AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Une corvée de plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 27
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Lun 18 Oct 2010 - 7:37

Ainsi donc, je peux voir l'aura d'un krytien. Je ne le savait pas. Il faut dire que je ne me suis jamais exercé à cela et ce que je vie en est différent et d'autant plus effrayant.
Le mage s'arrêta net car il venait de divulguer une information le concernant que même Taimu ne connaissait pas ou en tout cas ne pouvait que deviner suite à leurs conversations répétées.

Il commença à faire quelques pas en rond, une sorte de réflexion car ce Windwaker ne lui passait vraiment pas et au vue de l'aura de Taimu à sa vue, il en déduisit qu'il en était de même pour lui. Tout ceci était logique et les pièces du puzzle se mettait enfin en place.
Voilà le pourquoi de sa réaction. Aie, un impérial qui s'entiche d'une chef, qui plus est, celle des krytiens. Si on l'apprend, ça va pas être vu d'un très bonne œil, surtout pour ces Windwaker. J'espère que Taimu ne fera pas de bêtise. C'est un avantage que Cixi est un contrôle sur eux. Il ne se rend pas compte, je crois mais il ne le défiera pas ouvertement, à moins que...

Revint alors à l'esprit du guildien sa conversation sur le colisée. Taimu y avait déjà participé et avait pu demander ce qu'il voulait, un diner avec Cixi, donc si Caletaura est dans l'arène, ce qui risque d'être le cas depuis cet histoire de diner, il risque de le provoquer.
Mais dans quoi te lances-tu Taimu?

Se retournant vers le voleur, il reprit ces questions :

Dites-moi, savez-vous entre quel lieu circule t-il? Vu son statut, il doit avoir des obligations. Et pouvez-vous comparer la puissance d'un Windwaker à celle d'un humain et d'un krytien normal?

 sa réponse, Valerian crut qu'il partirait tout de suite à la recherche de cet idiot mais il se rappela qu'il n'avait plus de galds et ne savait pas où il était. Même Schwann ne devait pas le savoir. Cela l'inquiétait. Il faisait confiance à son esprit pour le surveiller de près mais le connaissant, il l'aidera surement dans sa tâche. Leur aura étaient presque tout le temps sur la même longueur d'onde, ce qui expliquait que l'espion soit aussi fort au combat.

Mais dans quel pétrin s'est-il fourrer? lâcha t-il dans un murmure.
Pouvez-vous me donner d'autre information? Pour le moment aucune autres question ne me viens à l'esprit, sauf des questions sur les deux cités krytienne, mais je ne sais pas si vous avez le droit d'en parler.
Il aperçut du regard le capitaine qui attendait un peu plus loin, flattant l'encolure de Rock, nous laissant finir cette conversation. Le remerciant d'un signe de tête, il reporta son attention sur son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Lun 18 Oct 2010 - 9:29

Citation :
P.N.J. Criath Oloth

Le krityen ne comprenait pas où voulait en venir Valerian, ne lui avait-il pas dit d'éviter les Windwaker?

Calëtaura passe le plus clair de son temps à Myorzo, dans son manoir... concernant sa force physique, vous comprendrez bien qu'en temps que Patriarche, il soit vraiment très fort. Il est à peu près de force égale au Don d'après ce qu'on m'a dit... donc on peut dire qu'il est plus fort qu'un humain ou un krityen normal, mais après, il existe des hommes très forts partout! Par exemple, je doute qu'en force brute, il soit plus fort que Jhérer Elmundïr, mais comme Calëtaura manipule mieux le mana que lui, dans un vrai combat à mort il pourrait tout de même avoir l'avantage... parfois il ne faut pas grand chose pour changer la donne, l'élément joue aussi beaucoup... mais bon, de toute manière, il serait très dangereux de chercher à affronter le Premier Intendant dans la mesure où il a l'appui de Cixi, et donc également de Luna son esprit... sans compter que c'est un dragonnier, et croyez moi si je vous dis que Rheed n'ait pas vraiment un dragon en peluche... il en fait des dégâts à chaque fois qu'il se pose au Manoir à Myorzo! Khrones ne l'aime pas beaucoup d'ailleurs...

Il se demandait si Valerian savait qui était Khrones...

Khrones est l'entelexeia qui transporte la plate-forme sur laquelle est construite Myorzo, il vole un peu partout au-dessus de Terca Lumireis, mais vous avez plus de chances de le voir au-dessus du Continent de Desier, au Sud Ouest... ou encore au Sud Est au-dessus de Releweise... Khrones aime beaucoup la chaleur... mais bon, de toute manière, en temps que demi-krityen, vous n'êtes pas autorisé à entrer dans cette ville, seuls les krityens peuvent s'y rendre, et encore! Seulement les krityens qui sont sous l'autorité de l'Ancien! Ceux qui ont juré allégeance à l'Empire ou aux Guildes n'ont pas le droit de s'y rendre non plus...

Il remarqua alors la présence de Schwann et commença à se redresser pour se préparer à partir

Quant à Temza, vous la verrez bien assez tôt, nous devrons nous rendre dans les montagnes pour chercher un objet...

Il s'étira une nouvelle fois le dos avant de poser une main sur sa hanche en souriant à Schwann

Inutile de vous cacher! Je vous ai vu! Allez, nous n'avons plus de temps à perdre, allons y!

Il sourit et commença à marcher en direction de Dahngrest, scrutant le ciel à la recherche de nuages en espérant que la brume allait tomber rapidement... il n'avait vraiment pas envie d'attendre à Dahngrest que la nuit tombe...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 27
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Lun 18 Oct 2010 - 14:34

Valerian soupira de soulagement dès qu'il entendit que le patriarche Windwaker passait le plus clair de son temps à son manoir car cela signifiait que Taimu ne pourrait pas l'atteindre tant que celui-ci y restait.
- Merci pour toutes ces informations. Je ne pense pas que j'aurai pu en réunir autant d'un seul coup mais je crois que je sais apparemment des choses que vous même ignorer.

Bien évidemment, le krytien ne pouvait pas savoir ce qu'il évoquait car peu de livre contenait cette information et il était clair qu'ils n'étaient pas à la disposition de tout le monde.
Ce ne serait que la discussion lors de leur retour, car bien d'autre questions le turlupinait mais pour l'heure, il fallait partir vers Dahngrest. Ce qu'ils firent dès que le chevalier fut à leur côté avec son compagnon.


Si vous êtes d'accord Schwann, j'aimerai votre point de vue pour compléter ma description de Scizontanya.
Après avoir reçu la réponse de Schwann, le mage se tourna vers le krytien alors qu'ils marchaient hors d'Heliord.

Que voulez-vous donc savoir? je vous écoute et j'essayerai de vous répondre avec le plus de détail possible, comme vous l'avez fait pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Lun 18 Oct 2010 - 15:27

Citation :
P.N.J. Criath Oloth, Loki

Criath haussa un sourcil interrogateur à l'idée d'ignorer quelque chose à propos de son clan ou des Windwaker, mais il ne préférait pas relever... il se disait que le jeune homme cherchait probablement à se vanter sur un quelconque ragot sans importance.

Ils marchèrent donc en direction de Dahngrest, ils devaient de toute manière, traverser la ville pour se rendre en direction de la forêt de Keiv Moc, et à son grand soulagement, le temps se couvrait


Bien... si vous n'avez rien de particulier à faire à Dahngrest, je propose que nous traversions simplement la ville pour nous rendre à Keiv Moc!

Il n'avait pas vraiment de questions à poser à Valerian pour l'heure, concernant Scizontania, il se renseignerait plus tard lorsqu'ils se poseraient à la fin de la journée. Il préférait rester concentré au cours de la marche, car des monstres leur tombaient dessus régulièrement, et il préférait rester attentif car les basilisk avaient une fichue tendance à empoisonner leurs cibles...

Ils entrèrent donc dans la Capitale guildienne et avancèrent sans trop se tourner vers les quelques passants qui les regardaient d'un air intrigué, il était, en effet, assez peu fréquent de voir un krityen et un impérial ensembles, qui plus est avec un chien armé. Ce dernier semblait d'ailleurs être le plus observé du groupe... Criath se tourna alors vers Schwann d'un air amusé


On dirait que Rock a la côte ici!

Ils sortirent donc par l'autre côté de la ville, après être passé devant les tavernes et autres boutiques sans trop de mal. Lorsqu'ils arrivèrent sur les plaines de Tolbyccia, le temps s'était rafraichi et Criath sourit à l'idée que les popper allaient se montrer plus facilement.

Ils tracèrent leur chemin dans la végétation nettement plus dense dans le coin, pour finalement arriver en bordure de la forêt de Keiv Moc


Très bien... à partir de là, nous devons nous séparer... les poppers ne sont pas spécialement rare, mais ils savent très bien se cacher! Tout comme les becs en clairon, il me faut 10 ailes éventails en tout! Et il me les faut surtout en bon état, alors faites attention lorsque vous les trouvez de ne pas me les déchiqueter!

Il pencha la tête sur le côté en un sourire sympathique avant de se diriger un peu plus vers le Nord afin de contourner la forêt. Loki se matérialisa alors face à lui, ce qui le fit sursauter

Ouah! Oh! Bonsoir Loki!

Salut Criath, ça fait une paye...

Euh oui en effet, je crois que nous ne nous sommes pas revus depuis le jour où je vous ai présenté Schwann!


Loki hocha juste la tête et se dirigea vers le chevalier, après avoir simplement hoché la tête, il disparut dans un nuage de fumée noire pour intégrer le corps de l'impérial

Je me suis dit que j'avais bien besoin d'une petite balade... vu que vous parcourez Terca Lumireis, ça pourrait être sympa... dit-il à son hôte avec un ton amusé...

Criath se gratta un peu la tête, attendant que son rythme cardiaque se calme suite à la surprise, puis il finit par repartir avant de tourner la tête à l'attention des autres


Dès que vous avez au moins trois ou quatre ailes éventails, revenez ici! Ce sera notre lieu de rendez-vous!

Et il disparut dans la végétation

-------------------

Défi rp: cache-cache poppers
Trouvez les oiseaux bien cachés dans la végétation et tuez les pour récupérer leurs ailes. Le but du jeu est de surtout décrire de quelle manière vous les trouvez car ils peuvent être très malins! Comme toujours, vous pouvez en trouver et en tuer autant que vous voulez, du moment que vous ramenez au moins trois ou quatre ailes à Criath!
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Mar 19 Oct 2010 - 19:22

A Heliord, Schwann avait vaguement pût entendre ce dont avait parlé les deux Krytiens et il devait admettre trouver cela amusant. En fait, il avait un peu décroché après la parti sur le patriarche Windwaker, ses pensées l'empêchant de se focaliser sur la suite de la conversation.

Mais rapidement Criath vînt s'adresser à lui sur le ton de la plaisanterie, comme si le capitaine avait cherché à se cacher. Depuis le temps qu'il était borgne et avait perdu son bras il savait pertinament qu'il ne passerait jamais inaperçu, même dans une ville impériale, sans compter qu'au vue de sa corpulence il était loin d'être le banal soldat chargé de garder le coin d'une rue.
Enfin, il fallait croire que le chevalier n'était pas du genre humouristique…

Une fois à Dahngrest, le brigadier sentait allégrement les regards mauvais se déposer sur lui aussi bref fût leur passage. De part son imposante stature, peu étaient les gens qui osaient essayer de lui chercher des noises, alors la présence de Rock ne devait pas plus inciter les gens à faire de même, et le conseiller de guerre Krytien ne se dérangea pas de faire un commentaire à ce sujet, ce qui faillit presque esquisser un sourire à l'impérial. Ou du moins, en temps normal il l'aurait fait.
Mais il devait avouer que se permettre ce genre de chose dans une cité où il attirait naturellement l'attention aurait pût être perçu comme un défi, aussi il se contenta de rester parfaitement impassible, bien qu'il savait que les plus crétins d'entre eux penseraient là aussi qu'il défiait leur patience. Mais ça, ça n'engageait qu'eux…

Puis enfin ils arrivèrent à Keiv Moc. La végétation était toujours aussi dense, sans doute à cause de la présence d'un Aer Krene au fond de la jungle, mais normalement ils n'auraient pas à aller aussi loin, sauf si ils désiraient faire un peu de tourisme…

Quand Criath indiqua qu'ils allaient se séparer, Schwann trouvait à la fois cela dommage comme parfait.
Dommage car il n'allait pas pouvoir observer la manière de se battre de ses compagnons, sans compter que si il leur arrivé quelque chose il lui serait impossible de leur venir en aide.
Mais parfait car il allait pouvoir s'exercer de la manière dont il souhaitait voir même flâner un peu à l'utilisation de son katana et de son wakizashi et adapter ses Artes au maniement d'armes si légères et rapides soient-elles. De plus il était sans doute préférable qu'il soit seul, comme avant il n'était toujours pas plus enclin à la conversation…

Sauf que Loki décida de pointer son nez à ce moment là et d'entrer à l'intérieur du chevalier. Niveau solitude cela risquait d'être raté, mais après tout la présence de l'Esprit lupin n'avait jamais dérangé le capitaine, alors ce ne serait un problème pour lui.

- Content de te revoir. Dit-il d'une voix basse, comme si il ne voulait pas trop se faire entendre, soit car il considérait ce genre de chose comme privé et qu'il ne désirait pas que Valerian ou Criath puisse l'entendre, soit car il ne voulait prendre le risque de faire fuir les Poppers au cas où il y en avait dans le coin.

Mais sans plus attendre il s'engouffra derrière la broussaille. Il aurait pût sortir une de ses armes pour déblayer le terrain mais c'était prendre le risque de faire plus de bruit que nécessaire. Toutefois il garda une main sur le pommeau du wakizashi, juste au cas où…

Coïncidence ou non, la mission voulait qu'ils s'en prenent encore à des monstres volants. Enfin, il n'était pas là pour se préoccuper de ce genre de chose et devait pour l'instant réfléchir à l'endroit où il pourrait trouvait cette espèce. Avec le temps qu'il faisait ils risquaient de profiter de la brume, aussi le plus dur serait sans aucun doute de les débusquer au travers de cette soupe. Alors l'impérial se contenta de fermer son unique oeil… écoutant les sons environnant…

Derrière lui se trouvait le bourdement des ailes d'un insecte. Si cela aurait pût perturber les sens du chevalier au point de vouloir lui donner l'envie et la nécessité de terrasser le monstre, il se contenta pour l'instant de continuer d'analyser la situation… quand enfin il perçu des battements d'ailes nettement plus similaire à ceux d'un oiseau. Là, il retira rapidement la lame courte de son fourreau, jeta celle-ci en l'air de manière à la rattraper par la lame puis la lança en direction du bruit jusqu'à ce qu'un cri se fasse entendre… sauf qu'il ne s'agissait que d'un Noctule Feuille qui venait de se faire clouer à un arbre, un long soupir s'emparant du soldat alors qu'il s'approchait de sa victime pour récupérer son arme, se désintéressant totalement des objets qu'il aurait pût ramasser grâce à cette petite victoire.

Toutefois quand il retira l'arme du cadavre il remarqua une vague silhouette s'envoler à quelques mètres. La brume l'empêchait clairement de voir de ce qu'il s'agissait mais dans le doute il préfèra rengainer rapidement le wakizashi afin d'alterner avec le katana, sortant son épée longue rapidement tout en envoyant un ~Tranchant azuré~ en direction de ce qui essayait de s'éloigner de lui, un piaillement se faisant entendre alors que Schwann accourait pour voir de quoi il s'agissait. Et si la satisfaction de voir que cette prise était un Popper aurait pût envahir toute personne normale, le bretteur resta totalement impassible et se contenta uniquement de s'approcher de la dépouille, s'assurant que l'aile éventail était encore en bon état avant de l'ajouter à son équipement.

Mais vue le vacarme qu'il venait de faire les autres cibles c'étaient sans aucun doute planquées bien mieux que celle-ci qui étaient visiblement trouillarde au point de fuir au premier signe d'affrontement. Toutefois il connaissait désormais le cri des monstres et allait pouvoir essayer de répérer ses proies à l'ouïe en plus de la vue.

L'adrénaline que c'était injecté le chevalier plus tôt ne faisait plus vraiment effet. Il savait qu'elle était toujours présente dans son organisme sans quoi il sentirait sans aucun doute le miasme le titiller mais son rythme cardiaque avait reprit une allure normale, et d'ici quelques heures il devrait peut-être s'injecter de nouveau une dose de stimulant.
Durant les deux mois où il avait disparu il avait peu à peu augmentait les doses et en continuant ainsi son coeur risquait de ne pas tenir encore très longtemps, le surrégime qu'il lui imposait faisait que son muscle se fatiguait nettement plus vite. Peut-être qu'il allait bientôt devoir prendre cet antidote…

Pendant qu'il réfléchissait le capitaine continuait d'arpenter la jungle, utilisant son katana pour se frayer un chemin au travers la végétation. Par moment il tombait nez-à-nez avec quelques monstres qui ne faisaient pas long feu sous le tranchant de sa lame, mais jamais les Poppers ne daignaient se montrer. Peut-être ressentait-il la présence de Loki à l'intérieur de lui ? Ou bien alors ils étaient trop lâche pour oser se présenter devant le bretteur, chose rare étant donné que les monstres étaient généralement là pour tuer des humains, comme si leur seul but était cela.

Levant alors son arme au dessus d'un fouret pour le découper afin de passer, le guerrier sentit alors une faible présence résister un peu plus au filet de sa lame ainsi qu'une légère éclaboussure d'hémoglobine asperger son visage et ses vêtements. Par chance il venait de trancher un autre Popper qui avait cru mâlin de se cacher ici, et bien que dans le fond cela ne dérangeait pas vraiment Schwann il aurait aimé pouvoir rencontrer un peu plus de résistance de la par de ses cibles. Enfin… il se contenta seulement de découper l'aile éventail puis reparti en quête d'autres objets. Criath avait dit en avoir besoin d'une dizaine et plus il pourrait en trouver, mieux ce serait.

Ce qui était étrange était que ce genre de créature pouvait voler et pourtant leur présence au sol semblait être plus importante. Peut-être que le brouillard les empêchait de voir où ils posaient leurs ailes, aussi les rares à être en hauteur devaient rester sur des branches, ceux qui pouvait peut-être faire la fortune du chevalier qui faillit presque esquisser un léger sourire.
Sauf que Rock l'interrompit en aboyant. Depuis le début l'animal n'avait pas aidé le soldat, comme si il avait compris que son maître désirait se délecter de cette quête seul. Mais cette fois-ci le chien ne pouvait pas laisser son propriétaire passer à côté d'un Popper sans rien dire, et quand l'impérial remarqua le monstre à l'intérieur d'un tronc creux, il leva le bras en sifflant.

- Rock ! A toi ! Et sans attendre l'animal poussa sur ses puissantes pattes, traversant un buisson qui explosa presque dans une floppée de petites feuilles avant qu'il n'arrive sur un léger talus de terre, sautant de ce dernier pour attérir directement sur le Popper… qui fût broyé sous la machoire du canidé. Schwann se frappa le front de sa main inorganique, Rock n'était définitivement pas apte à l'aider dans un tel travail. Eventuellement repérer les cibles mais pas les attraper.

Le chien s'approcha donc rapidement, tout fier de sa prise et la tête haute. Le capitaine se sentit donc obligé de se saisir de la dépouille lorsqu'il le lui tendit.

- Merci… Dit-il un peu dégoûté avant de jeter cette dernière derrière un buisson dès que l'animal avait le dos tourné, plus pour ne pas vexer son familier qu'autre chose.

Un peu plus loin, le brigadier avait reprit tout son sérieux alors qu'ils approchaient de l'Aer Krene. En fin de compte ils s'étaient pas mal enfoncés dans la jungle et ne préférant pas prendre le risque de se retrouver au milieu d'une forte densité de gaz, Schwann se contenta de faire demi-tour, aussi car il ne voulait pas non plus prendre le risque que Loki prenne mal de s'introduire trop proche de ce qu'il pouvait être considéré comme un sanctuaire… mais Rock aboya de nouveau en voyant deux Poppers perchés sur un arbre près de l'émanation gazeuse. Finalement les monstres étaient assez mâlin pour se douter que les humains ne pourraient pas s'approcher, et cette fois-ci il esquissa enfin ce petit sourire qu'il empêchait de sortir depuis un moment. Si ces créatures croyaient que c'est ça qui allait l'arrêter, c'était sous-estimer le capitaine de la onzième brigade impérial, et sans plus attendre il se dirigea vers l'arbre sur lequel ils étaient perchés, frappant non-chalement celui-ci, la lame s'y enfonçant sans problème tellement elle avait été travaillée et affutée, et l'onde de choc obligea les deux monstres à s'envoler sans quoi ils seraient tombés de leur perchoir. Là le guerrier envoya successivement deux nouveaux ~Tranchant azuré~ afin d'abattre ses cibles, technique des plus sommaires mais qui au moins était sûre de porter ses fruits, bien que l'impérial ne faisait plus vraiment dans l'originalité, au moins il était sûr de les atteindre…

Mais au moins maintenant il avait ce qu'il voulait, et même si il devait paraître inhumain aux yeux de Loki de tuer sans ménagement un couple de monstres sans défenses il s'en fichait un peu, après tout ce devait être là la chaine alimentaire…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 27
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Mer 3 Nov 2010 - 14:32

Le mage fut le dernier des trois à rester droit comme un 'i' tout ça parce qu'il ne savait pas comment s'y prendre. Il avait beau eut tergiverser pendant tout le long du trajet mais Dahngrest n'avait pas été une source d'inspiration comme il l'avait espéré.
Il se retrouvait donc comme un idiot à trouver la bonne idée alors que les autres avaient probablement déjà trouver quelques Poppers à se mettre sous la lame et sous la dent dans le cas de Rock.

Cela le fit sourire de repenser à Rock, à Kashka et lui donna surtout l'envie de se dépêcher. Entrant dans la forêt très peu accueillante du fait du brouillard, il suivit son instinct plutôt que foncer comme un fou à la recherche d'un Popper perdu.
Il fallait être logique. Comme tout être vivant, il a besoin de se rassasier, donc il fallait chercher une étendu d'eau. Rien de plus facile pour un mage, il suffisait de savoir ou l'un de ses artes pouvait puiser sans consommer trop de son mana.

Abandonnant l'idée très vite au vu des résultat peu probant, il erra quelques minutes sans but dans la forêt quand il se rappela les propos du krytien à Heliord. Même si chez lui cela était moins présent, il pouvait ressentir la présence d'autres krytiens et des êtres vivants qui l'entouraient.

Se concentrant sur cette sensation désagréable qu'il ressentait à chaque fois, il perçut quelques créatures qui n'osaient pas bouger du fait de sa présence, mais trop petite pour être ce qu'il recherchait. Puis, tomba sur Criath, non loin de là, s'occupant apparemment d'un Popper qui n'avait pas eu de chance.

S'avançant à pas lent sous la cime des arbres, il perçut un souffle et ces instincts de chasseur reprirent le dessus. Partant dans un gerbe de terre, il ne laissa pas le temps à sa proie de se retourner pour courir. Attrapant l'aile qui n'était pas coincer sous le corps du volatile, il la découpa à l'aide de son épée, n'ayant rien sous la main qui soit à la jute taille pour cette besogne.

Abrégeant ces souffrances, le mage s'en retourna vers se qui semblait être la direction de l'aer krene. Il sentait l'énergie qui palpait dans l'air et commença à comprendre le pourquoi de la difficulté de la tâche.
Tout comme Schwann un peu plus tôt, il comprit la raison de cette proximité. Les gens avaient peur car personne ne savait vraiment ce que l'on trouvait près d'un aer krene, en tout cas lui ne le savait pas, mais ce n'allait pas être cela qui le découragerais dans sa quête.

Se redressant, il s'approcha à pas feutrer de la zone et aperçut deux Poppers sur leur perchoir, ne leur laissant pas le temps de réagir, il lança en direction de chacun un ~ Risah ~ qui congela l'une de leurs ailes, les entrainant dans leur chute à la merci du mage qui n'eut qu'à récupéré les ailes éventails qui lui manquaient avant de s'en retourner vers le lieu de rendez-vous où les deux autres membres du groupe devaient l'attendre depuis un moment.


Dernière édition par Valerian le Mar 30 Nov 2010 - 14:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Mer 3 Nov 2010 - 15:52

HRP: C'est Criath, pas Côle ^^

Citation :
P.N.J. Criath Oloth

Criath était parti de son côté, dégainant ses saï, il se mit à la recherche des poppers. Utilisant ses facultés de voleur krityen, il se fondit parfaitement dans le décor, diminuant son aura au maximum pour ne pas être repéré, ne faisant absolument aucun bruit dans les feuillages de la forêt... il paraissait presque invisible.

C'est alors qu'il repéra un couple de poppers, mais ils étaient trop loin et il se doutait que, malgré sa furtivité, ils allaient le repérer. Il posa donc ses mains au sol et concentra son mana pour créer une cage qui les emprisonna à une vitesse fulgurante. Il s'approcha alors avec un peu moins de discrétion pendant qu'ils s'agitaient furieusement dans la cage de terre. Il passa rapidement son bras au travers des barreaux pour serrer le cou du mâle (en apparence) et à l'aide de son saï, découpa rapidement les ailes qui tombèrent dans la cage, il fit rapidement de même avec la femelle, mais les ayant légèrement piétinées, seules deux ailes étaient intactes lorsque la cage disparut dans un petit tas de poussière.


Flute, deux sur quatre...

Il les mit dans sa petite sacoche et alla de nouveau se placer près d'un arbre et se concentra pour disparaître. Furtivement, il continuait de se déplacer dans le plus grand silence, fouillant les buissons, écoutant les bruits... il y avait tellement de créatures dans cette forêt qu'il lui était difficile de distinguer les poppers des autres monstres. Il plongea son bras dans un drôle de terrier pour en retirer un culbupain et le relâcher plus loin Désolé, mauvaise pioche! mais en réalité, un popper lui sauta dessus, il partageait visiblement le terrier avec le culbupain et se mit à lacérer le visage du krityen qui réussit à lui bloquer les ailes et le regarder dans les yeux, comme s'il cherchait à le gronder

Non mais ça va pas la tête? Ca fait mal! ne voulant pas abîmer les ailes de l'oiseau qui continuait de se débattre, il donna simplement un violent coups de tête dans celle du piaf qui fut sonné... de là, il le posa à terre et découpa les ailes, en parfait été cette fois-ci!

Pfiou! Et de quatre!

Il se disait qu'il devait en avoir assez. Il commença alors à se diriger vers le point de rendez-vous où Schwann et Valerian étaient déjà présents

Ah! Vous êtes déjà là? Tant mieux!

Il tendit son sac pour montrer ses quatre ailes éventail J'en ai 4! Comme convenu, il m'en faut 10, donc vous devez m'en donner trois chacun!

Laissant les deux compères lui remettre les précieux objets, il ferma délicatement le sac et le posa sur son dos

Bon... nous avons fait assez vite, je pense que nous pouvons nous rendre sur les îles Laulyse... vous avez un moyen de transport ou vous préférez que j'appelle Lili?

Se souvenant que Valerian ne connaissait pas Lili, il se rattrapa

Lili est un croisement de Griffon, elle est suffisamment grande pour transporter jusqu'à 10 personnes, elle est très douce et sa grande taille en fait une monture très stable... Schwann, vous vous souvenez d'elle?

Son regard passait désormais de l'un à l'autre, attendant de voir de quelle manière il souhaitait atteindre cette île à l'ouest de Zaphias...
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 27
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Mer 3 Nov 2010 - 17:04

Le mage fut étonner d'arriver juste après Schwann si bien qu'il en fut très perturber. Ce n'était pas très normal le connaissant. Il n'était généralement pas très rapide dans ces entrefaite, en tout cas pour ce qui était hors combat.
Il s'était profondément enfoncer dans la forêt et ne pensait pas que le voleur était était aller aussi loin du fait de ces compétences. Lorsqu'il le vit apparaitre et lui parler de Lili, sa première réaction fut, qui c'est? Quoi de plus normal. Mais quand il sut qui était cette Lili, il commença à glapir.

Il n'avait jamais voyager dans les airs et pour tout dire, cela lui faisait un peu peur. Vertige ou non, il saurait bientôt si il le possède ou si il sera dans son élément.

Attendant donc le griffon, l es bras coiser sur le torse, il se demanda à quoi elle ressemblait sans osez poser la question au krytien.


Je veux bien essayer si le Seigneur Schwann le souhaite aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Jeu 4 Nov 2010 - 5:08

En voyant que ce n'étaient que Valerian et Criath qui étaient de retour, Schwann rengaina l'épée longue dans son fourreau : il n'en aurait plus besoin pour le moment. Il lui faudrait encore du temps pour se faire au maniement de cette arme, mais son expérience à l'épée de manière générale ne pouvait que l'aider dans cette quête personnelle, il suffisait juste d'être patient, et ça il savait l'être.

Après avoir remit les objets au Krytien et écouté ce qu'il avait à dire, le capitaine sembla pâlir à vue d'oeil tout en déglutissant. Malheureusement, le chevalier se souvenait très bien de Lili, qui au passage portait un nom inapproprié quand on voyait la race de l'animal, mais c'était là un point de vue personnel. Il s'en souvenait plutôt car elle détestait toujours autant les voyages aérien, cela à cause de sa crainte de l'altitude, et il était plutôt surpris que Criath ne semblait pas s'en souvenir.

- Ce… n'était pas vraiment prévu dans le contrat. Lâcha t-il réellement mal à l'aise. La simple idée de devoir faire un voyage en hauteur le dérangeait. Mais j'imagine que je vais devoir mettre ma phobie de côté…
Le guerrier soupira. Il détestait être un fardeau, alors il pouvait bien prendre sur lui, et abandonner maintenant n'était même pas en option. Il espérait juste que le voyage ne serait pas trop désagréable, même si comme l'avait dit le Krytien, la monture était stable, lui ressentait toujours très bien la moindre petit vibration ce qui lui donnait une nausée des plus désagréable.

Enfin hormi ce malencontreux détail, Schwann s'étonnait plutôt que Criath n'est pas cité quels ennemis ils allaient devoir terrasser. Non pas que le vétéran avait une quelconque crainte ou appréhension à ce sujet, le conseiller de guerre était quelqu'un en qui on pouvait avoir confiance, mais plutôt que la curiosité du chevalier le poussait à savoir qui allait devoir abattre avant de s'engager dans quoi que ce soit, simple principe.

- Puis-je savoir ce que nous allons combattre là bas ? Demanda t-il donc, son regard se tournant vers le ciel brumeux, ses pensées vagabondants à des plaintes du genre de « Et dire que je vais voler là dedans… ».
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Jeu 4 Nov 2010 - 15:42

Citation :
P.N.J. Criath Oloth, Loki

Le krityen sourit d'une légère grimace en voyant que les deux compères avaient, visiblement une bonne appréhension de grimper sur Lili, surtout Schwann en réalité... c'est alors que Loki sortit de son corps et le regarda d'un air amusé

C'est bon, je l'amènerai en courant jusqu'aux îles, je vous suivrai d'en dessous! C'est plus sur... et puis, j'ai besoin de me dégourdir les pattes... d'autant que le chien ne pourra jamais grimper sur Lili! Elle aura trop peur!

Criath regarda Rock quelques secondes et finit par hocher la tête avant de prendre un petit sifflet dans son sac

Effectivement... je n'avais pas pensé à Rock...

Il siffla un bon coups, puis rangea le sifflet pour se tourner vers Schwann

Nous allons là bas pour affronter des Gentirépliques... ils sont assez pénibles à trouver car ils ne sortent que la nuit ou alors quand il pleut... nous devons trouver des fragments d'hyper-résonnance...

Il jeta un coups d'oeil dans la direction de Zaphias, il ne semblait pas y avoir de nuages là bas...

Mais bon, vu l'heure et le temps d'y aller, nous y serons à la tombée du jour... donc si vous voulez, on peut s'arrêter d'abord dans une ville pour manger un morceau pour bien attendre la tombée de la nuit... Ah la voilà!

Un sifflement très doux se fit entendre alors que Lili atterrissait avec une extrême douceur, soulevant à peine la poussière sous ses grandes ailes brunes... elle redressa son long cou et regarda Criath avant de s'approcher de lui pour caler sa tête sous son aisselle afin qu'il lui gratte les plumes

Salut Lili... content de te voir aussi...

Elle trembla doucement puis se redressa pour regarder les deux autres de ses yeux verts, elle était vraiment très grande, effectivement, on pouvait y monter à 10 dessus sans problème. Ses quatre pattes étaient pourvues de puissantes griffes, il n'y avait pas grand chose qui la différenciait de Griffon, le Giganto, si ce n'est son regard très doux et qu'elle ait le cou plus fin...

Elle se coucha alors en gardant ses pattes sous son corps, puis déploya une aile pour que Valerian puisse grimper sur son dos, Criath, lui sauta avec souplesse au niveau de son cou pour que le guildien se place derrière lui. Elle avait plusieurs paires de rênes pour que chacun puisse se tenir à autre chose que ses plumes...

Loki, lui dut grandir suffisamment pour que Schwann et Rock soient à l'aise, il avait notamment aménagé un creux et s'apprêtait à maintenir Rock avec son mana pour être sur qu'il ne tombe pas au cours de la course... surtout qu'il y aurait forcément une part d'escalade puisque les îles Laulyse étaient entourées de falaises...


C'est quand vous voulez!

-----------------

HRP: vous avez chacun votre monture, décrivez simplement le trajet jusqu'à une ville choisie: le premier qui poste choisit la ville de destination!! Vous avez le choix entre:
- Dahngrest
- Heliord
- Eloher
- Capua Torim / Capua Nor
- Halure
N'oubliez pas de vous "poser" assez loin de la ville, car les créatures sur lesquelles vous êtes pourraient effrayer les habitants!
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Lun 15 Nov 2010 - 6:05

Le chevalier n'avait même pas esquissé le moindre sourcil en voyant Lili arriver. Certes elle était imposante mais il savait bien qu'il y avait en ce monde des créatures bien plus terrifiantes et titanesques, sans compter que le griffon qui se profilait devant ses yeux était plutôt du genre docile.

Enfin bien qu'il n'aimait pas voler, il n'avait pas pour autant une quelconque rancoeur envers les créatures capables de se mouvoir dans les cieux. Au contraire, il avait pour eux un certain respect : si les airs semblaient être un espace calme et agréable, en situation de combat c'était sans doute une des choses les plus difficiles soit-il : les ennemis pouvaient surgir de n'importe où et en cas de chute c'était bel et bien quelque chose qui était fatale sans rien pouvoir faire d'autre que d'admirer le sol se rapprocher à grande vitesse. Il avait donc en grande estime toute entité capable de se déplacer dans les airs par leur constitution, excluant les Esprits qui eux étaient des êtres naturellement impressionnant.

Il c'était donc approché du griffon et avait par habitude tendu son bras gauche en direction de l'animal. Il avait tendance à utiliser celui-ci pour toute action en cas de danger, laissant ainsi libre d'accès son bras droit pour saisir son arme, car bien qu'il était ambidextre il était légèrement plus rapide de son bras organique car à la base il était droitier. Toutefois il se ravisa rapidement de caresser l'animal de son membre artificiel : en général le contact effrayait les bêtes, aussi il stoppa son geste ne refermant le point, un léger sourire triste presque imperciptible apparaissant sur son visage bien dégagé depuis qu'il avait les cheveux coupés. Il tendit alors son bras de chair, d'os et de sang et flatta Lili comme pour le signifier que ce n'était pas contre elle…

Rien d'étonnant à cela, Schwann ne s'attarda toutefois pas sur la chose et s'arrêta rapidement, se tournant en direction de Rock en levant le bras pour désigner Loki, le chien guerrier ne se faisant pas prier pour sauter sur le dos de l'Esprit polymorphe. Et visiblement le contact semblait déranger un peu l'animal qui remuait maladroitement ses pattes sur l'entité spirituelle, comme si il patageait dans quelque chose de mou. Sans doute n'était-ce pas le genre de chose qu'un canidé devait rencontrer souvent, pour ne pas dire jamais.

Vînt ensuite le tour du chevalier de rejoindre la monture improvisé. Il n'avait jamais réellement apprécié d'utiliser Loki ainsi, surtout que cette fois-ci il aurait très bien pût rejoindre la ville à pied, cela même si il aurait fallut retraverser une bonne partie du continent. Mais ce n'était pas un réel problème pour lui…

Mais de toute évidence l'Esprit lupin était déjà parti. Comme à son habitude il flottait légèrement au dessus du sol de tel manière à ne pas piétinner le moindre petit organisme vivant, et cela le plus confortablement possible pour le capitaine et son familier, les mouvements du dos de l'être suprême suivant parfaitement sa course mais cela sans les déstabiliser. Et c'est ainsi qu'ils quittèrent la bordure de la foret de Keiv Moc pour se rapprocher de la ville des guildes, Dahngrest.
Le brigadier aurait pût demander à y faire halte que Loki aurait sans aucun doute obéit, mais cela n'aurait été d'une quelconque utilité que de se servir de l'Esprit comme monture pour un si court trajet, qui plus est pour s'arrêter dans une ville où il y avait plus de chance que l'impérial soit dévisagé par sa classe et son rang. Ils continuèrent donc en suivant le lit de la rivière traversant la moitié du continent, Schwann regardant le torrent naturel couler durant la course de l'entité spirituelle, cela jusqu'à ce qu'ils arrivent à proximité d'Heliord.

Là encore descendre maintenant n'aurait pas été d'une grande utilité. Certes la ville serait accueillante pour le chevalier mais il n'était pas réellement du genre à se soucier de ce genre de chose, aussi il intima de continuer, évitant naturellement la civilisation afin de ne pas être vu par la citoyenneté, et cela jusqu'à ce qu'ils approchent d'Eloher Winderebeth, un choix tout aussi peu judicieux selon le bretteur. Mais ce n'était pas l'unique raison : il n'aimait pas cette ville. Les mauvaises langues auraient sans doute parlé de racisme et de discrimination à cause du fait que ce soit une cité interclan, mais Schwann n'était pas du genre à s'arrêter sur ce genre de détail, et il ne cautionnait juste pas qu'une ville est était reconstruite sur les ruines d'une ancienne civilisation disparue d'une manière toujours inconnue. Il y avait un jour eût la rumeur d'un séisme, mais le capitaine n'y croyait nullement vue l'état de la chose : Caer Bocram avait clairement été laissée à l'abandon.

Secouant donc la tête lorsque Loki le regarda, ils reprirent la route pour s'approcher des deux villes portuaires. L'épéiste jetaient par moment des regards en direction du ciel afin de s'assurer que les autres suivaient bien, le cri calme de Lili résonnant par moment dans l'immensité du ciel ce qui confirmait sa présence.
Mais c'est pour esquiver les deux villes à proximité que Schwann regardaient si ils étaient toujours là, l'Esprit coupant donc au travers la mer pour éviter la présence humaine. Le brigadier était peut-être difficile mais les ports étaient réputés pour être bondés, et l'un étant sous l'influence des Guildes et l'autre de l'Empire, le guerrier savait qu'il ne serait pas tranquille aussi bien dans l'une ville que dans l'autre, et c'est donc par élimination qu'ils s'approchèrent à grande vitesse d'Halure, cela en passant non loin de la falaise où se trouvait la tombe d'Elucifur, sans pour autant y faire une halte.

A la lisière de la ville des fleurs, l'Esprit lupin s'arrêta subittement, laissant alors descendre Schwann et le canidé qui l'accompagnait. La première chose que fît Rock une fois sur terre était de gratter le sol, comme si il vérifiait la consistance de la terre, puis il bailla en attendant de voir ce que son maître allait lui ordonner, qui lui regardait le ciel dans l'attente que Lili se pose enfin…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 27
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Mer 17 Nov 2010 - 16:17

La première chose qui choqua le mage à l'arrivée de Lili fut sa taille. Immense, il comprit alors les propos qui lui avait été déclamé, elle pouvait prendre dix personnes comme Criath l'avait assuré mais surtout, elle était affectueuse.
 peine le kyrtien fut-il proche d'elle qu'elle tendit le cou pour le bousculer un petit peu lorsqu'il fut proche de lui. S'approchant de la tête de l'oiseau, il tendit la main pour qu'elle sente son odeur. Dès qu'il eut son acceptation, il passa ses doigts dans les plumes, plus grande et plus soyeuses que celle d'Hopper.
Hopper, cela faisait un moment qu'il ne l'avait pas vu. Avant de voyager avec lui, le Bec Épée souhaitait voler un peu de ces propres ailes mais avait promis de le retrouver d'ici quelques temps.
Avançant vers le dos de Lili qui s'était couché entre temps pour les accueillir sur les selles mis à leur disposition, il grimpa sur l'un d'elle un peu en retrait, attrapant les rênes au passage attendant que Criath ne monte lui-aussi.

Le décollage fut rapide et sans accroc, ce qui était un exploit si on oubliait l'atterrissage sans heurt de Lili. Il se sentait à l'aise, plus que lors de son baptême de l'air et surtout plus en sécurité. Le griffon avait l'habitude des voyages et sûrement des très long même, ce qui largement rassurant.

La destination n'étant pas connue, le mage ne s'en préoccupa nullement. Il se posa en avant sur les plumes qui lui servirent ainsi d'oreiller douillet tandis que le vent collait ses cheveux aux tempes, réduisant au passage les bruits venant de la forêt et des alentours.
Enfin un peu de repos.
Ils survolaient depuis peu les plaines visiter par les trompeteurs et eux-mêmes plus tôt dans la journée. Dangrhest n'avait été finalement en tout et pour tout qu'une étape dans leur voyage, à l'aller comme au retour.

Heliord, cela aurait été intéressant de voir la demeure de la famille Oltorain. Il regardait la ville montante qui disparaissait petit à petit de leur vu, ou tout du moins de la sienne, n'étant pas à la place de ses comparses.
Se tournant vers l'avant, il s'assoupit jusqu'au moment où une secousse le sortit de cette semi-torpeur.

Une étendue d'eau semblait suspendu sous lui tendit qu'il revenait dans le monde réel.
Ouf, je ne me voyais pas reprendre un bateau. La traverser a déjà été suffisamment rude la première fois alors une deuxième, très peu pour moi!
Le soulagement fut de courte durée car Capua Nor. La ville était pris d'une agitation certaine, encore plus grande que lors de son passage. Tournant la tête, il chercha l'ombre au sol qui devait être Schwann et l'être polymorphe. Il était évident que c'était un esprit mais différent de celui de Taimu.

Le soulagement vint prendre le relaie quand Halure fut finalement leur destination. Sa première visite avait été dans un sens trop bref pour qu'il s'y intéresse de près, t surtout il l'avait passé dans une cellule de soin ce qui n'était pas la meilleur des choses pour la découvrir.
Bref, un peu de repos allait s'offrir à lui dès qu'ils auraient trouvé où passer la nuit.

Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Mer 17 Nov 2010 - 18:58

Citation :
P.N.J. Criath Oloth, Loki

Loki avait suivi les directives de Schwann tout au long du trajet. Il analysait en même temps Rock qui était assez étrange comme chien, il espérait pouvoir l'étudier de plus près plus tard.

Criath de son côté était monté devant et suivait Loki des yeux... Lili elle-même se repérait à l'aura de l'esprit lupin et avait compris que c'était lui qui désignait la direction à prendre. Le krityen tourna les yeux derrière lui pour voir Valerian pratiquement s'endormir sur le dos de l'oiseau.

Lorsqu'enfin Halure pointa le bout de son nez, Lili se posa en douceur et les deux hommes descendirent. Criath s'étira et se tourna vers Schwann


Bien! Nous voici donc à Halure! Nous devons juste attendre que la nuit tombe pour repartir! Pour ma part, je vais directement à l'auberge pour manger un morceau... c'est pas tout ça, mais entre la chasse aux monstres et ce petit vol, ça m'a donné faim!

Il caressa l'encolure de Lili avant qu'elle ne décolle pour retourner à Temza jusqu'à ce qu'on l'appelle à nouveau...

Il salua les deux autres avant d'entrer dans la ville, les mains dans les poches, puis il se retourna en souriant


On se retrouve ici à la nuit tombée! A toute!

Loki regardait Schwann et Rock d'un air intrigué en reprenant une apparence de gros chien noir
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Jeu 18 Nov 2010 - 17:12

Le chevalier jeta un bref regard vers la droite, puis la gauche, avant de finalement laisser son unique oeil tomber sur le demi-Krytien, un soupir las s'emparant du soldat alors qu'il secouait la tête négligement. Criath venait donc de le laisser en plan avec le Guildien, et Schwann était bien incapable de lancer une conversation avec le jeune homme, à tel point qu'il en était presque mal à l'aise.
- Euh… Bah… A plus tard alors.
Là dessus le capitaine se retourna rapidement pour faire face à la ville, sa cape d'ébéne suivant son mouvement alors qu'il entamait déjà une marche rapide.

Le familier de l'impérial qui était assis poussa sur son arrière train afin de se relever. Il jeta un bref regard en direction de Valerian pour ensuite se mettre à la suite de son maître, cela sans pour autant détacher son regard du mage, du moins sur quelques mètres. Il ajusta ensuite sa vitesse de marche pour se placer sur le côté droit de son propriétaire. Comme Schwann était invalide et défaillant avec son oeil borgne, le chien avait tendance à toujours faire en sorte de rester de ce côté afin de pouvoir couvrir son angle mort. A Scizontania, les dresseurs avaient aussi fait en sorte que leurs bêtes puissent servir aux aveugles, alors Rock appliquait simplement l'enseignement que l'on lui avait donné…

Et avec Loki qui se plaça à gauche de l'officier ▬bien qu'un peu plus en retrait par rapport à l'animal▬ l'impérial avait réellement l'impression d'être bien entouré, et aussi de passer pour un maître chien.

L'Esprit ne semblait d'ailleurs pas avoir porté le moindre intérêt au gamin laissé derrière, chose qui ne surprit même pas Schwann de part le caractère de l'entité suprême : ce n'était sans doute pas une forme humanoïde qui allait attirer l'attention de Loki, et cela même si Valerian résultait de l'union de deux races différentes. Mais connaissant l'animal, le brigadier savait aussi qu'il avait sans aucun doute déjà étudié des demi-Krytiens, cherchant sans doute ce qu'ils prenaient de l'Humain et des oreilles pointues, leurs différences, …etc. Bref, toute genre de chose qui pouvait intéresser un scientifique, et donc qui n'intéressait plus vraiment Schwann depuis longtemps. Autrefois il c'était penché sur ce genre de question, mais aujourd'hui il savait qu'il trouverait des réponses par lui même en voyageant, et que d'autres lui apprendraient énormément de choses, aussi il ne voyait plus aucun intérêt de chercher par lui même. Du moins pour ce genre de chose…

A l'entrée de la ville, les premiers habitants regardaient étrangement le chevalier. Un groupe d'enfants semblait fasciné par les deux compagnons qu'il avait avec lui, bien qu'ils n'osaient pas s'approcher aussi bien car l'être polymorphe que bestial gardaient des allures naturellement agressives. Et le capitaine n'était pas vraiment plus chaleureux, son air froid et droit était resté malgré les deux mois où il avait disparu. D'ailleurs, pendant ces deux mois Loki n'avait pas donné de nouvelles non plus. A cet instant le bretteur ne savait pas si l'endroit où il c'était trouvé était tout simplement inaccessible aux Esprits, ou si simplement Loki n'avait pas cherché à savoir où il était. Dans le premier cas, cela aurait ainsi été logique qu'il soit passé pour mort… Et dans le deuxième il s'en fichait un peu. Mais il était vrai que ce lieu renfermé à ce moment là une puissante émanation magique pouvant créer des interférences.

Soudainement, Schwann sentit un pincement au niveau de sa main droite. Rock venait de lui mordiller l'auriculaire comme pour lui signaler quelque chose.

- Je sais, Rock, je sais… Lâcha l'impérial en continuant de marcher encore un peu, cela jusqu'à arriver en haut de la ville, juste en dessous de l'arbre.

Les pensées du chevalier vagabondérent encore, à tel point que même Loki pouvait les entendres et les ressentirs, et aussi car depuis le temps, il pouvait maintenant comprendre comment fonctionnait le chevalier. Il s'asseya à même le sol et plongeant de nouveau une main à l'intérieur de sa sacoche pour en retirer une seringue pleine d'un stimulant puissant, plus puissant que celui qu'il utilisait autrefois. Il regarda un instant le fluide bouger doucement à l'intérieur du tube, son esprit se vidant totalement sous les vibrations qui s'y produisait. A tel point qu'il resta plusieurs secondes sans réagir, du moins jusqu'à ce que Rock se mette à aboyer, comme si il craignait que le guerrier ne soit totalement déconnecté car il n'avait pas sa dose d'adrénaline.

- Oui, oui. Excuse-moi.
Là dessus il calla le piqure entre ses dents et retira son brassard droit, relevant la cotte de mailles afin de pouvoir accéder à ses veines.

Une dernière pensée se perdit dans sa tête. Il avait un peu laissé le jeune métissé tout seul comme un abruti, et si il ne connaissait pas cette ville il pouvait s'être perdu. Enfin, il semblait débrouillard aussi il n'aurait sans doute aucun problème à trouver un endroit où manger et se reposer en attendant qu'ils repartent. Puis si il avait suivit le capitaine Rock le remarquerait avant même que Valerian ne repère l'officier supérieur.
Mais cela aurait très bien pût être Criath qui pouvait arriver. Il suffisait qu'il est prit quelque chose de transportable en désirant manger sous l'arbre d'Halure, chose que beaucoup de gens devaient faire, et là encore le familier de l'impérial le repérerait, mais cette fois-ci sans doute en même temps que le chien, son côté Krytien de sang pur et de voleur devant parfaitement aider pour une telle chose.

Dans les deux cas, le bretteur s'en fichait un peu. Il devait encore s'injecter sa dose et c'est sous le regard malsain de Rock qu'il soupira. Par moment, ce chien lui rappellait un peu Lina : toujours sur son dos, ceci le fît soupirer, et sourire en même temps…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 27
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Jeu 16 Déc 2010 - 16:15

Halure, la ville des fleurs.
Un jour je t’emmènerai à Halure. La ville des amoureux.
Un jour oui. Quand ce jour viendra, nous irons ensemble là-bas.

Le jeune mage s’effondra alors à terre. Il craquait encore une fois mais n’avait pu le faire devant les deux hommes. Les mains à terre, le visage tendu vers le sol, les genoux le touchant à présent, il revoyait la scène.
Arya… Je…
Le sol recueilli de ses doigts les larmes de l’Ashtara avant qu’il n’embrasse la terre.
Il n’avait pas la force de bouger pour le moment.
 nouveau sa peine devait s’exprimer. D’autre personne souffrait dans ce monde ; ainsi ne pouvait-il s’abstraire à cette douleur. Pas quand celle des gens l’entourant le lui rappelait.
Pas que Criath ou Schwann soit pour quelque chose. Depuis le colisée, il avait laissé son cœur enfermer toute les émotions qu’il rencontrait.

Il ne souhaitait pas apprendre à contrôler cette chose. Il ne le souhaitait pas du fond de son âme car il ne savait pas de quoi il s’agissait. Il avait perdu ses repères, mais comment les garder dans un monde dont on ne connaît rien ?
Ces auras lui indiquant la mort à chaque coin de rue, ces émotions lui faisant ressentir toute celle que l’homme peut vivre dans une vie. Tout celle-là qui le pousse aussi à avancer sans lui laisser de répit et advienne que pourra.
La vengeance des hommes face à l’envie de vivre ;
La joie des enfants face à la peur en l’avenir des adultes ;
La foi d’un couple face celle qu’avait un plus âgé ;
La lie de l’amour face à la lie de la haine ;


Toute ces choses que les gens expriment jour après jour, il ne souhaitait plus les vivre.
Et c’est pour cela que ses yeux se rouvrirent sur le monde. Son âme et son esprit avaient profité de ce laps de temps pour se protéger, pour se purifier.
Les étoiles, vers cela était tourné à présent son regard. Les étoiles pleines de promesses, pleine d’une lumière que seules elle peuvent émettre. Les étoiles pleine de croyance en l’avenir et de source d’espoir pour l’homme. Voilà vers quoi à présent il se tournait.

Tendant la main vers le ciel, paume ouverte, il reçut la pluie bienfaitrice qui se répandait dans les plaines. Une simple bruisse tout au plus mais de quoi rafraîchir son visage et son corps.

Nouvelle arcane : ~ Pluie d’espérance ~

Se mettant à nouveau sur le ventre, il plaça une première main sous lui avant que l’autre ne vienne en appui. Se relever serait un premier pas vers la chance qu’on lui avait donné. Il ne lui restait plus qu’à la prendre. Mais il savait. Il savait qu’un jour, et un autre et encore un autre, il perdrait à nouveau espoir. Il connaissait la faiblesse de son âme. Il la connaissait si bien qu’il en avait peur. Il savait qu’il ferait tout pour la récupérer, même si le mal ne lui est pas intrinsèque. Et pourtant, il espérait, il espérait toujours que ce jour n’arriverait jamais.

Halure…je crois qu’il est temps de voir le monde sous son beau jour comme lorsque tu donnes espoir aux homes en ta floraison.
Posant un genou à terre, il se releva. Dépoussiérant sa tunique, il se tourna vers l’entrée vers laquelle son groupe était entré. Ne manquait que lui à l’appelle. Mais il ne comptait pas les rejoindre, pas pour l’instant tout du moins. Il avait des choses à faire. Prendre un repas pour première chose serait une bonne idée mais il savait qu’il tomberait sur Criath. Ne restait que le sommeil ou l’arbre d’Halure dont il préférait voir sa beauté en journée.
Quoiqu’un sommeil bien mériter à son pied ne serait pas du luxe.

Et c’est ainsi qu’il partit en direction de la ville. Il ne savait quel heure il pouvait être. Pas trop tard, il l’espérait. Des choses l’attendaient. Allait-il les finir ?
Apparemment oui, tant que faire se peux.
C’est ainsi qu’il passa les portes d’Halure, le soleil commençant sa lente descente vers l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Jeu 16 Déc 2010 - 18:03

Citation :
P.N.J. Criath Oloth, Loki, Minerve

Loki n'avait pas spécialement réagi lorsque Schwann avait de nouveau sorti la seringue, cependant, il se demandait ce que le Capitaine impérial attendait pour s'injecter l'antidote, d'autant qu'il savait qu'il fonctionnait puisque Cixi et son Windwaker avaient été guéris, il aurait tout de même aimé voir les effets de l'antidote sur Schwann... Cixi et l'autre n'avaient pas été contaminés très longtemps, peut être que pour lui qui l'avait été presque toute sa vie, ce serait différent? C'était probablement la seule raison pour laquelle il aurait voulu que le capitaine se l'injecte. Il surveillait les environs puis se tourna vers l'impérial

Un autre esprit... je crois que c'est Minerve... elle est à l'entrée de la ville...

Il se concentra de nouveau vers l'entrée, il ne la voyait pas, il savait seulement qu'elle était là. Au moment où le mage se relevait (l'esprit pouvait le voir de là où ils étaient), et entra, il sentit son aura un peu plus forte...

En effet, au niveau de l'entrée de la ville, l'Esprit de la justice et des combats avait senti la peine du jeune homme et l'avait guidé dans l'apprentissage de son arte en l'aidant à canaliser le mana aquatique... lorsqu'il partit, même si elle était invisible aux yeux de tous, un voile triste passa sur son visage

" Si jeune et pourtant.. il a déjà tellement vécu... elle semblait hésiter sur quelque chose, comme si elle savait quelque chose qu'elle ne pouvait dire... elle baissa la tête et disparut pour de bon, du haut de la colline de l'arbre, Loki l'avait sentie partir. Il se tourna de nouveau vers Schwann

Elle est partie... je me demande ce qu'elle faisait là...

Il se disait qu'il irait la voir plus tard, elle devait probablement être toujours au même endroit dans sa tanière sous la pierre des plaines de Yurzorea... il retourna près de l'impérial et observa un peu plus Rock en attendant de voir ce qu'ils comptaient faire désormais.

De son côté, Criath avait rejoint la taverne et s'était installé à une table. Il avait auparavant jeté un coups d'oeil au tableau et prit note des quelques missions qu'il ne connaissait pas encore, le perfectionnisme de son travail que voulez vous?

La serveuse s'approcha, une petite femme rondelette au large sourire


Seigneur Oloth! Comment allez-vous aujourd'hui? Vous mangez un morceau? Vous voulez que je vous réserve une chambre?
tenant son plateau à bout de bras, le coude appuyé sur la hanche et l'autre bras dissimulant son ventre un peu trop grassouillet pour elle, elle affichait un regard curieux

Salut Louise... Non, pour le moment, ne me réserve pas une chambre, je ne sais pas encore si je reviens à Halure après! Je dois aller chasser quelques monstres nocturnes après manger...

Elle sourit et lui déposa le menu sur la table

Très bien... je vous sers une bière?

Non... pas d'alcool... apporte moi juste une carafe d'eau s'il te plait...

Très bien!
dit-elle avec un large sourire avant de retourner vers le bar. Pendant ce temps, il examinait le menu qui ne changeait pas des masses d'une saison à une autre, et il ne voulait pas manger trop lourd, il porta donc son choix sur un plat de nouilles. Il observa un peu la clientèle, toujours les mêmes aussi... des voyageurs de passage, mais ils semblaient tout de même moins nombreux. L'interdiction d'approcher Tarqaron ne devait pas être très bonne pour le commerce de la ville. La serveuse revint, déposa la carafe d'eau et un verre avant de lui demander ce qu'il souhaitait manger

Je prendrai un bol de nouilles au poulet s'il te plait... et une part de tarte aux pommes pour le dessert

Très bien Seigneur Oloth!

Il fut servi assez vite, jouant avec ses baguettes avant que le bol n'arrive, puis il se dépêcha un peu de manger... ce n'était quand même pas très gai de manger tout seul, mais les deux larrons qui l'accompagnaient ne semblaient pas être du genre à apprécier la compagnie, ils étaient plutôt le genre à faire ce qu'ils avaient à faire et puis c'est tout!

Lorsque le dernier morceau de tarte aux pommes fut englouti, il se pencha un peu en arrière, se massant doucement le ventre en se disant qu'il avait assez mangé. S'étirant légèrement, il passa près d'une table et sentit un léger mouvement, retirant alors son saï il le pointa sur la gorge du client assis


Bonsoir... Criath Oloth, Maître voleur krityen... je pense que ce que vous avez glissé entre vos jambes m'appartient...

Le client écarquilla les yeux, gardant les mains levées sous la peur, puis en baissa une pour effectivement soulever sa tunique et récupérer une bourse de galds et la tendre au krityen qui la récupéra avant de la lancer un peu pour jongler avec d'une main, l'autre tenant toujours son saï vers la gorge du voleur

Vous devriez mieux choisir vos victimes la prochaine fois. Je ne suis pas guildien et ne peut donc pas vous arrêter, mais j'aimerais beaucoup que vous sortiez de cette taverne pour le moment, si cela ne vous dérange pas bien sur! son ton était évidemment ironique et le client pickpocket avait clairement compris et se leva pour courir vers la sortie... Criath rangea son saï et se dirigea vers le bar pour payer son repas en faisant un clin d'oeil à Louise avant de sortir. Il s'étira une nouvelle fois puis se dirigea vers la sortie de la ville, la nuit était tombée et il avait l'impression qu'une petite brume se levait! Parfait! Les circonstances seraient optimales pour chasser les Gentirépliques... il prit le sifflet pendu à son cou et souffla dedans.. moins d'une minute plus tard, Lili déployait ses grandes ailes pour atterrir sans un nuage de poussière près de lui. Il s'approcha et lui caressa doucement le bec

Te revoilà ma belle... allez! On va les attendre d'accord? J'avais juste envie d'un peu de compagnie...

Elle se coucha alors sur le côté et le krityen s'allongea également contre son flanc, il sentait la douce chaleur de l'oiseau griffon et sa respiration régulière. Lili se recroquevilla un peu pour que sa tête soit près de lui, ainsi, il pouvait lui gratter les plumes tout en contemplant les étoiles... enfin au moins la lune, car avec cette brume, on n'y voyait pas grand chose en fait...


Dernière édition par Cixi le Mar 12 Avr 2011 - 8:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Jeu 16 Déc 2010 - 21:30

L'adrénaline qui se répandait dans le sang de l'impérial le fît frissonner : il avait l'impression que le fluide pénétrait tout son corps, contractant ses muscles, et en particulier son cœur qui passait déjà en sur-régime. Chaque pulsation qui arrivait au crâne du bretteur était comme un coup de poing en plein visage, ce qui entravait momentanément ses sens, cela jusqu'à ce qu'il s'habitue au produit. Son unique œil était totalement dilaté et il avait une perception des choses totalement différente, ayant l'impression que les choses se déplaçaient au ralenti.
Pour vérifier que tout était en ordre, Schwann commença d'abord par retirer l'aiguillon de sa chair, replaçant ensuite la seringue dans sa sacoche. Il regarda ensuite son bras à nu : les veines ressortaient abondamment à tel point qu'elles semblaient prêtes à éclater à la moindre contraction musculaire. De plus, le membre du chevalier tremblait, sans aucun doute à cause de la forte pression à l'intérieur de son sang corrompu, mais au moins l'acidité de son fluide vital ne le brulait plus et limitait ainsi les risques de tomber dans la démence.

La voix de Loki résonna alors dans la tête du guerrier. Au début, à cause de l'injection qu'il venait de se faire, l'officier en eût légèrement mal au crâne, les sons se répercutant dans son cerveau à répétition, comme un écho, mais après avoir apposé sa main sur sa tempe, il parvint à se calmer un peu, ne prêtant pas plus d'attention que ça à ce que venez de dire l'Esprit. Plus rien ne l'étonnait vraiment en ces jours troubles, alors qu'une autre entité spirituelle qu'il n'avait aperçu qu'une fois sans même réellement la connaitre rôde dans la région ne lui faisait ni chaud ni froid. Après tout, au vue du nombre d'Esprits qui devaient exister, cela n'avait vraiment rien d'étonnant, sauf peut-être le fait d'entendre encore et toujours les même noms. Certains étaient peut-être pudiques…

- Je m'en fiche un peu… Dit-il d'un ton las alors qu'il se laissait tomber en arrière, croisant les bras sur sa nuque. Les derniers rayons du soleil venaient lécher son visage et le réchauffer, la brise légère du soir agitant ses cheveux sur son front dégagé depuis qu'il avait les cheveux courts. Elle n'est sans doute pas là pour nous de toute manière, sinon elle se serait déjà présentée.
Là dessus, le capitaine laissa ses songes l'envahir. Ils allaient devoir bientôt repartir à la chasse aux monstres, non pas que cela le dérangeait, surtout qu'il devait encore s'exercer à l'utilisation de son katana, mais il n'avait pas spécialement non plus envie de quitter le calme qui l'entourait. Habituellement, il entendait fréquemment le son des lames qui s'entre choquent ainsi que les cris de ses victimes. D'ailleurs, si il ne pensait à rien, il avait toujours l'impression d'entendre les plaintes des morts dans sa tête, cela avait commencé durant les deux mois de sa disparition, et à la longue cela avait presque failli le rendre fou, mais au final son moral d'acier était parvenu à prendre le dessus, et malgré que ces mauvais souvenirs remontaient de temps à autre lorsque son esprit était totalement vide, il avait fini par s'y accommoder, aussi car il n'avait pas le choix.

Pendant cette réflexion, Rock avait prit une position allongée, son museau reposant sur ses pattes avant qu'il avait croisé, cela un peu comme un coussin de fortune. Il ne détachait pas un seul instant son regard de son maître, ce qui d'ailleurs était un peu étrange.
Avant les deux mois, l'animal avait tout de suite ressentit que Schwann allait être son propriétaire, mais il n'y avait vraiment aucune complicité entre eux. Il lui obéissait car il avait été dressé pour cela, rien de plus. Alors voir une telle chose pouvait être un peu surprenant, en particulier en si peu de temps. Il restait toutefois difficile de savoir ce qu'il pouvait y avoir dans la tête de cette créature aussi intelligente soit-elle…

Le temps s'écoula lentement, le soleil disparaissait à l'horizon derrière une brume fine mais néanmoins présente. Le capitaine sentait la fraicheur de l'obscurité caresser son visage meurtri, ce qui le fît rouvrir son œil et constater l'ampleur de la chose. A cette heure-ci, la ville était bien calme et paisible, presque déjà endormie, alors devoir rompre ce silence en partant ne l'égayait pas plus que ça. Mais il c'était engagé à participer à cette mission, alors il irait jusqu'au bout.
Il jeta un bref regard en direction de Rock. Celui-ci n'avait pas bougé d'un pouce, relevant juste la tête à l'adresse du regard de son propriétaire, ce qui fît esquisser un léger sourire de la part du chevalier… qui s'estompa tout aussi rapidement qu'il était apparu.
Son regard se porta ensuite sur Loki, qui devait sans doute encore être en train d'effectuer des recherches et bon nombre de calcul que l'humain n'était même pas à même d'essayer de comprendre avant plusieurs jours. Étrangement, l'Esprit semblait regarder son familier. Peut-être était-il surpris par le fait que le chien ne ressentait aucune oppression malgré une telle puissance magique ? Ou bien alors il ne faisait qu'analyser une classe d'espèce qu'il ne connaissait que peu.

Cela n'allait pas pour autant changer l'existence de l'officier impérial, qui se releva d'un bond tout en saisissant sa brassière retirée plus tôt dans la soirée. Il secoua un peu le bras pour laisser la cotte de mailles retomber d'elle même, puis enfila la protection de métal, tirant sur les sangles de celle-ci afin qu'elle ne se défasse pas en combat.
Schwann s'abaissa ensuite pour saisir le fourreau du katana de sa mère, puis accrocha l'objet à sa ceinture, celui-ci pendant légèrement en venant par moment frapper les plaques de son armure.
Tout était prêt…
Le chevalier siffla et son compagnon à quatre pattes se leva d'un bond, sa musculature imposante dansant habillement dans son dos à chacun de ses mouvements. Mais le chien ne sembla pas vouloir avancer, regardant son maître avec insistance et un léger air de chien battu, bien qu'il restait féroce en comparaison de n'importe quel animal de compagnie. Schwann prit une profonde inspiration avant de soupirer.

- On mangera en rentrant… Comme si la bête l'avait compris, son air fier de canidé reprit rapidement le dessus et il se lanca à la suite de l'épéiste.

De son côté, Loki n'avait pas tardé à se relever et continuait de suivre l'humain en silence. Par moment Schwann avait la sensation que l'entité spirituelle analysait sa complicité avec l'animal, ce qui le fît légèrement sourire : était-ce de la jalousie ? Le bretteur semblait amusé, ou du moins intérieurement, son regard sombre étant toujours pour une part importante dans sa manière de faire et d'être, et c'est sur cette note un peu et étrangement joyeuse que le chevalier descendit la ville jusqu'à la sortie, arrivant alors à la porte de la cité fleurie. Criath était visiblement déjà présent et semblait paisiblement installé contre sa titanesque mais pourtant adorable monture. Il s'en approcha sans faire trop de bruit afin de ne pas trop le déranger, gardant toutefois une bonne distance sans réelle raison, puis regarda l'horizon sans un seul bruit autre que celui du vent et des brins d'herbes qui rentrent en contact…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
ValerianMessages : 162
Date d'inscription : 18/08/2010
Age : 27
Localisation : Dans Terca Lumireis
avatar

Personnage
Elément: Neutre
Arme: Aphansa
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Jeu 7 Avr 2011 - 9:43

Les gardes ne bronchèrent même pas quand il s'approcha d'eux. S'inclinant humblement, il les questionna sur l'horaire de fermeture des portes. Deux heures. S'était le temps qu'on lui accordait pour circuler dans la ville. Après, on l'attendrait.
Mais il ne comptait pas gaspiller ce temps. Les rues semblaient encore animés pour l'heure. Il ne semblait y avoir eu d'attaque depuis un moment , où, pour ce qui semblait plus être les cas, les habitants, habitués à celles-ci, ne les craignaient plus autant.
C'était bien en soi et il sentit son cœur se soulager d'un poids plus qu'inutile.
Les échoppes et boutiques défilèrent sans qu'il n'ose pénétrer dans l'une d'elle, plus par manque d'intérêt que par manque d'argent.

Décidément, il ne trouverait peut être jamais des objets qui lui conviendrait. C'était usant à la fin.
Visiter sommairement la ville, lui semblait une bonne idée finalement et c'est dans cette optique qu'il prit la rue qui s'ouvrait sur sa droite. Malheureusement, comme pour les premiers quartiers, rien de bien intéressant ne s'ouvrit à lui. Les habitations semblant de plus en plus nombreuses, il bifurqua sur sa gauche cette fois-ci.
De nouveau, il se rapprochait du centre, l'arbre clairement visible d'où il se situait. De fait des rayons lunaires, l'arbre semblait s'illuminer comme en accord parfait avec la nature. Le spectacle l'étonna tout d'abord puis le souvenir d'une attente lui revint sur le devant de ses pensées. Un passant lui indiqua aimablement le chemin le plus court vers l'entrée et il s'y engouffra.

Les rues se désemplissaient par endroit pour qu'à peine quelques mètres plus loin, des rassemblements se créaient. Nombres d'enfants en cette belle nuit jouait "sagement" devant leur parents lorsque deux d'entre eux trébuchèrent. Égratignure et écorchèrent fut le lot des deux, les extrémités du corps ayant été touché.
Il ne fallut guère longtemps pour qu'il les rejoigne et examine mains, coudes et genoux égratignés. Les rassurant d'un geste, il entreprit l'incantation d'un sort de soin, celui-là même qu'il venait d'apprendre. L'instant d'après, une pluie salvatrice s'écoula sur les blessures, les refermant aussi rapidement qu'elles étaient venues.
Les enfants ne tardèrent pas à se relever et à rire de plus belle avant de le regarder avec de grand yeux émerveiller. Un homme qui devait être leur père, posa une de ses mains sur l'une des frêles épaules du mage. Dans l'autre main un bandage.


- Merci, fut le seul mot qui franchirent ses lèvres avant qu'il ne s'incline pour exprimer sa gratitude. Sans le vouloir, le père avait été pris dans le rayon d'action de l'arte. Son visage s'illumina légèrement, toute cette gaîté lui manquait et là retrouver ici le déroutait un peu.
- De rien. Un sourire, une main amicale, et il était repartit vers l'entrée. D'autre personne l'interpelèrent, et c'est avec joie qu'il les aida. Finalement, il semblait qu'il y avait peut être eu un combat récemment.
Petit à petit, un poème se forma dans son esprit. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait écrit. Peut être était-il temps qu'il s'y remette?

Peu de temps après, ce dernier était apposé sur un livre qui n'était pas de toute jeunesse. Criath Oloth et Schwann Oltorain se trouvaient das les plaines, chacun dans une position plus ou moins agréable d'attente. Comme il le présentait, il avait été trop long, pourtant, il ne regrettait rien. Les strophes se répercutèrent alors en échos des évènements :


Si seulement j'avais été la pluie,
est-ce qu'alors j'aurais eu le pouvoir d'établir un lien entre deux cœurs?
À la façon dont les fines gouttelettes relient ciel et terre
pourtant si éloignés l'un de l'autre.



* *


Le ciel brillait, ou plutôt elle brillait. Une étoile. Mais qu'elle était cette étoile. Elle ne le savait pas. Quelque chose l'empêchait de savoir, comme si elle ne le souhaitait pas en fait. Pourtant, elle le voulait, chose rare à son cœur. La pluie déversa ces larmes sur la terre; pleurant de ne pouvoir la rejoindre, pleurant de la distance qu'il les séparait, pleurant de cet amour à distance.

C'est beau...
Elle se sentait petite tout à coup, un souvenir tentait de refaire surface mais un ordre survint.
Se retournant prestement, elle obéit et son esprit se referma de nouveau, ensevelissant encore plus profondément son passé. Maintenant, elle appartenait au maître, et elle lui obéirait le restant de sa vie.
Cette personne si cher à son cœur...
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 36
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   Mar 12 Avr 2011 - 9:15

HRP: désolée mais ce rp date de trop longtemps. Il s'est passé trop de choses depuis (notamment l'étape 2, Schwann dans le coma et Criath qui doit gérer d'autres choses), sans compter qu'on ne sait pas si Valerian pourra encore poster ou non donc je clôture

===========

PNJ Criath Oloth

Allongé dans l'herbe, appuyé sur Lili, le krityen fixait le ciel d'un air un peu nostalgique. Les temps devenaient vraiment difficiles en ce moment, et il se demandait comment tout cela allait se terminer. Un brin d'herbe dans la bouche, il avait senti Schwann revenir, tant que le guildien n'était pas de retour, il préférait le laisser seul, l'impérial n'étant pas vraiment le genre à tenir une conversation sauf si la situation l'exigeait, et lui-même n'était pas du genre à parler pour ne rien dire.

Et au moment où Valerian revenait vers eux, le krityen fronça les sourcils en sentant une autre présence et se redressa rapidement. Une ombre se dessinait dans le ciel, s'approchant lentement mais surement jusqu'à Halure, un oiseau d'une taille relativement imposante et d'un noir d'encre s'approchait, près de Schwann, le chien noir se mit à parler


«Nous avons de la visite.»

Le colosse atterrit brusquement sur la plaine, Grazil souleva un épais nuage de poussière et arracha même quelques mottes de terre et d'herbes sur son passage, un homme en armure descendit alors avant de s'approcher de Criath qui s'était relevé pour se redresser avec une main sur le cœur

«Seigneur Elmundïr»

Le géant posa à son tour le poing sur son cœur et s'inclina, tournant ensuite la tête vers les deux autres, leur lançant à peine un mouvement de la tête, quoi que plus appuyé pour le chevalier. Ses yeux se posèrent sur Loki, et le krityen s'inclina également devant lui avant de regarder avec une certaine curiosité l'autre chien, puis revenir vers le Maître voleur

«Seigneur Oloth, je sais que vous avez été assigné à quelques missions ces derniers temps, malheureusement je dois vous demander de m'accompagner à Myorzo, nous allons tenir un Conseil d'urgence.»

Criath fut un peu étonné que Jhérer Elmundïr se déplace en personne pour délivrer un tel message, il montra Grazil de la main d'un geste sec

«Venez avec moi, nous partons maintenant»

Hum, il comprenait un peu mieux. Si un simple messager était venu lui annoncer cela, il aurait probablement pris un peu son temps pour au moins raccompagner ces deux compagnons de route, c'est pourquoi le Général était venu lui-même pour lui imposer de quitter les lieux sur le champ. Criath hocha donc la tête et se dirigea vers Valerian, retirant le sifflet autour de son cou pour le lui remettre, avec une bourse pleine de galds

«Je suis désolé, notre mission s'achève ici. Lili vous conduira où bon vous semble, puis remettez lui ce sifflet autour du cou et laissez la partir. Elle retrouvera seule son chemin.» puis il se dirigea vers Schwann pour lui donner la même bourse de galds «Voici la récompense pour les objets déjà fournis, je m'arrangerai avec le commanditaire. Je sais que vous n'avez pas fait cela pour l'argent, mais vous me donneriez du travail supplémentaire dans la rédaction de mon rapport en refusant. »

Il ne se faisait pas de souci concernant le trajet pour l'impérial, après tout, Zaphias n'était pas très loin d'ici. Le saluant d'une main sur le cœur, il rejoignit Jhérer qui avait déjà grimpé sur le dos de Grazil avant de monter derrière lui et les deux krityens s'envolèrent, dans un grand brassement d'air et de poussière

======================

HRP: Schwann, tu peux éventuellement poster à la suite si tu as quelque chose à rajouter, sinon il faudra verrouiller le sujet
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une corvée de plus...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une corvée de plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [CR] Attaque de la corvée de bois
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Heliord-