

-Beaucoup des personnes ne savent pas ce qu’est devenu l’endroit où ils vivaient avant de venir ici. Ils pensent qu’ils ont soit été abandonnés, soit trahis par les leurs… J’ai décidé seule de vous convier aujourd’hui, car j’estimais que le monde avait bien changé depuis la fin de la période sombre. Déclara-t-elle. Nous n’avons plus vraiment de raisons de rester à l’écart, c’est ma pensée actuelle. Et c’est l’une des raisons pour lesquelles je vous ai fait venir... En plus de vouloir me faire pardonner pour les erreurs commises par les personnes s’en étant prises à vous, cela va de soi ! s'empressa-t-elle de compléter en venant mettre sa main devant l'écharpe lui cachant la bouche, comme pour cacher un sourire à la manière des dames de la noblesse de Zaphias.


Dernière édition par Lékaos le Sam 6 Nov 2010 - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 31
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Sam 6 Nov 2010 - 17:15

"Tout ça c'est bien gentil, mais ça ne me dit toujours pas ce que vous attendez de nous." avança Kitsune, les bras croisés sur sa poitrine. Il sentait enfin se dissiper le malaise de la téléportation, et n'avait vraiment pas apprécier d'en avoir ainsi été la victime. Il avait déjà eu l'occasion de vivre cette expérience en compagnie de Lucius Gray, et il avait toujours espéré ne jamais avoir à réitérer l'expérience. Eldar, pour sa part, semblait toujours aussi imperturbable. Son visage était fermé, et il observait avec attention l'endroit grandiose dans lequel ils se trouvaient, cherchant à repérer les éventuelles sorties de secours, passages secrets et autres traquenards embusqués. L'ancien sheitzeka avait salué Cixi et Estrello d'un hochement de tête, son regard se rivant plus longuement dans celui du don.

"En tout cas, si c'est pour nous louer vos capacités dans le domaine du bâtiment, c'est gagné: je vous le dis, je suis impressionné. Bel ouvrage. Et rapide avec ça, si j'en crois votre histoire. Vous feriez un malheur dans le monde des entrepreneurs. Mais quelque chose me dit que si vous nous avez... convié aujourd'hui dans votre précieux sanctuaire retiré du monde, ce n'est pas juste pour l'habituel pot commun entre voisins."

Kit, en marchant à le suite de leur hôte, n'avait pas menti en disant être impressionné par la structure qu'ils découvraient. Il se dégageait des lieu une majesté certaine et un sentiment de sérénité qu'il n'aurait pas imaginé associer à une bande de soldats à louer.

"Vous vous êtes taillé un joli petit coin de paradis, pour un groupe de mercenaires. D'ailleurs, en parlant de ça et de l' "incident fâcheux en Tolbyccia", je n'avais encore jamais vu des mercenaires s'excuser d'avoir voulu faire leur boulot. Prendre le thé avec ceux que vous avez essayé de tuer, c'est la grande classe. Mais vous auriez tout aussi bien pu ne rien nous dire, ce n'est pas comme si nous connaissions l'existence de cet endroit. Ou bien où cet endroit se trouve sur Terca Lumireis. Vous auriez pu vous contenter de mettre tout ça sur le compte d'une mauvaise transaction et vivre heureux, vivre caché pendant une bonne dizaine d'années encore."

Kit s'appuya contre une colonne, ses yeux verts cherchant le regard de la femme qui cachait ses expressions derrière son écharpe:

"Vous êtes des mercenaires qui cherchez une vie meilleure pour ceux qui en furent privés. C'est très bien. Très louable. A priorié, je suis plutôt pour. Cela dit, parce que vous oeuvrez pour le bien de ces démunis, vous vous planquez dans l'ombre, envoyez vos hommes dégommer deux chefs d'états sur trois en mission et tombez finalement le masque. Qu'est-ce que ça cache?"


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
LékaosLieutenant
Messages : 380
Date d'inscription : 26/09/2009
Age : 25
Localisation : N'importe où, pourvu qu'il n'y ait personne qui me fasse ch***...
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres
Arme: Dral'Nogul (Epée longue)
Classe: Guerrier
MessageSujet: Re: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Lun 8 Nov 2010 - 19:24

La leader laissa planer un léger moment de flottement suite aux paroles de Kitsune, observant le dirigeant impérial de sous sa capuche. Elle sentait qu'il était réellement impressionné par le décor, mais qu'il tenait avant tout à garder une certaine prestance dans sa conduite. Son garde du corps restait quant à lui stoïque, droit et silencieux dans son attitude, la femme se disant qu'il était de ceux à pousser le zèle parfois trop loin.
Elle reporta alors son regard vers l'ensemble de ses invités, sentant qu'ils attendaient tous une réponse satisfaisante.


-Vous savez faire la part des choses, Empereur d'Antilles. Je n'en attendais pas moins de quelqu'un comme vous, qui dirigez le coeur même de notre monde. Cependant, votre discours ne correspond pas entièrement à la vérité. Continuons à avancer et vous vous rendrez compte de ce que j'entends par ces mots.

La femme n'ajouta rien pour le moment et reprit la marche, suivie par les chefs de clans qui ne savaient probablement plus quoi penser de tous ces mystères.
Ils pénétrèrent alors dans l'enceinte de la ville souterraine, sous les regards des passants. On pouvait lire une certaine incompréhension dans la plupart des yeux, ainsi que de l'étonnement, ces gens ne s'attendant probablement pas à voir de nouveaux visages se promener aux côtés de la leader.

Beaucoup vinrent saluer la Dame sur le chemin, celle-ci leur répondant en faisant de même, énumérant à chaque fois les prénoms des personnes concernées, qu'ils soient enfants, adultes ou vieillards. Sa mémoire semblait être capable de lui restituer chacune des personnes en face d'elle et elle venait par la même occasion s'enquérir des dernières nouvelles, discutant avec les habitants de l'aile pendant plus de cinq minutes parfois. Puis ils continuaient tranquillement leurs activités d'avant le passage de la femme en robe sombre, prenant même le temps de lui dire au revoir avant qu'elle ne puisse plus les entendre.
Un jeune garçon vint lui aussi à la rencontre de Sellerenda, celui-ci ne portant que pour seuls habits un pantalon en tissu déchiré aux chevilles et une chemise trop grande pour ses frêles épaules.
La femme à l'écharpe accepta alors la fleur que lui offrit l'enfant, la plante s'étant légèrement flétri à cause d'un manque certain de lumière.
Les trois dirigeants purent alors remarquer que la plupart des personnes autour d'eux, sauf quelques rares exceptions, portaient des vêtements d'une qualité sommaire, bien souvent rapiécés en plusieurs endroits. On ne pouvait pas les comparer à des loques proprement dites, mais rien ne pouvait garantir que le confort était toujours de mise.

Les autres personnes qu'ils rencontrèrent sur leur route étaient quant à eux habillés plus fréquemment de pièces d'équipement semblable à ceux que portaient les aventuriers des temps actuels. Brandissant tous types d'armes et pièces d'armure grossièrement retravaillées ou réparées, leur attitude était beaucoup moins familière que le reste de la population du Quartier de la Rose Rouge. Bien qu'ils prennent tout de même le temps de saluer brièvement la Dame, ils ne restaient pas aussi longtemps que les autres, allant parfois même jusqu'à obliquer dans des rues totalement différentes une fois qu'ils avaient dépassé le groupe. Il devait probablement s'agir des membres "actifs" de la Rose Blanche.

Les rues étaient fréquemment ponctuées de divers établissements publics, comme dans une véritable cité. Bars, tavernes et autres auberges fourmillaient dans tout le Quartier, donnant encore plus l'impression de se trouver dans une vraie ville. Mais on pouvait aussi voir des écoles, des bibliothèques, un hôpital et d'autres bâtiments à fonction plus vitales éparpillés inégalement dans la cité sous terre. Seuls les enseignes et les écriteaux en bois pouvaient les différencier les uns les autres, la pierre sombre utilisée pour les constructions ne permettant pas de faire le lien d'un seul coup d'œil.

Le trajet dura près d'une demi-heure, entre les arrêts fréquents de la Dame et les nombreuses rues qu'ils avaient dû emprunter pour atteindre leur destination, ils finirent par arriver au détour d'une énième rue devant une nouvelle habitation s'enfonçant un peu plus profondément dans la montagne. Arborant au-dessus de son entrée principale une bannière marquée de l'emblème de l'organisation, la structure relativement modeste qui se présentait devant eux ressemblait de près à la façade d'un bâtiment administratif des clans, portant en plusieurs endroits les marques caractéristiques d'architecture krytienne, guildienne et impériale. Plusieurs personnes semblaient s'être mises d'accord pour mêler ces trois styles lors de la construction de la demeure, comme pour remercier celle qui les avait accueillis.


-Nous y sommes. Nous pourrons discuter plus tranquillement ici. J'espère que vous vous sentirez à l'aise.

La Dame les fit alors entrer, l'intérieur correspondant à l'image que renvoyait l'extérieur de la maison : les murs en pierre sombre étaient éclairés par seulement quelques lampes à huile, seuls quelques rares ornements tentait d'effacer quelque peu la froideur que dégageait l'ensemble. Un mobilier quasi-inexistant semblait vouloir égayer un peu l'habitation, mais l'impression de vide revenait bien trop souvent à cause du peu de couleur affiché par le matériau ayant servi pour la construction.
La leader les mena alors dans ce qui pouvait s'apparenter à une salle à manger, les seuls indices pouvant conduire à cette conclusion étant la grande table en bois et les chaises hautes installés au milieu de la pièce. Éclairée par les faibles lueurs projetés par les deux uniques bougies de la salle, une vieille pendule marquait de ses aiguilles rouillées le milieu de l'après-midi.

Une fois que tous furent installés, Chacun des chefs de clan ayant été installé aux côtés de son éventuel garde du corps, la femme n'ayant toujours pas ôté son capuchon reprit alors la discussion là où elle s'était arrêté :

-Lors de cette promenade, vous avez pu observer comment nous vivions. Comment était rythmée les habitudes des gens habitant sous ces montagnes. Je reviens à ce que vous disiez tout à l'heure, Votre Majesté : Le paradis dont vous parliez tout à l'heure est relatif. Les personnes qui habitent entre ces murs sont en paix, je vous le confirme. Mais... Cette paix ne signifie pas pour autant que nous vivons dans le meilleur des mondes. En vérité, nous ne faisons que survivre au jour le jour. Il est bien évidemment exclu que, par ces mots, je soit en train de chercher à convaincre qui que ce soit de nous prendre en pitié. S'empressa de rectifier la Dame après ces mots, gardant son éternel ton serein et bienveillant. Vous souvenez-vous de ceux qui vous ont littéralement fui ? Beaucoup d’entre eux étaient des vôtres, des combattants. Ils partageaient les mêmes idéaux, les mêmes rêves et les mêmes buts que vous. Mais le destin peut parfois se montrer bien cruel, car ils furent séparés des leurs, les figures que vous arborez et les emblèmes sur vos tenues leur rappelant un passé qu’ils avaient décidé de rayer de leur vie. Ces gens ont perdu espoir dans le reste de l’humanité… Vivre à l'écart du reste du monde n'était probablement pas la meilleure chose à faire. Mais dans les circonstances de l'époque, seuls le chaos, la terreur et la violence dirigeaient ce monde. Mais c’est probablement ce qui nous amena à la situation actuelle. C'est pourquoi je vous ai convié aujourd'hui.

La leader s'interrompit une nouvelle fois, comme si elle prenait le temps de réfléchir à ce qu'elle allait dire ensuite. Seuls ses yeux clos pouvaient indiquer une réflexion probable, le reste de son visage restant toujours caché sous le tissu sombre de sa tenue.

-Le problème n'est pour le moment pas de savoir ce que nous attendons de vous, mais ce que vous comptez faire suite aux événements nous ayant conduit à cette réunion. Vous l'avez dit, nous aurions pu rester dans l'ombre et continuer à vivre comme cela pendant longtemps encore. Mais auriez-vous vraiment pu laisser passer les incidents comme si de rien n'était ? Aucune enquête n'aurait été menée pour découvrir les auteurs de ces agressions sur vos personnes ? Seriez-vous restés immobiles devant une nouvelle menace potentielle, en ces temps incertains où le doute ne cesse de planer en chacun des habitants de notre monde ?

Elle marqua cette fois une courte pause, comme si elle cherchait à entretenir le suspens. On eut dit avoir en face de soi une enfant détentrice d'un secret qu'elle n'était plus capable de garder pour elle.

-En effet, je suis bien au courant de ce qui agite toute notre planète. Et qui ne l'est pas : La menace qui plane sur Terca Lumireis n'est plus un secret pour beaucoup de monde. Mes maréchaux ne sont pas que de simples émissaires. Bien qu'ils agissent peu à découverts, ils sont de ces personnes qui assurent la part d'informations nécéssaires pour mon ordre. Et l'affrontement avec le mage noir Ségonar Andrius n'est plus seulement une affaire d'état...

Elle se leva alors, croisant les bras dans son dos tandis qu'elle vint se tourner de trois quarts par rapport à la table et à ses invités.

-Je ne vous cache pas que ces dernières nouvelles m'ont fait prendre conscience de mes erreurs. Nous sommes des mercenaires, qui accomplissons sans se poser de questions les missions qui leur sont confiés. Nous sommes donc censés représenter un principe d'impartialité... Mais à quoi bon se dire neutre, si cela signifie que nous devons rester les bras croisés lorsque le monde où nous vivons se retrouve à feu et à sang, comme lors de cette époque innommable...

Elle se retourna alors vers eux, affichant une mine radoucie et sûre d'elle :
-Ce que je souhaite désormais... Rester en bon terme avec vous trois semble être un bon début, je pense. Bien sûr, je ne vous demande pas de faire table rase du passé, car ce qui devait arriver est arrivé et ne peut pas disparaître. Mes « hommes » doivent apprendre à redécouvrir le monde. Si cela signifie briser toutes les règles que j’avais moi-même établie, je me dois de faire face à mes propres convictions. Je vais leur parler, leur faire comprendre qu’ils doivent vivre par eux-mêmes, ne pas seulement dépendre de cette organisation et retrouver ce qu’ils étaient avant d’être des soldats. Et pour cela, je ne vois qu’une seule chose : combattre à vos côtés lors de ce conflit. Qui, je l’espère sincèrement, ne sera pas aussi violent que tout le monde semble prêt à le croire.

Elle venait très clairement de leur proposer ses services sans conditions apparentes, gardant sans faillir son masque de sérénité et de gentillesse. Le silence retomba alors dans la pièce, seule les flammes des bougies de la salle produisant un léger son pouvant briser temporairement ce moment de flottement.
Revenir en haut Aller en bas
EstrelloLeader de l'Union
Messages : 1822
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 25
Localisation : Balcon de l'Union, Dahngrest
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Ceangal/Estrandar, Kunaïs et Shurikens
Classe: Assassin
MessageSujet: Re: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Lun 15 Nov 2010 - 17:51

Estrello ne posa aucune question, et resta assez immobile, hormis, lors des déplacements. Il avait rendu son salut à son ancien partenaire Sheitzeka, seul moment où il avait plus ou moins esquissé un sourire.

Pour tout dire, le DOn n'avait pour le moment que très peu confiance en cette organisation : d'abord par sa méfiance naturelle, mais aussi par les paroles de leur leader, qui ne le satisfaisaient pas vraiment; pour diverses raisons : trop d'idéalismes, et il semblait presque que la justification des actes pour lesquels ils étaient présents était que ils s'agissaient de contrats. Qui dit qu'il n'y avait pas d'autres contrats en attente sur leurs têtes?

Le DOn croisa les bras et se redressa sur son fauteuil. Il avait décidé de parler cette fois. Il affichait toujours un air calme et neutre, comme il était de mise et de règle dans ce genre de "réception".


Pardonnez ma méfiance, mais, dans l'intérêt de mon peuple, et je pense que mes confrères seront plus ou moins d'accord, même si votre aide serait la bienvenue dans les temps troublés qui s'annoncent, deux remarques se portent à ma conscience :

- Tout dabord, comme vous l'avez dis, vous êtes un groupe de mercenaires, qui exécute des contrats payés par des clients divers et variés. Cependant, qui nous dit qu'un drame comme celui qui nous réuni aujourd'hui ne pourrait pas se reproduire lorsque nous nous battrons? Et si ce drame arrivait au moment d'une bataille clée contre Ségonar? Si un de vos membres avait un contrats sur un allié, et qu'il exécutait ce contrat? vous pensez sans doute que dans le genre de combat contre des ennemis comme Ségonar, le moindre homme est nécessaire. Croyez bien que, même si c'est avec plaisir que j'accepterais votre offre de combattant, afin qu'ils se réinsèrent dans notre société, j'éprouve un doute quant à un éventuel risque. Ce n'est peut-être que le fruit de ma méfiance, mais un vieux proverbe dit "qu'un homme averti en vaut deux"...

- Ensuite, même si ces combattants rejoignaient nos rangs respectifs, vous avez dis qu'il étaient, pour généraliser, en désaccord avec les moyens que nous utilisions pour gérer nos factions. Si ils sont amenés à combattre ddans nos rangs, ils seront amenés à respecter une logistique militaire dictée par nous-mêmes, ainsi que nos généraux... Rien ne dit qu'ils ne fuiront pas à nouveau, comme ils l'ont fait avant...

Mais je le répette, ma méfiance a peut-être trop d'influence, mais croyez bien que, pour mon cas strictement personnel, ma décision met en jeu l'avenir de mon peuple ; un échec contre Ségonar suite à un problème avec vos membres les condamneraient, et ma mission de leader serait réduite à néant. Mais croyez bien que, si vous êtes sures que vos hommes pourront accepter une discipline militaire et mettre de côté leurs contrats, cette idée me parait admirable.


Le Don se tut, et croisa les bras contre son torse, attendant l'éventuelle réponse de la leader de la Rose Blanche.



by Cixi as everytime <3


Don's theme
Revenir en haut Aller en bas
LékaosLieutenant
Messages : 380
Date d'inscription : 26/09/2009
Age : 25
Localisation : N'importe où, pourvu qu'il n'y ait personne qui me fasse ch***...
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres
Arme: Dral'Nogul (Epée longue)
Classe: Guerrier
MessageSujet: Re: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Lun 15 Nov 2010 - 19:27

La Dame ne manqua pas de cacher sa gêne devant les paroles emplies de logique du Don. L'assassin avait tout à fait raison, rien ne pouvait garantir que tout se déroulerait parfaitement dans le meilleur des mondes. Cependant, elle tint à manifester son désaccord en répondant presque du tac-o-tac au leader des guildes :

-Il n'est absolument pas exclu qu'un cas comme vous le décrivez se produise et je le déplore sincèrement, Don Alhuïn. Je vous l'ai dis, et vous venez de le répéter mot pour mot, certaines des personnes vivant en ces murs éprouvent quelques rancœurs vis-à-vis de ceux n'ayant pu leur prêter main-forte comme nous l'avons fait. Néanmoins, et bien que cela paraisse plus qu'irréaliste, j'estime que chacun d'entre eux n'oserait chercher à déclencher une nouveau conflit tel qu'ils ont pu le vivre. C'est d'ailleurs pour cela, et vous en conviendrez, que je ne compte pas les forcer à intégrer vos armées. Ils auront pour unique consigne d'agir en faisant preuve de discernement dans leurs actions, et seront libres de vous servir de renforts dans les batailles qui semblent tous nous attendre. Nous ne sommes pas ennemis, je compte bien le leur faire comprendre, mais camarades dans cette lutte pour la sûreté de Terca Lumireis.

La femme à l'écharpe garda un ton ferme mais poli durant toute sa réplique. Bien que cela s'annonçait ardu pour n'importe qui d'autre, elle faisait toujours son maximum pour garder bonne figure dans ses gestes et ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Ven 19 Nov 2010 - 18:58

Cixi avait écouté avec attention et se tourna vers Tiar qui était resté debout derrière elle, les mains dans le dos et le regard toujours aussi émerveillé. Il regarda le Don avec étonnement suite à sa remarque sur les possibilités de "traitrise" de ce groupe, il n'y aurait jamais pensé... La krityenne en revanche sourit doucement, ravie qu'il ait mis le sujet sur le tapis, et elle fut intriguée par la réponse de la Dame

Bien... visiblement, vous semblez réaliste... mais, pardonnez moi si je préfère ne pas compter sur vous pour ma part... je préfère avoir l'agréable surprise de vous voir intervenir au cours d'une bataille plutôt que de vous attendre quelque part où vous ne viendrez pas...

Elle avait croisé les bras devant elle, Tiar avait un air étonné de voir sa chef aussi réticente... elle qui disait que toute aide était la bienvenue

Ne vous méprenez pas... si vous venez nous aider, je ne vais certainement rejeter vos hommes ou refuser leur aide! Je préfère seulement ne pas tenir compte d'eux dans mes plans... je pense que cela devrait vous convenir au niveau de votre besoin d'indépendance? il n'y avait aucun ton arrogant, ni agressivité dans sa voix. Elle eut même un léger sourire avant de se redresser une peu sur son siège

A moins que vous n'ayez des informations particulières concernant la menace qui approche, je pense que je vais me retirer...

Elle se tourna cependant vers Kitsune puis Estrello pour savoir s'ils avaient d'autres intentions, elle n'avait pas non plus envie de faire faux bond à ses alliés...

Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   Mar 20 Mar 2012 - 11:09

Visiblement, Kit avait oublié ce rp. Mais de toute manière, vu la fréquence des postes de Lékaos, je doute que ça aurait changé quoi que ce soit

RP CLOS
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et la Rose revint éclore à la lumière… - Monts Sud-ouest de Yurzorea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Epo dragoune rose
» nez rose clignotant....
» le nez de Certiclignote rose, qu'est ce qu'il veut me dire?
» Chronique Politique - Le Flamand Rose par LouisHubert
» La Cabale de la Rose d'Ebène.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Le continent de Yurzorea-