AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Mission: Ferme humaine désaffectée?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
KratosVoyeur Ancestral
Messages : 1146
Date d'inscription : 26/07/2009
Localisation : là ou tu passes tes vacs
avatar

Personnage
Elément: Air
Arme: Katana/dagues/armes de jets/boules de fumée,
Classe: Traqueur
MessageSujet: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Sam 28 Jan 2012 - 17:45

Enfin ! Après plusieurs jours qui n'en finissaient plus, notre cher acolyte finit par arriver dans ce village. Il avait traversé les sables de Kogorh non sans peine, en effet, il ne pensait pas du tout que cela prendrait autant de temps, pourtant aucune tempête de sable n'avait pointé le bout de son nez, ni même un seul obstacle qui vaille la peine de s'en offusquer, en somme rien ne l'avait retardé dans sa traversée. Lui-même étant le premier étonné, il avait traversé ce désert un nombre incalculable de fois et cela ne lui avait pas pris autant de temps.
Il n'était pas rare qu'au fil du temps l'écosystème changeait, la géographie évoluait constamment, c'est l'une des lois immuables en ce bas monde, en tant qu'observateur il pouvait aisément confirmer toutes ces théories. A force, il avait appris, même inconsciemment, à reconnaître l'environnement qui l'entourait et à discerner sa propre position en un coup d’œil rien qu'en regardant le ciel où les montagnes. Mais force de constater qu'il ne s'était jamais autant senti paumé. Certes il n'avait pas non plus visité tous les lieux existants mais tout de même...peut-être qu'il avait tout simplement été distrait pendant tout le long du voyage, ce n'était pas nouveau.

D'ailleurs sa notion du temps ne l'aidait pas non plus, il lui était déjà arrivé de ne plus reconnaître une ville entière car n'étant plus passé dans les environs un bon bout de temps, tellement longtemps que la ville en elle-même avait changé du tout au tout allant même jusqu'à changer de nom c'est pour dire...enfin bref ça c'est une autre histoire.
Après une brève investigation il avait appris que lieu auquel il se trouvait actuellement se nommait "Isélia", le nom ne lui disait pas grand chose mais il était quasiment certain qu'un village similaire se trouvait à la sortie du désert près de la mer. Yormgen ou quelque chose dans le genre...


Marchant allègrement après un si long voyage, sa grise mine et sa barbe mal rasée témoignaient justement d'une dure labeur. Sa cape était plus rapiécée que jamais et ses vêtements usés et poussiéreux. Mais le soulagement d'être arrivé dans un lieu de repos effaçait sans peine ces petits désagréments. Un petit séjour dans l'auberge aura vite fait de le requinquer, mais pour l'heure, plus important : la taverne.
Demandant son chemin à quelques passants peu scrupuleux il finit par atterrir devant une école, est-ce qu'ils avaient compris ce qu'il cherchait au moins ? Il scruta les alentours et ne vit rien à ce qui pourrait ressembler à une taverne, ni à la moindre petite échoppe, juste une école et quelques habitations rustiques.
Peut-être que ce tableau non loin de là pourrait lui indiquer un chemin ? Il passa en revue les quelques affiches et prospectus accrochés, mais aucun plan ou rien qui soit d'utile. Il en arracha une qui sortait un peu du lot et décortiqua le contenu, apparemment cela faisait l'objet d'une mission avec une récompense à la clef. Cela pourrait toujours servir en cas de coup dur financier...comme maintenant d'ailleurs, de toute façon il n'y avait pas grand chose d'autre. Et il ne se débrouillait pas si mal en infiltration à force d'espionner les...à force d'espionner.


Il se gratta la tête et réfléchissait à ce que pouvait bien être une ferme humaine et un "exphère", peut-être quelques termes techniques locales ? Il le saura tôt ou tard auprès du demandeur, par chance le lieu du rendez-vous se trouvait juste ici en face de l'école. Il s'assit sur des marches en s'adossant au petit muret et commença une petite sieste dans cet endroit qui semblait quasiment désert. Pourvu que les intéressés lui fassent signe au plus tôt, mais dans l'état auquel il se trouvait on le prendrait plus pour un clochard peu fréquentable qu'autre chose. De toute façon il était assez exténué, un peu de repos ne lui ferait que du bien même s'il aurait préféré dormir dans un bon lit confortable. Dans le pire des cas il réfléchira à ce qu'il fera plus tard...comme à son habitude.
Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Dim 29 Jan 2012 - 13:22

Il était très difficile d'être une représentante de l'église de Martel lorsqu'il n'y avait pas Pontife, la pauvre Félicia passait de très longues journées dans la paperasse, à gérer les offrandes, les messes, les pèlerinages et autres sur tout Sylvarant, et même un peu à Tethe'alla aussi d'ailleurs, puisqu'ils n'avaient pas non plus trouvé de Pontife sur place. Elle était en train de lire un courrier de la part d'un des membres du clan de Mizuho selon lequel il y aurait des mouvements étranges au niveau des ruines des fermes humaines.

Elle connaissait cette lettre presque par cœur tellement elle était inquiète d'une telle nouvelle. Elle avait fait placarder une annonce à l'école pour le cas où elle trouverait quelqu'un qui accepterait de se rendre sur place pour vérifier plus en détail. Elle commençait à en avoir assez de tout ça et finit par se lever pour s'étirer longuement. Époussetant sa longue robe blanche aux quelques dorures, elle réajusta sa natte sur le côté et se prépara à sortir un peu, non sans prendre son bâton dont elle ne se séparait jamais. Saluant les quelques fidèles qui l'aidaient à entretenir le temple de Martel, Félicia continua sa route pour quitter les lieux et se diriger vers la ville.

Si en chemin elle tombait parfois sur des monstres, elle n'avait qu'à lancer un sort de vent pour les élever dans le ciel et en profiter pour filer avant qu'ils ne retombent. Il était très rare qu'elle attaque, se considérant comme une guérisseuse avant tout, elle avait une grande estime pour chaque vie, et c'était un peu la voie que Verius l'esprit du cœur, avait choisie aussi. Une fois arrivée dans la ville, elle se dirigea d'abord vers une petite maison qui était en réalité la boutique de la ville et se refit un petit plein de gelées


«Bonjour, dame Félicia. Des nouvelles pour cette histoire de fermes humaines?»
- «Malheureusement non. Enfin, je ne me suis pas encore rendue à l'école pour voir s'il y avait des volontaires, mais il faut croire que les héros se font rares,de nos jours.»
- «Vous savez, Madame. Quand on voit ce qui est arrivé à ceux de l'ère Symphonia, il est normal qu'ils soient un peu indécis.»
- « Oui, vous avez raison, je suis désolée.»


Il ne sut pas pourquoi elle s'excusait, mais il la laissa partir avec ses achats alors qu'elle se dirigeait vers l'école pour voir un homme endormi sur les escaliers. L'inquiétude la gagna à nouveau et elle se précipita pour s'assurer qu'il était au moins toujours vivant

«Monsieur!!» elle s'approcha et tâta son pouls, au moins, il était vivant, mais il devait être épuisé. Colette Brunel n'ayant jamais eu d'enfant, sa maison avait été laissée à l'abandon à sa mort jusqu'à ce que le village décide de la rénover pour en faire une auberge. Certes, il n'y avait pas de panneau ni vraiment quoi que ce soit qui permettait de savoir que c'était le cas, et elle servait également de taverne à ses heures, même s'il n'y avait pas un aussi grand choix que dans les bars de Palmacosta ou Asgard!

Elle le secoua doucement au niveau de l'épaule pour le réveiller
«Monsieur? Vous vous sentez bien? Je suis guérisseuse...» ses vêtements étaient vraiment étranges en tout cas, peut être venait-il de Tethe'alla? Elle n'était pas vraiment au courant de la mode là bas...
Revenir en haut Aller en bas
KratosVoyeur Ancestral
Messages : 1146
Date d'inscription : 26/07/2009
Localisation : là ou tu passes tes vacs
avatar

Personnage
Elément: Air
Arme: Katana/dagues/armes de jets/boules de fumée,
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Dim 29 Jan 2012 - 15:42

Kratos avait bel et bien fini par s'endormir après quelques minutes seulement, ne s'étant pas pris la peine de trouver un endroit beaucoup plus sûr et confortable. Il s’imaginait qu'il n'avait pas grand chose à craindre dans cette petite ville et qu'aucun ne viendrait le déranger dans son petit coin, mais c'était sans compter la jeune fille qui venait d'arriver et qui s'était précipitée sur lui afin de le réveiller, enfin pas toute de suite. Il grommela d'abord dans son sommeil et se retourna sur le côté en faisant mine de le laisser dormir tranquillement, se remit maladroitement dans une position semi fœtale semi alcoolique qui venait de se prendre une vilaine cuite.

Mpft...pas encore chérie...oh quoique...

Il se retourna une nouvelle fois visiblement encore dans les vapes et d'un mouvement d'un bras, tenta de saisir quelque chose d'invisible, sa main finit par agripper la face de la jeune fille avec une délicatesse extrême. C'était un euphémisme. Kratos ouvrit l’œil dans un grognement indiquant une légère incompréhension de sa part, il avait dans sa main les lunettes de la jeune fille qu'il se mit à dévisager lentement. Il s'assit doucement sur une marche et remarqua une marque rouge sur son visage, jeta un coup d’œil sur les lunettes qu'il avait entre les mains puis fit un rapide calcul mental.
Il se gratta le derrière de sa tête et finit par lui tendre les binocles en baillant ouvertement, preuve qu'il ne se sentait pas le moins du monde embarrassé par ce qu'il venait de faire.


Je suppose que ceci vous appartient...oh en passant désolé.

Il valait peut-être mieux commencer par les excuses...mais aucune once de remord ne se lisait sur son visage, on pouvait dire qu'au moins il était honnête envers lui-même.
Le noble voleur s'étira et fit craquer ses doigts et son cou, se frotta rapidement les yeux et fit une brève analyse de la jeune fille. Environ 1m65, se situant probablement dans la cinquantaine de kilos, formes et corpulence des plus banals, n’excédant pas la vingtaine, peau blanche, cheveux noués en une natte, toge blanche...analyse terminée. Verdict : rien à se mettre sous la dent.
Heureusement que tout cela se passait dans sa tête et pendant une fraction de seconde sans quoi il pourrait arborer la même marque sur son visage..enfin c'était ce qu'il se passait habituellement jadis, depuis il avait appris de ses erreurs...et puis il ne savait pas encore si la jeune fille était de cette trempe là, où si elle était du genre timide. Mais cela ne l'empêchait dans les deux cas de s'en prendre une.

Hum...pourrais-je savoir ce qu'il vous a pris de me réveiller aussi brutalement ?
(même si la seule personne brutale ici c'était lui)
Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Dim 29 Jan 2012 - 16:21

S'il y avait une chose à laquelle Félicia ne s'était pas attendu, c'était bien à se prendre une gifle et se faire arracher ses lunettes. Le regard apeuré, elle avait gardé une main sur sa joue un peu enflée alors qu'il se réveillait enfin et lui tendait ses lunettes pour les lui rendre en s'excusant plus ou moins. Puis il vint grommeler en demandant pourquoi elle le réveillait avec tant de brutalité. Elle vira alors au rouge pivoine et s'inclina à trois reprises

«Oh pardon!! Je suis vraiment désolée... je me suis inquiétée, je pensais que vous étiez inconscient, vraiment pardon!!»

Elle remit ses lunettes sur son nez, inconsciente de la manière dont il la jugeait et de toute manière, contrairement à ce qu'il pensait, même s'il l'avait dit à voix haute, elle aurait probablement rougi encore plus de honte qu'autre chose. De toute manière, on ne l'avait jamais vraiment regardée d'une autre manière que comme une servante de Martel, et «jolie» n'était probablement pas un mot qui pouvait la qualifier, même si elle n'était pas laide pour autant. Retirant la poussière sur sa robe, elle ramena ses mains jointes devant elle et s'inclina une nouvelle fois en rougissant encore

«Excusez moi mais... qu'est-ce que vous faites ici? Vous savez que cet endroit est une école? »

Elle tourna alors la tête vers la droite, sa main suivant son regard pour indiquer la route qui partait vers l'est «Vous avez une petite auberge par là si vous voulez. Vous pourrez peut être boire ou manger quelque chose? Ou même demander une chambre pour vous reposer puisque vous semblez fatigué.»

Elle rougit une nouvelle fois, honteuse de lui dire ce qu'il devait faire et s'inclina encore en signe d'excuse

«Oh pardon, je ne me suis pas présentée! Je m'appelle Félicia Highwell, je suis prêtresse au temple de Martel.»

S'il était possible qu'il ne sache pas qui elle était dans la mesure où il ne semblait pas être d'Isélia, il devait forcément connaître Martel, non?
Revenir en haut Aller en bas
KratosVoyeur Ancestral
Messages : 1146
Date d'inscription : 26/07/2009
Localisation : là ou tu passes tes vacs
avatar

Personnage
Elément: Air
Arme: Katana/dagues/armes de jets/boules de fumée,
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Lun 30 Jan 2012 - 22:27

S'il y avait quelque chose de notable chez cette jeune c'était bien sa manie à s'excuser à maintes reprises, ce qui en disait long sur son caractère. Apparemment confuse de ce qu'elle venait de faire son visage virait constamment au rouge, Kratos ne serait pas étonné si de la fumée venait à sortir de ses oreilles telle une cocotte minute...d'ailleurs il est curieux de savoir si cela allait se produire, pourquoi ne pas la narguer un peu pour voir ? Cela pourrait s'avérer amusant...

Oui j'étais inconscient, cela s'appelle dormir, ce n'était pas si difficile à vérifier...
il posa ses bras sur ses genoux tout en étant toujours assis, puis lui lança un regard réprobateur histoire de la mettre davantage mal à l'aise tandis qu'elle se présentait et qu'elle lui indiquait le chemin de l'auberge alors qu'il n'avait visiblement rien demandé. Il prit une inspiration et lui coupa net la parole.
Je suis également conscient que ceci est une école, est-ce un lieu interdit au public ? Où bien me prendriez-vous pour un détraqué à rester dans les environs ? Je n'ai pas vraiment saisi ce que vous me voulez depuis tout à l'heure, serait-ce une invitation pour un séjour à l'auberge par hasard ?

L'art d'extrapoler la chose...avec un peu de chance il fera d'une pierre deux coups, pour se faire pardonner elle pourrait bien lui offrir une nuit à l'auberge, il n'aurait alors rien à payer, les prêtresses sont généralement si compatissantes...ou alors il pourrait tout simplement sympathiser avec elle et gagner sa confiance, ce qui selon bon nombre de proverbes reviendrait plus profitable...nan bien sûr que non, il était largement plus intéressent de profiter d'elle et de se complaire dans un sadisme exemplaire. Et puis cela faisait longtemps qu'il ne croyait plus à ce genre de choses, aider son prochain ? Aide-toi et le ciel t'aidera ? Et puis quoi encore...


Nonchalamment, il se leva et la regarda d'en haut d'un air ennuyé, étant sur les marches il la dépassait de plusieurs têtes sans problème, il fit ensuite quelques pas et se retrouva derrière elle son regard rivé dans la direction qu'elle avait indiquée. Si j'étais dans cet état là ce n'est pas sans raison, je n'ai pas les moyens d'aller dans une auberge (mais assez pour quelques bières évidemment...), je n'avais vraiment pas besoin que l'on me rappelle ma condition...Cette fois-ci jouons la carte de la culpabilité et voyons voir l'effet escompté.
Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Mar 31 Jan 2012 - 10:11

S'il y avait bien quelqu'un qui pouvait tomber dans le panneau de la culpabilité, c'était Félicia. Lorsqu'il l'avait rembarrée par le fait qu'il dormait simplement là et qu'il ne voyait pas où était le problème à demeurer en ces lieux, elle avait de nouveau rougi et s'apprêtait à partir pour le laisser tranquille, ayant parfaitement compris qu'elle l'avait dérangé. Le résultat fut encore pire lorsqu'il lui sous-entendit qu'elle voulait qu'il aille à l'auberge avec elle et recula d'un nouveau pas en joignant ses mains devant elle

«Je... non NON! Je vous jure que non! Je suis vraiment désolée de vous avoir dérangé, je vous laisse tranquille... pardon.»

N'importe qui l'aurait trouvé grossier de lui parler ainsi, mais pas elle. S'apprêtant à le contourner pour aller à l'école afin de voir si quelqu'un avait été intéressé par la mission, elle sursauta en ne le voyant plus, sa vitesse de déplacement trahissant une certaine expérience au combat. Elle écarquilla les yeux en écoutant ce qu'il lui disait vis à vis de sa condition et se retourna brusquement, lui mettant un violent coup de tête sur le front par l'occasion et reculant donc pour tomber en arrière sous la violence du choc, ses lunettes tombant de son visage par la même occasion

«Ouille! Oh lala...» elle se massa le front, heureusement, sa robe était bien assez longue pour tout dissimuler, même avec une telle chute, elle était désormais assise sur les marches de l'escalier avant de se redresser et s'incliner encore pour s'excuser. Puis elle se pencha pour ramasser ses lunettes et les remettre sur son nez, mais l'un des verres s'était cassé et elle affichait un regard profondément triste et compatissant à l'attention du jeune homme

«Vous pouvez aller à l'auberge si vous voulez. Dites que c'est moi qui vous offre le gîte et le couvert..»

Elle s'inclina une nouvelle fois en s'excusant encore de l'avoir importuné et tourna les talons pour s'approcher du panneau des missions afin de voir si quelqu'un avait noté son nom, ou une information au moins pour dire qu'il allait se rendre à la ferme, mais il n'y avait rien et un soupir un peu déçu s'échappa de ses lèvres. Elle allait devoir se rendre à Palmacosta ou même à Hima pour placarder son annonce afin d'attirer d'autres aventuriers...
Revenir en haut Aller en bas
KratosVoyeur Ancestral
Messages : 1146
Date d'inscription : 26/07/2009
Localisation : là ou tu passes tes vacs
avatar

Personnage
Elément: Air
Arme: Katana/dagues/armes de jets/boules de fumée,
Classe: Traqueur
MessageSujet: ai   Mar 31 Jan 2012 - 21:32

L'ayant apparemment brusquée, tout ce que Kratos avait gagné c'était un violent coup de tête sur son front, suffisamment fort pour qu'il recule d'un pas et qu'il incline la tête en arrière, oui bon ce n'était pas si terrible en fait. C'était logiquement la jeune fille qui avait le plus dégusté en tombant en arrière à cause du choc, cassant par la même occasion un des verres de ses lunettes. Elle se releva en ramassant ses lunettes après s'être bien évidemment excusée sous le regard du guildien qui ne trouvait pas ses mots pour décrire une telle scène...

Par contre il n'arrivait pas à discerner si le regard qu'elle lui avait lancé relevait d'une tristesse par ce qu'elle venait de subir ou de la pitié à son égard, ce qui le gênerait un tantinet dans le premier cas. Enfin dans le cas où il serait une personne normale dotée de sentiments, ce qui n'était presque pas le cas, il l'était juste assez pour avoir remarqué ce genre de choses...probablement. Aussi s'il était une personne possédant une fierté sans nom il se sentirait sûrement pris d'assaut par le deuxième cas, n'acceptant pas ce regard empli de pitié pour lui. Mais il ne se situait dans aucun de ces eaux là au grand dam des victimes comme cette Félicia.

Très bien j'accepte, comme quoi vous connaissez les bonnes manières.

Et c'est lui qui disait cela. Il se mit alors en route vers l'auberge considérée comme payée. En passant devant le tableau il grava rapidement une flèche indiquant l'auberge puis y planta un kunai afin d'accrocher l'affiche qu'il avait subtilement arrachée. Il accéléra le pas sans même se retourner et laissa la jeune fille derrière lui ignorant ses faits et gestes.
Il arriva sans problème à destination et entra dans la modeste demeure. Il alla voir le gérant et utilisa le nom de la petite prêtresse avant de monter à l'étage, ayant préalablement demandé la meilleure chambre bien sûr.
Il déposa ses affaires sur le lit et pris ses aises, il se déshabilla complètement, dépoussiéra ses vêtements avant et plongea son corps dans l'eau de la baignoire en sifflotant et en croisant les jambes.


Peu de temps après, disons après deux heures à barboter dans l'eau moussante, il se balada sans un vêtement dans la chambre qui était plutôt rudimentaire tout compte fait et étala tout son équipement sur le lit et le sol afin de faire son inventaire. Il se demanda combien de temps il devra attendre avant qu'un émissaire ou autre vienne le solliciter pour la mission. Cela ne le dérangea pas d'attendre de toute façon c'était gratuit, il prendra le temps qu'il faudra, et puis il pourra toujours négocier pour rallonger son petit séjour. Ensuite il ira à la taverne, et recueillera quelques informations quant à cet endroit, car en effet il ne pouvait se débarrasser de ce sentiment étrange qui le rongeait depuis le début. Ce sentiment qui lui était si familier et qui disait qu'il s'était encore mis dans un pétrin pas possible...
Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Mer 1 Fév 2012 - 14:43

Spoiler:
 
Alors qu'elle observait le tableau avec un air triste, l'inconnu s'approcha et épingla l'annonce en question avec une arme qu'elle ne connaissait pas, ce qui la fit sursauter. Les mains jointes devant elle, Félicia le regarda partir avec des yeux ronds. Est-ce qu'il demandait à faire cette mission? Mais!!

Elle resta figée de longues secondes, voire de longues minutes d'ailleurs, car elle avait devant elle un héros potentiel et il... elle ne l'avait même pas remarqué? Combien de temps elle resta ainsi, elle n'en savait rien, mais ce fut un élève qui s'approcha et tira un pan de sa robe


«M'zelle Félicia? Z'allez bien?» elle sursauta et baissa la tête vers le petit garçon et lui sourit en reprenant ses esprits avant de se diriger vers l'auberge. Qu'est-ce qu'elle pouvait être gourde, elle n'aurait pas pu lui demander directement lorsqu'il était à côté d'elle? Arrivant à l'auberge, elle demanda si cet inconnu était bien venu demander une chambre en son nom ,et l'homme qui avait accepté de tenir cet établissement acquiesça en disant qu'il avait pris la meilleure de toute.

«Il est monté il y a longtemps?»
- «Une quinzaine de minutes je pense?»
- «Je vois, je vais l'attendre ici. Il me semble qu'il avait faim, il va bien descendre pour manger! ou boire quelque chose...»
- «Voulez-vous que je prépare un peu de thé?»
- «Oh oui! Volontiers, mais lui, je ne pense pas que ce soit son genre de boisson.»


Il hocha la tête et elle alla donc s'assoir à la grande table installée au rez-de-chaussée. L'aubergiste lui apporta rapidement une tasse de thé et elle sortit quelques documents de son sac - dont elle ne se séparait jamais - pour avancer un peu dans toute la paperasse de l'église. Toujours pas de bon samaritain pour devenir le nouveau Pontife, ni à Sylvarant, ni à Tethe'alla... la jeune femme attendit près de deux heures avant de se demander si l'individu allait finir par descendre!

Lorsqu'enfin il se décida, elle savait très bien qu'il allait l'envoyer balader encore, mais elle n'avait pas le choix


«Excusez moi, Monsieur? Ne croyez pas que je veux vous harceler ou quoi que ce soit, mais j'ai cru comprendre que vous étiez intéressé pour aller visiter la ferme humaine d'Isélia?»

Faites que ce ne soit pas une blague... les mains jointes devant elle comme si elle priait constamment, elle plongeait son regard violet dans le sien d'un air inquiet

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
KratosVoyeur Ancestral
Messages : 1146
Date d'inscription : 26/07/2009
Localisation : là ou tu passes tes vacs
avatar

Personnage
Elément: Air
Arme: Katana/dagues/armes de jets/boules de fumée,
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Mer 1 Fév 2012 - 16:12

Spoiler:
 

Kunaï...shurikens...dagues...boules de fumées...gelées...fioles...hum...une montre en gousset cassée, une poignée de porte, une balle en caoutchouc ?

Kratos se gratta la tête devant sa petite trouvaille lors de la fouille de ses poches, il ne savait pas du tout pourquoi il avait ces objets, pour la plupart inutiles, en sa possession. Ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'il trouvait ce genre de choses sur lui, il faut dire qu'il avait tellement de poches qu'il ne savait plus où donner de la tête. Il lui arrivait parfois de garder sur lui des babioles dont il ne souvenait plus de l'utilité ou de la provenance et au final il n'y fit pas trop attention. Ces objets devaient receler une partie de sa vie, un souvenir particulier, chacun avait peut-être sa propre histoire...où bien c'étaient des objets sans valeur qu'il avait volés à un plouc du coin croyant trouver le gros lot dans leurs poches...bref qu'importe.


Dûment préparé, il descendit au rez-de-chaussée avec l'intention de se mettre quelque chose sous la dent, peut-être qu'ils servaient aussi du bon alcool, cela lui éviterait d'aller jusqu'à la taverne dont il ne connaissait pas l'emplacement. En descendant, quelle ne fut pas sa surprise, ou plutôt son impassibilité, de trouver la jeune prêtresse qui apparemment était venue exprès rien que pour lui. Blablabla...ferme humaine...blabla, ah tiens un mot en rapport avec sa mission. Il décida enfin de lui prêter une oreille et de la regarder. Mais cela ne l'avait pas empêché au même moment de commander tranquillement à manger et de s'assoir sur une table mais en écoutant ses dires de manière désinvolte. Au menu un bon steak bien saignant ainsi que des pâtes, parfait pour remplir son estomac complètement vide.

Après avoir fini de manger et de se resservir plusieurs fois il se retourna FINALEMENT vers la jeune fille pour lui répondre, même s'il avait écouté à moitié son baratin. En même temps les conventions sociales et le blabla inutile ne l'intéressaient pas, il avait juste saisi ce qu'il voulait savoir : c'était donc elle qui était en charge de cette mission.

Bien, je veux juste un topo sur la mission, les objectifs, les moyens mis en œuvre, toute infirmation utile quoi, sachant que je ne connais ni les lieux, ni tous ces termes en question.
Il la fixait désormais avec un air légèrement plus sérieux, son comportement n'était pas enclin à toute camaraderie où autres, de ce fait il voulait juste accomplir sa mission, empocher la récompense et s'en aller. Il savait à peu près à quoi s'attendre dans ce genre de mission et savait pertinemment comment procéder. Aussi, voulant écourter la conversation il finit par l'aider en lui posant directement des questions.

Qu'est-ce qu'une ferme humaine ? Un exphère ? Où ce village se situe-il exactement ? Serais-je seul pour cette mission ? Les objectifs ? Aurai-je carte blanche ? Qu'en est-il exactement question récompense ? Un plan de la zone en question ? Des conseils ou réclamations ?
Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Mer 1 Fév 2012 - 21:30

Comme elle s'y était attendue, au départ, il l'envoya paître, mais écouta tout de même ce qu'elle avait à dire, sauf qu'il alla s'installer d'abord pour se commander à manger. Soit, de toute manière, elle avait dit qu'elle l'invitait non? En tout cas, il avait un sacré appétit, ce qui n'avait rien d'étonnant quand on voyait sa dégaine, c'était comme s'il n'avait pas mangé depuis des jours.

Elle vint s'installer face à lui, le regard inquiet alors qu'il semblait plus s'ennuyer qu'autre chose, jusqu'à ce qu'un série de questions l'assaille et qu'elle écarquille les yeux... mais peut être qu'il ne savait pas lire et que personne ne lui avait jamais raconté les histoires du passé? Elle ne pouvait pas imaginer qu'il pouvait venir d'un autre monde, cependant, il avait bien lu l'annonce, mais peut être n'était-il jamais allé à l'école.


«Devoir tout vous raconter risque d'être un peu long, je vais essayer de résumer...» elle croisa ses longs doigts devant elle en posant les coudes sur la table de bois en plongeant son regard pourpre dans le sien, le verre cassé de ses lunettes devait lui donner un drôle d'air, mais elle ne s'en souciait pas pour le moment.

«Il y a environs une centaine d'années, les hommes usaient du pouvoir du mana grace à des pierres, que l'on appelait les exphères. On les posait sur la peau grace à une sorte de bijou, et ces pierres offraient de grands pouvoirs aux hommes qui les portaient... malheureusement...» son regard s'assombrit, évidemment, elle ne savait pas comment tout cela fonctionnait, les écrits concernant la fabrication d'exphères avaient été soigneusement détruits pour ne plus qu'elles ressurgissent «Ces exphères étaient créées à partir de vies humaines par les desians. Des mercenaires... et... ils retenaient prisonniers des humains pour voler leur vie dans ceux que les Anciens appelaient «Fermes Humaines»...»

Elle poussa un léger soupir et ramena sa natte dans son dos. Est-ce qu'il comprenait? «Et un jour, des héros ont décidé de changer ça, et les fermes humaines ont fini par être détruites... et les hommes ont appris à utiliser le mana sans les exphères.» elle eut un petit sourire en regardant l'homme qui continuait à manger comme s'il se moquait bien de ce qu'il racontait «Mais... depuis quelques semaines maintenant, les ninja de Mizuho ont décelé des activités anormales dans les ruines de la ferme qui se trouve à l'Ouest de la ville. Depuis qu'elles ont été détruites, les monstres envahissent les lieux aussi nous n'avons pas pu envoyer qui que ce soit vérifier! Mais... on pense que quelqu'un est en train de remettre les sous-sols en activité pour tout recommencer.»

Évidemment, si les hommes pouvaient utiliser le mana maintenant, on pouvait se demander pourquoi recréer des exphères? «vous comprenez, on raconte que certaines exphères bloquent le vieillissement, et donnent la vie éternelle... nous pensons que c'est pour cela que quelqu'un souhaite recommencer les recherches là dessus.»

Elle prit alors une profonde inspiration avant de le regarder de haut en bas... cette mission était dangereuse, et c'est pourquoi personne ne souhaitait s'y rendre «Nous voulons juste savoir si c'est bien le cas. Si quelqu'un essaie effectivement de restaurer les fermes humaines, la terreur règnera à nouveau sur Sylvarant, on cherchera encore à enlever des gens pour les exploiter dans ces fermes et nous ne pourrons rien faire contre ça... nous n'avons pas d'armée.»

Pas encore en tout cas, il y a bien quelques soldats quand même, mais rien de comparable à une véritable armée puisqu'il n'y avait pas de Gouverneur pour nommer un Général...

«L'église offre 10 000 gils ainsi qu'un sceau du clan de Mizuho qui permet d'utiliser un arte assez puissant...» elle se mit à rougir, elle ne pouvait vraiment pas faire d'avantage. Les caisses étaient vides, et c'était tout ce qu'elle avait réussi à rassembler... il n'y avait pas beaucoup de dons en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
KratosVoyeur Ancestral
Messages : 1146
Date d'inscription : 26/07/2009
Localisation : là ou tu passes tes vacs
avatar

Personnage
Elément: Air
Arme: Katana/dagues/armes de jets/boules de fumée,
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Ven 3 Fév 2012 - 18:04

Mais...qu'est-ce qu'elle lui faisait là ? Un cours d'histoire ? Enfin cela ressemblait plutôt à un conte pour enfant qu'autre chose, le genre de conte dérivé de l'histoire des héros qui sauvèrent le monde il y a une centaine d'année environ. L'ayant écoutée tout le long il avait réussi à saisir certaines choses bien que d'autres termes qu'il n'avait jamais entendus s'étaient de nouveau entassés, désian ? Sylvarant ? Ninjas de Mizuho ? Et puis cette histoire de vie éternelle...il n'avait jamais rien entendu de tel...cette histoire était assez intrigante, il se demandait s'il devait croire ce genre de choses, où bien le prendre d'une façon imagée, il avait tout de même en face d'elle une prêtresse qui pouvait très bien être une sorte d'enseignante de cette école qu'il avait vue par exemple.
Kratos se leva alors et s'étira avant de se décider à répondre à tout ce charabia.

Jolie petite histoire. Et si vous essayez d'être plus directe la prochaine fois ? Ça ne m'avance à rien de savoir tout cela.


Et puis niveau récompense il ne pouvait pas dire que c'était la joie, bon il avait eu quand même pire, tout comme il en avait eu des meilleures.
S'il devait résumer, les exphères étaient fabriqués à partir de vies humaines par ces désians dans ces espèces de fermes humaines, des héros apparaissent de nulle part et arrange tout ce tintouin et tout est bien qui finit bien. Mais évidemment la menace revient des profondeurs des enfers et le chaos va de nouveau régner dans le monde. Il n'y avait pas plus classique comme histoire.
Finalement il valait mieux en rire qu'autre chose, il espérait au moins que la mission et ainsi récompense n’étaient pas une farce, sans quoi il serait actuellement en train de perdre son temps. Bon, il n'allait pas non plus s'en plaindre, elle lui avait quand même payé le gîte et le couvert...


Donc que dois-je faire ? Inspecter les lieux pour voir si ces expheres ne refont pas surface ?

C'est ce qui semblait le plus probable, il ne manquait plus qu'il fasse une chasse au trésor accompagné d'enfants dans une classe verte au milieu d'une prairie...
Kratos tenta de reprendre son sérieux, il ne fallait pas prendre les choses à la légère quelle que soit la situation, car dans les deux perspectives qu'il avaient imaginées aucune ne valait mieux que l'autre et s'il devait être embarqué la dedans il devait s'en sortir d'une manière ou d'une autre. Même s'il préférait que ça soit une mission d’infiltration des plus banals, le fait de frôler le danger et de combattre des monstres l'enchantait plus que de devoir s'occuper de gosses.
Sur ce, sans plus tarder il se mit déjà en route. A la sortie de la taverne, il interpella la jeune fille sans vraiment donner l'impression qu'il avait compris ce qu'il l'attendait même s'il était paré à toute situation.

A l'ouest c'est ça ? Je suppose que vous venez ?

Si c'était le cas elle pouvait toujours servir d'appât ou de moyen de diversion dans le pire des cas...
Le guildien traversa la petite ville en moins de temps qu'il n'en faut et atteint rapidement un sentier non loin de là. En chemin il ne pouvait s'empêcher de penser à cette petite histoire et cette partie mentionnant la vie éternelle...quelque part peut-être, au fond de lui, il tentait de refouler ses craintes inconsciemment ?
Quoi qu'il en soit, à partir de maintenant il devait avancer prudemment jusqu'à destination. Il devra sûrement faire une inspection poussée de la zone avant de tenter quoi que ce soit. Cela pourrait prendre jusqu'à plusieurs jours, plusieurs jours sans agir et rester planqué là afin de capter tout changement et mouvement suspect.
En tout cas il espérait que de mauvaises surprises n'iraient pas à son encontre...

Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Sam 4 Fév 2012 - 19:12

Une fois de plus, l'homme se montrait particulièrement désagréable, ce qui ne faisait qu'assombrir d'avantage le visage de la jeune femme. Les mains jointes devant elle en une prière, elle semblait profondément triste, peut être était-ce pour cela qu'elle ne trouvait pas de Pontife? Peut être qu'au fond elle n'était qu'une incapable qui ne savait pas s'exprimer? Qu'elle n'était finalement d'aucune utilité pour l'église et que c'était pour cela que tous la fuyaient? Elle avait toujours cru que les gens refusaient de suivre l'église à cause des évènements du passé, perdant confiance à cause de ce qui avait été fait autrefois: les manigances avec l'élu, les tentatives d'assassinat et plus que tout, la duperie sur le rituel de la régénération.

En tout cas, lorsque l'homme lui demanda un résumé, elle hocha la tête à la négative
«Oh euh non. Il faut juste voir s'il y a des gens qui réparent les installations, rien de plus. Si vous trouvez des machines qui fonctionnent ou simplement des gens qui ont l'air louches, vous pourrez partir tout de suite, pas besoin de risquer votre peau. Tenez...» elle lui tendit un petit appareil qui pouvait tenir dans la main «C'est un enregistreur vidéo. On nous l'a envoyé de Meltokio... si vous voyez quelque chose d'anormal, appuyez simplement là dessus et cela enregistrera tout ce qui se trouve autour de vous, puis partez rapidement! Je ne veux pas qu'il vous arrive quelque chose...»

Elle avait désigné un petit bouton rouge, puis elle se leva alors qu'il faisait de même et rougit comme une pivoine lorsqu'il lui demanda si elle venait avec lui «M... moi? Oh non... vous savez, je ne sais pas... je ne sais pas me battre, tout ça, je suis guérisseuse seulement. Je serais un fardeau plus qu'autre chose.»

Déjà qu'elle se sentait pitoyable à cause de toutes les remarques qu'il avait lancé à son attention, l'idée de se retrouver près de lui au cours d'une attaque de monstre et le laissait tout faire serait encore pire et elle risquerait presque d'entrer en dépression la pauvre. Elle avait simplement hoché la tête lorsqu'il demanda si c'était bien à l'ouest, il allait devoir traverser une forêt pour s'y rendre d'abord, puis il n'aurait aucun mal à voir le petit chemin qui menait aux ruines de la ferme.
Revenir en haut Aller en bas
KratosVoyeur Ancestral
Messages : 1146
Date d'inscription : 26/07/2009
Localisation : là ou tu passes tes vacs
avatar

Personnage
Elément: Air
Arme: Katana/dagues/armes de jets/boules de fumée,
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Ven 10 Fév 2012 - 22:33

Kratos arriva seul à un embranchement auquel se trouvait un panneau indiquant la direction de cette ferme humaine. Oui seul, finalement l'autre ne devait pas l'accompagner, et même si elle s'était joint à lui il doutait de son utilité, au moins il est sur qu'il ne sera pas encombré.
A partir de là, Kratos se détacha du sentier et emprunta un chemin sinueux et semé d'embuches, mais suffisamment dégagé pour qu'il puisse se déplacer sans difficulté. C'était tout simplement pour ne pas attirer l'attention, en tant qu'espion il devait passer incognito et ne pas se faire repérer afin de mener à bien sa mission. Après avoir traversé maintes fossés, arbustes et autres passage tortueux il arriva finalement à destination. Il prit un peu de hauteur et escalada une façade afin d'avoir une vue panoramique de la zone.


Cela ressemblait à une sorte de fabrique ou de grand entrepôt où plusieurs caisses étaient entreposées. L'entrée principale semblait fermée par un grand portail et aucune entrée n'était visible, les parois faites en espèce de barreaux métalliques séparaient l'extérieur de l'intérieur qui était parfaitement visible, la construction étant dénuée de toit. Par contre aucune âme ne semblait y vivre, tout était désertique, l'endroit semblait avoir été abandonné depuis des lustres, si bien que la rouille et la saleté pouvaient entraver sa visibilité. Bon pour des personnes souhaitant faire des cachotterie ce lieu pouvait être idéal, ils n'allaient pas non plus se montrer au grand jour et faire leurs petite affaire aux yeux de tous, c'était évident. De toute façon tout ce qu'il pouvait faire c'était de rester là à attendre et à débusquer tout mouvement.

Bon comment ça marche ce truc...


Kratos analysa l'objet que la prêtresse lui avait donné, il le tourna et le retourna plusieurs fois avant de comprendre son mécanisme. Il lui suffisait donc d'appuyer sur ce bouton pour tout enregistrer ? Ah la technologie de nos jours...
Il songea d'ailleurs à tout ce qu'il pouvait faire avec ce truc, il pouvait enregistrer tout ce qu'il voulait, même à l'insu des autres, ce qui incluait des centaines de possibilités. Il se mit alors à rêvasser et à penser à toutes les voies qui s'offraient à lui en oubliant quelque peu la mission...
Plusieurs jours passèrent donc, Kratos réussissant plus ou moins à garder son attention sur la ferme. Il se demandait si quelqu'un allait l'aider s'il se retrouvait en difficulté, si par exemple il se faisait capturé, cela faisait tout de même plusieurs qu'il était cloîtré ici, même si pour lui cela ne représentait qu'un petit laps de temps. Est-ce que la prêtresse comptait venir voir où il en était ou bien envoyer d'autres mercenaires ?

Ou bien il était temps de rentrer puisque personne ne s'était montrée. Ou alors il pouvait toujours se rapprocher et pénétrer le lieu et investiguer un peu ? Il trouvera certainement des choses plus intéressantes que là où il était. Mais sa mission était de simplement observer et non d'agir aussi dangereusement. Pour ce qu'il était payé aussi...que faire ?

Bah quelle question ! J'me barre.

Kratos retourna rapidement à Iselia. Après avoir passé plusieurs jours dehors en pleine nature, son état était revenu à celui qu'il avait il y avait quelques jours quand il était parvenu jusqu'ici. Il retourna à l'auberge et déposa l'appareil sur le comptoir, il avait seulement enregistré cet endroit vide sur plusieurs angles et avait bien démontré que d'apparence rien ne semblait abriter cette ferme, aucune trace de pas, aucun mouvement suspect, rien. Mais l'instinct de Kratos lui dictait que quelque chose de louche se tapissait dans l'ombre, cette ferme, bien qu'elle ne soit pas du tout entretenue pouvait comporter des sous sols et d'autres entrées qui se trouvaient autre part. Dans ce cas là il fallait plutôt inspecter les alentours, dans la forêt ce qu'il n'avait pas eu le cœur de faire. Bon au pire il repartira refaire la mission, cette fois ci pour quelque chose de plus musclé, si action il y aura bien entendu. Pour l'instant il patienta et attendit la venue de la jeune fille pour lui faire part de son maigre rapport, pourvu qu'elle vienne vite.

Je voudrais passer à table, ça sera au nom de euh...la prêtresse. Oh et une chambre aussi.


Dernière édition par Kratos le Dim 12 Fév 2012 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shen YuMessages : 65
Date d'inscription : 08/01/2012
avatar
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Dim 12 Fév 2012 - 17:06

Alors que les alcools divers et variés circulaient dans la taverne, et que des odeurs de viandes grillées flottaient dans Isélia, Shen Yu entra dans le village, chevauchant son fier destrier ébène. Il était vêtu d'un kimono bleu nuit et blanc, laissant apparaître son épaule droite. Ses cheveux enserrés par un lien de cuir au sommet de son crâne se déversaient dans son dos, donnant une stature à l'homme. Il s'arrêta devant l'écurie de la ville et mit pied à terre, dans un mélange de force et de grâce. Chaque mouvement du samouraï était empli d'une force contrôlée presque à la perfection. Il se saisit des des katanas accrochés sur le flanc droit de l'animal, même s'il doutait avoir à s'en servir dans ce paisible village. Sans un mot, il lança quelques pièces au garçon d'écurie et se dirigea vers la taverne. Il avait voyagé toute la journée et rêvait d'un bon repas et d'un lit chaud, avant de démarrer sa mission du lendemain. L'homme qui avait accepté la mission faisait traîner les choses et le commanditaire avait finalement décider d'appeler les combattants de Mizuho. C'est ainsi aque l'ordre de mission s'était retrouvé dans le clan Yu, et que Shen avait accepté le travail.

Ses deux katanas à la main, il poussa la porte de la taverne et avança entre les tables et les gens, d'une démarche puissante mais souple, et décidée. C'était comme si, au moment d'entrer il avait déjà choisi la table et le chemin qu'il fallait pour y arriver. Il posa ses armes sur la petites table ronde et s'assit sur une des chaises, droit contre son dossier et réceptionnant la carte qui lui arriva presque immédiatement. Son regard cobalt arpenta la salle tout en parcourant le menu. Il passait au crible chaque millimètre de l'endroit et ferma la carte, interceptant à nouveau la serveuse et commande une entrecôte avec un verre d'eau.

La mission devait se tenir dans une ferme au nord du village, et s'il aurait pû régler cela dans la nuit, il préférait être en pleine possessin de ses moyens, finir rapidement le travail, éventuellement retrouvé le premier qui devait la faire histoire de récupérer l'avance qui lui avait été faite, et de rentrer s'occuper des tâches du clan. Shen n'appréciait pas beaucoup jouer ce rôle de "secours". On lui apporta son verre d'eau et il laissa ses pensées aller, parcourant à nouveau la salle de son regard affuté. Hormis l'homme au comptoir qui se faisait nourrir et loger à l'oeil, sur le dos d'une prêtresse, personne ne semblait bien dangereux dans la taverne.

Il se détendit légèrement et fit courir ses doigts le long de sa barbichette taillée en pointe. Shen Yu imposait une stature et une aura étrange semblait comme l'entourer; cet homme voyait tout, était attentif au moindre mouvement, tout en restant de marbre. Shen croisa les bras et se laissa aller contre son dossier. Vu l'ambiance qui commençait à régner, cette soirée allait être bruyante et très arrosée. Tout ce qu'il détestait.


Revenir en haut Aller en bas
FéliciaGuérisseuse
Messages : 19
Date d'inscription : 08/01/2012
Localisation : Isélia
avatar

Personnage
Elément: Vent
Arme: Bâton sacré
Classe: Mage
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Ven 17 Fév 2012 - 9:49

Spoiler:
 
Avant même que Kratos ne soit revenu à Isélia, un observateur l'avait repéré qui traversait les plaines pour rejoindre la ville et avait envoyé un message à Félicia. La jeune femme s'était alors dépêchée, fraiche et apprêtée, non pas dans le but de lui plaire ou autre, mais uniquement pour avoir une présentation digne d'une prêtresse de Martel. Ajustant sa natte devant elle, elle emprunta une monture afin d'aller plus vite cette fois-ci et put donc se rendre rapidement sur place.

Cependant, Kratos était déjà arrivé depuis un moment tout de même, le temple n'était pas vraiment à côté. Un message avait été envoyé à Mizuho car elle avait eu peur qu'il ne soit arrivé quelque chose au jeune homme qui ne donnait plus de signe de vie. Se dirigeant vers l'auberge, elle entra d'un pas indécis avant de regarder autour d'elle. L'aventurier avait déjà commandé à manger, et en regardant un peu mieux elle repéra un homme qui avait clairement la tenue d'un guerrier de Mizuho et elle afficha un large sourire en s'approchant d'abord de lui avant de s'incliner à plusieurs reprises


«Vous devez être les renforts de Mizuho? Je suis Félicia Highwell, prêtresse de Martel, c'est moi qui ait demandé votre aide.» elle rougit un peu en se rendant compte qu'elle devait le déranger au cours de son repas, elle recula d'un pas, la main devant sa bouche d'un air embarrassé avant de se tourner vers Kratos et le rejoindre. Elle s'inclina à nouveau et afficha un air un peu inquiet

«Bonsoir... je commençais à m'inquiéter vous savez? J'ai demandé au village de Mizuho d'envoyer quelqu'un pour vous aider. Ne vous inquiétez pas, votre prime ne sera pas partagée...» elle avait préféré le préciser au cas où, elle avait le sentiment qu'il refuserait de poursuivre si jamais il découvrait qu'il serait moins payé. Elle désigna Shen de la main en essayant tant bien que mal de sourire «Il est là bas. Peut être devriez vous aller le voir pour lui faire un premier topo de ce que vous avez découvert? Sauf si vous avez déjà tous les renseignements que nous recherchions?»

Son regard trahissait évidemment l'espoir, les mains désormais jointes devant elle, elle le fixait en attente d'une réponse. ils allaient probablement devoir aller s'installer à la table et elle n'aurait plus grand chose à dire, mais déjà savoir l'avancement de la situation serait un grand soulagement.
Revenir en haut Aller en bas
KratosVoyeur Ancestral
Messages : 1146
Date d'inscription : 26/07/2009
Localisation : là ou tu passes tes vacs
avatar

Personnage
Elément: Air
Arme: Katana/dagues/armes de jets/boules de fumée,
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   Jeu 26 Avr 2012 - 20:30

Kratos pianotait tranquillement ses doigts sur la table sur laquelle il venait de s'installer, attendant qu'on lui serve sa commande. Il inspecta rapidement les alentours, rien n'avait changé depuis la dernière fois, les mêmes personnes fréquentaient les lieux, si ce n'était d'autres personnes de la ville. Un seul sortait du lot, un gaillard ayant atteint un certain âge muni de deux katanas, vu ses vêtements il ne devait pas être du coin, il dégageait une aura particulière, celle qu'avaient les guerriers qui en avaient vu des vertes et des pas mûres. Il se demandait ce qu'il était venu faire par ici, des guerriers de ce calibre, il n'y en avait pas beaucoup aperçu dans cette ville, du moins d'après ce qu'il avait pu apercevoir. Mais il n'écarta pas l'hypothèse qu'il s'agissait d'un simple voyageur de passage tout comme lui.

La prêtresse ne tarda pas à venir. Aussitôt après être entrée, elle s'avança vers cet individu, avait-elle une quelconque affaire avec lui ? Kratos suivit leur brève discussion tout en buvant sa chope de bière, puis la jeune fille la rejoignit à sa table avant de s'incliner comme à son habitude. Apparemment elle avait envoyé des renforts afin de l'aider dans sa mission, et ces renforts n'étaient rien d'autre que ce type qui n'avait pas l'air commode. Mais surtout, sa prime n'en serait pas divisée à cause de cela, ce qui était bon à entendre.
Bon, il voyait à peu près la situation, et la mission allait probablement se poursuivre vu les résultats peu probants jusqu'à maintenant. Il rejoignit la table du guerrier en emportant son gigot et s'installa en face de lui sans gêne sans avoir adressé la parole à la jeune fille.


Il le dévisagea brièvement, il ne trahissait aucune émotion, il ne serait pas aisé de deviner à quoi il pensait en ce moment même. Travailler avec lui n'allait pas être dans la joie et la bonne humeur...mais il ne faut jamais se fier aux apparences.
Kratos n'y alla pas par quatre chemins et rentra directement dans le vif du sujet en employant un ton plutôt sérieux
, ce qui était assez étonnant de sa part, peut-être aussi qu'il voulait en finir le plus vite possible.

Je suis resté dans le secteur plusieurs jours sans qu'aucun mouvement suspect ne soit détecté. Il ne semble avoir aucune activité dans cette ferme, du moins en apparence. De plus l'état de délabrement est dans un stade assez avancé, aucune entrée ne semble visible. Il faudra entrer par effraction si on veut savoir ce qui se trame à l'intérieur. Soit il faut y aller en douce afin de les débusquer au grand jour, si bien sûr il y a de quoi débusquer. Ou soit on défonce tout. Oh une autre bière serveur !

Kratos se relâcha à la fin et échappa un soupir. La deuxième idée pouvait paraître risquée au vu du peu d'informations qu'il disposait mais pouvait s’avérait efficace et rapide. En attendant, il espérait que cette mission n'allait pas trop s'éterniser qu'il n'y aurait pas de mauvaises surprises sur son chemin. Boucler cette mission, empocher la récompense, et partir de ce bled. C'était tout ce qu'il pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission: Ferme humaine désaffectée?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission: Ferme humaine désaffectée?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mission Juillet 2013 : Tableau de Ferme, Bâtisseur de l'Impossible.... [facebook]
» Mission Classique : Les Burgers de Mamie [Toutes plateformes]
» Mission Classique : Semaine Japonaise [Toutes plateformes]
» Mission Classique : Mariage Fermier [Toutes plateformes]
» Mission Classique : Semaine Kangourou [Toutes plateformes]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Le rp :: Les villes :: Isélia-