AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 La Taverne d'Aurnion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Jeu 8 Juil 2010 - 14:41

A peine avait-elle posé le pied devant l'entrée principale de la taverne, elle ne pouvait qu'admirer les nombreux petits détails qui l'entouraient : les plantes d'un vert émeraude, mais bien sûr en très petite quantité, mais cela restait bien décoré.

A cette heure-ci, les habitués n'étaient pas nombreux, à peine une table utilisé, le reste n'était que quelques tabourets devant le bar, et encore, ils étaient occupés par des personnes encore bien "conscientes". On entendait toujours résonner une petite musique d'ambiance, un peu jazzy, un rythme constant, peu irritant, bref, une musique que l'on peut écouter peu importe l'humeur. D'ailleurs c'est le genre de musique qu'elle appréciait particulièrement, et il ne fut pas étonnant d'apercevoir un petit sourire se former sur ses lèvres.

Le soleil tapait fort, et pour éviter la surchauffe, les volets étaient à moitié fermés, mais quelques rayons de soleil laissaient passer un peu de lumière dans cet endroit si souvent isolé et illuminé que par quelques lampes à huiles ou petits lustres.

On pouvait entendre quelques discussions, malheureusement peu importantes, ou intéressantes à écouter, donc elle ne resta pas plus longtemps debout, et se posa délicatement vers une table un peu au frais.


Bonjour, bonjour! Je vais prendre un petit cocktail aux fruits, s'il vous plaît!

Ne voulant pas trop attirer l'attention, elle le dit d'une voix assez faible, pour pas non plus que tout le monde sache ce qu'elle comptait boire.
Assise à sa table, elle regarde dans sa bourse s'il avait assez d'argent. Cette fois-ci elle ne compte pas faire comme la dernière fois, pour presque partir sans payer. Aujourd'hui, c'est une journée bien calme, et il faut mieux "fêter ça dignement". Il y a encore de la place à la table, il est possible qu'elle ne sera pas la seule à avoir eu l'idée de la taverne?...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Jeu 8 Juil 2010 - 18:52

Citation :
P.N.J. Jill Haalfar

Les portes de la taverne s'ouvrirent discrètement pour laisser une silhouette fine s'engouffrer dans la salle.
Il s'agissait d'une jeune krityenne qui ne devait pas avoir plus de 18 ans. Ses cheveux roux attachés en queue de cheval lui donnait un air un peu garçonne. Elle portait une armure krityenne rouge flamboyante basique mais robuste en plaques moyennes. Elle portait une hallebarde attachée dans son dos. L'arme était deux fois plus haute qu'elle, c'était presque ridicule. Car oui, elle n'était pas si grande que ça. Elle faisait vraiment jeune pour son âge. sa poitrine de jeune fille et ses courbes très fines lui donnait quasiment un air de petite fille. Elle avait cependant ce regard déterminé et ardent qui annonçait l'assurance de son caractère de feu.

Elle approcha alors du bar et elle claqua des doigts à l'attention du barman. Celui-ci s'approcha d'elle, en train d'essuyer un verre avec une serviette dans les mains, le regard étonné de voir une telle personne devant lui.


- Salut, un punch s'il te plaît. Il la regarda en haussant un sourcil, s'arrêtant dans son mouvement. Elle lui lança un regard noir en posant fermement ses deux mains à plat sur le comptoir, Il y a un problème ?
- T'es majeure m'lle ?
- Tu crois que je m'amuserais à demander de l'alcool en étant mineure ? Et crois-tu sérieusement qu'une gamine se baladerais en armure si elle était mineure ?
- Ça c'est déjà vu...
- Tu me le sert ce punch ou faut que je le fasse moi-même ?
- Je ne sert pas d'alcool aux mineurs.
- Bon sang ! Mais puisque je te dis que j'ai mes 18 ans ! Du moment que tu es payé ça te poses un problème ?!
- ...


La jeune krityenne leva les yeux au ciel avant de se pencher sur le comptoir pour attraper la bouteille de rhum et de jus de fruits dans chacune de ses mains. Elle posa les deux bouteilles sur le bord du comptoir et voulu se prendre un verre mais le barman avait capitulé et il déposa le verre qu'il était en train d'essuyer devant elle avec un sourire méfiant, n'étant toujours pas sûr de sa majorité. La krityenne lui tira la langue avant de se servir elle-même son punch et de prendre son verre pour s'éloigner du comptoir et de se barman des plus désagréable.

Elle vit une jeune femme assise à une table avec un cocktail de fruits. De nature très sociable, la jeune guerrière alla la rejoindre. Elle s'assit en face d'elle, tout à fait normalement et de sa voix aimable de jeune fille un peu garçon manqué elle lança avec une pointe d'agacement :


- C'est fou ça ! On peut même pas venir boire un coup tranquillement ! Enfin ça se voit que je suis majeure, non ? Ne voyant pas de réponse immédiate de la part de son interlocutrice, la jeune fille tendis sa main vers elle en hochant la tête, Je m'appelle Jill Haalfar ! Ravie de te rencontrer. Et si tu me demande mon âge à ton tour, j'ai plus de dix huit ans ! Merde ! Dit-elle avec un sourire sur le côté, riant elle-même de la situation. Même si elle était toujours irritée qu'on la considère comme une gamine, elle conservait un sens de l'humour qui lui permettait de rebondir et de relativiser.
Revenir en haut Aller en bas
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Ven 9 Juil 2010 - 6:00

La guildienne était amusée de la situation qui s'était passée devant elle. Cette krytienne qui se trouvait devant elle ne faisait pas son âge, il est vrai, mais le comportement qu'elle avait avec elle montrait une maturité supérieure à la moyenne, prouvant pleinement sa majorité.

Elle lui sourit en la regardant dans les yeux, comme pour essayer de la taquiner à nouveau, puis prit sa main pour la serrer en guise d'être très enchantée de la connaître.


Je comprends parfaitement ce qui t'arrive! Si moi-même je ne laissais pas les cheveux longs, où si je ne portais pas des vêtements qui me mettaient en valeur, soit sûre qu'il me serait arrivé la même chose!...En tout cas je suis très enchantée de connaître, moi c'est Aurore, Aurore de Sarrazin, et je te signale une je suis à peine plus âgée que toi!

Puis une petite attention lui vient en tête. La krytienne ne semblant pas en position de "dangerosité", elle pense pouvoir lui faire confiance. Tentant alors de mieux vouloir faire connaissance, elle se leva et alla voir la barman.

Ne vous inquiétez pas, si y'a un soucis quelconque avec elle, je m'en charge, elle ne semble pas bien méchant...dit-elle en se retournant vers avec un petit sourire N'est-ce pas?

Puis sur la même occasion, elle se retourne vers le barman et commande d'autres cocktails, son verre ayant été terminé en très peu de temps. Les verres à la main, elle s'assit devant elle, lui tendant ensuite un verre de cocktail.

Celui-ci est à peine alcoolisé, le barman n'avait vraiment pas confiance.
Mais venons-en au fait! Que fais-tu ici? Tu as quelque chose de prévu?


Elle termina par mettre son verre de côté, poser ses coudes sur la tête, et retient sa tête avec ses mains, pour montrer qu'elle est attentive à la réponse de Jill.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Ven 9 Juil 2010 - 17:23

Citation :
P.N.J. Jill Haalfar

La première réaction de Jill fut un magnifique sourire envers Aurore qui avait l'air super sympathique ! Appréciant déjà son caractère, la jeune krityenne se détendit et elle se permit même un petit rire étouffé aux plaisanteries d'Aurore. En voyant le cocktail peu alcoolisé arrivé devant elle généreusement offert par Aurore, Jill fit une moue qui ne passa pas inaperçue et elle rétorqua en amenant le verre vers elle, le visage marqué par la lassitude et le dépit :

- Tsss ! je crois que je vais laisser tomber avec ce type complètement borné !

Elle commença à siroter son nouveau cocktail lorsque la question suivante d'Aurore parvint jusqu'à ses oreilles.
Jill avala alors une grosse gorgée de son verre et le reposa sur la table en prenant un air plus sérieux et nettement moins jovial. Elle se décala sur sa chaise pour se mettre en travers, croisant les jambes elle posa sa main libre sur le dossier dans une posture très décontractée. Elle inclina la tête vers le bas, fermant les yeux pour soupirer. Elle se mordit l'intérieur de la joue en réfléchissant.

Elle n'aimait pas parler de ça. Les raisons qui la poussait à faire le tour de Terca Lumireis étaient dramatiques. Cela lui retournait le cœur rien que d'y penser. Cela faisait quelques mois déjà qu'elle voyageait à travers le monde, depuis qu'elle était officiellement majeure. Le lendemain de son anniversaire, plus rien ne pouvant la retenir de faire ce qu'elle voulait, elle avait réunis son équipement et sa monture et était partie de chez elle pour cette quête bouleversante et surtout colossale. La tâche qu'elle devait accomplir était largement au-dessus de ce qu'elle pouvait faire, pourtant elle devait le faire. Elle était obligée.

Elle tourna alors la tête vers Aurore d'un coup bref et rapide, lui envoyant un sourire forcé avant de lui rétorquer sur un ton le plus normal possible pour masquer son malaise :


- Je suis mercenaire. Je vis des missions que je remplis. Mes contrats m'amènent à parcourir Terca Lumireis en long, en large et en travers ! Le meilleur moyen de trouver du travail pour une mercenaire est de venir boire un coup dans une taverne : ils ont souvent du travail.
Bon je me dispute souvent ma part de galds avec certaines guildes. C'est pas super courant les mercenaires krityens solitaires, alors imagine : une jeune krityenne de 18 piges à peine qui fait cavalière seule, je suis rarement prise au sérieux... C'est pas tous les jours facile tu vois, mais c'est la vie que j'ai choisit, et elle me plaît.


Quel magnifique mensonge. La douleur de la vérité était si dure à avouer. Même si une grande partie de ce que disait la krityenne était vraie, même si elle avait vraiment choisit cette vie, ce n'était pas par plaisir. Elle avait besoin de l'argent qu'elle amassait dans ses missions. C'était pour ça qu'elle se battait si hardiment. Elle soupira une nouvelle fois en pensant à sa famille qu'elle avait laissée à Myorzo avant de boire le reste de son verre cul sec pour faire passer cette mauvaise impression de ressasser tout ça.

La gorgée en question eut un effet salvateur qui redonna à Jill sa jovialité habituelle. Elle hocha la tête avant de lancer à Aurore, toute curieuse :


- Et toi ? J'espère que tu fais pas partie des rats poivrots alcooliques qui passent leur temps dans les tavernes ! Quoi que vu ton genre, ça m'étonnerais, mais bon j'en ai tellement vu en trois mois que ça ne me choquerais pas !

Et elle pouffa de rire en revoyant dans sa tête certaines images...
Revenir en haut Aller en bas
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Ven 9 Juil 2010 - 17:43

Le sourire forcé de Jill était le premier signe qui l'avait interpellé sur la santé de sa voisine. Son sourire avait vite changé en regard plus sérieux, et bouche indifférente. Elle prenait tout ça très au sérieux. Le travail de mercenaire n'a rien de facile, encore moins lorsque l'on fait ça pour de l'argent , mais si l'on aime, c'est le plus important.

Elle baissa la tête d'un coup, en réagissant un peu timidement, sans réellement réussir à embrayer sur une autre discussion. Elle feint un petit rire, puis la regarde dans les yeux une nouvelle fois.


C'est vrai que commencer aussi rapidement un travail de mercenaire n'a rien d'amusant, je te l'accorde. C'est un bon moyen pour se trouver et connaître la valeur des choses, mais pense bien à faire attention, une seule petite seconde de déconcentration et tout peut changer!

Elle s'arrête un moment de parler, le regard un peu fuyant, puis se retourne vers elle avec un petit sourire aux lèvres, et les yeux battants des cils avec vivacité.

Pour ma part, j'aime bien cet endroit, c'est sympa pour boire un petit coup, se poser, et passer du temps avec les gens que l'on apprécie. Je ne fais pas comme certains qui ne se sentent plus trop parfois. Seulement, je trouve m'être un peu trop reposée, et il faudrait que je me bouge un peu. Tu comprends, si t'as rien qui te remotive, rien qui ne te donne pas un peu d'adrénaline, c'est pas pour moi. Un peu de détente c'est bien, mais là, je ne pourrais plus servir à rien si je reste à traînailler ainsi....Mais pour discuter, ça ne me pose aucun soucis, surtout avec toi.

Elle lui fit un petit clin d'oeil, pour lui remonter le moral, et essayait de voir si elle comptait lui dire quelque chose "d'un peu plus sérieux", car il est clair qu'elle cache quelque chose, que ce quelque chose la tracasse, mais elle ne trouvait pas non plus meilleur d'essayer d'insister si cela n'en valait pas la peine.

Puis finalement, elle leva son verre pour trinquer avec elle.


A ta santé Jill....Et à notre rencontre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Ven 9 Juil 2010 - 19:15

Citation :
P.N.J. Jill Haalfar

La jeune krityenne esquissa un large sourire en levant son verre pour trinquer avec Aurore. Le "tchin" des deux verres résonna alors que Jill répondit avec cet air si aimable :

- A la tienne !

Et elle but son cocktail cul sec, terminant par un "Ah !" très significatif. Elle secoua un peu la tête avant de la basculer en arrière en laissant échapper ses pensées à haute voix comme elle savait si bien le faire :

- Pfiou ! Ça fait du bien avec cette chaleur. Elle poussa son verre vide sur le côté de la table avec le dos de la main, le métal de ses gantelets provocant un petit bruit en touchant le verre. Elle dirigea de nouveau son visage amical vers sa nouvelle amie et avec cette expression toujours aussi décontractée elle enchaîna : Un peu d'action tu dis ? Moi ma vie de manque pas d'action je peux te le dire ! J'y pense, il faut que j'aille voir ce barman borné pour savoir ce qu'il ont comme jobs à me proposer. Parce que c'est cool tu vois de discuter avec toi, t'es super sympa c'est clair, mais j'ai pas vraiment le temps de me reposer. Elle se rendit compte que sa quête revenait encore au galop dans sa tête provocant aussitôt un changement radical de son visage vers le sérieux et le renfrogné, un mini-soupire lui échappa avant qu'elle ne continue rapidement : Je suis venu chercher un boulot à la base ! Si ce mec chelou m'avait pas mis les nerfs en boule je crois que j'aurais bu mon punch au comptoir en lui demandant de me filer ma prochaine mission et je serais repartie direct quoi... Elle laissa un certain silence.

C'était bizarre. Ce qu'elle disait était vrai. Si tout c'était passé comme prévu, elle n'aurait jamais rencontré et sympathisé avec Aurore. Était-ce un coup du destin comme lui avait toujours enseigné son père ? Il lui répétait sans cesse que la vie mettait sur notre chemin des gens avec qui ont devait faire un bout de route. Il appelait aussi ça la providence. Certaines personnes sont faites pour se rencontrer et vivre une partie de leur vie ensembles. Était-ce le cas ? Jill se demandait vraiment. Elle avait alors tourné la tête sur le côté en faisant une moue des plus étrange, entre méfiance et analyse. On aurait put croire qu'elle passait Aurore au rayon X avec ses yeux; le regard en biais avec la bouche en cul de poule serrée sur le côté droit de son visage.
Elle haussa alors un sourcil en ayant une drôle d'idée plus ou moins lumineuse :


- Hey ! Mais on à qu'a partir en missions ensembles ! Tu m'as l'air de savoir te battre ! Et si tu aime l'action, avec moi tu vas être servie ! Ça me saoul de devoir partager les primes avec toi par contre, mais à deux on serait plus efficaces, donc on en ferait plus. Ça peux peut-être être rentable pour moi...
Sur cette dernière phrase elle inclina la tête vers son pied qui flottait en l'air, posé sur son autre jambe, se grattant le menton avec une main distraite. Elle poussa un petit "hum..." en se demandant comment elles allaient pouvoir s'arranger.
Puis d'un seul coup, elle bondit soudainement sur sa chaise, effectuant un quart de tour, se retrouvant assise bien en face d'Aurore, les pieds bien au sol, explosant ses bras et ses poings sur la table de façon bruyante :

Je sais ! Comme c'est moi qui ait eut l'idée, je prends 80% des primes et je te laisse le reste, okay ? Ça marche ? T'es partante ?

Comme une gamine excitée, elle avait ses yeux brillants rivés sur le visage d'Aurore avec un grand sourire aux lèvres, un air radieux l'illuminant. Elle attendait avec une impatience trop flagrante, un peu comme une bombe qui attendait qu'on allume sa mèche ou qu'on appuis sur le détonateur. Figée ainsi, elle était dans toute sa stupidité persuadée qu'Aurore accepterais cette "fabuleuse" idée totalement inéquitable. Mais bon, si Aurore n'avait pas l'argent comme motivation, cela pouvait passer... Mais ça, ce n'était pas du tout le genre de chose qui traversait l'esprit de Jill.
Revenir en haut Aller en bas
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Ven 9 Juil 2010 - 19:53

Ta proposition est intéressante, et elle me tente...

Elle eut un soupçon d'hésitation, comme un bref moment pour réfléchir intensément. Elle ferma les yeux, et un sourire se fit sur son visage. Elle rouvrit les yeux d'un seul coup et rapprocha son visage de celui de Jill.

Va pour les primes! Mais s'il y a des amulettes sympathiques, j'en prendrais un bon paquet!!!

Et elle lui tendit sa main, comme pour faire un marché et continue à lui sourire. Le fait que Jill réagisse aussi bien lui faisait penser que son aide serait nettement plus efficace que si celle-ci se rendait à chaque petite taverne où les petits boulots seraient cumulés.
Elle se leva aussitôt de table, toute droite, fière du marché qui allait et se sentait comme...en pleine forme. Cette quête va la ramener dans un milieu qu'elle connaît plutôt bien : les quêtes, la découverte de nouveaux horizons, des trésors par milliers....pleins de clichés lui montaient à la tête, et même si elle ne trouvait exactement ce qu'elle cherchait, l'idée de faire un peu de "sport extrême" l'enchantait vraiment.


D'ailleurs, tu sais que ce n'est en partie qu'avec des krytiens que j'ai fait équipe? Les guildiens pour sûr sont toujours des as, et c'est pour cela que je les ai rejoints, mais j'ai rarement eu vraiment affaire à des membres de l'Empire. En tout cas, j'espère pourvoir t'être utile!

D'un côté, l'idée de sortir de son petit traintrain habituel lui fera le plus grand bien, mais d'un autre côté, elle sent que quelque chose tracasse sa nouvelle partenaire. En effet, celle-ci n'a pas arrêté de l'épier du regard, et cela l'effrayait un peu. Et même si elle est plus jeune, mieux vaut ne pas se fier aux apparences. Ce petit brin de mystère sur Jill... l'émoustillait, contrairement aux idées reçues!

Mais elle s'arrêta un moment et pensa à quelque chose d'un peu osé, mais...qui ne tente rien n'a rien :


Heum....Tu sais, maintenant que l'on va faire équipe...Enfin, si tu as des choses importantes à dire...Tu peux me faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Sam 10 Juil 2010 - 0:54

Citation :
P.N.J. Jill Haalfar

La première réaction de la krityenne fut limite de sauter au cou d'Aurore. Elles commencèrent donc à parler affaire puis projet. Aurore lui confia une petite anecdote sur son passé et Jill n'en manqua pas une miette. Lorsqu'elle se leva, elle la suivit, toute fière, prête à affronter le barman qui allait encore l'agacer.
C'est là cependant qu'Aurore s'arrêta et la regarda d'un air qui inquiéta Jill. Et l'inévitable se produisit : la question qui tue.

La jeune mercenaire fut troublée et aussitôt embarrassée par la question. Était-elle si peu discrète lorsque ses pensées venaient la tourmenter ? Gênée, elle rougit avant de prendre de nouveau cet air contrarié. Elle détourna le regard, les yeux rivés sur le sol.
Non, elle ne pouvait pas en parler. Cela la révoltait encore trop, c'était trop dur et trop difficile. Non, elle ne pouvait pas, c'était au-dessus de ses forces. Elle ramena alors son regard dur et contrarié vers le barman derrière son comptoir et elle envoya à Aurore un peu sèchement :


- J'ai l'air d'avoir "des choses importantes à dire" ?

Sans continuer sur le sujet, ne se souciant même pas du froid qu'elle avait certainement jeté, elle se dirigea vers le barman qui la vit arriver à trois kilomètres. Jill lui demanda de lui donner les missions qui attendaient d'être effectuées. Elle s'accouda au comptoir, mettant son visage entre ses mains, ses doigts entourant le contour de ses joues. Après avoir discuté un moment avec le "gentil et aimable" barman, celui-ci lui donna un parchemin, elle commença à crier à sa nouvelle coéquipière sans se retourner tout en lisant le parchemin :

- Bon y a une mission super nulle de commission, une où faut aider un vieillard à promener ses chiens, une autre... Euh nan celle-là c'est mort. Ah ! Là faudrait foutre une bande de squatteurs hors d'une étable. T'en as encore une autre avec des... Mais ils sont pas capables de promener leurs animaux tout seuls les petits vieux ?! ... Elle retourna le parchemin et soupira avant de voir plusieurs offres intéressantes. Je savais bien que c'était classé ! Bon les trucs intéressants :
Y a Héliord qui à un problème avec un troupeau de monstres récalcitrants près de la rivière.
A Nordopolica ils auraient besoin d'aide parce qu'une bande de Tritons s'amusent à dévaliser les étalages des poissonniers depuis quelques semaines.
Et sinon... C'est quoi "l'Atherum" ? Y a un mec qui veux qu'on aille lui chercher un pot en porcelaine dans "l'Atherum". Je sais même pas où c'est... Purée ca paye bien...
Sans lâcher le parchemin des mains, elle tourna la tête vers Aurore avec un air intérrogateur : C'est quelle région ça "l'Atherum" ? C'est sur quel continent ?
Revenir en haut Aller en bas
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Sam 10 Juil 2010 - 6:35

Elle ne voulut pas répondre à sa question, qui n'était que pure rhétorique. Elle sentait bien qu'elle avait abusé, et qu'elle était allée trop loin. Jill avait eu alors raison de changer de sujet aussi rapidement qu'elle l'a fait. Elle continue alors de la regarder et reste attentive à ses faits et gestes, sans dire un moindre mot.

Comme sa coéquipière, elle avait été interpellé par la dernière mission dictée par Jill. Elle commença à réfléchir et à se dire que ce n'était pas si mal si elles commençaient par une mission un peu difficile pour se remettre en forme. Elle répliqua directement :


En vérité, l'Atherum n'est pas une région. C'est le nom d'un bateau fantôme, qui est entouré de brouillard, et cela au nord de Capua Torim. On n'aura qu'à se prendre une petite barque vers la ville et comme ça on l'attendra sans soucis. En plus si ça paye bien, de mon côté je pourrais trouver des amulettes ou des colliers d'une ancienne période ancienne....voire même de la Grande Guerre!!!

Ses yeux se mirent à briller rien qu'à l'idée de penser qu'elle pourrait trouver des colliers plus extraordinaires les uns que les autres. Elle n'aurait peut-être plus à fouiller dans les petits marchés aux puces pour décocter une pièce un peu plus originale que les autres.

Elle se mit à réfléchir un moment, et tentait de cacher sa joie passagère. Elle fouilla ensuite dans sa besace pour voir son inventaire, et si elle devait acheter des petites babioles ou des objets.


Bon! On a qu'à faire ça si ça te va! Sérieux, j'ai déjà hâte! Après je sais pas si tu as tout ce qu'il te faut...?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Sam 10 Juil 2010 - 14:35

Citation :
P.N.J. Jill Haalfar

Jill écarquilla les yeux un instant en écoutant le récit d'Aurore sur le "bateau fantôme". Elle semblait figée, prenant cet air bizarre, les yeux grands ouverts, la bouche en cul de poule sur le coin du visage, choquée ou plutôt semblant se demander si sa coéquipière était seulement sérieuse.
C'est d'ailleurs là que Jill explosa de rire, complètement bidonnée elle se frappait la jambe en riant aux éclats :

- Un bateau fantôme ? ahaha ! Ouai ! C'est ça ! Une épave flottante abandonnée quoi ! Ça va être un jeu d'enfant ! Ahaha ! Excuse-moi mais je n'ai jamais cru aux histoires de fantômes. Hihihi ! Ahahaha !

Après de longues minutes où elle semblait carrément se moquer éperdument d'Aurore et sans aucune gêne, la jeune krityenne, qui riait à en pleurer, finit par se calmer. Elle s'essuya les yeux avec le bout des doigts, le sourire toujours aux lèvres avant de dire avec sa bonne humeur habituelle :

- Par contre prendre une petite barque c'est du suicide tu sais ? On ferait mieux de se rendre à Capua Torim et de voir si un navire guildien accepterait de nous prendre à son bord.
Sinon j'ai ma monture volante aussi ! C'est un très gentil moineau géant ! Mais bon faut pas avoir le mal du transport aérien !
Dit-elle en riant encore. C'est la solution la moins chère et sûrement la plus rapide. Du ciel, on repérera plus facilement l'épave de l'Atherum et on pourra y aller directement. Et puis on aura pas de soucis pour repartir après.
Parce que prendre une barque, sauf si on la vole, faudra la payer et en plus c'est du suicide pur et simple ! Et si on demande à un navire guildien, il vont forcément nous faire payer le prix fort faut pas se leurrer...


Elle laissa le parchemin sur le comptoir et elle fit un pas vers Aurore avant de poser ses mains de part et d'autre de son bassin. Elle s'inclina légèrement avant, le sourire toujours aux lèvres pour répondre à sa dernière question :

- Évidement qu'on va faire ça ! T'as vu la prime sérieux ? Je ne manquerais ça pour rien au monde !
Par contre c'est clair que j'ai plus beaucoup de gelées ni de fioles. Je viens de botter les fesses d'une bande d'Épaules carrées dans la plaine voisine et c'est pas des bisounours ces bestioles ! Donc faudrait que je passe faire le plein à l'échoppe j'avoue. Et toi, t'es opé' ?
Revenir en haut Aller en bas
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Sam 10 Juil 2010 - 14:54

Elle fut un peu surprise de la réaction de Jill, qui ne semblait pas avoir pris au sérieux sa description. Puis après moultes réflexions, elle se disait que ses décisions n'étaient pas idiotes.

Ah eh bien je ne sais pas si ta "monture" accepte les guildiens, mais ce serait une excellente idée! Je ne suis jamais monté sur des animaux "grandeur nature"! En plus cela continuera de nourrir mon esprit de grosse radine...! Ca en fera plus pour nos, haha!

Elle refouilla dans sa besace quelques minutes pour voir si elle a tout ce qu'il lui faut puis, son visage se mit à se tirer et ses yeux s'agrandir.

Eeeeeeeeeeeeeeh....J'ai plus de fioles vitales, et de gelées d'ananas....la plaiiiiiie! Bon ben on aura qu'à faire un tour en ville pour refaire le stock, ça marche?

Elle se retournait vers elle avec un petits sourire, mais un regard qui voulait tout dire. Cela la fascinait de repartir à la chasse aux primes, aux amulettes, et d'autres nombreuses choses très enrichissantes et insolites. Sa check-liste était presque complète, et elle attendit alors la réponse de Jill, qui semblait tout aussi enthousiaste qu'elle.

Mais d'ailleurs...Comment peux-tu connaître aussi bien les guildiens? Tu t'es déjà faite arnaquer ou quoi?et se mit à rire de son côté. Pour l'instant je n'ai pas eu ce genre de "blagues" mais au pire, comme je fais partie des guildiens, on aurait pu avoir une petite réduction!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Sam 10 Juil 2010 - 15:28

Citation :
P.N.J. Jill Haalfar

La jeune krityenne posa sa main sur l'épaule de la guildienne en hochant la tête de son air sympathique, le sourire et la bonne humeur toujours suspendus aux lèvres. Lorsqu'elle parla de "nourrir son esprit de grosse radine" Jill rit avec elle avant de surenchérir :

- Hey mais tu te rends pas compte à quel point c'est important d'être radin maintenant ! Les gens se foutent de la gueule de monde avec leurs prix astronomiques ! Après y aurait une pseudo crise qui se préparerait et même à Myorzo les prix ont flambés, c'est dément ! Alors moi je te dis, il n'y a pas de petites économies !

Elle observa Aurore constater qu'elle avait elle aussi besoin d'aller faire quelques achats et elle soupira. Sa main gauche avait attrapée son coude tandis que son menton était calé dans le creux de l'autre paume. Elle refit sa moue bizarroïde pour finalement annoncer :

- Okay pour refaire le stock ! Heureusement que c'est une citée interclan ici ! Mon père connais un marchand krityen qui dirige une échoppe à l'ouest de la ville, dans les bas quartiers. On a qu'à aller le voir. Si je lui dis que je viens de la part de mon paternel il nous fera certainement un prix ! Hihi ! Pas de petites économies !

Avant de partir Jill déposa à contre cœur de quoi payer sa consommation mais elle ne proposa naturellement pas à Aurore de payer la sienne pour elle. La jeune guildienne paya donc sa part et elles commencèrent à se diriger vers la sortie de la taverne, pendant ce temps, Aurore lui demanda comment elle pouvait connaître aussi bien les guildiens, parlant de diverses "blagues" ou autre. C'est à ce moment qu'elle franchirent la porte du bâtiment pour se retrouver dehors. Elles marchaient en direction des bas quartiers de la cité tandis que la jeune krityenne répondit à sa nouvelle coéquipière avec un ton léger :

- Arf ! Si tu savais ! A ma première mission j'ai pris direct un jobs qui consistait à mettre une leçon à un gangs de bandits qui attaquaient les gens sur les grands chemins. Je suis repartie la queue entre les jambes, un échec cuisant pour une première mission... Mais mon moineau fut blessé à une aile par une flèche tirée par l'un des bandits. Du coup il pouvait plus voler... J'étais du côté d'Héliord lorsque c'est arrivé et je cherchais un moyen de retrouver Temza pour le soigner. On m'a conseillée d'aller trouver un bateau à Capua Torim et là tu parles qu'ils m'ont vue arriver à dix kilomètres !
La jeune fille "toute mignonne" qui connaissait encore rien à rien en prix, marchandage etc... Ils m'ont juste vidé ma bourse pour m'emmener à Nordopolica ! Une fois là-bas j'avais même plus de quoi me prendre une chambre à la taverne, je te laisse imaginer la galère. Il à fallut que j'aide des livreurs à vider la soute d'un bateau marchand pour avoir quelques pièces et pouvoir seulement dormir dans un lit quoi... Après dis-toi que j'ai dut me taper tout le trajet de Nordopolica à Temza à pieds, avec mon moineau qui boitait derrière-moi que je devais protéger des monstres parce que cet idiot est incapable de se battre ou de fuir ! Quand il voit un monstre foncer vers lui il fait l'autruche ! Il cache sa tête dans ses ailes et il tremble comme une feuille... Alors du coup on à mit plus de temps que j'en aurais jamais mis pour traverser le continent avec ce boulet blessé. Une fois arrivée à Mantaïc, ba te fais pas d'illusion, j'étais toujours aussi fauchée à cause de ces sales arnaqueurs de guildiens de Torim et j'ai encore dut faire un sale boulot pour gagner de quoi dormir à l'auberge. Ce qui se solda par le fait de passer la serpillère dans toute la taverne, faire les poussières et le reste du ménage... Moi qui adore ça je te dis, j'étais super heureuse...
Enfin après moult péripéties, parce que les déserts de Kogorth, même quand on connais un peu c'est une vraie plaie, je suis arrivée à Temza où l'un des gardes à l'entrée m'a draguée comme un gros lourd ! Je l'ai envoyé boulé d'ailleurs, c'était trop drôle ! Haha ! Et lorsque j'arrive chez "la fameuse experte des oiseaux de temza" je tombe sur une folle dingue complètement allumée qui m'a gavée en cinq minutes ! Là naturellement elle me sors que mon piaf à besoin de repos avant de pouvoir voler à nouveau... Donc rebelote, missions à deux balles pour pouvoir dormir à l'auberge ! Je te passe les détails, mais je me suis jamais autant cassé les pieds de ma vie !

Alors quand ce stupide moineau était de nouveau sur pieds, j'ai vraiment fais une crise de nerfs !
Donc les guildiens arnaqueurs de Torim, j'en garde un "très très" mauvais souvenir si tu vois ce que je veux dire...


Elles venaient de pénétrer dans les bas quartiers d'Aurnion le temps que Jill ait raconté sa petite histoire. Elles bifurquèrent alors vers l'ouest, guidées par les indications dont Jill se souvenaient de la part de son père, se dirigeant vers la fameuse échoppe krityenne du coin...
Revenir en haut Aller en bas
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Sam 10 Juil 2010 - 16:32

Entre plusieurs de ces discussions, Aurore s'est mise à rire, rien qu'à penser aux multiples péripéties qu'elle a dû vivre.

Alors là je te comprends complètement! Pas de petites économies, parce que dans tous les cas on doit payer quelque chose, petit ou grand, on a pas le choix!

Elle s'amusait à se révolter avec elle sur ce qui leur arrivait dans leur quotidien, et elle était vraiment dans cette idée là. Sa partenaire, finalement, avait les mêmes pensées qu'elle, et réagissait tout comme elle. C'est comme si elle se parlait à elle-même, sans pour autant être schizophrène, ce qui est plutôt un bon point.

De toute manière, un jour ou l'autre, la chance te souris et tu sors de ces traquenards!

Elle la prit par le bras, lui sourit et continua d'avancer vers la fameuse boutique de " l'ami de Papa Jill". D'un côté elle avait hâte d'y aller pour pouvoir faire sa rencontre, et pouvoir faire ses petits achats. Seulement, dans un autre côté, elle ne sait pas trop comment s'y prendre. Soit elle discute avec lui, histoire de sympathiser, soit elle doit lui parler comme un commerçant qu'elle a l'habitude de rencontrer. Autant jouer la carte de la politesse avant de penser à quoi que ce soit.
Et finalement quand elles arrivèrent devant la boutique krytienne, elle fut plutôt déconcentrée à l'idée de rencontrer un krytien. Elle n'est pas vraiment sortie depuis un moment, et elle ne sait pas trop comment s'y prendre. Autant y aller comme si de rien n'était. Puis elle s'arrêta net à quelques mètres de la boutique et se retourna vers elle.


Hum...Après toi, je t'en prie! avec son petit sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Sam 10 Juil 2010 - 17:01

Citation :
P.N.J. Jill Haalfar

Elles rentrèrent alors dans la fameuse échoppe, Jill en première. la boutique ressemblait grossièrement à un petit bazar avec des étalages partout remplis à craqués, vraiment mal rangés. Il y avait des armes et des fioles mélangés, des tuniques et des armures mit en boule dans un coin et tout était comme ça ici et là. Jill se trouva dans son élément, elle qui était l'ennemi juré du rangement, c'était parfait pour elle !
Sans se demander où était le gérant de l'échoppe elle s'éloigna d'Aurore, lui lâchant le bras pour foncer vers un bac en bois où se trouvait un amas de fioles. Après avoir fouillé pendant quelques secondes, elle en sortit une fiole brune en forme de poire qu'elle leva vers le lustre pour tenter d'en percer le contenu. La fiole était en verre brun à moitié translucide et elle distinguait mal ce qu'il y avait à l'intérieur. Elle haussa un sourcil en lançant tout haut à l'intention d'Aurore :


- Tu crois que c'est une fiole de panacée ? Mais c'est alors qu'une voix grave résonna en même temps qu'une poigne de fer s'abattit sur le bras de Jill.
- Non mademoiselle, ça c'est un venin que je vous déconseille d'avaler si vous ne voulez pas vous retrouvez dans le coma pour le restant de vos jours dans le meilleur des cas.

Jill avala sa salive en tournant la tête vers la grande silhouette du krityen qui la dévisageait de son air sévère. Il avait de longs cheveux bleus grisonnants avec des lunettes en demi-lune sur le nez. Aussi grand que mince, sa tunique de sorcier brune trahissait sa classe. Elles ne l'avaient pas entendu arrivé, comme apparu de nul part pour surprendre la jeune Jill dans son élan. Il faisait peur et n'inspirait pas confiance. Jill pâlit en croisant son regard. Puis, elle tira d'un coup sec sur son bras pour se dégager de son étreinte lui envoyant un regard noir qui correspondait bien à son sale caractère. Vexée, elle reposa la fiole dans le bac alors que le krityen croisa les bras :

- Que cherchez-vous mesdemoiselles ?
- Je suis Jill Haalfar, vous devez connaître mon père, il me semble.
- Haalfar ? Vous êtes sa fille ?
- En effet... Nous venons de sa part.
- Vous venez chercher sa commande hebdomadaire ?
- Non...
Elle reprit un air plus contrarié encore à l'évocation de cela, mais elle enchaîna le plus vite possible : Nous sommes venues acheter un peu d'équipement. Le vendeur replaça ses lunettes plus près de son visage avec son index avant de lancer d'une façon étrangement calme :
- Je vois... Venez.

Il les conduisit près du comptoir de son échoppe, passant de l'autre côté pour reprendre sa position sévère, les bras croisés sur son torse, les observant comme si elles venaient lui causer du soucis. Jill s'accouda de manière insouciante devant lui et il leur demanda alors sur son ton si plat et dérangeant :

- Qu'est-ce qu'il vous faut mesdemoiselles ?

Jill se tourna alors vers Aurore en haussant un sourcil avant de faire un petit mouvement avec la tête pour lui signifier qu'elle la laissait demander en première...
Revenir en haut Aller en bas
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Sam 10 Juil 2010 - 17:19

Tout le temps où elle était entrée dans la boutique, elle était restée silencieuse. Et encore elle allait prononcer quelques syllabes au moment où Jill se demandait si elle allait boire une fiole de panacée, mais lorsqu'elle a aperçu la silhouette du krytien derrière elle, elle s'est vite tut, tout en ayant voulu la prévenir de sa présence. Lorsque Jill discutait avec lui, elle préférait rester un peu en retrait, on ne sait jamais à quoi s'attendre. Et la dernière qu'elle s'était infiltrée dans une boutique un peu trop discrètement, elle s'était retrouvée devant un de ces savants fous qui voulaient tester leurs nouveaux produits sur les (futurs) clients ; elle est repartie aussi vite qu'elle était venue.

Mais là n'était pas son attention, pour le moment. Quand il les amenait de l'autre côté, elle cherchait à placer ses pieds sur le sol sans perdre l'équilibre et essayer de ne pas se faire remarquer, et par exemple tout faire tomber "façon domino". Elle posa une main sur le comptoir et l'autre le long de son corps, elle ne se sentait pas du tout à l'aise. Elle voulut écouter attentivement les paroles du krytien, mais il n'avait posé qu'une seule question, qui la perturbait un peu, puisqu'elle devait répondre en premier.


Ah, euh...Je voudrais 5 gelées d'ananas, et une petite dizaine de fioles vitales, s'il vous plaît...Si ça ne vous dérange pas, bien évidemment.

Elle avait comme eu un trou de mémoire lorsqu'on lui donnait la parole. Quelques secondes affreuses, et elle avait un peu honte d'elle. Elle fit parfois quelques moues avec sa bouche, puis reprit un air plus confiant. De toute manière dès qu'il l'aura servie, elle n'aura plus grand chose à dire.

Et toi Jill, que comptes-tu prendre?

Mais autre chose l'intriguait. Le krytien avait dit précédemment que son père avait une commande habituelle...De quoi pouvait-t-il bien s'agir? Peut-être que cale a également interpellé Jill?


Dernière édition par Jadinoux le Sam 10 Juil 2010 - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Sam 10 Juil 2010 - 18:48

Citation :
P.N.J. Jill Haalfar

Après qu'Aurore ait dit ce qu'elle désirait et qu'elle l'eut inviter à faire de même, Jill poussa un léger "Hum..." en levant les yeux au ciel tout en tapotant sa joue avec son index pour enfin lancer son regard vers le marchand avec son air satisfait, le doigt levé vers le ciel comme si elle avait eut une illumination :

- Ba un assortiment de gelée d'ananas, de pomme, de citron et d'orange déjà. Je vais prendre deux-trois fioles de panacée aussi, et puis deux nattes tient sait-on jamais ! Le vendeur replaça une nouvelle fois ses lunettes sur son nez pour croiser les bras comme il le faisait depuis leur rencontre pour répondre toujours de façon aussi plate :
- Combien de gelées ?
- Oh, une ou deux de chaque devrait suffire.


Il partit alors dans l'arrière boutique sans dire un mot de plus, disparaissant pendant quelques minutes. Pendant ce temps, Jill tourna la tête vers Aurore en faisant une drôle de tête, l'air choquée pour chuchoter à sa coéquipière :

- Il fait vraiment pas net ce type... Et elle émit un petit rire au moment où il arriva. Jill se remit droite, l'air de rien, s'éclaircissant la voix pour faire comme si de rien n'était, allant jusqu'à faire un sourire forcé pour paraître le plus innocente possible.

Le krityen déposa devant elles un sac en toile et les deux nattes enroulées, sur le comptoir et il croisa de nouveau les bras pour annoncer toujours aussi calmement son prix :


- Ça fera 2.600 gals.
- Pardon ?!

Jill s'indigna en abattant ses poings sur le comptoir. Le vendeur haussa un sourcil d'un air hautain en demandant toujours aussi calme :
- Un problème Mlle Haalfar ?
- Mais c'est carrément du vol ! Vous pourriez faire un effort ! Je suis la fille de Sieur Haalfar !
- 2.600 galds, c'est le prix.
- 2.000 !
- 2.600.
- 2.300 ?
- 2.600, pas un sous de moins.
- 2.450 ?
- ...
- 2.575 ?
- 2.600, si cela ne vous convient pas, vous pouvez toujours aller voir ailleurs mademoiselle.
- Tsss !


Jill arracha sa bourse de sa ceinture et déposa sa part de galds avec dégoût, posant presque avec souffrance les gros galds en or durement gagnés. Elle croisa ensuite les bras et fit sa moue frustrée en détournant le regard sur le côté :

- C'est pas en dépensant comme ça que je vais réunir la somme que je veux...

Elle soupira en attendant Aurore...
Revenir en haut Aller en bas
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Sam 10 Juil 2010 - 19:22

Aurore avait acquiescé un sourire lorsqu'elle lui avait fait remarqué qu'il était...anormal. Ca c'est bien la première chose qu'elle avait sentit en croisant son regard.

Mais ce qui est encore plus dommage, c'est lorsqu'elles ont découvert le prix de toute leur session de shopping...Même Jill n'avait pas pu faire baisser le prix. En tout cas, aucune des deux n'était prête à y mettre ce prix là.

Aurore se présenta alors devant l'homme et sortit sa bourse à peine remplie de Galds.


Hum...Je suppose que je ne peux pas essayer de marchander à nouveau, surtout que vous me connaissez à peine...Enfin bref, voici....tout en comptant ses pièces ...votre argent "mérité"...!

Elle les posa un peu en vrac, et récupéra de manière plutôt rapide ce qu'elle a acheté.

Eh ben avec l'argent que j'aurais pu économiser si je n'avais pas été à la taverne, j'aurais peut-être pu avoir un peu de rab'...

Elle se dépêcha de tout mettre dans son sac, et cela en partie pour ne pas vouloir faire attendre Jill trop longtemps. Déjà que rentrer dans cette boutique était plus difficile que d'habitude, mais en ressortir sera bizarrement nettement plus facile. Elle fit un geste de politesse au marchand et marcha vers Jill, près de la sortie, mais derrière elle à cause du couloir quelque peu étroit. Elle lui tape alors sur l'épaule et lui chuchote à l'oreille :

Mieux vaut ne pas trop rester là, allons-y...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Sam 10 Juil 2010 - 22:25

Citation :
P.N.J. Jill Haalfar

Les nattes sous le bras, Aurore ayant pris le sac avec leurs achats, Jill acquiesça la dernière réflexion de sa coéquipière par un simple signe de tête avant qu'elle ne quittent l'échoppe. Une fois dehors, la jeune krityenne se retourna vers Aurore pour lui dire avec cette tête toujours aussi étonnée :

- Pas commode celui-là ! Je n'aurais jamais pensé qu'il serait comme ça... Excuse-moi de t'avoir emmenée ici, en plus on c'est sûrement encore fait arnaquer ! Tss ! J'te jure !

Elles commencèrent à marcher vers la sortie de la ville pour finalement s'arrêter près des écuries où attendaient les diverses montures des personnes présentes dans la ville. Jill porta deux doigts à sa bouche et siffla. Un gros moineau un peu pataud sortit alors en se pavant pour s'arrêter devant elles. Il piailla légèrement à l'intention de la krityenne qui soupira en souriant. Sans lâcher l'oiseau des yeux elle dit à Aurore :

- J'te présente mon piaf : Caramel. Je l'ai appelé comme ça quand j'étais encore gamine. Il paraît que c'était parce que je trouvais qu'il ressemblait à un gros caramel... Et du coup c'est resté...

Elle s'approcha du moineau et elle lui caressa le col, celui-ci ferma les yeux semblant apprécier le contact. La jeune krityenne attacha les nattes à l'arrière de la selle que portait l'oiseau puis elle se positionna sur le flanc de Caramel, posant une main sur la selle, elle se tourna vers Aurore avec un charmant sourire un peu taquin :

- Aller en route ! Ton carrosse attends !

Elle hocha la tête en pouffant de rire.
Revenir en haut Aller en bas
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Dim 11 Juil 2010 - 14:37

Elle avait beau regarder sa monture, elle ne voyait pas du tout le rapport avec un caramel. Néanmoins elle y trouvait une certaine harmonie entre sa morphologie, les couleurs et le prénom. Et puis il semble bien apprécier, et c’est le plus important. La voyant en telle complémentarité avec lui l’étonnait un peu, et c’est toujours impressionnant et amusant à remarquer.


Héhé, un vrai petit couple! J’aimerais bien qu’il m’arrive le même genre de situation….mais bref, il faut qu’on y aille !

Quelques minutes après, elle se trouvait derrière elle, avec une belle vue qui allait l’attendre. C’est la première fois qu’elle allait utiliser un moyen de transport…. « naturel ». Elle était assez bien installée, sur une petite selle en cuir et faisait bien attention à ne rien faire tomber…comme des galds, ou encore ce qu’elle venait d’acheter durement. La dernière fois qu'elle avait eu ce soucis, c'était avec son Tuteur, quand il lui avait montrer comment la faire la "funambule au-dessus des wagons de trains. Et hop, un sac à mains bourré de pièces. Elle ferme alors toutes ses poches et sa besace avec une fermeture bien typique du coin, et un nœud de bateau, pour le placer ensuite entre les deux jeunes filles, histoire qu’il soit bien calé.

Bon ! Ben moi ça y est je suis prête c’est quand tu veux, partenaire Jill !

Elle lui sourit et attendit sa réponse qui les ferait décoller vers leur nouvelle mission.


Dernière édition par Jadinoux le Dim 11 Juil 2010 - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Dim 11 Juil 2010 - 17:07

Citation :
P.N.J. Jill Haalfar

La jeune krityenne sourit à son amie puis elle passa ses mains derrière elle pour attraper les mains de la jeune humaine et les poser fermement sur sa taille.

- Sur une monture volante, il faut s'accrocher comme ça ma chère. Je veux pas faire des looping avec cet empoté pour te rattraper en plein vol au-dessus de l'océan !

Une fois qu'elle eut bien expliqué cela à Aurore, elle attrapa le morceau avant de la selle de Caramel et elle lui cria avec enthousiasme :

- Aller mon coco ! C'est parti !

Le moineau géant poissa un piaillement avant d'écarter les ailes et de foncer vers le ciel, emportant les deux jeunes filles vers leur sombre destination...
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Lun 23 Aoû 2010 - 12:20

~Après le passage sur l'Atherum~

Citation :
P.N.J. Cole Evreth

Côle fut surpris de la réaction de la krityenne et fronça les sourcils... pourquoi tenait-elle tant à les laisser seuls? Il n'aimait pas ça, cherchait-elle à le piéger de quelque manière que ce soit?

Il se dit alors qu'il valait mieux être prudent, ce qui lui confirma de suivre son plan B, à savoir les laisser empocher l'argent. Jill était son élément opposé et une assez puissante guerrière, il ne ferait pas le poids face à elle.


Je vois. Allons donc remettre ce vase...

Il laissa Jadinoux le porter, préférant éviter de paraître trop avenant, il se tenait à côté d'elle, mais sans plus et ils partirent vers l'adresse indiquée par Jill. Une fois sur place, il frappa à la porte trois fois. Un petit vieux ouvrit alors la porte

Oui? C'est pourquoi?

Dans la mesure où ils s'étaient mis d'accord sur le bateau pour le fait qu'il prenne les lauriers de la récompense, ce fut Côle qui parla

Bonjour Monsieur, je suis Côle Evreth, chasseur de trésor de profession... voilà qui rajoutait une couche sur son besoin de notoriété Vous avez demandé à ce que l'on vous retrouve un vase de porcelaine il me semble...

Il s'inclina alors pour montrer le vase, dans les mains de Jadinoux. Le petit vieux eut alors les yeux pétillants, presque en larmes

Vous l'avez retrouvé! Oh merci Monsieur! Attendez! Attendez! Je vais chercher la récompense!!!

Le demi-krityen fut surpris qu'il ne vérifie pas si le vase était authentique... mais lorsqu'il revint, il tenait une bien belle bourse qu'il posa à terre derrière lui avant de tendre la main

Puis-je le voir?

Côle prit le vase des mains de la jeune femme et le tendit au petit vieux qui dut mettre ses lunettes pour le voir de près

Oh oui... oui oui oui c'est bien lui! Le... Le Capitaine ne vous a pas posé trop de problème?

Vous saviez que le Capitaine nous empêcherait de le prendre???
demanda le demi-krityen surpris

Evidemment! Vous connaissez beaucoup de pirates qui laissent échapper leurs trésors vous?

Le voleur fut surpris, à sa connaissance, l'Atherum n'était pas un vaisseau pirate, mais un navire de voyageurs... de quoi donc parlait le vieil homme? Il préféra pas soulever d'avantage la question et croisa donc les bras

Tout est en ordre, tenez... il se baissa et prit la bourse pour la tendre à Côle qui la garda en main, signe qu'il était bien celui qui avait accompli la mission

S'il vous faut retrouver quelqu'autre trésor, n'hésitez pas à faire appel à mes services... il lui tendit une petite carte avec son nom écrit proprement, puis il tourna le dos au vieil homme pour se retrouver face à Jadinoux

Allons y...

Lorsque le vieux ferma la porte, Côle sortit la bourse et la lança à Jadinoux

Nos routes se séparent ici... je suppose que tu retrouveras le chemin de la taverne seule. Je dois me rendre à Eloher, il parait qu'il y a pas mal de petits boulots là bas...

Il commença donc à se diriger vers la sortie de la ville, puis il se retourna Prends soin de toi...

Il se retourna et grimaça légèrement, il était déçu d'avoir foiré sa mission mais il devait le reconnaître, la krityenne l'avait effrayé... il n'aurait rien pu faire, son instinct l'avait probablement prévenue. Il secoua la tête, plus furieux après lui même qu'autre chose, et poursuivit sa route pour partir



Blog de Tales of Vesperia
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Lun 23 Aoû 2010 - 15:10

Les pieds enfin sur terre, elle regarde la ville d'Aurnion d'un air assez satisfaite. Elle pourra rendre le vase tant demandé.

Et d'ailleurs, à peine avait-elle eu le temps de reprendre ses esprits que Jill lui passa rapidement le vase, pour le lui fourrer dans les bras.
Elle ne comprenait pas tout à fait pourquoi elle réagissait de cette manière, mais en tout cas, il n'y avait pas besoin. De toute manière, elle pensait assez constamment à un autre homme, et elle devrait bientôt retrouver de ses nouvelles.


Euh, d'accord....si c'est ce que tu penses...Bon on va y aller alors.

Elle avança doucement vers la maisonnette et remercia le vieillard lui ayannt gardé la porte ouverte, ses bras étant occupés par le pot en porcelaine. Il n'y avait plus qu'à s'avancer vers le vieux, pour régler définitivement cette mission.

Les yeux ahuris du monsieur étaient plutôt amusant à regarder, et le vase fut enfin récupéré par son véritable propriétaire.


Euh...Tout le plaisir était pour nous, monsieur...Hum, j'espère que c'est bon...

Mais quelque chose fut encore plus étrange. Il n'a jamais parlé de fantômes, ou de squelettes, mais de pirates... Peut-être qu'à l'époque où il l'avait perdu, tout cet équipage était encore vivant...?

Enfin, cette mission est terminée, et il est temps de partir pour de bon.

Cole continuait à alimenter cette ambiguïté entre eux, et elle n'arrivait pas à voir ce que cela voulait vraiment signifier.
Puis, sortis de la maison, et le vit partir, et lui adresser un sentiment de tendresse, de protection, une nouvelle fois. Elle fut vraiment surprise à ce moment-là.

Et cette fois-ci il n'était pas question de le laisser partir, plongé dans ses pensées. Elle lui courut un moment après, et s'arrêta pour lui crier :


Au revoir! Prends soin de toi aussi!....A très bientôt surtout....j'espère...
Revenir en haut Aller en bas
CixiChef Krytienne
Messages : 6802
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 35
Localisation : Myorzo
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Alberich (Fouet/Epée)
Classe: Guerrière
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Lun 23 Aoû 2010 - 15:32

Citation :
P.N.J. Cole Evreth

Côle sursauta à nouveau lorsqu'il vit Jadinoux revenir vers lui... il était vraiment perplexe... elle changeait vraiment de comportement comme de chemise!

Il la salua donc juste de la main et partit, cependant, il fit d'abord un détour pour retourner à la taverne, il prit soin en revanche de changer de tenue avant. Il passa donc rapidement chez le marchand d'armure pour lui acheter une longue cape brune avec capuchon, il s'en équipa et la rabattit sur sa tête, il cacha son épée dans son dos et attacha ses cheveux pour qu'ils dépassent le moins possibles.

Une fois ainsi apprêté, il ferma la cape sur son torse pour dissimuler au maximum sa tenue. A Aurnion, les gens louches n'étaient pas rare, il passerait inaperçu. Il se dirigea donc vers la taverne, entra, repéra rapidement Jill et alla se placer à l'autre bout de la salle pour commander un verre, puis il se plaça de façon à être de côté par rapport à elle, afin qu'elle ne puisse pas le reconnaître
(HRP: Côle est un voleur, merci de ne pas sortir que vous l'avez reconnu!! Limite vous ne le remarquez même pas entrer avec tous les autres clients présents!)

Il commanda tranquillement une bière bien fraîche et se détendit un peu avant de repartir... il n'était pas spécialement là pour espionner les deux femmes, il voulait juste boire un verre tranquillement avant de s'envoler pour Eloher... mais s'il apprenait quelque chose d'intéressant en passant...



Blog de Tales of Vesperia
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
JadinouxMessages : 815
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 25
Localisation : Belfort
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bouclier/Epée
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Lun 23 Aoû 2010 - 15:45

Elle arriva alors à la taverne, en cherchant d'abord du regard Jill, qui fut vite retrouvée avec sa tenue d'un rouge vif. Elle s'assit à côté d'elle et la regarda droit dans les yeux.

Excuse moi de t'avoir laissée en retrait comme ça. Mais je me pose pas mal de questions sur lui...

Elle tapotait des pieds sur le tabouret, et attendit que le barman s'approche d'elle pour qu'elle prenne enfin sa commande.

Bonjour monsieur! Je vais prendre....un cocktail aux fruits de la passion s'il vous plaît...merci...

Elle récupéra alors son cocktail, en le regardant, la tête basse, et ne cherche pas à regarder ailleurs. Elle tourna sa tête vers Jill une nouvelle fois, et prit un air nettement plus sérieux.

Et toi, qu'est-ce que tu en as pensé de cette mission? Tu trouves pas ça étrange qu'il soit venu comme ça, sans prévenir??? C'est vrai, cet homme est trop mystérieux....mais tellement différent des autres...

Son regard se plongeait dans le vide, jusqu'à ce qu'elle se ressaisisse, et préférait rester aux côtés de Jill, en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
YsyhtehaMessages : 2876
Date d'inscription : 20/08/2009
Localisation : Toujours en vadrouille.
avatar

Personnage
Elément: Eau
Arme: Fouet liane en diverse pierre rare.
Classe:
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   Mar 24 Aoû 2010 - 18:26

Citation :
Jill Haalfar


Jill avait trouver un réconfort en entrant dans le bar, elle avait aussitôt commander une piña colada, le serveur lui avait alors refait le même cirque que la première fois. Elle avait alors lancé son regard le plus noir et l'avait agripper par le col de la chemise.

Tu veux peut être que je te montre mes seins aussi ? PERVERS !!!!

Elle lui colla alors une baffe magistral qui les fit remarquer tout les deux. Le serveur humilié c'était alors empresser de la servir devant l'air machiavélique de la jeune femme. Non mais c'est vrai quand même ! Ce n'était pas sa faute si elle était aussi jeune ... Enfin elle dégustait lentement son verre, quand finalement, Aurore vient s'assoir à ses cotés. Elle eut alors un demi sourire, c'était dans la fatigue d'une fin de mission qu'elle paraissait vraiment mature, presque femme.

Ne t'inquiète pas ... Je t'avoue que je n'aime pas particulièrement tenir la chandelle m'enfin bon. Je peut pas t'en vouloir ... C'est vrai qu'il est particulièrement mignon ... Mais tu n'as pas quelqu'un dans ta vie toi ?

La dernière phrase était plutôt prononcer sur le ton de la taquinerie, mais quand elle avait parler de Cole, il y avait un petit air pensif. Si elle n'avais pas un caractère de cochon, elle aurait plutôt aimer avoir un petit ami dans son genre. Enfin elle repris elle aussi part à la conversation.

En parlant de lui ... Oui, je dirais que c'était effectivement étrange qu'il soit sur ce bateau tout comme nous, mais comment dire ... Je pense qu'il cherchait le vase exactement comme nous, et qu'il devait espérer nous rouler ... Va savoir pourquoi, peut être parce que nous sommes deux femmes faible ? Hahaha ! C'est pas avec moi que ca risque d'arriver, j'ai un orgueil trop prononcé malheureusement ...

Elle bue une bonne gorgée de son verre avant de poursuivre.

Au fait ... Tu as l'argent ? Non pas que ca m'enchante de te le demander, mais j'aimerai bien pouvoir voyager un peu plus loin et pourquoi pas aller à Eloher ? J'ai toujours voulue voir à quoi ressemblait tant cette ville interclan ... Je suis honteuse de le dire, mais ... Je n'ai pas eue le loisir de tant voyager que ca ...

Et puis soudain elle fit comme si elle n'avait rien dit et passa du coq à l'âne.

Si ca te dit ... Tu pourrais venir avec moi là bas. Je suis sure que l'on trouverai des tas de missions intéressante tu crois pas ???
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Taverne d'Aurnion   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Taverne d'Aurnion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Temple des âges - Taverne en plein air.
» Taverne des couche-tard/lève-tot (ouvert entre 2h30 et 6h)
» [RP]Derrière la taverne, une lanterne rouge
» [GALERIE NAIN] La Taverne de Norgrim Chope-de-Bronze !
» Taverne
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Aurnion-