AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Corvée impériale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Corvée impériale...   Dim 31 Oct 2010 - 14:28

Cela faisait presque deux mois que Kitsune était venu à Myorzo et avait reçu les premiers renseignements concernant Segonar... Cixi avait décidé ce jour là de venir voir un peu comment l'Empire gérait désormais la situation, et pour l'occasion, Jhérer avait tenu à venir avec elle pour assister un peu à l'entraînement des chevaliers impériaux.

Ils avaient atterri avec Eilhi et Grazil près de l'entrée qui donnait sur le quartier public, puis ils avaient franchi sans problème l'entrée, malgré les regards inquiets des gardes à l'attention de Jhérer. Un colosse de cette taille impressionnait toujours, même s'il n'était pas unique en son genre.


Cette ville n'a pas beaucoup changé... dit le krityen d'un air presque dédaigneux

Parce que tu trouves que Myorzo a changé depuis les 30 dernières années toi? reprit sa soeur d'un ton sec. Jhérer haussa juste un peu les épaules et ils marchèrent en silence en direction des quartiers nobles. Cixi n'avait pas spécialement l'intention de rencontrer Kitsune, ne l'ayant pas prévenu de sa visite, elle voulait juste rencontrer quelques chevaliers impériaux, notamment des membres des fameuses brigades formées depuis l'avènement du nouvel Empereur et voir un peu leur entraînement. Elle se doutait que si Jhérer était venu, c'est qu'il espérait avoir l'occasion de se mesurer lui-même avec l'un de ces généraux...

N'y compte pas trop! Je ne veux pas de grabuge! Tu serais capable de détruire la moitié du chateau dans le feu de l'action! le krityen ricana un peu et ils marchèrent jusqu'à arriver enfin à destination.

Cixi s'inclina doucement devant les gardes alors que son frère se contenta juste de hocher la tête


Salutations, pourriez-vous, je vous prie, me conduire sur un lieu d'entraînement de vos chevaliers impériaux? Je viens pour assister à une séance afin d'évaluer les aptitudes de vos chevaliers... à des fins disons politiques et stratégiques futures... elle se disait que peut être, le garde prendrait cela comme une technique d'espionnage dans le but d'attaquer l'Empire dans le futur, mais la réalité était qu'il fallait savoir de quelle manière combattait l'Empire pour évaluer la meilleure stratégie possible lorsqu'il sera temps d'entrer en guerre contre Ségonar, c'est pourquoi Jhérer enchérit

Afin de pouvoir faire collaborer nos forces au mieux au cours d'une prochaine attaque, comme celle d'Eloher... dit-il d'un ton neutre... ils ne pouvaient pas dévoiler ainsi au premier trouffion venu les menaces de guerre de Segonar, mais il trouvait que cette excuse était bonne. Ils espéraient maintenant qu'on les laisserait passer sans trop de problèmes et qu'ils pourraient faire ce pour quoi ils étaient venus...

Pour l'occasion, Jhérer portait une armure d'entraînement d'un noir d'encre, Cixi quant à elle portait une tenue assez moulante, il fallait le reconnaitre, alliage de tunique en cuir pour protéger les parties importantes comme la poitrine, le ventre, les coudes et les genoux, et de tissus renforcé rouge sang pour le reste. Ses cheveux ramenés en queue de cheval permettait qu'elle ne soit pas gênée en vol par le vent. Elle posa une main sur sa hanche alors que son fouet qui lui entourait la taille telle une ceinture balançait nerveusement sa pointe, comme un serpent en bandoulière le long de sa jambe...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 30
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Dim 31 Oct 2010 - 15:44

Dave était garde au château depuis peu, et il commençait à se dire qu’il n’avait peut-être pas opté pour la carrière la plus passionnante. Il passait beaucoup de temps debout et surtout dehors, quel que soit le temps, et il avait écoulé tout son stock d’expressions de marbre pour afficher maintenant celle du garde moyen : l’air un peu blasé de celui qui se demande comment dormir les yeux ouverts. Il était jeune, à peine vingt ans, roux et son visage était constellé de tâches de rousseur. L’uniforme était trop grand pour lui, et la grande lance était lourde, aussi était-il ravi de pouvoir la laisser reposer sur le sol et de s’y cramponner pour soulager son dos. Il n’était pas le seul qui n’avait pas l’air à sa place dans son rôle, cela dit. Depuis peu, beaucoup de gardes d’expérience avaient été momentanément transférés dans l’armée impériale sur ordre du commandement militaire sous le prétexte de les faire participer à des manœuvres d’entraînement. C’était en tout cas là l’excuse officielle, et Dave avait entendu dire les plus vieux gardes parmi ceux restés à leur poste que l’Empire grossissait les rangs de ses troupes. Des bureaux d’engagements avaient été ouverts dans chaque cité impériale d’importance, et des convois itinérants passaient de village en village. Depuis la fin des heures sombres, l’Empire n’avait pas jugé prioritaire d’augmenter ses troupes, aussi ce soudain mouvement de recrutement massif ne manquait pas d’échauffer les langues et les imaginations. D’aucun parlaient d’une simple démonstration de force pour asseoir la puissance impériale, tandis que d’autres parlaient d’une guerre toute proche. Ce qui ne manquait pas de troubler les petites gens comme Dave. Une guerre contre qui ? Les krytiens ? Les guildes ? Les relations entre clans étaient plutôt bonnes depuis la bataille d’Eloher, et personne n’imaginait l’empereur Antilles préparer une attaque d’envergure contre ceux que de plus en plus d’impériaux considéraient comme leurs alliés. A moins que le sénat ne force la main du nouveau dirigeant, mais cela semblait peu probable. Contre un ennemi inconnu, alors ? La perspective n’était pas plus rassurante…

Quand le château avait engagé de nouveaux gardes pour remplacer ceux « partis en manœuvres », Dave avait sauté sur l’occasion, comme beaucoup de jeunes gens de Zaphias. On leur demandait surtout de bien présenter, de savoir tenir une arme et de faire un travail sommes toutes plus gratifiant que d’aller labourer les champs. Et puis, Dave aimait bien l’uniforme, même trop grand. Les filles aussi, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Au final, Dave changea d’avis, se disant que sa condition n’était pas si mal. De plus, le palais ne risquait guère d’attaque, avec tous les chevaliers présents et le corps de gardes personnels de l’empereur. Les journées étaient certes un peu monotones, mais au moins il avait de belles bottes dans lesquelles faire le pied de grue.

Une monotonie qui fut rompue quand il vit arriver deux krytiens se présenter face à lui. La bouche bée, il reconnut la cheftaine du peuple krytien en personne, lady Elmundir. Il ne connaissait pas l’imposant guerrier qui l’accompagnait ; peut-être son garde du corps… Dave n’était pas le seul à observer les yeux ronds la haute dignitaire : gardes, domestiques et autres passants chuchotaient entre eux, toujours impressionnés à l’idée de croiser quelqu’un avec autant de prestige. Impressionné, Dave l’était certainement : lady Elmundir était très belle, et il se dégageait d’elle une grande majesté. Il resta la bouche ouverte encore de longues secondes, avant de se reprendre et de bafouiller quelques mots tandis qu’il exécutait une maladroite tentative de garde à vous :

« Bienv’nue, m’dame. Heu, je veux dire, votre grâce. Euh… Oui, je serais ravi de vous, euh… je vais vous montrer. Si vous voulez bien m’suivre. »

Personne –parmi les gardes en tout cas- n’avait semble-t-il été prévenu de l’arrivée de Cixi Elmundir, et encore moins d’une inspection krytienne des chevaliers impériaux. Mais il était de notoriété publique que l’empereur portait la cheftaine en haute estime, et qu’elle était toujours la bienvenue à Zaphias jusque dans l’enceinte du palais et même au-delà. Et puis si elle voulait voir des chevaliers, ces derniers seraient à même de savoir comment agir. Nerveux, mais souriant –il pourrait raconter ce soir, à la taverne, qu’il avait rencontré dame Elmundir en personne et qu’elle lui avait parlé, parfaitement !- il guida la femme et son compagnon jusqu’à l’un des terrains que les chevaliers impériaux utilisaient pour s’entraîner.

« Voici m’dame. J’dois retourner à mon poste, mais si vous avez encore besoin d’moi… Euh… J’vais vous laisser, m’dame. Vot ‘grâce. Euh… »

Dave s’inclina, le rouge aux joues, puis repartir d’un pas rapide à son poste sans cesser de répéter des « Ben ça, ben ça… Ben ça ! » à voix basse. Il avait laissé les deux krytiens devant un grand terrain de terre, en plein cœur de la zone de la cour intérieure réservée aux chevaliers. Plusieurs d’entre eux vaquaient à leurs occupations entre les barraquements accolés aux murs du palais, et s’ils jetaient des coups d’œil à Cixi en la reconnaissant, ils étaient bien plus réservés et professionnels que les gardes et les civils de tout à l’heure. Plusieurs d’entre eux observaient un combat d’entraînement qui avait justement lieu sur le terrain de terre, encourageant tour à tour l’un ou l’autre attaquant qui se livraient un duel acharné.

L’un était une femme aux cheveux noirs mi-longs qui encadraient un visage à l’air sévère. Elle portait un ensemble pratique blanc sur noir, avec un pourpoint noir et or pour lui couvrir le haut du corps et les épaules, et avait ôté sa cape bleue pour la suspendre à un poteau d’entraînement. Elle tenait son épée longue à deux mains, et ses yeux sombres brillaient d’un éclat plus vivant que ne le laissait paraître son expression. Elle avait tout de la professionnelle aguerrie, du genre à ne pas se laisser distraire et à favoriser précision et efficacité à la force brute. Son adversaire aurait difficilement être plus différent : l’homme aux longs cheveux verts ébouriffés portait un élégant ensemble bleu, violet et or à mi-chemin entre la chemise et le kimono dont les pans volaient derrière lui. Ses mouvements étaient rapides et il faisait preuve d’une grâce féline tandis qu’il parait ou attaquait d’une seule main à l’aide de son katana. Il semblait dancer plus que se battre, et son visage était aussi ouvert et appréciateur que celui de la femme était fermé et concentré. Il avait l’air de prendre beaucoup de plaisir à l’entraînement. Les deux chevaliers se battaient visiblement sans retenir leurs coups, leur lame ripant sans cesse l’une contre l’autre dans un tintement métallique parfois accompagné d’étincelles. Ils virevoltaient, se tournaient autour, fendaient l’air de leur arme et de leur corps sans que l’un d’eux ne prenne l’avantage.

« Ca fait une heure qu’ils ont commencé, et ils ont même pas l’air crevé… » souffla un chevalier, admiratif.

« Ce sont pas des lieutenants pour rien. » dit un de ses collègues. « J’espère que j’ai parié sur le bon, en tout cas… »

Comme inconscient de la foule qui les observait, les deux combattants continuaient de se jeter l’un contre l’autre, leurs bottes s’enfonçant dans la terre à chaque fois qu’ils paraient un assaut pour mieux se lancer dans une rapide contre-attaque. Mais soudain, l’homme aux cheveux verts vit une ouverture, et son sourire s’élargit tandis qu’il se dérobait à une attaque de la femme. Son katana en profita pour pénétrer dans l’espace vitale de la guerrière, et frappa l’épaule gauche de la combattante avec force. La femme soupira, puis rangaina son épée dans son fourreau tandis que son adversaire faisait de même sous les vivats discrets mais enthousiastes du public.

« Ca fait un point de plus pour toi, Gabriel. Mais ne te réjouis pas trop vite : ça te remet seulement à égalité. »

« Je compte bien changer ça dès la prochaine fois, Tania. » répondit joyeusement l’homme en se dirigeant vers un des chevaliers. « Keith, ma part s’il te plaît. »

« Tu as parié sur toi ? »

« J’me sentais en veine, aujourd’hui. »

La femme roula des yeux dans ses orbites, tandis que l’autre empochait ses gains. Malgré leur long combat, tous deux semblaient à peine essoufflés et se mirent à discuter de leurs techniques respectives, recréant verbalement le duel, n’ayant pas encore remarqué la présence des deux krytiens au bord du terrain.


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Dim 31 Oct 2010 - 16:13

Cixi avait affiché un léger sourire en voyant l'état anxieux du garde et l'avait suivi sans un mot, alors que Jhérer affichait son éternel regard assassin envers tout humain qui regardait de travers sa soeur... en l'occurrence, c'était plutôt le langage du garde qui lui posait problème...

Tsch.. un bleu pour nous accueillir... l'Empire descend bien bas... pensa t'il... Cixi en revanche, ne s'en sentait pas offusquée... il fallait dire que depuis que Kitsune était monté au pouvoir, elle s'était rendue compte qu'il était tout à fait possible de rester soi même tout en dirigeant un peuple, sans avoir à sauter à la gorge de tous ceux qui faisaient une fausse note.

Lorsqu'ils arrivèrent sur le lieu d'entraînement, Jhérer jeta un regard autour... ils n'étaient pas très nombreux, l'Empire n'avait donc pas de lieu d'entrainement de masse? Apprendre à se battre au milieu d'un flot de soldat était aussi utile que connaitre 2-3 bottes secrètes...


C'est ça leur entrainement? murmura t'il à sa soeur en gardant les sourcils froncés... elle se pencha doucement vers lui et lui répondit d'un ton sec

Nous sommes à la capitale! Je te rappelle que le gros de nos entrainements se font à Temza ou du moins sur des terrains nettement plus étendus! Ils ne vont pas rassembler tous leurs soldats ici!

Elle admirait cependant la technique des deux chevaliers, notamment de la femme qui était d'une précision redoutable... elle eut un léger sourire en les admirant jusqu'à la fin où finalement, ce fut l'homme qui l'emporta.

Alors qu'ils avaient enfin terminé, ils semblaient discuter... Cixi ne voulait pas les déranger et s'approcha d'un des hommes à proximité qui avait également observé le combat... elle s'apprêtait à lui demander une audience avec les deux impériaux lorsque Jhérer lui barra le chemin de son bras, estimant que la chef krityenne n'avait pas à parler à de simples soldats


Vous là... je suis Jhérer Elmundïr, Général des armées krityennes, et voici l'Ancien, Cixi Elmundïr. Nous sommes venus nous entretenir avec les chevaliers impériaux pour constater leurs capacités de combat

Tout dans la finesse et la délicatesse!
} murmura Cixi à son frère en fronçant les sourcils. Elle le poussa donc sur le côté, son fouet lui lançant une décharge électrique au niveau de la hanche pour qu'il se déplace

Pardonnez l'impolitesse de mon frère, mais je souhaiterais malgré tout m'entretenir avec ces deux personnes, là bas... pourriez-vous me décliner leur identité et m'annoncer à eux lorsqu'ils auront terminé leur entraînement? Je ne souhaite pas les déranger...

Jhérer croisa les bras sur son torse en fronçant les sourcils... il n'avait jamais compris pourquoi Cixi n'utilisait jamais son autorité face aux "petites gens"... les seules fois où il l'avait vue remettre quelqu'un à sa place, il s'agissait toujours de quelqu'un de pouvoir, comme un membre du Conseil... ou simplement lui-même en fait...

Il tourna donc la tête pour regarder les deux impériaux, ils semblaient à peine fatigués par leur combat, mais d'un autre côté, il ignorait depuis combien de temps ils se battaient... les commérages des gardes autour pouvaient avoir été exagérés...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 30
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Dim 31 Oct 2010 - 16:41

Si Jhérer considérait les chevaliers présents comme de simples soldats, il ne pouvait pas être plus loin de la vérité. Chaque chevalier impérial qui avait obtenu ce titre était un combattant d'élite, dont le rang était plus haut que n'importe quel soldat ou sous-officier de l'armée impériale. A vrai dire, les brigades de chevaliers n'avaient aucun compte à rendre à l'armée et ne répondaient qu'au commandant de l'ordre, au sénat et à l'empereur. Même les écuyers étaient respectés, et depuis l'avènement d'Antoine Saint-Marc à la tête des brigades, les passe-droits dus à la noblesse se faisaient très rares. Les brigades étaient les troupes d'élite de l'Empire, et ce n'était pas pour rien qu'ils n'étaient que quelques centaines à peine.

Cela dit, le chevalier que le frère de Cixi avait peu cavalièrement apostrophé ne s'offusqua pas. Comme la plupart de ses camarades, il était trop professionnel pour réagir chaudement. Et puis il fallait dire qu'il appartenait à la deuxième division, et que les membres de la deuxième division ne s'offusquaient pas facilement et prenaient généralement la vie du bon côté (avoir un capitaine qui faisait très bien le culbupain devait y être pour quelque chose... Le sérieux des membres de la seconde brigade n'était pas le plus réputé, contrairement à celui de leur fonction d'espions et informateurs). Et puis, Cixi avait de tout façon rattrapé la brusquerie du grand krytien, aussi Keith -le chevalier qui avait tenu les paris- sourit pour répondre après avoir respectueusement incliné la tête, la main sur le coeur, pour saluer la cheftaine et son compagnon à la manière des chevaliers:

"Bienvenue au terrain d'entraînement des brigades, ma dame. Ces deux personnes sont des officiers supérieurs. Chacun d'eux est lieutenant, et il n'y en à qu'un par brigade; ce qui indique qu'ils sont tous deux les numéros deux de la leur. La femme est Tania Aerys, le lieutenant de la septième brigade, celle du capitaine Mahuran. On les appelle aussi les Templiers, rapports qu'ils sont attachés à l'Eglise du Spiritualisme. Le type aux cheveux verts, c'est le second de la huitième division, du capitaine Kwon. Il s'appelle Gabriel Sollers, et la brigade est spécialisée dans les spadassins et les maîtres d'escrime. Quand à l'entraînement, ils ont fini. Le lieutenant Aery menait deux cent trente-quatre à deux cent trente-trois, mais Sollers vient d'égaliser. Ils font ça presque chaque jour."

Déformation professionnelle, le membre de la seconde division avait renseigné aux mieux de ses capacités sa prestigieuse interlocutrice. Il leva un bras à l'intention des deux lieutenants:

"Lieutenants? Dame Elmundir, pour vous."

Puis, nonchalant, il céda la place aux deux officiers, qui se dirigèrent vers les krytiens afin de les saluer de la même façon que Keith avant eux.

"Dame Elmundir, c'est un honneur."

"Enchanté!" lança joyeusement Gabriel. Sa voix était étonnamment mélodieuse, rappelant le chant d'un oiseau. Ce qui n'empêcha pas Tania de lui flanquer un coup de coude dans les côtes.

"Un peu de cérémonie, je te prie!" Elle se tourna vers Cixi: "Veuillez pardonner le lieutenant Sollers. Pour lui, le protocole est une contrée exotique. Que pouvons-nous faire pour vous, au nom de tout l'ordre des chevaliers impériaux?"


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Dim 31 Oct 2010 - 17:12

Cixi dut se pincer doucement les lèvres pour ne pas rire face au comportement de Gabriel qu'elle trouvait bien sympathique, elle leva la main face à la remarque de Tania

Ne vous inquiétez pas pour le protocole, du moment que l'Empereur ou toute autre personne, disons... "de haut rang" dit-elle en mimant les guillemets n'est pas dans les parages, il n'y a pas lieu d'être aussi cérémonieux

Hum hum...
grogna Jhérer en estimant être tout de même suffisamment de haut rang pour que les règles soient retenues devant lui

Voici mon frère, Jhérer Elmundïr, Général des armées krityennes... le krityen hocha juste la tête et continuait de les regarder comme si le simple fait qu'ils s'adressent à Cixi était une offense, même si la jeune femme semblait plus respectueuse que l'homme

Nous sommes venus suite... disons aux récents évènements qui ont du quelque peu modifier vos habitudes militaires... elle ne savait pas de quelle manière Kit leur avait décrit la situation, elle ne pouvait donc pas parler ouvertement

Nous aimerions juste voir un peu vos méthodes d'entrainement, nous avons de nouveaux éléments concernant... disons l'avenir, et nous aimerions en discuter avec vous, ou du moins avec ceux qui coordonnent les entrainements pour que vous puissiez les adapter au mieux...

Grace au Don et aux Sheitzekas, ils en avaient, en effet, appris un peu plus sur les immortels et leurs méthodes de travail... ils avaient également appris du nouveau sur les mages qui protégeaient Segonar grace aux espions krityens... elle espérait que l'Empire en avait appris un peu plus sur les Mentaïs... apparemment, personne n'avait la moindre idée de ce à quoi ils pouvaient ressembler...

Enfin, je me disais que je pourrais peut être voir un peu les entraînements de vos brigades et discuter avec vous ou vos supérieurs, je ne sais pas trop comment vous travaillez en fait, je m'en excuse... Jhérer se racla à nouveau la gorge en rappel qu'elle n'avait pas à s'excuser, elle lui lança juste un regard noir et reprit doucement

Enfin, si vous n'avez pas le temps, je peux le comprendre, je dois avouer que je passe un peu à l'improviste, mais j'ai assez de mal à prévoir à l'avance lorsque j'ai un trou dans mon emploi du temps ces derniers temps... mais au pire des cas, peut être pourrez vous me donner une date plus convenable pour revenir?

Jhérer grogna une fois de plus et son fouet se redressa brièvement pour lui lancer une décharge dans les fesses, il ne manifesta visiblement rien se ce n'est que son regard se fit encore plus dur et froid... si normalement, les deux lieutenants n'avaient rien vu, ceux qui se trouvaient derrière avaient du le voir, et probablement en rire...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 30
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Lun 1 Nov 2010 - 10:21

Dans le dos de Jhérer, quelques chevaliers de passage esquissèrent un sourire mais restèrent assez maîtres d'eux-mêmes pour ne pas rire. Ils étaient assez intelligents pour savoir lorsqu'il valait mieux ne pas irrité un combattant avec l'expérience du frère de Cixi. Quant aux deux lieutenants, ils n'avaient sans doute rien remarqué, même si cela restait difficile à dire... Le visage sérieux de Tania Aerys n'avait pas bougé, et Gabriel Sollers souriait, mais il le faisait déjà avant...

Quoi qu'il en soit, les deux officiers avaient attentivement écouté Cixi. Ils avaient échangé un bref regard lorsqu'elle mentionna les "récents évènements"; le commandant Saint-Marc avait briefé l'ensemble des capitaines et des lieutenants sur les dires de l'empereur, et maintenant, chaque chevalier était très au fait de la menace qui planait sur Terca Lumireis.

"Non, non, autant faire cela maintenant, ma dame. Sachez que la dirigeante du peuple krytien sera toujours la bienvenue parmi les chevaliers."dit Tania. "Si vous voulez des nouvelles des informateurs impériaux, il vous faut aller trouver le capitaine De Hyacinthe."

Un mince sourire se dessina sur le visage de la femme, tandis que son compagnon prenait la relève:

"Venez, on va vous y conduire m'dame! Il doit être en train de finir son show, vous pourrez lui parler après."

Visiblement amusés, les deux lieutenants les conduisirent entre les baraquements jusqu'à un coin de la cour qui profitait de l'ombre d'un bosquet de cerisiers. Des gradins en bois disposés en un demi-cercle faisaient face à une sorte de petite scène. Il y avait quelques chevaliers et gardes en pause sur les gradins, ainsi que du personnel du château, mais ils étaient surtout remplis d'enfants. Des enfants de chevaliers, de garde, de domestiques du palais... Ils avaient tous les yeux rivés sur la scène et riaient et applaudissaient au fur et à mesure de l'étonnant spectacle qui se produisait devant eux.

Une forme lumineuse, semblables à une sorte de marionnette entièrement constituée de fils, dessinait la silhouette d'un culbupain qui bondissait sur la scène. Venue d'on ne sait où, une voix narrait l'histoire:

"Jannot le culbupain avait fait un long et bondissant voyage jusqu'ici, dans les plaines de Zaphias, ou il espérait retrouver ses amis Pat le popper..."

Un autre jeu de fils de lumières tombèrent du couvert des arbres, donnant la vie à la forme d'un popper en fils de fer colorés qui se mit à voleter joyeusement dans les airs alors que la voix imitait comiquement le cri d'un perroquet.

"...et Mara la mandragore mignonne mais maladroite!"

Le poper s'estompa tandis que les filaments filaient dans l'air jusqu'à se poser sur le sol, dessinant une mandragore verte à la fleure rouge éclatante. Les fils la firent marcher sur la scène jusqu'à ce qu'elle s'encouble, tourne trois fois sur elle même et tombe à la renverse. Riant, les enfants applaudirent plus fort, tandis que la mandragore s'estompait pour ne laisser plus que le culbupain sur la piste. La voix reprit:

"Mais alors qu'il apercevait enfin ses amis après toute cette épopée, Jannot était loin de se douter qu'un de leurs vieux ennemis de la montagne sacrée s'était libéré de son piège de roc et les avait traqués jusqu'ici..."

Soudain, le culbupain disparut et les deux jeux de fils se rencontrèrent alors pour former une gigantesque et sinistre silhouette ailée, la forme taille réelle du ptérobronc qui s'éleva dans les airs tandis que la voix poussait un croassement très convainquant. Des jeux de lumières semblables à des émanations de mana dansèrent le long du monstre, laissant derrière lui une traînée crépitant alors que le gigantos plus vrai que nature fondait sur le public sous les hurlements à la fois ravis et effrayés des enfants et de leurs parents, oncles et tantes...


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Lun 1 Nov 2010 - 11:25

Cixi suivit les chevaliers jusqu'à l'espèce d'estrade où un impérial faisait une sorte de spectacle pour des enfants.. Jhérer fronça les sourcils en regardant les gamineries du Capitaine de Hyacynthe

Dis moi que c'est une blague... c'est pas lui qui va nous renseigner? dit-il à sa soeur qui essayait de contenir son fou rire... elle avait entendu parler du Capitaine et de ses exploits à Capua Nor. Elle se tourna vers son frère pour murmurer

Ne te fies pas aux apparences, mon cher frère... si ces fils peuvent être amusants pour des enfants, ils peuvent être redoutables en combat... je te rappelle qu'il a mis en déroute des patrouilleurs à Capua Nor!

oui enfin... seulement les larbins, il n'a rien pu faire face à Eldwin...

Même toi tu ne serais pas capable de vaincre Eldwin!
dit Cixi en fronçant les sourcils alors que Jhérer poussait un grognement... le chef des patrouilleurs Windwaker avait, effectivement, la réputation d'être invincible... d'autant qu'il était de l'élément de la lumière, alors face à Jhérer, quelques magies et il pouvait l'anéantir.

Cixi laissa le Capitaine terminer son spectacle, lorsqu'il manifesta le Giganto bien connu des deux krityens, Jhérer ne put s'empêcher de hausser un sourcil impressionné par la taille et la ressemblance


Tu imagines, Jhérer, si ce truc t'attaque? Je suis sure qu'il doit être capable de reproduire au moins la même puissance que l'original...

Humph..


Cixi attendit donc que le Capitaine termine pour pouvoir s'entretenir avec lui, ses yeux en revanche, ne se détachaient pas des enfants et elle eut quelques temps un regard triste... Mais il disparut rapidement, lui donnant étrangement un air très froid contrairement à quelques minutes plus tôt... Jhérer comprit le malaise de sa soeur et fit juste un léger raclement de gorge pour prévenir le Capitaine qu'ils étaient présents, tout en regardant les deux lieutenants pour qu'ils fassent quelque chose afin de le prévenir, ils n'avaient pas toute la journée non plus...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 30
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Mar 2 Nov 2010 - 17:04

Les fils se séparèrent dans un ballet de couleurs et d’étincelles, faisant disparaître le ptérobronc sous les « Hoooo » médusés et émerveillés des enfants. Sautant du couvert des arbres pour atterrir adroitement sur la scène, le capitaine Janus de Hyacinthe, impeccable dans son raffiné uniforme blanc et or décorée de multiples couleurs et qui devait assurément valoir une fortune, salua son public en souriant.

« Voilà qui conclut le chapitre d’aujourd’hui, mes petits amis ! N’oubliez pas de revenir demain à la même heure pour connaître la suite des fabuleuses aventures de Jannot et ses amis ! »

Il fit un clin d’œil à ses spectateurs, puis sauta à bas de la scène. Plusieurs enfants se précipitèrent vers lui en riant, et il prit soin d’accorder quelques secondes à chacun, quel que soit leur rang, fils de nobles, de roturiers ou de chevaliers. Il finit par ébouriffer les cheveux d’une gamine au visage plein de tâche de rousseur, et avait hisser un plus petit sur ses épaules quand Tania vint attirer son attention :

« Capitaine de Hyacinthe, mes respects, au nom de la septième brigade. »

« Une sacrée performance aujourd’hui ! Je suis impatient de voir la suite, pour sûr ! » sourit Gabriel avec un pur enthousiaste enfantin non feint, ce qui sembla ravir le capitaine. Mais Tania continua, souriant elle aussi malgré tout :

« Dame Elmundir, cheftaine du peuple krytien, et son frère, le général des armées krytiennes Jhérer Elmundir, nous accordent l’honneur d’une visite et souhaiteraient s’entretenir avec vous. »

« Chic ! Des invités ! » De Hyacinthe posa l’enfant à terre, se pencha et fit mine de lui tordre le nez : «Allez, retourne jouer, Tim ! Tu à bien trop à faire pour t’amuser pour perdre du temps dans ces trucs affreusement sérieux d’adultes. Je serai là demain, de toute façon, promis. » Le petit hocha gravement la tête, sourit, puis courut rejoindre ses camarades. « Chers amis, c’est un plaisir et un honneur de vous recevoir parmi nous ! »

Il s’approcha de Cixi et se fendit d’une révérence ; ce faisant, il lui saisit doucement le poignet et se fendit d’un baisemain des plus distingués dans la plus pure grandiloquence pour laquelle il était si bien connu à la cour impériale. Puis il hocha la tête avec un grand sourire pour saluer Jhérer, les yeux pétillants. De Hyacinthe était impeccablement habillé, coiffé, manucuré et même légèrement maquillé. Des bagues et autres bijoux pouvaient être vus sur lui à divers endroits, et il irradiait cette insouciance si propre à la noble aristocratie dont il faisait partie. Mais derrière cette façade, on pouvait deviner une réelle intelligence au service d’un esprit bien plus acéré qu’il ne voulait bien laisser paraître.

« Tania, Gaby, merci. Vous pouvez retourner à vos devoirs, je prendrai la suite. »

Les deux lieutenants saluèrent le capitaine et le couple de krytiens avant de les laisser seuls.

« Marchons ensemble, voulez-vous ? » lança joyeusement de Hyacinthe en levant déjà le pied, cheminant tranquillement entre les baraquements. « J’imagine que vous n’êtes pas venu pour le spectacle de marionnettes, mais pour cette affaire si sérieuse qui nous concerne tous, n’est-ce pas ? »

Il avait beau parler de l’affaire comme sérieuse, il avait l’air aussi insouciant que s’ils parlaient du temps qu’il allait faire. Mais derrière la légèreté de ses paroles, ou pouvait discerner une attention toute particulière à ladite affaire.

«Alors, que peuvent donc éclairer pour vous mes modestes –mais efficaces, je me plais à le croire- lumières ? »


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Mar 2 Nov 2010 - 19:15

Cixi avait regardé avec un air tendre le Capitaine De Hyacynthe avec les enfants... en revanche, elle fut surprise de la façon dont il lui fit le baise-main, ce genre de pratiques était désormais très rare, même si ce n'était pas la première fois qu'on le lui faisait

Enchantée Capitaine, voici mon frère, Jhérer Elmundïr... Jhérer hocha juste la tête, mais préféra ne rien dire car au moins, ce chevalier se comportait très bien avec sa soeur, la traitant comme une vraie dame...

Alors qu'ils marchaient, ils se trouvaient suffisamment à l'abri des oreilles indiscrètes


Et bien, chevalier De Hyacynthe, je me demandais si vous aviez du nouveau concernant les Mentaï... les Sheitzekas nous en ont appris un peu plus sur les Immortels, qui soit dit en passant portent assez mal leur nom car il semblerait qu'on puisse très facilement les tuer... c'est juste qu'ils ne craignent pas la mort et font donc de la chair à canon... d'après ce qu'ils ont découverts, ils sont généralement envoyés en très grand nombre pour tout détruire... comme ils ne craignent pas la mort, ils ont tendance à faire des attaques kamikazes et c'est pourquoi ils sont dangereux...

Jhérer écoutait sa soeur attentivement, mais il regardait surtout de manière à ce que personne ne les écoute

D'après nos espions, les mages de Tarqaron sont en pleine activité, nous pensons qu'ils doivent créer des Immortels en très grand nombre, mais il est également possible qu'ils manigancent autre chose... c'est pourquoi, si nous en savions plus sur les Mentaïs, nous pourrions peut être savoir si ces sortilèges ne sont destinés qu'à la création d'Immortels ou à autre chose...


Son regard était assez vide, preuve qu'elle était inquiète tout en cherchant à ne pas trop le montrer, mais elle sourit malgré tout au chevalier qu'elle trouvait intéressant... d'après ses sources, c'était lui qui avait détruit une grande partie de Capua Nor lorsque les patrouilleurs avaient fait du grabuge... il était, visiblement, la preuve vivante qu'il ne fallait pas se fier aux apparences...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 30
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Sam 6 Nov 2010 - 16:57

" «Il est en ce monde des mots de puissance, qui attendent leur heure dans la gorge de ceux qui n'attendent que de réveiller leur noir dieu de déviance.» " déclama de Hyacinthe de sa voix mélodieuse. "Ce sont là des vers d'une obscure traduction reproduite à partir d'extraits de documents si anciens que l'exposition à la moindre lumière -même celle d'une simple bougie- les ferait immédiatement tomber en poussière. Il n'y a qu'à la lueur de la magie -la lumière obscure de l'élément des ténèbres, un oxymore savoureux, vous ne trouvez pas?- qu'ils peuvent être consultés sans danger. Du moins pour eux-mêmes; en ce qui concerne la sécurité de l'âme qui les lit, c'est autre chose... Il s'agit de vers anciens et obscurs, donc, et j'aime à penser qu'ils sont également là pour nous rappeler des ténèbres qui sommeillent en chacun de nous..."

Il fit une longue pause, le temps qu'il progressent sur une dizaine de mètres, se faisant dépasser par un petit groupe d'écuyers qui couraient au pas de course sous la houlette d'un chevalier ordonné.

"Mais vous n'êtes pas venus pour m'écouter parler poésie et philosophie des mots, aussi ce n'est pas par hasard que je mentionne ces vers. Les traductions des anciens textes dont ils sont tirés ont été retrouvés par l'ambassadrice de l'Empire du temps de ses pérégrinations en temps que... chercheuse d'informations. Dame Al-Syal a eu la bonté de collaborer avec mes services aussitôt que les nouvelles alarmantes concernant Segonar ont été portés à nos intentions par les alliés de l'Empire. En étudiant plus en avant ses documents, nous avons pu établir un lien direct avec la révérence que portaient d'anciens cultes à une entité maléfique du nom de Xerxès. Et donc de mettre ces textes en relation directe avec les énigmatiques mentaïs. Comme les Guildes l'ont appris, les immortels servent ces mentaïs, qui étaient considérés comme les lieutenants directs de Xerxès sur terre. Ses plus fidèles et dévoués sujets, et ses plus redoutables combattants. Pendant longtemps, ils ont semble-t-il disparu de la surface de Terca Lumireis. Jusqu'à récemment, du moins, comme nous le savons tous."

Il continua, sa voix douce donnant des accents envoutants à l'histoire qu'il racontait, comme s'il n'avait jamais quitté la scène:

"Des pistes nous ont été révélées dans ces documents. Nous les avons soumis au Collège de Magie impérial, et Lucius Gray en personne y a accordé de son attention. Mais sans l'aide de ce curieux esprit de mage noir Robert Richard -je crois d'ailleurs savoir que vous l'avez déjà rencontré- nous n'aurions pas pu allez bien loin. Ses... lumières nous ont permis de suivre de nouvelles pistes. D'orienter nos recherches. Des mentaïs, nous savons qu'ils sont trois. De là, nous sommes arrivés à de nouvelles conclusions, dont l'une qui n'est pas pour la gloire de l'Empire..."

L'éclat des yeux du capitaine brillèrent de ce qui ressemblait à la honte.

"Nous avons pu remonter jusqu'à l'un d'entre eux. Le seul dont nous avons le nom complet: Ichissin Geru. C'est en recoupant les traductions de Dame Al-Syal avec les archives impériales que nous avons mis le doigt dessus. Il y a bien, bien longtemps, du temps où l'Empire était à une apogée, Geru était l'un de ses bras armés les plus célèbres. L'un des premiers tenants de ce qui deviendraient les brigades des chevaliers impériaux. Et puis un jour, il a tout simplement... disparu. Pour ressurgir en tant que mentaï, nous en avons maintenant la certitude. Ce qui nous apprend que ces êtres ne sont plus tout à fait humains; ils disposent visiblement d'une longévité exceptionnelle, et de pouvoirs très grands. Mais pas assez pour permettre le retour de leur maître, Xerxès. D'où leur alliance avec Ségonar. Quoi qu'ait réellement en tête le mage noir, les mentaïs ont dû voir dans ses plans les moyens de progresser dans les leurs. Il est hautement improbable qu'ils considèrent Ségonar comme leur seigneur. Ils se servent sans doute de lui, et quelque part, leur but final me paraît encore plus alarmant que la menace du magicien."

Il stoppa sa marche pour laisser passer un groupe d'enfants qui se poursuivaient en riant. Il sourit brièvement à ce spectacle avant de continuer, reprenant ses pas:

"Tout aussi alarmant est le fait que peu de temps après l'étude de ces documents, ceux-ci ont été volés. Un individu inconnu et hautement qualifié a réussi à pénétrer dans l'une des archives secrètes du manoir Al-Syla à Eloher, et à repartir avec au moins un ou deux rouleaux. Grâce à l'intervention d'une jeune orpheline et de la sénatrice, il n'a pas pu emporter tout son butin. Et fort heureusement, Dame Al-Syal avait des copies des copies. C'est une femme pleine de ressources. Mais tout cela ne fait que confirmer l'avertissement que vous avez donné à l'Empereur: il nous faut surveiller l'intérieur de nos murs plus que jamais. Un tel vol n'a pu être planifié que de l'intérieur. Personne n'est à l'abri de la tentation du pouvoir; et du pouvoir, Ségonar et les mentaï en ont à revendre. Nous n'avons pas encore découvert qui était derrière cet outrage; la brigade inquisitoriale, mes hommes et ceux de Dame Al-Syal font en ce moment même tout leur possible pour remédier à cette... brèche dans notre sécurité. Mais au moins, nous savons qu'elle existe. De même que nous savons que les mentaïs se sont alliés à Ségonar parce qu'ils doivent voir dans ses plans le moyen de réaliser les leurs, à savoir l'avènement nouveau de leur maître Xerxès. Nous savons qu'ils ne sont plus tout à faits humains, et que l'un d'entre eux est un très ancien chevalier impérial du nom de Geru. Et nous avons... appris que le troisième mentaï est une krytienne. Je ne sais pas si vous disposiez déjà de cette information... Quoi qu'il en soit, il semblerait que les trois mentaïs aient chacun eu un pied dans un clan différent..."

De Hyacinthe se tut, sans cesser de marcher, attendant de savoir ce que les deux krytiens savaient déjà de tout cela, et si eux-mêmes disposaient d'informations à remettre an goût du jour suite à tout cela.


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Lun 8 Nov 2010 - 10:39

Cixi avait écouté avec une grande attention le compte rendu du Capitaine De Hyacinthe... elle trouvait sa façon de parler assez particulière, un peu snobe aurait-elle pu dire, mais particulièrement précise et efficace.

Jhérer le trouvait trop mielleux à son goût, et il eut presque un petit sourire de satisfaction de voir qu'un des mentaïs avait appartenu à l'Empire. Sourire qui n'avait pas échappé à sa soeur qui avait bien envie de lui envoyer une nouvelle décharge électrique. En revanche, il souriait nettement moins lorsque De Hyacinthe signala que les autres mentaïs devaient appartenir aux deux autres clans


Vous plaisantez? Vous prétendez qu'un mentaï pourrait être krityen?

Cixi fut également assez choquée par cette nouvelle, mais elle savait bien que le Capitaine n'avait que des soupçons, et aucune raison de leur mentir

Il n'y a pas de quoi paraître surpris, des traîtres, il y en a toujours eu partout Général! dit-elle à son frère après avoir mis son bras sur son torse pour le calmer. Elle se tourna alors vers le Capitaine d'un air sérieux

Comme je l'avais déjà signalé à l'Empereur, nous avons, nous-même récemment eu l'un de nos plus puissants mages qui s'était rallié à Segonar... il n'est donc pas si surprenant d'apprendre qu'un krityen se soit rallié à un ennemi très puissant il y a des siècles...

Elle s'était arrêtée pour réfléchir cependant, si l'un des mentaïs s'avérait être krityen, il y avait malheureusement des chances pour que des entelexeias se joignent à eux. La faculté de leur peuple à parler avec ces anciennes créatures était un atout non négligeable dans leur soif de pouvoir et de résurrection de Xerxès...

Elle se tourna vers le Capitaine


Lucius Gray n'en sait-il pas plus sur le mentaï krityen? Il est fort probable qu'à l'époque où elle ait décidé de se rallier à Xerxès, elle ait fait parler d'elle, de la même manière que ce Ichissin Geru, il est probable qu'elle ait été une bonne combattante...

Jhérer semblait indigné que Cixi apporte du crédit à la rumeur d'une mentaï krityenne, mais le fait qu'un mage de Myorzo ait effectivement juré allégeance à Segonar dernièrement prouvait que c'était tout de même possible... Cixi semblait pensive

Je vais essayer de voir dans nos archives pour voir si une krityenne guerrière réputée n'aurait pas mystérieusement disparu à une époque sans réelle raison apparente... mais avez-vous une idée de quand elle a pu rejoindre les rangs de Xerxès?

Sachant pertinemment qu'il était peu probable d'avoir une information précise là dessus, elle se disait que Pindia et Lucinda allait avoir un travail énorme à fournir dans leurs recherches pour déterminer cela

Ainsi donc, trois Mentaïs, vieux de plusieurs siècles... probablement très puissants, se sont ralliés à Segonar dans le but de ramener Xerxès à la vie... la krityenne eut un soupire, montrant légèrement son inquiétude.

Elle s'arrêta de marcher pour fixer De Hyacinthe


Je vous remercie pour ces informations. Je les transmettrai au Don pour l'informer qu'un des mentaïs est probablement un guildien et qu'il fasse ses propres recherches...

Elle posa sa main sur son coeur pour le saluer, puis regarda un peu où ils étaient désormais

Pourrais-je voir un peu les dispositions militaires que vous avez prises concernant la préparation de vos hommes? Notamment en matière d'organisation et de communication?

Jhérer s'était visiblement enfermé dans un mutisme colérique, n'appréciant vraiment pas cette histoire de mentaï krityen, comme si les krityens devaient toujours être parfaitement purs et innocents. Sa soeur ressentait bien son mécontentement et se tourna pour lui lancer un regard noir avant de revenir vers le Capitaine

Vous comprenez, nous ignorons lorsque Segonar passera à l'attaque, nous devons être surs qu'en cas de problème, nous pourrons vous contacter facilement, tout comme vous devez pouvoir nous informer immédiatement en cas d'attaque...

Jhérer appréciait encore moins l'idée que leur armée doive prévenir l'Empire en cas de pépin, mais il savait tout de même qu'il valait mieux se serrer les coudes désormais, surtout avec ces créatures nommées "Immortels" et "Mentais"... si Xerxès avait réussi à réunir trois individus de chaque faction à ses pieds, eux-mêmes devaient s'allier contre eux...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 30
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Jeu 18 Nov 2010 - 14:20

Les pas du trio les avaient menés jusqu’au terrain des écuyers. Plusieurs petits baraquements en rondins recouverts de toiles de tente se dressaient sur deux files autour du petit champ de terre battue où les apprentis chevaliers s’adonnaient à leurs exercices quotidiens. Les plus jeunes devaient avoir aux alentours d’une quinzaine d’années, mais tout semblaient parfaitement à leur affaire. Depuis qu’Antoine Saint-Marc dirigeait l’ordre, les conditions de recrutement étaient sévères, n’acceptant que les meilleurs éléments. Mais elles étaient également justes, donnant à chacun sa chance quelle que soit son sexe, sa race ou ses origines sociales. Le temps où la plupart des chevaliers n’étaient que des noblaillons qui paradaient dans leurs belles armures hors de prix semblait révolu.

Janus de Hyacinthe s’arrêta aux côtés de Cixi et de son frère. Il observa un instant deux jeunes gens en train de faire des passes d’armes à l’aide de long bâtons en bois. S’apercevant de la présence d’un officier supérieur, les deux jeunes redoublèrent d’efforts jusqu’à ce que leur instructeur signale la pause. Janus leur adressa à tous deux un doux sourire, avant de reporter son attention et son sérieux sur ses visiteurs.

« Nous avons tout de suite pensé au seigneur Gray lorsque les documents de dame Al-Syal ont laissé penser qu’une krytienne était impliquée. Mais de son temps à Myorzo, Lucius Gray a avoué ne guère s’intéresser aux histoires du passé. Cela étant dit, il a accepté de fouiller sa mémoire et nous a permis d’exploiter plusieurs pistes. Une équipe d’informateurs issus de ma brigade et du réseau de dame Al-Syal, menée par le fils de l’archimage en personne, Lucas, a été capable de rajouter quelques pièces aux puzzles. De nombreux hommes de la division bothane sont morts pour ces informations. » Le capitaine avait énoncé l’information avec un soupçon de regret dans la voix, mais sans nullement y mettre de l’amertume. Il avait le ton du commandant qui savait ce que risquait ceux qui travaillaient dans le monde des ombres. « La krytienne en question serait ancienne, et partagerait un lien fort avec le troisième mentaï, celui dont nous savons le moins de choses. Si cela peut vous aider, elle ferait preuve d’une affinité particulière avec les insectes. Une fois que les survivants de la division et Lucas Gray aient relayé les informations au père de ce dernier, le seigneur mage à pu donner plusieurs noms d’anciens krytiens –ou de clans- qui auraient pu être à même de correspondre à cela. Les Jollin, une certaine Kendara, un mage noir du nom de Kalthos, le clan Nogyr… Mais nous ne disposons pas des archives nécessaires pour en savoir plus. J’ose espérer que ces informations vous seront utiles. Quand à votre envie d’en savoir plus sur nos préparatifs concernant les batailles à venir, je pense que j’ai quelqu’un d’idéal en vue pour vous en parler… »

Il sourit en désignant d’un geste élégant un homme à la stature impérieuse et aux larges épaules, occupés à superviser l’entraînement de trois adolescents, deux garçons et une fille. Les apprentis étaient vêtus des amples tuniques de toile blanche, sans manches ni signes distinctifs, que revêtaient les chevaliers en devenir lors des exercices. L’homme d’âge mûr en face d’eux était torse et pieds nus, une ceinture rouge ceignant un simple pantalon noir. Il portait un bandana coloré qui recouvrait ses cheveux, et ses favoris se rejoignait en un bouc élégant sous son menton. Il avait le teint naturellement bruni, qui plus est halée par toute une vie passée au grand large. Plusieurs cicatrices zébraient sa peau, témoignant d’une existence rude et aventureuse. Face à lui, les trois apprentis firent tournoyer leurs bâtons, s’écartant les uns des autres de manière à entourer l’instructeur. Celui-ci les laissa faire, et alla même jusqu’à lâcher son propre bâton, faisant signe aux autres d’approcher. Le premier à passer à l’attaque fut un garçon qui devait aller sur ses dix-huit ans, musclé et à l’air très sûr de lui. Il se jeta en avant, le bâton brandi au-dessus de la tête dans le but de place une seule attaque destructrice. Mais l’autre fut plus rapide : l’homme au bandana se précipita en avant, saisissant l’élève à la gorge et le décollant du sol. Pivotant sur lui-même, l’instructeur projeta son infortuné paquet par-dessus son épaule et l’envoya s’écraser sur le sol, gémissant. Le grand homme sourit à l’intention des deux autres jeunes, que la défaite rapide de leur robuste camarade avait rendu plus circonspects. Ils se mirent à tourner autour de l’instructeur, sans cesser de faire tourner leurs armes en bois ; ils échangeaient regards et rapides signes de tête, dans le but de lancer une attaque coordonnée. Enfin, quand leur adversaire solitaire sembla relâcher sa concentration, ils furent sur lui. La fille stoppa net la feinte qu’était son coup de bâton pour le planter dans le sol et s’en servir comme appui pour le coup de pied qu’elle projeta en direction du torse de l’homme au bandana. Derrière lui, le garçon s’était laissé tomber à genoux, frappant de son bâton en arc de cercle droit dans les jambes de l’instructeur afin de faucher son équilibre. Mais rien ne se passa comme prévu : d’un petit saut habile, l’adulte évita le mouvement de fauche et ses mains se saisirent du pied de la fille. Il se laissa ensuite retomber en arrière, tirant à lui l’étudiante déséquilibrée qu’il envoya valdinguer par-dessus lui. Elle heurta de plein fouet le garçon, et tous deux s’écroulèrent dans un méli-mélo de bras et de jambes, leurs bâtons roulant dans la poussière. Vainqueur, l’instructeur se releva avec souplesse, et tendit un bras puissant pour aider l’un des écuyer à se relever tandis que le premier des trois élèves à avoir perdu s’occupait de remettre l’autre sur pied. Couverts de bleus, les trois écuyers ramassèrent leurs armes d’entrainement et saluèrent le chevalier. Celui hocha la tête en réponse, souriant.

« Pas trop mal, pour des bleus. Mais y a encore du travail ! Prenez trente secondes pour souffler et faites moi quinze tours de terrain. Retrouvez moi ensuite au bassin. »

Tandis que les jeunes gens obéissaient, l’homme au bandana attrapa la serviette que lui lança Janus. Un geste guère nécessaire, l’instructeur n’ayant pas l’air d’avoir transpiré plus que cela. Il la passa néanmoins sur son visage et la jeta sur un poteau avant de ramasser son propre bâton.

« Je peux faire quelque chose pour toi, Janus ? » demanda-t-il d’une voix rauque mais non dénuée d’un certain charisme guerrier.

« Tu donnes du fils à retordre aux nouvelles recrues, comme toujours. Et je m’y connais, en fil. Nous avons des visiteurs. Georg, voici Cixi Elmundir, Ancienne du peuple krytien et son frère le seigneur Jhérer Elmundir, générale des armées krytiennes. Dame Elmundir, sir Elmundir, permettez moi de vous présenter le capitaine de la troisième brigade des chevaliers impériaux, Georg Kisdan."

L’homme aux allures de pirates salua les krytiens à la manière des chevaliers, son point robuste venant rencontré son cœur. Il avait le regard franc et le sourire féroce du vieux loup de mer.

« Nos alliés aimeraient nos entretenir des mesures militaires prises par l’Empire concernant les… récents évènements. » Il se tourna vers les krytiens : « Le capitaine Kisdan est l’un des principaux stratèges militaires du haut-commandement impérial. »

« Quand je ne suis pas en mer, en tout cas. » sourit Kisdan en enfilant une chemise de lien sur le dos. « Je serai heureux d’éclairer vos lanternes. »

« Dans ce cas, je vais prendre congé. » dit de Hyacinthe. Il se pencha devant Cixi et se fendit d’un nouveau baisemain, puis inclina respectueusement la tête face à Jhérer. « J’ai à m’entretenir avec dame Al-Syal. Je vous laisse entre de bonnes mains ! Dame Elmundir, sir Elmundir, ce fut un honneur. »

Avec une dernière révérence, de Hyacinthe prit congé, les étoffes hors de pris de sa tunique flottant gracieusement derrière lui. Georg Kisdan le suivit des yeux un instant, puis fit signe aux krytiens de le suivre jusqu’à une grande caisse de bois qui servait de table de fortune dans un coin du terrain. Plusieurs rondins étaient disposés tout autour en autant de sièges improvisés. Le capitaine prit place sur l’un d’eux, invitant Cixi et Jhérer à faire de même. Puis, tandis qu’il regardait d’un œil les cadets qui couraient autour du terrain, il sortit une pipe de sa poche. Finement ouvragée en forme d’écume, elle était d’une blancheur étincelante ; il l’alluma rapidement, avant d’en tirer quelques bouffées. Il souffla quelques nuages d’un tabac à l’odeur agréable avant de se tourner vers les krytiens. Il fit un signe à un jeune chevalier, qui vint s’arrêter à ses côtés :

« Tu serais gentil d’aller me chercher une bouteille de tu sais quoi, p’tit gars. Je crève de soif. Vous prendrez quelque chose ? » demanda-t-il aux krytiens sans plus de cérémonie. « Et donc, qu’est-ce que je peux faire pour vous ? »


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Jeu 18 Nov 2010 - 22:35

Jhérer notait chaque information dans sa mémoire... "Les Jollin, une certaine Kendara, un mage noir du nom de Kalthos, le clan Nogyr". Les Jollin, oui, il en avait entendu parler, le mage Kalthos aussi... les autres en revanche. Il doutait que Kalthos ait pu devenir un mentaï, il avait, d'après les quelques écrits qu'il avait pu lire, une trop haute opinion de lui-même et un trop grand complexe de supériorité pour jurer allégeance à qui que ce soit.

Alors qu'il réfléchissait, Cixi faisait de même, tout en continuant d'écouter le chevalier qui les conduisit enfin à un homme qui entraînait de nouvelles recrues... trop maigrichonnes au goût du colosse, mais la jeune femme trouvait qu'ils s'en sortaient pas trop mal, du moins, ça dépendait depuis combien de temps ils s'entrainaient.

Lorsque le dénommé Georg les salua, Cixi et Jhérer firent de même, parfaitement synchronisés. Ils s'installèrent sur les tonneaux après avoir salué De Hyacinthe qui les abandonnait


Merci pour la visite Capitaine De Hyacinthe, et pour toutes ces informations elle sourit lorsqu'il lui fit le baise-main alors que Jhérer semblait grincer des dents. Une fois assis, elle se tourna vers le "pirate"

Non merci Capitaine... Jhérer se contenta de hocher la tête de gauche à droite pour signifier qu'il ne voulait rien. Cixi posa doucement ses mains sur la table, jointes devant elle dans une expression d'inquiétude

Capitaine... nous sommes venus afin de voir un peu quelles ont été les mesures que vous avez prises pour préparer vos troupes à... la bataille qui se dessine de plus en plus nettement...

Elle soupira doucement et se tourna vers son frère qui lui lança un regard assassin, refusant visiblement qu'elle en dise d'avantage... mais elle hocha la tête à la négative pour poursuivre

Nous... nous avons quelques éléments nouveaux... nous... nous savons que Segonar a décidé de mener une lutte, en particulier contre les esprits... qu'il considère comme hérétiques à ce monde. Il s'est donc entourés de très puissants mages noirs et.. probablement de scientifiques aussi vu le bruit qui sort de Tarqaron.

Cette fois ci, le grincement de dents du colosse se fit nettement entendre Nos espions... enfin très peu sont revenus, mais il y en a eu quand même... il construit des machines, nous ne savons pas à quoi elles servent, mais nous craignons qu'ils essaient de construire de nouveaux blastias...

C'est impossible! Plus aucun coeur de blastia n'est actif depuis l'ère Vesperia!
Cixi se tourna vers son frère, cette fois, c'était elle qui avait un regard assassin

Mais d'autres entelexeias sont décédés depuis! S'ils n'ont pas pu devenir des esprits, il existe peut être des coeurs quelques parts qui sont utilisables...

Chose qui était effectivement envisageable, quoi que la majorité des entelexeias faisaient désormais leur possible pour mourir près d'un aer krene pour se réincarner plus rapidement en esprit... elle se tourna alors vers le Capitaine

L'Empereur était déjà au courant de ces projets de machines, mais nous pensions qu'il n'en construisait qu'une seule, immense... mais nous pensons maintenant qu'il en construit plusieurs sans avoir la moindre idée de ce que c'est... il faut se préparer à des armes nouvelles éventuelles et à des actes de magies noires encore inconnus...

Les jointures de ses mains devinrent blanches à force de serrer ses doigts entrelacés. Elle respira un grand coups et plongea son regard mauve dans les yeux du capitaine, se demandant de quelle manière l'Empire pouvait se préparer à ça... était-il seulement possible que qui que ce soit, soit prêt justement?
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 30
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Mer 24 Nov 2010 - 15:54

Georg s'empara avec plaisir de la choppe que lui tendit le jeune chevalier, et le congédia d'un simple geste. Il but à longs traits avant de reposer son verre et d'observer Cixi et Jhérer par-dessus celui-ci:

"Pour un homme de la mer comme moi, rien ne remplacera jamais le rhum." sourit-il brièvement avant de prendre l'air sérieux du militaire professionnel et aguerri. "Il est difficile de se préparer contre quelque chose dont on ignore les effets. Quoi que les mages noirs construisent à Tarqaron, on ne pourra pas apprendre les bons moyens de les contrer avant de les avoir vu en action..."

Il fit tanguer le gobelet de métal d'une chiquenaude, puis reprit la parole, l'éclat féroce du combattant dans le regard:

"Mais l'Empire ne restera pas dépourvu pour autant. Nos propres équipes d'ingénieurs travaillent d'arrache-pied. De plus en plus de compagnies seront équipées de mousquets et apprennent déjà à s'en servir avec la plus grande efficacité. Et l'ingénieur en chef Stubborn planche sur de nombreux gadgets techno-magiques qui pourrait nous être utile. Quant au Collège de magie, il travaille sous l'égide du vieux Gray à contrôler le plus efficacement possible les sorts de téléportation de groupe pour des déplacements de troupes magiques rapides. De plus, Gray bénéficie de l'aide d'un mage noir en personne -ou du moins de son fantôme- en la personne de ce... Robert Richard. Il semble déterminé à nous donner le plus d'informations possibles pour lutter contre ses anciens semblables et leur sombre magie. Pour l'armée, de plus en plus de gardes et de réservistes sont appelé à s'entraîner sérieusement pour renforcer les troupes. Quant à nous, chevaliers, nous ne ménageons pas nos efforts: patrouilles de griffons et messagers ailés pour rester en liaison avec nos alliés, entrainement plus qu'intensif et coordination entre les brigades. Nous nous préparons au combat comme jamais, sans négliger la population: les défenses des cités et des village est renforcée au mieux, et les routes d'évacuation sont déjà établie."

Kisdan se redressa, l'air féroce du vieux loup aux dents tranchantes:

"Si le sénat peut se perdre en palabres, sachez que tous les combattants de l'Empire prennent la menace que représente Ségonar très au sérieux. Quand la bataille commencera -et elle commencera, nous le savons tous- nous serons aussi prêts que nous pourrons l'être. A nous battre non seulement pour l'Empire, mais également du côté de nos alliés. Aucune de nos nations n'a le choix: nous devons nous serrer les coudes, quoi qu'il advienne."

Le capitaine se saisit de son gobelet et en vida la dernière goutte, après l'avoir levé à l'intention des deux krytiens en un geste solennel:

"Oui, nous nous battrons. Jusqu'au bout."


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Lun 29 Nov 2010 - 15:08

Cixi et Jhérer avaient attentivement écouté le corsaire, sa détermination se reflétait dans le moindre de ses gestes et la krityenne eut un léger sourire satisfait en se levant.

Je vous remercie Capitaine Kirsdan pour toutes ces précisions... je n'ai jamais réellement douté de votre détermination à protéger le peuple et son frère sembla manquer de s'étouffer alors qu'elle se retournait d'un air surpris Oui? Quelque chose à dire? le krityen se redressa également surpris... il était vrai que Cixi avait toujours décrété avoir confiance en l'Empire, ce qui était loin d'être son cas, mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle le remette à sa place aussi froidement

Non rien... j'ai avalé de travers

La cheftaine hocha juste la tête avant de se retourner vers Georg d'un air déterminé

Nous allons nous retirer désormais. J'aurais bien aimé assister à l'entraînement des Capitaines en personne, mais après tout, autant avoir la surprise au cours de la bataille qui s'annonce... j'espère seulement que nous parviendrons à tous nous en sortir vivants, aussi bien les soldats que les civiles évidemment...

Jhérer dut se retenir à nouveau de ne pas lancer une réplique cinglante, surtout après avoir vu les fameuses recrues... mais il parvint à se maîtriser même s'il remarqua le frisson dans la nuque de sa soeur, indiquant qu'elle savait très bien ce qu'il pensait

Inutile de nous indiquer le chemin Capitaine, sauf si vous pensez qu'un garde pourrait nous barrer la route en pensant que l'on a tenté de dérober quelques documents secrets?

Il était, en effet, probable que le château soit sous bonne garde désormais avec les problèmes récents que le Capitaine avait exposés. Ils attendirent donc de savoir s'ils pouvaient circuler librement jusqu'à la sortie ou s'ils allaient être obligés de se faire escorter. Jhérer se dressa de toute sa taille en montrant qu'il n'était pas vraiment du genre patient, alors que Cixi avait simplement joint ses mains devant elle, regardant les nouvelles recrues courir, tout en souriant de leur détermination
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 30
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Mar 30 Nov 2010 - 9:43

Si Kisdan avait été agacé de l'attitude de Jhérer, il ne le montra pas. Il vida sa choppe d'une traite, retrouva son sourire féroce et se leva en même temps que Cixi et son frère.

"Oh, les capitaines ne s'entraînent de toute façon pas ici, au coeur du palais. Nous préférons les endroits déserts, ou aucune manifestation de pouvoir ne risquerait de causer des dommages aux infrastructures. Nous nous rappelons tous encore de ce qui s'est passé lorsque Janus de Hyacinthe a dû se battre dans les ruelles confinées de Capua Nor..."

Georg avait brièvement cherché le regard de Jhérer en disant cela, ses yeux brillant de malice, comme s'il s'était lancé dans une blague que lui seul trouvait particulièrement amusante. Il fit quelques pas en compagnie des deux krytiens, tournant la tête de temps en temps pour s'assurer que les écuyer suivaient bien ses instructions.

"De même, gardez à l'idée qu'aujourd'hui était un jour principalement dédié à l'entraînement des nouveaux écuyers. Et soyez rassurés, général, ils apprennent vite."

L'ancien pirate se tourna vers Cixi, et la salua à la manière des chevaliers:

"Vous pouvez vous en allez sans craindre quoi que ce soit. Votre signalement à déjà fait le tour de la garnison, et il n'y aurait plus un seul garde assez buté pour vous barrer le passage. L'empereur y veillerait personnellement. Dame Elmundir,général, ça a été un honneur."

Puis, après un dernier signe de tête, Georg Kisdan laissa les deux krytiens et se dirigea d'un pas vif vers le terrain d'entraînement, sa grosse voix rauque appelant à lui les recrues. Les exercices étaient encore loin d'être terminés pour aujourd'hui...


_________________________________________________
Spoiler:
 

Les golems des Dissidents


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   Mar 7 Déc 2010 - 14:32

Cixi et Jhérer saluèrent également le Capitaine avant de retourner vers l'entrée. Il était évident qu'ils en avaient énormément appris en ce jour... Le frère et la soeur entrèrent alors dans une conversation muette, tout en rejoignant l'entrée du château

Intéressant tout ça... il va falloir demander à Lucinda et Pindia de trouver tout ce qu'elles peuvent sur les noms que le Capitaine de Hyacinthe nous a donnés... Les Jollin, Kendara, Kalthos, le clan Nogyr…

Laisse tomber Kalthos... il n'aurait jamais accepté d'être le larbin de Xerx, même pour devenir tout puissant... devenir un mentaï l'aurait obligé, visiblement à accepter que d'autres soient de la même puissance que lui vu qu'ils sont trois... et accepter que Xerx soit son Dieu... un homme à l'égo aussi surdimensionné que lui n'aurait jamais accepté...

Cela fait donc un nom à rayer de la liste, tu aurais pu le signaler au Capitaine De Hyacinthe!

Il ne sert à rien de lui dire qui n'est pas un mentaï, il sera plus utile de leur dire qui est le krityen qui s'en est mêlé!

Une krityenne apparemment, et qui gouvernerait les insectes... il faut voir si les Jollin ou les Nogyr avaient de puissantes krityennes dans leur famille... et se renseigner sur elles.. ainsi que sur cette Kendara

Si elle maîtrise les insectes, elle devrait être de l'élément du vent ou de la terre non?

Pas forcément... Lurius est bien capable d'invoquer des scorpions noirs en hors limite... et pourtant il est de ténèbres

Oui enfin... ce ne sont pas des vrais scorpions non plus

Et nous ne savons pas si elle maîtrise vraiment les insectes ou si elle ne fait que matérialiser du mana sous cette forme... il ne vaut mieux pas chercher au niveau de son élément, c'est trop vague


Le colosse hocha la tête pour manifester son accord...

Ils arrivèrent enfin à la sortie du château. La krityenne s'étira doucement en tendant ses bras en arrière, puis ils traversèrent le quartier noble pour retourner à l'entrée de la ville. Ils saluèrent les gardes et sifflèrent doucement... Grazil et Eilhi ne tardèrent pas à arriver, laissant leurs maîtres grimper sur leur dos et retourner vers Myorzo.. de nouvelles recherches allaient devoir être entreprises
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Corvée impériale...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Corvée impériale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La Garde Impériale
» Ma petite vendetta de la garde impériale!
» La garde impériale au soleil
» La Marine Impériale !
» [1000 pts] Rangers de la Garde Impériale
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Zaphias-