AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Entretien royal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Entretien royal   Mar 8 Mai 2012 - 18:12

Les nouvelles allaient vite sur Lumen Virum, encore plus lorsque l'on apprenait qu'un Roi avait enfin été couronné à Meltokio! En soit, cela faisait bien longtemps que le gouvernement attendait un nouvel élu. D'autant que celui là avait obtenu le pouvoir d'une manière des plus étranges, il avait d'abord été champion du colisée avant de se proclamer de lui-même Roi. C'était certes une manière plutôt étrange de faire, et Félicia qui était encore dans son bureau d'Isélia la veille, se demandait de quelle manière cet homme allait gouverner.

Cela n'avait pas trop d'importance pour elle qui venait de Sylvarant, pourtant, en attendant qu'un Pontife soit nommé, elle était la responsable de l'église de Martel dans cette partie du Monde, aussi il était de son devoir de rencontrer le Roi afin de connaître ses intentions vis à vis de l'Église. Allait-il imposer de lui-même un nouveau Pontife ou laisserait-il les actuels responsables se débrouiller comme ils le faisaient jusqu'à présent? Certes, normalement, il ne devrait pas pouvoir imposer à Félicia de renoncer à son titre actuel, ni même lui désigner un remplaçant, seul le Gouverneur de Palmacosta le pourrait, mais comme il n'y en avait pas non plus pour le moment, elle ne savait pas trop.

Il est vrai que depuis la disparition des grands héros et des précédents dirigeants, les différents gouvernements étaient un peu bancals, et c'est pourquoi elle avait besoin de rencontrer le Roi pour savoir ce qu'il comptait faire vis à vis de l'Église. Elle avait aussi envie de lui parler des fermes humaines qui commençaient progressivement à reprendre du service. Celle d'Isélia était encore sans réelle activité, mais elle savait que des travaux y avaient été faits, preuve que quelqu'un œuvrait dans l'ombre.

Enfin, là elle était arrivée à Meltokio depuis hier au soir, elle avait préféré dormir à l'auberge d'abord, et le matin venu, elle se prépara avec une grande attention, vérifiant sa toge, sa coiffure aussi et le reste de sa toilette pour être la plus présentable possible. Elle avait envoyé un message au nouveau Roi Gilgamesh, aussi elle savait qu'il l'attendait - ou pas. Prenant une profonde inspiration, elle ne prit qu'un thé au petit déjeuner, elle savait que le Roi ne recevait pas très tôt aussi elle devait patienter encore un peu.

Midi était encore un peu loin, mais pas encore l'heure du déjeuner malgré tout, aussi elle prit une nouvelle inspiration et se leva pour gagner le château. Les gardes l'arrêtèrent alors et elle fit une douce révérence


«Bonjour, je suis Félicia Highwell, représentante de l'Église de Martel à Isélia. J'ai demandé audience au Roi Gilgamesh.»

Le garde fit seulement un signe de tête lui indiquant de le suivre. Elle acquiesça avec un sourire timide avant de se faire guider jusqu'à la salle du trône.
Revenir en haut Aller en bas
GilgameshRecrue
Messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : Sur le trône
avatar

Personnage
Elément: Lumière
Arme: HauteClaire
Classe: Gardien
MessageSujet: Re: Entretien royal   Mar 8 Mai 2012 - 21:06

Peu de jours à peine sont passés suite à sa consécration et le nouveau roi de Tethe'alla prenait déjà ses aises. S'étant servi dans la salle aux trésors, il ne s'est pas gêné pour se mettre des bijoux en tout genre, colliers, bracelets, anneaux ou tout autre objet de valeur. Ainsi qu'à redécorer ses appartements afin de les rendre plus luxueux, tout lui appartenait et il ne se gêna pas pour le montrer, malgré les quelques regards désapprobateur qu'on lui porte. Évidemment maintenant tout le monde savait ce qu'il encourait de porter de tels jugements à sa vue, la moindre impolitesse pouvait leur coûter cher et ça tout le château commençait à le savoir. Buvant tranquillement une liqueur couleur rubis sur son trône, cette journée était dédiée aux visites, personne ne se trouvait dans la salle du trône à part lui, ayant congédié la plupart des gardes qui ne lui plaisaient pas, ainsi que quelques généraux qu'il jugeait inaptes à endosser un tel rôle. Nul ne savait ce qu'il avait en tête et ce qu'il comptait faire pour gouverner son royaume, personne à part lui bien sûr, il semblait avoir quelques idées mais il s'était gardé de les tenir bien au chaud dans son armure dorée que personne n'avait encore réussi à percer, ni même à égratigner.

M-monseigneur, quelqu'un vous demande audience, il est l'heure des visites.

Après maintes révérences le garde qui avait prit le soin de se mettre sur un genou et de le prévenir avant de rentrer dans la salle royale, s'excusa une nouvelle fois et fit rentrer la personne en question, suite à un regard méchant de Gilgamesh indiquant qu'il le lui autorisait. Un homme d'âge mûre s'avança en saluant assez respectueusement le roi. Son teint grave transparaissait un petit air malicieux, après s'être identifié en tant que marchand sous le regard hautain du roi, ce dernier lui coupa net la parole en criant, sa voix résonnant dans l'immense salle vide.

A genoux chien ! Tu appelles cela des salutations ?

O-oh je vous prie de m'excuser, pardonnez mon impolitesse...

Le marchand s’exécuta rapidement, visiblement choqué d'une telle réaction, son nez touchant presque le sol, toute sa confiance avait disparu suite à cela et l'on pouvait sentir une atmosphère plus pesante que toute à l'heure.

Maintenant parle, quel est le but de ta venue misérable ?

Une goutte de sueur perla de la tempe du pauvre homme, ne s'attendant sûrement pas à un tel caractère de sa part, puls le temps passait et plus il se demandait s'il était en face de la bonne personne et ce qu'il faisait ici. Il se disait être un marchand d'armes principalement, qu'il était assez réputé dans tout le pays et qu'il venait souvent rendre visite au précédent roi afin de présenter tout son équipement. Effectivement il avait pris avec lui tout un attirail, il commença par présenter sa pièce maîtresse afin d'avoir le plus d'impact possible dès le début et pour ne pas décevoir le roi qui semblait vraiment mal luné. Une épée incrusté de quelques joyeux, visiblement de bonne facture. Gilgamesh prit la peine de se lever et de la prendre en main afin de l'analyser plus en profondeur.

Cette épée irait parfaitement décorer les murs du cachot. Et donc, est-ce là tout ce dont tu as ?


Eh bien, hum si vous voyez plus en détail sa valeur est plutôt respectable, il suffit de voir les...


Me prends-tu pour un incompétent ?


Oh non je n'oserai jamais...je-

Tu es donc venu ici avec seulement ceci, qui plus est était ta meilleure pièce ?

J-je possède d'autres objets en boutique et si vous voulez...

Tu as peut-être raison, vérifions le tranchant de cette épée, peut-être n'est-elle pas aussi désuet qu'elle n'en a l'air ?

N-non s'il vous plaît...


Mpft comme si j'allais me salir pour un chien tel que toi.
Gardes ! Débarrassez-moi de ça !

Aussitôt dit aussitôt fait. Sous les quelques gémissements plaintifs du marchand, qui avait apparemment perdu toute dignité, la porte claqua et se referma dans un bruit assourdissant qui résonna à travers la salle. Le roi s'était bien fait comprendre avant auprès du soldat, aucun individu de ce genre n'a l'autorisation de pénétrer dans l'enceinte du château, sous peine d'une correction, enfin ça, c'était sous-entendu.
Peu après Tiamat apparut à ses côtés, sans déroger à la règle qui était de le saluer respectueusement, même si pour sa part, ce n'était rien d'aussi extravagant que les autres, preuve qu'elle bénéficiait d'un certain traitement de faveur.

Est-il sage d'agir ainsi peu après votre couronnement ?


Tant que j'aurais l'approbation du peuple, ce ne sera qu'une question de temps avant que je ne contrôle le corps armé, et ensuite l’Église. Je n'aurais qu'à appâter ces chiens afin de mieux les dresser. Et ensuite je contrôlerai tout le royaume afin de mieux construire mon empire. Il ne reste juste qu'à se débarrasser de quelques mauvaises herbes afin d'étendre mon pouvoir.

Vous ne manquez pas de confiance. Je tâcherai de surveiller vos arrière pour l'instant, comme prévu...
Pour ce qui est de votre mère, il semblerait qu'elle ne réside plus dans les quartiers inférieurs, dois-je-

Il suffit. C'est tout ce que je voulais entendre. Maintenant va.

Très bien, que votre rôle de roi soit couronné de succès, mon noble seigneur.

Ayant remarqué une pointe d'ironie dans ses discours, Gilgamesh tourna subitement les talons vers elle, mais trop tard elle avait déjà disparu.


La représentante de l’Église est arrivée monseigneur...


Mpft qu'on la fasse entrer.


Gilgamesh retourna s'asseoir sur son trône, portant de nouveau ses lèvres sur son verre de vin, accoudé et les jambes croisées. Qui sait ce qu'allait lui réserver cette journée ? Ou plutôt qui sait ce qu'il allait réserver aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Entretien royal   Mer 9 Mai 2012 - 13:09

Ça y'est, c'était son tour. De toute sa vie, Félicia ne s'était jamais retrouvée face à un individu d'une telle importance, après tout, elle n'était pas encore née lorsque Dame Colette avait quitté ce monde et elle était la dernière représentante de Sylvarant...

Soupirant en serrant fortement ses mains l'une contre l'autre, elle sentait son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine alors qu'on lui annonçait qu'elle allait enfin rencontrer le roi. S'armant du peu de courage dont elle disposait, la jeune femme s'avança alors et au moment de se retrouver à une distance largement raisonnable du trône - elle n'osait vraiment pas s'avancer davantage - elle se mit à genoux dans une position de prière, estimant que c'était là la posture la plus humble qu'elle puisse adopter devant un tel être dont le statut relevait du divin à ses yeux.


«je vous salue Ô Grand Seigneur Gilgamesh. Je vous remercie humblement de l'immense honneur que vous me faites de m'accorder ainsi un peu de votre temps.» elle ne savait pas si elle devait le regarder ou non, aussi pour le moment, elle gardait la tête baissée et les mains jointes, puis elle se risqua à lever un œil pour voir sa réaction et son humeur, mais se ravisa en poursuivant rapidement son petit discours.

«Je suis Félicia Highwell, je représente l'église de Martel de Sylvarant en attendant la venue d'un nouveau Pontife. J'espérais pouvoir m'entretenir avec vous des devoirs que vous souhaitez ordonner à la nouvelle église maintenant que vous êtes le Seigneur des terres de Tethe'alla.»

Avalant sa salive avec difficulté, elle se risqua une nouvelle fois un petit regard vers cet homme de stature vraiment impressionnante. C'était comme si une puissante aura l'entourait, et d'un certain côté, c'était le cas, la jeune femme en tant que mage sentait le mana qui occupait son corps et ne doutait pas qu'un esprit soit à ses côtés. Ce qui ne pouvait que forcer davantage son admiration!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
GilgameshRecrue
Messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : Sur le trône
avatar

Personnage
Elément: Lumière
Arme: HauteClaire
Classe: Gardien
MessageSujet: Re: Entretien royal   Mer 9 Mai 2012 - 20:51

Une jeune femme vêtue d'une sorte robe blanche s'avança vers lui mais garda une certaine distance. Sans le regarder elle se mit à genoux, comme si elle allait prier, elle le salua de manière respectueuse en baissant la tête. Sa corpulence, ses lunettes, sa peau très blanche, elle avait l'air si frêle et pourtant elle était la représentante de l’Église de Sylvarant. Et aussi, elle semblait connaître sa position par rapport à celle d'un roi tel que lui. Gilgamesh ne parla pas pendant ce bref moment, signe qu'il n'avait aucun reproche à lui faire.
Il agitait lentement son verre de vin afin d'en faire ressortir tous les arômes tout en la regardant de son habituel regard doublé d'un air sérieux qui rendait le tout assez imposant.
Cette petite semblait avoir la tête sur les épaules et les pieds sur terre, ce qui pouvait prétendre à une discussion avec Gilgamesh.

Le pouvoir de l’Église est enraciné depuis de nombreux siècles, il contrebalance parfaitement avec celui de la royauté. Son influence est grande et nombreux sont ses adeptes. Et dire qu'a l'origine tout ceci provient d'êtres humains, de héros qui ont réussi à transcender le temps. Parmi eux, une simple demi-elfe est parvenue au rang de Déesse, la déesse Martel. Mais cela, tout le monde l'a longtemps oublié.

Réponds-moi femme, quelles sont tes espérances d'un roi tel que moi ?


Après son petit cours d'histoire, le roi gardait toujours ses yeux rivés sur la représentante, attendant une réponse. Se mettre encore plus à dos de l’Église n'était pas des plus judicieux, il s'était arrangé afin de faire taire tous les concernés du remue-ménage lors de son couronnement et étouffer quelque peu l'affaire, même si quelques rumeurs circulent, peu de personnes savaient avec quelle violence il avait obtenu le trône, la version officielle étant que le pontife avait consenti à sa requête, malgré les quelques malentendus survenus.
De plus, en évoquant tout ceci, peut-être s'identifiait-il à ces héros, comptait-il devenir quelqu'un d'aussi exceptionnel ?

Gardes ! Qu'on amène le pontife !

Mais avant d'en arriver à ce stade, il comptait remodeler tout le système en commençant par son château, puis en étendant son influence parmi les personnes les plus influentes. Seulement il lui fallait d'autres piliers sur qui il aurait une totale emprise, des pierres angulaires reconnues par tous, que ce soit dans l’Église ou dans l'armée. Et le pontife actuel ne lui convenait pas, ce vieillard était trop attaché aux règles qui régissaient l’Église actuel et la menace avait ses limites. Visiblement les idées ne semblaient pas lui manquer.
Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Entretien royal   Jeu 10 Mai 2012 - 14:18

Cet homme dégageait vraiment quelque chose, pas seulement de la force, une sorte de volonté et de détermination qui créait une véritable aura autour de lui. Parfois, Félicia se risquait un regard, notamment lorsqu'il parla des demi-elfes! Elle trouvait cela rassurant de savoir que le nouveau Roi n'était pas du genre à les prendre en discrimination.

«La Grande Martel nous a appris à accepter chaque homme et chaque femme comme il est, qu'il soit humain, elfe ou demi-elfe. Vous êtes d'une grande sagesse Monseigneur pour connaître les anciennes histoires...» il est vrai que peu de gens savaient la véritable histoire de Martel. Avant de devenir un esprit, elle était une demi-elfe, assassinée au cours d'une grande guerre, maintenue en vie grace à son frère et à la graine de l'arbre Yggdrasill entre les mondes autrefois séparés. Sa mort ayant mis fin à la guerre, elle avait été élevée au rang de Déesse jusqu'à ce que les héros du passé réunissent les mondes et la libèrent de son profond sommeil.

Elle leva alors les yeux vers ce Roi, voyant de la bonté en chacun, même dans un individu comme Gilgamesh qui venait de la traiter de «femme» avec un certain mépris. Mais à ses yeux, il était normal qu'il la considèrent comme une inférieure, il était le Roi.


«L'Église a toujours eu pour but de suivre les préceptes de Martel. Lorsque les anciens héros ont découverts les volontés véritables de notre Déesse qui se révélait être un Esprit, les hommes ont perdu la foi. Bon nombre d'entre eux refusent de croire aux Esprits qu'ils ne voient que comme des monstres. Sans Pontife pour nous diriger, il nous est difficile d'expliquer au peuple qu'il est de notre devoir de protéger les esprits et de les soutenir. Ce sont eux qui maintiennent le mana à flot désormais avec l'aide de l'Arbre Symphonia, j'espérais que vous apporteriez votre soutien dans cette démarche.»

Rougissant jusqu'aux oreilles, elle baissa de nouveau la tête, le Roi venait de demander qu'on lui amène le Pontife, elle savait de source sure qu'il n'y en avait pas encore sur Tethe'alla, tout comme elle, celui qui était en place n'était là qu'à titre temporaire pour assurer les rôles dont l'Église avait forcément besoin en ces temps plutôt sombres...

Attendant patiemment, elle souhaitait également s'entretenir avec lui à propos de ces mystérieuses failles, s'il comptait demander aux scientifiques de Meltokio et Sybak de les étudier ou non, car déjà, de mystérieux visiteurs avaient réussi à passer, venant d'un autre monde.
Revenir en haut Aller en bas
GilgameshRecrue
Messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : Sur le trône
avatar

Personnage
Elément: Lumière
Arme: HauteClaire
Classe: Gardien
MessageSujet: Re: Entretien royal   Jeu 10 Mai 2012 - 22:06

Gilgamesh but une autre gorgée de sa liqueur rouge, il repensa brièvement à son passé, surtout à toute cette répulsion envers les demi-elfes. Lui-même étant enfant, les détestait, juste parce qu'on lui avais appris à les détester, rien de plus. Quand on avait appris que du sang coulait dans ses veines, puis toute cette haine à son égard, le monde s'était écroulé pour lui, il se rappelait encore du choc et de toute cette incompréhension. Le monde avait décidé de tout lui donner, argent, pouvoir, dons innés, mais il lui avait aussi tout prit. Depuis, il avait appris à reconnaitre la valeur des choses, la valeur des autres, surtout la sienne, tout ce qu'il avait entrepris jusqu'ici, il le devait à lui et à lui seul, et cela il croyait dur comme fer. Comment de telles foutaises comme ces "sales demi-elfes" pouvaient exister ? Il avait prouvé au monde que même lui qui possédait des gênes de ces êtres là pouvait en arriver là où il en était aujourd'hui.

En ce sens, il portait un certain respect pour ceux qui avait une forte volonté, une flamme dans le regard qui ne trompait pas, seuls ceux-là méritaient son attention. Et cette petite devant lui semblait croire en certaines choses, même si de premier abord elle semblait faible et chétive.
Protéger et soutenir les esprits ? Le roi se moquait bien qu'un tel ou un tel soit un esprit, un humain ou un autre, il n'accordait guère sa protection au premier venu. De plus s’immiscer dans ces affaires là sans à retirer des intérêts n'était pas dans ses habitudes. Mais il devait avouer que cela serait problématique si le mana de ce monde venait à en être perturbé.


Entends-tu cela Tiamat ? N'est-ce pas une merveilleuse initiative ?

Dois-je vous rappeler que vous avez essayé de me tuer, mon bon roi ?

Répondant à son sarcasme par un autre, lui ayant valu un mauvais regard au passage, l'esprit apparut à ses côtés dans un halo lumineux, altérant presque la prestance de Gilgamesh. D'un mouvement gracieux et limpide elle fit quelques pas vers la jeune fille et s'adressa à elle de sa voix cristalline mais en même temps effacée, cela ne s’apparentait clairement pas à une voix humaine.

Ô toi humaine souhaitant soutien et protection à notre égard, qu'es-tu prête à faire pour nous ? Il est vrai que notre but premier est de garantir l’équilibre du mana et de la fertilité de l'arbre sacré. Mais depuis la réunification des deux mondes, de nombreux esprits sont apparus dans ce monde, tandis que d'autres ont disparu. Et hélas, force est de constater, que nous assistons à une certaine passivité de ceux-là, il y a également des conflits qui règnent entre certains esprits et je crains que cela pourrait nuire à la stabilité de ce monde. Néanmoins je dois admettre que la plus grande menace reste les humains en eux-mêmes.

La grande porte de la salle se mit à grincer longuement, et le pontife apparut en se prosternant comme il avait récemment appris à faire en face du roi.

V-vous m'avez convoqué, monseigneur ?

Tiens donc, pontife, que penses-tu de votre devoir envers les esprits ? Réponds-moi. L'homme d'âge relativement avancé ne répondit pas tout de suite, visiblement surpris par une telle question posée sans crier garde. Il déglutit et finit par répondre. Eh bien, j'ai toujours suivi les préceptes de Martel avec la plus grande ferveur, donc il va de soit que nous devons assurer tout notre dévouement envers les esprits...
Très bien, il semblerait que vous êtes d'accord sur le même point. Dans ce cas ne vois-tu pas d'inconvénient à ce que tu appliques cela dans l'autre monde ? Le pontife ne comprit pas tout de suite, et pensa à des choses bien néfastes. Mais le roi s'éclaircit.
Sylvarant ne possède ni gouverneur, ni pontife, les adeptes de Martel ne font-ils pas tous partie de la grande famille de l’Église ? Alors, va, va porter la bonne parole dans cette partie du monde, et amène autant de fidèles que tu le souhaites, vois cela comme un pèlerinage.

Même si cela sonnait plus comme un ordre qu'à autre chose. Apparemment Gilgamesh souhaitait écarter le pontife ainsi que certains prêtres et évêques de cette ville, n'ayant pas besoin d'un tel homme à ses côtés. Voulait-il gouverner seul ? Établir un nouvel ordre ? Simple caprice ? C'était encore trop tôt pour le dire. En tout cas, l'annonce officielle du départ du pontife n'allait pas tarder à arriver.
Et pour l'heure il sentait qu'il y avait encore des choses à dire avec cette jeune femme.

Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Entretien royal   Sam 12 Mai 2012 - 17:40

Que cet homme était grand! La jeune femme avait du mal à le regarder tellement elle avait une sensation oppressante dans la poitrine à être dans la même salle que lui, mais lorsque l'esprit de lumière apparut et s'approcha, elle osa à peine lever les yeux vers elle, mais fut rapidement éblouie par sa beauté et finalement n'arrivait plus à détacher son regard.

Elle lui demanda alors ce qu'elle comptait faire, que les Esprits pouvaient aussi lutter entre eux, mais que la menace des hommes était plus grande encore. Gardant ses mains jointes sur son cœur, la jeune femme cherchait ses mots avant de se décider à parler le plus sincèrement du monde


«Si les hommes croient aux Esprits et les soutiennent, ils pourront également les aider dans leurs luttes pour sauver ce monde. Le groupe des anciens héros n'a t'il pas prouvé que si l'on se bat ensembles, on peut accomplir des miracles? Ce groupe de héros était composé d'humains et de demi-elfes, et c'est leur solidarité qui leur a permis de réunifier les mondes et de sauver le grand arbre Symphonia!» on pouvait sentir la passion de la jeune femme dans chacun de ses mots, mais craignant rapidement de s'être emportée, elle baissa rapidement la tête en signe de soumission comme prête à subir un quelconque châtiment, mais le Roi avait convoqué le Pontife et lui ordonna de lancer des pèlerinages un peu partout dans le monde.

Un regard mêlant gêne et reconnaissance se dirigea vers le Roi avant qu'elle ne baisse de nouveau les yeux. Elle ignorait si elle pouvait demander autre chose, mais elle se rendit compte qu'il semblait attendre, aussi elle se risqua finalement


«Majesté... je crains que prêcher la bonne parole ne soit pas suffisant pour intéresser les gens à notre cause. J'ai remarqué que votre église comptait de nombreux fidèles, et je pense que c'est parce qu'elle est belle avec ce vitrail représentant Martel. Peut être qu'en faisant quelques travaux pour redonner aux différentes églises de Lumen Virum, leur prestige d'antan à l'image des Esprits Élémentaires qui se sont sacrifiés pour notre cause, cela redonnerait un peu de cœur au peuple?»

Évidemment, cela nécessitait demander de l'argent... aussi elle se dépêcha de rajouter «Évidemment, les églises de Sylvarant ne vous concernent pas, votre majesté. Ce sera à notre Gouverneur d'agir dans cette direction, mais déjà, j'ai entendu dire qu'Altamira n'avait même pas d'église, ni de temple et...»

Elle eut l'impression que les mots se perdaient dans sa gorge, aussi elle baissa honteusement les yeux... elle avait le sentiment d'être allée trop loin cette fois-ci et se préparait de nouveau à subir un quelconque châtiment.
Revenir en haut Aller en bas
GilgameshRecrue
Messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : Sur le trône
avatar

Personnage
Elément: Lumière
Arme: HauteClaire
Classe: Gardien
MessageSujet: Re: Entretien royal   Lun 14 Mai 2012 - 19:09

Le pontife quitta la salle du trône sans dire un mot, d'un pas lourd mais empressé, il avait parfaitement compris le message et n'avait formulé aucune opposition. Mais que pouvait-il faire en même temps ? De plus il n'était pas du genre à faire des représailles et préférait accomplir son devoir, en soit quelqu'un d'exemplaire au sein de l’Église donc.
Maintenant seuls, le roi s'accouda sur son siège royal, portant toujours le même regard à la jeune fille qui devenait un peu trop entreprenante à son goût. Elle pouvait être emplie de bonne volonté et de compassion mais ses quelques allusions à propos de ce qui est de redorer l’Église de leur monde avec son aide financière ainsi que la partie concernant Altamira afin de soutenir ses propos.

Le cas d'Altamira n'était clairement pas de son ressort, peut-être qu'à la base une église n'avait pas lieu d'être dans un endroit consacré à la détente et aux vacances, mais le roi le prit comme une offense. Surtout dans une période où il avait récemment pris sa fonction royale.

Es-tu venue toi aussi quémander auprès du nouveau roi ? Penses-tu que cela fasse partie de mes priorités actuellement ?
Il semblerait que le peuple a du mal à saisir ce qu'est un roi.Je ne suis pas un bienfaiteur, je suis celui qui gouverne cet empire, celui qui le guidera vers le firmament !Le pilier central, un être supérieur qui incarne les désirs de tous.

Devant des paroles qu'il faudra admettre d'assez abstraites, Gilgamesh s'était tenu debout, comme emporté par sa propre folie des grandeurs. Néanmoins il se ravisa et reprit son calme en se rasseyant.
Pour en revenir au sujet, il ne comptait rien offrir à la représentante, jugeant que ce genre de décisions était le cadet de ses soucis actuellement. De plus comme elle le disait, Sylvarant ne le concernait pas pour l'instant, s'il devait pour une quelconque raison investir dans de tels projets, cela se fera d'abord dans son territoire. Si Sylvarant ne possédait guère de souverain afin de faire face à ce genre de problèmes, il devrait plutôt se préoccuper justement de ce manque car un régime vacant est vacillant. Si jamais le roi venait à conquérir cette partie du monde, peut-être que là oui, cela deviendrait l'une de ses préoccupations. Mais là encore cela ne faisait que déplacer le problème, car à ses yeux il est d'ordre naturel qu'il y ait déclin face à prospérité, et le sort de ces opprimés ne lui ferait ni chaud ni froid.
Il se mit à sourire moqueusement à de telles pensées, il n'en était pas encore là, loin de là.
De plus la situation ne lui semblait pas si critique que cela, le temps viendra où les personnes vénéreront les esprits, il en était certain.

Tu ne t'es pas adressée à la bonne personne femme. Le monde ne disparaitra pas du jour au lendemain, pas tant que je serai là.
Il marqua une pause, un peu las de cette conversation, si elle n'avait rien à offrir alors elle ne lui était guère utile. Au pire, il s'en servirait comme figure de proue sur quoi il aurait un contrôle. As-tu autre chose à dire ? Si elle n'avait rien d'autre à rajouter, alors la séance était finie. Et ce qu'il en ressortait n'était pas vraiment glorieux au vu du temps qu'il lui avait accordée.
Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Entretien royal   Ven 18 Mai 2012 - 13:18

Il est vrai que Félicia s'était un peu enhardie en pensant que cet être si puissant pouvait être bon et généreux, et se rendit compte bien trop tard de l'erreur qu'elle venait de commettre! Se recroquevillant sur elle-même lorsqu'il éleva la voix, elle ne pouvait nier qu'elle était allée bien trop loin et se mordait déjà la lèvre jusqu'au sang!

«Pardon mon Seigneur! Vous avez raison... je n'aurais jamais du vous faire l'affront d'une telle demande!» elle ne savait même pas comment il était possible qu'elle soit encore là! Elle s'attendait presque à ce qu'il appelle les gardes pour la mettre dehors, ou pire encore, l'envoyer en prison! Ne venait-elle pas, d'une certaine manière, de l'insulter? N'était-ce pas un affront auprès d'un tel homme d'avoir ainsi parlé de la sorte?

Il lui adressa de nouveau la parole, mais elle pouvait sentir tout le mépris qu'il avait à son égard dans le ton qu'il employait. Elle était stupide, et se disait que désormais, les possibilités d'associer les églises de Sylvarant et Tethe'alla étaient bien compromises, les choses allaient probablement demeurer comme elles l'avaient toujours été, un monde d'un côté, et l'autre de l'autre. Même s'ils avaient fusionné, il demeurait encore et toujours cette différence entre les deux.


«Non, Majesté. Cependant, comment pourrais-je me faire pardonner pour l'affront que je vous ai fait? Je vous présente mes plus humbles excuses, mais je doute que cela soit suffisant pour avoir osé me méprendre à votre sujet.»

Elle avait remis ses mains jointes devant elle, le sang coulait légèrement de sa lèvre inférieure, là où elle s'était mordue, mais elle gardait la tête résolument baissée, attendant son châtiment car il n'y avait pas d'autre possibilité à ses yeux! Elle n'était qu'une simple servante de Martel, pitoyable créature de Sylvarant sans le moindre pouvoir et elle avait osé s'adresser à lui de la sorte comme on commanderait le pain au boulanger?

Risquant de lever un œil vers lui, elle se demandait s'il se montrerait clément ou au contraire, lui infligerait une véritable punition divine...
Revenir en haut Aller en bas
GilgameshRecrue
Messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : Sur le trône
avatar

Personnage
Elément: Lumière
Arme: HauteClaire
Classe: Gardien
MessageSujet: Re: Entretien royal   Lun 4 Juin 2012 - 21:47

Gilgamesh commença à tapoter ses doigts sur son trône en signe d'impatience. Mis à part ses maintes excuses elle ne semblait pas lui apporter quelque chose d'autre. Elle avait beau s'excuser et dire qu'elle allait se faire pardonner mais le roi n'attendait rien d'elle
pour l'instant. Il avait main-mise sur elle et pouvait en faire ce qu'il voulait quand il le voulait. Le pontife et ses plus proches fidèles maintenant temporairement écartés il pouvait se servir d'elle comme bon lui semblait, oui en premier lieu elle pourrait assurer le rôle du pontife pendant un certain temps durant son absence. En attendant de s'occuper de ce vieillard, avoir le contrôle sur elle était plus simple.


Puisque tu tiens tellement à te faire pardonner tu seras le remplaçant du pontife de Tethe'alla, tu n'y verras bien sûr aucun inconvénient. Tu assureras ce rôle comme il me plaira et me sera dévoué en toute circonstances...ceci pour le bien et la prospérité de l’Église évidemment.

Le fait d'arracher cette fidèle à son monde d'origine pouvait être amusant, il se demandait comment son peuple réagirait à ceci. Était-elle assez respectée dans le monde de Sylvarant ? Est-ce que son peuple avait besoin d'elle ? Il ne connaissait pas l'importance de la place qu'occupait cette jeune femme là bas mais maintenant elle était à sa botte. Même si elle refusait, ce qu'il doutait, cela ne changerait pas grand chose au final, l'église n'étant que la moindre de ses préoccupations pour le moment.

Allons allons jeune fille, il est inutile de vous mettre dans cet état là. Prenez donc ma main et relevez vous.

Le temps que le roi but ses dernières gorgées, quelqu'un avait fait irruption dans la salle du trône avec une vivacité et une furtivité sansnom. Cela ne l'avait bien sûr pas échappé mais cela avait à peine duré une poignée de secondes, le temps de finir son verre et poser son regard sur le nouvel arrivant. Un homme d'âge mur avait pénétré la salle, il était vêtu d'une armure de la tête au pied, recouvert d'une longue cape bleue, et il portait à sa taille une épée qui semblait de bonne facture. Oui nul doute, cet homme était un chevalier. Il avait tendu sa main à la jeune fille avec un sourire afin de l'aider et la rassurer, aucune
agressivité ne pouvait être perçu dans ses faits et gestes, pareillement il n'avait aucune gêne d'avoir ignoré d'abord le roi lui-même, ce qui fit tout de suite réagir ce dernier.


Décline ton identité misérable. Comment oses-tu ignorer le roi de la sorte et interrompre notre entretien ?!

L'homme prit tout son temps en continuant de s'occuper de la jeune femme, lui disant de ne pas s'offusquer davantage et de se calmer. Mais il ne put feindre bien longtemps car il sentait une aura oppressante se dégager du roi qu'il ne pouvait ignorer aussi facilement. Il se tourna finalement vers le roi,, faisant légèrement virevolter ses longs cheveux
hirsutes. Gilgamesh put donc apercevoir son visage, les quelques rides et cicatrices sur celui-ci et son espèce de sourire bienveillant qui paraissait constant témoignaient d'une grande confiance en lui et aussi d'une grande force de caractère. L'homme se rapprocha du roi, croisa son bras, posa son poing sur sa poitrine et le salua en s'inclinant.


Je me présente, je me nomme Ishtar, ex général des forces armées de Meltokio. Oh, et je ne vous ai pas encore reconnu comme mon roi.

Gilgamesh se leva d'un bond, excédé par son comportement, ses sourcils froncés, une expression de colère se dessinait sur son visage.


Quelle impertinence ! Je suis le roi de tout ce peuple et toi tu ne fais pas exception, tu as intérêt à te prosterner et à demander pardon sur le champ, sans quoi tu subiras un châtiment !

Ah...les rumeurs s’avéraient donc exactes...eh bien...voyez-vous je suis avant tout un chevalier et je suis le serviteur de ce peuple par dessus tout et-

Gilgamesh avait rapidement tendu sa bras et pointé de ses deux doigts le vieil homme afin de projeter un ~ faisceau ~ lumineux sur celui-ci, le choc créant une petite explosion dans la salle, dont la fumée se répandit suffisamment pour ne pas voir ce qu'il était advenu de lui.
Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Entretien royal   Jeu 7 Juin 2012 - 9:40

Spoiler:
 
La voix du Roi se fit entendre et la jeune femme s'était recroquevillée sur elle-même en songeant à une punition terriblement méritée, mais elle écarquilla les yeux de surprise en l'entendant la désigner comme la remplaçante du Pontife de... Tethe'alla? Baissant les yeux un instant, elle essayait de réfléchir mais ne trouvait rien à redire, elle ne pouvait en aucun cas contrarier le roi de cette contrée sous peine de déclencher une guerre entre les deux Continents, et d'un autre côté, peut être que le fait de mélanger les clans pourrait apporter une paix un peu plus durable ente les deux côtés?

Relevant timidement la tête, elle s'apprêtait à accepter lorsqu'un homme en armure s'approcha, venait-il l'arrêter? Mais elle n'avait pas refusé l'offre du Roi aussi elle eut un geste de recul apeuré avant d'entendre sa voix douce et réconfortante. Cependant, Gilgamesh ne semblait guère apprécier cette interruption et Félicia devait reconnaître que ce soldat s'était montré plutôt téméraire à débarquer ainsi sans même s'annoncer! Les mains toujours jointes, elle était partagée entre la reconnaissance pour ce soldat et la terreur de la réaction du Roi et recula vivement lorsqu'il lança une puissante attaque de lumière.

Ramenant ses mains sur ses yeux pour se protéger, et lorsque la fumée se dissipa, elle trouva l'homme, un genou à terre mais toujours vivant. Un filet de sang coulait de sa bouche, il était résistant! D'un côté, c'était plutôt normal de la part d'un homme qui avait été général non? Elle voulut s'approcher mais se ravisa, elle ne voulait pas contrarier le Roi davantage et se tourna donc vers lui en premier.


«Majesté. J'espère pouvoir être à la hauteur pour le rôle que vous souhaitez me confier. Sachez que je vous suis entièrement dévouée, et mon rôle en tant que Pontife étant de protéger les sujets de sa Majesté, m'autorisez-vous à soigner ce soldat? Cela prouverait votre grandeur auprès de vos sujets et il ne pourrait plus contester que vous soyez un noble roi à l'avenir...» les mains jointes, elle ne bougea pas. Son cœur battait à une vitesse folle dans sa poitrine, elle voulait soigner ce pauvre homme, au final, il s'était mis à genou même si c'était par douleur que par respect, elle tremblait un peu, comprenant à présent que son destin était entièrement dévoué à Tethe'alla le temps qu'un véritable Pontife prenne sa place. Elle avait joué ce rôle sur Sylvarant, elle allait devoir confier cette tâche à l'une des autres prêtresses du Temple de Martel, mais elle savait qu'elles s'en sortiraient bien sans elle.

Son dévouement à l'église était total, et qu'elle soit de Tethe'alla ou de Sylvarant, le seul objectif était de célébrer les Esprits. Son regard se portait parfois sur le pauvre homme qui demeurait fier malgré tout avant de se lever vers le Roi avant qu'elle ne rougisse et baisse les yeux. Il avait vraiment quelque chose, il dégageait une aura d'une grande puissance, et il était plutôt bel homme. Elle était même étonnée qu'il ne soit pas le genre à avoir quelques courtisanes ou même quelques nobles qui chercheraient ses faveurs... le temps semblait s'être arrêté, elle devait attendre son approbation avant de se risquer à bouger ne serait-ce qu'un cil.
Revenir en haut Aller en bas
GilgameshRecrue
Messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : Sur le trône
avatar

Personnage
Elément: Lumière
Arme: HauteClaire
Classe: Gardien
MessageSujet: Re: Entretien royal   Jeu 7 Juin 2012 - 19:46

Spoiler:
 

Le petit écran de fumée se dissipa rapidement dévoilant le soldat qui avait désormais un genou posé à terre. Mais il avait tenu bon, même si l'attaque du roi relevait d'un sort novice, il avait été touché de plein fouet et c'était amplement suffisant pour le faire taire.
Peu après la prêtresse s'inséra quelque peu dans leur confrontation histoire de calmer le jeu, même si l'attaque du roi semblait avoir refroidi les ardeurs de l'ancien général. Elle avait accepté son nouveau rôle de pontife et voulait soigner le soldat afin que le roi fasse bonne figure auprès de ses sujets, ce qui était plutôt habile de sa part, au moins elle savait comment s'adresser à lui. Mais ce dernier ne semblait pas lui prêter énormément d'attention. En effet, Gilgamesh s'était aussi assagi pour une quelconque raison, il releva un de ses sourcils en observant son adversaire, il paraissait interloqué et semblait se poser quelques questions.


Ah...votre force n'était donc pas usurpée. Il épousseta ses vêtements et se releva. Ne vous donnez pas cette peine jeune demoiselle, je vais bien.

Ishtar décida malgré tout de converser comme si de rien n'était, l'intonation de sa voix rauque restait inchangée et gardait toujours quelque chose de bienveillant. La grimace de douleur se transforma rapidement en grimace qui lui servait de sourire ridant davantage son visage cicatrisé. Il avait apparemment réussi à capter l'attention du roi et sentait qu'il pouvait lui adresser la parole sans se faire agresser, enfin s'il n'était désobligeant envers lui bien sûr. Néanmoins Gilgamesh garda ses deux doigts pointés sur lui, immobile, attendant le moindre faux pas de sa part.


Parle, tu étais capable d'esquiver mais tu n'as rien fait. Je t'accorde quelques secondes pour expliquer et m'indiquer la raison de ta venue. Si ta réponse ne me satisfait pas, je t'ôterai la vie sans la moindre hésitation.

Le soldat garda sa position, lui même n'osait pas s'avancer et risquer de perdre la clémence du roi, il sentait sa présence oppressante sur lui et il était conscient qu'il n'était pas en position de force, mais son assurance ne l'avait pas encore quitté. Allons allons, vous me surestimez, et même si j'en étais capable je préférerai assurer la protection des autres. J'aurais fait en sorte de pas égratigner la demoiselle ici présente, ou plutôt notre nouveau pontife si j'ai bien compris. Était-ce là sa réponse ? Il ne faisait qu'attiser l'impatience de Gilgamesh qui fronça légèrement les sourcils. Mais force est de constater qu'il avait accompli ce qu'il venait de dire si soigneusement et qu'il était évident qu'il cachait bien son jeu. Et d'ailleurs, aussitôt, un changement se produisit dans son comportement, ou plutôt dans sa présence. Petit à petit, il se mit à dégager une aura assez imposante, déjà qu'à la base, sa corpulence et tout son attirail lui donnait déjà une stature imposante. Il se permit alors de s'avancer et s'écarta de la jeune femme. Avec surprise, il reposa un genou à terre et baissa la tête afin de se prosterner devant le roi, il reprit la parole et déjà on sentait le sérieux de ses propos. A présent c'était bel et bien le noble chevalier qui parlait.

La raison de ma venue est simple. Je suis simplement venu vous rencontrer en personne afin de savoir ce qu'il était advenu du royaume que j'avais laissé avant de partir. De ce fait j'ai une requête à vous faire part. Je suis venu reprendre mes fonctions de général et je demande votre accord. Néanmoins sachez que je garderai libre cours de mes mouvements et dirigerai comme je l'ai toujours fait jusqu'à présent, comme le veulent les préceptes que j'ai mis en place dans la chevalerie.


L'audace de l'ex général ne laissa pas indifférent Gilgamesh, il parlait comme s'il avait déjà acquis sa confiance. Mais ce qu'il retiendra aussi, c'était la partie avec la chevalerie. Oui, il se souvenait à présent. Un dénommé Ishtar, un chevalier plutôt renommé. Celui qui avait dirigé pendant quelques temps Tethe'alla avec le pontife suite au décès du roi, celui aussi qui s'est fait un nom sur le champ de bataille, le même qui a redéfini la notion de chevalerie ces dernières années. Il allait s'en dire qu'un allié comme lui serait plus qu'avantageux. Après un bref silence Gilgamesh baissa son bras puis se mit à fermer les yeux deux secondes pour ensuite les rouvrir, toujours de son même regard hautain et perçant. D'un léger mouvement de tête il fit comprendre à la prêtresse de s'écarter. Il était
étonnamment silencieux, ce silence présageait-il le calme avant la tempête ?
Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Entretien royal   Jeu 14 Juin 2012 - 15:04

Spoiler:
 
Finalement, le soldat allait plutôt bien et lui demandait de ne pas se soucier de lui. C'était plus facile à dire qu'à faire, mais Félicia n'allait surement pas risquer le courroux du roi en faisant quelque chose sans qu'il ne lui en ait demandé l'autorisation. Aussi elle se leva doucement, se reculant alors que les deux hommes parlaient, jusqu'à ce que le roi lui fasse signe de s'écarter davantage.

Apparemment, ils allaient se battre, elle n'aimait pas ça mais ne pouvait en aucun cas interférer avec les affaires de Tethe'alla, ni même de Sylvarant d'ailleurs, aussi elle s'inclina respectueusement, ses mains toujours jointes et se retira de la salle du trône.

Par la suite, elle se rendit à l'église de Meltokio, visiblement, ils étaient déjà au courant qu'elle allait devoir prendre les fonctions de Pontife en attendant, aussi elle demanda à pouvoir envoyer des messages à l'église d'Isélia où on allait s'inquiéter qu'elle ne rentre pas. Elle rédigea donc plusieurs lettres et s'attelait déjà à la tâche que le Roi lui avait confiée. Elle allait faire de son mieux pour rendre à l'église sa gloire d'antan afin que chacun sache que les Esprits demeuraient désormais parmi le peuple et qu'il garantissait l'afflux de mana dans les mondes et donc la paix.

Cependant, elle sentait déjà que ce ne serait pas de tout repos, il fallait aussi gérer la comptabilité des églises et ça... ce serait loin d'être évident!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
GilgameshRecrue
Messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2012
Localisation : Sur le trône
avatar

Personnage
Elément: Lumière
Arme: HauteClaire
Classe: Gardien
MessageSujet: Re: Entretien royal   Dim 24 Juin 2012 - 16:21

La prêtresse s'était exécutée et quitta la salle du trône sagement après avoir salué le roi. La laissant s'occuper des tâches de l'église, il ne se fit pas de souci la dessus au vue de tant de dévouement de sa part. Elle connaissait déjà sa position et ne pouvait immiscer dans les affaires des deux pays aussi imprudemment, aussi il n'aurait pas besoin de la surveiller pour l'instant, il savait qu'elle lui obéirait aveuglément et que l'enjeu était trop important pour elle.

Ceci mis à l'écart, le roi avait maintenant d'autres chats à fouetter, ou peut-on dire, d'autres chiens à dresser. La demande du chevalier semblait à première vue alléchante, il acceptait de lui-même de revenir dans ses rangs et de le servir. Mais c'est aussi sur ce dernier point que cela coinçait. Il n'était pas sûr que Ishtar allait lui obéir comme un gentil toutou, lui même le disait : "je suis le serviteur de ce peuple par dessus-tout", "je garderai libre cours de mes mouvements". Apparemment si le roi allait à l'encontre de ce qu'il croyait, il n'aurait aucun mal à se soustraire de son autorité et cela pouvait s'avérer problématique par la suite, sans compter qu'il avait l'air de vouloir garder l’œil sur lui.

Gilgamesh réfléchit brièvement et sa réponse ne se fit pas tarder. Même si le chevalier avait des idées derrière la tête, au final cela ne changerait rien, il lui suffirait de le faire taire une fois de plus, rien de plus simple. Aussi, c'était sa fierté qui avait pris le dessus, pour prétendre à un tel titre il fallait un minimum de valeur, est-ce que sa réputation le précédait ? C'était ce qu'il voulait savoir en premier lieu, il n'accepterait aucun opportuniste dans ses rangs. En clair, si Ishtar voulait quelque chose il allait devoir se battre, et il semblait qu'il lui aussi s'en était rendu compte.

Qu'est-ce qu'une vieille carcasse comme la tienne peut-elle espérer ?

Je vous prie de ne pas sous-estimer un vétéran.

A cela une autre grimace de sa part, puis une détonation. Le combat avait alors débuté. Une pluie de lumière s'était déversée dans la grande salle provenant de la main du roi, dans ce torrent de faisceaux le chevalier luttait vaillamment, esquivant et parant habilement les coups portés dans sa direction, il semblait que le roi allait s'amuser un peu plus que prévu.


[...]
Le résultat était sans appel. L'épée du chevalier planté sur le sol, ce dernier à terre, il n'avait même pas réussi à atteindre le roi qui s'en était sorti sans une seule égratignure. Se tenant fièrement debout près de son trône, la différence entre les deux combattants était claire, tout comme le distance qui les séparait : le chevalier avait seulement gravi une seule marche qui le menait au siège là ou le roi se trouvait en hauteur, lui en bas, et l'autre en haut, gravir d'autre marche était impossible. Raccourcir cette distance était impossible. L'atteindre était impossible. Dans l'esprit du chevalier cela était devenu un fait.
Tandis que Gilgamesh le regardait d'en haut, il arborait un sourire satisfait, c'était le seul en bon état dans cette salle dévastée, même la poussière et les décombres ne semblaient pas l'avoir atteint, son armure dorée luisait toujours comme au premier jour.

Son verdict ? Ishtar avait survécu, les festivités pouvaient d'ores et déjà commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entretien royal   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien royal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [GQ III] Punta Stilo 1940 Royal Navy vs Supermarina
» SnS vs Ludroth Royal ?
» Probleme avec le ludroth Royal
» [Droit Royal] Livre troisième
» Charte de l’ost royal
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Le rp :: Les villes :: Meltokio-