AccueilS'enregistrerConnexion

      Partagez | 
 

 Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 31
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Sam 4 Juin 2011 - 13:09


-PNJ: Alrick Rufus, lieutenant de la troisième brigade-


Sous les pieds d’Alrick Rufus, le sol se révélait malheureusement bien stable. C’était quelque chose qu’il fallait lui reconnaître, au sol : la stabilité, ça le connaissait. Hélas, quand on passait la plus grande partie de son temps à bord d’une embarcation, sur les mers ou les fleuves, ce n’était pas forcément une bonne chose. Alrick était tellement habitué au discret roulis qui agitait en permanence le pont d’un navire –même par temps calme- qu’il se surprenait souvent à trouver l’immobilité des terres solides plus déconcertante qu’autre chose. Là où de nombreuses personnes se trouvaient en proie au mal de mer une fois au large, Alrick avait plutôt tendance à développer un sacré mal de terre. Il n’en était pas au point de cogner partout et de trébucher à chaque pas, non ; son agilité n’était nullement remise en cause. Mais après plusieurs jours passés à quai, les étendues liquides finissaient toujours par manquer au jeune homme. A terre, il se sentait… et bien, comme un poisson hors de l’eau. Il s’émerveillait à chaque fois de réaliser à quel point un élément qui le terrorisait, petit, était maintenant indissociable de son confort. C’était là le lot de la plupart des membres de la troisième brigade des chevaliers impériaux. Développer un pied marin était indispensable pour servir sous les ordres du fameux capitaine Kisdan. Ce qui n’empêchait pas le dit capitaine Kisdan de forcer ses chevaliers à prendre régulièrement des affectations à terre. Après tout, on était quand même plus souvent qu’autre chose forcé de s’y balader, alors autant ne pas en perdre l’habitude…

Cela faisait bientôt trois jours maintenant qu’Alrick, le lieutenant et donc l’officier en second de la troisième brigade, était descendu au port de Capua Nor. Comme chaque lieutenant de brigade, ses devoirs consistaient aussi à superviser le recrutement de nouveaux aspirants chevaliers et ce pour toutes les brigades. Un tournus s’était instauré parmi les seconds officiers, et c’était au tour d’Alrick de gérer la situation dans les environs de Capua Nor. Ville portuaire et marchande, elle était le point de passage de nombreux aventuriers de tous poils pouvant s’avérer d’excellentes recrues pour les très sélectifs chevaliers. De plus, comme toute grande ville, elle possédait non loin une garnisons de soldats impériaux qui pouvaient également se révéler qualifiés pour demander à faire partie des chevaliers. Mais pour l’heure, Alrick n’était ni au comptoir des chevaliers de la cité, ni à la garnison, ni ailleurs dans Capua Nor. Il se trouvait plusieurs lieues à l’extérieur des murs de la ville, un peu à l’écart du chemin, là où les arbres se dressaient alentours. Pour être encore plus précisé, il était adossé contre un tronc, une flèche encochée, son arc bandé. Entouré par une meute visiblement affamée de féroces loups noirs. Près d’une dizaine de ces créatures aux crocs tranchants comme des rasoirs avaient fait irruption sur les bas-côté, prenant par surprise un petit groupe de voyageurs. Grâce à l’intervention d’Alrick, les passants avaient pu se réfugier plus loin dans les arbres, grimpant à ceux-ci pour se réfugier en hauteur, dans leurs branches. Laissant Alrick comme principale cible de l’attention des monstres. Ces derniers temps, de plus en plus de meutes de créatures diverses se regroupaient et attaquaient voyageurs isolés et caravanes, témoignant des sombres troubles qui agitaient tout Terca Lumireis. Et il était donc du devoir d’Alrick de protéger les civils lorsqu’il le pouvait. Même s’il aurait bien aimé, disons, être accompagné de quelques traqueurs de monstres spécialisés des croisés de la quatrième brigade. Ou d’être à bord d’un navire de la troisième, là où était sa place. Bon, en tant que lieutenant, il se disait que ce n’étaient pas quelques loups qui allaient lui faire peur mais, face à tant de museaux retroussés sur des babines alléchées et grondantes, il ne pouvait s’empêcher de se dire qu’un peu d’aide, ce ne serait pas de refus…




"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
Okneros RyuseiMessages : 131
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 25
Localisation : Seul un supérieur pourrait savoir, mais même moi je l'ignore.
avatar

Personnage
Elément: Terre
Arme: Épée
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Sam 4 Juin 2011 - 14:51

C'était une belle journée, il faisait beau et je marchais en direction de Capua Nor. Je ne me souvient plus bien comment j'etais arrivé aussi proche de la ville portuaire, juste je savais que ue marchais depuis plusieurs heures déjà - en comptant les pauses sieste. Je me trouvais donc sur le sentier qui menait directement dans la grande ville.

«Bon, je devrais être bientôt arrivé. Plus que quelques lieues.»

Oui, je parle tout seul mais lorsque le soleil vous tape sur la tête, au bout d'un moment, sa attaque le cerveau...
Arrivé en lisière de bois, j'entendis comme un grognement venant des arbres. Les mains dans les poches, je voulais pas tourner la tête, sa demande trop d'effort pour pas grand chose. Je continuais donc la route, toujours à la même allure. Un deuxième grognement, plus grave que le précédent, me fit tourner la tête par reflex. Je vis alors, entre deux arbres, un homme. Il était bloqué entre, d'un coter un arbre et de l'autre une meute de loups. Il avait son arc dans les mains, une flèche prête à être tirer.

«Monsieur ! Besoin d'aide ?»

Honnêtement, j'espérais qu'il réponde non, je n'avais pas vraiment envi de me battre, et encore moins contre des loups... Mais ma politesse m'avait fais dire ces quelques mots, et je sentais que j'allais devoir me bouger pour aller l'aider... Je m'etais déjà arrêté et tourné vers lui, la main droite sur la poignée de mon épée.
Revenir en haut Aller en bas
Koryusai ShiraneMessages : 170
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 25
Localisation : Lorraine
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme: Katana
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Dim 5 Juin 2011 - 18:46

Lors de mes recherchent d'un plus grand savoir, aussi bien dans la magie que dans ma culture, je suis arrivé dans la ville portuaire de Capua Nor.
En sortant de la ville, j’aperçus deux personnes entourés par une meute de loup, ce n'étais pas l'histoire de quelque minute qui pourrais me faire perdre des informations précieuse, du faite que je ne sais pas exactement se que je recherche. Je me suis donc engager dans le combat.


<< Une ou deux capacité de soin ne devrais pas être de trop pour eux, même si mes artes de soin ne son pas très puissant cela devrais suffire. Il ne sont pas très nombreux, mais de l'aide est toujours la bienvenu dans se genre de situation. >>
Revenir en haut Aller en bas
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 31
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Lun 6 Juin 2011 - 13:53

Alrick n'avait jamais rencontré des loups se confortant à ce point à l'archétype de "loup féroce" qu'on trouvait dans les histoires destinées à effrayer les enfants. Gros, noirs, la fourrure hirsute, les dents jaunies et acérées, la gueule bavant à grosses gouttes et de vicieux petits yeux rouges. Sans oublier les grondements. D'excellents grondements, sourds et menaçants comme il faut. La seule différence avec leurs homologues des contes étant que ceux-ci étaient bien réels. Une différence de taille, selon Alrick Rufus. Non pas qu'il ait réellement peur: on ne devenait pas officier en second d'une brigade de chevaliers si on avait peur de quelques chiens sauvages. Disons plutôt que le jeune homme préférait rester prudent; on ne devenait pas non plus lieutenant lorsqu'on pêchait par excès de confiance en soi... Aussi, il accueillit avec un imperceptible soupir de soulagement l'arrivée inopinée de deux autres voyageurs, visiblement forts capables d'en découdre avec une meute de loups noirs enragés. Il y avait des chevaliers trop orgueilleux pour refuser un coup de main -les brutes de la cinquième brigade ou les spadassins solitaires de la huitième en tête- mais Alrick n'était pas de ceux là. D'autant que l'un des nouveaux venus semblait à même de manier correctement la lame qu'il portait, et que les atours du second le désignaient visiblement comme un mage. Quoi qu'il en soit, des passants providentiels... et fort polis. Même en une telle situation, l'un d'eux lui demanda s'il avait besoin d'aide.

"Pour l'initiative on repassera..." grommela Rufus entre ses dents (être cerné par une meute de loups était une de ces petites choses de la vie qui, on se demandait bien pourquoi, avait tendance à le rendre un brin caustique). Mais comme il n'allait certainement pas cracher sur une aide bienvenue, il continua, d'une voix plus forte et assurée: "Avec plaisir, un coup de main ce serait bien!"

De toute façon, les loups ne laissèrent guère de choix aux deux nouveaux arrivants... La moitié des monstres se détourna du chevalier pour faire face à l'épéiste et au mage, babines retroussées. L'un d'entre eux gronda plus fort, et d'autres loups surgirent des fourrés pour venir encercler leurs trois proies. Alrick resserra sa main sur Naïade, son fidèle arc en orichalque noir -le métal de marque des officiers chevaliers- et visa soigneusement un loup ramassé sur lui-même. Lorsque l'animal bondit dans les airs, Alrick décocha sa flèche d'un geste expert et le monstre s'écroula en plein vol, le projectile enfoncé dans sa gueule. Le chevalier avait déjà une autre flèche prête à l'emploi, tandis que les autres loups décidèrent de se jeter sur les trois humains.

"C'est parti..."

__________________________________________________________________

[HRP: voici donc votre premier combat sur le forum! =) La gestion en sera assez simple: à vous de décrire l'action comme vous en avez envie. Choisissez la manière dont vous vous débarrasser de quelques loups, racontez l'action, décrivez vos éventuelles blessures... Bref, faites vous plaisir! ^^]


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^


Dernière édition par Kitsune le Lun 6 Juin 2011 - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
Koryusai ShiraneMessages : 170
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 25
Localisation : Lorraine
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme: Katana
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Lun 6 Juin 2011 - 16:33

Deux loups se jeta sur moi, l'un d'eux fit tomber l'un de mes livres, je m’aperçus vite que c'était le livre dans lequel je noté les formules magiques qui pourrais me servir pour crée une nouvelle attaque magique.

Dans un élan de colère je me mis à prononcé l'incantation brève de mon attaque Éclair Obscure, un éclair noir sortie de mes mains et se dirigea vers l'un des deux loups.
Celui-ci fût toucher par mon attaque, mais visiblement, cela ne suffisais pas pour l'achever en un seul et unique coup.

Les loups, ne me laissant pas préparer une autre attaque, bien plus dévastatrice cet fois ci, me lançais un coup de griffe acéré.

Néanmoins, je n'était pas aussi dupe, j'avais déjà prévue cela et donc, par conséquent fait un sort qui ne prendrai que peu de temps à préparer, mais puissante. De la, je lança mon attaque, Épée Foudroyante, c'est alors qu'une épée, plus que grande, tombant du ciel, s'écrasant sur les deux loups, et provoquant une explosion foudroyante qui élimina complètement les deux loups.
Revenir en haut Aller en bas
Okneros RyuseiMessages : 131
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 25
Localisation : Seul un supérieur pourrait savoir, mais même moi je l'ignore.
avatar

Personnage
Elément: Terre
Arme: Épée
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Lun 6 Juin 2011 - 18:27

Un homme arriva de la ville portuaire avec quelques livres dans les mains, surement un mage. A peine l'homme était arrivé, que deux loups se jetaient sur lui et qu'il les écrasa à l'aide d'une épée magique; je n'avais même pas eu le temps de sortir mon arme.
Encore sous le choc de cette attaque qui était plutôt proche de moi que'un loup se jeta dans mon dos me griffant ainsi la moitier haute de mon corps s'arretant au niveau de mon épée. Sous la puissance du coup, je m'écroulais et tombais les genous à terre, le buste droit. Je restais quelques secondes dans cette position avant de reprendre mes ésprits, de prendre à pleine main mon arme, de me relever et de transpercer de part en part le loup qui m'avait fais cette blessure dès le debut du combat.

«Et de un !»

Avec l'adrenaline qui commençait à monter, je ne sentais quasiment pas la douleur de la griffure dans mon dos, mais j'étais sur de deux chose: la première était que je savais très bien comment je me sentirais après ce combat, et la deuxième, que je savais aussi que c'était pas beau à voir.
Malgrè ma blessure, je réussis à me mettre en garde pour parer une éventuelle seconde attaque, et elle ne se fit pas attendre, un deuxième loup qui, à mon avis, était plus gros que le premier se jeta de tout son corps sur moi. Je réussis à le repousser du tranchant de mon arme lui laissant une belle coupure sur la plante de ses pattes. Je tombais sur le dos sous le poids de l'animal, relançant la douleur de la blessure.

«Aïe ! Pu**** ! Ca fais un mal de chien !»

A peine j'eu le temps de me redresser, que le loup entama une charge dans ma direction. Je plantai alors mon épée dans le sol l'obligeant à sauter au dessus pour se retrouver derrière moi et me laissant ainsi le temps de sortir la dague que j'avais dans ma ceinture afin de la lui planter dans la poitrine, toujours en ayant un genou à terre. Il mourut presque instentanément pour me laisser enfin seul et bien amoché.
Je me relevais tant bien que mal pour m'éloigner d'un ou deux mètres - ou plus - du combat le temps que je récupère un peu mon souffle.

«Bon les gars, on est mal parti...»



Spoiler:
 


Dernière édition par Okneros Ryusei le Sam 11 Juin 2011 - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 31
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Mer 8 Juin 2011 - 11:15

De son côté, Alrick ne chômait pas non plus. Son deuxième tir avait filé droit se planter dans la clavicule d'un loup en pleine course qui s'était écroulé dans la poussière du chemin, sous le choc. Du haut des arbres non loin, où s'étaient réfugiés les voyageurs, des cris étouffés se firent entendre. Mais aucun d'eux ne semblait en danger, les créatures concentrant toute leur attention sur ces proies qui avaient déjà tué plusieurs des leurs. Le champ enfin libre, Alrick put se dégager du tronc contre lequel il était acculé. Une troisième flèche était déjà prête, encochée par réflexe sans même qu'il n'ait besoin d'y penser. Il se jeta de côté avec agilité pour éviter l'attaque bondissante d'un loup, qui se réceptionna sur la terre ferme plutôt que sur sa cible. Guidée par l'instinct, la créature pivota aussitôt et sa patte avant gauche fouetta l'air, toutes griffes dehors. L'archer eut juste le temps de faire un pas en arrière, les griffes ne déchirant que la surface de son plastron. Ne perdant pas de temps pour réagir, Alrick donna un puissant coup de pied qui vint cueillir le loup sous le menton. Celui-ci recula, sonné, et son adversaire n'attendit pas de le laisser récupérer: la troisième flèche se ficha entre les deux yeux du monstre, qui s'écroula comme une marionnette dont on aurait coupé les fils.

"Y en a encore beaucoup des comme ça?"

Alrick jeta un coup d'oeil alentours. Il n'y avait pas d'autres loups surgissant des fourrés, ce qui signifiait que la meute n'attendait pas d'autres renforts. Quant au mage et au guerrier inconnus, ils n'étaient pas en reste, chacun se battant avec adresse et efficacité. L'épéiste avait été blessé, mais pas gravement, et ne se ferait sans doute pas surprendre une nouvelle fois. Mais Alrick n'avait guère de temps à leur consacrer dans l'immédiat: plusieurs autres loups s'intéressaient un peu trop à lui à son goût.

"Bon, il est temps d'en finir..." lança-t-il pour lui-même, tandis qu'il parait de son arc une attaque lupine. D'un revers de son arme, il repoussa la bestiole, et tint ensuite l'objet à l'horizontale, bras tendus devant lui. Se concentrant, il sentit son pouvoir lié à l'élément de l'eau se déverser dans l'orichalque noir de son arc.

"J'en appelle à l'eau qui sans cesse varie, s'élevant et frappant en une pluie d'aiguilles. Premier pouvoir de l'explosion aqueuse!"

Alrick brandit alors son arc au-dessus de lui, et le mana de l'eau s'éleva dans les airs en une brève colonne d'énergie bleue qui se divisa en plusieurs sphères qui vinrent éclater comme des ballons d'eau au milieu des loups, projetant des centaines d'aiguilles aqueuses redoutables qui transpercèrent les monstres. Ceux qui survécurent se dispersèrent, s'enfuyant dans les fourrés. Fouillant dans une sacoche à sa ceinture, Alrick s'empara d'une gelée afin de recharger son mana, et jeta un oeil à la ronde. Les loups semblaient avoir tous décampé, aussi il se dirigea d'un pas assuré en direction des deux combattants qui étaient venus à son aide.

"Et bien, quelles bêtes féroces! Content que ce soit fini... Et merci de votre aide, à tous les deux. Je suis le lieutenant Rufus, officier en second de la troisième brigade des chevaliers impériaux. A qui ai-je l'honneur?" leur demanda-t-il en souriant tandis qu'il rangeait son arc dans son dos.


_________________________________________________________________

[HRP: pour le combat, je n'ai rien à redire, vous vous êtes bien débrouillées tous les deux. Comme je viens de le faire avec Alrick, vous êtes aussi tout à fait libres d'utiliser des objets de soin en combat, comme des gelées diverses ou des panacées, par exemple (sans en abuser non plus^^).]


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
Okneros RyuseiMessages : 131
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 25
Localisation : Seul un supérieur pourrait savoir, mais même moi je l'ignore.
avatar

Personnage
Elément: Terre
Arme: Épée
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Sam 11 Juin 2011 - 22:39

Maintenant que le combat était fini, par une attaque de type eau plutôt dévastatrice, l'homme à qui je venais en aide se pressenta. Lieutenant de la troisième brigade, rien que ça ! Je venais de ranger mon épée dans son fourreau qu'arriva le moment de me présenter. Debout le plus droit possible, la tête haute et au garde à vous, je dis : «Soldat Okneros Ryusei, lieutenant ! Basé à Zaphias et actuellement en permission.»
Je lui devais respect étant à un grade inférieur au sien, j'étais même tout en bas de l'échelle des grades.

Après avoir fais les présentations, je m'asseyais contre un arbre pour me reposer et soigner ma blessure avec la capacité Premiers soins, pour ne pas perdre trop de sang. La griffure laissée par le loup se refermait à vue d'œil mais ne finit pas de cicatriser pour autant, ce n'était qu'un sort basique utile pour refermer les blessures, pas pour les faire disparaitre.
Je me redressai et me tournai vers l'officier.«Comment en êtes-vous arrivez à ce combat avec ces fichues bêtes ?»

Je me tournais aussi du coter du mage, il avait aussi aidé à tuer ces monstres après tout. «Merci à toi aussi.»
Présentations, remerciements, on a fais le tour je pense... Il ne me reste plus qu'à - enfin - arriver à Capua Nor pour me soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Koryusai ShiraneMessages : 170
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 25
Localisation : Lorraine
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme: Katana
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Dim 12 Juin 2011 - 16:10

L'homme qui s'était présenté comme étant le lieutenant Rufus, officier en second de la troisième brigade des chevaliers impériaux, demanda qui l'avais aider, c'est alors que le soldat Okneros Ryusei lui répondit, puis se tourna vers moi pour me remercier à son tour de mon aide.

Je dit alors :

<< Je suis Nedy Shinratsu, une mage de l'empire. >>

Sans en dire plus, en voyant la blessure qu'avais le soldat Okneros, je lui proposa de le soigner avec mon arte Cercle de Soin qui étais un peu plus efficace pour soigner sa blessure et faire disparaitre partiellement la cicatrice.

<< Je peux faire disparaitre partiellement la cicatrice de votre blessure au dos, si vous êtes d'accord bien sur ? >>
Revenir en haut Aller en bas
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 31
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Lun 13 Juin 2011 - 15:27

"Et bien, le hasard fit bien les choses en faisant se croiser nos chemins en ce jour!" lança Alrick avec un sourire. Il étudia plus en avant le guerrier et la magicienne, s'assurant de leur état. Il fut soulagé de voir qu'aucun d'eux n'était trop grièvement blessé. Le dénommé Okneros ne manquerait pas de se remettre rapidement, d'autant plus avec les soins magiques de la jeune femme. Pour sa part, Alrick n'avait subit aucun dommage lors du combat si ce n'étaient quelques éraflures sur le cuir de son pourpoint.

"Je ne suis pas arrivé au combat de mon propre chef, soldat." finit-il par répondre à Oknéros. "Disons plutôt que le combat m'a trouvé. Et puis, je ne pouvais laisser ces voyageurs se faire dévorer!"

A ces mots, une demi-douzaines d'humains sortirent des fourrés, descendus des hautes branches des arbres où ils avaient trouvé refuge. Aucun d'eux n'avait l'air d'un combattant, et ils avaient l'air secoué de ceux qui n'avaient jamais vraiment eu à craindre pour leur vie auparavant. Sans doute un groupe de bourgeois de propriétés terriennes alentours guère habituées aux dangers de la route ou trop pingres pour engager une escorte. Quoi qu'il en soit, ils étaient sauf, et c'était là ce qui importait.

Mais deux d'entre eux -un homme et une femme- semblaient encore particulièrement agités. Ils regardaient partout autour d'eux, et semblaient en proie à une panique grandissante malgré le départ des loups. L'homme se dirigea alors droit vers Alrick, Oknéros et Nedy, l'air désespéré:

"Je vous en conjure mes seigneurs, aidez-nous! Notre fille... Elle... elle a disparu dans les bois, lors de l'attaque! Nous pensions qu'elle avait réussi à grimper dans l'arbre voisin, mais nulle trace d'elle maintenant que le chaos du combat est retombé. Et si ces monstres l'avaient emportée? Pitié!"

"Calmez-vous. Je vais vous aider. Elle n'a pas pu aller bien loin... Vous et vos amis,allez vous mettre en sécurité derrière les murs de la cité, elle est toute proche. Je reviendrai dès que possible..."

Il était évidemment hors de question pour Alrick de ne pas leur venir en aide. Il ne savait pas s'il y avait une réelle chance de retrouver l'enfant vivante, mais il se devait d'essayer. C'était là son devoir, non pas seulement en tant que chevalier, mais bien en tant qu'être humain. Tandis que les voyageurs emmenaient avec eux les parents affolés pour se mettre à l'abri, Alrick longea les fourrés à la recherche d'une piste.

"Votre aide serait précieuse."
lança-t-il à l'adresse de la magicienne et du guerrier. "Nous devons la retrouver."

_________________________________________________________________________

[HRP: vous êtes tous deux libres de décrire vos recherches. Pistes, traces, idées, techniques de recherche... N'hésitez pas non plus à décrire votre état d'esprit, vos pensées, vos réactions vis à vis l'un de l'autre ,vos réactions par rapport à la situation... Bref, que les recherches commencent!^^]


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
Koryusai ShiraneMessages : 170
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 25
Localisation : Lorraine
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme: Katana
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Lun 13 Juin 2011 - 18:36

Je répondit dans l'immédiat " Évidemment que je vais apporter mon aide, je ne vais pas laisser une enfant sans défense seul dans un endroit aussi dangereux. "

On pouvais clairement distingué un mécontentement sur mon visage, et je pensais :
" Une enfant dans cet forêt, j’espère que rien ne lui ai arrivé. "

C'est alors que je vit des traces de pas humain de petite taille, elles étaient caché par les nombreuses traces de pas des loups qui avais fuis, je le dit donc à Rufus et à Oknéros.

" Ici, il y a des traces humaine de petite taille, cela pourrais être une bonne piste. "
Revenir en haut Aller en bas
Okneros RyuseiMessages : 131
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 25
Localisation : Seul un supérieur pourrait savoir, mais même moi je l'ignore.
avatar

Personnage
Elément: Terre
Arme: Épée
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Mar 14 Juin 2011 - 17:14

Il était évident que, chercher une gamine dans une forêt n'était pas une de mes passions, malgré que je soit un traqueur. En plus de ça, je n'avais pas vraiment envi de partir en forêt tout de suite après le combat contre ces monstres aux dents pointues. J'avais pour habitude de faire une sieste à la suite de tout effort quel qu'il soit mais pour une fois j'allais faire une entorse à mes habitudes. «Bon, c'est bon je viens aussi.» Les mains dans poches, comme à chaque fois que je marche, je cherchais des traces de pas de mon cote jusqu'à ce que la magicienne trouve des empreintes. Je m'en approchais pour essayer de les décrypter. Les traces venaient d'être faites, elles étaient encore chaudes et la personne courrait vu l'écart entre chaque pas. «La gamine courrait. Elle doit avoir..mmh.. Dix minutes d'avance par rapport à nous si elle continu de courir, néanmoins, avec un peu de chance, elle s'est arrêtée.»

Je commençais à marcher en direction des empreintes toujours les mains dans les poches. Plus je marchais, plus je m'enfonçais dans la forêt. Je m'arretai pour voir si la magicienne et le lieutenant me suivait, ils étaient juste derrière moi. Quelques secondes plus tard, on entendit un cri aigu d'un enfant qui venait d'une vingtaines de mètres sur notre gauche.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
KitsuneEmpereur
Messages : 995
Date d'inscription : 09/09/2009
Age : 31
Localisation : Quelque part, c'est toujours ailleurs
avatar

Personnage
Elément: Foudre
Arme: Golgotha (arc protecteur)/ Ramuh (brise-épée)
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Jeu 16 Juin 2011 - 8:53

Alrick fut ravi de voir que les deux autres se portèrent aussitôt volontaires pour les recherches. La jeune mage n'avait pas hésité un seul instant, désireuse d'apporter son concours sans réserve. L'épéiste, plus bourru, avait paru moins enthousiaste, comme si l'idée d'aller courir les bois à la poursuite d'une gamine effrayée était une perspective plus contraignante qu'autre chose. Mais il s'était néanmoins joint à eux sans perdre de temps, ce qu'Alrick nota avec plaisir dans un coin de son esprit. Mais pour l'heure, le temps n'était plus à l'observation de ses nouveaux camarades.

L'arc à nouveau en main, une flèche encochée -on n'était jamais trop prudent!- Alrick avançait précautionneusement mais rapidement entre les arbres de plus en plus rapprochés les uns des autres, attentif à tout ce qui pouvait ressembler à une piste digne d'intérêt. Les traces les plus récentes étaient sans conteste celles des loups noirs qui avaient fui dans la précipitation. Ils avaient filé droit vers le coeur de la forêt, désireux de mettre le plus de distance entre les humains et eux. Mais de la fillette, Alrick ne voyait nulle preuve de passage. Ce qui le désolait mais ne l'étonnait guère: il n'avait rien d'un homme des bois. Son domaine, c'était les larges étendues d'eau, pas la mousse, l'écorce et les racines. Il était chevalier, pas membre de la brigade forestière! Mais hors de question d'abandonner pour autant!

De fait, le guerrier à l'épée se révéla être un traqueur, et un traqueur plutôt doué. Il finit par repérer les traces de la gamine. Il remonta leur piste, les deux autres sur les talons, et ils ne tardèrent pas à entendre des petits cris perçants. Son poing se resserrant sur l'arme, Alrick pressa le pas, inquiet. Mais en débouchant des fourrés sur une petite clairière, il découvrit un spectacle auquel il ne s'était certainement pas attendu.

L'enfant était là, et c'était bien elle qui avait poussé des cris. Seulement, c'était là des cris de joie et elle n'était pas seule. Elle courrait et jouait avec quatre louveteaux presque aussi grands qu'elle sous le regard perçant d'une grande louve noire couchée non loin. Du sang gouttait de la gueule du monstre, du sang qui venait du cadavre d'un autre grand loup adulte. A en juger par les blessures qui lui avaient été fatales, il avait sans doute menacé les petits de la femelle.

Stupéfait par la scène, Alrick ne fit pas un mouvement, comme s'il avait peur de dissiper le calme ambiant. Tournant doucement la tête, il chercha ses deux compagnons du regard, curieux de voir comment ils allaient réagir...


__________________________________________________________________________

[HRP: Ne vous faites pas de soucis pour la longueur des posts. On ne peut pas toujours en faire des tartines, et nous ne sommes pas de ceux qui comptent les lignes. L'important, c'est de s'amuser. -^^- ]


"Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé." Terry Pratchett




______________________
Avatar by Cixi ^.^
Revenir en haut Aller en bas
http://plumederenard.hautetfort.com/
Koryusai ShiraneMessages : 170
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 25
Localisation : Lorraine
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme: Katana
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Dim 19 Juin 2011 - 15:36

En arrivant j'ai vue une scène qui sortait de l'ordinaire, la petite fille joué avec les bébés loups, je n'en croyais pas mes yeux. La femelle avais peux-être considéré la jeune fille comme étant l'un de ses enfants ?
Quoi qu'il en soit, la jeune fille était en sécurité tant que la louve ou les jeunes loups ne se retourné pas contre elle.

A vrai dire, je ne savais que faire, si je me lance dans le combat, la jeune fille risque d'être impliqué. Mais il faudra bien aller la récupérer à un moment ou un autre.

Je me mis en attente, restant sur mes gardes dans la possibilité qu'ils se retournent contre la jeune fille, puis je vis lieutenant Rufus caché, arc à la main, flèche prête à être employer, tandis que le soldat Okneros n'était visiblement pas encore arrivé, je ne le voyais nulle part.

Je ne pouvais pas préparer l'un de mes sorts, si la louve le remarqué, elle pourrais changer d'attitude, donc tout se qu'il me restais à faire était d'écrire dans l'un de mes livres se qui se dérouler sous mes yeux en se moment même.
Revenir en haut Aller en bas
Okneros RyuseiMessages : 131
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 25
Localisation : Seul un supérieur pourrait savoir, mais même moi je l'ignore.
avatar

Personnage
Elément: Terre
Arme: Épée
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Lun 20 Juin 2011 - 22:05

Dernier arrivé sur les lieux, je constatais avec un certain étonnement la gosse s'amuser et rire avec les jeunes loups. D'un coter j'étais soulager qu'elle soit saine et sauve, mais il y avait toujours le risque que les louveteaux s'en prennent à elle, même inconsciemment, des dents, qu'elles soit petite ou pas, ça fait dans tout les cas mal surtout quand on est enfants. Voyant le lieutenant et la magicienne ne faire aucun geste inapproprié, je décidai de ne pas sortir mon épée, le son de la lame frottant le métal du fourreau risquait d'apeurer les animaux et de, par la même occasion, risquer la vie de la jeune fille.

Je me mis au niveau du lieutenant le plus doucement possible, le problème était que je n'étais pas un espion spécialisé dans le déplacement silencieux, mais un traqueur. Malencontreusement, je marchai sur une brindille sèche qui craqua sous mon poids, et éveilla ainsi l'attention de la louve. Son regard était noir et méchant, comme si elle disait "Partez ou je vous mords !", cela aurait fais peur à n'importe qui, cepandant, nous n'étions pas n'importe qui, un lieutenant, un soldat et un..une..magicienne... Oui bon cette dernière n'etait pas vraiment effrayante, mais la magie peu effectivement combattre.

Dans un élan d'inconscience, et toujours pendant que l'animal nous regardait au loin, je me décidai à parler au lieutenant le plus silencieusement possible et imaginable, tellement à voix basse que même moi, je ne pouvais bien discerner les mots. «Je n'ai pas vraiment envi de me battre contre un loup avec ses petits à coter... Et puis ça pourrait choquer la gamine...» J'espérais sincèrement qu'il trouve une idée pour éviter le combat. J'étais peu être doué pour me battre mais si je pouvais éviter le combat je faisais tout pour, d'une part par flemmardise mais surtout dans ce cas là, pour éviter de tuer les louveteaux devant les yeux d'une enfant puisque si nous tuions la mère, sa progéniture ne survivrait pas sans elle.
La louve ne semblait pas bouger, et tant que nous ne bougions pas non plus, elle resterait sûrement immobile étant donné que nous n'étions pas une menace pour elle, pour le moment. Je pris le risque de dévier mon regard de l'animal pour le porter sur le mage à mes coter, il était encore en train d'ecrire dans ses bouquins. Était-ce vraiment le moment pour rapporter ce qu'il se passait en ce moment, ne pouvait il pas faire ça après quand nous serons rentrer en ville ? Je n'avais rien contre Shinratsu, mais elle semblait mal choisir les moments pour écrire dans ses livres, surtout si elle faisait ça à chaque fois qu'elle voyait un truc louche se produire. Mon regard pouvait donc laisser paraître un étonnement mais aucune méchanceté puisque je ne la connaissais pas suffisamment pour pouvoir la juger.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Ven 24 Juin 2011 - 15:17

En l'absence de Kitsune, et avec son accord, je reprends ce sujet afin que vous ne restiez pas bloqués.

L'air ambiant devenait un peu plus froid, comme si la température chutait alors que pourtant l'astre était bel et bien haut dans le ciel. Bien sûr, avec la végétation au-dessus de leurs têtes, les rayons célestes ne parvenaient pas vraiment à percer clairement la forêt, mais jusque là l'on ne pouvait pas dire qu'il faisait vraiment glacial, bien au contraire. Et en étant ainsi en mouvement, les corps de soldats impériaux ne pouvaient que se réchauffer légèrement. Mais à l'heure actuelle, on pouvait véritablement dire qu'il faisait froid, comme si l'hiver arrivait bien plus tôt que prévu. Le peu d'humidité qui se trouvait sur l'herbe commençait alors à se durcir, pour finalement recouvrir le tapis verdâtre d'une couche de givre, et pourtant, l'on ne voyait rien à l'horizon, même si pour cela la végétation n'aidait pas vraiment à la visibilité.

Malgré tout, au travers des arbres, deux silhouettes apparaissaient au loin, s'avançant silencieusement. La première était fine et de taille moyenne, mais certaines courbes la décrivait clairement comme étant une femme. Sa longue chevelure pendait dans son dos, et les faisceaux lumineux qui traversaient les branchages laissaient apercevoir une chevelure bleutée comme le ciel. Elle portait visiblement un casque, ce qui cachait clairement son visage, et celui-ci était différent de celui des soldats classiques, preuve évidente qu'elle était un Lieutenant, mais l'insigne de sa brigade était encore indéfinissable à une telle distance. Elle ne portait qu'une épaulette sur le côté gauche, et en suivant le long de son bras l'on pouvait voir un gantelet peu épais, signe qu'elle devait préférée la vitesse et la légèreté plutôt que la force brute. Ses jambes étaient aussi recouvertes de métal, mais le reste de sa tenue était peu courant pour un chevalier de l'Empire : une jupe assez courte, et un surtout, un décoleté particulièrement plongeant, en particulier au vue de sa forte poitrine. Son arme était une Hallebarde d'une beauté étincelante, sans doute un héritage familiale, ou bien une combattante qui avait sûe prouver sa valeur sur les champs de bataille.

L'autre individu était son opposé total : guerrier de grande taille dépassant le mètre quatre-vingt, sa stature était pour ainsi dire imposante. Il portait une armure complète, blanche et dont les bordures étaient argentés. Une cape couleur ébène recouvrant tout son côté gauche, et tout ceux qui connaissaient cet homme de réputation sauraient reconnaître son identité à cette simple défense corporelle. Néanmoins, il portait lui aussi un casque de la même manufacture, cachant ainsi parfaitement son visage. Dans son dos se trouvaient deux lames, là encore elles devaient être coûteuses et surtout efficaces. La première d'entre elles étaient d'un noir profond qui ne réflétait rien, comme si le néant était visible en regardant le métal forgé. Pour ce qui était de la seconde, elle contrastait parfaitement, argentée et gravée de runes noires. Toutes les deux dans son dos, croisées, l'homme était sans nul doute un vétéran, car rares étaient les individus qui avaient accès à un tel équipement.

Tous deux arrivèrent alors au niveau du groupe, et naturellement la louve grogna une nouvelle fois, se dressant sur elle même, comme prête à bondir. C'était comme si elle craignait véritablement l'arrivée des deux nouveaux chevaliers, en particulier l'homme, car de lui se dégageait quelque chose de peu rassurant, comme une aura invisible et pesante. La jeune femme s'approcha alors de l'autre Lieutenant, et elle ôta alors son casque pour dévoiler son joli minois… et surtout ses oreilles pointues et ses antennes à moitié dissimulées dans ses cheveux de la même couleur. Il s'agissait donc d'une Krytienne qui avait quittée Myorzo pour rejoindre l'Empire. Elle regarda alors le petit groupe et son visage se dessina d'un sourire, en particulier vers les deux qui semblaient être des novices, puis elle s'adressa alors l'homme du même grade qu'elle.

- Lieutenant Alfus, votre présence et demandée ailleurs. Elle venait saisir sa main, comme si elle le connaissait… Mais pourtant la manière dont elle s'adressait à lui ne laissait en rien croire cela, aussi peut-être était-elle tout simplement du genre à rechercher les contacts. Une affaire plus importante, nous nous chargeons de celle-ci. A peine avait-elle terminée sa phrase qu'elle s'approcha alors de la petite, les louveteaux fuyant presque sa présence, et l'on pouvait alors voir que sous les pas de la demoiselle se dessinait des cercles de glaces. Elle s'agenouilla alors pour regarder la fillette, lui souriant chaleureusement, ce qui était assez ironique au vue de son pouvoir. On va jouer à un jeu, d'accord ? La gamine acquiesa, sourire aux lèvres. Tu vas te cacher les yeux, et quand tu les rouvriras, seulement quand on te le dira, tu seras de nouveau avec tes parents.
L'enfant obéit, regardant une dernière fois les bêtes sauvages. Elle avait dûe comprendre qu'elle devait rentrer, et elle ferma alors doucement les yeux. La Krytienne lui prit alors la main et l'amena jusqu'au Lieutenant Alfus, lui murmurant quelque chose jusqu'à ce qu'il parte avec la gamine.

Dès lors, le guerrier dégaina alors rapidement son épée au teint mât pour utiliser la technique ~Loup Archer~, sa lame fendant l'air en direction du monstre qui se retrouva alors empalé sur un arbre, mort sur le coup. Il attrapa alors rapidement sa seconde lame et acheva trois des louveteaux, laissant le dernier en vie pour finalement ranger son arme. De là, il laissa tomber son casque sur le sol pour ensuite se tourner vers les deux jeunes.

- Capitaine Oltorain, de la onzième brigade… Il disait ça d'un ton particulièrement las, comme si il ne se plaisait pas à être là. Et Lieutenant Dovermean, commandant en second de la même escouade. Cette fois-ci il en avait presque plus d'enthousiasme, mais la Krytienne avait détournée le regard pendant qu'il effectuait son massacre… Pouvez-vous me dire ce que vous tirez comme leçon de ce que je viens de faire ? Il regarda quelques instants les dépouilles. Le temps saurait les effacer, c'était quelque chose de courant au beau milieu d'une forêt que de voir des monstres. On va faire plus rapide : en ôtant une vie, vous vous protégez, et protégez autruis. Néanmoins, vous retirez toute perspective d'avenir à ceux que vous tuez, vous réduisez à néant leurs rêves. Gardez ça en tête… Sa manière de parler était un peu comme si il donnait une leçon de ce qu'il ne fallait pas faire, comme si lui avait perdu son humanité en ôtant vie sur vie. Il s'approcha alors du dernier rejeton de la louve, récupérant au passage son épée en laissant le cadavre tomber sur le sol, et il attrapa la petite créature par le cou. Il revînt alors vers les deux soldats en tenant le jeune monstre, celui-ci mordillant la main du chevalier qui jusque là était restée cachée sous sa cape. Son bras était étrange, il n'avait rien d'organique, il n'était qu'une consistance de mana solide, et était actuellement d'un blanc parfaitement pur. Le louveteau cherchait comme à se venger de l'assassin de sa famille, mais il ne semblait même pas faire le moindre mal au capitaine, soit parce que mâchoire manquait de force, soit parce qu'il n'avait que faire d'une telle égratignure. Il tourna alors la créature de façon à la mettre face à la bleusaille.
- Ravivez l'espoir d'une vie intéresse t-il l'un d'entre vous ? Il regarda brièvement le ciel, comme pensif. Ah oui, vos identités, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Koryusai ShiraneMessages : 170
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 25
Localisation : Lorraine
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme: Katana
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Mar 28 Juin 2011 - 11:47

<< Je pourrais sans doute m'occuper de se petit, je suis Nedy Shinratsu, une mage diplômer de l'empire. C'est un honneur de faire votre rencontre capitaine Oltorain,Lieutenant Dovermean.>>
Sans rien dire de plus je me tourna vers la louve morte, on pouvais distinguer un mécontentement sur mon visage. "Tué ce loup était surement la meilleur solution" je me répéter ces mots dans mon esprit comme s'il fallais que je justifie l'acte qui s'était déroulé sous mes yeux.

En regardant l'homme, je m’aperçus que l'un de ses bras n'était tout sauf normal. Cela ressemblé a du mana fortement concentré, a tel point de devenir solide, mais comment peux-t'il contrôlé un tel flux de mana ?

<< Monsieur, puis-je savoir comment vous pouvez contrôler une si forte concentration de mana ? >>
C'est quelques mots s’échappèrent de ma bouche, j'avais parlé avant même de m'en rendre compte.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Okneros RyuseiMessages : 131
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 25
Localisation : Seul un supérieur pourrait savoir, mais même moi je l'ignore.
avatar

Personnage
Elément: Terre
Arme: Épée
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Jeu 30 Juin 2011 - 11:50

Un homme et une femme venaient d'arriver dans la clairière où la magicienne, le lieutenant et moi même nous trouvions. En moins de temps qu'il fallait pour me dire, l'homme venait de sauver la gamine et tuer tous les loups sauf un petit. Je pense que j'aurais préférer qu'il l'achève aussi étant donné que la louve était morte empalée sur un arbre et que par conséquent, le louveteau n'avait plus aucune chance de survivre seul dans la forêt.
L'homme se présenta et, sous le choc de la révélation de l'identité du capitaine, je tombais à terre sur les fesses et j'y restais le temps de me remettre de mes émotions. J'avais déjà entendu parler de cet homme auparavant mais je n'avais jamais eu l'occasion de le rencontrer. Schwann Oltorain, ce nom résonnait encore dans ma tête. C'était en entendant les récits de ses aventures que j'avais voulus entrer dans la onzième brigade. Cet homme est une légende vivante ! Je me relevais doucement pour me presenter à mon tour avec une voix plus qu'hésitante. «Je...je suis... Je m'appelle Okneros...Ryusei, monsieur. Soldat de l'empire. C'est un honneur monsieur.»

Le capitaine Oltorain venait de tenir un discour plutôt ennuyeux et avec tout le respect que je lui devait, je ne retenait pas grand chose de ses paroles hormis le fait qu'il nous faisait la morale que 'tuer c'est pas bien' et compagnie. Sur mon visage pouvait se dessiner l'ennuie et je levais les yeux au ciel comme pour dire "ouais c'est bon on à compris..." Mais après tout, il allait sûrement devint mon supérieur direct puisque je voulais intégrer sa brigade.
Il attrapa le dernier loup et nous le montra pour savoir si l'un de nous voulait le sauver, mais pour ma part, j'avais du mal à gérer ma propre vie alors sauver un bébé loup non merci, et ça demande trop d'attention et je n'en avait pas à lui accorder. D'un signe de la tête, pour répondre au capitaine, je refusa sa proposition.

Je n'étais vraiment pas à l'aise en la présence du dirigeant de la onzième division, il dégageait une aura sombre, pas méchante mais elle me faisait peur. «Bon, moi je rentre. La gamine est sauvée, je n'ai plus rien à faire ici.» Je mis mes mains dans les poches de mon patalon, l'ennuie pouvait se lire encore une fois sur mon visage, la tête baissée regardant le sol je marchais en direction du sentier d'où je venais. Je n'avais pas été très courtois envers le capitaine Oltorain, mais je n'étais pas en fonction et je ne pense pas qu'il ai était envoyé par l'Empereur Kitsune lui même. Je n'avais donc pas, je pense, à le saluer comme il se devait, d'autant plus que, je le reverrais sûrement dans peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Mer 6 Juil 2011 - 13:52

Le brigadier soupira doucement. Il c'était plutôt attendu à ce que ce soit le jeune homme qui décide de s'occuper de la créature, mais il fallait croire qu'il faisait erreur, que ce garçon était bien différent de la manière dont il apparaissait. D'extérieur, Schwann avait la sensation qu'il était un homme désireux de puissance, son apparence de combattant et sa musculature forgée laissait vraiment à penser qu'il aimait se battre, avoir une tâche. Et pourtant, la manière dont il réagissait donnait l'impression qu'il était bel et bien las de tout, qu'il n'était vraiment pas là parce qu'il le désirait mais par obligation. L'officier avait l'impression de se revoir il y a quelques années, toujours dépité de devoir faire son devoir alors que c'était pourtant la seule chose qu'il était capable de faire, sauf que contrairement à cette recrue, lui n'avait jamais rien laissé transparaître. C'était peut-être encore le cas aujourd'hui d'ailleurs, mais au moins il était conscient de ce qu'il devait faire, et ce qu'il voulait faire. Aussi pour le moment il porta son attention sur la jeune et jolie Krytienne, plongeant son regard dans le sien alors qu'elle le regardait d'un air presque amusée. Lui restait toujours aussi stoïque, comme si il attendait qu'elle devine ses pensées, sauf qu'elle ne fît que mettre ses mains dans son dos en inclinant la tête sur le côté, lui souriant doucement. Le capitaine soupira alors.
- Lina. Il dévoilait ainsi le nom de la jeune femme, celle-ci se redressant à son appel pour détourner brièvement le regard vers la recrue qui avait commencée à partir.
- Oui, je sais. Visiblement, elle avait compris depuis le début ce qu'il voulait, mais elle semblait attendre qu'il lui donne la parole. A tout à l'heure, Schwann.
Le guerrier soupira encore une fois, et il devait paraître bien plus las que le Traqueur à cet instant présent. La manière dont ils s'adressaient la parole, lui et elle, montrait clairement qu'ils se connaissaient un peu plus qu'une relation de supérieur à son subordonné. Pour l'instant, il reportait de nouveau son attention sur la mage, s'approchant de lui pour venir saisir sa main et y déposer le louveteau. De suite, la créature semblait déjà être rassurée, comme si elle craignait la présence du capitaine, ou plutôt son bras artificiel. C'était assez logique en soit : ce n'était qu'une technique utilisée en permenance par le chevalier, aussi il n'était pas impossible que le monstre est pût se sentir agressé en se trouvant si proche de ce bras de mana.
- Pas de monsieur avec moi, je suis pas si vieux. Il disait cela alors que pourtant, il était sans aucun doute le plus âgé de tout le groupe. Schwann suffira. Il afficha un léger sourire presque invisible, avant de finalement regarder sa main inorganique. En soit, je n'y connais pas grand chose en magie. J'ai simplement perdu mon bras au cours d'une bataille, et il faut croire que la maladie du membre fantôme m'a permit de recréer celui-ci avec une haute dose de mana concentré. Je suis un guerrier, je ne l'utilise que très peu, alors j'imagine que c'est là la seule raison qui me permet de le maintenir constamment.
En parlant de son bras, il ne semblait pas en être très enthousiaste, un peu comme si il considérait celui-ci comme une malédiction, là où les gens en étaient généralement fasciné car très peu de personnes étaient capable de maintenir une telle dose d'énergie si longtemps et surtout, de façon à ce que ce soit solide. Il releva alors la tête pour regarder la bleusaille, comme intrigué par elle.
- Pourquoi cela t'intéresse t-il ?

Du côté de Lina, elle avait très rapidement rejoint le Traqueur, se plaçant à côté de lui pour le suivre à la trace. Qu'il marche vite ou lentement, elle n'aurait aucun problème pour le suivre de toute manière, car malgré qu'elle apparaissait comme assez faible physiquement en comparaison de lui, elle avait la possibilité de le terrasser bien plus rapidement qu'il ne pouvait l'imaginer, ce qui lui valait son rang de Lieutenant. Elle le regarda alors d'un air amusée, pour finalement lui adresser la parole.
- Ryusei tu as dis ? Ton père était dans l'armée ? Est-ce qu'elle avait connu son père ou bien demandait-elle cela par pur hasard ? Comment savoir, à moins bien sûr de lui poser la question…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Okneros RyuseiMessages : 131
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 25
Localisation : Seul un supérieur pourrait savoir, mais même moi je l'ignore.
avatar

Personnage
Elément: Terre
Arme: Épée
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Ven 8 Juil 2011 - 19:21

Je venais de pénétrer dans les sous-bois lorsque j'entendis une personne marcher plus vite que moi. Je pensais que quelqu'un allait me dépasser, à entendre le bruit de ses pas, mais rien. Au bout de quelques secondes, les pas ralentirent pour finir quasiment synchronisés avec les miens. Je continuais de marcher sans me retourner, je ne voulais pas voir qui me suivait et si, lui - ou elle, voulait me retenir, il n'avait qu'à passer devant ou me tenir le bras.
Pendant plusieurs minutes il ne se passait rien du tout, toujours la même cadence de marche, j'étais toujours dans la même posture, lorsque la voix de la jeune femme qui accompagnait le capitaine Schwann m'interpella - je ne l'avais jamais entendus mais ce n'était pas celle de Shinratsu. Je me stoppai immédiatement pour me retourner. La jeune femme avait un sourire aux coins des lèvres, les yeux à moitier fermés. Elle donnait l'impression d'être tout le temps joyeuse même dans les pires situations, son capitaine venait d'exécuter deux des trois louveteaux sous ses yeux, et elle, elle souriait. Cet état d'esprit me dépassais.

«Mon père ? Pourquoi cette question ? Il était un soldat des plus respectable ! Loyal envers ses compagnons et fidèle à l'Empereur.» Après ça, il y eu un long moment où l'on entendait seulement les feuilles des arbres alentours bouger à cause du vent. Je regardais la Krytienne droit dans les yeux, et je pense, qu'elle pouvait voir toute l'admiration que je portais pour mon père, aujourd'hui malheureusement décédé. Le sourire de la jeune lieutenant venait de disparaitre pour laisser apparaitre une tête triste, des yeux plus ouverts et presque pétillants. «Je..je suis... Désoler...» Tout en prononçant ces paroles, je baissais la tête et me remit à marcher comme pour fuir le regard de la jeune Krytienne. Je l'entendis me suivre mais être fois, sans rien dire. Pour la première fois, je me décidais à lui parler. «Vous avez connu mon père ?» Ma voix était devenu calme et triste. J'attendais avec impatience la réponse de la jeune femme et continuais à marcher dans une direction, perdu dans mes pensées, et maintenant dans les bois.
Revenir en haut Aller en bas
Koryusai ShiraneMessages : 170
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 25
Localisation : Lorraine
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme: Katana
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Mer 27 Juil 2011 - 20:30

De mon coté, la discussion poursuivi :
<< D'accord, je vous appellerais donc Schwann à partir de maintenant, pour répondre à votre question, je dois avouer que votre bras m'intrigue beaucoup, je ne sais pas si je pourrais le faire tenir à l'état solide si j'étais a votre place. Vous n'avez pas l'air d'être très fière de cet prouesse, je ne sais pas pourquoi mais je pense que sa ne me regarde pas. >>

Ayant compris qu'il ne voulais pas trop parler de son bras, j'essaya d'être plutôt bref et j'ai aussitôt changer de sujet :

<< Pourquoi un capitaine de l'empire est-il venu dans cette forêt ? Ce sont les villageois que nous avons sauvés qui vous ont alerté ? >>
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Jeu 11 Aoû 2011 - 17:20

Silencieux et calme, Schwann avait écouté ce que la jeune mage venait de lui dire. Elle était intriguée par son bras ? Elle était loin d'être la première en réalité, et pourtant il n'avait jamais trouvé cela spécialement compliqué de créer une telle chose, c'était même venu par instinct. Le problème n'était même pas le maintien en soit, une fois que le membre était là, il restait et ne consommait presque plus de mana. Le plus compliqué était surtout d'avoir des réserves magiques suffisamment importantes pour pouvoir le former, sans quoi l'on risquait simplement sa propre vie. Dans la mesure où lui était un guerrier, il n'avait jamais eu besoin de posséder des ressources très importantes, aussi cela l'épuisait assez rapidement. Mais comme il était justement un combattant, il lui suffisait de frapper ses ennemis de sa lame pour que son énergie vitale se recharge, bien sûr sans utiliser d'Artes.

Toutefois la bleusaille avait notée qu'il n'était pas fier de ce pouvoir. En soit, il avait pendant un moment considéré cela comme un fardeau, que l'on pouvait le comparer à un monstre, et que les monstres eux-même le fuyait parfois à cause de cette aménation de mana. C'était compréhensible : il s'agissait simplement d'un sort continu, aussi n'importe qui pouvait se sentir menacer si il ressentait le flux magique. Mais ce n'était pas pour cette raison qu'il n'en était pas fier, loin de là… Et elle avait beau dire que cela ne la regardait pas, il s'en fichait royalement à vrai dire, alors il pouvait bien lui avouer le pourquoi du comment.

« Ce n'est pas vraiment de mon bras dont je ne suis pas fier. » Il marqua une courte pause, son regard semblant presque être dans le vague, ou le plus exact serait de dire vide. A n'en pas douter, il était probablement perdu dans ses pensées… « C'est plutôt d'avoir perdu le mien sur un champ de bataille qui me rend aussi las… »
Et en disant cela, il le paraissait vraiment, aucune lueur de vie ne voulant apparaître dans son regard, aucune expression sur son visage, il paraissait être vraiment sans la moindre once d'humanité… Pourtant, le simple fait qu'il est continué à vivre malgré cela prouvait qu'il était bel et bien humain, car si beaucoup aurait succombé à une telle blessure, lui avait eu la volonté de tenir bon, d'endurer la douleur et de ne jamais vaciller. Et si il a reformé un bras artificiel, c'est probablement aussi pour continuer de mener une existence normale…

Mais elle lui avait posée une autre question, et il serait impoli de sa part de ne pas y répondre. Il leva brièvement son unique œil au ciel, son regard scrutant l'étendue bleuté au travers les branchages de cette forêt. Ce qu'il était venu faire ici… ? Ce n'était rien d'aussi jovial que de sauver des villageois. Il baissa alors doucement le regard pour observer son interlocutrice. Elle paraissait être jeune… Du moins, nettement plus que lui, mais ce n'était pas ça qui le dérangeait vraiment. Il avait la sensation de ressentir un malaise près d'elle, probablement car son bras artificiel réagissait à son élément, aussi elle devait soit être de lumière, soit de foudre. Et pourtant, malgré cela il l'appréciait. En fait, il avait toujours apprécier les personnes qui lui étaient d'un élément opposé, il suffisait de voir sa relation avec Magdalëniia Windwaker pour le constater. Mais cela ne comptait probablement pas car elle était réceptive. Il appréciait aussi l'Empereur et la chef Krytienne, alors qu'il n'avait pas vraiment d'avis sur le Don. Mais pour le moment il gardait simplement son regard sur la jeune fille.

« Nous étions en direction de la ville portuaire afin de recruter de nouvelles troupes. J'imaginais d'ailleurs que vous étiez là pour ça, mais au vue de votre réaction je doute que ce soit le cas. » Le visage de l'officier ne décrivait toujours rien, si bien que l'on devait vraiment penser qu'il n'était qu'une machine sans aucune émotion. Et pourtant, il esquissa un léger sourire à l'attention de la jeune femme, comme si il cherchait à la mettre en confiance. « Enfin, je n'irais pas non plus vous donner un non immédiat si vous me disiez que vous étiez intéressée. »
Le chevalier se surprit lui même. Il n'avait pas soupiré pendant plus d'une minute, c'était assez rare en soit. Bien entendu, le fait de penser une telle chose lui donner cette envie, mais il n'allait pas non plus succomber aussi rapidement. Son regard se porta alors de nouveau sur la bête qu'il avait gardé en vie, et qui se trouvait actuellement dans les bras de la jeune femme. Cela avait un certain côté… attendrissant. Lui n'avait jamais eu l'occasion de s'occuper de cette manière de son chien guerrier puis qu'il l'avait récupéré au maximum de ses capacités. Enfin…
« Peut-être devriez-vous lui donner un nom ? » Dit-il en désignant la petite bête, même si c'était peut-être encore un peu tôt pour le nommer en fonction de son caractère. Ou alors… l'on pourrait justement l'appeler en fonction du fait qu'il ne supportait pas la présence de Schwann, mais cela serait assez ironique…

Du côté de la Krytienne, elle marchait toujours aux côtés du jeune homme. Il avait semble t-il était surpris du fait qu'elle lui ai parlée de son père. Mais le terme « était » prouvé qu'il n'était aujourd'hui plus qu'un souvenir, même si ça, elle le savait déjà. Bien entendu, sa notoriété n'était pas des plus grandes, mais il n'était pas non plus un soldat sans nom, et elle avait eu l'occasion d'en entendre parler quelque fois, notamment l'affaire concernant sa mort. Elle avait alors affichée un regard légèrement triste, auquel il avait décidé de s'excuser. S'excuser de quoi ? Elle trouvait cela si stupide qu'elle secoua doucement la tête de gauche à droite.

« Vous n'avez pas à être désolé. » Elle afficha alors un léger sourire triste, ne s'arrêtant pas pour autant de marcher. « C'est même moi qui devrait l'être en réalité. Et pour vous répondre, je ne peux pas dire que j'ai vraiment connue votre père, mais plutôt que cette histoire a eu des échos. » Et à l'expression qu'avait son visage, nul doute qu'ils n'étaient pas forcément tous bons. Elle laissa s'échapper un léger soupir avant de reprendre. « Certains disaient que ce n'était pas un accident, mais un acte criminel. »
Et après tout, cela datait de plusieurs années, aussi les relations avec l'Empire n'avaient pas toujours été aussi bonnes qu'à ce jour. Ou bien il pouvait aussi s'agir d'une affaire interne, même si c'était déjà beaucoup plus difficile à croire. De toute manière c'était désormais ainsi, et ressasser le passé n'irait jamais ramener un mort à la vie. De plus, maintenant qu'il n'était plus, c'était ainsi, et elle se doutait bien que le jeune homme avait eu le temps de s'habituer à l'absence de son père. Peut-être qu'il lui en voulait de les avoir laissés, elle n'en savait trop rien, mais ce n'était pas si important au final.

Ne sachant plus trop quoi dire, elle reporta brièvement son regard à l'attention du jeune homme. Aujourd'hui il était un grand garçon, approchant sans doute la trentaine, aussi elle n'avait aucune raison de s'inquiéter à son sujet. Du moins, ça, c'est ce qu'elle espérait. Ce n'était pas parce que l'on était assez âgé que l'on ne ressentait plus aucune peine en ce qui concerne notre existence.

« En tout cas je ne savais pas qu'il avait un fils ! » Elle avait reprit une certaine joie de vivre en déclarant cela. D'un côté, elle connaissait plutôt son père de réputation, et même si elle avait eu l'occasion de le voir quelques fois quand elle était jeune, elle ne l'avait jamais connue personnellement. « Charmant qui plus est, mais peut-être un poil trop ténébreux ! » Le ton de la plaisanterie y était plus que présent, même si elle devait vraiment penser qu'il était charmant. Bien sûr, il s'agissait d'un compliment, mais ce n'était pas pour autant qu'elle irait s'y intéresser beaucoup plus… Elle avait quelqu'un d'autre en tête…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Koryusai ShiraneMessages : 170
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 25
Localisation : Lorraine
avatar

Personnage
Elément: Feu
Arme: Katana
Classe: Espion
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Ven 12 Aoû 2011 - 11:10

La proposition de Schwann fesais des échos dans mon esprit, travailler entièrement pour l'Empire, à première vue, cela pourrais me couter certaine liberté, mais en y réfléchissant bien, l'Empire casse surement beaucoup de secret sur se monde, le mana et d'autres.

<< Laisser moi réfléchir un peu s'il vous plait. >>

Quelques secondes seulement après avoir demandé du temps, j'ai répondu avec le sourire.

<< Je veux bien, sa me changera un peu de la solitude et pour le nom de se jeune loup, je dirais, hum... Sosei me paraît bien pour lui, cela signifie "renaissance", c'est plutôt pas mal qu'est-ce que vous en dite ? >>

Le jeune loup ne semblait pas détesté se nom. Je ne savais pas ce que j'était censé faire pour être recruter donc il fallais que je reste assez proche de Schwann, sans le collé comme une sangsue non plus. J'allais peut-être enfin avoir de nouveau objectif, même si ma soif de connaissance était toujours présente, de nouveaux objectifs et un peu de compagnie me ferais le plus grand bien.

<< Je ne sais pas vraiment ce qu'il faut que je fasse, donc je vais rester avec vous un cours moment si vous le voulez bien. >>

En vérité l'idée que j'allais rejoindre l'armée de l'Empire me rendais un peu nerveuse, c'est pas tous les jours que je ressent ce sentiment. Pour être honnête, c'est même la première fois de mon existence que je ressens ce sentiment de nervosité. Dans tous les cas, j'avais déjà donné mon avis, je ne reculerais pas pour une chose aussi insignifiante.
Revenir en haut Aller en bas
Okneros RyuseiMessages : 131
Date d'inscription : 01/06/2011
Age : 25
Localisation : Seul un supérieur pourrait savoir, mais même moi je l'ignore.
avatar

Personnage
Elément: Terre
Arme: Épée
Classe: Traqueur
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Lun 15 Aoû 2011 - 13:42

Cette histoire... Mon histoire... Celle de la mort de mon père. Je n'aurais jamais cru entendre quelqu'un en reparler. Surtout une dizaine d'année après. Cela remonte à loin, sept ans et demi exactement. Je rentrais chez moi, quelques heures après m'être coucher le feu pris d'assaut la maison. Coincé sous une poutre de ma chambre mon père est venu me sortir de là. Il y est resté.

Je repensais à ce drame, je m'en souvenais comme si c'était hier, mes yeux pétillaient. Je levais la tête vers le ciel, entre deux arbres, je vis un magnifique bleu. Quelques hauts nuages semblait comme de la brume, et ce bleu, je n'avais jamais fais attention. Au bout de quelques secondes, je trébuchais sur un branche cassée au milieu du sentier. Ça me sorti immédiatement de mes pensées. Je me retournais pour voir la Krytienne, elle souriait doucement. Je pris finalement la parole. «Un acte criminel ? Qui a bien pu dire une connerie pareil.» Je continuais à marcher suivant toujours le sentier. Il me paraissait plus long qu'à l'aller, lorsque je cherchais la gamine. Mais il faisait bon sous les bois, et une sieste aurait pu être agréable. Un soupir s'échappa de ma bouche. «De toute façon, je ne vais pas ressasser le passé. Ça ne peut que m'apporter encore plus de peine et surtout quelques problèmes. Et encore plus si c'est une affaire interne à l'Empire...» Au fils du temps, j'avais appris à ne pas me mêler des histoire qui sentaient le roussit. Encore plus celles concernant mon père.

Lina me semblait plus jeune que moi, aussi le fait qu'elle n'est pas entendu parler de moi n'était pas si surprenant que ça. Je n'était pas vraiment un homme à problème et les seules fois où j'entendais parler de l'armée était quand mon père vivait toujours. Après sa mort, ma mère avait décider de déménager. Et je n'entendis plus parler de l'armée jusqu'à récemment. Je ne fis pas attention aux dernières remarque de la jeune femme. Le chemin se faisait plus large au fur et a mesure que nous avancions, la foret se faisait moins dense ; nous n'allions pas tarder a sortir. Sans me retourner, je pris de nouveau la parole. «Le capitaine Schwann, il est toujours comme ça ? Ou il est dans un mauvais jours ?» En temps que second elle devait bien le savoir, et puis je voulais entrer au sein de la onzième brigade. La brigade du commandent Schwann Oltorain. «Comment faut-il faire pour entrer dans votre brigade ?» Ma question pouvait paraître bizarre mais je préférais demander plutôt que de chercher. Et oui on ne se refait pas...

Une fois sortie de la foret, je m'arrêtai un petit moment au bord du chemin qui allais vers Capua Nor. Il n'y avait pas grand monde – pour ne pas dire personne. Je regardais la Krytienne attendant sa réponse. Et qu'elle que soit la réponse a ma première question, j'avais décidé d'intégrer la brigade donc il fallait que je me rende a la ville. Ce petit détoure dans les broussailles avait rallonger mon voyage de plusieurs dizaines de minutes, je commençais a fatiguer. Pas spécialement physiquement mais surtout mentalement. Pour un flemmard comme moi, se dire qu'il va falloir marcher jusqu'à la ville – qui n'est pas encore proche – était réellement dur !
Revenir en haut Aller en bas
Schwann OltorainCapitaine
Messages : 2124
Date d'inscription : 16/08/2009
Localisation : L'endroit où je me trouve importe peu, tant que je ne suis pas seul.
avatar

Personnage
Elément: Ténèbres.
Arme: Épée d'Orichalque noir dite Sombrelame. Épée en argent nommée Balmung.
Classe: Guerrier.
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   Jeu 18 Aoû 2011 - 21:09

La mage paraissait être intéressée par le fait de rejoindre la brigade du capitaine borgne, mais vouloir ne voulait pas pour autant dire qu'elle serait de la partie. Toutefois, si elle était décidée à y entrer, il y avait de grande chance pour qu'elle puisse retenir son attention. Et puis, elle avait ce petit quelque chose qui faisait qu'il pourrait bien l'intégrer à ses troupes. Bolga, l'un des membres de la onzième, aurait sans doute dit qu'elle était mignonne, et que c'était pour cette raison qu'il voulait qu'elle rejoingre ses rangs. Et si cette information s'avérait véridique, ce n'était pas pour cela, mais il aurait besoin de la tester pour s'assurer de ce qu'il avait pût voir. Le seul problème résidait peut-être dans le fait que les autres participants risquaient eux aussi d'être de bon niveau, aussi le choix serait probablement assez difficile à faire.
« Nous verrons ce que vous voulez vraiment une fois en ville. Pour le moment nous devrions prendre la route. » Il déposa délicatement sa main dans le dos de la jeune femme afin de la faire avancer, et ce simple geste devait paraître vraiment déroutant dans la mesure où il ne faisait aucun doute que le chevalier était un homme de force, alors que pourtant le contact était actuellement délicat et sans aucune animosité.

Quand elle eût commençait à s'avancer, Schwann jeta un bref coup d'œil derrière lui, observant le spectacle des morts bestiales qu'il avait engendré. La charogne ne tarderait pas à arriver pour se délecter des cadavres, et une fois les corps désossés, ils ne tarderaient pas à s'en prendre à eux. Bien entendu, pour lui ce n'était pas un problème : les monstres de la région était loin d'être assez fort pour pouvoir lui causer le moindre mal, mais il n'avait pas envie de perdre son temps à souiller sa lame d'un sang impur, aussi c'était plus prudent de se diriger vers la ville. En marchant, il jeta un bref coup d'œil à l'attention du louveteau qu'elle avait recueillir. Celui-ci semblait pour le moment calme, et il devait admettre que le nom lui convenait assez. Normalement, cet animal aurait été privé de tout avenir à cause de lui, mais grâce à la jeune femme il allait pouvoir vivre une nouvelle vie, aussi ce nom était plus qu'approprié. Il n'êut donc aucune objection à celui-ci, et de toute façon le destin de cette créature ne le concernait plus, mais uniquement la jeune Nedy Shinratsu.

La demoiselle avait ensuite posée une question qui pour lui était comme étrange : ce qu'elle devait faire ? A propos de quoi ? En tout cas, il était certain qu'à l'heure actuelle, il n'y avait pas grand chose d'autre à faire que rejoindre la ville, mais pour cela il fallait encore sortir du bois dans lequel ils se trouvaient, aussi Schwann se contenta simplement de faire signe à l'éventuelle futur recure de le suivre, et ce sans un bruit. Est-ce qu'il avait perçu quelque chose ? Pourtant l'endroit semblait être assez calme, et malgré tout il avait reprit une posture beaucoup plus professionnel, n'agissant plus que par gestuel pour que la mage le suive, à savoir relever sa main quand ils devaient s'arrêter, ou bien simplement lui faire signe d'avancer si la zone était dégagé. Il y avait vraiment peu de chance que dans cette région il y est un monstre suffisamment fort pour rivaliser avec le capitaine, mais sur cette Terca Lumireis, il n'y avait pas que des monstres justement, et l'officier craignait justement de tomber sur un groupe d'humains. Et comme il était normalement censé être une autorité importante au sein de l'Empire, les pillards se feraient sans doute une joie de demander une rançon sur sa tête…

Mais pour l'instant, il fallait encore avancer afin de s'en assurer…

Pour ce qui était de la Krytienne et du traqueur, elle était assez surprise de ne pas vouloir mettre le doigt sur ce qu'il c'était vraiment passé il y a des années avec sa famille. Mais d'un côté elle pouvait comprendre : perdre un parent était particulièrement douloureux, elle qui avait perdue les deux siens ne pouvait que trop le savoir. Alors chercher à savoir ce qui avait pût réellement causer la mort de son paternel engendrerait forcément le fait de ressasser des vieux souvenirs, et il était trop peu probable que cela puisse être joyeux, en particulier avec le feu qui c'était déclenché à l'époque.

Il l'interrogea ensuite à propos de Schwann, et un sourire se peint immédiatement sur ses lèvres fines et délicates. Comme lui n'était pas vraiment du genre à répondre aux questions le concernant, elle n'avait que trop l'habitude de le faire, aussi cela l'amusait presque, bien que dans le fond cela n'avait rien de réellement drôle. Elle continua alors de marcher doucement, laissant ses yeux marrons se plonger dans l'immensité du ciel avant de finalement s'étirer souplement, son ventre apparaissant un peu alors que le haut de sa tenue se relevait, dévoilant ainsi son nombril au jeune homme.

« Il a toujours été comme ça, mais au final ce n'est qu'une façade. » Si ce qu'elle disait n'avait rien de vraiment joyeux, l'expression qui s'affichait sur le visage de Lina montrait clairement qu'elle l'était. « Il préfère simplement agir que parler, alors il n'a jamais vraiment eu l'habitude de communiquer. Mais dans le fond c'est quelqu'un de gentil qui ira sacrifier énormément si c'est pour sauver quelqu'un. Bien des gens disent qu'il est le chevalier idéal, mais pour moi ce serait vraiment le cas le jour où je le verrais rentrer sans la moindre égratignure ! »
Elle avait dit cela en riant. Bien entendu, c'était utopiste, mais l'idée de le voir être à chaque fois un peu plus blessé et surtout en refusant de se soigner correctement la rendait simplement un peu plus triste. Et le problème étant qu'il se lançait à chaque fois dans des missions de plus en plus dangereuses, partant du principe qu'il était le seul à pouvoir les accomplir. Si c'était peut-être vrai dans cette brigade, ou du moins en partie, il y avait de très bons niveaux dans les autres escouades. Mais naturellement, il n'en faisait qu'à sa tête…

Elle aurait alors pût répondre à l'autre question d'Okneros qui c'était assis à même le sol pour se reposer un peu, mais un groupe de pillard les encercla alors, certains arrivant à dos d'Eques, tandis que l'un d'eux se trouvaient sur le dos d'un Faucon, aussi l'on pouvait deviner qu'il était le chef de groupe, mais pour l'instant inaccessible. Et si il y avait une dizaine d'hommes en vue dont deux en monture, l'on pouvait clairement percevoir la présence de bien plus d'entre eux dans les environs, ne serait-ce que parce que leur tactique d'encerclement était bien trop organisé. Si seuls ils étaient faibles, en groupe ils pouvaient être dangereux, et c'est sur cette pensée que le second Lieutenant de la onzième attrapa sa hallebarde, prête à se défendre…
Revenir en haut Aller en bas
http://talesofvesperiafr.over-blog.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Engagez-vous, qu'ils disaient! [Accueil en jeu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Engagez-vous qu'ils disaient !
» ENGAGEZ-VOUS qu'il disait
» Menoth en MK3 : engagez-vous, convertissez-vous.
» Une visiste qui ne vous laissera pas de glace
» votre académie , vous a rapporter combien $$$ !
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brave Vesperia :: Le reste de la carte-